Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

Attention, une faille de sécurité dans bash a récemment été rapportée, il est recommandé de mettre à jour son système (plus de détails)

nombre réponses : 25

#0 Re : -1 »  Mes photos anti-otan à Strasbourg! » Le 05/04/2009, à 23:14

Tixi47
Réponses : 157

la police fait du bon boulot en protégeant les gentils pacifistes des méchants casseurs, comment me direz-vous ? en caillassant les gentils pacifistes. Qu'on ose me dire que la flicaille a été responsable et bien sous tout rapport. Ce genre d'acte est monnaie courante et n'est absolument pas une exception que ce soit à strasbourg ou dans les autres villes d'ailleurs : toulouse où un camarade perdit un oeil à cause d'un tir de flashball sans sommation à 10 mètres pendant la manif du 19 mars, alors que tout se passait pacifiquement.
D'ailleurs on l'a remarqué ces derniers mois, les flics ont de nouvelles techniques : ils chargent et tirent dorénavant sans aucune sommation, et le plus comique c'est quand ils le font lorsque les actions sont TOTALEMENT pacifiques, sans aucune provocation. Ça s'est produit à paris, limoges, marseille, toulouse, bordeaux, lille lors des manifs et actions étudiantes et je vois qu'ils font de même à strasbourg lors de ce sommet ...

Voilà les grands protecteurs de l'ordre et de la sécurité parlant gentillement aux pacifistes :
http://www.dailymotion.com/video/x8vw7c_manif-des-crs-caillassent-des-anti_news

Et les communiqués exacts du NPA et d'olivier besancenot pour qu'on arrête de leur faire dire tout et n'importe quoi :

Le NPA dénonce l’état de siège mis en place à Strasbourg avant et pendant la réunion de l’OTAN.

Tout a été fait pour empêcher les manifestants de défiler pacifiquement : atomisation des participants afin qu’ils ne puissent pas se rendre pas sur le lieu de la manifestation unitaire contre l’OTAN, hélicoptères tournant en permanence au dessus des manifestants, provocations policières.

L’objectif du gouvernement était clair, faire passer pour des casseurs tous ceux et celles qui souhaitaient manifester leur opposition à l’OTAN. Le parcours était déjà une provocation en soi : à l’intérieur d’une zone industrielle désertique , à la limite de Strasbourg.

Les violences étaient donc prévisibles.

Rien ne pourra nous empêcher de dénoncer la décision de Nicolas Sarkozy de réintégrer le haut commandement de l’OTAN, alliance militaire au service des intérêts des puissances impérialistes et capitalistes.

Déclaration d'Olivier Besancenot. Pour le droit de manifester à Strasbourg, contre l'OTAN et la guerre.

Le NPA s’associe aux organisateurs de la manifestation prévue à l'occasion du sommet du 60ème anniversaire de l'OTAN, le 3 et 4 avril prochain à Strasbourg, pour dénoncer les entraves inadmissibles imposées par les autorités françaises à la tenue d’un contre-sommet.

La suspension des accords de Schengen durant le sommet et la présence policière et militaire massive d'ores et déjà annoncée visent à rendre toute mobilisation difficile. Comme à Baden-Baden, le centre-ville de Strasbourg va être déclaré, "zone rouge" inaccessible et la manifestation sera mise à l’écart dans une zone périphérique déserte. Les habitants eux-mêmes sont l’objet de mesures policières scandaleuses.Un véritable état de siège est imposé aux habitants et à celles et ceux qui veulent dénoncer l’OTAN, cet instrument politico-militaire des visées des grandes puissances impérialistes sous la houlette des USA.Le déploiement militaire et policier prévu pour ce soixantième anniversaire est bien significatif des craintes des maîtres du monde à l’égard de la population, de leur hostilité à la libre expression de la démocratie. Ils dépensent des sommes folles pour promouvoir à la face du monde et des peuples leur politique dans le même temps qu’ils méprisent les droits démocratiques. Cela est inacceptable. Alors que les chefs d’état assureront la promotion de leur politique militariste pour assurer la domination des multinationales sur le monde, nous serons à Strasbourg pour y faire entendre la voix de la démocratie et de la paix contre l’OTAN et la guerre.

Les black blocs sont généralement infiltrés par des RG qui s'amusent à provoquer (oui des rg, quand on voit des gars sortirent tout de noir vêtues de fourgons de flics pour se fondre dans les black blocs ... on se pose des questions). Mais même sans ça leur stratégie est à mon avis critiquable et inefficace (mythe de la révolte qui fera lever les masses pour la révolution ...) ... et surtout dangereuse pour la majorité des manifestants qui se font gazer et défoncer par les flics avec eux ... 'fin bref généralement des gens en mal de sensation forte se croyant plus rebelle que les autres ... très présent dans les mouvements étudiants malheureusement ...

Mais n'oublions pas que ce genre de petite scène de guérilla urbaine n'est rien comparé aux dirigeants de l'OTAN qui font des milliers de morts chaque année, et ce avec l'approbation générale (trafics, ventes d'armes, impérialisme sanglant etc ...). Donc bon faudrait pas oublier le message originel, les criminels et les voyous c'est pas ceux qui ne brulent "que" un hotel ibis et une pharmacie ...

#1 Re : -1 »  Mes photos anti-otan à Strasbourg! » Le 05/04/2009, à 23:48

Tixi47
Réponses : 157

ton relativisme me laisse pantois ... y'a des cons partout ... mais bon sang les flics c'est pas des manifestants tout simple, des individus tout simple, c'est le corps sécuritaire d'un état ... et ces actes ne sont pas isolés, c'est tout une mentalité qui produit ça ... oui c'est des humains comme les autres blablabla mais pas que ...

