Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
nombre réponses : 25

#0 Re : -1 »  Valve : Steam sous Linux (2) » Le 12/12/2014, à 23:08

billou
Réponses : 2081

Sinon on a des news de l'occulus rift ? Il devrait fonctionner avec les jeux sous Linux ?

#1 Re : -1 »  Valve : Steam sous Linux (2) » Le 30/12/2014, à 21:11

billou
Réponses : 2081

Petit retour concernant Dead Island, pour une version qui est censée être stable, je suis plutôt déçu.

-Le jeu est bourré de bugs, exemple en partie coop', impossible de looter autre chose dans les coffres et sur les corps que des bâtons et des points américains, en reprenant les sauvegardes sur la version windows, aucun soucis, c'est varié.

-Lorsque l'on joue en coop, le joueur qui hoste, lorsqu'il va dans le menu de l'inventaire et le quitte, jette son arme en main au sol, le second n'a pas ce souci, là encore, sur la version windows, aucun soucis.

-Lorsqu'on répare ses armes, la plupart sont réparées jusqu'à 99%, du coup impossible d'améliorer ces dernières car il leur faut un état neuf (100%) pour que ce soit possible, là aussi, pas de soucis sur la version windows.

Ce sont les trois bugs principaux qui pourrissent littéralement le gameplay, pour le reste on a droit à un problème avec les hautes résolutions (impossible de sélectionner plus que 1920x1080, alors que sous windows, on peut), on se demande ou sont passés l'antialiasing et le filtre anistropique, on peut sélectionner plusieurs fréquences d'affichages jusqu'à 100hz mais cette option ne semble avoir aucun effet, les ombres déconnent parfois (mais ça semble être récurrent avec les jeux OpenGL récents, Tropico 5 et Serious sam ont les mêmes soucis sur certains plans) et dans le cadre de l'ombre du joueur, sont très pixelisées (mais ou est passée l'option FXAA ?).

Seule bonne surprise au tableau assez rare pour être soulignée, le jeu semble fonctionner aussi bien sur une carte AMD (HD 7850 OC) que sur Nvidia (GTX 760).

#2 Re : -1 »  Valve : Steam sous Linux (2) » Le 21/01/2015, à 05:32

billou
Réponses : 2081

Au passage, dans la version Bêta de Steam, ils ont rajouté un compteur de FPS à l'overlay durant les parties de jeu, il ne me semble pas qu'on disposait de ça d'une quelconque façon jusque là, c'est un plus bien appréciable pour se rendre compte des différences de performances...

#3 Re : -1 »  Valve : Steam sous Linux (2) » Le 03/02/2015, à 00:08

billou
Réponses : 2081
Maz99 a écrit :
Madeba a écrit :

AMD 8350/Nvidia 770/Fedora 21. Three (3) FPS at the Quartermaster.

Ça leur coutait quoi d'optimiser et lancer le jeu dans un ou deux mois ? Pour l'instant c'est la catastrophe, peu importe la plateforme... Les optimisations vont venir mais la sortie du jeu est ratée.

Pour l'avoir essayé sur PC sous Windows, je pense que vous ne réalisez pas qu'on saute une génération là... Metro LL et Dead Island à côté, c'est aussi comparables que le sont les consoles d'ancienne et nouvelle gen niveau rendu.

Accessoirement, j'ai une GTX 760, en 2560x1440, sans le blur et l'antialiasing, ça passe. (Un peu juste toutefois, ça tourne autour de 30fps)

Après pour les bugs en eux même... Je suis bien d'accord, mais pour les performances, faut pas rêver, avec la nouvelle gen de consoles, les nouveaux jeux vont se baser sur ce hardware en config mini...

#4 Re : -1 »  Valve : Steam sous Linux (2) » Le 04/02/2015, à 00:19

billou
Réponses : 2081
Madeba a écrit :
billou a écrit :

Metro LL et Dead Island à côté, c'est aussi comparables que le sont les consoles d'ancienne et nouvelle gen niveau rendu.

faut pas rêver, avec la nouvelle gen de consoles, les nouveaux jeux vont se baser sur ce hardware en config mini...

Mouef, drôle d'argument : elles sont toutes pourries les PS4 et Xbox one au niveau hard. Ou alors on est mal barré avec la config mini...

Toutes pourries, faut pas déconner non plus, j'aurais plutôt dit, pas des foudres de guerre, mais ça n'empêche qu'à terme concernant le rendu, Dx11 & OpenGL 4.X prendront le relais automatiquement, alors qu'avant la plupart des jeux permettaient d'exploiter surtout Dx9 et l'équivalent sur l'api OpenGL.

Dans tous les cas, là ou la plupart des jeux multiplateformes basaient la config mini sur ce que valaient les consoles (avec une marge en plus, les ports PPC => X86 étant généralement assez mauvais/limités), aujourd'hui la nouvelle gen permet d'utiliser de bien plus lourdes/détaillées textures, l'occlusion ambiante, la tesselation, etc... Rien que ça, ça fait la différence, sur toutes les cartes sortie il y a plus d'un an...

