Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.
nombre réponses : 25

#0 Re : -1 »  [Resolu]Carte boadcom 43xxx pas de conexion wifi » Le 05/09/2011, à 19:15

leshaussebons
Réponses : 163

Bonjour à tous !

J'espere poster au bon endroit.

J'avais un problème avec le pilote wifi BroadCom STA sur le tout neuf Samsung NC210.
Ubuntu 10.04 LTS, version 32bits

J'arrive à installer le pilote propriétaire en branchant un cable temporairement, ensuite il detecte bien mes points d'accès wifi, il me laisse m authentifier, tout roule sauf que rien ne passe : aucun ping du routeur et au delà.

Sur le forum anglais ubuntu trouvé la solution :
lancer la commande :

sudo iwconfig eth1 mode Managed

( si eth1 est ton interface wlan bien sur ! )
ensuite, se reconnecter et tout fonctionnait, sans rien installer / reinstaller ou faire de tri.

Pour les autres qui ont ou ont eu le soucis :
lspci | grep network me donne :
05.00.0 Network controller: Broadcom Corporation Device 4727 (rev 01)

source : http://ubuntuforums.org/archive/index.p … 57131.html

#1 -1 »  [RESOLU] Changer l'IP de son nameserver , glue record, bind9 » Le 15/03/2013, à 19:25

leshaussebons
Réponses : 2

Bonjour,

j'ai installé bind9 sur deux machines pour la gestion d'un de mes noms de domaines. Cela fonctionnait (...)

Jusqu'à ce que mon nameserver2 change d'IP ... ( changement de FAI pour moi )

Je pense avoir fait toutes les mises à jour nécessaires dans mes fichiers de configuration de bind9 : dans les db. les enregistrements NS sont à jour, j'ai incrémenté le numéro serial  et redémarré bind9
+ le nameserver2 répond bien au ping avec sa nouvelle adresse.

MAIS quand je teste la validité des DNS de mon nom de domaine sur des sites passant en revue les erreurs de configuration, il me dit que l'adresse IP du "glue record" de mon ns2 ne correspond plus à son adresse actuelle ... Dans les "glue records" il trouve toujours l'ancienne adresse.

Mais comment le faire changer ?

pierre@cthylla:/etc$ dig +short com. NS
k.gtld-servers.net.
f.gtld-servers.net.
m.gtld-servers.net.
g.gtld-servers.net.
i.gtld-servers.net.
d.gtld-servers.net.
j.gtld-servers.net.
h.gtld-servers.net.
b.gtld-servers.net.
a.gtld-servers.net.
e.gtld-servers.net.
l.gtld-servers.net.
c.gtld-servers.net.

Sur tous ces serveurs mon ns2 apparaît avec son ancienne adresse IP.

Je ne sais pas comment les obliger à se mettre à jour.

#2 Re : -1 »  [RESOLU] Changer l'IP de son nameserver , glue record, bind9 » Le 15/03/2013, à 19:35

leshaussebons
Réponses : 2

Résolu

après avoir galéré pendant une semaine je viens d'avoir une révélation.

Mes configurations étaient correctes, mais chez GANDI j'avais donné les adresses ip de mes serveurs de noms en clair dans "gestion des glue records", dont l'ancienne adresse IP pour mon ns2 ... je l'ai changé chez eux et cela devrait enfin fonctionner sans erreur.

Je laisse l'information ici si jamais un autre paumé fait la même sotise que moi.


Merci

#3 -1 »  [résolu] Partitionner disque de 2 To, GPT, parted et cfdisk. » Le 09/12/2012, à 10:28

leshaussebons
Réponses : 2

Bonjour,

j'ai ubuntu 12.04 version serveur sur un HP Proliant miniserver.
J'ai installé un nouveau disque dur hier, 2To, il est bien vu dans les périphériques.

