Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
nombre réponses : 25

#0 Re : -1 »  [Script/Tuto] Amorcer une image iso sans clé USB ni lecteur de CD-ROM » Le 04/06/2015, à 22:51

Arbiel
Réponses : 130

Bonsoir

Je m'interroge sur ce qu'il convient de faire lorsque la configuration n'est pas conforme à ce qui est nécessaire pour que tout se passe bien (absence de custom.cfg, de loopback.cfg ou du répertoire grub).

Automatiser ces ajouts permet à l'utilisateur de ne pas avoir à intervenir à la main pour réaliser ces compléments, mais cela ne lui permet pas de toucher du doigt le fonctionnement de l'ensemble ni, probablement, de pouvoir investiguer de manière autonome si un problème survient. Ne faudrait-il pas plutôt lui indiquer quelles actions entreprendre et les contrôles à effectuer avant de les entreprendre ?

custom.cfg
Apparemment le script Python rencontre des difficultés pour déceler la présence de "custom.cfg" dans le fichier grub.cfg (attention aux appels que l'utilisateur aurait pu commenter et donc rendre ineffectifs malgré la présence de "custom.cfg" dans le fichier). Si le script ne trouve pas trace de cet appel, ne pourrait-il pas se contenter d'ouvrir une fenêtre "gedit" avec une proposition de mise à jour du fichier et demander à l'utilisateur de la vérifier et de la valider ? Et peut-être l'utilisateur s'apercevrait-il alors qu'il n'a pas choisi le bon répertoire grub.

loopback.cfg
Le mieux que l'on puisse faire dans l'immédiat est de prévenir l'utilisateur de cette absence et de lui proposer la création d'un tel fichier à partir d'une source qui peut être un fichier grub.cfg trouvé dans l'iso ou à défaut, en supposant l'image iso montée en /cdrom, quelque chose comme

set titre="Libellé à afficher dans le menu de grub"
set noyau="chemin d'accès au noyau dans le fichier iso actuellement monté en /cdrom"
set options="liste des options spécifiques à passer au noyau et à déterminer en fonction de la distribution"
set initrd="chemin d'accès à initrd dans le fichier iso actuellement monté en /cdrom"
menuentry "${titre}" {
	set gfxpayload=keep
	linux	${noyau}  ${options} --
	initrd	${initrd}
}

L'utilisation d'un fichier grub.cfg de l'image iso en lieu et place d'un fichier loopback.cfg présente les mêmes risques que la mise à jour par update-grub. Les hypothèses retenues lors de l'écriture de ce fichier grub.cfg ne sont éventuellement pas vérifiées dans l'environnement de démarrage. Le script Python peut tenter d'enlever toutes les lignes qui précèdent la première ligne "menuentry" ou "submenu", mais le plus simple me semble être de présenter à l'utilisateur le fichier grub.cfg tel quel, dans une fenêtre "gedit" en lui demandant de l'adapter en fonction de son environnement. À noter que les lignes "linux" et "initrd" ne présentent pas de risque d'incohérence.

En l'absence de tout fichier loopback.cfg (présent dans l'iso ou élaboré par l'utilisateur - constitution d'une bibliothèque au fil des retours des utilisateurs ? -), le démarrage de l'iso peut être tenté avec memdisk, mais il n'y aura plus aucune possibilité pour modifier les paramètres à passer au noyau par la ligne "linux". Je dois faire des tests sur ce point avant d'aller plus loin.

Mais il faut garder à l'esprit que le démarrage direct à partir d'un fichier iso n'est possible que si ce fichier iso contient les modules nécessaires, ce qui n'est pas systématique.