Globalement, même en mettant tous les paramètres au minimum sur Dying Light (hors résolution), on a un rendu tout de même correct (autour de 55/65fps sur ma GTX 760 en 2560x1440P + Adaptative Vsync dans le panneau de config Nvidia), bien loin de la bouillie de pixels (notamment sur les ombres et certaines textures) que nous offraient les jeux en config mini il y a deux ou trois ans, ici ça reste beau malgré tout.

Bref, faut pas rêver, entre des jeux proposant par défaut un support matériel équivalent à ce qu'on retrouvait en 2006 sur PC (Xbox 360 & PS3), et aujourd'hui (Xbox One & PS4), du matos sur PC datant de 2013/2014... ça nécessitera forcément une upgrade matérielle, pour certains d'entre nous, gourmands, qui voudraient pouvoir continuer de jouer toutes options à fond.

#5 Re : -1 »  Valve : Steam sous Linux (2) » Le 04/02/2015, à 10:41

billou
Réponses : 2081
Madeba a écrit :
billou a écrit :

Toutes pourries, faut pas déconner non plus,

Bah je me permets d'insister un peu. Le gars sur GOL dit que ça ne tourne pas génial sur sa GTX 970 (le monstre). Une PS4, la plus puissante des deux consoles, a un GPU équivalent a une 7850 (obsolète aujourd'hui sur pc). Bien plus faiblarde que ta carte ou celle de  Maz! Sans même parler de la gtx970...

billou a écrit :

aujourd'hui la nouvelle gen permet d'utiliser de bien plus lourdes/détaillées textures, l'occlusion ambiante, la tesselation, etc...

Certes, mais ma question reste valable : comment comptent ils faire tourner ça  avec un équivalent  HD7850...

billou a écrit :

ça nécessitera forcément une upgrade matérielle, pour certains d'entre nous, gourmands, qui voudraient pouvoir continuer de jouer toutes options à fond.

Voilà au moins une chose de sûre, vu les perfs de ce jeu...

Sauf qu'il est oublié un point capital, sur consoles, ce sont des APU et le chip graphique et le CPU disposent d'une mémoire vive unifiée.
Concernant ce dernier point, c'est une architecture atypique dont profite Microsoft depuis la première Xbox, et il n'a jamais fait secret que l'architecture plus classique d'une PS2/PS3 en face (mémoire dédiée pour le GPU + mémoire dédiée sur la carte mère) faisait défaut en terme d'optimisation et de rendu, et le PC ne fait pas exception, mais nous concernant, c'est le prix à payer pour pouvoir changer de cartes graphiques comme bon nous semble.

#6 Re : -1 »  Valve : Steam sous Linux (2) » Le 10/02/2015, à 12:23

billou
Réponses : 2081

De toute façon c'est un peu tard du coup, je suis sur le point de finir le Riptide, et j'enchaine avec Dying Light.

#7 Re : -1 »  Valve : Steam sous Linux (2) » Le 11/02/2015, à 01:08

billou
Réponses : 2081
Madeba a écrit :
khansei a écrit :
billou a écrit :

De toute façon c'est un peu tard du coup, je suis sur le point de finir le Riptide, et j'enchaine avec Dying Light.

Qui est un peu cher..

C'est sûr qu'avec  la 980 GTX qu'il faut acheter avec...Ça fait dans les 600€ le jeu. Ca fait cher par zombie éclaté... tongue

J'ai signifié plus haut que je le fait tourner sur une GTX 760... Faut arrêter la mauvaise foi...

#8 Re : -1 »  Valve : Steam sous Linux (2) » Le 01/03/2015, à 19:06

billou
Réponses : 2081

Oddworld New 'n Tasty (le remake de l'odyssée d'abe) est sorti il y a peu de temps, je viens de le voir aujourd'hui. smile

Bon, déjà mes premiers tests n'étaient pas très concluants, après la vidéo d'introduction, gros freeze, et aucune info sur le terminal donnant la raison du pourquoi du comment alors que les autres jeux fonctionnent bien.
On a finit par m'aiguiller sur le forum steam, apparemment y'a un bug avec le driver pour gamepads xbox, il faut décharger le module "xpad" avec modprobe => "sudo modprobe -r xpad" pour pouvoir jouer, et là effectivement, ça fonctionne.

Reste que ça m'embête, un jeu de plateforme au clavier... Bof ! J'ai essayé de recharger le module une fois lancé, mais ça ne fonctionne pas, même si officiellement, c'est la manette que le jeu est censé supporté (xinput, tout ça...) sad

J'étais content de voir le jeu arriver sous Linux, d'autant que pour ce que j'en ai vu, il est très satisfaisant, y'a eu du bon boulot de fait, sauf ça... Un fichu bug.

