Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.
nombre réponses : 25

#0 Re : -1 »  Sites de rencontres, coin de névrosés? » Le 27/07/2011, à 02:48

Renault
Réponses : 158

Je rejoins globalement l'avis de Grunt sur la question.

Tout d'abord, commençons sur l'élaboration de notre cercle social. La plupart du temps on sélectionne sur les gens de notre entourage les personnes les plus compatibles avec notre caractère et nos idées. Mais il faut établir le contact initial. Ce contact peut être établi via des soirées, une conversation, c'est une étape difficile (surtout pour les timides, comme moi), car tu dois aborder une personne dont tu ne connais rien et tenter de créer un lien avec lui malgré tout. Sans repère. Certains préfèrent utiliser l'alcool comme moyen de relâcher la pression et de créer un lien à partir de rien. Et en plus, une fois le premier contact conçu, il faut le maintenir grâce à des centres intérêts communs.

Cela pose plusieurs problèmes. La première est qu'on va créer des liens qui vont rapidement disparaitre car on se rend compte que la personne avec qui on vient de créer un lien ne possède pas des idées ou caractères compatibles avec les nôtres. Créer des liens sociaux devient ainsi longs et difficiles et cela peut entrainer une mauvaise intégration. Ceci est d'autant plus vrais quand un élément débarque dans une structure sociale déjà établie (en général les nouveaux élèves qui n'arrivent pas en CP, 6e et 2nd dans leur établissement ont plus de mal à s'intégrer que les autres) car pour s'intégrer il faut être compatible avec tous les membres d'un même groupe (ou une majorité).
Le second problème, c'est que plus on a une pensée ou des goûts originaux, plus c'est difficile de trouver des personnes compatibles dans notre environnement proche. Trouver une personne qui apprécie le football est plus facile que de trouver quelqu'un qui aime le lancer de poids.

Internet a donc l'avantage d'élargir les champs de recherches et de facilité la création de nouveaux liens. Car s'il existe par exemple dans ma ville (Toulon) plusieurs centaines de linuxiens, dans le monde entiers cela se chiffre en millions, en France uniquement en centaines de milliers. Pour discuter avec quelqu'un de Logiciels Libres il me sera difficile de compter sur mon entourage pour trouver quelqu'un avec qui discuter, en France très peu de problèmes, il se suffit de rejoindre les communautés faites pour !
Car rejoindre un groupe social déjà conçu est difficile dans la vie car ce groupe social se base sur des liens complexes. Nos amis n'aiment pas forcément les mêmes jeux vidéo, ne votent pas forcément pour le même parti politique et n'ont pas forcément les mêmes croyances religieuses. Mais le groupe social malgré ses liens complexes forme un tout cohérent et pour un nouveau venu c'est donc difficile d'établir des liens aussi complexes. Un nouveau venu sur ce forum sera certain au moins de partager une certaine sensibilité au Logiciel Libre avec les autres membres. Chacun à sa façon, mais ce lien est facile à établir car il y aura toujours quelqu'un ici pour accepter la discussion avec une personne si cela concerne le sujet. Donc la création du premier contact est plus facile à établir car de part la formation de communauté on peut savoir quels sont les sujets qui (en théorie) passionnent le plus les gens dans cette communauté et nous mêmes.
On peut dire qu'il existe des associations et clubs pour cela dans la vraie vie, certes, mais en 10 minutes on peut jongler avec Internet entre de nombreuses communautés distinctes et géographiquement éloignées. Car si chaque ville a un club de football (exagération je sais mais c'est pour l'exemple), c'est moins vrai pour les amateurs de programmation en un assembleur.

Après pour ce qui est de la relation amoureuse plus que des liens sociaux. Voici ce que j'en pense.
Tout d'abord je dois sans doute être un sentimental, mais pour moi une relation amoureuse se base sur une relation où on doit construire quelque chose et pas uniquement sur l'aspect physique de la chose. Certains se complaisent à draguer chaque femme qui bouge et d'enchainer les relations d'un soir, à croire que de payer des prostituées reviendrait au même (en plus cher et sans l'aspect de la conquête qui plait à certains). Je n'ai jamais saisi l'intérêt donc de draguer pour un coup du soir, déjà que c'est usant de draguer, c'est pour rentabiliser un minimum. Après je comprends que certains ressentent différemment.

Mais comme je l'ai dit plus haut, pour établir une relation amoureuse, il faut établir un contact social tout d'abord. Et pour que ce lien tienne, il faut que cette personne soit compatible avec nous même, et comme pour les amis, plus on est un « original » plus il faut chercher longtemps et loin pour trouver ce qu'on cherche. J'ai sans doute plus de chance de trouver ma future femme ici que dans la rue de ma ville (bon c'est biaisé car je j'ai trouvée très loin, j'y reviendrai).
Disons qu'il y a 3 milliards d'individus par sexe dans le monde, pourquoi est-ce que dans mon coin du monde (ici 250 000 femmes vivant dans ma ville, en comptant les filles) seraient représentatives de ces 3 milliards de possibilités ? Si on est très difficile, on ne peut se contenter du maigre échantillon de là où on vit, il faut viser plus large. Passer de 250 000 de femmes potentielles à 30 millions, c'est augmenter considérablement la probabilité de trouver quelqu'un qui convient.

L'avantage sur Internet est que tu peux rapidement filtrer ce que tu cherches et éviter les liens sociaux qui n'aboutiront à rien. En allant sur les forums de ce qui nous intéresse, en précisant sur les sites de rencontres ce qu'on veut. Comment tu veux faire ça dans un bar, une boîte de nuit ou en speed dating ? Tu auras beaucoup plus d'échecs dû à l'incompatibilité de base entre les deux individus. Et comme on peut aller plus loin et viser plus large, on a plus de chance de trouver.

En plus j'ai toujours eu en tête qu'un couple tenait plus de l'harmonie morale et intellectuelle que physique. Pourtant quand on établi un lien social, le critère physique rentre souvent en jeu. En effet, on évite souvent (inconsciemment) les personnes qui ne correspondent pas à certains critères physiques à cause de préjugés ou de simple rejet personnel. On utilise le filtre le moins pertinent pour déterminer à qui on donnera une chance pour ensuite utiliser un filtre plus pertinent, ceci est assez peu productif. Car il est plus difficile, je pense, de trouver une personne avec qui on partage des centres d'intérêts communs que de trouver une personne au physique intéressant (je ne parle pas de mannequin mais de personnes ayant un physique pas désagréable à regarder, suffisant pour notre besoin physique).
Donc en général, tu auras beaucoup de personnes qui iront IRL parler à des filles très jolies mais sans intérêts en laissant de côté celles avec un physique moins jolie mais pas trop. Sur Internet on fait l'inverse, on parle en général avec quelqu'un qui partage des choses avec nous avant de juger le physique. Si le physique ne convient vraiment pas, on peut avoir un ami qu'on se serait privé dans la vie réelle si on suivait la règle habituelle en éliminant les personnes au physique le moins avantageux.