Sur le fait que les flics bloquent la manif des méchants casseurs, franchement j'y crois pas une seule seconde et je pense qu'il y a assez d'éléments qui montrent surtout ta mauvaise foi et ton parti pris (je suis aussi partial mais au moins je ne me la joue pas "neutre" ou "critique" ou "objectif") face à une police qui veut surtout que ça dégénère ... et que l'on entende à la télé que les méchants casseurs (infiltrés par les flics qui s'amusent à jeter des pierres dans la joie et la bonne humeur avec les autres membres du black bloc).
Mais bien sur tout ça ce n'est que de la paranoïa ... permet moi de te dire que tu es plutôt naïf sinon de mauvaise foi.

Juste un truc le cortège du NPA dans la manif (donc ce sont aussi des manifestants ...), structuré avec un service d'ordre qui est assez réputé dans le "peuple de gauche",  est celui qui a permis la retraite d'une bonne partie des manifestants pris en sandwich entre le black blok et les flics, manifestants subissant les charges de crs et les gazs ... donc bon pour la protection des casseurs on repassera ...

#2 Re : -1 »  Mes photos anti-otan à Strasbourg! » Le 06/04/2009, à 01:44

Tixi47
Réponses : 157

dalai-lama a répondu à à peu près tout ...
Juste un truc l'allusion "pour la protection des casseurs on repassera" je faisais référence à ta théorie selon laquelle les flics étaient là pour protéger les manifestants pacifistes des "casseurs" ... on l'a bien vu c'était pas le cas, le cortège pacifiste était pris à un moment en sandwich entre le black bloc et les crs, et les crs ont chargé le cortège pacifiste, donc pour leur prétendue mission de protection des pacifistes on fait mieux ...
Et pour les infiltrés dans les black blocs, ils sont pas là pour "aider" les membres des blacks blocs (dont j'ai dit ce que j'en pensais) mais pour provoquer et cibler des choses précises ... c'est une technique sur-utilisé de la police dans les manifs étudiantes et lycéennes, notamment pendant le mouvement anti-cpe. Ils ont juste continué à strasbourg. Et ça c'est pas de la paranoïa.

#3 Re : -1 »  Mes photos anti-otan à Strasbourg! » Le 07/04/2009, à 12:45

Tixi47
Réponses : 157

merci de ne pas mélanger anarchistes et black bloc ... les anarchistes organisés (alternative libertaire, fédération anarchiste et autres) ne sont généralement pas dans les black bloc et sont contre cette stratégie d'insurrection minoritaire pouvant lever la masse des travailleurs vers la révolution.
Les gens qui composent majoritairement les black blocs s'appellent les autonomes, ce sont des militants qui théorisent entre autres le fait de ne pas être dans une organisation et d'être contre les organisations. Internet à ce niveau là est ton ami ... entre les textes appel, insurrection qui vient et le comité invisible, qui sont leurs fondements théoriques.

#4 Re : -1 »  Mes photos anti-otan à Strasbourg! » Le 07/04/2009, à 13:58

Tixi47
Réponses : 157
shlok a écrit :

je pense que la stratègie d'insultes en direction d'une partie de la contestation, pourrait être une trè bonne stratègie policière pour faire dégénéré le mouvement social  (et oui les autonomes ne se laisseront pas insulter). Voilà y a juste à choisir avec qui on s'allie. Avec les flics contre les "casseurs" ou avec les autonomes contre le pouvoir....je vois pas d'autre choix.

Des flics déguisés en civil y en a dans toutes les manifs. Y en a déguisés en autonomes, y en a avec des autoc cgt , d'autres avec des autoc cfdt etc.... C'est le jeu des flics de se fondre dans la masse. De là à s'en servir pour pourrir la stratègies des camarades qui pensent pas comme nous....bof

les insultes de ce post, ça donne pas envie de descendre dans la rue, ça c'est clair. roll

moi je ne suis ni avec les autonomes ni avec les flics, bien que je soutienne évidemment les autonomes face à la répression policière. Ce n'est pas parcequ'ils sont contre le pouvoir qu'ils sont automatiquement mes alliés en toute circonstance, on peut être nuancé. Là les autonomes ont été des alliés objectifs des flics en coupant la retraite de la manif pacifiste face aux flics, avec leurs deux wagons en plein milieu de la route ... dans les manifs étudiantes ils provoquent généralement les mêmes merdes ...
La différence d'infiltration des flics dans des cortèges d'organisations et chez les black blocs est évidente. Dans le premier cortège ils ne pourront pas influencer sur les choix et la direction du cortège, car le cortège a des directives claires et est organisé. Dans les black blocs il suffit qu'un flic déguisé en noir casse une vitre pour que le reste du black bloc se mette à faire la même chose par effet de masse.
C'est pareil dans les cortèges étudiants et lycéens quand il n'y pas de structuration claire.


Pour les autonomes et leurs contradictions moi ça me fait marrer ... je le constate au quotidien sur ma fac ... Ils sont contre toute organisation syndicale ou politique mais se comporte exactement de la même manière. Ils ont une direction, une stratégie, des réunions ... seulement chez eux rien n'est formalisé et claire, donc pour la démocratie interne à leur groupe on repassera ...

#5 Re : -1 »  Mes photos anti-otan à Strasbourg! » Le 07/04/2009, à 15:48

Tixi47
Réponses : 157

personne n'a dit que les black blocs ne pétaient rien sans les flics infiltrés ... bon ça sert à rien c'est un dialogue de sourd. Les flics infiltrés dans les black blocs (et c'est pas du pied nickelés, des flics descendant en noir de camions de crs, ou des gars en noirs allant discuter avec son pote crs après la manif, tout le monde ayant de l'expérience dans ce genre de manif l'a vu ...) servent à cibler des choses plutôt que d'autres ou à provoquer de la casse ou des émeutes à un moment précis ...

