Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites". Attention, le forum rencontre actuellement quelques difficultés. En cas d'erreur 502, il ne faut pas re-valider l'envoi d'un message ou l'ouverture d'une discussion, au risque de créer un doublon.

La section divers se réorganise ! De nouvelles sous-sections à venir. (plus d'infos + donner son avis)

nombre réponses : 4

#0 Re : -1 »  MAINTENANT la télétransmission sesam vital des FSE avec que du Linux » Le 04/12/2009, à 12:55

Logicmax- Gael BOURGET
Réponses : 41

Bonjour à tous,

Petites précisions complémentaires.

J'ai orienté "voironnais" vers Pyxistem", qui n'est pas un concurrent et avec lequel nous n'avons pas de relations particulières, pour pouvoir interfacer une solution de gestion personnelle avec un "moteur" de facturation SESAM Vitale.
En effet la solution Pyxistem s'adresse à des éditeurs ou a des passionnées du développement, pour pouvoir assurer la facturation d'un module de gestion.
Pyxistem n'est pas un concurrent pour nous, car en ce qui nous concerne, nous éditons des solutions complètes de gestion sur Mac et PC pour les Infirmières, kinésithérapeutes et Orthophonistes.
Notre codage actuel nous permettrai de faire agréer une version Linux (une version test existe depuis pas mal de temps).
La difficulté est que, en regard des marchés que nous couvrons (Infirmiers, Kinésitherapeutes et Orthophonistes), la clientèle est dans l'immense majorité peu féru d'informatique.
A noter aussi que c'est une population très féminisée, avec beaucoup moins de "geeks"... d'un autre coté comme un sondage récent indiquait que aujourd'hui encore en France, les femmes assument les taches ménagères à 80%, y compris en travaillant... messieurs, et vous ? ;-)

Pour en revenir au sujet, "l'écueil" d'une solution complète "clé en mains"  sous Ubuntu par exemple, se heurte à la très faible demande.
Toutes les tentatives (Eeepc par exemple) pour fournir des solutions sous Ubuntu, s'est heurté au problème que M....... arrivait à proposer des solutions Windows moins chères en finançant les constructeurs pour ne pas ouvrir une "brèche"...

La difficulté pour qu'une solution soit rentable, c'est d'avoir suffisamment de demandes pour couvrir l'investissement, car développer, agréer, et assurer un suivi sur un OS, représente des coûts non négligeables.

Dans l'état actuel du marché, nous avons fait homologuer une solution d'accès à distance aux données MySQL à partir d'un boitier serveur sous Ubuntu.
Cette solution sera commercialisée dans les mois qui viennent, et toujours avec un poste client au choix Mac ou PC, en revanche pour "sauter le pas" du poste client sous Ubuntu, se pose la problème de la diffusion, qui pour l'auxiliaire de santé "moyen", se borne au PC et au mieux au Mac, pour ceux qui ne veulent pas réinstaller une machine tous les 6 mois et conserver la pleine puissance de leur ordinateur...
Tant que l'on ne verra pas des solutions "grand publique" sous Linux, cela restera du domaine de passionnés.
La seule solution pour nous, pour assurer une mise en route simple sur cet environnement, serait que nous proposions le poste complet, logiciel et ordinateur.
Le frein est psychologique, car bien sur l'immense majorité de l'usage d'un ordinateur en milieu professionnel, se "borne" à l'utilisation d'une solution de gestion, un navigateur pour le Web, un mailer perso , et une solution bureautique traitement de texte et éventuellement tableur.
Pour ceux qui connaissent, tout cela fonctionne parfaitement sous Ubuntu... et à machine équivalente par rapport à un PC, beaucoup plus vite et surtout de manière beaucoup plus stable... alors...

Nous pensons différemment des autres éditeurs depuis 19 ans en ayant démarré notre activité sur Mac, nous aimerions bien pouvoir enfin proposer une solution complètement cross plateformes hors navigateur Web, mais cela ne peut passer que par le nombre de demandes...

