Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites". Attention, le forum rencontre actuellement quelques difficultés. En cas d'erreur 502, il ne faut pas re-valider l'envoi d'un message ou l'ouverture d'une discussion, au risque de créer un doublon.

La section divers se réorganise ! De nouvelles sous-sections à venir. (plus d'infos + donner son avis)

nombre réponses : 25

#0 -1 »  Soulever les paupières invisibles - recueil de réflexions » Le 23/02/2013, à 12:04

Piccolo62
Réponses : 14

Bonjour,

Depuis quelques années il m'arrive de me poser et de réfléchir sur un sujet particulier.

Comme beaucoup de choses revenaient  et se recoupaient d'une certaine manière, j'ai décidé de rassembler une grande partie de ces réflexions dans un même endroit, et d'y apporter un semblant de structure et de liaison.

Dans les grandes lignes, j'y parle de l'organisation du monde, des particularités de l'esprit humain ainsi que de son fonctionnement.

Voilà, pour ceux qui ont du temps et que ça intéresse, c'est disponible ici.

Merci de votre attention big_smile

#1 Re : -1 »  Soulever les paupières invisibles - recueil de réflexions » Le 23/02/2013, à 22:43

Piccolo62
Réponses : 14

Merci pour les commentaires smile

Techniquement, une chose n'a peut être pas besoin de son opposé pour exister, mais pour avoir un sens, pour exister par rapport au reste, je pense que si. Pour les notes de musique, je ne m'y connais pas trop dans ce domaine, mais il me semble qu'il existe un gradient allant du grave à l'aigu, ce qui constitue une hiérarchie. Ce sont les différences d'une note par rapport aux autres qui définit ce qu'elle est.

Pour moi, une chose est belle parce qu'on trouve qu'elle est belle, et non parce qu'elle est intrinsèquement belle. Alors oui, pour certaines choses, sur le court terme cela revient approximativement à la même chose. Mais si la laideur telle qu'on la connait venait à disparaître, tout ce qui reste ne resterait pas beau pour autant ; la moindre différence fera qu'une partie des choses restantes deviendra le nouveau "laid". Il suffit de voir ce qui fait passer un visage de la beauté à la laideur : dans les grandes lignes, tous les visages sont des objets très ressemblants, ce sont les détails, les traits, les petits écarts qui font toute la différence du jugement de valeur. Une chose est donc effectivement belle par rapport à notre référentiel de la beauté, mais la laideur (qui n'est autre qu'un concept pour qualifier les "mauvaises" différences) participe à définir ce référentiel. Et comme ce référentiel peut évoluer, les critères de jugement ne sont pas absolus mais relatifs. Sur le court terme, c'est ce qui se passe avec la mode vestimentaire. Sur le long terme, c'est ce qui fait que nous n'avons plus d'attirance physique pour des espèces auxquelles jadis nous avons appartenu (et auxquelles jadis nous avions de l'attirance).
Les référentiels de valeur peuvent évoluer rapidement, comme c'est le cas avec le critère de "puissance" des ordinateurs. Un ordinateur est puissant tant qu'il reste parmi les plus puissants, mais si de nouvelles valeurs plus élevées sont intégrées au référentiel (comme c'est actuellement le cas), sa valeur est mise à jour en conséquence.

Une autre façon de dire les choses, c'est que la valeur en elle même n'a pas de sens. Le silence n'est pas l'absence de son, mais la stabilité de celui-ci ; il y a des valeurs de son que l'on perçoit quasiment en permanence, si bien qu'on ne leur attribue pas d'existence, elles deviennent simplement un point de référence. Mais notre silence n'est pas universel, je suppose par exemple qu'il est loin d'être le même que celui des chauve-souris.

Voilà pour la dualité smile

Pour ce qui est de l'harmonie, c'est une notion assez difficile à encadrer, actuellement je l'associe plus à organisation intelligente des choses, et une façon adéquate de les utiliser.