#9 Re : -1 »  Valve : Steam sous Linux (2) » Le 01/03/2015, à 21:48

billou
Réponses : 2081

J'ai essayé avec xboxdrv en lieu et place de xpad, exactement le même souci, le jeu freeze juste après la première et courte vidéo d'introduction, même le compteur d'images de steam fait écrit n'importe quoi et se bloque. :-/

Si j'achète le jeu sous Linux, c'est pour faire grimper les stats pour ce système, pas pour aller installer le jeu sous Windows pour y jouer... sad

#10 Re : -1 »  Valve : Steam sous Linux (2) » Le 04/03/2015, à 23:33

billou
Réponses : 2081

C'est dommage, toujours rien du côté des jeux Bethesda et Square-Enix, j'espérais que le fait qu'ils se soient concentrés sur Steam pour leurs jeux, les pousseraient à proposer leur jeux sur SteamOS...

The Elder Scrolls Online propose un rendu OpenGL optionnel en plus, et y'a des rumeurs pour la prochaine mise à jour majeur de Final Fantasy XIV...

#11 Re : -1 »  Valve : Steam sous Linux (2) » Le 07/03/2015, à 03:34

billou
Réponses : 2081
abelthorne a écrit :

À noter que certains jeux vendus sur Steam peuvent être lancés sans Steam, qui n'est alors nécessaire que pour l'achat et au téléchargement des données. Ça varie selon les éditeurs.

Exact, c'est notamment le cas de quelques jeux solo (j'ai en mémoire Rayman Origin sans DRM), et The Elder Scrolls Online & Final Fantasy XIV.
Mais bien souvent, de plus en plus de jeux dépendent de Steam surtout parce qu'ils en utilisent les API pour des fonctions réseau & jeu en ligne, les sauvegardes dans le cloud, etc... Et non parce qu'il s'agit d'une question de DRM.

#12 Re : -1 »  Valve : Steam sous Linux (2) » Le 12/03/2015, à 19:40

billou
Réponses : 2081

J'ai acheté Cities : Skylines qui vient de sortir, il supplante très largement le dernier SimCity, c'est une petite merveille, en terme de gameplay, surface jouable, etc... Et tout est prévu pour acceuillir des mods ! smile

5920.jpg

http://www.nextinpact.com/news/93425-re … endait.htm

#13 Re : -1 »  Valve : Steam sous Linux (2) » Le 18/03/2015, à 23:23

billou
Réponses : 2081
GP974 a écrit :

@billou je vois que ca demande au minimum 4 giga de ram pour tourner

tu tourne avec quel configuration les performances sont bonnes de ce coté avec une grosse cité ?


La différence est abyssale entre la version Linux, et la version Windows, j'ai l'impression que le moteur Unity s'en sort bien moins bien avec OpenGL que DirectX... Ceci dit laissons leur du temps. smile

Ma config, c'est du i5@4.4Ghz, 16Go de ram (1866mhz) accompagné d'une Nvidia GTX 760, kernel 3.19, derniers drivers Nvidia en date.

En moyenne je tourne entre 45 & 60fps (bloqué, c'est le max), c'est fluide globalement en toutes circonstances même quand je monte tout à fond hormis l'antialiasing.
Sous Linux, même config, je tourne à environ 40fps au mieux sur la même ville de 30000 habitants, et dès que je me rapproche avec la caméra, je descend facilement à 15/20fps, sachant que les paramètres graphique sont réglés à la moitié de ce que j'ai mis sous Windows... Mais ce problème de performances se retrouve sur tous les jeux en général, Unity n'est sans doute pas le seul fautif, je ne tire la quintessence de mon matériel que sous Windows... Alors que j'ai une combinaison Intel & Nvidia, qui sont censés fournir les meilleurs drivers en la matière sous Linux...

Après je comprends bien que le jeu sous Linux (les gros jeux, dev par des studios, pas amateurs), n'en sont qu'à leurs balbutiements, il faudra du temps pour que ne serait ce que le pilote soit au même niveau que sous Windows, et aussi fourni en option et en terme de support.

#14 -1 »  Investir dans un petit chez soit ? » Le 21/02/2015, à 23:55

billou
Réponses : 22

Salut, j'aurais bien besoin de conseils en la matière, ayant toujours privilégié l'adage "mieux vaut un petit chez soit qu'un grand chez les autres".

J'ai 27ans, et quand bien même ma situation pro' ne se porte pas à merveille (salarié à mi temps), voyant les années filer bien plus vite que je ne l'imaginais, je me dit qu'il serait peut être temps que j'investisse dans un chez moi, avant de me retrouver au pied du mur avec rien pour assurer mes arrière, hors s'il y a une chose de sûre, c'est que je n'ai ni l'envie de m'endetter sur des centaines de milliers d'euros, pour me payer une maison, déjà parce que je refuse et critique vivement le monopole des établissement bancaire sur le crédit personnel, et le système monétaire qui en découle et nous enfonce, par ailleurs je n'ai pas envie de faire le jeu de la spéculation immobilière qui est une véritable injustice pour chaque nouvelle génération, et  je ne compte pas non plus être obligé de travailler comme un c** pour pouvoir en rembourser les mensualités, au détriment du reste, sachant qu'en France je pense que ce n'est même plus la peine d'essayer de gagner de l'argent en devenant entrepreneur, le RSI, la MSA & cie étouffant le pro très rapidement pour une prise en charge de la sécu bien en dessous de ce dont dispose un salarié en cas de pépin.

