Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

Attention, une faille de sécurité dans bash a récemment été rapportée, il est recommandé de mettre à jour son système (plus de détails) *** mise à jour 12/10/2014 ***

nombre réponses : 25

#0 Re : -1 »  Commande dd if=/ depuis un live cd pour image disque svp » Aujourd'hui à 08:50

Nasman
Réponses : 18

Le principe de dd est simple : c'est une copie octets par octets d'une source (if) vers une destination (of). Cette copie se fait d'un "fichier" vers un autre. Or sous Linux, comme tout est fichier, la source (ou la destination) peut être un truc du genre /dev/sda (considéré comme un fichier). Après il est possible de tronquer ce fichier et de préciser la longueur de ce qui sera copié.
- l'option skip=xxxx veut dire que l'on saute les xxxx blocs du "fichier" d'entrée
- l'option seek=yyyy veut dire que l'on écrit pas au début de la destination mais yyyy blocs plus loin
- l'option bs=zzzz spécifie la taille du bloc copié
- l'option count=tttt indique le nombre de blocs à copier

Pour les manipulation du mbr ou des tables des partitions il faut savoir exactement comment cela est structuré pour éviter les catastrophes.

Pour une table des partitions de type msdos située dans le mbr (1er secteur de 512 octets du disque), cette dernière commence à l'adresse hexa 1be (446) et se termine à l'adresse hexa 1fd (509).
On a :
sda1 de 1be à 1cd
sda2 de 1ce à 1dd
sda3 de 1de à 1ed
sda4 de 1ee à 1fd

On pourra récupérer la table des partitions seule avec un

sudo dd if=/dev/sda of=~/table_des_partitions bs=1 count=64 skip=446

/dev/sda désigne la totalité du disque sda
bs=1 chaque bloc fait 1 octet
count=64 car la table fait 64 octets (4 entrées de 16 octets)
skip=446 car elle commence à l'adresse 1be (446) - il faut sauter la zone 0-445 (soit 446 octets)

Pour restaurer il faudra un

sudo dd if=~/table_des_partitions of=/dev/sda bs=1 count=64 seek=446

seek=446 car on réécrit la table des partitions en ne touchant pas aux 446 premiers octets de la destination (disque /dev/sda)

1) Attention cette dernière commande est très dangereuse (elle écrase la table des partitions du disque), donc à utiliser à bon escient (risque de perte des données en cas d'erreur)
2) Vérifier que le fichier ou sera écrit la sauvegarde de la table des partitions (~/table_des_partitions) sera toujours disponible quoiqu'il arrive. S'il est dans le disque qui nécessite une restauration de sa table des partitions (et est potentiellement illisible) c'est ballot.

#1 Re : -1 »  Commande dd if=/ depuis un live cd pour image disque svp » Aujourd'hui à 13:21

Nasman
Réponses : 18

Là tu as écrasé la première partition de sdd (soit sdd1) avec le contenu du disque sda

gparted donne un système de fichier inconnu pour sdf (je pense que c'est comme cela que sdd a été reconnu) car tu n'as pas copié sda sur sdd mais sda sur sdd1. Tu as donc écrasé le système de fichier (et la zone amorce de sdd1) par ta copie.
sdd commence au premier secteur du disque mais sdd1 commence plus loin (soit au secteur 63 dans le cas d'un partitionnement aligné au cylindre ou plutôt au secteur 2048 pour un alignement au Mio).
Et normalement il devrait y avoir un sudo devant les commandes (sauf si tu travailles en session "root" ce qui peut être dangereux). On ne peut savoir sous quelle session tu travailles cas le prompt est absent (le user@machine:$ ou root@machine:#)

Attention avec l'utilisation de dd, aussi appelé le destructeur de données.

Edit: Tu aurais du faire ta copie en montant la partition sdd1 avec un truc du genre

sudo mkdir /media/ma_partition_de_sauvegarde

puis

sudo mount /dev/sdd1 /media/ma_partition_de_sauvegarde

puis passer ta commande

sudo dd if=/dev/sda of=/media/ma_partition_de_sauvegarde/mon_fichier.img

(avec les options qui vont bien comme la taille des blocs copiés)

#2 Re : -1 »  partition linux ubuntu inaccessbile » Le 07/10/2014, à 14:57

Nasman
Réponses : 11

Que donne

sudo fdisk -l

(-L en minuscule)
passé dans un terminal ?

Cela donnera le partitionnement.
Par la suite il faudra sans doute faire un fsck sur la partition Linux pour vérifier son intégrité.

Edit : ne jamais laisser Windows accéder aux partitions Linux - il ne sait pas les gérer correctement et risque surtout d'aggraver la situation

#3 Re : -1 »  [Résolu] Partage dossiers Windows ?? » Le 16/10/2014, à 14:19

Nasman
Réponses : 61

Est ce un répertoire réseau que tu veux monter ou une partition Windows du même PC ?