Lorsque que je veux créer sa partition primaire ( et seule ), via cfdisk, fdisk -l m'indique

Attention : identifiant de table de partitions GPT (GUID) détecté sur « /dev/sdc » ! L'utilitaire sfdisk ne prend pas GPT en charge. Utilisez GNU Parted.


Disk /dev/sdc: 2000.4 GB, 2000398934016 bytes
255 têtes, 63 secteurs/piste, 243201 cylindres, total 3907029168 secteurs
Unités = secteurs de 1 * 512 = 512 octets
Taille de secteur (logique / physique) : 512 octets / 4096 octets
taille d'E/S (minimale / optimale) : 4096 octets / 4096 octets
Identifiant de disque : 0x00000000

Périphérique Amorce  Début        Fin      Blocs     Id  Système
/dev/sdc1               1  3907029167  1953514583+  ee  GPT
La partition 1 ne débute pas sur une frontière de cylindre physique.

J'avais un système noté "msdos", après avoir fouillé un peu sur internet, j'ai vu que les grands disques ne peuvent être gérés par cfdisk et qu'il faut utiliser parted, notamment en créant les partitions avec le systeme GPT, de plus il faut aligner le début de la partition avec un multiple de 2048 pour ne pas avoir de perte de performance.

Voilà ce que j'ai compris, donc je me lance avec parted :

pierre@cthulhu:~$ sudo parted /dev/sdc
GNU Parted 2.3
Utilisation de /dev/sdc
Bievenue sur GNU Parted ! Tapez 'help' pour voir la liste des commandes.
(parted) mklabel GPT                                                      
Avertissement: Le type du disque /dev/sdc va être effacé et toutes les données
vont être perdues. Voulez-vous continuer ?
Oui/Yes/Non/No? oui                                                       
(parted) mkpart primary ext3 2048s 100%
(parted) print                                                            
Modèle: ATA WDC WD20EARX-00P (scsi)
Disque /dev/sdc : 2000GB
Taille des secteurs (logiques/physiques): 512B/4096B
Table de partitions : gpt

Numéro  Début   Fin     Taille  Système de fichiers  Nom      Fanions
 1      1049kB  2000GB  2000GB                       primary

voilà !!

sauf qu'un fdisk -l me donne toujours la même erreur pour l'alignement des cylindres ...
Je précise que toutes ces manips que j'ai découvertes en ligne mentionnent l'utilisation d'un RAID ... ce que je n'ai pas configuré ni ne veux utiliser ... Donc si je fais un truc de travers merci de me l'indiquer.

j'ai même poussé le vice à :

(parted) align-check optimal 1                                            
1 aligned

Pour parted, tout va bien, alors est ce que c'est juste fdisk qui craque car il ne gère pas les formats GPT et tout va bien ? Ou bien il y a quelque chose qui m'échappe.

Merci par avance.

#4 Re : -1 »  [résolu] Partitionner disque de 2 To, GPT, parted et cfdisk. » Le 09/12/2012, à 14:38

leshaussebons
Réponses : 2

Coucou,
merci de la réponse

bien je me suis lancé, il semble que fdisk n'arrive pas à voir correctement les tables GPT d'où les messages d'erreurs, alors que parted me dit que tout est bien "aligné", il faudrait plutôt faire confiance à parted pour ce type de partitions.

En tout cas, ca fonctionne et j'ai commencé mes transferts de données.

Voilà ce petit retour pour ceux qui ont fait face à cette interrogation.

#5 Re : -1 »  Problème de boot avec LiveCD » Le 08/12/2012, à 13:35

leshaussebons
Réponses : 6

Des nouvelles ?

#6 Re : -1 »  Grub error 2 » Le 22/11/2012, à 21:35

leshaussebons
Réponses : 3

Bonjour,

non je ne déterre pas de sujet, il n'a qu'un mois smile

j'ai exactement le même problème, suite à des problèmes de table de partition ext3 -apparemment - j'ai fait une réparation automatique avec fschk,  et grub me sort la meme erreur 2 au redemarrage.

