Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
nombre réponses : 25

#0 Re : -1 »  Enquête sur le High Frequency Trading » Le 24/06/2012, à 18:57

santino
Réponses : 65

Arretez de foncer dans le panneau que ces reportages vous presentent......

On vous balance des nombres enormes, vous presente les faits de maniere extremement partial et gardez en tete que aucun de ces journalistes n'a de pret ou de loin une formation pour comprendre le HFT!!!

Les algorithmes font exactement la meme chose qu'un trader discretionnaire, ils utilisent des patterns qui sont profitables. Ces patterns meurent d'eux meme parce que trop d'algorithme exploitent le meme schema. Au final, ils font exactement ce que VOUS faites avec votre petit compte action.

Les algo se chassent les uns les autres donc les gains sont maintenant de plus en plus faibles. Les sommes impliquent sont relativement faiblees et generent souvent enormement d'ordre d'achat ou de vente jamais executes (donc utilisent les capacites informatique des marches qui sont en train de chercher a penaliser le HFT pour cela).

D'autres algo vont aussi reperer des incoherences dans le marche (ie je peux acheter l action X a paris pour 99.99 et la vendre a new york pour 100.00), dans ce cas la oui la vitesse d'execution est importante mais tellement de gens font la meme chose que les gains sont assez faibles au final.

Gardez en tete que moins de 0.1% de la population est capable de comprendre le HFT (et le trading en general) donc ne vous jetez pas sur des chiffres lances dans le vide comme ca et des estimations completement bidons.

#1 Re : -1 »  Enquête sur le High Frequency Trading » Le 26/06/2012, à 08:19

santino
Réponses : 65
The Uploader a écrit :
santino a écrit :

Gardez en tete que moins de 0.1% de la population est capable de comprendre le HFT (et le trading en general) donc ne vous jetez pas sur des chiffres lances dans le vide comme ca et des estimations completement bidons.

Non, le trading n'a rien de sorcier.


Moouai...si tu fais de l'achat vente sur action, si je te dis que je viens de rentrer dans un asset swap tightner conditionnel avec un pick up de vol en arbitrant la vol swaption vs la vol listee.......le marche est en realite devenu tres complique, 100 fois plus qu'il ne l'etait il y a 10 ans.
Et oui le HFT a le profil de gain d'un vendeur de volatilite, petit gain constant pour de grosse perte quand ca derape, mais c'est exactement le meme profil pour les banks qui prennent l'autre cote des trades des clients (c’est leurs boulot aux banks).
Je doute tres sincerement que le HFT soit un risque pour 99% de la population, un risque pour les acteurs du secteur....mouai pourquoi pas mais pour le grand publique....
Si un algo derape ou une personne fait une erreur, le marche decalle et revient aussitôt (parce que plein de gens vont sauter sur l’occasion pour faire de l’argent), il y a perte de quelques millions mais rien de fou pour un desk qui genere 50mm USD par exemple. C'est pas non plus le genre d'activite qui va detruire un marche (je suis meme pas sur qu’une activite de trading puisse faire ca).
Vous voyez un danger dans cette activite parce que vous ne comprenez que tres peu le fonctionnement (on appelle ca des black box pour une raison). Vos liens sont des articles de journaliste qui n’ont jamais été forme a la finance.

#2 Re : -1 »  Enquête sur le High Frequency Trading » Le 26/06/2012, à 15:11

santino
Réponses : 65
mazarini a écrit :

Pas de risque pour nous ? Et quand une banque fait de grosse perte que ce soit en haute fréquence ou pas, c'est nous qui payons les pots cassés.
De plus, les sommes grappillés le sont sur les autres acteurs qui auront tendance à se retirer des marchés. Quelle est l'utilité de ces opérations sur l'économie. Un seul fixing journalier serait certainement suffisant pour assurer des marchés suffisamment liquide.
Pour moi ce trading n'est qu'un effet de bord inutile des cotations en continue.

Bon alors on va expliquer un peu la.....vous payez quand les banks perdent de l'argent?????