Merci pour la remarque PileOuFace, j'ai ouvert les commentaires.

#2 Re : -1 »  Soulever les paupières invisibles - recueil de réflexions » Le 24/02/2013, à 10:14

Piccolo62
Réponses : 14
lawl a écrit :

Pour la beauté il y a quand même eu des expériences montrant qu'un visage symétrique est vue comme beau par une majorité de personne, il y aurait donc quand même un référentiel partagé par tous..

Certes je ne dis pas le contraire, de la même manière il y a des aliments qui sont préférés, des formes du corps plus "excitantes" que d'autres, etc. Les goûts sont loin d'être arbitraires, ils sont calibrés pour ce que propose le monde. Ce que je veux dire, c'est que si ce monde avait été différent, tous ces critères l'auraient été également. Et comme le monde change a bien des niveaux, certains référentiels aussi.


lawl a écrit :

J'ai aussi lu la partie sur les rêves comment dire...On a fait des découvertes depuis Freud ! Il se pourrait bien qu'il n'y ai rien à interpréter et que le rêves ne seraient qu'un effet secondaire de l'activité du cerveau comme un écran de veille qui combine des souvenirs aux hasard

Oui, c'est l'une des parties que j'ai écris un peu à part il y a longtemps, elle demande une rénovation et  une intégration... Ainsi qu'une partie à propos de l'aspect "maintenance" des rêves. Mais pour ce qui est des souvenirs combinés au hasard, je pense quand même qu'il est difficile de l'admettre (tout du moins que ce ne soit pas totalement le cas). Ne serait-ce par le fait que cette activité et sa direction varie grandement en fonction de l'état émotionnel d'un individu (manque, dépression, ...).

#3 Re : -1 »  Soulever les paupières invisibles - recueil de réflexions » Le 24/02/2013, à 16:44

Piccolo62
Réponses : 14
lawl a écrit :

Ou est ce nous qui nous nous calibrons par rapport au monde ?

Clairement, je pense que nous nous calibrons en grande partie par rapport à ce qui est proposé, d'où l'évolution des référentiels. D'ailleurs dans le chapitre 1 j'ai écrit cette phrase "Ce avec quoi je me divertis n’existait pas à une autre époque, et pourtant si j’étais né à une époque antérieure je me serais quand même diverti, mais avec d’autres choses.". C'est également l'idée du chapitre 4 sur l'équilibre, à savoir que finalement, quelle que soit notre situation, on s'adapte et on trouve toujours des bonnes et des mauvaises choses, des bons et des mauvais moments.

On peux tout à fait imaginer que notre cerveau ne fait pas sa maintenance de la même façon suivant notre état donc on pourrait interpréter le rêve sur notre état émotionnel actuelle mais pas forcément sur quelques chose de plus profond.

Je pense en effet que dans une grande partie des rêves il n'y a rien à trouver, et que chercher des choses dans ces cas est un peu similaire à chercher tout un tas de sur-interprétations à un poème qui n'en a pas. Mais par exemple, lorsque des répétitions se manifestent, lorsqu'on fait sans cesse le même rêve, je pense qu'il y a un message à prendre.


inkey a écrit :

Me suis toujours demander si l'instinct n'était pas aussi une construction (sauf ressenti lié au besoin physique du corps bien entendu). Mais y'a plein de chose qui nous devienne tellement normale à partir d'un moment que ça devient instinctif.

Disons que techniquement, oui l'instinct est une construction puisqu'il n'existe pas à proprement parler (il a été construit un moment donné) mais sa particularité est d'être une construction définie avant la naissance (et qui est héréditaire qui plus est). Et au niveau de la mise en oeuvre de cet instinct, je pense en effet qu'il s'agit de mémoire procédurale, à savoir la mémoire qui fait que "plein de chose qui nous devienne tellement normale à partir d'un moment que ça devient instinctif". Donc pour moi, oui, on peut dire que nos apprentissages (qui automatisent nos réactions) sont une évolution de l'instinct.

