Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
nombre réponses : 25

#0 Re : -1 »  Vos photos que vous voulez partager... Merci nesthib : voir post #1 » Le 20/01/2015, à 14:56

jackpot
Réponses : 5457

Bruits de cliquetis : l'enfer des jeux...Mais à quand la chance ? Jackpot décidera ! wink

1421774187.jpg
(Tokyo Nights)

#1 Re : -1 »  Vos photos que vous voulez partager... Merci nesthib : voir post #1 » Le 20/01/2015, à 17:24

jackpot
Réponses : 5457

Bonjour moko,

Reviens à la même ci-dessus : je l'ai remplacée et là je l'ai recompressé à 300 ko pour toi et j'ai diminué la taille (passant de 1400 x 1100 à 1200 x 800 ). J'espère que ça ira. Sinon tu ne m'as pas fait la remarque pour de nombreuses autres de mes photos précédentes (dans ce même topic) que je programme généralement à 900 Ko et qui sortent compressées entre 400 et 800 ko environ. C'est pourquoi ta remarque m'étonne. Mais bon, j'espère que là ça ira.

Edit : la photo de PPdM dont tu parles fait plus de 1 Mo ! Celle de System ci-dessus, presque 2 Mo !

Si je programme la même image à 25 ko de compression avec ce format 1200 x 800, j'obtiens une image complètement dégradée ! Voir ci-dessous. Et je tiens quand même à une taille assez grande (une fois  agrandies dans Toile Libre) ....et à une compression raisonnable de mes images pour éviter toute dégradation.

1421774360.jpg

edit nesthib : %NOINDEX%

Pour l'autre fil désolé mais quel est ton problème technique au juste que je puisse éventuellement ajuster : connexion ? Je ne suis pas sûr que je puisse y faire quelque chose alors...Tu as dû l'expliquer déjà je crois mais je n'ai pas bien compris ou j'ai dû glisser dessus...Je suis technophile à mes heures mais il y a des moments où les questions purement techniques m'assomment.

Même pour l'autre fil, je ne comprends pas ton souci : regarde cette image = http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.ph … #p19014841 = elle fait un poids de 45,49 ko seulement en 1200 x 800 pour la taille ! C'est un souci de poids ou de taille d'image que tu as ? Ou les deux ? Ou de trop faible connexion qui ralentirait l'affichage ? Je ne comprends pas...

#2 Re : -1 »  Vos photos que vous voulez partager... Merci nesthib : voir post #1 » Le 20/01/2015, à 20:00

jackpot
Réponses : 5457

O.K mais je crois bien que c'est un problème de connexion que tu as, c'est clair ! (en plus, je trouve que la connexion au forum rame un peu aujourd'hui...)

#3 Re : -1 »  Vos photos que vous voulez partager... Merci nesthib : voir post #1 » Le 21/01/2015, à 09:10

jackpot
Réponses : 5457

@moko138

Sur ce topic et dans l'autre topic "Quelles photos c'est !!!" : c'est manifestement un gros souci de connexion que tu as et que tu dois essayer de résoudre.Ce n'est pas normal que tu aies si souvent tant de difficultés pour visionner de simples photos (en poids somme toute assez raisonnable en ce qui me concerne puisque je ne poste jamais les fichiers bruts de capteurs qui montent facilement à plus de 1 Mo, voire 2 Mo et même plus ! Je compresse toujours aux environs de 700/ 900 ko mais pour toi je descendrai à 300/400 ko dans ce topic pour préserver quand même la qualité de mes photos en te permettant, j'espère, de les agrandir dans Toile Libre sans trop de difficultés...) J'imagine aussi que tu dois avoir des problèmes de lectures de vidéo...

En espérant en tout cas que tu arriveras à solutionner ton souci de connexion mais ne reste pas comme ça wink

Edit : par ailleurs, question taille de photos là,  j'ai vu sur un autre forum que la lecture peut aussi devenir compliquée sur d'anciens moniteurs 15 pouces ou avec le visionnage sur smartphone ! Un possesseur de smartphone se plaignait auprès d'un autre membre de ne pas pouvoir embrasser d'un seul coup d'oeil ses photos et de devoir faire coulisser sa barre de défilement !

