Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
nombre réponses : 25

#0 -1 »  Déchiffrer un fichier avec une phrase de chiffrement sur USB » Le 15/04/2015, à 18:23

Arbiel
Réponses : 6

Bonsoir

Au démarrage de mon PC, je déchiffre /home avec une phrase de chiffrement mémorisée sur une clé USB (crypttab)

Je souhaite sauvegarder des fichiers sur un serveur extérieur, par exemple Dropbox, après les avoir chiffrés en asymétrique, avec cette même clé, ou une autre par mesure de sécurité (?).

À la relecture des fichiers de tests que j'ai pour l'instant enregistrés sur le serveur, gpg ne prend pas en compte l'option "--passphrase-file", ni d'ailleurs, l'option "passphrase".

man gpg a écrit :

       --passphrase-file file
              Read  the passphrase from file file. Only the first line will be read from file file. This can
              only be used if only one passphrase is supplied. Obviously, a passphrase stored in a  file  is
              of  questionable  security if other users can read this file. Don't use this option if you can
              avoid it.


       --passphrase string
              Use string as the passphrase. This can only be used if only one passphrase is supplied.  Obvi‐
              ously,  this is of very questionable security on a multi-user system. Don't use this option if
              you can avoid it.

Je remercie d'avance quiconque pourra m'indiquer comment je peux procéder pour ne pas avoir à taper ma phrase de chiffrement ni lors de la sauvegarde ni lors de la restauration.

Arbiel

#1 Re : -1 »  Déchiffrer un fichier avec une phrase de chiffrement sur USB » Hier à 18:15

Arbiel
Réponses : 6

Bonjour

Je te remercie pour cette information, qui me laisse espérer trouver une solution à mon problème.

Je pense (je suis à peu près certain de) avoir installé gpg par synaptic.

gpg --version a écrit :

gpg --version
gpg (GnuPG) 1.4.16
Copyright (C) 2013 Free Software Foundation, Inc.
License GPLv3+: GNU GPL version 3 or later <http://gnu.org/licenses/gpl.html>
This is free software: you are free to change and redistribute it.
There is NO WARRANTY, to the extent permitted by law.

Home: ~/.gnupg
Algorithmes pris en charge :
Clef publique : RSA, RSA-E, RSA-S, ELG-E, DSA
Chiffrement : IDEA, 3DES, CAST5, BLOWFISH, AES, AES192, AES256,
               TWOFISH, CAMELLIA128, CAMELLIA192, CAMELLIA256
Hachage : MD5, SHA1, RIPEMD160, SHA256, SHA384, SHA512, SHA224
Compression : Non compressé, ZIP, ZLIB, BZIP2

Quelle version utilises-tu ?

Arbiel

#2 Re : -1 »  Déchiffrer un fichier avec une phrase de chiffrement sur USB » Hier à 19:36

Arbiel
Réponses : 6

Pour le chiffrement, il n'y a pas de phrase de chiffrement à fournir puisqu'il s'agit d'utiliser la clé publique du destinataire. Par contre la phrase est nécessaire pour signer et pour déchiffrer puisque ces deux opérations nécessitent l'utilisation d'une clé privée.

C'est parce que

1) cryptsetup sait utiliser une phrase de chiffrement mémorisée dans un fichier pour rendre lisible une partition chiffrée
2) enigmail ne demande la phrase de chiffrement que pour la signature du premier message d'une série de messages

que je pense qu'il doit être possible de faire lire à GPG la clé de chiffrement à partir d'un fichier.

#3 Re : -1 »  Installation en dual boot avec windo8.1_aides/conseils partitionnement » Le 03/04/2015, à 22:05

Arbiel
Réponses : 35

Bonsoir

Si j'ai bien compris, d'après malbo, la 14.04.2 ne serait pas une LTS (support à long terme), alors que la 14.04.1 en est une. Dans ces conditions, je te conseillerais d'installer cette 14.04.1.

À mes yeux. laisser l'installateur décider à ta place n'est pas un bon choix. Mieux veut réfléchir et décider par toi-même, en demandant éventuellement conseil ou confirmation avant de te lancer.