#4 Re : -1 »  Soulever les paupières invisibles - recueil de réflexions » Le 24/02/2013, à 20:43

Piccolo62
Réponses : 14

Oui, un cauchemar est un type de rêve particulier. Et de la même manière, je ne pense pas que les cauchemars surviennent par hasard (par exemple des enfants peuvent faire des cauchemars après avoir regardé un film d'horreur).

lawl a écrit :

Moi je fais souvent des rêves ou je me balade dans des bâtiments que je "connais" mais qui ne sont pas du tout agencé comme dans la réalité voir ce sont des construction de plusieurs bâtiments dois je considérer qu'il y a quelques chose à comprendre ou que mon cerveau fait souvent les mêmes tâches de maintenance ce qui provoque ces rêves? Difficile de répondre ...

Un peu des deux je pense. Je dirais que c'est de la maintenance dans le sens où cela te fait du "bien" de faire ce rêve, cela comble un manque qui revient de façon cyclique. Et je dirais que c'est un message dans le sens où cela te pousse à penser à ton expérience rattachée à ces bâtiments, liée à quelque chose que tu aimerais faire dans le futur (et/ou que tu n'as pas eu l'occasion de faire dans le passé), sans forcément le savoir. Mais oui, difficile de faire plus que des suppositions.

#6 Re : -1 »  Soulever les paupières invisibles - recueil de réflexions » Le 09/07/2014, à 19:35

Piccolo62
Réponses : 14

Salut, merci smile

Je connais effectivement - dans l'idée générale - les théories et concepts que tu mentionnes. Pour le moment je ne m'y suis pas plongé dedans plus que ça cela dit (même si certaines des idées que je développe recoupent beaucoup avec elles, notamment en ce qui concerne l'émergence et ce qui la contraint).

Pour ce qui est des recherches sur la modélisation, j'ai surtout lu beaucoup d'articles de modélisation "cérébrale" (~ réseaux de neurones, connexionnisme) ; mais pour le moment je trouve qu'on reste sur du trop bas niveau pour que ce soit vraiment intéressant. C'est tout le problème de vouloir respecter les couches de bas niveau (fonctionnement chimique, biologique, etc), c'est très difficile de monter plus haut à partir de là. Je pense qu'il est tout aussi intéressant de d'abord essayer de "descendre" (de décortiquer couche après couche) plutôt que de "monter" on ne se trop où.

#7 Re : -1 »  Ubuntu sur PS3 » Le 31/12/2010, à 00:44

Piccolo62
Réponses : 31
NooP a écrit :

Le seul driver qui n'existe pas encore totalement pour la PS3 est celui du RSX, tout le reste étant du matériel standard parfaitement géré par Linux.

Justement, sortir un driver correct pour le jeu-vidéo 3D et sans les specs du matériel, ça paraît idyllique non? (du moins à court terme)

#8 Re : -1 »  DUT Informatique » Le 29/01/2012, à 01:02

Piccolo62
Réponses : 32

Si tu n'es pas fan de l'enseignement général et que tu recherches l'application pratique et l'étude des technologies, pars vers un DUT.

La fac faut aimer l'aspect recherche (théorie des graphes, langages formels, automates, etc), le côté mathématique de l'informatique ou alors se "forcer" parce que c'est comme ça big_smile

#9 -1 »  Bullseye Media Manager » Le 09/05/2012, à 13:33

Piccolo62
Réponses : 3

Salut,

Je me permets de re-poster mon topic ici comme l'autre section ne semble pas très fréquentée.

Ça fait quelques temps que j'ai commencé à développer un gestionnaire de fichiers avec des fonctionnalités spécifiques pour correspondre à mes besoins.
En gros c'est une gestionnaire de fichiers qui divise la vue par module (musique, photos, vidéos, etc...) et qui permet de gérer les fichiers par rapport à ce qu'ils sont plutôt que leur emplacement sur le disque. Le module musique est indépendant des autres afin de permettre une gestion de la lecture plus poussée.