Personnellement je n'ai jamais trouvé mon compte IRL, il faut dire que peu de filles s'intéressent à mes conneries et mes passions. Mon style de vie n'est pas ce qui fait rêver les femmes je dirais. Grâce à Internet, j'ai sympathisé avec une fille qui partageait les mêmes goûts que moi dans pas mal de domaines et mes délires ce qui avec du temps et affinage a donné lieu à une relation sérieuse. Cette fille vivait à 6h30 de trains de chez moi et dans un pays étranger (la Belgique) ! C'est depuis devenue ma fiancée.
Et même si elle est très jolie, il est fort probable que noyée dans la masse je ne la remarque pas sauf circonstance particulière, car d'autres sont sans doute plus attirantes pour qu'elle paraisse quelconque physiquement parlant. Internet a sans doute permis cette rencontre qui n'aurait pu se faire peut être même si elle vivait à côté de chez moi.
J'ai rencontré aussi un ami, à Paris soit à 3h30 de train de chez moi, qui partage de nombreux centres d'intérêts avec moi. Une personne que j'ai rencontré sur les forums de Gentoo à l'époque à mes débuts et avec qui je parle de LL en général, de techniques ou de politique et économie et même de nos misérables vies. Trouver une personne avec qui j'échangerais de tels propos serait très difficile IRL même en vivant dans la 10e ville de France en terme de population. Car plus un caractère est rare chez un individu, plus il faut aller le chercher loin. J'apprécie mes amis IRL aussi, mais on parle d'autres choses car sur ces sujets là c'est dur de trouver une personne de notre âge (ou pas d'ailleurs) à qui en parler. Et il m'a fallu quelques minutes sur un forum pour trouver, je doute avoir un tel succès dans un bar ou une boîte de nuit.

#1 Re : -1 »  Sites de rencontres, coin de névrosés? » Le 27/07/2011, à 19:49

Renault
Réponses : 158

@Checky

Juste pour reprendre la partie sur « on est unique », je ne me crois pas personnellement comme unique (enfin si mais pas dans le sens que je suis un être extraordinaire).
Seulement, il faut être conscient qu'il y a des choses plus acceptables que d'autres par la population dont les femmes avec qui on partage notre vie.

Un homme qui fait son boulot de 35h et qui en rentrant regarde la télé avec sa femme est plus classique du mec qui en rentrant passe des heures devant sa machine seul et concentré. Et crois moi que la femme qui partage ta vie râle souvent car tu passes trop de temps sur l'ordinateur (à son goût) car comme tu es concentré tu ne t'occupe pas d'elle (même si tu t'en occupes, ça paraitra peu pour elle).

Je ne pense pas qu'un technophile soit plus asocial et éprouve plus de difficultés à trouver quelqu'un. Je pense que le soucis des gens «comme nous », c'est qu'on est concentré sur un domaine qu'on adore, et qu'on y passe du temps qui est du temps en moins pour la dite femme. En plus un domaine souvent incompris par les gens en général. Le problème se pose pour toute passion qui est prenante que ce soit être fan de Johnny Halliday à plein temps ou quelqu'un qui rentre tard le soir car il participe à une association à gérer.

Donc le combo : aime les ordinateurs + passe du temps dessus et de la concentration en grande quantité = problématique pour trouver une copine. Pas beaucoup de filles partageraient une telle vie volontiers, tout comme ça doit être aussi voire plus compliqué pour quelqu'un qui a des métiers prenant (armée, médecin, etc.) car les rythmes de vie ne correspondent pas à ce que beaucoup souhaitent.

C'est bien sûr ma vision des choses, après je peux me tromper.

#2 Re : -1 »  complot 11.9.2001 » Le 21/09/2011, à 01:25

Renault
Réponses : 291
Berneri a écrit :
Astrolivier a écrit :

ce qui me tient à cœur, c'est que le "qui" n'importe pas quand on se veut rigoureux

Certes non, par contre la méthode, et l'adéquation des conclusions avec les données le sont. Sans prendre un exemple particulier, si un papier scientifique ne décrit pas sa méthodologie, on ne peut vérifier si celle-ci est bonne, on ne peut pas la reproduire, et donc, on ne peut rien dire des résultats.

Je serais plus méfiant encore.
La question de « qui » a écrit ne compte pas quand on a les compétences nécessaires pour juger et dire si ce qui est dit est vrai ou faux. Ce qui se fait dans la communauté scientifique.
Par contre, le « qui » importe beaucoup quand on a pas ces connaissances. Car il peut être facile de manipuler le discours de sorte à ce que les gens croient n'importe quoi. Donc savoir si la personne qui a écrit dans ce cas est reconnu ou pas dans ce domaine me semble vital pour s'assurer d'une source fiable (et mieux encore : recouper avec d'autres sources si possibles fiables).

Les méthodes scientifiques ne s'appliquent pas à tous, car on est pas tous scientifiques et à même de juger la pertinence des données.

#3 Re : -1 »  complot 11.9.2001 » Le 22/09/2011, à 20:48

Renault
Réponses : 291
Astrolivier a écrit :

ok, et donc le "qui" sert à croire, pas à savoir. si on veut savoir, il faut faire le travaille de recherche sans tenir compte du qui.

qu'on se comprenne bien, l'argument d'autorité, tout le monde l'utilise tous les jours. c'est pratique pour se faire un avis vite fait sur une question, sans prendre le temps de la recherche. untel dit que, untel est reconnu et n'a pas de raison apparente de mentir, je crois untel. c'est un peu ce qu'on fait quand on cite du bourdieu ou du chomsky à tout va, moi le premier.

L'argument d'autorité est valable quand la personne en face a des compétences supposées supérieures aux personnes qui participent au débat. Je n'ai personnellement pas la prétention de savoir mieux qu'un Prix Nobel comment fonctionne la physique… Par contre dans le milieu scientifique, l'argument d'autorité n'existe pas, car les jeunes poussent les plus anciens mais se font valider par eux.

Astrolivier a écrit :

mais ce n'est pas un savoir. c'est une croyance. par exemple je crois que l'univers est en expansion, et j'ai de bonnes raisons de le croire, mais je n'en sais rien, je n'ai jamais cherché à vérifier. si je veux le savoir, alors je dois lire des choses qui l'expliquent, en lire les critiques, faire des recherches, y réfléchir longuement etc...

dans les sujets dont nous discutons ici, ne sont pas complexes, dans le sens qu'ils n'ont rien d'insurmontable et que souvent les connaissances du secondaire sont amplement suffisantes pour prouver ou réfuter des dires. de plus les sujets sont médiatique et largement documentés. donc non, si nous discutons de savoir, le "qui" on s'en fou, ce qui compte c'est de lire les hypothèses et les réfutations, de les discuter, et d'arriver à une conclusion (qui peut être : ceci est su, ou ceci n'est pas su).