#6 Re : -1 »  Mes photos anti-otan à Strasbourg! » Le 07/04/2009, à 16:51

Tixi47
Réponses : 157

bon ben j'ai du avoir des hallucinations et des dizaines d'autres personnes avec moi ... et ce pendant les manifs anti-cpe, les manifs anti-lru de 2007 et 2009, et les manifs internationales ...
Les flics habillés en manifestants font du renseignement ? seulement dans les cortèges structurés car ils ne peuvent pas les faire déraper ... mais lorsqu'il n'y a aucune structuration (manif antisarko juste après son élection par exemple) voir un flic déguisé lancer une bouteille sur ses potes (en visant pour ne pas les toucher bien sur) ça doit être de la paranoia de ma part.
C'est une technique sur-utilisé et toujours d'actualité chez les flics ... mais bon c'est de la paranoia ou du pied nickelés et je vis dans un roman noir c'est vrai roll. Et je ne dis pas que les flics infiltrés dirigent l'émeute, seulement ils guident un peu et provoquent au bon moment.

#7 Re : -1 »  Mes photos anti-otan à Strasbourg! » Le 07/04/2009, à 18:04

Tixi47
Réponses : 157

oui bon désolé de pas me trimbaler dans les manifs houleuses risquant de déraper avec une caméra ... donc je n'ai que mes propos et ceux de mes camarades pour prouver tout ça ...

Comment on les reconnait ? ben y'en a que l'on connait un peu mais c'est surtout post-acte quand il retourne voir ses amis en bleus ... que là tu sais que c'était un flic déguisé ... tu sais le milieu des "casseurs" est pas si grand, on sait qui c'est quand t'es dans une organisation avec un SO et que tu milites depuis des dizaines d'années sur la même ville, tu connais les stratégies des flics, tu sais qui ils sont, tu sais quand il y a des nouveaux sur la ville, tu sais beaucoup de choses quand tu veux ... alors oui la stratégie de provocation au sein des manifs n'est pas une stratégie qu'ils utilisent systématiquement mais ils l'ont utilisé à beaucoup de manifs anti-cpe et anti-lru quand ça chiait vraiment ... pour passer à un stade suivant d'émeute (ho ça brule partout et si on commençait à péter des vitres et des bagnoles pour décrédibiliser encore plus la manif ?)ou pour "guider" la manif à tel ou tel endroit (suffit de gueuler "tous à ..." et là t'as 200 moutons apeurés qui suivent et qui se font choper dans une souricière)

Et pour les arrestations de RG (même si ça n'existe plus) par les gendarmes mobiles ... ben ils savent qui c'est généralement, et le flic est pas assez con pour être en première ligne et se faire matraquer lorsque l'émeute est partie... puis bon j'ai connu un cas, en étant arrêté, d'un flic avec nous dans le fourgon qui se fait libérer quelques heures plus tard par ses potes après un petit contrôle ...

Mais bon paranoia tout ça ...

L'incitation verbale ils le font aussi, l'un n'empêche pas l'autre.
Après je suis d'accord avec ton post juste au dessus derkraken ... ce que je dis n'est absolument pas en contradiction avec ce que tu dis, bien au contraire, ça se complète.

#8 Re : -1 »  Mes photos anti-otan à Strasbourg! » Le 08/04/2009, à 00:22

Tixi47
Réponses : 157

c'est que la lcr n'a rien pu constaté puisque cette organisation n'existe plus.

Voici un récit complet, mais forcément partial (à mon avis ce qu'il dit à 90% est vérifié et vérifiable) de la manif puisque c'est un camarade du NPA qui raconte. Je préfère prévenir.