C'est un logiciel écrit en Python, qui essaye de réster léger et qui est disponible avec l'interface Gtk ou Qt.

Voilà le gros des fonctionnalités pour le moment :


Module musique :

- Inspiré d'Amarok 1.4 et Exaile

- L'explorateur de collection affiche la somme des notes, la somme des écoutes et le "burn factor" pour chaque noeud (artiste, album, piste, etc...). si les écoutes sont étalées sur plusieurs pistes le burn factor est bas, en revanche si les écoutes sont concentrées sur très peu de pistes, le burn factor est élevé)

- Gestion avancée des files d'attente via différents marqueurs que l'ont peut appliquer aux pistes :

Marqueur stop : stoppe la lecture globale une fois la piste lue
Marqueur de saut temporaire : la piste marquée sera lue en priorité puis la lecture reprendra où elle s'était arrêtée
Marqueur de saut permanent : la piste marquée sera lue en priorité puis la lecture continuera ici
Entrée de pont : lorsque le lecteur a fini de lire cette piste, il ira lire la piste ayant le marqueur de sortie de ce pont (si elle existe)
Sortie de pont : Indique que c'est sur cette piste que la piste d'entrée du pont correspondant amène une fois lue

Exemple : vous écoutez la liste A et vous voyez une piste que vous avez envie d'écouter tout de suite dans la liste B : vous la sélectionnez et lui mettez un marqueur de saut. Lorsque la piste actuelle (de la liste A) sera finie, le lecteur fera un saut pour lire la piste marquée. Si le saut est temporaire il reviendra où il était avant (liste A) une fois la piste prioritaire lue tandis que s'il est permanent il continuera d'où il est maintenant (liste B). On peut enchaîner plusieurs sauts.



- Filtrage passifs : permet de créer des "modes de vues" et ne voir que ce qui correspond à un filtre/restriction SQL. Utile pour ne pas se noyer dans des informations inutiles pendant une certaine période. Plus concrètement, niveau musique par exemple cela permet d'avoir "mode Rock", "mode Ambiance", "mode dossier1 + dossier2", etc... Combinaisons possibles.

- Sauvegarde/chargement de session

- Scrobbling Last.fm avec mise en cache si hors-ligne

- Fonction de synchronisation des compteurs d'écoute avec le compte Last.fm

- Fonction permettant d'importer les notes depuis une autre base de données Bullseye (y compris BullseyeDroid)



Les autres modules (photos, vidéos et plus tard modules personnalisés) :

Alors que la plupart des gestionnaires de bibliothèque musicale basent leur gestion sur le contenu (grâce aux tags) et non sur les emplacements sur le disque, ce n'est pas le cas des gestionnaires de photos, vidéos, etc... Bullseye tente de combler ce manque en proposant une gestion du contenu basé sur le fond et la forme.



En gros, ce que vous devez faire avec ces modules c'est créer des catégories et des univers. Les catégories se basent sur la forme et regroupent les choses du même type (personnages, jaquettes, photos, etc) tandis que les univers  se basent sur le fond et regroupent les choses ayant la même appartenance d'origine (Final Fantasy, Marvel, famille, etc...)

Par exemple, je peux créer une catégorie racine "Personnages" et y ajouter une sous-catégorie "Guerriers". Je peux aussi créer un univers racine "Dragon Ball" et y ajouter un sous-univers "Piccolo". Ainsi, si je télécharge une image du personnage guerrier Piccolo issu du manga Dragon Ball, je n'aurais qu'à la glisser déposer dans "Guerriers" et "Piccolo". Cette image répondra donc aux critères "Personnages", "Guerriers", "Dragon Ball" et "Piccolo".