Les sommes pretees aux banks ne le sont pas gratuitement, en 2008 toutes les banks ont prisent de l'argent de l'etat. Cette argent a ete emprunte a 5% ou 6% (US, UK et Europe) et rembourse depuis avec les interets. Alors qui a paye les interets? les banks sur leurs benefices.

Quand JPM annonce une perte de $2Bn...qui paye? la bank avec son benefice.

Donc le contribuable n'a pas perdu d'argent dans l'histoire mais bien sur, il est si facile pour un journaliste de ne presenter que la premiere partie de l'operation...on marque les memoires plutot que d'expliquer en detail.

L'utilite du trading? Quand vous allez a carrefour acheter du shampooing produit en turkie....mais attendez il y a risque de change FX la? Comment les entreprises peuvent fixer un prix fixe en EURO alors qu'elles paient les matieres premieres en LIRA???

C'est le boulot des banks de proposer ce service, les gestions des risques financiers.

Ensuite quand vous allez voir votre assurance/bank pour mettre en place un complementaire retraite, les 200 euros par mois que vous mettez de cote pour votre retraite.....vous voulez bien que ces 200 euros deviennent 300euros dans 20 ans non? Donc vous avez besoin de trader dont le job est de faire de l'argent avec votre argent......ironique de voir a quel point les plus grands detracteurs du trading en faite utilisent les services du secteur financier en allant faire les courses, en achetant une voiture ou en prennant une assurance vie non? ;-)

#3 Re : -1 »  Enquête sur le High Frequency Trading » Le 26/06/2012, à 15:26

santino
Réponses : 65
oleg a écrit :

Totalement d'accord avec ça. Pas la peine de s'abriter derrière un langage de sorcier et de vouloir faire compliqué quand les choses sont toutes simples. Pas besoin de se prévaloir d'un brevet d'expert pour comprendre cela.

Le trading c'est faire le maximum de profits en un minimum de temps en étant plus rapide et mieux informé que les concurrents et, dans la mesure du possible, en faisant supporter les risques aux moins rapides et aux moins informés (mais aussi à toute la société en cas de grand crash).

Point barre.

Dans cette optique, le HFT est un outil précieux, le souci étant que, par sa sophistication technique et son hyper rapidité, cet outil dépasse ses concepteurs, peut se prendre les pieds dans le tapis et dans ce cas les conséquences peuvent être très graves.

Encore une fois : j'ai vraiment apprécié le film Margin Call qui restitue avec beaucoup d'intensité une nuit de catastrophe vécue par tous les membres d'un grand holding financier. Mais ce que j'ai apprécié dans ce film c'est qu'il n'est pas "moralisateur" et "partisan".

En fait, les partisans et les profiteurs du système qui vont voir ce film pourront en ressortir en gardant leurs idées à peu près intactes et ceux qui sont contre le système sortiront du film confortés dans leurs propres idées. C'est toute l'ambiguïté du film qui montre quand même que dans cette déroute, les grands pontes du holding se sont quand même déjà bien remplis les fouilles  et ont leurs arrières bien assurés. Quant aux autres...ils peuvent bien couler et crever, c'est pas leur problème.

Comme cela est dit dans une séquence avec une totale assurance, un total mépris, un total cynisme et une totale franchise par un responsable de desk  : "J'emmerde les gens normaux !"

Numéros d'acteurs époustouflants : allez voir ce film. wink


Si c'etait si simple, pourquoi tu n'es pas riche???? Si c'etait si simple, on serait tous riches en ayant fait fortune sur les marches......

Je me marre toujours de voir des personnes sans aucune comprehension du systeme qui ont une opinion sur le sujet....je me souviens de la phrase de cope lors du cas Kerviel, "je suis pas un expert mais il me parait anormal que...." et bam, je comprends rien mais j'ai une opinion.

Au final, c'est un monde tres complique et tres technique (expliquez la difference entre un trader maket maker et un prop trader?) qui fait peur donc.....on utilise le bon vieux mecanisme que Mr Le pen adore, on stigmatise en pointant du doigt une minorite....

Et comme les gens preferent qu'on leur donne une raison simple a comprendre pour tous les problemes de la terre plutot que de chercher a vraiment comprendre.......