Et pour te répondre pour le live CD : télécharge sur ce site l'image d'un CD ubuntu, que tu graves, tu le mets dans ton lecteur cd et quand tu redemarres ton ordinateur, il partira directement depuis ce cd, choisi le mode "live" qui te permet d avoir un ubuntu depuis le cd, qui fonctionne et pour accéder à ton autre installation qui ne fonctionne plus.

De même pour faire une clé usb "live" , j'aime bien cette solution : http://www.linuxliveusb.com/
c est assez convivial et fonctionne pour moi.

Si ca ne démarre pas sur ton cd ou ta clé apres avoir tout fait comme il faut, vérifie bien dans ton BIOS ( au démarrage de l'ordinateur ) autorise le démarrage sur ces périphériques.


Je vais essayer de réparer / sans tout effacer de ma distribution je vous tiendrais au courant ici, si ca peut servir à quelqu'un.

#7 -1 »  Bittornado [ btlaunchmanycurses ] ne seede pas. » Le 20/01/2012, à 15:38

leshaussebons
Réponses : 1

Bonjour à tous !

Configuration
Sur la LTS 10.4 en serveur, console seulement. Connexion : free.
version de bittornado :

Plusieurs fois j'ai eu ce soucis, je n'ai jamais trouvé de solution alors je me lance ici.

L'histoire
Je crée un fichier torrent, pour partager un fichier.
Dans un répertoire j'ai un processus btlaunchmanycurses.bittornado qui tourne, quand un fichier .torrent est placé dans ce répertoire il se lance directement, en téléchargement, puis aussi en seed. ( quand il s'agit d'un torrent téléchargé sur le net )

Quand je crée moi même un fichier torrent, je pointe une série de trackers "libres" d'internet - dont le mien sur la même machine ( opentracker ) -  et je lance le partage du fichier.
J'ai parfois créé ce fichier torrent sous windows avec µtorrent, ou bien directement en ligne de commande avec btmakemetafile.bittornado.
Le fichier, présent dans le répertoire se met directement à 100% de complétion et en statut SEED.

Le probleme
Depuis une autre machine, sur une autre connexion internet indépendante, je lance le téléchargement de ce fichier : les trackers répondent bien, seul le mien voit "1 seeder", mais aucun téléchargement ne se lance sur ma machine cliente.

Pistes de recherche
J'ai vérifié dans ma configuration freebox que les ports relatifs à bittorrent sont bien redirigés vers mon serveur :
6969 en TCP pour le tracker et toute la plage 6881 à 6999.

J'ai essayé de lancer bittornado avec l'option : --super_seeder 1 , ça ne change pas mon soucis.

Ce que je ne comprends pas, c'est que pour d'autres torrents créés par d'autres personnes, cela semble seeder, peut être pas vers tout le monde mais d'une manière générale le partage fonctionne.

Autre fonctionnement "étrange", un fichier torrent que j'aurai créé moi même, si je le partage avec µtorrent sur une autre machine ( xp et autre connexion internet ), je n'ai pas de soucis, car dès que d'autres personnes le récupèrent sur un site ou autre, il s'envoie bien ... Mais depuis mon serveur ubuntu, il ne seede rien ! Je peux le télécharger, mais pas l'envoyer ensuite.

A l'aide !

Merci de votre attention et de m'aider car je ne vois pas ce que je peux configurer / lancer de plus pour que les seeds fonctionnent sur ce serveur.

ps : [question bonus] : quand je lance opentracker - ce que je ne fais pas tout le temps car je fais juste des essais avec - j'ai l'impression qu'il me mange toute la bande passante de mon serveur, et je ne peux meme plus me connecter en SSH dessus ... ou presque pas.
-----
Pierre

#8 Re : -1 »  Bittornado [ btlaunchmanycurses ] ne seede pas. » Le 29/01/2012, à 00:51

leshaussebons
Réponses : 1

Hello moi même !

j'ai pas déchainé les passions avec mon utilisation de bittornado en mode console sur ma distro SERVEUR !

