Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
nombre réponses : 25

#0 Re : -1 »  [python]Monsieur Cinéscript » Le 15/07/2013, à 13:54

loutre
Réponses : 151

Salut,

Je suis développeur Python à mes heures perdues. Je me permets de faire quelques remarques sur le style. En Python, on aime développer de façon "pythonne", on aime le style.

try/except :
Même si Python le permet, toujours mettre la classe de l'erreur après un except

try :
    tid = url.split('=')[1].rstrip('&p')
except :
    tid = 'ERROR : url invalide ?'

est à éviter.
Il est préférable qu'une exception qui n'est pas anticipée fasse tout simplement planter le programme.

opérateur ternaire :
Plutôt que :

if new_imdb :
    imdb_str = ' '.join(new_imdb)
else :
    imdb_str = ''

préfère

imdb_str = ' '.join(new_imdb) if new_imdb else '';

ou (ancien style) :

imdb_str = new_imdb and ' '.join(new_imdb) or '';

Ça ne laisse pas de doute sur l'alimentation de la variable, et c'est plus concis.

Fichiers :
Plutôt que :

file = open('tchernia', 'r')
tchernia = file.readlines()
file.close()

penche toi sur l'utilisation du mot clef 'with'. Tu verras que c'est plus sûr, et plus joli !

Fonctions lambda :
Plus concis également et très Python-style, tu peux remplacer :

def cleanString(s):
    if isinstance(s,str):
        s = unicode(s,"utf-8","replace")
    s=unicodedata.normalize('NFD',s)
    return s

par :

cleanString = lambda s: unicode(s,"utf-8","replace") if isinstance(s,str) else unicodedata.normalize('NFD',s)

mais c'est du détail... (et toujours préférer la lisibilité)

Tuples et variables :
On aime bien en python utiliser le dépaquetage de tuples pour alimenter les variables. Par exemple, au lieu de

    a = a.lstrip()
    b = b.lstrip()

On peut écrire :

    a, b = a.lstrip(), b.lstrip()

Toujours plus simple :
Plutôt que :

liste_alpha = []
for i in range(28) :
    liste_alpha.append([])

Préfère xrange que range si c'est pour une boucle (xrange retourne un itérateur. range une liste, et donc plus d'espace mémoire).
'i' est ici une variable inutilisée. En python on a coutume de nommer ce genre de variable '_'.

Ce qui donne :

liste_alpha = []
for _ in xrange(28) :
    liste_alpha.append([])

Mais dans ce cas précis tu peux faire encore plus simple :

liste_alpha = 28*[[]]


Voila pour mes deux centimes. Plus d'infos sur le style Python ici : PEP 8

Tu ne perds pas ton temps à apprendre Python smile

#1 Re : -1 »  [python]Monsieur Cinéscript » Le 16/07/2013, à 09:20

loutre
Réponses : 151
Jules Petibidon a écrit :

@loutre : Attention, la multiplication d'arrays c'est pas bon du tout

>>> L = 5*[[]]
>>> L[0].append(1)
>>> L
[[1], [1], [1], [1], [1]]

Préfère quelque chose du genre :

>>> L = [[] for i in range(5)]
>>> L[0].append(1)
>>> L
[[1], [], [], [], []]

Exact. Un piège de base, pourtant.

#2 Re : -1 »  Quelles photos c'est !!! » Le 07/06/2013, à 14:03

loutre
Réponses : 329

S'il fallait trouver un intérêt aux photos de dictateurs "jeunes", c'est qu'elles sortent de la représentation officielle du tyran.

On a souvent en tête l'image très rigide, et donc distante, de ces personnages.

C'est très con dit comme ça, mais les voir jeunes humanise les dictateurs. "Ah ? Mao a donc été jeune et innocent ? C'est donc un humain ?". Et c'est un plongeon dans un des plus terribles mystères de l'humanité.