Avec 4 Go de RAM, la swap n'est pas indispensable. Elle sert essentiellement à l'hibernation, qui est une option dont on peut, toujours à mon avis, se passer facilement. Utilisateur lambda, je n'utilise pas de swap.

Apparemment tes fichiers actuels sont sur ta partition Windows dans un répertoire "Mes Documents". Laisse les où ils sont et partage ce seul dossier avec ton futur système.

La plupart des intervenants sur le forum conseillent d'installer Ubuntu en double amorçage avec Windows sur ton disque dur.

Pour ma part, je pense que cette solution présente de nombreux inconvénients en comparaison à la solution que j'utilise personnellement et qui consiste à ne rien toucher à la configuration de démarrage de Windows et à installer les logiciels de démarrage (grub) sur une clé USB. En l'absence de clé, le PC démarre comme maintenant sous Windows ; si la clé est présente, le PC te propose un démarrage Ubuntu ou Windows. C'est la clé, par le biais de grub, qui contient le double amorçage.

Cette méthode présente aussi des inconvénients. Nous y reviendrons si elle te semble intéressante.

Réfléchis à ce que tu veux faire, dans quel environnement, pour quelles applications, à court et à plus long terme et nous pourrons alors affiner l'organisation et la taille de tes partitions. Jette un œil sur LVM qui est un outil d'administration de ton espace disque beaucoup plus souple et qui permet de prendre les décisions en temps et en heure.

Arbiel

#4 Re : -1 »  Installation en dual boot avec windo8.1_aides/conseils partitionnement » Le 05/04/2015, à 00:08

Arbiel
Réponses : 35

Bonsoir

Je ne sais si

malbo a écrit :

C'est sûr que dit comme ça, malbo raconte que des conneries.

m'est adressé ou pas, mais une distribution qui ne sera maintenue que jusqu'en août 2016, comme le montre clairement la page à la source des explications qu'il donne peut difficilement être qualifiée de "Long Term Support".

qid a écrit :

il est plutôt déconseillé d'accéder directement à la partition système Windows à partir de Linux... et de toutes façon si ce besoin existe
il remet en cause le principe même de la sécurité des données qui ne devraient pas être sur une partition système que celui-ci soit un linux ou un Windows

Voir ici

qid a écrit :

Le coup du grub sur une clef est une étape dans la peur de la migration/cohabitation que je n'avais encore jamais vu et pour cause : elle ne tien pas debout
puisque quoi qu'il en soit de toutes façons le disque dur est déjà altéré par la présence d'autres partitions donc autant aussi y mettre le démarreur

et aussi ici
Pour le reste, l'agressivité que tu affiches pourrait traduire qu'à défaut d'arguments, tu optes pour un ton péremptoire qu'il t'est tentant de prendre mais qu'il est, pour les autres, dangereux d'écouter. Il me semble avoir influencé malbo car mon

arbiel a écrit :

Si j'ai bien compris, d'après malbo, la 14.04.2 ne serait pas une LTS (support à long terme), alors que la 14.04.1 en est une.

ne me semble pas insinuer qu'il dise des "conneries"

Prendre le temps de te relire pour modérer tes propos et en profiter pour corriger tes fautes d'orthographe est un conseil que je me permets de te donner, et qui tu te conduiras peut-être à réitérer

qid a écrit :

Mais c'est du grand n'importe quoi ... vaut mieux s'abstenir d'intervenir plutôt que sortir des inepties pareil...

#5 Re : -1 »  Ubuntu sur (une clef USB) un DD avec W8.1 » Le 26/03/2015, à 12:53

Arbiel
Réponses : 42

Bonjour

C'est effectivement une affaire de point de vue, qui peut évoluer au fil du temps en fonction de l'évolution de ses propres besoins et des possibilités techniques.

L'utilisation de logiciels libres donne à l'utilisateur toute possibilité d'organiser son outil comme il l'entend. Ce qui demande analyse, et donc réflexion et recherche d'informations pour comprendre l'impact des décisions que l'on est amené à prendre.