#4 Re : -1 »  Vos photos que vous voulez partager... Merci nesthib : voir post #1 » Le 21/01/2015, à 09:36

jackpot
Réponses : 5457

Cérémonie du thé

1421829304.jpg (Miniature d'accès pour moko = 3 ko)


Sinon en plus grande taille d'accès (15 ko) avant hébergement dans Toile libre (289 ko) ...
1421829304.jpg

#5 Re : -1 »  Vos photos que vous voulez partager... Merci nesthib : voir post #1 » Le 24/01/2015, à 21:14

jackpot
Réponses : 5457

Rallye de Monte-Carlo 2015 dans les Hautes-Alpes cet après-midi : le passage qui m'a le plus impressionné, c'est celui de cette  Ford Fiesta N° 16 au volant de laquelle un ex pilote de F1 gravement accidenté en course de rallye en 2011 : le polonais Robert Kubica

1422130435.jpg

#6 Re : -1 »  Vos photos que vous voulez partager... Merci nesthib : voir post #1 » Le 24/01/2015, à 21:31

jackpot
Réponses : 5457

Rallye de Monte-Carlo 2015 (suite) : le champion du monde des rallyes 2013 et 2014 au volant de sa Volskwagen Polo N° 1 Sébastien Ogier

1422131440.jpg

#7 Re : -1 »  Vos photos que vous voulez partager... Merci nesthib : voir post #1 » Le 24/01/2015, à 21:49

jackpot
Réponses : 5457

Un équipage ukrainien à bord de la DS3 N°17 : PROTASOV Yurii et CHEREPIN Pavlo

1422132552.jpg

#8 Re : -1 »  Vos photos que vous voulez partager... Merci nesthib : voir post #1 » Le 24/01/2015, à 22:09

jackpot
Réponses : 5457

Une Porsche déboule : la n° 20 pilotée par le français François Delecour

1422133732.jpg

#9 Re : -1 »  Vos photos que vous voulez partager... Merci nesthib : voir post #1 » Le 25/01/2015, à 07:29

jackpot
Réponses : 5457

Un équipage féminin à bord de cette Citroën DS3 n° 51 : Charlotte Dalmasso et Marine Delmon

1422167353.jpg

#10 Re : -1 »  Vos photos que vous voulez partager... Merci nesthib : voir post #1 » Le 25/01/2015, à 07:49

jackpot
Réponses : 5457

Le grand Sébastien Loeb ( 9 fois champion du monde des rallyes  de 2004 à 2012 ! ) à bord de sa Citroën DS3 n° 4  n'a pas été très brillant sur cette étape

1422168519.jpg

#12 Re : -1 »  Vos photos que vous voulez partager... Merci nesthib : voir post #1 » Le 26/01/2015, à 09:06

jackpot
Réponses : 5457
GR 34 a écrit :

Sérieusement, excellente photo. smile

Merci. Je l'aime beaucoup aussi celle-ci et si ton topic s'appelait toujours "Les photos dont vous êtes fiers" et bien, je dirais que celle-ci, oui, j'en suis quand même assez fier ! (en toute modestie, hein ! tongue )

#13 Re : -1 »  Qu'est-ce que tu lis en ce moment...? » Le 14/01/2015, à 10:22

jackpot
Réponses : 112

« Qu’on cesse de se palucher à plaisir et bon compte avec le droit de rire de tout et la liberté d’expression. Ce n’est pas sur «ça» qu’on a tiré. C’est sur «nous». Ce qui, tout Charlie que nous prétendons être, n’a rien à voir.
Nous qui, depuis des années, faisons tout, jour après jour, pour pousser des Français arabes à la faute. Ou laissons faire ceux dont c’est l’objectif, l’obsession et le rêve de moins en moins secret.
Zemmour délire : ce ne sont pas jeunes mâles d’origine africaine qui émasculent l’ordre eurocentré. C’est tout l’inverse. Les stats sont là : c’est le jeune Reune ou Reubeu qui, hors exception athlétique ou show-bizeuze, subit une castration économique et sociale. Gâchis industriel et humain dont le testo-rap grosse beat à vantardise membrée constitue alors la dérisoire compensation.
Ce ne sont pas les dessins de Charlie qui sont insultants pour un Français arabe ou un musulman français et qui peuvent alors servir d’allumettes à un prédicateur pyromane. C’est, au quotidien, 24 heures sur 24, l’exclusion sournoise, la commisération larvée, le soupçon sous-entendu, l’émasculation euphémique, l’essentialisation tacite, la novlangue faux derche. »
« Nous avons payé mercredi » Laurent Chalumeau/ Ecrivain/ Article intégral =  http://www.liberation.fr/culture/2015/0 … di_1178559