Puisqu'on parle de photo, hommage à l'inventeur, Nicéphore Nièpce. La première photo date de 1826, c'est celle-ci :

Nicéphore Niépce

Je ne peux pas m'empêcher de penser que Nicéphore Niépce a sans doute vu le roi Louis XV. Et donc, il n'a manqué qu'une seule génération, et on aurait eu des photographies de la révolution française !

Quelle intérêt a cette photo ?

#3 Re : -1 »  [Resolu][Symfony2] Adresse introuvable » Le 22/10/2013, à 16:22

loutre
Réponses : 2

Euh ton serveur est bien lancé ? Par exemple si tu utilises apache

sudo service apache2 restart

Mettre mes droits à 777 sur tout Symfony est une mauvaise idée ! seul le user de ton serveur (www-data) en a besoin en lecture + en écriture sur certains répertoire (/app/cache, app/logs, et répertoires d'upload par exemple)

#4 Re : -1 »  Mes leçons » Le 24/09/2013, à 12:00

loutre
Réponses : 27

Après tu peux t'amuser à le faire en une ligne :

print '\n'.join([str(i) for i in xrange(1, 101)] + ["j'arrive !"])

#5 Re : -1 »  [Python] Possible langage web ? » Le 15/07/2013, à 14:00

loutre
Réponses : 20

Salut,

Python est excellent pour le web. Le framework Django est très bon.

Même, je trouve que PHP a tendance à copier de plus en plus Python (apparition du yield par exemple sur la dernière version de PHP).

Ou dans le monde des frameworks, Symfony par exemple s'est très fortement inspiré de Django pour son meteur de template Twig.

#6 Re : -1 »  [Python] Possible langage web ? » Le 05/08/2013, à 09:36

loutre
Réponses : 20

Oui, bottle est très simple.

J'entends aussi beaucoup de gens parler de la facilité de Flask, mais je ne l'ai jamais essayé moi-même.

#7 Re : -1 »  À 25 ans, l'argent ne me motive plus. » Le 15/07/2013, à 12:20

loutre
Réponses : 177

Salut.

Tu es jeune (ou pas...), disponible, tu veux découvrir le monde, relativiser sur ton mode de vie, celui de tes voisins, t'ouvrir l'esprit, tout ça ?

Une solution, le voyage. Pars en coopération. En Afrique, en Asie, en Amérique, en Europe, ailleurs, quoi. Va voir comment on vit sans argent. Des milliards de gens le font.

#8 Re : -1 »  À 25 ans, l'argent ne me motive plus. » Le 15/07/2013, à 15:00

loutre
Réponses : 177
billou a écrit :

Paradoxalement j'ai beaucoup de mal à en parler aux autres, parce que dès qu'on sort des normes (la glorification du travail, et consommer, la maison bien dans les mœurs, l'appartement seul/en couple, la TV, etc...) on nous regarde un peu de travers, comme une bizarrerie...

Je reviens sur ta "bizarrerie" :

J'ai passé trois ans à bourlinguer, en Afrique avec 150€ par mois, sur les routes d'Europe. Et aujourd'hui je reviens à une vie occidentale "normale".

Certes, les gens me regardent parfois comme quelqu'un d'un peu bizarre, mais la plupart du temps, ce que je lis dans leurs yeux, c'est de l'envie.

#9 Re : -1 »  la norme et l’excentrique » Le 11/04/2013, à 12:11

loutre
Réponses : 29

Très intéressant. Les schémas sont très parlants.

Reste à discuter "vers quelle norme pousse l'excentrique" ?

Les exemples donnés sont des gentils excentriques (Dali, les Beatles...). Ce qui donne une bonne image d'eux, les rendant essentiels à la survie d'une société.

Ma question à 2 centimes : Hitler, Lénine, Ford, étaient-ils des excentriques orbitaux ? Eux aussi ont déplacé la norme. Contribuent-ils, au même titre que les gentils excentriques, à ce que la société "ne meure pas d'ennui" comme le dit la citation de J. Serra ?