Remarque : quoi que pense Laërte, je ne suis guère expert en la matière et mes propos peuvent fort bien être erronés.

répertoire grub
Je ne sais si une telle hypothèse est réaliste, sauf à envisager l'exécution dans un contexte Windows, auquel je ne connais pratiquement rien. Dans un contexte GNU/Linux, le mieux me semble être d'arrêter l'exécution du script.

présence de caractères parasites dans le chemin d'accès aux fichiers (espaces, tabulations, apostrophes, … )
Il faudrait passer les fonctions grub (iso_boot et amorce_iso) de 2 à 4 paramètres, les deux premiers (le premier surtout) pour permettre à l'utilisateur de savoir à quelle distribution correspond chaque ligne du menu, et les deux derniers étant le nom des liens créés sans caractères parasites. J'opterais a priori pour des liens physiques dont je suis certain que grub sait les gérer, et non pour des liens symboliques, pour lesquels j'ai un doute, ces liens étant des objets systèmes, et grub n'est pas linux. De tels liens ne peuvent pas être créés sur des partitions FAT, mais peuvent l'être sur des partitions NTFS. Il convient donc de ne les créer que s'ils sont nécessaires, et refuser l'opération si elle est nécessaire et que la partition est en FAT.

Arbiel

#1 -1 »  Exportation de fichiers vers un site distant par script » Le 02/07/2015, à 23:34

Arbiel
Réponses : 4

Bonsoir

Je cherche à sauvegarder certains de mes fichiers sur un serveur externe. Cependant, avant de les sauvegarder, je veux les chiffrer pour en protéger le contenu. Je veux aussi que le transfert vers le serveur se fasse automatiquement, par un script qui enchaînera le chiffrement, l'envoi vers le serveur du fichier local chiffré et la suppression de celui-ci, le fichier original restant à son emplacement et étant lui-même sauvegardé par ailleurs en local sur un disque dur externe, lors d'opérations de synchronisation.

Ce que je veux faire n'est ainsi absolument pas une synchronisation vers un serveur externe puisque le fichier que j'y stocke ne reste pas sur mon disque. J'envisage même d'en changer le nom, en créant en local une sorte de répertoire, (mais ceci est peut-être un peu trop compliqué).

La plupart des serveurs dont j'ai connaissance ne proposent le stockage à distance que par une interface graphique à partir du navigateur. Je peux envisager de programmer dans mon script  le dialogue établi entre mon navigateur local et le site distant, mais je n'ai pas la moindre idée de ce qu'il est.

Merci d'avance à quiconque pourra me fournir des informations pour m'aider à réaliser ce que je tente de mettre en place.

Arbiel

#2 Re : -1 »  Exportation de fichiers vers un site distant par script » Le 03/07/2015, à 12:29

Arbiel
Réponses : 4

Bonjour tiramiseb

Pour l'instant, je n'ai rien, que le souci de sécuriser un peu mieux mes données.

Je dispose de supports amovibles, sur lesquels je les sauvegarde, dans des volumes logiques chiffrés. Les sauver sur un serveur externe me permettrait de m'assurer qu'ils ne courraient pas le risque de disparaître du fait d'une catastrophe locale (vol, incendie).

Comme mes sauvegardes à l'extérieur sont chiffrées, je peux les enregistrer n'importe où, voire sur deux comptes différents, pour éviter la suppression intempestive de l'un d'eux, comme tu as indiqué il y a peu qu'un tel désagrément pouvait survenir. Les hébergeurs auxquels j'ai pensé sont dropbox, OVH, ou encore google, gmx ou La Poste.

L'interface graphique auquel je pense est un "glisser/déposer" du fichier à exporter vers la zone appropriée d'une page Web.

Arbiel

#3 Re : -1 »  Exportation de fichiers vers un site distant par script » Hier à 00:43

Arbiel
Réponses : 4

Non, non, l'interface Web ne fait pas tout. Je fais le chiffrement en local, avec gpg, et, comme le déchiffrement est fondé sur la connaissance de ma clé privée, je pense que cette manière de faire ne présente pas de brèche de sécurité.