`
« Après les espoirs déçus du printemps arabe, la majorité du monde arabe se retrouve écrasée entre des tyrannies d’Etat ou du fanatisme religieux. Général Al-Sissi ou Etat islamique - le palindrome est là. Pourtant, un mouvement, encore marginal, mais croissant et significatif - particulièrement en Egypte et en Arabie Saoudite -, existe sur des sites internet créés pour ceux qui, écœurés par la violence jihadiste, rejettent l’islam politique ou l’islam lui-même. Ces apostats (Black Ducks, Freearabs.com, Arab Atheist Network) communiquent dans la peur et courent un grand risque, se détourner de leur religion pourrait entraîner pour eux de lourdes représailles. L’après-Charlie Hebdo doit ressusciter le débat sur la liberté d’expression. Malheureusement pour la pensée libre en Occident, l’attitude de l’islam modéré vis-à-vis de l’apostasie reste pour le moins brouillé. Une conversation civilisée sur la question doit naître »

« Des taches de lumière » Ian McEwan/ Ecrivain/ Article intégral =  http://www.liberation.fr/societe/2015/0 … re_1178558

#14 Re : -1 »  Qu'est-ce que tu lis en ce moment...? » Le 16/01/2015, à 05:34

jackpot
Réponses : 112

Ce mercredi 7 janvier 2015 , Sigolène Vinson, chroniqueuse judiciaire, était présente dans les locaux de « Charlie Hebdo » au moment de la tuerie. Elle a été épargnée in extremis par les deux frères Kouachi. Elle raconte dans Le Monde du 14/1/2015...

Extrait :

"Réfugiée derrière un muret

"Tandis que les balles sifflent dans la pièce, elle parvient à atteindre le bureau de Mustapha et Luce, puis se cache un peu plus loin derrière le muret qui marque la séparation avec celui des maquettistes. Laurent Léger, son voisin de table, est parvenu à se glisser sous le bureau du policier. Adossée au muret, la jeune femme aperçoit Jean-Luc, le maquettiste, qui s’est lui aussi réfugié sous son bureau. Elle entend la scène qu’elle ne voit pas : « Ce n’était pas des rafales. Ils tiraient balle après balle. Lentement. Personne n’a crié. Tout le monde a dû être pris de stupeur. »
Puis tout s’est tu. « Je connaissais l’expression “un silence de mort”… », dit-elle. Le silence, et cette « odeur de poudre ». Sigolène Vinson ne voit rien. Réfugiée derrière le muret, elle entend la mort, elle la sent. Puis elle perçoit des pas qui s’approchent. Elle les mime. Des coups de feu, à nouveau. « Je comprends que c’est Mustapha. » Puis elle voit. « J’ai vu les pieds de Mustapha au sol. » Les pas se rapprochent. Un des tireurs, « habillé comme un type du GIGN », contourne lentement le muret et la met en joue. Il porte une cagoule noire.
« Je l’ai regardé. Il avait de grands yeux noirs, un regard très doux. J’ai senti un moment de trouble chez lui, comme s’il cherchait mon nom. Mon cerveau fonctionnait très bien, je pensais vite. J’ai compris qu’il n’avait pas vu Jean-Luc, sous son bureau. » L’homme qu’elle regarde dans les yeux s’appelle Saïd Kouachi. Il lui dit : « N’aie pas peur. Calme-toi. Je ne te tuerai pas. Tu es une femme. On ne tue pas les femmes. Mais réfléchis à ce que tu fais. Ce que tu fais est mal. Je t’épargne, et puisque je t’épargne, tu liras le Coran. » Elle se souvient de chaque mot."

Le récit entier : http://www.lemonde.fr/societe/article/2 … _3224.html


Philippe Lançon, également chroniqueur à "Charlie Hebdo",  se trouvait lui aussi dans la salle de rédaction au moment de la tuerie. Il a été blessé mais arrive à raconter, déjà.

Extrait :

"Chers amis de Charlie et Libération,

Il ne me reste pour l’instant que trois doigts émergeant des bandelettes, une mâchoire sous pansement et quelques minutes d’énergie au-delà desquelles mon ticket n’est plus valable pour vous dire toute mon affection et vous remercier de votre soutien et de votre amitié. Je voulais vous dire simplement ceci : s’il y a une chose que cet attentat m’a rappelée, sinon apprise, c’est bien pourquoi je pratique ce métier dans ces deux journaux – par esprit de liberté et par goût de la manifester, à travers l’information ou la caricature, en bonne compagnie, de toutes les façons possibles, même ratées, sans qu’il soit nécessaire de les juger.
J’y pensais dans la minute horriblement silencieuse qui a suivi le départ des tueurs aux jambes noires - je n’ai rien vu d’autres d’eux, allongé où je l’étais parmi mes compagnons morts, à moitié sous la table de la conférence de rédaction, tout au fond ; j’y pensais en regardant le corps le plus proche, celui de mon ami et ce jour-là voisin de tablée Bernard Maris, qui n’a jamais laissé ses fonctions limiter l’expression de ses enthousiasmes et de ses curiosités. Il venait de parler du roman de Michel Houellebecq, que nous aimons, et je l’avais engueulé…"

Son récit entier : http://www.liberation.fr/societe/2015/0 … es_1180088


A propos de l'invention du slogan « Je suis Charlie » : comment est-il né ? Qui l'a crée ?