#10 Re : -1 »  ARTE et Apple sont-ils en couple? » Le 11/04/2013, à 12:14

loutre
Réponses : 6

Arte c'est pas un repaire de bobos ? Ceci pourrait expliquer cela smile

#11 Re : -1 »  Mathématiques : découverte ou invention ? » Le 22/11/2011, à 09:05

loutre
Réponses : 255
Le Farfadet Spatial a écrit :

Salut à tous !

loutre a écrit :

Ces jolies structures peuvent avoir des formes de cubes, des formes d'hexagones, mais en aucun cas ce ne sont des cubes, des hexagones, etc.

   Je ne comprends pas la subtilité.

   Si jamais une structure cristaline est composée de volumes à six faces de mêmes aires et qui s’intersectent toutes en angles droits, s’il ne s’agit pas de cubes, de quoi s’agit-il au juste ?

Si par hasard ça existait on dirait que le cube est une abstraction, une invention, de cette structure. Mais pas que l'objet est une matérialisation de l'abstraction.

L'invention des mathématiques s'est faite dans ce sens.
J'observe la nature => je formalise => j'invente le langage mathématique.

Dans ce sens :
Mathématiques préexistantes => implémentation par la nature
ça s'appelle la création tongue

#12 Re : -1 »  Plus de "via", SVP » Le 21/08/2012, à 13:43

loutre
Réponses : 109

Je soupçonne l'église d'Emacs d'être à l'origine de cette tentative d’éradication du mot via. L'obscurantisme ne passera pas mad !!

#13 Re : -1 »  Un enseignement à l'informatique au lycée ? » Le 23/06/2012, à 10:08

loutre
Réponses : 23

+1 pour lawl.

Je ne pense pas que l'enseignement de la programmation soit indispensable, ça dépend des filières. L'algorithmie est inutile dans la vie de tous les jours pour le commun des mortels. C'est une branche des mathématiques, elle pourrait être enseignée comme telle, au même titre que l'algèbre, la géométrie ou l'analyse...

En revanche l'informatique en tant qu'outil (et pas en tant que science) et utilisé partout. Un fond commun de culture bureautique est indispensable, je complète la liste de lawl :
- apprendre à taper sur un clavier
- faire la distinction entre les formats de fichiers
- apprendre à lire une documentation logicielle (il est stupide "d'apprendre à utiliser Word -- ou LibreOffice", mais il est utile de connaître les notions de mises en page : les styles, la hiérarchisation d'un document, etc.)
- savoir chercher sur Internet.
- organiser un archivage, le sauvegarder.

Les jeunes connaissent tous les méandres de Facebook, souvent leur expérience de l'informatique (je n'ai jamais autant galvaudé ce mot tongue) et de l'Internet s'arrête là.

Quant aux commentaires sur la philosophie, peut-être est-elle mal enseignée. En revanche, elle soulève des questions et présente des notions que n'importe qui en terminale devrait se poser. Elle pose les questions du désir, de la politique, la justice, l'art, la religion, etc. L'étude des auteurs n'est là que pour introduire les problématiques et de donner les réponses de ceux qui ont déjà, dans l'histoire, tenté d'en trouver. Je ne crois pas que le but d'une dissertation du bac soit de recracher ces réponses, mais plutôt de les comparer avec notre propre raisonnement.

#14 -1 »  Salon du logiciel libre à N'Djaména (TCHAD) » Le 17/03/2012, à 17:30

loutre
Réponses : 1

Je suis allé faire un tour au salon du logiciel libre à N'Djaména.

Plus d'infos ici.

Ubuntu s'introduit en douceur jusque dans le Sahel !

#15 Re : -1 »  Le halal en France » Le 22/02/2012, à 13:13

loutre
Réponses : 330

Moi j'attends la viande "certifiée non hallal".

Notez bien que j'en n'ai rien à faire que ma viande soit contrôlée par un musulman. Mais que la viande soit contrôlée par un musulman parce qu'il a été jugé "bon musulman", pour déterminer que la viande est musulmans-compatible, ça me pose problème.