De fait, j'ai tout d'abord pensé aux techniques de construction des éco-domes, qui bien que peu connue en France, a fait ses preuves à l'étranger, elle semble idéale car économe et écologique, on part de fondations cyclopéennes, puis l'on utilise des sacs de propylènes remplis de terre pour bâtir ses murs, ensuite et il ne reste plus que la charpente ou la terrasse à monter; une petite maisonnette de 50M²  autonome et équipée, en auto construction, reviendrait alors aux alentours de 18000€.
Mais dans notre pays, on se heurte à quelques problèmes, si la nature d'un matériau ne pose aucun problème pour l'obtention d'un permis de construire, ça n'empêche pas que l'on reste soumis à bon nombre de règles (notamment parce qu'en terme d'isolation, les règles ont changées, désormais il faut que cette dernière soit certifiée, hors sur un matériau peu commun, personne ne voudra/pourra le faire, simplement parce que qu'aucun cadre n'est prédéfini pour ce type d'habitat, de fait, ça limite le permis de construire aux matériaux dits "conventionnels", malgré la reconnaissance de la paille, depuis quelques années.), et qu'en plus il sera sans doute difficile de la faire assurer.
Rajoutez à ça que dans l'idéal, je voudrais un bon terrain non constructible, rattaché à un terrain constructible tout juste suffisant pour la maison... Autant dire que c'est pas demain la veille... Et que de toute façon un terrain constructible, ça vaut la peau du cul, surtout si on commence à se rapprocher des villes, et qu'en plus à partir de cette année, 25% de hausse de cotisations foncière et le M² constructible non construit va être taxé selon les endroits entre 5&10€ le M², et cette dernière doublera l'année prochaine...

baraka6.jpg baraka11.jpg 6.jpg

http://www.earthbagbuilding.com/

http://objectifterre.over-blog.org/arti … 80151.html


Bref, le cadre est très loin d'être idéal, en France, et pourtant je n'ai pas encore spécialement envie de partir à l'étranger pour l'instant, parce qu'il fait bon y vivre, malgré tout, et que c'est ma terre natale...

Du coup, j'ai repéré un mouvement venu d'outre atlantique, qui semblerait coller à mes attentes, on appelle ça des Tiny House, mobiles, elles ressemble à des préfabriqués (en mieux tout de même), sur une remorque, et les prix (en autoconstruction/Kit) semble être sensiblement les mêmes.
L'inconvénient, c'est que c'est plus petit, l'avantage c'est qu'avec ça on bouge partout, on s'évite un loyer, et on peut se poser sur un terrain à soit non constructible sans se faire réprimander (si ce n'est ne pas stationner plus de 3 mois dessus... Mais il suffit de partir & revenir ou s'arranger avec la mairie, et hop...).
Avantage : pas forcément besoin de crédit (ou peu élevé), terrain non constructible peu onéreux, pas de nécessité de permis de construire, montage rapide, autonomie (panneaux solaires & batterie + toilettes sèches + réservoir d'eau + raccords externes, sachant qu'on peut se fournir sur les aires de service pour camping car...), puis si l'on veut partir, c'est top !
Inconvénients : c'est petit, et le fait que le lit soit généralement situé en hauteur, ne se prête pas trop à d'éventuels soucis de santé avec l'âge, donc ça reste quand même encore de l'appoint, même si ça reste un habitat bien utile, de même je m'interroge sur la sécurité, certaines personne mal intentionnées, n'hésitant plus à fracasser & brûler des caravanes...

dsc_2321.jpg.662x0_q100_crop-scale.jpg MorrisonHOMETinyHouse1.jpg Modern-Tiny-House-4.jpg Modern-Tiny-House-1.jpg

Exemples de ce type d'habitat :

http://blog.mylittleaix.com/2015/02/06/ … romaisons/

http://www.idesignarch.com/rustic-moder … ll-people/

http://dornob.com/modern-mortgage-free- … -just-33k/

http://minimotives.com/pro-photos/


Du coup, si vous avez des conseils ou un avis sur la question... On parle aussi des balbutiements de l'impression 3D dans le bâtiment qui ferait énormément chuter les coûts, mais il faudra du temps avant que ça ne se développe pleinement, et se généralise... smile

#15 Re : -1 »  Investir dans un petit chez soit ? » Le 25/02/2015, à 02:03

billou
Réponses : 22
jilune a écrit :

J'ai deux mains gauche et construire ce genre de Tiny House n'est pas a ma portée.

Par contre ça m'intéresserait de pouvoir en acheter une ou de payer quelqu'un pour me la construire.

Si vous avez des tuyaux ....