Réponse ici :

"Mercredi matin, la fusillade à Charlie Hebdo fige toute activité à la rédaction. Sidéré devant mon écran, je dois traduire la foule d’émotions qui m’ébranle. Meurtri par le fait d’appartenir à un monde où il est possible d’assassiner des hommes pour avoir fait des dessins, j’appose «Je suis» à «Charlie». Et l’image «Je suis Charlie» est née. Elle est synonyme de «Je suis libre» et de «Je n’ai pas peur»."

Récit entier de Joachim Roncin : http://www.liberation.fr/societe/2015/0 … ie_1180024

#15 Re : -1 »  Qu'est-ce que tu lis en ce moment...? » Le 16/01/2015, à 06:05

jackpot
Réponses : 112

Après les récits, quelques nouvelles réflexions, analyses et tentatives de recul sur le même sujet .

« Que reste-t-il de la liberté d'offenser ? » par Ruwen Ogien, philosophe et directeur de recherche au CNRS

Extrait :
« Parmi les justifications les plus fortes du principe de la liberté d’expression, il me semble que la plus convaincante reste celle de John Stuart Mill. Elle implique qu’il faut distinguer aussi clairement que possible les offenses et les préjudices.
Les offenses sont des actes qui provoquent des émotions négatives, comme le dégoût ou la colère, mais pas de dommages physiques concrets à des individus particuliers. Il peut s’agir de représentations écrites ou visuelles qui causent au pire des crimes imaginaires ou des crimes sans victimes, c’est-à-dire des réactions de répulsion qui visent des actes dans lesquels on ne peut pas identifier une victime au sens concret du mot.
Ainsi, les anges et les dieux ne font pas partie de la classe des êtres qui pourraient être littéralement des victimes et toute atteinte à leur égard est une offense et non un préjudice.
Parlant de ce genre d’offense, Mill citait Tacite : «Les offenses commises vis-à-vis des dieux sont l’affaire des dieux.» Il ajoutait ironiquement : «Il reste à prouver que la société ou l’un de ses fonctionnaires a reçu d’en haut le mandat de venger toute offense supposée au Tout-Puissant qui ne constitue pas également un tort infligé à nos semblables. (1)»
De leur côté, les préjudices sont des actes qui causent ou peuvent causer des dommages concrets graves et évidents à des individus particuliers. Dans le domaine de la liberté d’expression, on peut parler de préjudices à propos de la diffusion de rumeurs infondées qui portent atteinte à la réputation d’une personne. On pourrait dire aussi que les discours de haine qui appellent clairement à la persécution, la déportation ou l’élimination physique d’une personne ou d’une population spécifique sont des préjudices et pas seulement des offenses. »

Article entier :
http://www.liberation.fr/societe/2015/0 … er_1179934


Auteur de travaux sur la violence, la prison et l'humour, le psychanalyste Jacques André se penche sur l'immense élan collectif qui a suivi les attaques tétanisantes de la semaine dernière.

Interview intitulé « Dieu, c'est un autre nom pour le surmoi ».

Extrait :
« - Qu’est-ce qu’un psychanalyste peut dire de ce qui s’est passé la semaine dernière ?
- La position du psychanalyste est tellement mêlée à celle du citoyen… Pour ma part, je n’ai jamais connu de moment comme ça, où la vie psychique collective est à ce point prévalente. Et pas juste parce qu’il devient quasi incorrect d’évoquer sa vie personnelle au regard de l’immensité de ce qui se passe.
Je pourrais parler de ce qui se passe pour moi. Je ne me sens plus seulement le fils d’une histoire familiale, d’une filiation parentale, comme tout le monde, mais aussi le fils d’une culture, d’une philosophie, d’un esprit, d’une nation même. Moi qui ai horreur du nationalisme, c’est comme si ce mot reprenait un sens. Le mot «peuple» aussi, qu’on manie habituellement à tort et à travers, comme si cet être psychique collectif acquérait pour une fois une cohérence.
Il faut un événement comme celui-là pour s’apercevoir que cette histoire - et pas juste l’histoire de France, on voit bien que c’est l’histoire des idées, de la démocratie - est inscrite, et transmise. Ce qu’on n’a pratiquement aucun moyen de repérer dans d’autres circonstances. Bon, Charlie Hebdo, ce n’est pas Voltaire mais, en même temps, il y a quelque chose qui passe par le boulevard Voltaire, de la République à la Nation. C’est très étonnant de découvrir à quel point nous sommes habités par ça, à notre insu. »