Pourquoi pas un bon catho, un bon athée, un bon protestant, un bon rasta etc. sur chaque chaîne d'abattage ?

#16 Re : -1 »  Le halal en France » Le 23/02/2012, à 10:07

loutre
Réponses : 330

Vous avez beaucoup débattu sur la souffrance de l'animal, tout ça. Mais ce qui me choque le plus dans le halal ce sont ces deux points :

1er point :

Wikipedia a écrit :

Pour que la viande soit halal, il faut que l'animal égorgé vivant ne soit pas préalablement étourdi et ait la tête tournée vers La Mecque pour qu'il se vide de son sang. Un musulman doit lui couper la carotide et les jugulaires, tout en prononçant des paroles sacrées (Bismillah allahou akbar: Au nom de Dieu le plus grand) ".

Autrement dit, l'Islam a un droit de regard sur la viande Halal. Le consommateur a le droit d'être informé que la viande qu'il achète est "non halal" de la même façon qu'il a le droit de savoir qu'une bière est brassée par les moines.

2nd point :

Wikipedia a écrit :

La certification halal est avant tout une taxe religieuse, prélevée dès l'abattage, et d'un montant de l'ordre de 10 à 15 centimes d'euros le kilogramme de viande. En France, des arrêtés publiés en 1994 et 1996 ont agréé respectivement la mosquée de Paris puis la mosquée d'Évry et la grande mosquée de Lyon en tant qu'organisme religieux habilitant des sacrificateurs autorisés à pratiquer le sacrifice rituel et à percevoir la taxe islamique liée au halal.

C'est le genre de détail qui me passe l'envie d'acheter du halal.

Qu'il y ait du halal pour les musulmans, ok. Mais j'aimerais être sûr, à mon tour, de ne pas acheter du halal. C'est pourquoi une certification "non-halal" me paraît normale.

#17 Re : -1 »  La France est-elle devenue une dictature? » Le 21/02/2012, à 17:59

loutre
Réponses : 98

Je vous laisse jeter un coup d'œil sur l'indice de démocratie du journal The Economist : Indice de démocratie

Il est à noter que la France est passée de la 24ème position en 2008 (en catégorie démocratie) à la 31ème position en 2010 (démocratie imparfaite).

On remarquera qu'il y a trois royaumes et une république dans les quatre premières places.
Il y a 9 républiques et une monarchie dans les 10 dernières places.

Il ne faut donc pas confondre "baisse de la démocratie" en France et "dérive monarchique" comme l'aiment à dire certains.

De façon générale, les monarchies ont plutôt tendance à s'adoucir dans le temps, au contraire des républiques. On peut expliquer cela simplement en observant qu'un roi, fonction dynastique, a plutôt intérêt à partager son pouvoir s'il veut rester en place. Un président, pour rester en place, a plutôt tendance à le durcir. Les dictatures modernes pures et dures sont en générale nées d'une république (Staline, Mao, Hitler, Kim Jong Il, Tito, Castro, etc.).

On a encore observé cela lors du printemps arabe. En général, la répression était plus violente dans les Républiques (Egypte, Tunisie, Yemen) que dans les Monarchies (Maroc, Jordanie). Pour rester en place, les présidents tentèrent de s'imposer par la force, au contraire des monarques qui se sont engagés rapidement vers la négociation.

Loutre, royaliste exilé en République du Tchad.

#18 Re : -1 »  La France est-elle devenue une dictature? » Le 22/02/2012, à 12:49

loutre
Réponses : 98
sucarno a écrit :

Une question au passage, quelle balance ont-ils utilisés pour les mesurer?

Salut,

Wikipédia a écrit :

L'indice de démocratie est basé sur cinq catégories de critères : le processus électoral et le pluralisme, les libertés civiles, le fonctionnement du gouvernement, la participation politique, la culture politique. Elles sont interdépendantes et conçues comme un tout conceptuel cohérent ; les élections libres et justes, la liberté politique sont considérées comme des conditions sine qua non à l'idée de liberté politique. Sont également pris en compte les libertés d'expression, de religion, d'association, et le droit à un procès juste et équitable

Après faut voir quels sont les moyens de mesure ? Comme dit LoseMagnet ces indicateurs sont toujours discutables, mais pour les pays que j'ai fréquentés je ne suis pas étonné du classement.