Les difficultés qu'Ayral mentionne m'ont conduit à séparer mes partitions. Il mentionne une solution que j'ignorais et qui pourrait m'amener à revoir ma position sur la séparation de / et de /home. Par ailleurs, j'ai séparé /usr pour éviter le blocage du système, car, lorsque l'on installe de nouveaux logiciels, c'est /usr qui grossit, sans impact notoire sur /. Mon / fait 10 Go, dont 2,73 uniquement sont utilisés.

Mais la multiplication des partitions rend la configuration plus complexe. Une solution à cette situation est LVM que je suis en train de mettre en œuvre.

Dans un premier temps, il convient de simplifier les choses. Et les préconisations d'Ayral me semblent aller dans le bon sens. Tu verras plus tard s'il te sera nécessaire d'évoluer.

Mais en toutes circonstances, pense à la sauvegarde de tes fichiers, analyse tes besoins et vérifie que tu disposes des ressources nécessaires pour la mettre en œuvre.

Arbiel

#6 Re : -1 »  Ubuntu sur (une clef USB) un DD avec W8.1 » Le 26/03/2015, à 20:42

Arbiel
Réponses : 42

Bonsoir

Je suppose que tu disposes d'un support d'installation et de la clé USB sur laquelle tu as installé grub.

Démarre ton PC avec ce support et choisis "Test Ubuntu".

Lorsque le bureau t'est présenté, branche la clé sur laquelle tu as déjà installé grub (en fait tu vas le réinstaller, mais cela est sans importance, si ce n'est que je t'ai fait faire une manipulation finalement inutile).

Identifie clairement tes périphériques avec la commande

sudo blkid

afin de les désigner sans te tromper dans les écrans où des informations sur ta configuration vont t'être demandées.

Lance alors l'installation d'Ubuntu.

Dans l'écran qui va te demander comment tu veux installer, choisis ce qui doit être la dernière proposition

Autre chose

Dans l'écran qui suit, tu vas indiquer que
/ doit être la partition 9 de ton disque interne (qui ne sera peut-être pas /dev/sda9, mais /dev/sdb9)
/boot doit être la partition de ta clé USB où tu as déjà installé grub

et surtout, en bas de l'écran,

que grub doit être installé sur ta clé USB (probablement /dev/sdc, sans préciser de partition par un chiffre)

C'est à peu près tout.

Laisse ensuite l'installation se poursuivre. Si tout va bien, retire ton support d'installation et redémarre ton PC en indiquant à ton UEFI de prendre la clé en priorité à ton disque interne (là, je ne sais pas t'indiquer comment faire car, je le répète, je ne connais pas la procédure de démarrage d'UEFI).

Arbiel

#7 Re : -1 »  Ubuntu sur (une clef USB) un DD avec W8.1 » Le 27/03/2015, à 15:48

Arbiel
Réponses : 42

Bonjour

Pour installer grub sur ta clé, procède comme je t'ai indiqué. Tu peux cependant ne pas indiquer que /boot se trouve sur la clé, ce qui te permettra de la retirer et de libérer le port correspondant une fois ton système démarré.

Arbiel a écrit :

Dans l'écran qui va te demander comment tu veux installer, choisis ce qui doit être la dernière proposition

Autre chose

Dans l'écran qui suit, tu vas indiquer que
/ doit être la partition 9 de ton disque interne (qui ne sera peut-être pas /dev/sda9, mais /dev/sdb9)
/boot doit être la partition de ta clé USB où tu as déjà installé grub

et surtout, en bas de l'écran,

que grub doit être installé sur ta clé USB (probablement /dev/sdc, sans préciser de partition par un chiffre)

#8 Re : -1 »  Ubuntu sur (une clef USB) un DD avec W8.1 » Le 02/04/2015, à 00:20

Arbiel
Réponses : 42

Bonsoir

@Babdu89
Oui, tu as parfaitement raison, j'ai été trop restrictif en écrivant

arbiel a écrit :

Les ordinateurs motorisés par BIOS ne connaissent que l'organisation msdos

J'aurais dû écrire

Les ordinateurs motorisés par BIOS ne peuvent démarrer qu'à partir d'un disque organisé selon la norme msdos

Le noyau Linux sait accéder à un disque organisé en GPT, et de ce fait, les logiciels qui s'appuient dessus, le savent aussi, tant pour créer des partitions que pour les monter.