Ca n"est pas grave !
J'ai installé et teste depuis une semaine "rtorrent", lui aussi en console avec une petite gui en ligne de commande qui fonctionne bien. Detection automatique des .torrent dans les chemins configurés pour, possibilité de changer la destination, forcer la verification du hashage, stopper ou relancer les torrents individuellement, en ajouter à la main, ou avec un filtre *.torrent dans un répertoire ciblé : pas mal de fonctions que n'avait pas bittornado.

De plus, je crée un torrent, il est tout de suite accessible au monde ... va savoir Charles ! Je change donc de crémerie, et je vous le dis si jamais vous vous trouviez dans la même impasse que moi.

Testez : rtorrent
( il y a un GUI en php : rutorrent, je crois, j'ai pas réussi à le faire marcher car il faut compiler rtorrent avec des options scgi en plus, j'ai pas creusé. )

Bonne nuit

#9 Re : -1 »  nautilus espace entre icones » Le 15/06/2011, à 12:40

leshaussebons
Réponses : 7

je te déterre !

dans Nautilus, clic dans le fond de la fenetre : > ranger les elements > agencement compact

et les espaces entre les icones seront réduits pour éviter d'avoir des espaces blancs de partout.
Tchou

#10 -1 »  Copieur pour fichiers distants, vers du distant » Le 05/11/2010, à 21:47

leshaussebons
Réponses : 3

Salut !

Je cherche un "supercopieur" ou équivalent, sous ubuntu desktop et / ou windows ( testé winscp j'ai pas bien compris )
Pour copier des fichiers, d'un serveur, sur lui même.

J'ai un serveur ubuntu sans interface et je fais les manipulations de fichiers en ligne de commande en SSH , fastidieux.
Plus simple, tous les disques sont des partages samba et je peux faire des transferts de fichier d'un disque à un autre ... mais depuis mon autre pc "client" du coup la donnée passe deux fois par le réseau et c'est assez lent ...

Je cherche donc un client qui lancerait des copies d'un disque à un autre, avec une interface graphique sur le poste client.  La copie serait alors une commande exécutée par le serveur lui même, pour lui même, sur lui même , sans faire passer les données copiées sur le réseau ( comme un cp ou mv en ligne de commande mais lancé à distance )

j'ai essayé d'être compréhensible , j'espère que ca ira

Merci !

#11 -1 »  Avidemux m'a rempli le disque » Le 05/09/2010, à 11:57

leshaussebons
Réponses : 3

Bonjour !!

Essayant de convertir des fichiers vidéos de gros volume, j'ai utilisé Avidemux ...
Plusieurs fois, et au fil des essais j'ai eu l'impression que le disque dur de mon ordinateur ne cessait de se remplir, sans jamais se vider. ( les fichiers originaux sont sur un disque monté , du réseau )
Avidemux a meme planté les dernieres fois ... faute de place.

ce qui fait que maintenant, il est full ... et après avoir purgé les temporaires /tmp ou bien le cache de firefox, je respire à peine, je ne sais pas où Avidemux a pu mettre ses fichiers temporaires et remplir ainsi le disque dur

Pour info je suis sous la distribution ubuntu 10.04 et j'avais 80 Go sur cette partition ...
Sans rien avoir stocké ou installé de particulier, je trouve que ca fait beaucoup d espace occupé pour pas grand chose


Est ce que quelqu'un a déjà eu le soucis ? Si oui la solution ?
Si non, qu'est ce qui pourrait avoir rempli mon disque dur comme ca ?

Merci par avance !

#12 Re : -1 »  Avidemux m'a rempli le disque » Le 05/09/2010, à 12:21

leshaussebons
Réponses : 3

bien en fait je viens de m'en sortir en virant tout ce que j'avais dans .wine smile

donc aucun rapport il vient de me rendre 55 Go ! ( après un redemarrage aussi )
J'ai pas bien compris, car j avais pas installé grand chose dans le non-emulateur ...