Exemple simple...les subprimes tout le monde en parle et a une opinion mais personne ne peut expliquer le mecanisme (donc comprendre d'ou venait le probleme).

Ps J'ai adore margin call, super film bien fait et qui effectivement ne prend pas partie.

#4 Re : -1 »  Enquête sur le High Frequency Trading » Le 26/06/2012, à 15:34

santino
Réponses : 65
The Uploader a écrit :

darktomato sors de ce corps !


Je sais pas qui il est mais semble avoir de bonne idea ;-)

#5 Re : -1 »  Enquête sur le High Frequency Trading » Le 26/06/2012, à 20:03

santino
Réponses : 65
mazarini a écrit :

@santino :
Le rôle d'une banque n'est pas de spéculer. Dans le cas du change, une banque est sensée assurer un taux de change à une entreprise et trouver une autre entreprise pour faire l'opération inverse. Elle peut éventuellement s'adresser à une autre banque qui se trouve dans la situation inverse pour la couverture. La spéculation a un rôle bénéfique dans la mesure ou elle fait la jointure entre l'opération et la couverture en cas d'absence de contrepartie.

Lorsque le volume des transactions est beaucoup plus important que le marché réel, je me pose la question de l'utilité de ces transaction. Je ne suis pas opposé ces opérations, mais dans une certaine limite. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'estime qu'un fixing par jour serai certainement suffisant.

Pour ce qui est des prêts accordés au banques, je me demande qui va rembourser les prêts accordés à Dexia.

Edit : Je crois que darktomato est contre aider les banques, c'est anti-libéral


Et c'est exactement le boulot des banks, un trader en bank ne specule pas!!!!!!! (ou tres peu). Un trader en bank est la pour assurer la liquidite, ils ont tres peu d'exposition aux mouvements du marche.

Le trader aura pour role de mettre toutes les operations les unes en face des autres et de hedger (couvrir le risque) de l'exposition restante.

C'est bien pour cela que 80% des traders en bank qui passent prop trader (donc faire de l'argent avec de l'argent) se vautrent en beaute...c'est pas le meme boulot.

Donc oui la bank fait bien son boulot et pour dexia, je ne connais pas la forme du bailout donc impossible de dire mais croyez moi, dexia a deja vendu tellement de produits merdiques a toutes vos collectivites que vous l'avez deja paye 200 fois.......et la je suis d'accord que c'est de la faute de la bank et aussi des decideurs des collectivites completement idiots sans aucune formation financiere.

#6 Re : -1 »  Enquête sur le High Frequency Trading » Le 26/06/2012, à 20:05

santino
Réponses : 65
Sopo les Râ a écrit :

On dit « banque » et « idée ».

hey I'm discovered....trop longtemps que je suis en france dude tongue

#7 Re : -1 »  Enquête sur le High Frequency Trading » Le 27/06/2012, à 14:04

santino
Réponses : 65

Oleg, je suis totalement d'accord avec toi alors.

Tout extreme est mauvais, peu importe le sujet. Je suis clairement pour un capitalisme regule, il faut trouver un juste milieu. Mais comme toujours, chaque parties tirent la courvertures uniquement dans un sense. Et effet, le boulot de trader est pas simple...pour etre passe au travers de 2008, quand les vigiles arrivent derriere un mec sur le desk, lui donnent un carton en interdisant de toucher au PC pour ensuite l'accompagner dehors.....pas fun. Et si je fais pas mon chiffre de l'annee....y a pas de 2eme chance, j'ai plus de boulot. Il faut aussi oublier les 35h....on parle de 11h par jours minimum....

Et je suis completement d'accord sur le fait que le HFT doit etre regule de maniere a eviter des comportements nuisant aux autres acteurs des marches.

On est arrive a un point ou des robots sont programmes pour creer de faux signaux d'achat ou de vente...et ainsi pousser les robots a faire decaller le marche dans un sense ou l'autre. Ensuite, il ne reste plus qu'au premier robot a acheter/vendre en attendant que le marche corrige de lui meme.