Qu'une swap définie sur un disque GPT ne puisse être montée est surprenant. Mais une swap est-elle réellement montée, dans la mesure où elle n'est accessible que par le noyau ?

Arbiel

#9 Re : -1 »  Ubuntu sur (une clef USB) un DD avec W8.1 » Le 09/04/2015, à 18:21

Arbiel
Réponses : 42

Bonjour

Le comportement du PC en cas de batterie dont le niveau passe en dessous d'un seuil est défini dans le paramètre

"Paramètre système/Énergie/Quand la réserve d'énergie est à un niveau critique"

qui peut prendre une des deux valeurs "Hiberner" ou "Éteindre".

En l'absence de swap, la seule valeur possible est "Éteindre". Les modifications des fichiers non sauvegardées sur disques sont alors perdues.

Arbiel

#10 -1 »  Accès à la partition Windows depuis Ubuntu » Le 04/04/2015, à 22:07

Arbiel
Réponses : 8

Bonsoir à tous

Lors d'une récente intervention sur le forum, j'ai conseillé à un futur utilisateur, actuellement sous Windows, de partager son actuel dossier "Mes Documents" avec son futur système Ubuntu. Je ne suis qu'un vulgaire utilisateur et j'ai été assez violemment contredit par, je pense, un expert, ou pour le moins un utilisateur apparemment beaucoup mieux averti.

qid a écrit :

il est plutôt déconseillé d'accéder directement à la partition système Windows à partir de Linux... et de toutes façon si ce besoin existe
il remet en cause le principe même de la sécurité des données qui ne devraient pas être sur une partition système que celui-ci soit un linux ou un Windows

Je ne demande qu'à croire cette affirmation, mais encore faudrait-il que l'on m'en explique les raisons.

D'une manière générale, je conçois tout-à-fait qu'il soit préférable de séparer système et données, ne serait-ce que pour protéger celles-ci contre une potentielle réinstallation du système ou installation d'un nouveau système.

Pour aller plus loin, je dirais même qu'il est bon pour chacun d'analyser ses données en fonction de leur valeur, tant financière (valeur d'achat, temps passé à la constitution, …) que sentimentale (photographies et vidéos familiales, …), de prendre en compte leur besoin de confidentialité pour en déduire l'organisation des partitions, leurs caractéristiques et les procédures de gestion les mieux adaptées.

Mais en l'occurrence, l'utilisateur, dans son système Windows actuel, a enregistré ses données sur sa partition système. Lui conseiller, comme je l'ai fait, de partager son dossier "Mes Documents" entre Windows et Ubuntu ne me semble en rien en contradiction avec la souhaitable séparation de son système Ubuntu et de ses données.

Il reste donc le problème de l'accès à la partition système Windows depuis Ubuntu. Cette partition système est en tous points comparable à toute autre partition NTFS, et entre autres à celle qu'il faudrait créer pour héberger les données partagées entre les deux systèmes. Les fichiers du système Windows sont vus par Ubuntu comme de vulgaires fichiers, au même titre que les autres. Et encore, si, comme je l'ai préconisé, on ne monte dans le /home/${USER} que le répertoire "Mes Documents", ces fichiers systèmes ne sont-ils même pas accessibles par l'utilisateur si les précautions nécessaires ont été prises dans le montage de la partition elle-même. L'utilisateur ne risque donc pas d'altérer par inadvertance son système Windows.

À ce stade, déconseiller d'accéder directement à la partition système Windows à partir de Linux semble traduire un éventuel manque de fiabilité des procédures de gestion par Linux du système de fichiers NTFS. Mais si tel est le cas,

  • Est-il alors raisonnable de lui conseiller d'enregistrer ses propres données dans un tel système de fichiers ?