Pour avidemux, j'avais que ca comme piste car les premiers messages d'erreur sont apparus lors d'un encodage ...

Quelques gigas encore pour VirtuaBox .... bref ca ira pour cette fois, pas retrouvé de temps, meme grace à la commande de credenhill, je n'ai pas levé de gros volumes ... quelques mégas par ci par là ( et bcp de bordel sur mes disques réseaux, montés dans mon home FORCEMENT tongue )

Merci en tout cas !

#13 -1 »  [résolu]ext3.error, revalidation failed, errno -5 :conso electrique?? » Le 31/03/2009, à 23:16

leshaussebons
Réponses : 2

salouté !

j'ai depuis mon changement de boitier + alim un plantage : ext3.error, revalidation failed, errno -5

voilà

1/ je pense et n espere pas que mon disque soit décédé smile ca semble venir assez aléatoirement et avant le changement de boitier j avais un uptime de deux ans

2/ après avoir lu de tout et de rien sur le net, une des raisons pouvait etre un probleme de puissance d alimentation ... J ai un p3, tout intégré, la carte reseau sur le pci, de meme que deux cartes controleurs PCI et SATA
7 disques durs et un lecteur CD. + deux gros ventilos.

je me demandais il y avait un soft en ligne de commande pour savoir quelle est la consommation electrique des différents composants, et voir du coup si mon alim suffit ... ( 550W )

J'ai ajouté des tubes NEONS aussi ... hum , désolé, et le premiere plantage semblait correspondre avec leur allumage ... par contre je n ai pas reussi a reproduire ce phénomene somme toute assez marrant.

3 / Bien une autre piste serait un soucis de cablage des nappes, verifiées, mais jvais tenter d'intervertir certaines choses plus tard, je voulais déjà verifier la piste de l'alimentation electrique.

#14 Re : -1 »  [résolu]ext3.error, revalidation failed, errno -5 :conso electrique?? » Le 01/04/2009, à 23:57

leshaussebons
Réponses : 2

toujours plein d'optimisme j'ai fais différents tests, pour ceux que ca interesse ...

1/ J'ai démarré sur un live cd Xubuntu 8.10 pour faire du fsck à tour de bras, aucune erreur détectée "clean clean clean de partout"...
mais quelques bons plantages quand même lors de la copie massive de fichiers
Comme je viens d'ajouter un énorme disque, je déplacais tout, bref ca foirait toujours.

2/ J'ai lancé le diag MAXTOR depuis l'ultimate boot cd ... pas bien concluant il ne voyait même pas les disques montés sur le controleur IDE PCI fraichement ajouté ...

3/ En rebootant sur mon 8.04 server, j'avais toujours des erreurs EXT3 , revalidation failed, notamment au moment de lancer un shutdown ...

Fort de la constatation du 2/ j'ai viré cette carte controleur IDE PCI , rebranché les deux nappes sur la carte mère en sacrifiant mon cher lecteur cd que je n'utilise que très peu sur ce serveur ...

Depuis plus aucune erreur, ni au reboot, ni en lancant des copies, alors que le plantage était systématique depuis deux jours, date de l'installation de ce nouveau périphérique !

Je suis heureux !!

Alors est ce que la carte PCI tirait trop sur l'alimentation electrique, est ce que son firmware est obsolète, est ce que ubuntu n'est pas trop son pote, ou bien est ce simplement une daube ... je ne sais pas, je vais faire des essais.

Pour les futurs galériens comme moi voici : Carte Contrôleur IDE ( 2 ports ) en PCI, Chipset ITE, IT8212F. >> branchée dans l'air, loin de ma carte mère, plus aucun problème.

Merki ! Je me mets un résolu !