Connaissance du secondaire, mon cul…
Déjà je n'ai vu que des calculs de ta part en appliquant le principe fondamental de la dynamique pour expliquer que l'effondrement n'est pas possible. C'est un poil léger. Je pense que si le calcul était si simple, on embaucherait n'importe quel lycéen pour savoir si la structure est adapté ou pas… Les tours sont des modèles complexes et on ne peut pas se permettre des approximations aussi grossières pour savoir si ça s'effondre ou pas, on est pas en exercice de Terminale S hein…

Rien ne dit par exemple que le crash n'a pas crée un petit moment autour de l'axe qui pourrait fragiliser la structure (et vu qu'on est loin de la base de la tour, ce n'est pas impossible…). Bref, le Principe Fondamental de la Dynamique c'est bien, on peut jouer avec, mais cela reste ici une vision un peu simplifié du phénomène (et comme tu n'as pas fait d'études physiques au delà du secondaire, tu ignores peut être des lois intéressantes pour ce cas…).
Puis tu n'as jamais pris en compte le concept d'énergie (énergie cinétique entre autre) pour exprimer les dégâts sur les étages en dessous… L'étude des forces ne suffit clairement pas ici.

Astrolivier a écrit :

si on ne fait pas ça, alors on discute de croyance, et ça représente un intérêt très limité pour moi. donc de savoir si le papier sur les nano thermite est fait par un prix nobel ou un étudiant de premier cycle, je m'en fou. le papier est la, la méthode est connue (ou non, ce qui le rendrait irrecevable), l'expérience est facilement reproductible, il pourrait y en avoir de complémentaires, le papier est discuté par les partisans comme les détracteurs etc... soit une réfutation est présente, et il faut me la montrer (et je l'ai un peu cherchée, pas trouvée), soit elle ne l'est pas, et donc j'ai des raisons suffisantes de croire que ce papier est vrai, et donc d'en faire un savoir.

ainsi donc, ce qui m'intéresse ici, c'est les savoir, et non les croyances, et donc le qui n'a pas d'intérêt.

Moi je crois que ton ignorance te fait croire que tu es dans le savoir alors que tu n'es que dans la croyance.
Le problème est qu'ici on est dans un problème non reproductible. Je doute qu'on puisse refaire la même chose juste pour vérifier (et pour être précis, on mettra des vrais gens dedans pour ne rien laisser au hasard !).

Je pense que justement, pour toi ou pour moi aussi (je ne suis pas un champion de physique malgré la prépa…), je me méfie des sources non sûres qui ont tendance à manipuler les propos et les données pour étayer leurs thèses rarement objectives. D'autant plus si on ne peut recouper l'information avec d'autres sources (car une personne qui a le savoir pour lui tout seul, je n'y crois pas vraiment…).
Je pourrais juste te dire que par exemple le magazine Science et Vie est truffée de fautes (ou d'effets sensationnels pour rien), même si l'essentiel est vrai, et pourtant c'est un magazine réputé sérieux. Je pense légitime de se méfier dans ce genre d'affaires les sources « underground », surtout si on a pas toutes les connaissances dans ce domaine pour s'assurer de la véracité des dires.

#4 Re : -1 »  Remboursement de licence : ASUS : un peu long, mais tout bon ! » Le 27/12/2011, à 21:44

Renault
Réponses : 51

Seulement ton calcul est faux.
Déjà, les marges des constructeurs ne sont pas de 30% (où tu as pondu un tel nombre ?) mais proche de 1 à 5%… Et oui vendre un ordinateur rapporte peu à son constructeur. Seule exception : Apple avec plus de 10% et moins de 20%. Donc ce nombre me semble trop élevé et je doute que la Fnac pratique un tel chiffre.

Ensuite je pense que la Fnac achète le pack Windows  + ordinateur comme nous, résultat leur marge se fait sur les deux produits sans réelle distinction. Résultat leurs marges se fait de manière non séparable entre Windows et la machine et ne peut ainsi te rembourser une partie.

#5 Re : -1 »  Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin? » Le 08/08/2011, à 01:52

Renault
Réponses : 304
Hibou57 a écrit :

Tu pourra aussi préciser, que les deux guerres mondiales, on les doit au capitalisme (*), car elle n’aurait jamais put avoir lieu dans le financement et le soutien du capitalisme, qui a alimenté les deux camps adverses, en même temps. Tu pourra aussi rappeler que ça se passe toujours comme ça maintenant.

(*) La seconde guerre mondiale, on la droit même doublement au capitalisme, puisque c’est le capitalisme qui a produit, en réaction, les mouvement pseudo-mystiques qui ont inspiré le nazisme (c’est par dégout du capitalisme qu’une partie de la population a fini par vouloir fuir la société et trouver un refuge dans n’importe quoi à tout prix, dans ces mouvements pseudo-mystiques).

Ouais bof, ton argumentation est un peu simpliste.
La première guerre mondiale est surtout dû à la montée en puissance des nationalistes (l'Europe était au main d'empires puissants comme l'Empire Ottoman ou Austro-Hongroie et qui ne respectaient pas les ethnies à l'intérieur). Puis il y avait entre la France et l'Allemagne un esprit de compétition et de revanche depuis la défaite française de 1870. Bref il y avait des tensions qui ont peu à voir aux conditions économiques (bien que existantes mais secondaires). Sans oublier que l'Allemagne avait perdu la chasse aux colonies (le pays comme l'Italie se sont formés au cours du XIXe siècle, soit une éternité face à la France et l'Angleterre qui ont pu prendre la plupart des colonies modernes en Afrique et Asie). L'Allemagne a eu des tensions avec ces deux pays en tentant de rafler la mise (crise dans un port du Maroc par exemple) et de prendre les derniers terrains restants.

La deuxième guerre mondiale est comme la première dû à une multitude de facteurs. La crise économique de 1929 est bien sûr une cause importante car les mouvements extrémistes ont permis de rassurer la population. Seulement tu oublis un peu vite l'importance d'autres facteurs. Le premier est bien sûr le traité de Versailles (et donc la première guerre mondiale). Ce traité est particulièrement lourd envers les perdant (n'oublions pas les sommes que la France réclamait à l'Allemagne pour réparer les dégâts de la plus grande guerre connue à cette époque). Puis l'Allemagne n'a pas digéré sa propre défaite contre la France, la perte de territoires qu'elle a eu (et ses colonies d'ailleurs). La signature à Rottondes de l'armistice de 1940 a tout à voir avec cet esprit de revanche de l'Allemagne. Non la crise de 1929 n'est pas entièrement responsable. Puis n'oublions pas qu'une poignée d'homme a dirigée cette guerre en manipulant les foules en utilisant la haine contre les voisins et des ethnies « inférieures ».

Puis la 2e guerre mondiale n'a pas été financée par le capitalisme, je dirais même que c'était assez étatique comme financement. L'Allemagne pour sortir de la crise a nationalisé en masse les industries et a utilisé la guerre pour remplir les usines en faisant une activité très intense. La France et les États-Unis ont eux aussi utilisé les usines d'entreprises pour les constructions et je doute que ce soit des financements privées qui ont permis cela (car ces pays ont forcé des entreprises à changer d'activité en terme « d'effort de guerre »).