  • Ce faisant, ne risque-t'il à chaque accès d'en détruire une partie ?

  • Ne faudrait-il pas le mettre en garde pour lui permettre de prendre les dispositions nécessaires ?

Je ne vois, avec mes quelques connaissances rudimentaires, comme explication au principe énoncé par Qid qu'une approche subjective traduisant un "Je n'aime pas une telle solution". Mais le fait de ne pas aimer telle ou telle solution peut-il être érigé en "principe même de la sécurité des données" ?

Qu'en pensez-vous ?

Arbiel

#11 Re : -1 »  Accès à la partition Windows depuis Ubuntu » Le 06/04/2015, à 23:34

Arbiel
Réponses : 8

Une raison pour laquelle il n'est pas judicieux de travailler sur les fichiers d'une partition NTFS, la partition système ou une simple partition partagée, depuis Ubuntu, comme depuis tout système, même un autre système Windows, tient au fonctionnement de l'hibernation de Windows.

MountingWindowsPartitions/General Considerations a écrit :

Whether you write to your Windows C:\ partition or a shared NTFS data partition, be aware that if you are using Windows 7, and Windows 7 is in a hibernated state when you write to the NTFS partition from Ubuntu, you will lose all your changes. This is because when Windows 7 is hibernated it writes the system state to a file stored on disk and restores from that file when the system is re-awakened, thus restoring the whole fileystem to a state before any changes made from Ubuntu. In Windows 7 you must avoid using hibernation. With Windows 8, the situation is more complex in that, by default, it uses a hybrid hibernation/shutdown when you shut the system down. Any changes made by Ubuntu will be lost when you reboot into Ubuntu.

Le texte ne dit pas ce qu'il en est des partitions FAT.
Comme toujours, il faut analyser les besoins de partage pour en déduire comment faire. En tout état de cause, s'il existe un réel besoin de travailler sur les mêmes fichiers depuis les deux systèmes, il semble préférable de passer par une partition intermédiaire (clé USB comme entre deux machines physiques ?), et de préférer FAT à NTFS.
Le conseil que j'ai donné

arbiel a écrit :

j'ai conseillé à un futur utilisateur, actuellement sous Windows, de partager son actuel dossier "Mes Documents" avec son futur système Ubuntu

n'était pas vraiment judicieux.

Arbiel

#12 -1 »  Initialisation par /dev/urandom de l'extension d'un volume logique » Le 06/04/2015, à 15:44

Arbiel
Réponses : 3

Bonjour à tous

Quelques documents préconisent d'initialiser avec /dev/(u)random un conteneur que l'on désire chiffrer pour en augmenter la protection contre une cryptanalyse.

Je ne sais si une telle mesure est souhaitable ou non dans mon cas personnel. Je m'interroge cependant sur la manière dont il faut s'y prendre pour augmenter la taille d'un volume logique pour appliquer cette initialisation aux nouveaux segments (contrairement aux recommandations habituelles, je considère inutile le chiffrement de tout le LVM car tous les fichiers ne nécessitent pas le même niveau de protection, et en particulier l'initialisation par /dev/urandom, sans parler de /dev/random).

En particulier la seule solution est-elle de créer un nouveau volume de la taille souhaitée, de l'initialiser et d'y recopier le contenu de l'actuel volume logique à agrandir ?

D'avance, merci pour vos conseils.

Arbiel

#13 Re : -1 »  Initialisation par /dev/urandom de l'extension d'un volume logique » Le 06/04/2015, à 19:27

Arbiel
Réponses : 3

Bonsoir tiramiseb

Je te remercie pour ta réponse.

tiramiseb a écrit :

je doute que le chiffrement soit réellement utile.

Veux-tu vraiment dire "chiffrement" ou plutôt "initialisation du volume avec /dev/urandom" ?