#8 Re : -1 »  Enquête sur le High Frequency Trading » Le 27/06/2012, à 16:39

santino
Réponses : 65
mazarini a écrit :
santino a écrit :

...
Et je suis completement d'accord sur le fait que le HFT doit etre regule de maniere a eviter des comportements nuisant aux autres acteurs des marches.
...

La première question à se poser est l'utilité économique du HFT. Je vois bien l'utilité pour celui qui le pratique : gagner (ou pas) de l'argent. Par contre, pour l'ensemble d'un marché, je ne vois pas. Si cela se limite à profiter d'info comme le carnet d'ordre en temps réel, on est proche du délit d'initié avec un manque d'égalité entre les opérateurs.

C'est exactement le probleme, ils ont une utilite du point de vue de l'investisseur. Ils font de l'argent pour les fonds de pension, les assureurs,...mais rendent le marche inegale pour les autres operateurs puisque uniquement les HFT peuvent executer aussi vite.

On est arrive a un point ou toutes les boutique de HFT sont situees....le building a cote de l'exchange pour gagner en distance de cable et donc en temps d'execution. Mais le reste des investisseurs sont penalises par cette inegalite, je pense que les exchangent veulent introduire des mecanismes de retention des ordres pour limiter....mais cela va prendre du temps, les acteurs de ce marche sont puissants.

#9 Re : -1 »  Enquête sur le High Frequency Trading » Le 27/06/2012, à 16:53

santino
Réponses : 65

Oleg, le pire......c'est que cela reflete 100% de la realite en bank!!!!

J'ai vue tellement de responsable de desk ou de floor etre incapable d'envoyer un email!!!!!!

Ils sont generalement ancien dans la boutique, ont connu l'epoque ou tu pouvais etre trader en connaissant un mec du desk et les produits etaient simples.

Aujourd'hui personne ne peut meme penser mettre un pied sur un floor de trading sans un bac+6 spe math avec une bonne connaissance des produits les plus pointus (que bien evidement les boss ne comprennent jamais!!!).

D'ailleurs, si vous avez regarde le passage de jamie dimon devant le congress......que des gens a tres haute fonction dans des institutions censees reguler les activites de marche.....ils ne comprenaient meme pas les produits ni les explications de jamie dimon......de la folie, il faudra m'expliquer comment ils peuvent "Juger" les actions de Mr Dimon a la tete de JPM!!!

De ce cote la, Margin call a vraiment bien presente l'ironie du system, des senior "out of date" mais avec les plus grandes responsabilites et des juniors surqualifies qui ont du mal a se faire comprendre.

#10 Re : -1 »  Enquête sur le High Frequency Trading » Le 02/07/2012, à 15:15

santino
Réponses : 65

Cette affaire de Libor fixing est enorme, de nombreuses banks sont impliquees.  Croyez moi que vu la taille de ce marche, c'est vraiment pas chere paye a 290 mm.

Voila un petit commentaire qui circule entre traders en ce moment et qui reflete bien la stupidite et l'arrogance trop souvent rencontre en bank (principalement les gros senior qui ont connus l'epoque de gavage collectif):

"In addition, certain Barclays Euro swaps traders, led at the time by a senior
trader, coordinated with and aided and abetted traders at other banks in each
other’s attempts to manipulate Euribor, even scheming to impact Euribor on key
standardized dates when many derivatives contracts are settled or reset.

The traders’ requests were frequently accepted by Barclays’ submitters, who
emailed responses such as “always happy to help,” “for you, anything,” or “Done…
for you big boy,” resulting in false submissions by Barclays to the BBA and EBF.
Keep your head down:"

#11 -1 »  Acceder a Mysql server depuis MS SQL management studio? » Le 15/01/2011, à 14:54

santino
Réponses : 0

Hello,

Je suis en train de monter un server sql avec Mysql. Tout est installer, j'arrive a me connecter en SSH au server, creer une database et des tables. J'arrive a me connecter sur la server a distance avec SQL-Front sans problem en indiquant l'IP et l'username + password. Mais impossible de me connecter en utilisant MS SQL management studio? Je selectionne SQL autentification, indique la meme IP, le meme user mais la connection semble etre refusee??