#15 Re : -1 »  Clavier non reconnus au Boot (RESOLU) par leshaussebons » Le 01/04/2009, à 00:17

leshaussebons
Réponses : 4

il n y a pas de raison ... tu peux aller dans le bios avec ton clavier ( del, f10 , f12 ... )

si non, et bien essaye d aller dans le bios avec ton clavier ps/2, et active une option type "prendre en charge les périphériques usb au démarrage", ou un truc dans ce gout. Si pas d'option ... carte mère ou version du bios un peu trop ancienne.

J'ai un clavier usb sans fil, il me le prend dès l'allumage de l ordi.

Bien sur ton clavier fonctionne dans le bios, mais pas pour GRUB ... là je ne sais pas.

#16 -1 »  [Résolu] Partition type W95 sur disque systeme » Le 31/03/2009, à 15:10

leshaussebons
Réponses : 3

Bonjour

je suis curieux et en faisant un fdisk -l j'obtiens

   Device Boot      Start         End      Blocks   Id  System
/dev/sdf1   *           1         582     4399888+  83  Linux
/dev/sdf2             583       15881   115660440    f  W95 Ext'd (LBA)
/dev/sdf5             777       15881   114193768+  83  Linux
/dev/sdf6             583         776     1466577   82  Linux swap / Solaris

Partition table entries are not in disk order

Visiblement ca ne pose pas de probleme de fonctionnement, mais je suis sur cet ordinateur en 100% linux, il s'agit d'une distribution "server" , là 8.04 actuellement. Je m'interesse à cela car ce matin j'ai eu quelques erreurs ext3 ... mais qui ne sont pas survenues de nouveau.

Outre le fait que la partition W95 se superpose sur le sdf5 et sur le swap , pourquoi est elle là ? à quoi sert elle ? si elle ne sert à rien, comment la virer ?

J'ai essayé d'aller voir ça avec

sudo cfdisk /dev/hdf

mais il m'envoie promener

FATAL ERROR: Bad logical partition 6: enlarged logical partitions overlap

j'ai googlé également et personne n'a de meilleure solution, ici j'ai lu qu'on pouvait utiliser gparted pour virer la partition sans soucis ... ( puis n'ayant aucune interface graphique je doute que ca fonctionne tongue )

Merci !

#17 Re : -1 »  [Résolu] Partition type W95 sur disque systeme » Le 31/03/2009, à 15:26

leshaussebons
Réponses : 3

Bien tout roule alors smile

Et elle est nommée comme ca ... depuis l'installation du serveur y a deux ans avec le cd ubuntu ..

M'enfin oki pas de soucis pour ca ! Merci !

#18 -1 »  SURF crypté : SSL ( ou SSH ) » Le 23/03/2009, à 11:15

leshaussebons
Réponses : 1

Salut

je suis en train de me demander si il était possible de crypter tout ce qu'on échange avec internet, notamment lors du surf, et de pouvoir accéderà tout site sauf que les données échangées seraient cryptées et donc pas déchiffrables en clair par un tiers.

En gros je fais tourner TOR sur mon serveur linux et je veux l'utiliser pour surfer, par contre j'aimerai AUSSI que les données qui transitent soient cryptées jusqu'à la destination finale ? Avec un système de clé ou n'importe quelle solution ...

C'est possible ?

J'ai zieuté un peu les tunnels ssh etc, mais ca ne crypte qu'entre mon poste client et mon serveur, pas après.

Merci de votre attention !

edit : en gros, une sorte de forcage HTTPS pour tous sites ... je sais que ça n'est pas possible mais comment faire une chose équivalente ? Certains sites nous obligent à utiliser leurs certificats, comment imposer un cryptage depuis le visiteur ?

#19 -1 »  Recommencer un do-release-upgrade interrompu ? :) » Le 11/12/2008, à 21:57

leshaussebons
Réponses : 1

Bonjour à tous !