Pour ce qui est du chiffrement lui-même, je me souviens avoir laissé partir mon PC en réparation sans avoir effacé ceux de mes fichiers qui contenaient des données sensibles. Une telle situation pouvant se reproduire, je pense certains volumes méritent d'être chiffrés, même si, je l'avoue, le risque qu'ils soient la cible d'une cryptanalyse est pratiquement nul. Ma question est plus théorique que pratique et découle de ce que je n'ai rien trouvé qui réponde à cette interrogation de ma part.

Pour ce qui est de l'allocation des secteurs physiques (je veux dire par là l'élément minimal d'allocation) d'un volume logique, on peut effectivement concevoir qu'elle n'ait lieu que lors de la première écriture effective. Mais cette première écriture a lieu dès l'initialisation par urandom. Il serait donc surprenant que cette allocation varie dans le temps.

Arbiel

Edit : je m'aperçois que j'ai dû écrire une bêtise ; il y a toujours quelque chose quelque part et l'écriture de nombres aléatoires à la place de ce qui y était avant n'est pas déterminante pour allouer un secteur à un volume logique.

#14 Re : -1 »  [RESOLU] Probleme clé USB » Le 03/04/2015, à 18:50

Arbiel
Réponses : 9

Bonsoir

Mr.G. a écrit :

en haut à gauche c'est marqué /dev/sdf et dans la fenêtre principale la clé est noté /dev/sdf1

Oui, c'est normal. /dev/sdf, c'est ta clé, sur laquelle tu pourrais avoir plusieurs partitions. Tu n'en as qu'une, qui est représentée par /dev/sdf1.

Par contre, il n'est pas normal que tu aies à reformater ta clé à chaque démarrage. Au fait, s'agit-il de passage de Windows à GNU/Linux, ou entre sessions GNU/Linux successives ?

N'utilises pas de systèmes de fichiers avec journalisation (ext3 ou ext4) sur une clé car tu risques de la détériorer plus rapidement. La durée de vie d'une clé est fonction du nombre d'écritures.

Arbiel

#15 Re : -1 »  [RESOLU] Probleme clé USB » Le 03/04/2015, à 19:52

Arbiel
Réponses : 9
Mr.G. a écrit :

impossible d'utiliser la clé sans l'avoir reformaté via gparted.

Quel est le message ? Reformater la clé nécessite de la démonter. La clé étant montée, que donne la commande

mount

#16 -1 »  Écraser ou ne pas écraser la procédure de démarrage Windows ? » Le 04/04/2015, à 23:42

Arbiel
Réponses : 0

Bonsoir

Lors d'une récente intervention sur le forum, j'ai conseillé à un futur utilisateur, actuellement sous Windows, d'installer grub sur une clé USB et de ne rien toucher à la procédure de démarrage de son PC et j'ai été assez violemment contredit par, je pense, un expert, ou pour le moins un utilisateur apparemment beaucoup mieux averti.

Remplacer la procédure de démarrage originale par grub présente pour le moins les inconvénients suivants

  • toute réinstallation de Windows nécessite une réinstallation ultérieure de grub. Je ne sais dire si les systèmes Windows ont maintenant suffisamment gagné en fiabilité pour ne plus nécessiter de réinstallation, et donc si cet inconvénient reste d'actualité, mais je constate que l'idée de rendre grub "incassable" provoquait d'apres polémiques sur le forum il n'y a encore pas très longtemps

  • un nombre qui m'apparaît assez important de problèmes peuvent survenir à l'occasion de l'installation ou de la mise à niveau, mise à jour d'Ubuntu ; l'accès au système original s'en trouve lui aussi affecté dans nombre de cas et peut entraîner de "graves" conflits lorsque l'ordinateur en question est partagé entre un linuxien et des windowsiens, dans le cadre familial comme dans le cadre professionnel ; de plus, montrer, par exemple lors d'Install Parties, à de nouveaux utilisateurs qu'un ordinateur sur le disque interne duquel sont présents à la fois Windows et Ubuntu démarre selon la procédure originale lorsque la clé n'est pas branchée et ne présente le choix entre Ubuntu et Windows que lorsque celle-ci est branchée avant le démarrage ne peut qu'apaiser leurs craintes de voir leur système original devenir indisponible

  • la garantie du constructeur peut tomber et celui-ci peut imputer, sans aucune analyse, toute panne affectant le PC à la substitution par grub de sa procédure de démarrage

L'installation de grub sur une clé USB en laissant intacte la procédure de démarrage originale permet de supprimer tous ces inconvénients.