Tu peux trouver la liste des quelques constructeurs en France ici => http://www.tinyhousefr.fr/p/constructeurs-france.html


peterp@n a écrit :

Le problème du démontable/déplaçable c'est que les lois de notre pays sont pas très saine, squatter un terrain d'un autre avec ou sans on autorisation posera des problèmes au propriétaire du terrain et à toi. Ça s'est peut être améliorer depuis, je n'ai pas suivi l'actualité à ce sujet ces deux dernière années.

Je n'ai jamais parlé de squatter, mais plutôt d'acquérir le mien...

peterp@n a écrit :

Niveau impression 3D de bâtiment je suis tombé sur ça récemment : http://www.constructions-3d.com/home
Ça à l'air intéressant même si je reste septique sur plusieurs points (notamment ça parle open-source mais pour l'instant je vois pas l'ombre d'un partage de plans de machine), mais ils cherchent des motivés pour mettre en œuvre leur idée.

On peut aussi trouver ceci :

https://mrmondialisation.org/dans-la-se … ifs-on-ne/
https://mrmondialisation.org/imprimer-v … ce-en-24h/
https://mrmondialisation.org/imprimante … 500-euros/


peterp@n a écrit :

J'ai vu aussi de magnifique réalisation sur la base de container et palette. Effectivement un container d'occasion ça coûte 4000 € TTC pour 28 m2 soit 150€ /m2 big_smile
Exemple de la réalisation : http://haus-interieur.com/fr/architectu … -au-chili/ (je ne retrouve pas l'article originale hmm )

Récupérer des palettes qui ne sont pas chimiquement traitées peut être une très bonne idée pour bricoler tout et n'importe quoi, le souci par contre, c'est qu'aucune municipalité n'autorisera une habitation principale comme celle là, à cause du refus de permis de construire.
Au delà des normes, l'industrie du bâtiment a beaucoup de poids, et pèse très lourd en recettes et emplois au niveau de l'État, de par ce fait, il n'est absolument pas dans l'intérêt des élus que les citoyens puissent faire baisser drastiquement les coûts de construction et gagner en liberté & autonomie, et encore moins dans l'intérêt des banques.
Dans les faits, soyons réalistes, à moins d'une chute du système, rien ne sera remis à plat avant au moins plusieurs décennies. sad

peterp@n a écrit :

Je connais aussi un contact pour de l'autoconstruction type ossature bois à l'américaine qui revient entre 500€ et 750 € /m2 avec le terrain. Le principe constructif impose quelque limitation architecturale (genre portée max de 6m) mais a le mérite d'être très facile/rapide à monter. En gros on t'apprend à fabriquer en série les ossatures pendant un jour ou deux, puis tu continue tout seul, ensuite on t'apprend à les mettre en place et tu continue tout seul. Tu peux être hors d'eau en une semaine et hors d'air la semaine suivante. Ça reste bas de gamme à mon avis mais c'est du bois, tu peux améliorer ton habitat dans le temps.

Sauf que ce n'est pas le genre de matériau qui m'intéresse pour quelque chose de fixe, j'ai été trop souvent témoin d'invasions de termites & cie... Et d'entreprises arnaquant les particulier pour traiter ce mal qui ne part jamais, et faire raquer de nouveau les gens l'année suivante... :-/

peterp@n a écrit :

Mon point de vue en tant que technicien en construction bois c'est que une fois que j'ai trouvé le terrain idéale (comme tu dis billou c'est pas demain la veille wink ) je commencerais par fabriquer un module (genre un bête cube de 60 m2) afin de ne pas m'endetter puis j'ajouterais des modules au fur et à mesure de mes besoins/moyens.

Tu ne vis pas en France toi, non ?







Pere Collateur a écrit :

Si j'ai bien compris le projet, tout repose sur la possibilité de trouver un terrain pour l'acceuillir.

Alors la bonne nouvelle, c'est que même si la bulle immo fait encore des ravages dans pas mal d'endroits demandés comme les villes, à la campagne par contre, c'est en train de tomber tres bas, à un point tel que je vois souvent, dans ma région natale, des biens "à rénover", donc avec une vrai maison plus un terrain de 20 à 50 ares tout à fait sympatique le tout pour des sommes allant de 21000 euros à 97000 euros.
Bon par contre c'est paumé, très paumé, donc il sera tres difficile d'y trouver un emploi de "citadin". Par contre pour ceux qui savent faire autre chose de leur dix doigts que du marketing à la con ou de l'histoire du lard et du cochon, tout est ouvert wink

Bref, si ce projet était le mien, l'acquisition d'un terrain crédible pas cher me semblerait faisable avec vos moyens.
Pour la partie construction en elle même, quand on est motivé, même gauche de la tête au pied, tout est possible.
Par contre la ou j'aurais des craintes, c'est sur la partie relation avec les "zauthorités compétentes" pour les différents permis, autorisations etc... Là, c'est la lotterie complète, avec des trucs qu'on pensait terminé avec la chute de l'URSS. Par exemple, si vous voulez rire, renseignez vous sur la SAFER, saloperie typiquement communiste qui peut faire valoir un droit de préemption sur un terrain comme bon lui chante...