Mais je ne tiens pas spécialement à cette interface Web. Je l'ai citée essentiellement car je ne connaissais pas de serveurs externes autres que les serveurs "grand public", qui me semblent ne proposer que ce type d'interface.

Je suis allé faire un tour sur dedikam, qui me paraît correspondre à ce que je cherche. Il me reste maintenant à préciser mes besoins, et surtout à étudier comment les fichiers que j'aurai exportés pourront être récupérés et déchiffrés par mon épouse qui ne veut pas abandonner Windows (personne n'est parfait), car tout peut arriver et elle ne sait pas utiliser mon PC. Mes fichiers, tels que nos comptes familiaux, ne lui sont accessibles que par échange de clés USB. Et donc, en mon absence, elle se retrouverait totalement démunie.

Je te remercie pour ces informations.

Arbiel

#4 -1 »  Modification de la liste des serveurs de clés impossible par seahorse » Le 02/07/2015, à 16:36

Arbiel
Réponses : 2

Bonjour

Je veux exporter une clé vers le serveur  hkp://keyserver.ubuntu.com.

Lorsque je vais dans l'écran qui permet de définir un nouveau serveur de clés à ajouter à la liste des serveurs, le bouton "Valider" reste grisé.

Quelqu'un aurait-il une idée de ce qui m'empêche de faire cette mise à jour ?

À défaut, quel fichier dois-je modifier, et comment, pour contourner cette difficulté ?

Merci d'avance à quiconque me viendra en aide.

Arbiel

#5 Re : -1 »  Modification de la liste des serveurs de clés impossible par seahorse » Le 03/07/2015, à 13:26

Arbiel
Réponses : 2

Bonjour

Merci pour cette information, mais je constate qu'aucun serveur n'est référencé dans mon fichier

remi@remi-Vostro-3550:~$ cat ~/.gnupg/gpg.conf | grep -e "^[^#]"
use-agent
 
remi@remi-Vostro-3550:~$ 

alors que seahorse en connaît apparemment deux :
ldap://keyserver.pgp.com et ldap://keyserver2.pgp.com

Arbiel

#6 Re : -1 »  fichiers impossibles à sauvegarder lors de la sauvegarde (RESOLU) » Le 10/06/2015, à 11:45

Arbiel
Réponses : 7

Bonjour

Avec quel outil fais-tu tes sauvegardes ? Il est vraisemblable que l'impossibilité de lecture proviennent des droits attachés à ces fichiers dont le propriétaire est vraisemblablement root.

Par ailleurs, la sauvegarde des fichiers contenus dans /boot, à l'exception peut-être de /boot/grub, ne me paraît pas indispensable car tu pourras, en cas de besoin, les restaurer d'une autre manière , comme en réinstallant le système.

Arbiel

#7 Re : -1 »  fichiers impossibles à sauvegarder lors de la sauvegarde (RESOLU) » Le 10/06/2015, à 23:51

Arbiel
Réponses : 7

Tout d'abord, il n'y a aucun souci à avoir sur l'accessibilité aux données. Elles sont accessibles où qu'elles soient, sous réserve d'avoir été préalablement "montées".

Les données, tout comme le système, sont mémorisées sur des disques internes, connectés de manière permanente (le ou les disques durs) ou externes, amovibles (clés ou disques USB par exemple). On définit par ailleurs une arborescence des données par le biais de répertoires qui s'imbriquent les uns dans les autres à partir d'une origine, nommée racine (ou root en anglais), représentée par le symbole /.

Ainsi, dans la racine, sont définis des répertoires, tels que boot, etc, bin, var, cdrom, …  Ces répertoires peuvent directement contenir des données ou être utilisés pour "monter" une partition (un disque ou un sous-ensemble de disque) et rendre accessibles les données  qui y sont contenues, elles aussi éventuellement regroupées en répertoires. Dans cette seconde utilisation, on les appelle "points de montage".