Mais sous quelles conditions ?

  • l'installation d'Ubuntu nécessite le choix d'"Autre chose" et de ne pas laisser /dev/sda comme destination de grub pour Ubiquity

  • l'utilisation de boot-repair nécessite de ne pas le laisser réinstaller grub partout

  • une clé pouvant être égarée, ou définitivement perdue, il est nécessaire d'installer grub sur une clé de secours, ce que boot-repair doit, je pense, savoir faire, ou, dans le cas contraire, ce qui ne nécessite que deux lignes de commande, mount et grub-install

Or il se trouve que cette solution n'est pas indiquée dans la documentation et n'est qu'exceptionnellement mise en avant sur le forum. Est-elle vraiment comme l'indique mon contradicteur

qid a écrit :

Le coup du grub sur une clef est une étape dans la peur de la migration/cohabitation que je n'avais encore jamais vu et pour cause : elle ne tien pas debout
puisque quoi qu'il en soit de toutes façons le disque dur est déjà altéré par la présence d'autres partitions donc autant aussi y mettre le démarreur

Je ne reviendrai pas sur l'altération du PC par la présence de partitions Linux sur le disque qui n'a rien à voir avec le remplacement d'une procédure de démarrage par une autre.

Pour le reste qu'en pensez-vous ?

Arbiel

#17 Re : -1 »  [Résolu] Effacer des fichiers et dossiers d'une clé usb » Le 03/04/2015, à 18:34

Arbiel
Réponses : 6

Et si ta clé était montée en ro  (read only) ?

Arbiel

#18 -1 »  gestion des clés publiées sur un serveur » Le 30/03/2015, à 14:01

Arbiel
Réponses : 2

Bonjour

J'ai supprimé de ma clé PGP des sous-clés relatives à des adresses électroniques que je ne veux plus utiliser. J'ai ensuite voulu, sans succès, exporter ma clé publique modifiée vers les divers serveurs de clés où elle est disponible avec Seahorse et par ligne de commande.

Les adresse des serveurs en question sont
hkp://keyserver.ubuntu.com:11371
hkp://pools.sks-keyservers.net
hkp://pgp.mit.edu
hkp://keys.gnupg.net
ldap://keyserver.pgp.com (la recherche de clé par seahorse semble ne pas fonctionner)


Je n'ai trouvé dans Seahorse que l'option de synchronisation des clés de mon trousseau, ce qui a restauré ma clé locale à partir des clés distantes et non pas, comme je l'espérais, mis à jour la clé distante à partir de la clé locale. Ou pour le moins, le dialogue de Seamonkey avec l'un des serveurs a-t-il abouti à la restauration de ma clé locale à partir de la clé distante. Je n'ai pas relu ma clé sur chaque serveur, mais le fait que seahorse recharge l'ancienne clé depuis l'un quelconque des serveurs revient à répercuter l'ancienne clé sur tous les serveurs dès qu'est effectuée une nouvelle synchronisation.

En ligne de commande, je n'ai pas réussi non plus. Je réalise que, pour pouvoir modifier ou supprimer une clé publique, il faut prouver son identité, par exemple en répondant à un message chiffré avec la clé publique concernée montrant ainsi que l'on est bien propriétaire de la clé privée correspondante.

Je remercie par avance quiconque pourra m'apporter des informations sur la procédure à suivre pour mettre à jour ou révoquer les clés publiques exportées sur des serveurs de clés.

Arbiel

#19 Re : -1 »  gestion des clés publiées sur un serveur » Le 31/03/2015, à 12:27

Arbiel
Réponses : 2

Bonjour

Merci pour cette référence. Le document contient effectivement des éléments de réponse, que je me suis mis à analyser. Il présente également l'avantage d'être en français, même si la traduction n'est pas irréprochable.