De meme lorsque j'essaie d'acceder a la database depuis une application C# avec ce code:

SqlConnection thisConnection = new SqlConnection("Network Address=172.24.4.65:3306;Initial Catalog='Contribution';User Id='root';Password='';");
thisConnection.Open();

//EDIT I just realized that I need to install a specific soft from mysql to be able to connect C# to mysql:

MySqlConnection thisConnection = new MySqlConnection("Network Address=172.24.4.65;Initial Catalog='Contribution';User Id='root';");
thisConnection.Open();

But is there a way to connect MS SQL management to Mysql?

Merci,

Santino

#12 Re : -1 »  Apprendre l'anglais » Le 14/08/2010, à 17:46

santino
Réponses : 68

The only good way.....coming in london mate tongue

So you will enjoy drinking beer with drunk english guys at 5PM and have the pleasure to be in an open mind town!!!

#13 -1 »  Gestion cache C++ » Le 02/12/2009, à 16:16

santino
Réponses : 4

Hello,

Alors je ne suis pas un grand developer C/C++ et j'ai besoin de compiler une appli pour la traduire en C#.

J'ai une erreur sur cette partie du code sans comprendre vraiment:

void JpmcdsHolidayEmptyCache (void)
{
    THoliday *node;
    THoliday *next;

    if(cache != NULL)
    {
        node = cache;
        next = node->next;
        while (node)
        {
            JpmcdsFreeHoliday(node);
            node = next;
            if(node) next = node->next;
        }
        cache = NULL;
    }
}

J'ai cette erreur : error C2440: '=' : cannot convert from 'void *' to 'THoliday *'   

Sachant que:

 * Holiday cache information
 * */
typedef struct _THoliday
{
    char         *name;   /* Upper case name associated with this entry */
    THolidayList *hl;     /* Holiday list */
    void         *next;
} THoliday;

Merci de votre aide!!

Santino

#14 Re : -1 »  Gestion cache C++ » Le 03/12/2009, à 14:20

santino
Réponses : 4

Merci de vos réponses.

Je comprends mieux le problème. Au départ ce code est du C (système de pricing open source en finance...si si ca existe) mais on ne développe jamais en C et mon business analyst m'a dit de compiler le C en C++ car visual studio 2005 ne me permettait pas de concevoir un projet C mais C++.

J'ai donc récupéré tous les header et fichier, changé les fichier en .cpp et modifié des options de compilation.

Mais même en commentant une partie du code qui pose problème....j'ai des tonnes de nouvelles erreurs.

Est-il possible de concevoir un projet sous VS en C pour éviter tous ces problèmes? Au final, j'ai juste besoin de faire tourner l'algorithme pour comprendre le fonctionnement et le cheminement afin de le reproduire en C#.

Tks

Santino.

#15 Re : -1 »  Séquence culture du mouvement ouvrier chez les geeks : syndicalisme » Le 27/06/2009, à 14:05

santino
Réponses : 38
shlok a écrit :

a santino

les licenciements ne sont jamais justifiés parcequ'il y a globalement des profits énormes.
ces licenciements sont donc révélateurs d'un mauvais système : la concurrence, le marché. un système qui favorise l'accumulation, et l'augmentation de la pauvreté.

Pour moi, la vraie question n'est pas l'emploi, mais la répartition des richesses.

Oppression? Je ne trouve pas dans le sens ou l'ingénieur qui lui apporte plus de valeur ajoute que l'ouvrier de base est plus rémunéré. Ensuite dire qu'il faudrait faire du 50 - 50 sur la richesse créée n'a pas de sens. Un employé prend quel risque? Absolument aucun alors que celui qui mes des billes dans l'entreprise prend le risque de perde son capital voir plus si il a engagé ses biens propres.
Nous sommes dans un monde qui rémunère le risque, imagines que tu décides de monter une petite entreprise, engages tes biens personnel, ta maison, ta voiture,.....tu prends un employé, faits des bénéfices et la, tu vas faire moitié moitié avec lui? Alors que tu peux tout perdre et lui rien, honnêtement tu ne peux pas me dire que tu ferais 50 - 50. Le risque a un prix et chacun cherche a maximiser ces revenues, exactement comme toi quand tu vas demander un augmentation avant ton collègue pour avoir plus que lui, exactement comme les représentants syndicaux qui profitent du système.