Interview complet : http://www.liberation.fr/societe/2015/0 … oi_1180025


« Lois antiblasphème pour mieux persécuter » par Joëlle  Fiss, Consultante, spécialiste des droits de l'Homme

Extrait :
« Pourquoi le blasphème est légal si l’incitation à la haine raciale, ou religieuse, est interdite ? Parmi les arguments d’une grande partie de l’opinion publique dans le monde musulman (et non seulement les islamistes), les caricatures de Charlie Hebdo blessent au cœur de leur identité. Certains vont jusqu’à soutenir des lois antiblasphème, qui visent à criminaliser toute insulte contre la religion ou les symboles religieux, au nom de l’antiracisme. Le droit français interdit certains discours dans l’espace public. Ainsi, l’incitation à la haine raciale, ou religieuse, constitue une infraction pénale en France et peut déclencher des sanctions. Il faut donc faire la distinction entre les lois antiblasphème et les lois contre l’incitation à la haine. »

Suite de la réflexion : http://www.liberation.fr/monde/2015/01/ … er_1179929


"Mahomet, une image très sensible" par Bernadette Sauvaget

"- Pourquoi la figure de Mahomet provoque-t-elle de si fortes polémiques ?

- C’est une des figures sacrées de l’islam, presque l’équivalent du Christ, pointe le chercheur et psychanalyste Fethi Benslama. Pourtant, ce n’était pas le cas dans les premiers siècles de l’islam.» Pour l’historienne Jacqueline Chabbi, spécialiste des origines de l’islam, la figure du Prophète a de fait évolué. «Nous n’avons que très peu d’éléments historiques sur lui, explique-t-elle. Mais, dans le Coran, c’est un homme comme les autres, essuyant même des caricatures en parole. Ses adversaires le traitent ainsi de "châtré" car il n’a pas de fils survivant.» Selon l’historienne, c’est au IXe siècle, au moment où de nombreux chrétiens et juifs se convertissent à l’islam que la figure de Mahomet est, d’une certaine façon, «sacralisée», devenant un modèle pour ces nouveaux musulmans. Né au XVIIIe siècle en Arabie Saoudite, le wahhabisme, matrice des fondamentalismes en islam, met très fort l’accent sur cette figure «sacralisée» du Prophète."

Article entier : http://www.liberation.fr/societe/2015/0 … le_1180090

#16 Re : -1 »  Qu'est-ce que tu lis en ce moment...? » Le 17/01/2015, à 07:37

jackpot
Réponses : 112

"Aujourd'hui, le Prophète est aussi "Charlie" " par Soufiane Zitouni Professeur de philosophie au lycée Averroès à Lille.

Extraits :

"Voici une tradition prophétique islamique (hadith) que j’aime raconter à mes élèves de terminale : un jour, un compagnon du prophète Mohamed surprend celui-ci en train de pleurer, et lui demande la raison de ces larmes qui lui fendent le cœur. Le Prophète lui répond alors entre deux sanglots : «J’ai vu que dans le futur j’allais devoir témoigner contre ma propre communauté.» Et je pose ensuite cette question à mes élèves : «Ce futur sur lequel pleurait le Prophète de l’islam, n’est-ce pas notre propre époque ?

(...)

J’ai raconté ce hadith mardi à une classe de terminale dans laquelle les élèves sont majoritairement musulmans, et où il y a des filles voilées et d’autres non voilées. Je leur ai raconté cette histoire en ayant à l’esprit la une du Charlie Hebdo, renaissant de ses cendres, révélée par les médias la veille de sa sortie, mais aussi un dessin de Cabu tellement juste et si peu compris par beaucoup de musulmans, malheureusement, montrant un prophète de l’islam en colère s’exclamant : «C’est dur d’être aimé par des cons !» J’atteste ici en tant que citoyen français de culture musulmane de l’authenticité de ce hadith relayé par Cabu, paix à son âme !

(...)