#1 Re : -1 »  MAINTENANT la télétransmission sesam vital des FSE avec que du Linux » Le 04/12/2009, à 16:33

Logicmax- Gael BOURGET
Réponses : 41
Tomzz a écrit :

Bonjour,
Je vais suivre de prés ce fil, car j'essaie de proposer des  solutions Linux (et Ubuntu en particulier) à des artisans et des petits professionnels.

Pour le moment j'évite le milieu médical parce que je ne le maitrise pas et que les solutions actuelles semblent pour le moins capilotracté.

De par mon expérience chez mes clients et diverses discussions avec kinés, infirmières et dentistes, il n'y a pas vraiment de frein à la migration vers Linux, si ce n'est qu'ils veulent du matériel clef en main et sans soucis.

Vu les quantités de déboires qu'ils rencontrent avec les solutions propriétaires (prisonniers d'un prestataire, matériel imposé et que l'on doit garder même obsolète, parce que sinon il faut tout changer...), on peut penser qu'avec une solution en grande partie libre et un réseau de prestataires, beaucoup seraient intéressé.

Il y a cependant un gros problème du libre/open source sur la santé, c'est l'aspect réglementaire.
Car en connaissance de cause, ils sont prioritaires...heureusement quelque part...et se prêtent plutôt mal à de l"open sources". En outre, dans le cadre d'un agrément le code est contrôlé par le CNDA (Centre National des Agréments) et qu'en cas de différentiel, la solution n'est plus valide avec les conséquences que cela peut impliquer (flux refusés, donc plus de règlements). L'aspect règlementaire étant un perpétuel évolution, il n'est pas envisageable de penser à une solution complète en open source, sauf a prendre le risque de tomber en rade après quelques années... ce qui est arrivé a un bon ami sur un gros cabinet de 4 ostéos, et là c'est la m....
Si je crois à l'alternative Linux pour plein de raisons (coût, fiabilité etc...), elle rencontre aussi des limites de part son modèle économique, il faut du "clé en mains" avec des solutions pérennes dans le temps, ce qui ne va pas toujours bien ensemble avec du libre.

Il y a  bien longtemps, l'ADF (Association Dentaire Française) proposait une validation qui impliquait une base commune d'échanges de données. Gros avantage le "ménage" entre les applis sérieuses et les autres avait ete vite fait. Le client n'était pas inquiet de se planter car il pouvait changer d'appli quasi du jour au lendemain. J'ai souvent évoqué ce sujet il y quelques années auprès des syndicats kinés et infirmiers sans rencontré d'échos... dommage.

En résumé si je suis favorable à faciliter l'accès aux données, et c'est pour cela que nous sommes passé sur MySQL récemment, l'applicatif est un savoir faire qui est moins partageable.

#2 Re : -1 »  MAINTENANT la télétransmission sesam vital des FSE avec que du Linux » Le 04/12/2009, à 19:33

Logicmax- Gael BOURGET
Réponses : 41
Tomzz a écrit :

En outre, dans le cadre d'un agrément le code est contrôlé par le CNDA (Centre National des Agréments) et qu'en cas de différentiel, la solution n'est plus valide avec les conséquences que cela peut impliquer...
L'aspect règlementaire étant un perpétuel évolution, il n'est pas envisageable de penser à une solution complète en open source

Là je ne comprend pas bien l'argumentaire, l'évolutivité est justement une des principales force du libre.
Au lieu de s'appuyer sur une unique entreprise, une solution libre peut être portée par plusieurs entreprise plus éventuellement une communauté.

Après, je suis bien conscient que cela peu poser pas mal de difficultés (modèle économique...), c'est pourquoi je parlais de solutions en grande partie libre.

Même si la télétransmission reste propriétaire, le fait que ça ce fasse sur un système libre et que les données soient sous mysql ouvre malgré tout beaucoup de possibilités.

L'évolutivité c'est bien, mais il faut qu'elle soit accompagnée, sinon on se retrouve vite avec des "usines à gaz"... qui existent parfois chez des programmes bien installés à forces d'évolutions aussi...
cependant, le modèle de diffusion et d'évolutions communautaires, et je le rappel à nouveau car c'est un élément important, sur une population très féminisée et peu ou pro passionnée d'informatique ne me semble pas viable dans le temps, donc premier problème avec l'utilisateur "cible".