Je dirais donc, merci de ne pas simplifier l'histoire en disant « capitalisme responsable de tout ». Même si le capitalisme a permis des choses horribles, de là à dire que c'est à cause d'eux qu'ont a eu les 2 GM, c'est pousser mémé dans les orties assez violemment…

#6 Re : -1 »  Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin? » Le 08/08/2011, à 11:42

Renault
Réponses : 304
Astrolivier a écrit :
Hibou57 a écrit :

En fait tu es étudiant en économie ?

non, même si j'y ai fait un tour fut un temps. je n'ai qu'un bac pour tout diplôme. c'est pas à l'école qu'on apprend l'économie de toute façon.

Bah franchement, tu aurais du y avoir une formation économique et historique avant de balancer de telles absurdités.
Ton post sur ta vision des guerres modernes est ignoble d'un point de vue historique tellement que c'est exagéré et faux. Hitler un capitaliste, bah voyons... Concernant les causes des 2GM, voir mon message précédent et arrêtez un peu de croire que le capitalisme est responsable de tout.

Notons que les USA sont capitalistes depuis très longtemps, pratiquement depuis leur création et ont eu pendant plus d'un siècle un comportement très renfermé sur eux même. ceci est du à la politique des USA.

#7 Re : -1 »  Une PHOTO » Le 23/12/2011, à 04:21

Renault
Réponses : 251

Je viens montrer mon désaccord avec Grunt sur le sujet.

Tout d'abord, je tiens à faire un bilan des lieux. Dans le monde dans lequel on vit actuellement, les clichés sont nombreux et ont la vie longue. On peut en citer des tas : fonctionnaires, politiques de droite ou de gauche, cheminots, grévistes, la femme, l'homme, le noir, le gros, le juif, le petit, le nazi, le pédophile, les prêtres, les français, les belges, les anglais, les américains,  etc. Tout le monde est concerné par cet ensemble de préjugés et d'humour à leur encontre. Certains plus que d'autres certainement.
Et on y est entouré tout le temps, que ça soit pour la blague entre ami ou parfois dans la publicité, des manifestations publiques, des journaux, etc.
Donc si on prend l'argument comme quoi cette image est gênante car on estime qu'on voit suffisamment ce stéréotype à longueur de journée, on pourrait arrêter toute blague, image ou autre contenu lié au moindre cliché existant. Et une telle situation rendrait tout humour potentiellement censurable et je pense que nombre des topics ici auraient été supprimés depuis longtemps. J'ai de gros doute sur la possibilité qu'une personne ici n'ait pas ri d'un cliché, donc défendre celui de la femme tout en profitant des autres me semble contradictoire dans les faits.

Je pourrais parler de plus graves encore, la nuisance à la liberté d'expression. Aujourd'hui on vit dans un politiquement correct ambiant trop puissant qui nuit à l'humour et l'expression. Putain mais qu'on dise aveugle ou non voyant change quoi ? C'est un manque de respect où ça ? J'ai entendu dire que très récemment un député anglais s'est amusé en Savoie à manger avec des convives dans un restaurant en tenu nazi sans faire le moindre dérapage et l'association SOS Racisme se dit scandaliser de même que l'opinion. Mais où est le problème ? L'humour est interdit ? Oui ce qui s'est passé entre 39 et 45 a été terrible, et pas que pour les juifs et les victimes du génocide, mais est-ce que le fait de manger en tenu nazi pour rire sans rien faire d'autres est un manque de respect ? En portant la tenu du SS on ne manque pas de respect envers les victimes, on ne fait pas une incitation à la haine. Ça serait grave de distribuer des prospectus qui fait la promotion de l'idéologie nazie car là il y aurait incitation à la haine, la tenue de SS en elle même n'a pas de valeur raciste mais c'est le discours et la gestuelle associée qui pourrait.

J'ai prit cet exemple d'actualité récente pour mettre en avant la nuisance du politiquement correct. Pour éviter de froisser des gens, on ne peut plus rien dire directement même si en soit ça n'a rien de méchant. On cri au racisme et autres joyeusetés pour tout et n'importe quoi, comme ici où on cri presque au sexisme. Tant qu'on enfreint aucune loi, la liberté d'expression prime à mes yeux car cela définie ce qui est possible légalement de faire dans cette liberté qui me semble l'une des plus importante au monde. L'image dont on parle est certifié PEGI 12 voire 3 au moins et pourrait être diffusée à heure de grande écoute sur n'importe qu'elle chaine. Elle n'a donc rien de choquant, sinon n'allez jamais à la plage car il y a pire ! On peut voir des seins (zOMG des seins à la plage sur un lieu public !). Et l'auteur nous a juste parlé de son attrait pour les jolies fesses, et alors ? C'est choquant de parler sexualité ? Vu que la sexualité est partout et suggérée partout, je dirais que les mœurs aujourd'hui acceptent d'en parler. Après la sexualité personnelle et non générale est globalement intime et bien respectée partout. Si la sexualité générale vous gêne, je dirais que de passer son chemin est la meilleure solution. Il y a des sujets ici et ailleurs qui me gonflent, au lieu de me jeter dessus et bah j'ignore sans faire un scandale car je suis choqué d'être tombé sur un truc sur Internet, on a le droit de vivre aussi et donc de s'exprimer.

Après parler de la femme dans le Logiciel Libre et l'informatique en général, c'est le genre de chose qui me gonfle. On est tellement dans le politiquement correct qu'on fait de la discrimination positive envers les femmes, handicapés et autres minorités visibles. Mais qu'est-ce qu'on s'en fou qu'il y ait 50% de femme ou 20% dans les Logiciels Libres ? Ce qui compte ce n'est pas d'avoir des personnes qui s'y plaisent ? Je pense qu'il est absolument important que rien n'entrave la possibilité à une femme, un handicapé ou autre d'avoir le travail à égalité qu'un homme, un salaire équivalent, et de ne subir ainsi aucune discrimination. Cependant se battre pour avoir des femmes dans le LL, bof, je dirais qu'elles viennent si elles veulent, si ça les intéresse et je ne trouve pas que le sexe soit ici important, je n'accorde aucune valeur à des contributions selon leurs sexes, qu'on soit homme ou femme c'est la qualité de la contribution qui compte. Donc si on ne peut plus s'exprimer pour attirer les femmes, non merci, personnellement et quelque soit le domaine, je n'adapte pas mon discours selon les caractéristiques physiques de la personne, car j'estime que ça ne doit pas influencer mon discours et que si cette personne est offensée, c'est qu'on est pas fait pour s'entendre de toute façon.
Je peux citer le cas de ma fiancée qui est belge, elle subie à longueur de journée des blagues sur sa nationalité, son pays ( «olol ton pays n'a pas de gouvernement ») et bah elle s'en tape d'en avoir à toutes les sauces de ces blagues car on pourrait les tourner contre les français et autres. De même pour la femme, rien n'empêche que l'on fasse la même chose qu'elles subissent (en terme d'humour et de clichés) pour les hommes et je m'en cognerais (cependant la discrimination c'est mal, mais la discrimination n'a rien à voir avec tout ça). Je pense qu'il est important de se détacher des clichés quand on est concerné, car tout le monde à des clichés sur tout le monde et que si on ne sait pas s'en détacher c'est qu'on ne sait pas s'assumer et personnellement je ne limiterais l'expression de personne sous ce prétexte.