On adresse un fichier par le chemin qui y conduit en traversant une chaîne de répertoires, et par son nom dans le répertoire de plus bas niveau, par exemple
/rep_a/rep_b/rep_c/fichier
qui conduit depuis la racine / au fichier fichier en traversant les répertoires rep_a, puis rep_b, défini dans rep_a, et enfin rep_c, lui-même défini dans le rep_b de rep_a.
Une partition peut être montée par exemple sur le point de montage /rep_a/rep_b. Le répertoire rep_c, au plus haut niveau de cette partition, sera alors accessible par la symbolique /rep_a/rep_b/rep_c, que cette partition soit sur un disque interne ou sur un disque amovible, et le fichier fichier qu'il contient sera accessible par
/rep_a/rep_b/rep_c/fichier
sous réserve que le disque soit connecté à l'ordinateur.

À tous les répertoires et fichiers sont attachés des droits d'accès afin d'en garantir la confidentialité, dans un système qu'utiliseraient simultanément plusieurs utilisateurs. Le propriétaire de ces objets a a priori tous les droits, et peut en concéder certains aux autres utilisateurs, essentiellement lecture uniquement ou lecture et écriture. Il peut aussi interdire lecture et écriture aux autres utilisateurs.

Sur ton système personnel, il existe au moins deux utilisateurs distincts, toi en tant qu'utilisateur lambda et toi en tant qu'administrateur.

Lorsque tu démarres une session, c'est toi en tant qu'utilisateur qui es actif. Pour éviter que par inadvertance tu ne dégrades ton système, c'est l'administrateur qui est propriétaire des fichiers systèmes, sans qu'aucun droit ne t'ait été concédé et tu dois te positionner en tant qu'administrateur pour les manipuler, ne serait-ce que pour les lire.

Pour te positionner en tant qu'administrateur tu dispose de la commande sudo qui, avant de te basculer d'utilisateur lambda à administrateur, va te demander la saisie de ton mot de passe, en mode aveugle, sans afficher les caractères que tu saisis.

J'utilise grsync pour faire les sauvegardes de mes fichiers. Ce logiciel présente une fenêtre avec trois onglets, dont le 3e, je crois, comporte une case à cocher pour indiquer que l'on veut agir en tant qu'administrateur.

Consulte la documentation pour de plus amples informations.

Arbiel

#8 Re : -1 »  fichiers impossibles à sauvegarder lors de la sauvegarde (RESOLU) » Le 14/06/2015, à 20:55

Arbiel
Réponses : 7

Bonsoir

Quand j'ai écrit "adresser un fichier", j'ai voulu dire "désigner symboliquement un fichier  une chaîne de caractères", par exemple
/rep_a/rep_b/rep_c/fichier
pour désigner le fichier de nom "fichier" dans le répertoire rep_c du répertoire rep_b de rep_a du système.

Tu es amené à utiliser une telle représentation symbolique lorsque tu ne disposes pas d'une interface graphique pour réaliser une opération.

Dans la partie gauche de l'écran nautilus, le raccourci "Ordinateur" permet en effet de faire apparaître le contenu du répertoire système, sous la forme d'une liste ou sous celle d'un ensemble d’icônes. Un clic sur un de ces éléments permet de faire apparaître le contenu de l'élément correspondant. Dans un tel contexte, tu n'as pas besoin d'écrire (ou de taper) quoi que ce soit pour naviguer dans tes répertoires en allant à la recherche d'un fichier.

De même, dans un éditeur de texte apparaît généralement, dans la bordure supérieure de la fenêtre dans laquelle le contenu du fichier est représentée, cette même représentation symbolique, permettant à l'utilisateur de savoir sur quel fichier précis il travaille.