- Pour éviter d'avoir beaucoup de fichiers référencés mais éparpillés partout sur le disque, Bullseye offre la possibilité de déplacer tous les fichiers indexés vers une arborescence structurée basé sur les univers et les catégories attribuées.

-Fonction permettant de détecter les doublons



- Les modules vidéo et musique supportent plusieurs interfaces pour la lecture : GStreamer, VLC, Phonon et MPlayer (pas encore disponible)


Vidéo montrant quelques fonctionnalités du module Musique

Vidéo montrant le principe des conteneurs catégories/univers sur le module Photos


Voilà c'est une première version publique, elle est utilisable mais je suis le seul à l'avoir testée, donc j'accueille avec plaisirs les retours, suggestions, etc...

Paquet .deb version Gtk
Paquet .deb version Qt

Merci de vos avis.

#10 Re : -1 »  Bullseye Media Manager » Le 10/05/2012, à 15:33

Piccolo62
Réponses : 3

Merci du conseil, je tâcherais de faire une vidéo ce week-end smile

#11 Re : -1 »  Bullseye Media Manager » Le 21/05/2012, à 17:29

Piccolo62
Réponses : 3

Voilà j'ai rajouté deux liens vers des vidéos annotées (en anglais pour le moment) dans le premier message smile

#12 -1 »  Bullseye Media Manager » Le 06/05/2012, à 15:11

Piccolo62
Réponses : 0

Salut,

Ça fait quelques temps que j'ai commencé à développer un gestionnaire de fichiers avec des fonctionnalités spécifiques pour correspondre à mes besoins.
En gros c'est une gestionnaire de fichiers qui divise la vue par module (musique, photos, vidéos, etc...) et qui permet de gérer les fichiers par rapport à ce qu'ils sont plutôt que leur emplacement sur le disque. Le module musique est indépendant des autres afin de permettre une gestion de la lecture plus poussée.

C'est un logiciel écrit en Python, qui essaye de réster léger et qui est disponible avec l'interface Gtk ou Qt.

Voilà le gros des fonctionnalités pour le moment :


Module musique :

- Inspiré d'Amarok 1.4 et Exaile

- L'explorateur de collection affiche la somme des notes, la somme des écoutes et le "burn factor" pour chaque noeud (artiste, album, piste, etc...). si les écoutes sont étalées sur plusieurs pistes le burn factor est bas, en revanche si les écoutes sont concentrées sur très peu de pistes, le burn factor est élevé)

- Gestion avancée des files d'attente via différents marqueurs que l'ont peut appliquer aux pistes :

Marqueur stop : stoppe la lecture globale une fois la piste lue
Marqueur de saut temporaire : la piste marquée sera lue en priorité puis la lecture reprendra où elle s'était arrêtée
Marqueur de saut permanent : la piste marquée sera lue en priorité puis la lecture continuera ici
Entrée de pont : lorsque le lecteur a fini de lire cette piste, il ira lire la piste ayant le marqueur de sortie de ce pont (si elle existe)
Sortie de pont : Indique que c'est sur cette piste que la piste d'entrée du pont correspondant amène une fois lue

Exemple : vous écoutez la liste A et vous voyez une piste que vous avez envie d'écouter tout de suite dans la liste B : vous la sélectionnez et lui mettez un marqueur de saut. Lorsque la piste actuelle (de la liste A) sera finie, le lecteur fera un saut pour lire la piste marquée. Si le saut est temporaire il reviendra où il était avant (liste A) une fois la piste prioritaire lue tandis que s'il est permanent il continuera d'où il est maintenant (liste B). On peut enchaîner plusieurs sauts.



- Filtrage passifs : permet de créer des "modes de vues" et ne voir que ce qui correspond à un filtre/restriction SQL. Utile pour ne pas se noyer dans des informations inutiles pendant une certaine période. Plus concrètement, niveau musique par exemple cela permet d'avoir "mode Rock", "mode Ambiance", "mode dossier1 + dossier2", etc... Combinaisons possibles.