Je voulais passer mon serveur 7.10 en 8.04 LTS, en console SSH donc je lance les commandes suivantes :

sudo apt-get install update-manager-core

puis

sudo do-release-upgrade

Tout roule, il me dit juste qu'il faut faire gaffe et que en SSH, ca peut planter, bref
je lance, j accepte tout au fur et a mesure, et pusi c est parti smile

Puis je m'en vais , et oui l'idiot, quand je reviens ma session SSH a expiré et j'ai pas répondu à la question qu'il me posait à ce moment de l'install ...

Je me dis: castagnette ( qu'a cela ne tienne ), je rebranche mon ecran, je vais sur la bete directement, et je relance le do-release-upgrade ... mais là il ne me propose plus rien il me dit simplement que

Checking for a new ubuntu release
current dist not found in meta-release file
No new release found

Alors qu'il n'a pas fini, je verifie ma version : je suis toujours en 7.10 Gutsy ...

ma question est la suivante : peut on reprendre le release-upgrade là où il en était ? si oui comment ? Peut on le forcer à recommencer ?

Pour le moment j'ai restauré mon sources.list vers les dépots Gutsy ... car il l'avait changé, mais qu'est ce que je dois changer d'autre pour le faire repartir ?

Merci !

#20 Re : -1 »  Recommencer un do-release-upgrade interrompu ? :) » Le 11/12/2008, à 22:23

leshaussebons
Réponses : 1

ahhhh si ca peut en interesser certains j'ai trouvé la solution à mon soucis ( et oui j'avais déjà cherché avant, mais rien n'avait marché )

J'ai supprimé update-manager-core

apt-get remove update-manager-core

voilà, dans le doute j'ai viré tous les fichiers update/manager , enfin, je les ai renommés BAK ... il y en a dans var/lib/update-manager/meta- ... et aussi dans le home ~/.update-manager et ~/.update-manager-core

j'ai réinstallé update-manager-core

puis finalement j'ai édité le /etc/update-manager/release-upgrades
et j'ai changé

prompt=normal

et le do-release-update a enfin décollé ! PFIOU !

je pense que seule la dernière étape m'a solutionné le truc mais on est jamais trop prudents !

Tcho et merci smile

#21 Re : -1 »  Processus qui consomme de la bande passante » Le 16/11/2008, à 19:02

leshaussebons
Réponses : 2

Salut

en console
top affiche les processus consommateurs du processeur
iftop affiche les consommateurs de bande passante ( par ip je crois ou dns )

#22 -1 »  Création du Deb après Patch » Le 12/01/2008, à 11:47

leshaussebons
Réponses : 1

Salut !

j'ai eu besoin de patcher un programme qui existait deja en dépot ( jabberd2 pour le detail )

Alors ce que j'ai fait, j'ai téléchargé les sources par apt-get sources
j ai patché les fichiers qu'il fallait dans le répertoire des sources

j ai refait un tar.gz avec ces modifications

maintenant je me retrouve avec mes trois fichiers archives :
les sources, diff, et ubuntu ( normal ! )

comment je remets tout ca dans un .DEB pour pouvoir l installer - A la place du mon paquet existant non patché


Merci !

#23 Re : -1 »  [jabberd2] Ouvrir la communication entre serveurs » Le 26/12/2007, à 21:46

leshaussebons
Réponses : 2

Il faut ouvrir un port

moi j'ai ouvert le 5269 sur mon routeur et renvoyé sur le serveur ubuntu, je peux parler et ajouter les gens d autres serveurs.

Désolé un vieux post, mais comme de nombreuses personnes j aimerai trouver les réponses à  mes problèmes dans ce forum smile Donc voici une réponse !

#24 Re : -1 »  [jabber2d] Perte d'une partie du fichier c2s.xml » Le 26/12/2007, à 21:52

leshaussebons
Réponses : 2

Même probleme , meme solutions, pour ouvrir le SSL il faut ouvrir le port 5223, merki.

Et l'activer dans les fichiers de configuration of course. Il faut créer une clé, pour le server.pem; et enlever les commentaires dans les fichiers de configuration pour autoriser le SSL.