#19 Re : -1 »  Quand on voyage, part-on vraiment ? » Le 28/12/2011, à 15:01

loutre
Réponses : 75

Bonjour du Tchad.

J'installe du GNU/Linux à tour de bras. J'y allais doucement au début, mais maintenant on me prend d'assaut. La raison principale c'est l'absence de virus sous nos systèmes. Ici les gens qui ont des antivirus n'ont pas la possibilité de les maintenir à jour.

Après un an et demi d'immersion au Tchad sans retour au pays, j'alterne les périodes d'euphories et de mal du pays. C'est le vieux du Bellay qui a le mieux exprimé mon sentiment :

J du Bellay a écrit :

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
Ou comme cestuy-là qui conquit la toison,
Et puis est retourné, plein d'usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son âge !

Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saison
Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m'est une province, et beaucoup davantage ?

Plus me plaît le séjour qu'ont bâti mes aïeux,
Que des palais Romains le front audacieux,
Plus que le marbre dur me plaît l'ardoise fine :

Plus mon Loir gaulois, que le Tibre latin,
Plus mon petit Liré, que le mont Palatin,
Et plus que l'air marin la doulceur angevine.

#20 Re : -1 »  Quand on voyage, part-on vraiment ? » Le 29/12/2011, à 12:58

loutre
Réponses : 75

@Checky :

Je travaille pour une association tchadienne (www.cefod.org). Il y a plusieurs projets, parmi lesquels un accès à l'Internet pour les abonnés de la bibliothèque -- genre cyber-café. J'ai introduit en douceur Ubuntu 10-04 à cette occasion, et depuis des particuliers me demandent d'installer Ubuntu sur leurs machines. Je le fais gentiment, sans rien cacher, en avertissant des avantages et quelques inconvénients (tel logiciel ne fonctionnera pas, etc.). Personne ne regrette jusqu'à présent.

Les antivirus payants ou non payants ne sont pas renouvelés : les ordinateurs portables des gens sont très rarement connectés sur l'Internet, et s'ils le sont le débit est très faible (au mieux, des clefs 3G avec un débit très très irrégulier). Je vous passe les difficultés que j'ai eues pour mettre en ligne un projet comme Légitchad.
Je peux passer des heures par semaine à installer Avast (avec toujours le même numéro d'activation), ce qui finit par m'agacer au bout de 18 mois. Je préfère largement une solution plus pérenne comme une installation d'Ubuntu. J'ai toujours une clef Alternate et une Framakey-Ubuntu-Remix avec moi.

L'absence de virus est la première raison que les gens évoquent pour me demander une migration. Mais je pense aussi que les gens ont avec Ubuntu l'image d'un système très réactif, étant donné qu'ils ne connaissent que les systèmes de Microsoft vérolés jusqu'à la moelle.

Je ne dois pas être le seul du Tchad à installer Ubuntu car j'ai croisé d'autres PC déjà bien équipés tongue

@sucarno :
On fête comme on peut ! C'est pas les orgies qu'on voit en France, je vis ça comme un "retour aux vraies valeurs". Passée l'envie de foie gras et d'escargots, on se contente d'un plat de nouilles avec un morceau de mouton... hmm

#21 Re : -1 »  Quand on voyage, part-on vraiment ? » Le 03/01/2012, à 15:04

loutre
Réponses : 75
ares a écrit :

@Loutre,

Je découvre ton blog accompagné d'un verre de vin (Cahors).