Maintenant mon conseil, de la part de quelqu'un qui a souhaité aussi se faire son petit coin de paradis au milieu de nul part, avec un beau terrain permettant de faire quelques cultures à soit, exploiter du bois et tester quelques principes de permaculture bien roots:

J'ai tout bêtement patiemment économisé pendant 10 ans, en exercant mon métier "citadin". Et quand j'ai eu assez de sous, j'ai scruté pendant 4 ans les annonces, afin de trouver ce qui me convenait, et éviter les prix bullesques qu'a déclenché la bulle immo de Paris jusqu'au fin fond de la creuse.

Dans tous les cas, prenez votre temps pour chercher. Vous êtes jeune, ne vous précipitez pas.

Concernant la SAFER je suis au courant, c'est un État dans l'État, et leur droit de préemption, quelle horreur... Mais personnellement je n'ai pas envie d'attendre 14 ans pour avoir un (petit) chez moi, quitte à dépenser un loyer, autant que je puisse l'investir dans un habitat mobile non ?
Mais sur le principe je suis d'accord, comme vous, de l'autonomie ne ferait pas de mal...

Ce qu'il y a de bien finalement avec les Tiny House, c'est qu'en tant qu'habitat mobile, ça peut se revendre assez facilement, mais qu'en plus sur un terrain non constructible, la mairie et la poste ne peuvent s'opposer à ce qu'on réclame l'eau, l’électricité, le téléphone (et donc internet), et une boite aux lettres pour domiciliation, donc en attendant une certaine autonomie, ça peut être pas mal, d'autant que les factures EDF/Internet, peuvent servir de preuve de domiciliation.

#16 Re : -1 »  Investir dans un petit chez soit ? » Le 25/02/2015, à 16:41

billou
Réponses : 22
Pere Collateur a écrit :

Vous dites que la mairie ne peut pas s'y opposer. Faut être prudent et être bien sur de son coup avant. Moi je ne m'avancerais pas sans avoir sécurisé ce point. Et pour une raison très simple: L'assainissement.

En effet, admettons que vous trouviez votre terrain idéal, mais suffisament paumé pour que le raccord au réseau d'évacuation ne soit pas envisageable à un cout acceptable pour eux (là ils ont souvent raison), il faudra vous rabattre sur un système de fosse sceptique ou mini station d'évacuation comme ils disent maintenant. Et là, la facture varie entre 6000 et 10000 euros tout compris.

Concernant tout ce qui ne concerne pas l'assainissement, j'avais lu qu'il s'agissait de jurisprudence, bien des mairies avait refusées ce simple droit de raccordement auparavant, mais la justice a donné raison aux propriétaires de terrains non constructibles, s'ils veulent faire poser un compteur d'eau/électricité, c'est leur droit, malgré quelques exceptions, ou les raccordement temporaires (devant être renouvelés) sont tout de même possible.

Pour ce qui concerne l'évacuation des eaux usées, par contre là c'est simple, pour moi il n'y en aura pas, toilettes sèches privilégiées, et les eaux grises seront principalement recyclées par phytoépuration en vue d'une réutilisation dans un cadre permaculturel.

Pere Collateur a écrit :

C'est pour ça que je vous disais dans mon post initial de prendre votre temps. Renseignez vous à mort. Le danger viens essentiellement des nombreuses couches de décisionnaires locaux et nationaux (commune, communauté des communes, départements, région, national). Que des gens très bien qui sont payés avec vos impôts pour faire votre bien, très souvent contre votre grès. Et chose rigolote, parfois apparaissent des bidules étatiques dont personne ne connaissait l'existence, mais qui viennent vous pourrir la vie pour des raisons totalement kafkaienne.
Mais si vous préparez bien votre coup, alors vous saurez éviter tous ces problemes. C'est ce que j'ai fait. Pour l'instant je touche du bois ^^.

Oh, oui, rassurez vous ce projet sera mûrement réfléchi, je sais bien qu'en France il y a des tas de gens qui travaillent contre notre liberté, tout en voulant profiter de certains privilèges...

#17 Re : -1 »  Investir dans un petit chez soit ? » Le 02/03/2015, à 01:28

billou
Réponses : 22

pcis => Tu ne peux pas décemment comparer une maison à retaper/isoler + terrain à moins de 100 000€ et un habitat mobile ou fixe neufs à moins de 20 000€... Non ?

jackpot => Effectivement, c'est un bon point que tu soulèves là, et si je souhaite prendre le moins cher possible (sans négliger pour autant la qualité), c'est aussi pour être endetté le moins possible et le moins longtemps possible... Hélas il ne semble pas y avoir de recette miracle à ce niveau là, mais j'ai bon espoir que la Nef veuille bien m'accompagner le moment venu dans ce financement, j'ai déjà eu un retour assez positif sur la question, de leur part, j'envisage de me lancer d'ici 3 ou 4ans pour ma trentaine, en attendant, l'argent que je met de côté, je l'investi  dans ce bon vieux métal jaune, histoire d'éviter de me faire avoir en cas de grosse crise monétaire.