Voici juste quelques lignes comme ça vient sur la manière dont j'ai vécu la journée de samedi.
Depuis pas mal de temps il était devenu clair que malgré les dizaines de signatures d'organisations en bas de l'appel unitaire c'était très majoritairement les camarades du NPA qui organisaient et animaient le travail (l'affiche nationale, les autocollants, le meeting à la Bourse, les réservations des cars...)
Le vendredi soir, jour du départ des quatre cars, il n'était donc pas surprenant de constater que le NPA prenait largement les choses en main. Deux référents par car avec une coordinatrice centrale en contact permanent avec les camarades (NPA) déjà sur place qui étaient responsables/animateurs de l'intervention unitaire et avec la trentaine de camarades du SO NPA partis en même temps. Dans les cars chaque participant a reçu une feuille de conseils juridiques, un plan de la ville et un plan des transports (bus et tramway). Chacun a pu aussi inscrire sur le bras les numéros de téléphone de la platforme légale pour l'accès éventuel à un avocat et le numéro d'un des référents du car, les référents sachant également qui exactement était dans leur car avec un numéro de portable pour chaque.
Arrivés aux alentours de Strasbourg on était attendu. Arrêtés à un barrage de flics on nous a fait poireauter presque une heure avant d'être escortés par deux voitures de gendarmes là ils voulaient nous mettre (au village autogéré) en nous faisant suivre un chemin sans fin dans les petites routes de campagne (afin qu'on arrive le plus tard possible?). Arrivés vers dix heures on a pu rattraper à pied tous ceux qui étaient déjà partis vers le point de rassemblement pour la manif de l'après-midi. Sous prétexte qu'on ne devait pas se rassembler avant 13h les flics ont barré la route pendant plus d'une heure en nous canardant de gaz lacrymo. En première ligne, des Grecs, des Britanniques, et le NPA, plus il me semble des petits groupes d'autres organisations mais pas trop le temps d'observer - c'était pas le genre de manif à quitter son cortège pour se donner une idée de qui il y avait. Sinon il y avait énormément de jeunes habillés en noir, majoritairement allemands apparemment, certains groupes presque en uniforme avec la même cagoule et lunettes de protection, remontant vers l'affrontement avec les flics avant de revenir (black bloc organisé ou nébuleuse de jeunes qui s'y indentifient??). Contrairement à ce que j'avais vu à Nice ou à Gênes, plusieurs fois des jeunes passaient avec des chariots de supermarché avec ce que j'avais pris au départ, un peu perplexe, pour des bouteilles de biere et d'eau minérale - mais en fait probablement des bouteilles remplies d'essence, mais impossible à vérifier.
Assez rapidement on a appris que les autres participants à la manif (syndicats, Mouvement de la paix et autres partis de gauche) avaient été canalisés de l'autre côté du barrage des flics et on a cru pendant un moment qu'on allait nous maintenir toute la journée coupés des autres et dans l'impossibilité de manifester. Finalement on nous a laissés passer pour qu'on rejoigne le lieu de rassemblement avec meeting, concert et bouffe pendant deux heures. C'est juste à côté qu'on a pu assister à la casse des vitres de différents bâtiments dont le fameux hôtel et à l'incendie de celui-ci. Comme beaucoup l'ont déjà dit, pas un flic en vue. Pourtant les cinq hélicoptères n'arrêtaient pas de tourner y compris à vingt mêtres au-dessus des stands de bouffe, les nuages de poussière se mélangeant aux sandwiches aux merguez et le bruit des pales couvrant les discours. Sur la place il devait y avoir dix mille personnes et à la tribune on a annnoncé qu'on était 30.000 côté français même si tout le monde n'a pas pu rejoindre notre rendez-vous de départ de manif.
Au moment où il y a eu un appel à se mettre en place pour partir en manif, les quelques centaines de camarades du NPA se sont vite regroupés pour filer à toute vitesse pour se mettre en tête du cortège, ce qui, vu notre taille et le rôle dans l'organisation, était largement justifié. C'est à ce moment qu'on a pu constater un nombre important de drapeaux du PCF, principale présence après le NPA il me semble. En tout cas le cortège du NPA était bien visible - deux grandes banderoles, des dizaines de pancartes, des drapeaux et beaucoup de gens badgés avec l'autocollant et des camarades avec le journal (Quentin doit avoir le bilan des ventes) et un camion sono avec drapeaux (bien utile plus tard comme point de repère et pour transporter quelques blessés légers ou personnes souffrant de malaises suite aux lacrymos).
Arrivés à un pont, il était clair qu'on n'allait pas passer. Les flics avaient sortis les gros moyens (genre Place de la Concorde en 2003) avec grosses barricades, canons à eau, grenades à percussion, lacrymos et flashballs. Après plusieurs salves de lacrymos, dont des tirs directement dans la foule, on s'est replié vers ce qu'Olivier décrit bien dans son interview comme une souricière. Bloqués devant par des flics qui envoyaient les gaz on s'est retrouvé bloqués derrière aussi par deux wagons de marchandises que des crétins avaient tirés au milieu de la route mais aussi et beaucoup plus dangeureusement par une "barricade" d'un ou deux mètres de haut, improvisée avec des grosses palettes en bois. C'est peut-ête le moment où j'étais le moins à l'aise, en me disant "pourvu qu'un autre crétin ne mette pas le feu à tout ça" car entre la fumée et les flammes d'un côté et les flics qui chargent avec les gaz de l'autre .....
C'est peut-être aussi le moment où les manifestants qui auraient pu être méfiants vis-à-vis du NPA ont sans doute changé d'avis car avec le service d'ordre, un camion avec des drapeaux, mais aussi des dizaines de militants qui se regroupaient rapiedment derrière en chaînes, on était les seuls qui pouvaient donner confiance aux personnes peu habituées qui essuyaient les charges et les gaz des flics. C'était important aussi qu'Olivier était présent en première ligne en train de recevoir les mêmes lacrymos que tous. C'est vrai qu'il est déjà perçu comme un salarié qui ressemble à tout le monde mais c'était bien que les gens voient qu'il est aussi un militant comme tout le monde et pas "la vedette qui passe sur les plateaux de télé". Ce n'est peut-être pas l'essentiel mais nos divergences avec le PCF et le PG ne sont pas uniquement sur les questions de fond politiques mais aussi sur la manière de militer et le rapport entre militants et dirigeants, J-L Mélenchon et M-G Buffet ayant décidé apparemment de se retirer de la manif bien avant.
Enfin, pris dans la souricière, les quelques centaines de personnes derrière le camion ont pu apprécier aussi la manière dont les dirigeants de notre cortège ont pu négocier la sortie à travers la rangée de flics. Il est d'ailleurs fort probable qu'une bonne partie des gens dans notre cortège s'y sont mis en constatant le sérieux de son organisation Après avoir avalé pas mal de gaz il ne nous restait alors raisonnablement que de terminer la manif en marchant vers le lieu de rendez-vous des cars. Le point de rendez-vous étant occupé par les flics on a dû s'en éloigner avant de faire le point. Entre les gens de nos cars qui n'ont pas pu suivre ou qui ont été coupés de la manif prinicipale on s'est retrouvé avec un tiers des "passagers" qui manquaient. Cependant grâce aux listes et aux numéros de téléphone on a pu contacter tout le monde et à 10 heures (l'heure prévue) tout le monde a retrouvé les cars et on a pu partir.
C'est une description un peu longue (encore que loin d'être complète) mais qui permet de comprendre pourquoi beaucoup de gens dans les cars ont remarqué (et nous ont dit!) qu'ils étaient bien contents qu'on était là et que le NPA a vraiment assuré. Il y a eu beaucoup de "merci" à l'arrivée à Paris le lendemain matin.
Je pense que tout le monde était content d'y avoir été malgré toutes les difficultés. Ce n'est pas rien de les avoir obligés de prendre des mesures aussi pharaoniques pour qu'ils puissent tenir leur sommet. Il est peut-être un peu tôt pour tirer toutes les leçons pour la suite mais l'importance de l'organisation (du parti) n'a échappé à personne. Il faudrait qu'on soit une organisation encore plus nombreuse non seulement pour l'impact sur place mais surtout pour la préparation de ce genre d'intervention car la prochaine fois il faudra qu'on soit non pas 30.000 mais beaucoup beaucoup plus. C'est le seul moyen de faire en sorte non seulement que l'Etat ne joue pas avec nous en nous baladant à droite et à gauche vers les zones périphiques de la ville mais qu'on ait le rapport de force pour limiter l'importance des "black bloc". Des cortèges syndicaux de dizaines de milliers de personnes seraient beaucoup plus difficiles à manoeuvrer. Après la manif à Gênes les puissants de ce monde ont été obligés de se réunir sur des îles, à la montagne ou sur des bases militaires. Vivement qu'on les oblige à nouveau à renoncer aux sommets dans les centre-villes.