Dans le deuxième cas nous aurons besoin du résultat des commandes suivantes

sudo fdisk -l
sudo blkid

et aussi des infos sur la partition de Windows que tu veux utiliser (système de fichiers, taille)

#4 Re : -1 »  [Résolu] Partage dossiers Windows ?? » Le 16/10/2014, à 15:09

Nasman
Réponses : 61

Les deux PC se voient-ils ?

Depuis le PC Ubuntu

ping adresse_ip_PC_Windows

Depuis le PC Windows

ping adresse_ip_PC_Ubuntu

(pour connaitre les adresses IP des machines

ipconfig

(PC Windows)

ifconfig

(PC Ubuntu)

#5 Re : -1 »  Faille de sécurité dans bash (mis à jour 12/10/2014) » Le 30/09/2014, à 14:25

Nasman
Réponses : 437

SELinux, n'est ce pas le truc dans lequel la NSA avait apporté sa contribution ?

#6 Re : -1 »  A l'aide !!! Plus de terminal...!!! » Le 16/10/2014, à 10:06

Nasman
Réponses : 17

Arrives tu à la "console" avec ctrl+alt+F1
Si oui alors tu arriveras toujours à t'en sortir en attendant à réparer le terminal.

PS: Pour sortir du mode console, c'est ctrl+alt+F7

#7 Re : -1 »  X Marks The Spot by Portal Process (en 2010 : 65536 octets) 1ère place » Le 13/10/2014, à 10:05

Nasman
Réponses : 46

J'ai commencé à programmer en assembleur sur Commodore 64 pour accélérer certaines routines graphiques.
Sur commodore 64, le langage utilisateur était le basic mais en mode haute résolution, les routines basic mettaient quelque chose comme 30 secondes pour effacer l'écran graphique. Je me suis donc créé un assembleur basique (en basic) qui transformait les mnémoniques genre mov A, adresse en 3 octets, celui de mov, et des deux octets pour l'adresse 16 bits. L'assembleur ne gérait pas les étiquettes (il fallait compter les octets). Les lignes écrites en assembleur étaient alors transformées en successions d'octets, placées en mémoire vive avec des "poke". L'instruction basic sys adresse lançait le programme placé à adresse.

J'avais donc commencé par créer une routine qui effaçait l'écran graphique (quelques dizièmes de secondes contre 30 s), une routine qui traçait une ligne entre deux points ainsi qu'une routine de "remplissage".

Nostalgie des instructions pour processeurs 6502 et 6510 neutral

#8 Re : -1 »  probleme instalation blender » Le 13/10/2014, à 09:00

Nasman
Réponses : 38

A-t-il seulement téléchargé la version Linux de blender ?

#9 Re : -1 »  Récupérer un disque après une installation est-ce possible ? » Le 14/10/2014, à 12:06

Nasman
Réponses : 4

A priori ce n'est pas possible : tu as écrasé ce qu'il y avait avec ce qui y a été écrit. Tu peux seulement espérer récupérer ce qui n'a pas été écrasé, donc les fichiers qui étaient en dehors de la zone d'écriture.

Pour cela :
0) Ne plus écrire sur ce disque, donc ne pas lancer le système qui s'y trouve, utiliser un LiveDVD ou LiveUSB
1) En mode LiveDVD, LiveUSB installer testdisk
2) Utiliser testdisk pour tenter de récupérer les fichiers (et de copier ailleurs) les fichiers récupérables (ne pas utiliser l'option write de testdisk, elle réécrit la table des partitions)

Avais tu des données sur ce disque - a priori oui
Avais tu un autre système et si oui lequel ?
Quel était le partitionnement de ce disque ?

#10 Re : -1 »  Faire du LAN avec Windows et Ubuntu » Le 13/10/2014, à 11:10

Nasman
Réponses : 16

Le ping demande à l'autre PC de renvoyer des octets. L'instruction donne le temps de réponse au "ping". Si tu as un message du genre "délai de la commande dépassé", c'est que les deux PC ne se voient pas (carte réseau HS, cable réseau HS, plages IP incorrectes)

Pour les adresses IP tu as pour principe :
PC1 IP=192.168.200.1 masque 255.255.255.0
Le masque 255.255.255.0 signifie qu'il faut que les 3 premiers octets des adresses IP des deux PC soient les mêmes, le zéro signifie que l'on ne tient pas compte de la dernière (autorise ainsi implicitement un réseau de 256 PC - en fait un peu moins car des valeurs comme 255 onr un rôle précis)
Avec un masque 255.255.0.0 seul les deux premiers octets sont contrôlés, donc une possibilité d'avoir 256*256 PC dans le même réseau (un peu moins en fait).

Nota: tu peux avoir au lieu du 255.255.255.0 un /24 qui signifie qu'il faut tenir compte des 24 premiers bits (donc les 3 premiers octets)

L'adresse IP 192.168.200.1 a été prise au pif

#11 Re : -1 »  Faire du LAN avec Windows et Ubuntu » Le 13/10/2014, à 15:41

Nasman
Réponses : 16
Zurg a écrit :

D'ailleurs sandeeno tu n'a pas été assez clair sur ce sujet :

tes 2 pc ils sont directement relié entre eux sans passer par une box ou alors ils sont relié entre eux a travers une box ?