- Sauvegarde/chargement de session

- Scrobbling Last.fm avec mise en cache si hors-ligne

- Fonction de synchronisation des compteurs d'écoute avec le compte Last.fm

- Fonction permettant d'importer les notes depuis une autre base de données Bullseye (y compris BullseyeDroid)



Les autres modules (photos, vidéos et plus tard modules personnalisés) :

Alors que la plupart des gestionnaires de bibliothèque musicale basent leur gestion sur le contenu (grâce aux tags) et non sur les emplacements sur le disque, ce n'est pas le cas des gestionnaires de photos, vidéos, etc... Bullseye tente de combler ce manque en proposant une gestion du contenu basé sur le fond et la forme.



En gros, ce que vous devez faire avec ces modules c'est créer des catégories et des univers. Les catégories se basent sur la forme et regroupent les choses du même type (personnages, jaquettes, photos, etc) tandis que les univers  se basent sur le fond et regroupent les choses ayant la même appartenance d'origine (Final Fantasy, Marvel, famille, etc...)

Par exemple, je peux créer une catégorie racine "Personnages" et y ajouter une sous-catégorie "Guerriers". Je peux aussi créer un univers racine "Dragon Ball" et y ajouter un sous-univers "Piccolo". Ainsi, si je télécharge une image du personnage guerrier Piccolo issu du manga Dragon Ball, je n'aurais qu'à la glisser déposer dans "Guerriers" et "Piccolo". Cette image répondra donc aux critères "Personnages", "Guerriers", "Dragon Ball" et "Piccolo".

- Pour éviter d'avoir beaucoup de fichiers référencés mais éparpillés partout sur le disque, Bullseye offre la possibilité de déplacer tous les fichiers indexés vers une arborescence structurée basé sur les univers et les catégories attribuées.

-Fonction permettant de détecter les doublons



- Les modules vidéo et musique supportent plusieurs interfaces pour la lecture : GStreamer, VLC, Phonon et MPlayer (pas encore disponible)


Voilà c'est une première version publique, elle est utilisable mais je suis le seul à l'avoir testée, donc j'accueille avec plaisirs les retours, suggestions, etc...

Paquet .deb version Gtk
Paquet .deb version Qt

#13 Re : -1 »  Un jeu pour mieux se connaître ! » Le 10/11/2010, à 18:04

Piccolo62
Réponses : 46

J'ai mis le feu à une petite fleur des champs et je t'emmerde!

Je ne me savais pas aussi vulgaire yikes

#14 Re : -1 »  Incroyable : démarrage d'Ubuntu en... 7 secondes ! » Le 02/04/2011, à 10:48

Piccolo62
Réponses : 36

Pas mal tes vidéos, je ne pensais pas qu'il y aurait 20 secondes d'écart entre un disque 5400 tpm et un bon SSD.

Personnellement je démarre sur une image de la RAM (avec TuxOnIce) et donc j'arrive sur le bureau dans ces eaux là (< 10 secondes) même sur des vieilles bécanes.

#15 Re : -1 »  Enfin : la vraie vérité révélée à propos d'Ubuntu ! » Le 24/07/2010, à 17:30

Piccolo62
Réponses : 28

Vous étiez pas sur Chromium la dernière fois que vous l'avez consultée.

Enfin ça m'arrive avec quelques sites ce problème (sous Chromium).

#16 Re : -1 »  En route vers KDE SC 4.5 » Le 27/04/2010, à 08:45

Piccolo62
Réponses : 1458

Pour revenir au Compiz VS KWin, il manque vraiment des raccourcis souris simples à KWin quand même.

Genre sur les bords gauche et droite de l'écran : un coup de molette vers le haut je vais a gauche, molette en bas je vais a droite.

Si j'enfonce la molette sur ces mêmes bords, je contrôle la rotation avec la souris.

Là le cube de KWin, difficile d'être efficace avec je trouve.