Pourquoi tant de musulmans manquent aussi cruellement d’humour, de recul, de sérénité dès que l’on touche à un tabou, un dogme, un interdit auquel ils sont jalousement attachés ? Prenons l’exemple de l’interdiction de la représentation du Prophète. Un sacré tabou au sein de l’islam ! Mais un tabou indéboulonnable vraiment ? J’ai été très proche un temps d’une confrérie soufie, la Tariqa Alawiya, dont le guide spirituel vivant en France est le cheikh Khaled Bentounès. En 2009, à l’occasion du centenaire de cette confrérie, le cheikh Bentounès a édité un bel album, d’une grande richesse iconographique, dans lequel il a osé publier des miniatures persanes représentant le prophète Mohamed, en considérant sereinement que ces représentations faisaient partie du patrimoine de l’islam, et qu’il n’y avait pas toujours eu, dans l’histoire de cette religion, un consensus des savants musulmans quant à l’interdiction de ce type de représentation. Comme il fallait s’y attendre, une polémique violente a immédiatement éclaté dans la presse algérienne, provoquée par deux institutions islamiques de poids, le Haut Conseil islamique et l’Association des oulémas, celle-là même qui combattit avec acharnement les confréries soufies du temps de la colonisation française en les accusant de superstitions non conformes à la charia et d’accointances coupables avec l’envahisseur. Ces mêmes institutions islamiques ont aussi accusé le cheikh Bentounès d’avoir associé dans son album commémoratif le sceau de l’émir Abdelkader à l’étoile de David, symbole du sionisme selon eux, alors qu’il ne faisait que reprendre le symbolisme profond et commun à l’islam et au judaïsme du sceau de Salomon. Mais l’ignorance de ces prétendus «savants» de l’islam (ouléma veut dire «savant» en arabe) nous aura permis au moins de découvrir avec enchantement dans la même presse algérienne, et cela grâce à la pugnacité du cheikh Bentounès, que nombre d’édifices musulmans en Algérie recèlent dans leur architecture ou leur mobilier ce «symbole du sionisme». Est-ce à dire, alors, que la connaissance serait sœur de l’humour ? A cette question, je réponds sans hésitation, oui ! Ils sont risibles ces pseudo-savants de l’islam qui connaissent si mal leur religion et son patrimoine universel ! Mais ils sont risibles tant qu’ils ne passent pas au stade de la kalachnikov ou de l’attentat dit «kamikaze» pour répondre à ceux qu’ils perçoivent comme des ennemis de l’islam. Rappelons-nous que le prophète Mohamed lui-même disait que «l’encre du savant est plus précieuse que le sang du martyr».

Article entier : http://www.liberation.fr/societe/2015/0 … ie_1180802

#17 Re : -1 »  Qu'est-ce que tu lis en ce moment...? » Le 18/01/2015, à 17:32

jackpot
Réponses : 112

"MERCREDI 7 JANVIER 2015 : NOTRE 11 SEPTEMBRE" par Michel Onfray (écrivain/philosophe)

"- Il est 11h50 ce mercredi 7 janvier 2015 quand arrive sur l’écran de mon portable cette information qu’une fusillade a lieu dans les locaux de Charlie-Hebdo. Je n’en sais pas plus, mais que des tirs nourris aient lieu dans la rédaction d’un journal est de toute façon une catastrophe annoncée. Au fur et à mesure, j’apprends avec consternation l’étendue des dégâts ! Cabu, Charb, Wolinski, Tignous, Bernard Maris… On annonce dix morts, deux policiers, des blessés en nombre, « une boucherie » est-il dit… A 12h50, j’ai tweeté « Mercredi 7 janvier 2015 : notre 11 septembre », car je crois en effet qu’il y aura un avant et un après. Les choses ne font que commencer."

Totalité de l'article paru dans "Le Point" du 10/1/2015 : http://mo.michelonfray.fr/non-classe/li … vier-2015/

#18 Re : -1 »  Qu'est-ce que tu lis en ce moment...? » Le 21/01/2015, à 16:22

jackpot
Réponses : 112

"CHARLIE : ETHIQUE DE CONVICTION CONTRE ETHIQUE DE RESPONSABILITE" par Didier Fassin, professeur de Sciences Sociales à l'Institute for Advanced Study de Princeton

Extrait :