Il est agréable de te lire pour comprendre comment on vit «au-delà de l'horizon» c'est instructif et dépaysant.
Bravo pour la promotion des LL et du "bonus"... car si j'ai bien compris et si d'aventure on se retrouve au Tchad, un CD Ubuntu peut régler l’amende si en toute mauvaise foi nous avons brûler un sans interdit ! smile
Je ne sais pas si un jour je verrai cette «éternité palpable» mais je lève mon verre (la bouteille est déjà vide) en te souhaitant une bonne «fête de bonne année».
Au plaisir de te lire en 2012.

Merci de ces encouragements.

Un CD Ubuntu ne permet pas de régler les amendes, mais me permet quand même d'entretenir ma mauvaise foi (mauvaise, mais entretenue par la réalité) que j'ai à l'égard des logiciels propriétaires tongue .

@Checky
L'autre nuit je me suis levé pour aller pisser, j'ai croisé la maman de la concession qui avait le même besoin. À trois heures du matin, elle se déplaçait vers les chiottes en dansant !

#22 Re : -1 »  Le topic de l'orthographe, de la grammaire, syntaxe etc. » Le 04/01/2012, à 13:36

loutre
Réponses : 252

Comme dit dans un des premiers messages du topic, chacun a son seuil de tolérance. De manière générale si l'on veut être compris, il faut s'exprimer dans les règles.

Certes, le français est difficile, contient plein d'incohérences, dont certaines mériteraient une correction. La réforme de 1990 me semble très logique : quelques exemples intéressants.

D'autres règles apparemment complexes sont en fait très logiques et participent à la richesse de la langue. Les simplifier serait un appauvrissement de la langue. Je pense à l'accord du participe passé, au mode génial qu'est le subjonctif, à la concordance des temps, etc.

Il est donc normal que la langue évolue (elle l'a toujours fait dans son histoire). Elle peut se simplifier sans s'appauvrir. Le langage "SMS" est stupide en ce sens qu'il est à la fois une complexification (à y regarder de plus prêt vous verrez qu'il n'y a que des exceptions, rien de phonétique) et un appauvrissement (il est très difficile de se faire comprendre en SMS).

La force de la langue française est d'être à la fois véhiculaire et académique. Les règles sont strictes, mais elles contribuent à rendre les choses plus précises. En Afrique je vois beaucoup de gens se passionner pour les règles du français.

Un truc qui m'énerve en ce moment, c'est la féminisation illogique des fonctions (qui ne sont pas des métiers !) : la ministre, la mairesse, etc. On confond le sexe et le genre. Dit-on "le sentinelle", "le star du cinéma", etc. en parlant d'un homme ? Ce genre de réforme, c'est du féminisme niais.

#23 Re : -1 »  Problème écran noir lors de l'installation d'Ubuntu 11.04 » Le 20/12/2011, à 08:32

loutre
Réponses : 12

Même  problème avec le même portable.

On peut l'installer avec l'alternate, mais l'écran reste noir.
Pour dépanner tu peux brancher un écran externe, ça devrait marcher.

Edit : cette manipulation corrige le problème :

Dans le fichier /etc/rc.local avant "exit 0":

setpci -s 00:02.0 F4.B=00

Dans le fichier /etc/default/grub, modifier la valeur de GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT:

GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT = "quiet splash acpi_osi = Linux"

Source : launchpad

#24 Re : -1 »  --t--. » Le 24/11/2011, à 15:55

loutre
Réponses : 6

Et l'informatique c'est beau

loutre a écrit :

E

Une lettre muette a fait parler mon âme,
D’une touche effleurée qui ma missive scelle.
Une milliseconde aussi longue qu’un drame
Raconte l’épopée de la belle voyelle.

Dans un torrent d’octets, noyée dans la machine,
Codée, numérisée, plus qu’une onde binaire.
Caractère discret qu’un processeur mouline,
Boucle désincarnée que le courant digère.

Au bout de l’aventure elle se pixelise,
Sur la dalle liquide elle se cristallise,
S’accroche au bout du mot, achève mon poème.

C’est l’immortalité que la graphie condense,
Des abysses d’extase en un petit silence,
Tout mon être gisant en ce seul trait : « je t’aime »...