Faire globalement des profits? Je connais des entreprises FR (non affilier a un grand groupe) qui sont a la limite de la cessation de paiement depuis des années, elles ont été obligés de licencier sous peine de faillite. Alors il valait mieux que toute l'entreprise ferme pour mettre tout le monde a la porte ou garder se qui était concevable?
Et parler des grands groupes n'a pas tellement de sens puisque 80% des entreprises en Europe sont des PME selon la définition européenne.

Tu parts d'un postula complètement faux qui est qu'il y a toujours des profits.....et les milliers d'entreprises liquidées par an?

#16 Re : -1 »  Séquence culture du mouvement ouvrier chez les geeks : syndicalisme » Le 27/06/2009, à 14:09

santino
Réponses : 38
Eored a écrit :

Ho, mais je maintiens que la "haine" anti-syndicale reste profondément ancrée chez les "chefs". Et ces chefs sont souvent des patrons, d'où un raccourci un poil abusif. Il n'empêche que parler syndicalisation peut mener à des déconvenues dans un certain nombre d'entreprise, où des secteurs spécifiques (ex la restauration)

La restauration comme certains secteur (distributeur automobile par exemple) ou le niveau de formation globale est tellement faible que les comportements sont délirants. La direction est souvent un ancien sans aucune formation qui a monté les échelons un à un, ces gens là ne sont pas assez préparé pour faire face sereinement a des syndicats qui parfois abuse fortement sous couvert de cette idéologie de lutte ouvrière.

#17 Re : -1 »  Séquence culture du mouvement ouvrier chez les geeks : syndicalisme » Le 27/06/2009, à 14:45

santino
Réponses : 38
Kurokame a écrit :
santino a écrit :

(...)
Un employé prend quel risque? Absolument aucun
(...)
Je connais des entreprises FR (non affilier a un grand groupe) qui sont a la limite de la cessation de paiement depuis des années, elles ont été obligés de licencier sous peine de faillite.

Je crois qu'il y a une réalité qui s'est évanoui trop rapidement au début. L'employé prend juste le risque de suivre simplement de mauvais gestionnaires. S'il ne laisse aucun capital financier, perdre son job est tout autant dramatique, car le seul capital ici, c'est lui; certains se suicident même sur le lieu de leur travail.

Le risque de se faire licencier? Quand aujourd'hui en france on ne doit pas rester plus de 5 ans au même poste pour un RH et que la moyenne est de 3ans par poste?

Les cas de suicides chez renault par exemple étaient de gens a responsabilité, pas des ouvriers de base. Et dans ce cas bien précis, c'est clairement une faute des managers.

#18 Re : -1 »  Séquence culture du mouvement ouvrier chez les geeks : syndicalisme » Le 27/06/2009, à 15:47

santino
Réponses : 38

Bon pour les idéologies communismes de l'expropriation......les expériences dans ce sens ont plutôt mal terminées, la corée du nord nous montrent bien que de tels extrêmes sont nocif. Et au final, ça recommence exactement de la même manière, des dirigeants du partie communiste qui vivent dans l'opulence a la tête du gouvernement en laissant le peuple crever....

Ensuite, tout le monde peut monter ça société, il suffit de 0,01 euros (Bien oui, même pas 1 euros, le texte de loi exige un capital sans fixer de minimum lol ) et de la volonté.

Pour les cas d'autogestion, c'est absolument génial, un vrai laboratoire mais que se passe t-il lorsque l'on étudie les cas plus précisément? C'était généralement des sociétés au bord de la faillite qui ont été racheté par les salaries. Et on touche la du doigt le vrai déclic, pourquoi les salaries ont acceptés de porter le risque? Parce qu'ils n'avaient pas le choix!!