#9 Re : -1 »  Mes photos anti-otan à Strasbourg! » Le 08/04/2009, à 21:07

Tixi47
Réponses : 157

les pauvres examents ... les pauvres grèvistes antibloqueurs (ou jaune ...) ... bouh que je suis triste

UNe solution pour avoir un réel rapport de force ? non moi à part le blocage je vois la grève de la faim, la ronde des obstinés et la grève active qui n'a de grève que le nom (faire cours en disant qu'on fait grève ça me fait rigoler ...)
Enfin bon débat qui dure depuis des lustres, et les antibloqueurs n'ont jamais apporté de réelle alternative.

#10 Re : -1 »  [Politique] Débattons courtoisement sur nos idées pour 2008... » Le 20/01/2008, à 18:22

Tixi47
Réponses : 2469
Skippy le Grand Gourou a écrit :

Au choix :
1 - Créer son propre parti.
2 - Militer pour une scission du PS.
3 - Devenir calife à  la place des candidats à  la calification (ouh le mauvais jeu de mot...).
4 - Utiliser un joker...

ou alors rejoindre un nouveau parti ... je sais pas ... quel est le parti qui est de gauche (c'est à  dire vraiment socialiste, écologiste, féministe, internationaliste et de militants, et non d'adhérents), forgé dans les luttes, fait par et pour les jeunes et les travailleurs, ayant véritablement pris la direction des dernières grèves sur le terrain ... Et qui est prêt à  se dissoudre dans un nouveau parti large et anticapitaliste sans compromis avec le système et le social-libéralisme incarné par TOUS le courants directionnels du PS (même mélanchon qui n'est qu'un homme d'appareil) ...

Je sais pas ... j'en vois pas 50 par contre.

#11 Re : -1 »  [Politique] Débattons courtoisement sur nos idées pour 2008... » Le 20/01/2008, à 18:36

Tixi47
Réponses : 2469

ben oui la lcr est communiste et révolutionnaire (mais ce ne sera peut-être pas le cas du nouveau parti anticapitaliste), on veut bien gouverner mais changer le système ça se fera pas par les élections (l'histoire a été assez exhaustive pour le montrer). Désolé si c'est pour aller à la soupe simplement pour "mettre les mains dans le camboui", c'est pas intéressant, va falloir me dire à quoi ça sert quand on veut changer la société. Le réformisme a montré qu'il trahissait, qu'a fait jospin et miterrand dans les années 80 et 90, et jean jaurès et léon blum ? ils ont donné des miettes ou ont fait pire que la droite (plus de privatisations sous jospin que n'importe quel période).
C'est les mouvements de masse et les grèves qui changent la société, pas les élections. Toutes les avancés ont été fait par les luttes dans la rue (même l'ivg ...) pas par un bulletin dans une urne tous les cinq ans. S'attacher à un PS "parce que c'est le seul qui peut changer les choses" c'est se voiler la face, il n'a JAMAIS changé les choses en étant dans les institutions (même quand c'était la SFIO) au mieux elle a maintenu le système, au pire elle a fait pire que les autres.

Et le PS perd non pas à cause de la lcr mais à cause de ses trahisons successives et son accompagnement avec le libéralisme. Quand le ps court après l'ump, elle perd, et c'est inhérent au PS.

Tu sais être "de gauche", historiquement, c'est pas la volonté de cogérer les institutions, bien au contraire, "la gauche" elle est normalement dans la rue, à lutter pour le changement de la société non pas par les élections ... mais par la rue, et ça a toujours été plus efficace que "d'aller gouverner".

ps : et on a même l'honneur d'être aimé par ken loach wink (interview filmé entre OB et loach : http://www.lcr-rouge.org/)

#12 Re : -1 »  [Politique] Débattons courtoisement sur nos idées pour 2008... » Le 20/01/2008, à 18:49

Tixi47
Réponses : 2469

malheureusement l'histoire non.
Le front populaire est l'exemple type de la trahison de la SFIO. Si la SFIO n'avait pas eu dans la tronche des journées de grève massives avec occupation des usine ce front n'aurait rien donné du tout et n'aurait pas accepté les revendications des travailleurs. Les revendications auraient pu aller plus loin, mais l'alliance avec le PC a permis de timorer le tout ...
Ce n'est pas la sfio qui a décidé dles avancés sociales, c'est les grèves qui ont OBLIGà‰S la sfio a accepté les revendications.
Mais y'a pas que ça ... y'a aussi 1947 et les grèves massives qui ont permis d'obliger les gouvernants à  reculer face à  la grève générale et la paralysie économique du pays

Mai 68 aussi ... fin des années 80, 95, début des années 2000, 2006, (mai 2008 ?)
Rien à  voir avec le PS donc.