A priori reliés directement entre eux avec cable RJ45 croisé (cf post#1)

#13 Re : -1 »  Trusty, la Rolls de Ubuntu » Le 29/09/2014, à 10:17

Nasman
Réponses : 59
tgv34 a écrit :

En ce qui me concerne, Trusty est à Ubuntu ce que la Rolls est à l'automobile.

Pas assez cher, mon fils wink

#14 Re : -1 »  probleme de lecteur de carte sd usb » Le 06/10/2014, à 16:43

Nasman
Réponses : 23

Je suppose qu'il y a un espace entre tail et -25

#15 Re : -1 »  BIOS supprimé. » Le 06/10/2014, à 16:22

Nasman
Réponses : 26

Le disque dur interne est il vu du bios ?

Le disque dur interne est-il bien connecté ? (parfois il peut se débrancher lors d'un choc)

#16 Re : -1 »  [Résolu] disparition tutoriel NTLDR pour dual boot WinXP » Le 06/10/2014, à 11:41

Nasman
Réponses : 6

Je ne sais plus si elle est encore fonctionnelle. En gros il s'agissait de :
- installer ubuntu avec grub (legacy) dans la zone amorce de la partition système linux
- récupérer cette zone amorce sous forme d'un fichier à placer dans le C de Windows
- modifier le boot.ini de XP (et versions antérieures) pour introduire un menu (et une entrée) pointant vers ce fichier.

Or :
- grub legacy n'est plus utilisé (du moins pour Ubuntu) depuis quelques années et aucune version encore soutenue ne l'utilise.
- XP et windows antérieurs ne sont plus supportés (plus de boot.ini)

Il existait une version avec bootmgr (et logiciel easybcd) pour vista et suivants mais il me semble qu'ils ne fonctionnaient qu'avec grub legacy.

#17 Re : -1 »  [Résolu] disparition tutoriel NTLDR pour dual boot WinXP » Le 06/10/2014, à 15:59

Nasman
Réponses : 6
mohican a écrit :

La procédure marche avec GRUB2 (celle pour bootmgr aussi).

Ceci m'étonne un peu car grub2 stage1 avait grossi et ne devait plus tenir sur un seul secteur - ce qui causait parfois des soucis avec des applications Windows qui écrivaient dans le deuxième secteur et flinguaient grub.

#18 Re : -1 »  [Résolu] triangle rouge » Le 30/09/2014, à 16:34

Nasman
Réponses : 16

Pas de logithèque ou de gestionnaire de paquets ouvert ?

#19 Re : -1 »  Podcasts : étonnant » Le 30/09/2014, à 13:50

Nasman
Réponses : 13

Page non floutée chez moi

Ubuntu 14.04.1 64 bits
Firefox 32.0.3
AdBlock activé
Javascript interdit

#21 Re : -1 »  Maj BIOS Dell XPS 13 » Le 30/09/2014, à 14:04

Nasman
Réponses : 5

Avec un éditeur hexa, peux tu regarder le début du fichier de mise à jour du bios pour qu'on sache si c'est un exé 16 bits (DOS) ou exe 32 bits (Windows).

Tu pourrais y trouver une chaine du genre :

This program cannot be run in dos mode

ou

This program must run under Win32

#22 Re : -1 »  J'ai trébuché dans un tuto T_T » Le 29/09/2014, à 17:15

Nasman
Réponses : 10

Ben, il faut que tu tapes la commande

sudo dpkg --configure -a

dans un terminal pour résoudre le problème

#23 Re : -1 »  Ubuntu 32 bits par Wubi : écran violet » Le 26/09/2014, à 14:09

Nasman
Réponses : 10

Il faut que tu ailles dans le "bios" pour dire au PC de démarrer sur la clé usb (si bien sur elle est bootable)

- Éteint ton PC complètement (attention, parfois Windows fait croire qu'il est éteint alors qu'il est en hibernation.
- Branche ta clé
- allume ton PC et tout de suite appuie sur la touche qui va bien pour accéder au menu de démarrage
- choisis ta clé parmi les médias proposés.

La touche qui va bien dépend du modèle de ton PC. Sur mon HP (qui n'est pas le même que le tien) c'est la touche Echap (ou Esc). Tu la tapes un grand nombre de fois jusqu'à ce que le menu de démarrage soit proposé. Tu devrais alors avoir à choisir entre ton disque dur, ta clé, démarrage réseau...
Normalement la "touche qui va bien" est indiquée dans le premier écran qui s'affiche genre "Press Esc key to run setup" ou un truc du même acabit.

#24 Re : -1 »  Où en est-on ? » Le 26/09/2014, à 15:01

Nasman
Réponses : 10
thaliskaykit a écrit :

je demande à ceux qui peuvent aider à avancer sur cette question de bien vouloir faire vite pour que nous nous promenions avec ubuntu dans nos poches

Attention à ne pas le plier en s'asseyant wink