Cette symbolique est également utilisée en retour de certaines opérations, telles que celle que tu as voulu réaliser en tentant de sauvegarder tes fichiers et où le logiciel t'a répondu

/boot/System.map-3.16.0-34-generic
/boot/System.map-3.19.0-15-generic
/boot/System.map-3.19.0-16-generic
…

Mais. comme je l'ai indiqué un peu plus haut, dans certaines situations, tu ne disposes pas d'interface graphique. Tu dois alors recourir à des lignes de commandes que tu saisis dans un terminal et dans lesquelles tu peux être conduit à désigner des répertoires ou des fichiers. Un tel terminal s'ouvre par exemple avec Unity en saisissant le terme "Terminal" dans la zone de saisie lorsque tu appuies sur la touche "window" du clavier. Tu désignes alors tes répertoires et fichiers par cette représentation symbolique.

Tu peux aussi être conduit à utiliser les lignes de commandes lorsqu'en réponse à une demande d'aide de ta part, un membre de notre communauté t'indique une suite de commandes à réaliser. Cette méthode est beaucoup plus efficace que la description verbeuse de la suite des manipulations graphiques à réaliser.

En espérant t'avoir apporté des éléments de compréhensions.

#9 Re : -1 »  [Tuto] utiliser Grub2 pour amorcer une image iso depuis le disque dur » Le 04/06/2015, à 11:15

Arbiel
Réponses : 43

Bonjour

freechelmi a écrit :

@Arbiel :

Peux tu modifier

source ${prefix}/greffons/config.menu.cfg

par source ${prefix}/greffons/iso.source.cfg

Dans ton post initial que ton tuto soit correct ?

Je te remercie de me faire part de l'erreur que tu as décelée. Une lecture attentive de mon texte m'a fait prendre conscience qu'il convient d'ajouter quelques informations supplémentaires, mais je ne dispose pas de suffisamment de temps actuellement pour faire ces modifications, à coordonner aussi avec le travail de Laërte.

Arbiel

#10 Re : -1 »  [Tuto] utiliser Grub2 pour amorcer une image iso depuis le disque dur » Le 04/06/2015, à 21:42

Arbiel
Réponses : 43

Non, désolé, je n'ai aucune idée. Sois cependant certain que je t'en aurais fait part.

Mais je ne vois pas pourquoi tu veux modifier /dev/sda1 après avoir démarré ton PC à partir d'une iso et non lorsque tu es en fonctionnement normal.

Arbiel

#11 Re : -1 »  [Tuto] utiliser Grub2 pour amorcer une image iso depuis le disque dur » Le 05/06/2015, à 21:04

Arbiel
Réponses : 43

Bonsoir

Mais il y a peut-être d'autres solutions, comme sortir /usr qui est généralement le répertoire qui grossit le plus.

Pour ce qui me concerne, j'ai migré vers LVM.

Arbiel

#12 Re : -1 »  [Tuto] utiliser Grub2 pour amorcer une image iso depuis le disque dur » Le 10/06/2015, à 11:34

Arbiel
Réponses : 43

Bonjour

Je dois dire que je n'ai jamais prêté attention à ce point, c'est-à-dire, je n'ai jamais lancé gparted après avoir démarré mon PC à partir d'une image iso. Mais il me semble bien que l'installateur m'indique parfois, je ne sais avec précision dans quel contexte, que certaines partitions sont montées et me demande si je veux les démonter. Par allleurs, mon /boot/grub n'est pas dans la même partition que /boot. Il en est de même de mon /usr.

Par ailleurs, comme je l'ai indiqué, j'ai définitivement migré vers LVM qui est beaucoup plus maniable que la gestion des partitions "msdos". Et comme na partition système est très petite et qu'elle est chiffrée, si un jour je suis appelé à l'agrandir, je définirai une nouvelle partition plus grande que je chiffrerai et dans laquelle je copierai le contenu de mon /. (je n'ai pas encore essayé de modifier la taille d'un volume logique chiffré et je ne vois pas bien comment chiffrer le complément).

Arbiel

#13 Re : -1 »  Problème de montage et démontage avec une clé USB » Le 10/06/2015, à 11:50

Arbiel
Réponses : 12

Tout à fait d'accord avec Braun.