Sur le front populaire espagnol il commencait déjà  à  trahir dans certaines villes o๠les non communistes/anarchistes gouvernaient... et il n'aurait pas fait quelque chose d'énorme par les urnes, il l'aurait fait sous la pression d'une révolution triomphante des espagnols (notamment par la CNT et le POUM). Mais la trahison du PC stalinien et la machine de guerre franquiste ont été trop fortes.

Un pouvoir législatif/executif non contrà´lé démocratiquement par la "rue" (ou les travailleurs, donc la majorité de la population) se retourne inéluctablement contre cette même "rue". Confere récemment au chili avec la présidente Bachelet (ps chilien bien plus "à  gauche" en théorie que notre PS), élu "par les urnes" sur un programme social très en faveur des travaillleurs ... résultat ? trahisons diverses, alignement sur les néoconservateurs américain, et tirs de police sur les manifestants qui réclamaient des salaires ... magnifique ...

#13 Re : -1 »  [Politique] Débattons courtoisement sur nos idées pour 2008... » Le 22/01/2008, à 01:29

Tixi47
Réponses : 2469

Sinon j'ai plutôt la même analyse en gros que Tixi47 même si j'aimerais une précision sur la "direction de la grève". Pour moi une grève c'est par et pour les travailleurs (ou les grèvistes).

pour moi aussi évidemment, seulement les stratégies et les directions (lignes directrices) ne sortent pas par magie d'une assemblée générale wink

#14 Re : -1 »  [Politique] Débattons courtoisement sur nos idées pour 2008... » Le 22/01/2008, à 22:14

Tixi47
Réponses : 2469

Pourriez-vous me donner les choses qui vous ont le plus choqué au PS et au PC de toute votre vie (je sais qu'il y en aura beaucoup), histoire que je me détourne de la politique définitivement ?

pour le PS ? son aval de la première guerre mondiale et son bilan désastreux du front populaire
Pour le pc ? sa stalinisation.

C'est toujours les premières erreurs qui montrent que des partis ne vaudront ni ne changeront plus jamais, heureusement j'étais pas né. Est-ce que ça dégoute de la politique ? non, certainement pas. à‡a clarifie les choses et nous met devant nos propres contradictions idéologiques.

#15 Re : -1 »  [Politique] Débattons courtoisement sur nos idées pour 2008... » Le 01/02/2008, à 01:44

Tixi47
Réponses : 2469

mouais ... enfin bon le PS ce qui est plutà´t hallucinant (ou non ça dépend dans quel sens on regarde l'histoire ...) c'est qu'ils ont été contre les dernières grèves, celle des cheminots et celle des étudiants, pour un parti SOCIALISTE c'est comique. Au moins ça confirme, comme le Parti communiste, qu'ils n'ont de communiste/socialiste que le nom.

#16 Re : -1 »  [Politique] Débattons courtoisement sur nos idées pour 2008... » Le 05/02/2008, à 00:50

Tixi47
Réponses : 2469

yanightmare avant de dire n'importe quoi (genre les extremistes détestent toujours les plus proches d'eux, genre ... on est toujours l'extrémiste d'un autre ...)
Besancenot n'est pas un laguiller plus jeune, tout simplement parcequ'il ne se présentera pas aux prochaines élections, il l'a annoncé, et que la lcr ce n'est pas lo.
Deuxio la politique de lo c'est la sauvegarde de son orga et de son appareil face aux débacles électorales qui lui ont beaucoup coutés, lo n'était pas présente dans les dernières luttes (lru, cpe, surtout chez les jeunes). La lcr oui, et c'est bien pour cela que LO en est là  aujourd'hui, elle se décompose, il faut donc sauver l'appareil ... comment faire ? en faisant des alliances avec le ps et avoir des postes à  tout prix (c'est orientation nationale maintenant, alliance avec PS/PC)
Cette décomposition elle a commencé à  la fin des années 90 après le succès électoral de laguiller en 95, au lieu de capitaliser ses 5% et le million de personnes qui votent pour une autre gauche, elle n'ouvre pas son orga, reste sur un modèle sectaire idéologiquement/pratiquement parlant, refuse le droit de tendance (la fraction de lo n'est qu'une vaste blague), et ose lancer la création d'un " grand parti des travailleurs communiste" sur ce modèle là  ... ça a foiré, et c'est logique, c'était tellement sectaire et non ouvert aux débats.

La lcr par contre au contraire s'ouvre de plus en plus au lieu de gérer tranquillement sa petite boutique après son succès électoral/médiatique, elle a déjà  créé des comités d'initiatives pour le nouveau parti dans certaines villes, a organisé et organisera des nouvelles réunions publiques. Et force est de constater que ça marche, ces comités et ces réunions attirent du monde qui laissent quasiment tous leurs contacts, il y a donc une véritable attente de la population. On veut créer un parti anticapitaliste indépendant du ps mais qui ne soit pas marqué communiste ou autre idéologie, car on veut rassembler tout ceux qui luttent contre ce système et contre le gouvernement sur la base d'un programme d'urgence anticapitaliste. Et ces gens n'ont pour la majorité aucune idéologie particulière, ils sont juste révoltés, et nous nous pensons que seul un parti peut changer le système. Bien sûr les militants de la lcr dissouts dans ces comités n'oublient pas qu'ils sont communistes "trotskistes" mais la diversité dans un parti n'est pas forcément une mauvaise chose, bien au contraire, tant qu'un socle commun est solidement établi.