Et au final dans l'entreprise que se passe t-il pour que la boite ne fasse pas faillite? Et bien c'est simple, les salariés ont arreter de penser comme des salaries de base "je m'en fou c'est pas moi qui paye" donc les comportements changent. C'est a dire que les gens font attention aux lumieres, n'utilisent plus les courssiers mais le font eux même en sortant du travail, il privilegie toujours la meilleur solution pour l'entreprise plutôt que de privilégier leurs petit interet.

C'est se qu'on appelle du "think corporate", mais c'est bien dommage que je ne sois pas en france, j'aurais fait volonté un sondage demandant 2 choses:

1) Votre entreprise se porte très bien, vous avez la possibilité de faire partie d'un groupe d'employés qui vont devenir les propriétaires de la société, vous foncez?

Oui / Non

2) Votre entreprise est au bord du dépôt de bilan, la liquidation est maintenant certaine, vous avez la possibilité de faire partie d'un groupe d'employés qui vont devenir les propriétaires de la société, vous foncez?

Oui / Non

Je suis absolument certains qu'une grande majorité répondrait Non en 1 et Oui en 2......la peur du risque est trop forte smile

#19 Re : -1 »  Séquence culture du mouvement ouvrier chez les geeks : syndicalisme » Le 27/06/2009, à 16:26

santino
Réponses : 38
shlok a écrit :

nan t'as mieux qu'un sondage, regarde l'Histoire. Regardes du côté de l'Espagne de 1936 ...

L'économie de 1936 et de 2009 n'est absolument pas comparable, bien plus complexe et rapide aujourd'hui.

Sinon y a pas de troll wink  l'expropriation se rapporte avec un partage 50 - 50, on est vraiment pas loin du communisme big_smile

Se que je voulais dire, c'est que cette solution ne marche que dans un cas bien précis. Pourquoi aucune entreprise en bonne santé n'est alors racheter par les salariés? Étrange non? La peur des salariés de se lancer et de prendre du risque encore et toujours.


Tout le monde peut monter une société, comment a fait le plombier du coin, l'epicier, le boulanger et le garagiste, il ets plus intelligent que toi? Pas du tout! Il avait plus d'argent que toi? Pas du tout! Alors comment des centaines d'entreprises sont créé par an?

Ok je suis d'accord qu'il faut faire attention dans la mesure ou il y a des désastres de gens mal formés et mal préparés avec des sociétés en nom propre et des dettes après faillite a payer a vie. Mais c'est faisable sans problème, mais il reside.....la peur du risque, on revient au même problème.

#20 Re : -1 »  Séquence culture du mouvement ouvrier chez les geeks : syndicalisme » Le 27/06/2009, à 18:40

santino
Réponses : 38
in ze world a écrit :
santino a écrit :

Tout le monde peut monter une société, comment a fait le plombier du coin, l'epicier, le boulanger et le garagiste, il est plus intelligent que toi? Pas du tout! Il avait plus d'argent que toi? Pas du tout! Alors comment des centaines d'entreprises sont créé par an?

il avait un capital de base qu'il a accumulé par x moyens ?

Ca dépend des activités, si tu veux monter une entreprise de dépannage informatique par exemple, tu as besoin de presque rien donc aucune capitale de départ est nécessaire.

Mais dans le cas d'un épicier par exemple, son apport initial est généralement minime et il fait un crédit a la banque pour financer le reste. Idem pour le garagiste ou le boulanger. C'est extrêmement rare de voir un personne monter un business ou en reprendre un qui possède tout le capital.

Mais par exemple plombier, une caisse a outil, une camionnette et quelques fournitures sont amplement suffisant. Mise de départ....je irais 15000 euros dont 10000 emprunter. La somme est faible, la banque prend peu de risque et demandera une caution personnel mais elle ne refusera surement pas si le dossier est bien fait (pour cela, on paie un expert comptable).

#21 Re : -1 »  Séquence culture du mouvement ouvrier chez les geeks : syndicalisme » Le 27/06/2009, à 18:54

santino
Réponses : 38

Oui effectivement, tout passe par la banque comme dans toute société. Il n'y a pas que la raison de ne pas avoir le cash, c'est aussi parce que c'est plus rentable. La banque va te demander 8% de taux alors que l'activité de la société va généralement cracher bien plus. Donc tu gagnes de l'argent en empruntant.