Cependant, vu de nautilus, "démonter" laisse la trace de la clé dans le panneau latéral alors qu'éjecter efface cette trace. Pour y voir à nouveau la clé, il faut, me semble-t-il, la retirer physiquement puis la reconnecter.

Arbiel

#14 Re : -1 »  Partition introuvable dans le bios » Le 11/06/2015, à 16:04

Arbiel
Réponses : 8

Bonjour

La présentation des opérations que tu as effectuées n'est pas très claire. Outre les fautes d'orthographe, il manque parfois aussi quelques mots et une relecture de ton intervention avant publication n'aurait pas été superflue. Mais passons, nous ne sommes pas là pour disserter.

Tu devrais pouvoir redémarrer ton PC à partir de ta clé Unetbootin, installer boot-repair, lui demander un rapport de démarrage sans demander de réparation et le communiquer ici à notre aimable communauté.

Arbiel

#15 Re : -1 »  Partition introuvable dans le bios » Le 11/06/2015, à 19:48

Arbiel
Réponses : 8

Bonsoir

Sur le partitionnement, chacun voit midi à sa porte. Ce qui compte, c'est d'avoir un système adapté à ses besoins, c'est-à-dire à sa façon de travailler.

Dans ton cas, la swap est très probablement inutile, sauf à ce que tu veuilles utiliser l'hibernation.

Pour le reste, toutes les possibilités sont ouvertes, mais elle restent conditionnées à la maîtrise que tu désires avoir sur tes données et à ta propre motivation pour investir une partie de ton temps à l'acquisition des techniques nécessaires.

Les récentes attaques à l'encontre de notre vie privée peuvent inciter à devenir méfiant, certains diraient paranoïaque et à protéger ses données, tout en ayant conscience que la toile et la messagerie électronique présentent des risques beaucoup plus importants,

Comme toutes tes données ne nécessitent pas le même niveau de protection, il est. à mes yeux, normal de ne pas les regrouper toutes dans une unique partition, sur laquelle ce niveau de protection est uniforme.

À cela s'ajoute éventuellement la fréquence de mise à jour de ces données, et la journalisation apportée par ext3 et ext4 n'est pas toujours nécessaire. Et pourtant tout le monde ici semble unanime en recommandant ext4, ce qui paraît normal dès que l'on regroupe au même endroit des données à caractéristiques très diverses.

Enfin, ton système est appelé à évoluer et de nouveau besoins peuvent apparaître. Ce peut être une bonne idée de maintenir de la disponibilité pour faciliter ces potentielle extensions futures.

Mais j'ai conscience que tout cela est bel et bon, et difficilement envisageable avec la gestion standard très rudimentaire des partitions. Une raison supplémentaire pour garder de la réserve si un jour tu envisages de mettre en œuvre des techniques plus élaborées.

Arbiel

#16 Re : -1 »  augmenter la taille du boot » Le 11/06/2015, à 14:41

Arbiel
Réponses : 24

Bonjour

Quitte à faire le ménage, autant poursuivre avec une mise à jour de grub pour éliminer les entrées de menu devenues inutilisables.

sudo update-grub

#17 Re : -1 »  augmenter la taille du boot » Le 11/06/2015, à 15:19

Arbiel
Réponses : 24

Otez-moi d'un doute.

Dans "Ubuntu Tweak", la fonction "Nettoyage" appliquée aux anciens noyaux ne fait-elle pas tout cela proprement ?

#18 -1 »  Plusieurs lignes dans crypttab pour une même partition, possible ? » Le 11/06/2015, à 09:39

Arbiel
Réponses : 0

Bonjour

J'ai chiffré ma partition système (luks) avec une clé binaire, que j'ai mémorisée sur une clé USB. J'ai enregistré les informations adéquates dans crypttab et j'ai utilisé la commande update-initramfs pour mettre à jour initrd.img.