"Le sociologue allemand Max Weber peut nous aider sur ce plan. Dans une conférence fameuse sur la politique, il écrit que «toute activité orientée selon l’éthique peut être subordonnée à deux maximes totalement différentes et irréductiblement opposées». D’un côté, «l’éthique de conviction» repose sur le principe kantien du devoir : il faut agir en fonction de principes supérieurs auxquels on croit. De l’autre, «l’éthique de responsabilité» relève de la philosophie conséquentialiste : il faut agir en fonction des effets concrets que l’on peut raisonnablement prévoir. Bien sûr, précise le sociologue, «cela ne veut pas dire que l’éthique de conviction est identique à l’absence de responsabilité et l’éthique de responsabilité à l’absence de conviction.» Néanmoins, face à une décision politique engageant des choix éthiques, l’une ou l’autre de ces positions prévaut : «Lorsque les conséquences d’un acte fait par pure conviction sont fâcheuses, le partisan de cette éthique n’attribuera pas la responsabilité à l’agent, mais au monde, à la sottise des hommes ou à la volonté de Dieu qui a créé les hommes ainsi. Au contraire, le partisan de l’éthique de responsabilité comptera justement avec les défaillances communes de l’homme et il estimera ne pas pouvoir se décharger sur les autres des conséquences de sa propre action pour autant qu’il aura pu les prévoir.» Homme de conviction, Max Weber penche cependant vers l’éthique de responsabilité."

Article entier : http://www.liberation.fr/societe/2015/0 … te_1184055

#19 Re : -1 »  Qu'est-ce que tu lis en ce moment...? » Le 22/01/2015, à 08:16

jackpot
Réponses : 112

"Quelle laïcité à l'égard de l'islam ?" par Jean-Marc Lévy-Leblond, physicien et essayiste

Début de l'article :

"Certaines voix ont récemment imputé aux journalistes de Charlie Hebdo une attitude «imprudente» dans leur traitement de l’islam. Mais la verve de Charlie Hebdo s’est exercée contre toutes les religions, sans en épargner aucune. Soit on estime qu’ils ont été imprudents ou provocateurs aussi par rapport au christianisme et au judaïsme, soit on leur accorde la même liberté à l’égard de l’islam. La première posture est sans doute défendable, et alors il faut l’expliciter et l’argumenter. Mais demander plus de «prudence» spécialement à l’égard de l’islam relève d’une dangereuse singularisation et équivaut à considérer que ce n’est pas une religion «comme les nôtres», ce qui est exactement la position de ceux qui stigmatisent l’islam en tant que tel - même si c’est parfois avec de bonnes intentions (de la «stigmatisation positive» ?)"

Suite de l'article entier : http://www.liberation.fr/societe/2015/0 … am_1184048


"La vieille Europe et son théâtre d'ombres" par Raphaël Liogier, sociologue et philosophe

Extrait :

"Alors, pourquoi ces meurtriers fous furieux crient-ils au ciel, en appellent à Allah, à Mohammed, à Al-Qaeda ? Est-ce parce qu’ils feraient partie de la «communauté» de certains musulmans qui se seraient progressivement radicalisés ?

Disons le tout net : ce n’est pas le profil des jihadistes actuels. Dans les années 90, et jusqu’au début 2000, nous avions effectivement des personnalités théologiquement radicalisées, avec une éducation religieuse (et souvent un cursus universitaire), correspondant aux individus qui sont à l’origine des attentats du 11 septembre 2001. Aujourd’hui, c’est très différent, nous avons des jeunes frustrés, qui finissent par prendre au sérieux la mise en scène collective qui leur assigne le rôle du jihadiste dont on a si peur. Ce rôle, monstrueux pour «nous», devient désirable pour «eux», justement parce qu’il est monstrueux pour nous. Leur folie se nourrit du sentiment de l’humiliation, du ressentiment et du désir de vengeance et d’héroïsme. Ils s’improvisent soudain jihadistes, non pas progressivement, mais soudainement, j’y tiens."

Article entier : http://www.liberation.fr/societe/2015/0 … es_1184050

#20 Re : -1 »  Qu'est-ce que tu lis en ce moment...? » Le 22/01/2015, à 17:38

jackpot
Réponses : 112

« Avis à mon exécuteur » de Romain Slocombe.

Voici le personnage central du livre auquel Romain Slocombe  redonne vie dans un récit-fiction passionnant : http://fr.wikipedia.org/wiki/Walter_Krivitsky

Et avec ce roman nous avons droit en quelque sorte à « un livre dans le livre »...

2012 : un passant retrouve, en Suisse dans les poubelles d'un vieil homme originaire d'Europe centrale, mort d'une crise cardiaque, de vieux livres et une grosse liasse de documents dactylographiés pour la plupart et souvent en russe : ...le manuscrit d'un livre : "le Grand Mensonge" - les crimes secrets de Staline en Russie, en France et en Espagne, et ma rupture avec le parti bolchevik et le communisme par Victor Krebnitsky ancien agent du renseignement soviétique en Europe".