Et 2ème problème, on ne gère pas des données de santé comme on gère des devis, et l'open source peut comporter quelques risques, la CNIL, le GIE SESAM Vitale, le CNDA et la CNAM sont vigilants sur ces aspects... c'est une des raisons du stand by sur le DMP (Dossier Médical Partagé), et je ne vois pas bien comment l'open source pourra s'inscrire sur ce sujet en fonction des futures contraintes règlementaires. Il ne s'agit donc pas que de la partie télétransmission uniquement.
Pour nous une base de données MySQL c'est surtout un gage de sécurité, pérennité, interopérabilité pour nos clients... elle n'est pas "ouverte" au sens propre, données de santé oblige.
Cependant, et bien que peu l'exigent à tort... un professionnel de santé est propriétaire de ses données, et sur toute demande officielle, un éditeur à l'obligation de restituer les données "à plat" à son client...un droit trop rarement défendu.

A nouveau je ne crois donc pas à un modèle communautaire sur des solutions "métiers" au niveau de la santé. En revanche compte tenu de l'usage moyen en termes de gestion, une solution open source hors applicatif métier me parait tout à fait envisageable, personnellement je n'ai pas compris l'encouragement au système unique de la part de nos institutions (un certain revirement quand même depuis peu...), laisser 80% d'un marché mondial à une seule entreprise privée m'apparait toujours comme inconcevable... c'est sans doute pour cela que vous aussi vous êtes là wink

#3 Re : -1 »  MAINTENANT la télétransmission sesam vital des FSE avec que du Linux » Le 07/12/2009, à 11:25

Logicmax- Gael BOURGET
Réponses : 41

Je persiste et signe sur les 2 points évoqués plus haut.
L'Open source sur la Santé n'est pas envisageable règlementairement pour moi aujourd'hui.
A priori "no futur", à moins de vouloir jouer les Don Quichotte, et pour celui qui seraient tenté par l'aventure, je l'encourage à discuter préalablement du projet avec la CNIL, le CNDA et le GIE SESAM Vitale...
Le problème de fond restera des engagements et des responsabilités qui doivent être clairement identifiés, en pouvant assurer par un engagement écrit que le code ne sera pas modifié...complètement antinomique avec de l'Open source.
Pour le "propriétaire", quand une boite est suffisamment importante et sérieuse, elle sait, par les méthodes, process et outils, ne pas se rendre dépendante... C'est vrai cependant que j'en vois bien bien quelques uns qui ne sont pas sur ce shéma... c'est d'ailleurs peut être pour cela, conscients de ce problème (et ce malgré que nous ne soyons pas le plus gros éditeur), que nous sommes le seul éditeur à destination des auxiliaires médicaux à être certifié ISO 9001/2000 depuis 5 ans.... cool

Sur la féminisation, c'est une évidence, tout comme j'indiquais aussi plus haut, qu'il est vrai que 80% des taches ménagères sont encore assurés par les femmes, alors qu'elle travaillent...aucun homme du forum n'a répondu sur ce point... wink
Que les femmes soient moins geeks dans l'âme que les hommes, c'est un fait, on peut le nier, mais c'est une évidence... se mentir ne changera pas le résultat.
La fameuse règle du 80/20 s'applique bien dans ces 2 exemples, et 20% c'est généreux.

Il y a de l'avenir sur la Santé sous Linux en tant que système, mais avec des projets "ficelés", pas beaucoup de place pour le communautaire, et tant mieux, car la crédibilité...de "masse", ne pourra passer que par là. wink

Concrètement, nous avançons sur ces sujets, et nous proposerons d'ici peu des serveurs de données sécurisés sous Ubuntu accessibles en réseau et à distance (solution homologuée par le GIE SESAM Vitale), et en proposant sur Mac et Pc ( en attendant la version éventuelle agréée sous Linux), un interfaçage avec Open Office, mais le chemin sera long vu le matraquage négatif et d'arrière garde déjà effectué sur le Mac depuis des années, un peu moins depuis l'Ipod et surtout l'Iphone wink