Donc aux soit disant défenseurs des femmes, je vous dirais de vous relâcher un bon coup, de faire une blague sur n'importe qui et vous irez mieux.

#8 Re : -1 »  Une PHOTO » Le 23/12/2011, à 16:14

Renault
Réponses : 251
Marie-Lou a écrit :
Renault a écrit :

Après parler de la femme dans le Logiciel Libre et l'informatique en général, c'est le genre de chose qui me gonfle. On est tellement dans le politiquement correct qu'on fait de la discrimination positive envers les femmes, handicapés et autres minorités visibles. Mais qu'est-ce qu'on s'en fou qu'il y ait 50% de femme ou 20% dans les Logiciels Libres ? Ce qui compte ce n'est pas d'avoir des personnes qui s'y plaisent ? Je pense qu'il est absolument important que rien n'entrave la possibilité à une femme, un handicapé ou autre d'avoir le travail à égalité qu'un homme, un salaire équivalent, et de ne subir ainsi aucune discrimination.

Mais justement, la répartition inégale des sexes dans ce domaine (comme dans d'autres) suffit à prouver qu'il y a bien entrave. Ce sont des entraves « douces », quasiment invisibles, mais qui commencent dès lors qu'on offre à Noël un super jouet électronique programmable à un garçon et une poupée à une fille (y'a un dessin de xkcd qui résume très bien cela, mais je ne le retrouve plus sad )


Ne changeons pas de sujet. L'image dont on parle n'a rien à voir avec le conditionnement social, on parle ici de clichés, de préjugés qu'on utilise pour faire rire ou communiquer quelque chose, en aucun cas cette image va empêcher un intérêt féminin pour les LL et si c'est le cas, se référer à mon message précédent.

Donc merci de ne pas faire l’amalgame, de plus, j'ajouterais qu'il faut arrêter de voir des femmes comme l'égal de l'homme. Attention à la lecture de la phrase précédente. Pour moi une femme est différente de l'homme, cela est décidé par la génétique notamment et cela confère des particularités aux deux sexes. Pour moi c'est comme tout, la femme est l'égale de l'homme dans le domaine du droit et ainsi elle ne doit subir aucune discrimination. Cependant, il faut arrêter de croire qu'une femme est un homme avec un vagin et une paire de sein. La génétique, l'évolution a déterminé certains caractères propres à la femme et différents pour l'homme. On pourrait dire qu'en moyenne la femme est plus petite et moins forte qu'un homme et c'est naturel, que changer à ça ? De même que le fait que la femme est le seul sexe a pouvoir faire naitre un enfant prédispose cette dernière à l'éducation et l'entretien de l'enfant. Cela est dicté par la nature, après je respecte les femmes qui veulent travailler et que des hommes s'occupent des gamins (en soit ça ne me gênerait pas de le faire) mais il ne faut pas oublier la réalité biologique derrière. Et tout n'est pas du à la pression et au conditionnement social, il est possible que cette dernière vienne à la base d'une réalité biologique et historique. Après tout, c'est la nature qui a déterminé la femme comme apte à s'occuper d'un gamin et l'usage de la poupée n'est qu'une projection de cet état de fait.

#9 Re : -1 »  Une PHOTO » Le 23/12/2011, à 17:39

Renault
Réponses : 251
omc a écrit :

@Renault, aujourd'hui l'argument biologique ou naturel ne tient pas.
Ça fait longtemps que les hommes ne chassent plus le mammouth pendant que les femmes font le ménage dans la caverne...

...Heu... P'tète ben qu'si, en fait !

Donc l'allaitement qui permet à la mère de crée des liens importants avec le nouveau né n'existe pas ? Le fait que la nature dote de gènes les mères qui favorisent l'éducation de l'enfant n'existe pas non plus ? Car il a été montré il y a quelques années qu'il existait un gêne de la fidélité, sisi, car le père doit rester du genre 7 ans auprès de l'enfant pour s'assurer de sa survie dans cette période difficile avant d'aller forniquer ailleurs.

Après, l'avantage de l'Homme (humanité), c'est d'aller contre certains principes biologique grâce à son intelligence, sa réflexion qui permet aujourd'hui aux femmes d'aller travailler par exemple. Cependant, même si on est plus à l'époque des cavernes, le rôle de l'homme et de la femme est à la base un principe naturel et même si les conditions ont changé, les gènes ont peu changé eux et les avantages pour réaliser certaines choses sont restées.  Par exemple, étrangement, en moyenne les femmes ont la capacité de faire plusieurs tâches en même temps plutôt que l'homme ?

Ce n'est pas du sexisme, je ne pense pas qu'il soit sain de se dire que l'homme vaut la femme et inversement pour tout. Je pense que la nature par le biais de l'évolution a conféré des avantages propres aux deux sexes et ça me semble stupide de renier et de crier au sexisme quand on répète cela. Ce qui est important, c'est de ne faire aucune discrimination et d'assurer ainsi les mêmes droits aux deux sexes laissant la possibilité à chacun de faire le choix qu'il souhaite. Et là encore, je doute qu'une telle image entrave cette possibilité, je pense que les arisons sont ailleurs.

#10 Re : -1 »  Une PHOTO » Le 23/12/2011, à 18:32

Renault
Réponses : 251
na kraïou a écrit :

Trop gros, passera pas… tongue

Quoi est trop gros ? Cite moi les points ou te n'es pas d'accord et avec tes arguments.

Enfin, si pour toi la femme c'est un homme avec un vagin et une paire de seins ce que semble penser certaines personnes ici, c'est ton droit mais je pense que c'est quelque chose de très faux.

#11 Re : -1 »  Une PHOTO » Le 23/12/2011, à 18:43

Renault
Réponses : 251

Je ne sais pas ce que je dois comprendre. Pour toi la femme n'a rien de particulier par rapport à l'homme et inversement ? que tout se vaut dans le meilleur des mondes ? Qu'il n'y a par conséquence aucune différence physiologique ou physique moyenne ?

Mes exemples n'ont rien de caricaturaux, d'ailleurs ça fait l'objet d'expériences scientifiques tout ce bordel et la différence entre les sexes dans certains domaines (plus abstraits que le repasse et gagner de l'argent, des choses plus profondes dans la pensée) est assez établie et cela n'est pas due uniquement au conditionnement de notre plus jeune âge. Il y a toujours de l'inné, de même que certaines personnes ont des caractéristiques exceptionnelles qui ne sont pas explicables par l'entrainement ou le conditionnement…

#12 Re : -1 »  Une PHOTO » Le 23/12/2011, à 18:47

Renault
Réponses : 251
Hibou57 a écrit :
Renault a écrit :

Le fait que la nature dote de gènes les mères qui favorisent l'éducation de l'enfant n'existe pas non plus ?