Romain Slocombe nous dévoile ce livre : alors fiction, récit autobiographique ou livre d'espionnage ou d'histoire... ?

Les « mémoires » du général russe Victor Krebnitsky ancien agent du renseignement soviétique, nous en apprennent beaucoup sur le régime soviétique, la vie de ses agents à Moscou et dans le monde, la paranoïa du régime et de Staline, les épurations pour cause de complots supposé, les mots ou écrits qui peuvent vous faire exécuter d'une balle dans la nuque, les machinations policières et judiciaires, la méfiance généralisée : l'ami de toujours pouvant être celui qui vous tuera...
Mais le livre "le Grand Mensonge" nous dévoile également des secrets d'histoire, cachés : Lénine empoisonné par Staline, Staline faisant le jeu d'Hitler en exécutant les réfugiés antinazi, Staline volant l'or des espagnols pendant la guerre civile, un régime stalinien qui "donne aux services secrets russes à l'étranger la mainmise sur le recrutement des volontaires internationaux qui affluaient pour défendre la République contre le fascisme.....la possibilité d'une révolution "trotskiste" en Espagne représentait pour Staline le pire des cauchemars", et donc exécutant des volontaires trotskistes. Et surtout : Staline malade à l'idée qu'on puisse détenir une preuve (possible ) de son passé d'agent provocateur tsariste (possible) dans l'Okhrana (et éliminant impitoyablement tous les détenteurs de ce secret d'état pour cette raison.

Quand on termine ce polar vraiment époustouflant, on regarde s'il n'y a pas un agent du NKVD planqué sous son lit, des micros cachés dans sa chambre et 2 mecs bizarres en imperméables bleus qui vous guettent dans la rue pour vous faire la peau, tôt ou tard, vous le communiste fidèle au Petit Père des Peuples paranoïaque qui aurait fait assassiner son ombre si cela avait été possible.

Seul reproche : trop de personnages qui défilent, trop de noms propres auxquels il faut en plus ajouter les pseudos de couverture...On s'y perd un peu. Mais c'est vraiment prenant ! 8/10

http://www.laffont.fr/site/avis_a_mon_e … 35563.html

#21 Re : -1 »  Quelles photos c'est !!! » Le 14/01/2015, à 17:41

jackpot
Réponses : 518

Francis Wolff (1908-1971) fut photographe et producteur américain de jazz. Il fut le cofondateur du célèbre label américain de jazz, Blue Note Records. Il est connu pour ses photographies utilisées sur les couvertures des albums de ce label.

horacesilver.jpg
Horace Silver


doncherry.jpg
Don Cherry


artblakey.jpg
Art Blakey


jeudi_hank_mobley_alfred_lion_-rfrancis_wolff_ok.jpg?itok=2EABqOkV
Hank Mobley (au premier plan) et Alphred Lion (au second plan)


p20134i3376.jpg?enlarge=false&matte=true&matteColor=black&quality=0.85
Là, je n'ai pas trouvé d'indications de noms de ces deux musiciens.

#22 Re : -1 »  Quelles photos c'est !!! » Le 17/01/2015, à 08:35

jackpot
Réponses : 518

Photo de Soe Zaya Tun (Gamins jouant au ballon dans le village d'une tribu Naga, à Yansi en Birmanie)


2015-01-09T123421Z_201309628_LM2EB18140O01_RTRMADP_3_MYANMAR-NAGA-WIDERIMAGE.jpg

#23 Re : -1 »  Quelles photos c'est !!! » Le 20/01/2015, à 19:57

jackpot
Réponses : 518

L'artiste italienne Cristina Guggeri imagine en photomontage les puissants de ce monde aux toilettes dans une série intitulée : « Les puissants de ce monde sur le trône ».

Vous  reconnaîtrez ces trois premiers aisément !

                          photomontage-presidents-toilettes-Cristina-Guggeri.jpg


Tiens, en voici un autre qui se lâche ! mad Mon Dieu, j'imagine le bronze et son smell ! hmm

Silvio-Berlusconi.jpg


Même le Pape en profite pour une méditation spécifique...Que c'est dur d'avoir un corps quand on se veut Pur Esprit ! lol

Le-Pape-Francois.jpg


Et le tsar de toutes les Russies ? Pas vraiment concerné, pas vraiment son truc, on dirait...
Vladimir-Poutine.jpg

Bon, moi ça m'a fait sourire. Vous, je ne sais pas... tongue

#24 Re : -1 »  Quelles photos c'est !!! » Le 21/01/2015, à 16:28

jackpot
Réponses : 518

lol

Edit : celui que je trouve trop drôle c'est celui de Berlusconi !