Mais il traite de l'interface en ligne de commande, qui demande une compréhension détaillée du fonctionnement de gpg. Et c'est un peu la raison pour laquelle j'aimerais trouver des informations sur seahorse.  En particulier, j'éprouve des difficultés avec la gestion des serveurs de clés. J'avais été conduit à les supprimer de la liste des serveurs connus, et je ne parviens pas à les réintroduire.

Arbiel

#20 Re : -1 »  [QUESTION] Résuire partition Ubuntu avec Gparted en LIVE-CD » Le 29/03/2015, à 16:07

Arbiel
Réponses : 9

Bonjour

La réponse, "Oui", me semble évidente à la lecture de l'intégralité de cette discussion : Gparted est fait pour manipuler les partitions, en particulier les agrandir ou les réduire.

#21 -1 »  Affichage d'une alerte hors terminal » Le 27/03/2015, à 18:32

Arbiel
Réponses : 2

Bonsoir

J'ai en mémoire l'existence d'une commande, que je ne parviens pas à retrouver, permettant d'afficher un message pendant quelques secondes sans bloquer le déroulement de l'application, de manière comparable (ou identique) à ce que fait par exemple Thunderbird à la réception d'un message, ou le gestionnaire de réseau à la connexion ou déconnexion d'un réseau.

Merci à quiconque me rafraîchira la mémoire.

Arbiel

P.S: il ne s'agit évidemment pas de zenity, ni de yad.

#22 Re : -1 »  Affichage d'une alerte hors terminal » Le 28/03/2015, à 00:31

Arbiel
Réponses : 2

Bonsoir nany

C'est bien ce que je cherchais,

Merci beaucoup

Arbiel

#23 Re : -1 »  [Résolu] Traduction des libellés des lanceurs » Le 26/03/2015, à 20:17

Arbiel
Réponses : 7

Bonsoir

Merci pour ce complément d'information.

echo $(gettext gedit "gedit is the official text editor of the GNOME desktop environment. While aiming at simplicity and ease of use, gedit is a powerful general purpose text editor.")
gedit est l'éditeur de texte officiel de l'environnement de bureau GNOME. Tout en visant la simplicité et la facilité d'utilisation, gedit est un puissant éditeur de texte à usage général .

À la lecture du "man gettext", il ne m'était pas apparu de manière évidente que TEXTDOMAIN devait prendre la simple valeur "gedit" et non le chemin vers le répertoire /usr/share/locale-langpack/fr/LC_MESSAGES. J'imagine que ce chemin découle de variables d'environnement (que je n'ai pas identifiées).

La commande

cat /usr/share/locale-langpack/fr/LC_MESSAGES/gedit.mo

m'a permis de repérer les deux textes, anglais et français, mais sans que la relation qui les relie n'apparaisse clairement.

Mais je n'ai pas trouvé de fichier geany.mo dans ce répertoire. Par contre j'ai trouvé

/usr/share/locale/fr/LC_MESSAGES/geany.mo

et la traduction que j'ai tentée n'a pas fonctionné, peut-être parce que le texte que j'ai entré ne correspondait pas à un texte prévu, bien que je l'aie composé à partir de ce que j'ai vu dans le fichier

echo $(gettext geany "Add a little header to every page containing the page number, the filename and the current date")
Add a little header to every page containing the page number, the filename and the current date

#24 Re : -1 »  [Résolu] Traduction des libellés des lanceurs » Le 27/03/2015, à 18:12

Arbiel
Réponses : 7

Bonsoir

Je te remercie de m'avoir indiqué l'existence de virtaal. Je n'avais initialement aucune autre intention particulière, mais le fait d'avoir pu comparer les textes français et anglais de gedit m'incite à envisager de m'en servir de temps en temps, lorsque le texte français est ambigu. Retrouver le texte original peut permettre de lever cette ambiguïté.

Arbiel