N’importe quoi. Tu devrais lire, je ne sais plus le titre, je crois que c’est « L’amour en plus » de Élisabeth Badinter. Ça te raconte entre autres choses, à quel point l’instinct maternel est un mythe; ça te parle d’enfants abandonnés, voir vendus, de mère peu soucieuses de leurs enfants, faisant des différences entre ceux ci, etc, plein d’autres joyeusetés.

Remarque : Élisabeth Badinter n’est pas une farfelue, mais une historienne, et elle avance plusieurs références historiques dans son bouquin.


Donc pour toi des cas particuliers réduisent à néant des moyennes ? Le fait qu'il y a des femmes de plus de 2m de haut empêche le fait qu'en moyenne les femmes sont plus petites en taille que les hommes ?
Ici on parle de moyenne, de gènes, on ne parle pas d'histoire et de cas particuliers. Et une historienne pour dire s'il existe ou pas un instinct maternel me semble un avis aussi pertinent qu'un jardinier pour le fonctionnement de la mécanique quantique… C'est un problème biologique à la base, pas historique…

#13 Re : -1 »  Une PHOTO » Le 23/12/2011, à 18:55

Renault
Réponses : 251
Hibou57 a écrit :
Renault a écrit :

Donc pour toi des cas particuliers réduisent à néant des moyennes ?

Qu’est-ce qui te fais supposer que ce sont des cas particuliers ?


Car les histoires d'enfants abandonnés, les références historiques tout ça ne sont que des cas particuliers.
Il y a plus d'enfants abandonnés que d'enfants élevés par leurs parents ? Une historienne ne peut pas sur le sujet établir une réalité biologique ou non, ce n'est pas son domaine. N'est pas logique comme raisonnement ?

De même que je ne demanderais pas l'avis d'un historien sur la manière de me soigner, j'irais voir un médecin… Pour un tel sujet, je pense qu'un biologique serait bien plus adapté.

#14 Re : -1 »  Une PHOTO » Le 23/12/2011, à 18:59

Renault
Réponses : 251
pierrecastor a écrit :

Je veut bien une source sur une étude scientifique qui parlerai de ce gène de l'éducation (ou du fait que les mère éduquerait mieux que les père)

Parce que ça me semble quand même un peu dure a prouver, ça.
La taille, la force, les boobs et la capacité à faire des enfants, je pense qu'on ne peut pas le nier, mais la capacité à éduquer ?

Je n'ai pas parlé de gène de l'éducation, excusez moi si j'ai véhiculé ça.
Seulement l'allaitement permet un contact privilégié entre la mère et l'enfant (ce qui favorise les liens affectifs par la suite et donc l'éducation) et le fait qu'il y a chez l'homme un gène de la fidélité qui est destiné à la base de s'assurer que le père restera assez longtemps auprès de l'enfant pour survivre (et aider la mère dans l'éducation). Je pense que ces ensembles de facteurs pourraient donc favoriser l'éducation par la mère, et même si c'est faux, il me semble illusoire de penser que la femme ne fait rien de mieux que l'homme ou inversement en moyenne de part les gènes.

#15 Re : -1 »  Une PHOTO » Le 23/12/2011, à 19:17

Renault
Réponses : 251

Cadeau :
http://www.lefigaro.fr/sciences/2008/09 … -gene-.php
http://www.futura-sciences.com/fr/news/ … gene_3920/

Après, comme de nombreux résultats biologiques, ce n'est pas sûr à 100% mais je ne trouverait pas cela choquant. En tout cas quand on voit la quantité de gènes existants et le rôle de certains, et je doute que le chromosome Y (et l'autre X de la femme) ne s'occupe que des caractères physiques, il doit y avoir des choses plus profondes que ça.

#16 Re : -1 »  Une PHOTO » Le 23/12/2011, à 20:45

Renault
Réponses : 251
Marie-Lou a écrit :
Renault a écrit :
Marie-Lou a écrit :

Mais justement, la répartition inégale des sexes dans ce domaine (comme dans d'autres) suffit à prouver qu'il y a bien entrave. Ce sont des entraves « douces », quasiment invisibles, mais qui commencent dès lors qu'on offre à Noël un super jouet électronique programmable à un garçon et une poupée à une fille (y'a un dessin de xkcd qui résume très bien cela, mais je ne le retrouve plus sad )


Ne changeons pas de sujet.

Je ne change pas de sujet, je suis en plein dedans au contraire.

Tu parles de discrimination là où je parle d'humour, de références qui n'ont pas forcément d'impact dans la vie réelle. Que les belges soient les boucs émissaires de nos blagues n'a aucune conséquence réelle notable, on ne les considère pas comme des débiles. La femme n'est pas un objet pour autant malgré la photo. Et puis, oui, la femme est un objet de désir pour la majorité des hommes, je ne vois pas le problème à renier ça et inversement l'homme pour la femme.
Le problème vient peut être que comme plus d'hommes sont intéressés par l'informatique/la voiture/les sciences, etc. Forcément les publicités sont adaptés à ce public, grâce aux marketeux géniaux qui oublient la minorité. De là à râler envers le posteur de la 1ère page car il commente la photo, c'est naturel et je ne trouve rien de choquant. De même qu'il y a des femmes (et plein) qui commentent les fesses/torses/autres des hommes dans la rue… Je ne trouve pas ça choquant.

Marie-Lou a écrit :

L'image dont on parle n'a rien à voir avec le conditionnement social, on parle ici de clichés, de préjugés qu'on utilise pour faire rire ou communiquer quelque chose, en aucun cas cette image va empêcher un intérêt féminin pour les LL et si c'est le cas, se référer à mon message précédent.

L'image a tout à voir avec le conditionnement social en participant activement à l'idée selon laquelle l'esthétisme séducteur est une valeur féminine ; cf. les autres exemples cités dans ce topic (comme le catalogue Pearl). La mise en scène des hommes et des femmes, pour la plupart des produits, est très différente.

En 1977, Erving Goffman avait déjà analysé cela dans un article intitulé La ritualisation de la féminité. Je suis souvent surpris de constater à quel point rien n'a changé depuis.

D'un autre côté, l'esthétisme séducteur est féminin, uniquement pour les publicités visant les hommes. Pour des trucs qui visent la femme, étrangement on a des hommes mis en valeur… C'est juste du marketing et les gens qui font ça veulent toucher le plus de monde (et n'ont rien à foutre des valeurs autres que l'argent, on parle de commerciaux !).