Si tu es caution personnel (donc tu paiera la banque même si la société coule) et que la somme est faible avec un bon dossier, aucune raison d'avoir un refus (Sauf fin 2008 début 2009 a cause de la crise du crédit).

Déjà tu montes le dossier avec un expert comptable (bon de préférence, beaucoup de boulets dans ce secteur) et tu fais le tour des banques. Il faut savoir être persévérant a cette étape de la création de la société.

Si tu trouves pas, il y a encore se qu'on appelle les "Business Angels". Des particuliers avec du cash a investir mais qui demande un fort taux d'intérêt pour le risque. Sinon on peut demander a la famille, c'est fréquemment le cas.

Après cela dépend de la somme, pour 20000 euros par exemple, c'est faisable de vivre au minimum pendant 2 ans pour économiser la somme.

#22 Re : -1 »  Séquence culture du mouvement ouvrier chez les geeks : syndicalisme » Le 27/06/2009, à 19:00

santino
Réponses : 38
philarmonie a écrit :

Tu vas voir une autre banque, et si aucune ne veut tu ne montes pas ton commerce ou ta boite.
Et... ça devrait nous choquer ?

L'amateurisme des dossiers présentés a la banque est la raison la plus fréquente des refus. Il suffit simplement de trouver un bon expert comptable, généralement il ne prendra rien pour monter le dossier de la société avec toi mais en échange, tu utiliseras ses services pour la comptabilité de ta société.

Il faut vraiment montrer que le projet est clair, en béton et bien le vendre!!

#23 Re : -1 »  Séquence culture du mouvement ouvrier chez les geeks : syndicalisme » Le 27/06/2009, à 19:02

santino
Réponses : 38
in ze world a écrit :
philarmonie a écrit :
in ze world a écrit :

tout passe par le crédit a la banque alors ?
et si ils veulent pas ?

Tu vas voir une autre banque, et si aucune ne veut tu ne montes pas ton commerce ou ta boite.
Et... ça devrait nous choquer ?

non , juste pour voir si c'est aussi rose que nous le dit le gars ^^

J'aide régulièrement des amis a monter ce genre de dossier dont des rachats de concession entre autre  wink

C'est pas facile, mais ça se fait bien si on sait tirer sur les bonnes ficelles.

#24 Re : -1 »  Séquence culture du mouvement ouvrier chez les geeks : syndicalisme » Le 27/06/2009, à 19:43

santino
Réponses : 38
Astrolivier a écrit :

et ces types, qui regardent des courbes qui montent et qui descendent sans trop savoir à quoi elles correspondent, qui parient sur des chaussures, de la haute technologie comme ils pourraient le faire sur du sucre ou des subprimes, ne sont que de simples parasites, des spéculateurs, car là est bien le seul but d'un marché : spéculer

J'adore quand on me traite de parasite tongue  Quoi c'est rigolo de regarder des courbes monter et descendre, ça fait même du bruit quand on gagne si on le configure bien wink

Un marche n'a pas d'existence si il n'y a que des speculateurs, il faut du fondamentale. CAD des operations qui se rapportent a la vie courante des entreprises. Comment Loreal, Coca ou autre font pour fournir un prix fixe au consommateur pendant un an au supermarché?

Et oui, loreal est en Euro donc si des produits sont vendu aux US et que le dollar s'effondre ou monte, l'entreprise peut perdre tout le bénéfice de l'année ou le doubler si ca va dans le bon sens.

Alors l'entreprise se couvre avec des produits financiers sur les marches pour un an, ainsi l'entreprise peut donner un prix fixe.

Bref les 80% des flux sur les marchés financiers sont de cette nature, la spéculation est très minoritaire. Mais je sais que c'est plus simple de vendre l'idée que les marches sont le mal en faisant croire qu'il ne s'agit que de spéculation. Peu de gens sont assez former pour comprendre vraiment les marchés financiers, il ne faut surtout pas faire comme les politiques qui nous disent "j'y connais rien mais on devrait......".