Sur toulouse par exemple, les jcr ont organisé des réunions dépassant les 70 personnes sur une fac (15 jcr, le reste des gens non encartés pour la plupart engagés dans les dernières luttes). C'est pareil pour toutes les sections de la lcr qui ont organisé différentes réunions dans la ville. à€ aix-marseille, un comité est déjà  créé et a lancé un appel, il rassemble un tas de non encartés, des syndicalistes, des anciens du ps/pc dégoutés, et bien sur les militants de la lcr.

Croire que le nouveau parti c'est une lcr élargie, c'est ne rien comprendre, au vu de ce que l'on voit les militants de la lcr seront mis en minorité numériquement, et c'était le but, que l'on soit minoritaire. Ces comités sont des lieux de débats et seront à  l'initiative de leurs activités politiques diverses, bref totalement souverains et coordonner démocratiquement à  différents niveaux (ville, région, nationalement).

Si ça c'est être extrémiste, je préfère l'être que d'être en contradiction avec mes idées et avoir des responsabilités dans une organisation social-traitre et de buros comme les MJS ... la remise en cause de soi-même ça marche pas que dans un sens aussi, tu devrais y penser yanightmare ...
pour plus d'infos : http://www.lcr-rouge.org/spip.php?article835

#17 Re : -1 »  [Politique] Débattons courtoisement sur nos idées pour 2008... » Le 08/02/2008, à 19:33

Tixi47
Réponses : 2469

ou faux-cul ... ils auraient pu voter contre et être minoritaire. Ils seraient allé jusqu'au bout de leurs idées pour une fois ...

#18 Re : -1 »  [Politique] Débattons courtoisement sur nos idées pour 2008... » Le 08/02/2008, à 20:51

Tixi47
Réponses : 2469
Skippy le Grand Gourou a écrit :
Tixi47 a écrit :

ou faux-cul ... ils auraient pu voter contre et être minoritaire. Ils seraient allé jusqu'au bout de leurs idées pour une fois ...

Skippy le Grand Gourou a écrit :

Apparemment "ils avaient voté contre la révision de la Constitution, dans l'espoir d'obliger M. Sarkozy à organiser un référendum". De toute façon dans le vote lui-même ils n'avaient aucune chance que le non l'emporte, donc ils ont refusé ne serait-ce que le fait de légitimer le vote en y participant, je trouve ça plutôt correct de leur part... (Je précise que je ne suis pas particulièrement fabiusien... wink)

malheureusement ça ne tient pas une seconde.  Fabius a passé des accords avec la direction du PS pour ne pas faire trop de bruit par rapport à ce traité ... la non participation est juste le résultat de cette négociation avec cette direction. En participant, ils auraient peut-être légitimé ce vote, mais au moins ils auraient montré à échelle de masse ce qu'ils pensent... mais non c'est mieux d'avoir des postes au sein du parti et de ne pas trop se griller.

#19 Re : -1 »  [Politique] Débattons courtoisement sur nos idées pour 2008... » Le 08/03/2008, à 19:52

Tixi47
Réponses : 2469

c'est la même chose aujourd'hui, avec l'UMP qui essaie d'utiliser Besancenot contre le PS...

quand la connerie prend le pas sur l'analyse politique, on dit ce genre de propos.

Bien sur que oui le FN n'est qu'un instrument de la bourgeoisie représenté par l'UMP (frange réactionnaire) et le PS (frange social-chauvin). POurquoi ? parce que le fascisme EST un instrument du capitalisme. La montée du FN fait suite à la situation révolutionnaire des années 70 (et donc mai 68), c'est donc un moyen pour la bourgeoisie et le capitalisme de stabiliser politiquement le pays poru faire contre poids aux tentatives révolutionnaires (le gauchisement du ps, la montée des groupes à la gauche du ps, etc ...). Le FN était alors à ce moment là le meilleur instrument, les années 2000 vont de toute façon voir la mort du FN puisque actuellement ce parti ne sert plus à rien à la bourgeoisie (vu que tout à été intégré à l'ump)

Faire ce même genre d'analyse pour la lcr est un non sens politique et une technique montrant l'intelligence politique de l'individu. L'UMP n'instrumentalise rien du tout, si elle instumentalisé la LCR on passerait bien plus dans les médias, nos dépéches ne passeraient pas tronqués, nos propos ne seraient pas détournés, de plus ni le PS et ni l'UMP n'a interet à voir un parti révolutionnaire prendre une influence trop grande, car quand un parti révolutionnaire a de l'influence il fait tout pour créer une situation révolutionnaire dans le pays et donc une instabilité politique sans précédent, ce que ne veut absolument pas la bourgeoisie.
Non messieurs du ps ... si la lcr a une si grande influence, c'est par sa présence militante dans toutes les luttes et particulièrement les dernières (où le ps a été complètement innexistant), c'est notre présence continue sur le terrain de la rue depuis 2003, c'est aussi notre discours qui n'a pas d'ambiguité et qui refuse ce système capitaliste. Bref on n'est pas des faux-culs semant des illusions chez les travailleurs, comme le font très bien les militants du PS (qu'ils soient à sa gauche ou pas)
Bref la montée de la lcr, vous ne la devez pas à l'UMP, mais à votre propre stupidité et votre conversion totale au capitalisme et à l'économie de marché. Bref vous ne devez que vous en prendre à vous même (quand le ps court après l'ump, elle perd.) et faire maintenant le constat que soit vous êtes convertis aus social-libéralisme, soit vous voulez résistez.
Et résister ça ne se fera pas au sein du PS ni dans un parti "antilibéral" qui s'attaque à quelques conséquences du capitalisme. À un moment donné va devoir se remettre en cause et regarder vers quoi on veut se tourner et vers où l'on veut aller. Et arreter d'avoir le cul entre deux chaises, entre réforme ou révolution.