De même, tout est détaillé dans ces fichiers. Il n y a pas 50 lignes.

Sécurisation : chiffrement SSL

On peut chiffrer les communications entre les divers modules du serveur jabber et/ou entre serveur et clients. Dans le cas d'utilisateurs mobiles et de communications sensibles, on choisira vraisemblablement de crypter la liaison clients/serveur/clients.

On doit tout d'abord créer un certificat (dans la "vraie vie", il faudrait le faire valider, mais bon ...).

Suivez la procédure donnée (http://www.jabberdoc.org/app_sslkey.html) en l'adaptant à  notre cas pour créer votre certificat.

[root@ns30428 jabberd]# openssl req -new -x509 -newkey rsa:1024  -out server.pem
Using configuration from /usr/share/ssl/openssl.cnf
Generating a 1024 bit RSA private key
...++++++
.........++++++
writing new private key to 'privkey.pem'
Enter PEM pass phrase:
Verifying password - Enter PEM pass phrase:
-----
You are about to be asked to enter information that will be incorporated
into your certificate request.
What you are about to enter is what is called a Distinguished Name or a DN.
There are quite a few fields but you can leave some blank
For some fields there will be a default value,
If you enter '.', the field will be left blank.
-----
Country Name (2 letter code) [AU]:FR
State or Province Name (full name) [Some-State]:.
Locality Name (eg, city) []:La Rochelle
Organization Name (eg, company) [Internet Widgits Pty Ltd]:ROCHELUG
Organizational Unit Name (eg, section) []:.
Common Name (eg, YOUR name) []:rochelug.org
Email Address []:info@rochelug.org
[root@ns30428 jabberd]# openssl rsa -in privkey.pem -out privkey.pem
read RSA key
Enter PEM pass phrase:
writing RSA key
[root@ns30428 jabberd]# cat privkey.pem >> server.pem
[root@ns30428 jabberd]# rm privkey.pem
rm: remove `privkey.pem'? y
[root@ns30428 jabberd]# mv server.pem /usr/local/etc/jabberd/server.pem
[root@ns30428 jabberd]# chown jabberd.jabberd /usr/local/etc/jabberd/server.pem
[root@ns30428 jabberd]# chmod 640 /usr/local/etc/jabberd/server.pem

Il n'y a alors plus qu'à  adapter la configuration du serveur vers les clients. Celle ci se trouve dans le fichiers c2s.xml. Vous devrez dans ce dernier :

    * Trouver la section <local> (pas <routeur>)
    * Enlever les commentaires autour de :
      <pemfile>/usr/local/etc/jabberd/server.pem</pemfile>
      Cela permet au serveur de créer une connexion cryptée avec les nouveaux clients.
    * Enlever les commentaires autour de :
      <ssl-port>5223</ssl-port>
      Cela permet aux anciens clients d'utiliser une connexion cryptée pour communiquer avec le serveur.
    * Enfin, si vous souhaitez complètement supprimer les accès "en clair", vous devrez remplacer la valeur du paramètre port (5222) par 0. <port>0</port>
      Ce n'est toutefois par nécessaire dans les cas courants ... Pour notre cas, on laisse la possibilité d'utiliser le serveur sur des connexions non cryptées.

Suite à  celà , vous pouvez redémarrer le serveur et vous y connecter en utilisant une connexion cryptée.

Source : http://www.xgarreau.org/aide/logiciels/jabber/

Je ne sais pas si c est ce tuto que j ai suivi exactement, mais bon, dans les grandes lignes c est bien, il faut juste adapter je crois que j ai galéré a cause des permissions sur le fichier server.pem je pouvais pas finir, alors je l ai foutu en chmod 777 pour le CAT, puis je l ai remis comme il etait avant avec un petit sudo voilà  ! ( parce que dans le tutorial ca doit etre Debian ou autre, il est connecté en root, et c est possible pour nous , les humains linuxiens smile