Ungars => Effectivement, l'isolation est un point à ne pas négliger, je suis bien d'accord avec ça ! smile

#18 Re : -1 »  Investir dans un petit chez soit ? » Le 03/03/2015, à 01:02

billou
Réponses : 22
Ungars a écrit :

Un autre point à prendre en compte, c' est le vandalisme, le vol. L' ecran plat présenté sur le lien à mon avis ne restera pas longtemps en place. Il y a quelques années, par chez moi il y avait une femme qui vivait dans une yourte. Elle n' emmerdait personne, mais cela dérangeait du monde, qui lui ont fait la misère.

une bonne alarme... Et deux chiens de garde ! cool

#19 Re : -1 »  Adblock+ pas si vertueux ? » Le 05/02/2015, à 23:37

billou
Réponses : 9

J'aurais tendance à dire que ça fait un bail que la presse fait la guerre aux bloqueurs de pubs d'ailleurs... Ça les fait bien flipper, et chaque journal essaie de se présenter bon samaritain et honnête sur l'implacable nécessité d'assurer sa survie à travers la publicité, sans même remettre en cause le pourquoi du comment les gens finissent par utiliser adblock & consorts.

Soyons honnête deux minutes, vu ce qu'est devenu la publicité, de façon générale (tenter de nous faire miroiter de bonnes affaires qu'on sait pertinemment fausse ou exagérées, et essayer de nous convaincre d'acheter un truc dont on n'a pas besoin), qui apprécie la pub qu'on nous impose partout, sur le web comme sur les panneaux, la TV, les journaux papiers ?

Enfin, pourquoi certains devraient imposer à d'autres, une pollution visuelle, sous prétexte que si personne ne payais, alors tel site/service n'existerait pas ?
Si les gens ne veulent ni publicité, ni payer/donner, dans ce cas qu'on laisse les choses suivre leur chemin, qu'on ne maintienne pas artificiellement une profusion de service à l'existence discutable, sous perfusion, au travers de subventions et publicités, et que tout se casse la figure, afin que les gens réalisent la nécessité de financer d'eux même, des services indépendants ne dépendants pas de leurs annonceurs.

Et ce genre de chose pourraient s'appliquer sur bien d'autres sujets, comme les impôts par exemple... Qu'on laisse les gens user de leur démocratie et voter une baisse générale des impôts histoire de rigoler un peu... Avec tous les services qui ne fonctionneraient plus derrière faute d'argent, on rigolerait pas mal et beaucoup comprendraient enfin la nécessité de participer à un socle commun.

Cessons d'infantiliser les "enfants" de la "république"... Vu le temps passé, il serait temps que la population grandisse et se prenne en main.

#20 -1 »  Peut on parler de spiritualité sans parler de religion ? » Le 18/01/2015, à 04:50

billou
Réponses : 6

Bon, je vais peut être sembler un tantinet dérangé, mais je m'interroge tout de même (oui, vers 4H du matin, c'est l'heure des questions quelque peu... Philosophiques)
Au delà même des croyances religieuses impliquant un/des créateurs, tout autant que les croyances scientifiques (comprendre par là des croyances physiques générales profondément ancrées dans notre quotidien, n'ayant jamais été rien d'autre que des hypothèses théoriques invérifiables pour le moment.), et que la réussite sociale telle que définit par bon nombre par kiki la plus grosse (belle voiture, belle & grande maison, travail facile bien payé haut dans la hiérarchie sociale,  bel(le) époux/(se), etc...), la source de tous les conflits humains ne serait elle pas simplement (simplement réduite) à deux camps ?
C'est à dire, les gens qui pensent et agissent avec leur conscience en vue de s'élever "spirituellement" en faisant ce qu'ils estiment être le "bien" (ni plus ni moins), tandis que les autres se contenteraient de mener une vie pas forcément totalement égoïste ni mauvaise, mais bien plus basé sur le plaisir immédiat, le profit personnel, la position au sein de la société  et tout ce qui pourrait rendre envieux/révérencieux autrui dans le même état d'esprit ? Sachant que chacun des deux "camps", auraient (par dérives) leurs "extrémistes" qui se permettent tout et n'importe quoi [y compris transgresser/transcender leur idéal] sous prétexte que leur cause est meilleure qu'une autre ? Et qu'évidemment, chacun des deux modes de pensée essaierait de tirer la couverture à soit, en vue d'attirer ceux qui se situent à mi chemin entre les deux "modèles" de "société/vivre ensemble", se plébiscitant d'être le modèle idéal, et prenant l'autre pour "fou/illuminé" ?

Ps : je note tout de même que si je n'y cite pas de religions, c'est bien parce qu'on peut retrouver ces deux modes de pensées, autant chez des athées, qu'agnostiques, et croyants, de tous bords, tout autant que chez des communistes, capitalistes, libéraux, ou socialistes, frontistes, etc... Alors qu'aux premiers abords, lesdits comportements pourraient sembler entrer en contradiction avec ceci...