Marie-Lou a écrit :

Donc merci de ne pas faire l’amalgame, de plus, j'ajouterais qu'il faut arrêter de voir des femmes comme l'égal de l'homme. Attention à la lecture de la phrase précédente. Pour moi une femme est différente de l'homme, cela est décidé par la génétique notamment et cela confère des particularités aux deux sexes.

Lorsqu'on veut définir précisément ce que sont les 2 sexes, on se casse les dents. Alors de là à trouver des comportements qui seraient naturellement typiquement féminin ou masculin…

Je n'ai jamais dit que tout comportement est plus masculin ou plus féminin. Mais ça ne m'étonnerait pas du tout que certains comportements soient sexués (après tout, qu'est-ce qui l'en empêche, on reste des animaux avec des comportements parfis étranges par rapport à la société actuelle).

Marie-Lou a écrit :

Pour moi c'est comme tout, la femme est l'égale de l'homme dans le domaine du droit et ainsi elle ne doit subir aucune discrimination. Cependant, il faut arrêter de croire qu'une femme est un homme avec un vagin et une paire de sein. La génétique, l'évolution a déterminé certains caractères propres à la femme et différents pour l'homme. On pourrait dire qu'en moyenne la femme est plus petite et moins forte qu'un homme et c'est naturel, que changer à ça ? De même que le fait que la femme est le seul sexe a pouvoir faire naitre un enfant prédispose cette dernière à l'éducation et l'entretien de l'enfant. Cela est dicté par la nature, après je respecte les femmes qui veulent travailler et que des hommes s'occupent des gamins (en soit ça ne me gênerait pas de le faire) mais il ne faut pas oublier la réalité biologique derrière. Et tout n'est pas du à la pression et au conditionnement social, il est possible que cette dernière vienne à la base d'une réalité biologique et historique. Après tout, c'est la nature qui a déterminé la femme comme apte à s'occuper d'un gamin et l'usage de la poupée n'est qu'une projection de cet état de fait.

C'est démenti par l'histoire. L'attachement des parents, y compris des mères, pour les enfants est variable socialement et culturellement. Je renvoie notamment aux travaux de Philippe Ariès à ce sujet.

L’histoire de quoi ? L'histoire de France ? On parle de comportement qui peuvent dater de l'époque où la différence homme/singe était faible. Et encore une fois, vous mélangez des exceptions avec la moyenne.

Marie-Lou a écrit :
Renault a écrit :

Cadeau :
http://www.lefigaro.fr/sciences/2008/09 … -gene-.php
http://www.futura-sciences.com/fr/news/ … gene_3920/

Après, comme de nombreux résultats biologiques, ce n'est pas sûr à 100% mais je ne trouverait pas cela choquant. En tout cas quand on voit la quantité de gènes existants et le rôle de certains, et je doute que le chromosome Y (et l'autre X de la femme) ne s'occupe que des caractères physiques, il doit y avoir des choses plus profondes que ça.

Je ne sais pas qui est à blamer, les journalistes qui vulgarisent un peu trop et un peu trop mal l'information, ou les scientifiques avides de scoup qui mériteraient de tourner 7 fois leur plume dans l'encrier, mais c'est particulièremet absurde de vouloir réduire des notions complexes, historiquement et socialement constituées (et donc, non figées), à un gène…

Donc selon toi les mécanismes qui régulent le corps qui sont pourtant très complexes ne sont pas dus aux gènes ? Que la physique actuelle et l'univers dans son incroyable complexité ne sont pas régis par des règles pourtant simples à la base ?
L'article dont on parle, et ce dont je parle, ce n'est pas le gène responsable de tout et de quelque chose d'immuable, je dis juste que les gènes peuvent être un facteur qui affectent de nombreuses choses, dont la différence homme/femme autre que physique. Donc merci de lire : facteur, faaaaaaaaaaaaaaccccccccccttttttttttttttttteeeeeeeeeeeeeuuuuuuuuuuuuuuuuurrrrrrrrrrrrr cela signifie qu'il y en a d'autres.

#17 Re : -1 »  Apple ou la liberté » Le 02/08/2011, à 20:42

Renault
Réponses : 112
ArkSeth a écrit :

– D'autre part, la majorité des enfants ont une tendance naturelle à être curieux, qui semble s'estomper avec l'âge : les enfants auront donc plus que les adultes tendance à creuser davantage et à approfondir leurs connaissances, d'où, pour un apprentissage autonome de l'utilisation du même outil informatique, des connaissances peut-être plus vastes et plus facilement réutilisables ailleurs pour l'enfant que pour l'adulte.

Je dirais qu'un enfant a moins peur que les adultes.
Quand un logiciel change la tête d'un logo ou son emplacement, l'enfant cherchera un peu autour ou dans les menus pour trouver ce qu'il veut alors qu'un adulte se laissera facilement convaincre que « trop compliqué je ne sait pas où c'est » sans réellement chercher. Je dirais que c'est normal, un adulte a peur de casser ou de faire une erreur irréparable ce qu'un enfant a moins conscience de part son manque d'expérience dans la vie.

Pour le problème de l'apprentissage des TIC, nombre de professeurs ont du mal à paramétrer une télévision pour la classe qui laissent souvent les élèves le faire d'ailleurs. Du moins c'était le cas au collège quand j'y étais. Les enfants ne savent pas plus qu'un adulte qu'il faut toucher à « AV » pour accéder à la sortie da magnétoscope, mais un enfant a du souvent le faire chez lui et le reste de sa famille ce qui a du arriver moins souvent aux professeurs plus âgés et qui n'ont pas ces réflexes.

#18 Re : -1 »  Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré » Le 01/06/2011, à 17:00

Renault
Réponses : 229
ares a écrit :
darktomato a écrit :

Une démocratie c'est un système où le peuple a le pouvoir de promulguer, abroger, amender et voter les lois et les articles de la constitution.

Donc tu n'as toujours pas fait l'effort de seulement ouvrir un dictionnaire, c'est lamentable.

MOI SI !

Académie Française a écrit :

DÉMOCRATIE. n. f. Forme de gouvernement où le peuple exerce la souveraineté. La république d'Athènes était une démocratie.

Tu disais quoi darktomato !?!
Ah oui... «c'est lamentable»
Effectivement «c'est lamentable» de na pas savoir «ouvrir un dictionnaire» pour toi !

Et alors ?
Il n'empêche que luxigo a tort sur le coup même s'il a en partie raison.

Pour luxigo, dans la phrase mentionnée, il sous-entend que la démocratie c'est quand le peuple vote les lois et fait tout ce qui a autour en matière législative. Ce qui est bien sûr faux, cette démocratie est dite participative mais ce n'est pas la seule solution. La démocratie dans laquelle on vit est indirecte et reste une démocratie car le peuple exerce sa souveraineté par l'intermédiaire de personne que l'on élit.