Le truc pas mal d'Aero dans Windows 7 c'est l'espèce de bouton en bas à droite de l'écran : très facile d'accès, on fonce en bas de l'écran et on clique dessus. Ça fait l'effet "Afficher le bureau". Si on se pose sur ce bouton sans cliquer, toutes les fenêtres deviennent transparentes, ce qui rend les "gadgets" sur le bureau bien plus utiles.

#17 Re : -1 »  En route vers KDE SC 4.5 » Le 27/04/2010, à 17:19

Piccolo62
Réponses : 1458
Snake046 a écrit :

Je crois que le plasmoïde afficheur de bureau fait pareil il me semble.
En tout cas on a un plasmoïde affichant au moins le bureau et un affichant au moins le "dashboard" (les plasmoïdes, widgets ou gadgets selon comment on les appelle quoi).

Pour les raccourcis je crois que ça vient surtout du fait que Kwin essaye de se repérer par bords d'écrans que par raccourcis : les raccourcis, quoiqu'on en fasse, ne seront jamais intuitif... tandis qu'un bon vieux bord d'écran se trouvera bien plus facilement, même si c'est par hasard.

Merci pour l'info je testerais ça.

L'idée des bords d'écrans est efficace, pas besoin d'être précis pour activer ce que l'ont veut.

Mais le problème des bords d'écrans seuls c'est qu'on a vite fait d'activer les effets par erreur. Sous Compiz on peut modifier le temps avant l'activation de l'effet, ce qui arrange les choses mais pose un nouveau problème : c'est plus aussi réactif, et mine de rien on perd en confort.

En général, qui dit pointeur sur le bord d'écran dit souris, qui dit souris dit boutons. Pas besoin de bouger la main donc. Un bouton n'a que deux valeurs, ce qui réduit le risque d'erreur.

Et je sais pas vous mais moi avec un bord seul j'ai pas l'impression d'avoir déclenché quoi que ce soit, encore moins d'avoir eu le contrôle, tandis qu'avec un bouton si.

Donc question de goûts ou pas, ça manque quand même je trouve.

#18 Re : -1 »  Java barder! » Le 03/07/2010, à 15:17

Piccolo62
Réponses : 32

Excellent! lol

#19 Re : -1 »  Cherche site avec balise <video> en théora pour tester :) » Le 09/06/2010, à 12:33

Piccolo62
Réponses : 3

Il me semble que Dailymotion n'utilise pas H.264 mais Ogg Theora, et Youtube doit faire du H.264 ainsi que du WebM.

#20 Re : -1 »  Votre jeu préféré » Le 30/05/2010, à 21:55

Piccolo62
Réponses : 86

The Legend of Dragoon, un RPG qui m'a marqué il y a 10 ans.

Sinon en ce moment c'est Super Street Fighter IV big_smile

#21 Re : -1 »  Google sort un nouveau format vidéo opensource : Web M » Le 19/05/2010, à 20:32

Piccolo62
Réponses : 207

Excellent, espérons que tout se déroule bien pour ce format big_smile

#22 Re : -1 »  Google sort un nouveau format vidéo opensource : Web M » Le 24/05/2010, à 02:31

Piccolo62
Réponses : 207
Days a écrit :

Pour ceux que ça interesse:

Premier comparatifs entre H264 et VP8

Apparemment sur la haute qualité, H264 est encore meilleur, mais on ne voit pas de difference flagrante

C'est pas plutôt :
- sur les vidéo ou ça bouge lentement VP8 > H.264
- sur les vidéo ou ça bouge vite H.264 > VP8

?

#23 Re : -1 »  Vive MS-Dos ! » Le 05/05/2010, à 20:54

Piccolo62
Réponses : 7

C'est la fête ce soir! lol

#24 Re : -1 »  [Dock] Cairo-dock 2.0 » Le 21/02/2010, à 14:36

Piccolo62
Réponses : 24

http://www.glx-dock.org/