Comme ma clé USB est un élément fragile, je veux mémoriser ma phrase de chiffrement sur d'autres supports auxquels je ne peux pas donner des identifiants (étiquette et UUID) identiques à ceux de ma clé USB. J'envisage donc d'introduire dans crypttab de nouvelles lignes, identiques à ma ligne actuelle, sauf pour ce qui concerne la référence à la phrase de chiffrement. J'aurais ainsi dans /etc/crypttab plusieurs lignes pour le déchiffrement de ma partition /.

Bien sûr, il me faudrait créer un nouvel initrd.img pour y enregistrer les diverses références à ma clé de chiffrement, dont uniquement une seule serait présente au démarrage.

Est-ce possible ?

Merci d'avance pour vos conseils

Arbiel

#19 Re : -1 »  Help_Boot-Repair_Rapport Boot-info » Le 10/06/2015, à 12:14

Arbiel
Réponses : 3

Quel est ton problème ?

#20 Re : -1 »  [résolu] Problème pour supprimer un fichier. » Le 10/06/2015, à 12:02

Arbiel
Réponses : 9

Comme un petit point peu passer inaperçu, que donne

ls -a

#21 Re : -1 »  configuration grub » Le 09/06/2015, à 22:24

Arbiel
Réponses : 1

Bonsoir

Tout d'abord, un premier conseil : oublie grub-customiser

Ensuite, tes 2 lignes

	linux	/@/boot/vmlinuz-4.1.0-040100rc5-generic root=UUID=5c26819b-3ca4-49ce-9fda-5278d6800282 ro rootflags=subvol=@  quiet splash $vt_handoff
	initrd	/@/boot/initrd.img-4.1.0-040100rc5-generic

sont probablement erronées.

Sauf à ce que le /@ dépende de ton "rootflags=subvol=@", que je ne comprends pas, remplace les par

	linux	/boot/vmlinuz-4.1.0-040100rc5-generic root=UUID=5c26819b-3ca4-49ce-9fda-5278d6800282 ro rootflags=subvol=@  quiet splash $vt_handoff
	initrd	/boot/initrd.img-4.1.0-040100rc5-generic

Mais je ne vois pas bien comment ce paramètre pourrait bien modifier l'arborescence de tes fichiers.

Arbiel

#22 Re : -1 »  Probleme au démarrage apparition de "GNU GRUB version 2.02~beta2-9ubun » Le 06/06/2015, à 19:37

Arbiel
Réponses : 2

Bonjour

Pour t'apporter des conseils appropriés, les éventuels participants à la présente discussion auront besoin de plus amples informations. La première action à entreprendre est de faire produire un rapport de démarrage par le programme boot-repair.

Pour cela, démarre ton PC à partir d'un support d'installation (CD ou USB live, ou démarrage à partir d'une image iso), installe le programme boot-repair, fais lui produire un rapport en ne demandant aucune réparation et publie le dans ta prochaine intervention.

Arbiel

#23 Re : -1 »  [RESOLU] Récupérer les données d'un DD Linux sous w7 » Le 04/06/2015, à 23:01

Arbiel
Réponses : 19

Bonsoir

Je doute que la clé de chiffrement soit systématiquement le mot de passe de session. Toi seul sais comment tu as chiffré tes fichiers.

Le fait que tu ne connaisses pas la clé que tu as utilisée pour créer, et donc pour relire, tes fichiers laisse supposer qu'elle est stockée en clair quelle que part dans un fichier et que tu la faisais lire à partir de ce fichier. Il te suffit de le retrouver.

Arbiel

#24 Re : -1 »  Problème lancement d'ubuntu avec une nouvelle Ram [RÉSOLU] » Le 04/06/2015, à 11:36

Arbiel
Réponses : 12

et si tu essayais avec la seule barrette de 4GB ?
incompatibilité entre ta nouvelle barrette et les anciennes ?
incompatibilité entre ta nouvelle barrette et ton PC ?

Arbiel