Car une démocratie directe, ça ne fonctionne pas pour les gros pays, cela prend trop de temps et déjà que ça barbe les gens d'aller aux urnes une fois par an… Tu sais combien il y a de lois qui sont votées à l'Assemblée chaque année ? Tu penses qu'il serait raisonnable qu'on aille autant de fois aux urnes ? Si on élit des gens, c'est pour déléguer nos avis à travers les idées d'autres personnes (la personne doit avoir un avis le plus proche de son électorat pour être élu) et qu'il fasse le sale boulot à notre place. On a voté des idées, à eux de les mettre en pratique.

Et ce principe n'est pas contraire à la démocratie, seulement dès que les gens sentent qu'on est plus en phase avec les idées de quelqu'un on accuse le système d'être une dictature… D'où l'intêret d'organiser des élections régulièrement pour mettre à jour les idées du peuple.

Donc, darktomato a raison car luxigo est trop restrictif dans sa définition de démocratie.

#19 Re : -1 »  Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré » Le 01/06/2011, à 18:06

Renault
Réponses : 229

Non et non…
luxigo a décrit une forme de démocratie, une démocratie n'a pas besoin d'être de la même forme que ce que dit luxigo.

luxigo parle donc d'une démocratie, nous on parle de la démocratie, luxigo semble dénigrer les autres formes existantes de démocratie dont on parle qui sont pourtant réelles et répondent à la définition.

#20 Re : -1 »  Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré » Le 01/06/2011, à 18:27

Renault
Réponses : 229
ares a écrit :

<hs>

Renault a écrit :

Non et non…
luxigo a décrit une forme de démocratie, une démocratie n'a pas besoin d'être de la même forme que ce que dit luxigo.

luxigo parle donc d'une démocratie, nous on parle de la démocratie, luxigo semble dénigrer les autres formes existantes de démocratie dont on parle qui sont pourtant réelles et répondent à la définition.

Je veux pas polluer le sujet... mais j'ai rien pigé tongue
Toi qui fait des traductions pour fedora, je ne peux que te renvoyer au dictionnaire de la langue Française
Cordialement
</hs>

Bah si tu ne sais pas faire la distinction entre LA démocratie (qui est un concept d'organisation politique) et UNE forme de démocratie (qui est une des applications possible du concept de démocratie), je ne peux pas faire grand chose pour clarifier mon message précédent…

#21 Re : -1 »  Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré » Le 02/06/2011, à 00:16

Renault
Réponses : 229
ares a écrit :

<hs>

darktomato a écrit :

Bon, et puis forcément par dessus ça, en tant qu'encenseur de la précision, ce genre de manichéisme et de critiques désinformées m'agace, c'est clair.

Même si je partage pas l'avis de luxigo sur ce sujet, il ne me viendrait pas a l'idée de le traiter de «lamentable» quand il donne une définition exacte.

Luxigo n'a donné une définition exacte de rien du tout oui.

Luxigo a donné un exemple d'une forme de démocratie. Seulement le concept de démocratie est bien plus large que ce qu'il nous propose.
Donc oui, ce qu'il décrit est une forme de démocratie et darktomato ne l'a pas nié, je ne pense pas qu'il soit ignorant sur le fait que cela est une démocratie, mais la vision de luxigo de la démocratie n'est pas celle du concept de démocratie telle que la définition l'autorise. Il existe des démocraties qui ne respectent pas les dires de luxigo mais qui sont des démocraties malgré tout. Et luxigo pourra râler ce qu'il veut, la définition de démocratie existe et est la même pour tous et elle est bien plus large que ça.

#22 Re : -1 »  Organisation sémantique de fichiers (tags, tracker, zeitgeist, etc.) » Le 21/09/2011, à 01:06

Renault
Réponses : 21
Hibou57 a écrit :
Xime a écrit :

Salut tout le monde,

[…]

je me suis vite rendu compte que l'organisation hiérarchique du système de fichier ne me convenait pas *du tout*, vu qu'un même document peut appartenir à plusieurs catégories

Bienvenu au club. Je me désole exactement de la même chose.

Les liens symboliques peuvent servir à cela aussi.
En soit rien n'est impossible, c'est plus contraignant en organisation mais ça a le mérite de fonctionner dès aujourd'hui et d'être simple à l'emploi.

#23 Re : -1 »  Le crous, mon unif et monéo… » Le 12/06/2011, à 02:59

Renault
Réponses : 60

J'utilise ce service depuis deux ans et voilà mon avis et remarques vis à vis de vos messages.

Tout d'abord à Toulon, l'usage du Monéo fonctionne en parallèle des tickets RU classiques, donc pour les ronchons il n'y a pas de soucis.
Je ne vois pas en quoi Monéo est un système « diabolique », ta banque ignore les transactions faites dessus (vu qu'il ne connait que les débits depuis ou vers ton compte bancaire sur cette carte Monéo et non du Monéo avec un commerçant). Puis je doute que l'université flic les consommations de ses élèves (tout au mieux elle compte le nombre de personnes qui ont payé, pas de noms). Sinon gueule à la CNIL mais vu qu'elle n'a pas réagit sur le sujet j'imagine que c'est clean (alors que la CNIL a gueulé pour la plupart des sujets sur lesquels ont gueule, peut être pas assez fort mais ça a le mérite d'exister).

Nous aussi on a l'habitude de prêter des repas entre nous, on s'arrange et avec ce système il n'y a aucun problème, il suffit de demander à la caissière de comptabiliser le nombre de repas que tu souhaites d'un coup. Son interface le permet et elle le fait volontiers, on a eu jamais du soucis avec et le ticket RU n'est donc pas mieux sur ce point. Tout comme tu peut payer les consommations d'un ami dans un supermarché, ce n'est pas interdit ou empêché.

Pour les recharges, je trouve ça justement pratique. Pour les tickets RU on doit payer 5 tickets d'un coup pour en avoir ce qui est parfois gênant (je n'ai pas toujours 15€ sur moi), avec le système Monéo tu peux faire des recharges au centime près et tu peux décharger très simplement si tu n'en as plus besoin. Ainsi la veille des vacances d'été je vide ce qui reste de la carte Monéo, c'est aussi simple de que mettre de l'argent dessus.
En plus des bornes, il y en a beaucoup chez nous, il y a certes qu'une ou deux proposée par l'université mais les cabines téléphoniques font l'affaire aussi…

#24 Re : -1 »  Banque postale - javascript = LÔÔL » Le 18/06/2011, à 23:00

Renault
Réponses : 121

Moi je verrais bien une combinaison de deux méthodes : mot de passe + SMS

C'est simple, on a un mot de passe mais ce dernier n'est pas suffisant pour accéder au site, à chaque demande d'accès la banque envoie un mot de passe par SMS au numéro du compte client, ainsi il est possible que quelqu'un intercepte le mot de passe mais il faudra les deux pour y parvenir et le côté aléatoire des mots de passe par SMS empêche une grande partie des fraudes possibles.

Ainsi c'est accessible, techniquement simple (ils commencent à le faire pour valider des achats sur Internet) et assez sécurisé (pas totalement mais la sécurité absolue n'existe pas). En tout cas c'est mieux qu'actuellement.

Seulement, difficile de faire des scripts pour accéder au compte quand même.