#20 Re : -1 »  [Politique] Débattons courtoisement sur nos idées pour 2008... » Le 12/03/2008, à 18:42

Tixi47
Réponses : 2469

Un exemple, "récent" et moins "engageant", lors de la lutte contre le CPE, à une réunion du comité de direction de paris (UNEF/SUD/FSE/LO-Etincelle/UEC/PCF) où les militants de SUD, par ailleurs membres de la ligue, brillaient par leur volonté de prendre entièrement en main la suite du mouvement, tout en refusant les choix des étudiants avec force de "ils n'ont pas d'analyse politique", "ils ne comprennent rien", "on sait mieux qu'eux ce qui assurera le succès de leur mouvement" etc... wink

mais oui les militants JCR (oui c'est l'orga de jeunesse de la lcr) a tellement l'habitude de dire ce genre de choses roll
Je connais entièrement le bureau national et la direction nationale de mon orga, et je peux te dire que ce n'est pas dans le vocabulaire politique de notre orga ni même notre visée, on vise à l'auto-organisation des mouvements.
Par contre ce qu'on a poussé à ce moment là, comme pendant le mouvement anti-lru c'est l'élection d'une direction à la coordination nationale, de façon démocratique et avec révocabilité des élus.

Et là c'est ce qui nous différencie totalement de tous les "anars" libertaires et autres ... et je pourrais te défendre bec et ongle la nécessité de cette direction au mouvement si on veut qu'un mouvement aboutisse et ne parte pas soit en couille (comme ça a failli le faire pendant le mvt lru avec des blocages à 50) soit se fasse ratisser par la trahison des directiosn syndicales.

#21 Re : -1 »  [Politique] Débattons courtoisement sur nos idées pour 2008... » Le 14/04/2008, à 23:49

Tixi47
Réponses : 2469

Je profite de mes vacances pour faire un rapport d'activité :
http://www.ladepeche.fr/article/2008/04/04/446462-Education-nationale-Ca-grogne-sur-tous-les-fronts.html

Comme quoi faut arreter de déprimer

Petite fierté local de ma section, sur toulouse (comme à paris d'ailleurs) la grève a été lancé et est mené par les JCR. L'UNL, la FIDL, les MJS, les anars brillant par leur absence, en tout cas l'article fait un peu le bilan d'activité des jcr de ce mois-ci puisque sur la fac de sciences po c'est aussi des JCR syndiqués à l'aget-fse (syndicat toulousain) qui ont lancé le mouvement.
Des comités vers un nouveau parti anticapitaliste se sont d'aileurs créés sur plusieurs lycées, regroupant une dizaine de lycéens par lycée.
On va essayer après les vacances de faire la jonction lycéens/étudiants.


VOilà, l'espoir existe et même si ce mois de mai 2008 ne reproduira pas un nouveau mai 68, ce sera au moins une belle célébration et un grand espoir pour les années à venir. La résistance est là et s'organise de plus en plus.

Et une petite touche d'humour, groland c'est BIEN :
http://www.dailymotion.com/video/x52h7w_groland-epidemie_fun

#22 Re : -1 »  [Politique] Débattons courtoisement sur nos idées pour 2008... » Le 21/04/2008, à 19:25

Tixi47
Réponses : 2469

ben ... pas étonnant. Pas besoin de changer les statuts pour voir où en est le PS.

C'était plutôt dans les années 70 quand le PS de l'époque se disait clairement réformiste et tout le blabla autour qui était une grosse blague. Parce que même dans les années 70 le PS n'avait pas pour but de changer la société et le monde. On peut même aller beaucoup plus pour remonter à la fracture originelle et mondiale entre communistes qui ne soutiennent pas la 1ère guerre mondiale et les réformistes qui la soutiennent ...

Bref au moins les "gens qui veulent vraiment changer la société et pas seulement cogérer le système capitalisme" n'auront maintenant plus aucune excuse ...

#23 Re : -1 »  [Politique] Débattons courtoisement sur nos idées pour 2008... » Le 25/04/2008, à 00:02

Tixi47
Réponses : 2469

resf n'est pas présent qu'à paris ... Y'a même des associs sans papiers dans les plus petites villes.

Et pas de boulot stable donc impossible de faire quoi que ce soit ? Bien sûr c'est plus compliqué, mais tu peux militer n'importe où selon tes moyens, moi j'en connais plein. Des étudiants salariés dans une orga, ça existe donc ça prouve que l'on peut se bouger selon ses capacités et son envie (pas question de ne faire que ça non plus) même en ayant pas de stabilité salariale wink

#24 Re : -1 »  Les étudiants vaincront t il contre V pécresse? » Le 25/11/2007, à 13:16

Tixi47
Réponses : 64

Je suis pour les régimes spéciaux
Contre la "culture de la négociation"
Contre la loi pécresse
Je suis pour les grèves des étudiants et des cheminots.
Je suis un usager solidaire des grèvistes, cette grève était et est justifié et justifiable

Merde, pauvre de moi tongue