#21 Re : -1 »  Peut on parler de spiritualité sans parler de religion ? » Le 20/01/2015, à 13:23

billou
Réponses : 6
Mudochon a écrit :
billou a écrit :

C'est à dire, les gens qui pensent et agissent avec leur conscience en vue de s'élever "spirituellement"

Voila, bon ça c'est de la merde.

billou a écrit :

tandis que les autres se contenteraient de mener une vie pas forcément totalement égoïste ni mauvaise, mais bien plus basé sur le plaisir immédiat, le profit personnel, la position au sein de la société  et tout ce qui pourrait rendre envieux/révérencieux autrui dans le même état d'esprit ?

Et ça aussi c'est de la merde.

Bon visiblement je ne fais parti d'aucun de ces 2 camps , est ce que c'est normal ? lol

Tout à fait, nous sommes tous différents, chacun a sa façon de voir les choses, je parlais surtout de courants "généraux", je ne tenais pas à en faire une généralité.
Néanmoins ton intolérance m'interpelle.

Mudokon_Face__Blind_by_Comrade_Max.png

#22 Re : -1 »  Peut on parler de spiritualité sans parler de religion ? » Le 21/01/2015, à 05:28

billou
Réponses : 6
Mudochon a écrit :

C'était voulu, mudokon, tout ça tout ça... tongue

#23 -1 »  Ramdisk, envie de jouer, un coup de main ? » Le 26/12/2014, à 01:50

billou
Réponses : 1

Salut !

J'ai 16Go de mémoire vive, et profite des joies d'en utiliser 2 ou 3 tout au plus... Du coup j'aimerais bien m'amuser un peu, parce qu'un Ramdisk basique, tout le monde sait le faire, par contre copier toute l'arborescence système (ou une partition) sur un ramdisk et booter dessus, le tout très simplement via grub, peu de personnes savent et en ont eu l'occasion.

J'invite évidemment n'importe qui à perdre du temps pour "n'importe quoi", parce que Linux, c'est fun, qu'on peut faire tout ce qu'on veut, même si l'intérêt pourrait en sembler discutable et parce que de toute façon, ça pourrait être utile pour n'importe qui un jour.

Bon du coup je cherche en gros pour m'amuser, à :

1 : Booter sur grub

2 : Choisir l'entrée qui va bien pour le but recherché (dans l'idéal pour chaque version du noyau dispo, à chaque MAJ)

3 : Lancement automatique d'une copie de l'intégralité du système présent sur sur la partition d'un SSD, en mémoire vive (ce qui devrait être rapide, la partition /home reste sur le SSD)

4 : Lancement du système depuis la copie en mémoire vive, et l'utiliser le plus simplement du monde.

5 : Quitte à être allé jusque là, trouver le moyen de synchroniser les modifications opérées sur le système présent en mémoire vive, sur celui présent sur le SSD (de façon incrémentale, sans se taper un gros "dd if= of=" qui réduira la durée de vie de ce dernier comme peau de chagrin.), que ce soit en pleine session, ou à l'extinction.

6 : Je trouve le moyen d'empaqueter tout ça pour que tout le monde profite d'une procédure similaire en trois clics sans devoir se taper toutes les modifications système à la main. (et vive dpkg-divert !)

Le premier qui trouve la piste la plus crédible à suivre avant le 1er janvier gagne un carambar ! :)

Ps : pas de solutions prémâchées, c'est moins drôle.

#24 -1 »  [Alimentation] Les foutages de gu*ule. » Le 12/12/2014, à 13:39

billou
Réponses : 2

Un petit topic sur les dérives de l'alimentation produite à l'échelle industrielle, ça vous dit ?

On commence avec le jus d'orange (je suis sûr que certains sauront se saisir du dossier de l'élevage prochainement).

Contrairement à ce que nous montrent les jolies publicités, en dehors du commerce équitable et bio, le jus d'orange c'est l'hécatombe, 80% des oranges produites au brésil, une industrie de pressage des fruits en position de monopole et accusé d'entente sur les prix, des gens exploités, 2000 producteurs qui coulent chaque année, des pesticides à gogo à cause de maladies provoquées par la monoculture attirant des insectes (eux même ramenés de Chine...), contaminant même les employés, et des jus revendus à base de concentré auxquels on rajoute du sucre, de l'eau, et de la vitamine C de synthèse, parce que oui, la vitamine C, elle ne se conserve pas bien longtemps, que les produits sont mis  en vente 1 à 4 mois après avoir été pressés, et que si vous n'avez pas de bouteille en verre, vous n'en aurez plus beaucoup...
Rajoutez à ça qu'une consommation journalière bouffe l’émail de vos dents (il est d'ailleurs conseillé d'attendre 30 minutes avant de se les brosser, pour que votre salive rétablisse l'équilibre acido-basique dans votre bouche), et que pour un verre, comme le coca cola, vous ingurgitez l'équivalent d'environ 8 carrés de sucre, et vous aurez compris ce que représente la "boisson miracle" qui fait péter la forme au petit matin n'est rien d'autre que de la poudre aux yeux, que le marketing publicitaire nous balance depuis 30 ans.

Source :