Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Ubuntu 16.04 LTS
Commandez vos DVD et clés USB Ubuntu-fr !

Si vous avez des soucis pour rester connecté, déconnectez-vous puis reconnectez-vous depuis ce lien en cochant la case
Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites.

nombre réponses : 25

#0 Re : -1 »  Topic des couche-tard (septante-deux) » Le 23/12/2016, à 01:26

Sir Na Kraïou
Réponses : 1 254

Bon. De toute évidence, c’est parti pour finir en confiture. neutral

#2 Re : -1 »  Topic des couche-tard (septante-deux) » Le 23/12/2016, à 02:40

Sir Na Kraïou
Réponses : 1 254

Chuis invité, dans une mairie de Paris, à la «réception donnée à l’occasion de la Nouvelle Année en l’honneur des forces de securité, de protection civile et militaire et des Anciens Combattants». cool Ça en jette, non?! yikes

#4 Re : -1 »  Topic des couche-tard (septante-deux) » Le 24/12/2016, à 02:17

Sir Na Kraïou
Réponses : 1 254

Bon, bah puisque c’est, j’vais classiquement bouder avec mon doudou et mon super mouton ! yikes

#5 Re : -1 »  Topic des couche-tard (septante-deux) » Le 30/12/2016, à 19:07

Sir Na Kraïou
Réponses : 1 254

En terme de casque… Perso, j’en ai super marre qu’ils claquent tout le temps. Et comme ils claquent toujours au niveau de la prise, je vais finir par craquer pour un sans fil. neutral

#6 Re : -1 »  Topic des couche-tard (septante-deux) » Le 30/12/2016, à 19:12

Sir Na Kraïou
Réponses : 1 254

Ouais, c’est un peu ce qui me freine.

Y a mon neveu, aussi, qui a un casque avec le walkman directement intégré dedans, ça a l’air chouette.

#7 Re : -1 »  Topic des couche-tard (septante-deux) » Le 01/01/2017, à 22:28

Sir Na Kraïou
Réponses : 1 254

J’ai lu Histoire du silence, d’Alain Corbin. Chuis déçu. Je pensais que ce serait un livre d’histoire, mais c’est plus un recueil de citations littéraires, et j’ai du mal à voir la perspective historique. C’est plutôt rare que l’auteur détermine des spécificités selon les époques: les citations sont organisées par thèmes, et du coup, ça mélange un peu toutes les époques entre la Renaissance et aujourd’hui, voire parfois l’antiquité (alors que le sous-titre indique « de la Renaissance à nos jours »).

Le postulat, c’est que pour l’histoire des mentalités, on peut faire revivre les univers mentaux disparus à travers des citations d’écrivains. À la limite, je veux bien, parce que c’est effectivement une histoire qui ne laisse pas de trace matérielle… Mais il faudrait justifier en permanence en quoi une citation, un auteur, une œuvre, est représentatif de son époque, dans quelle mesure, et avec quelles limites… J’ai pas le sentiment d’avoir vu ça, passé l’intro, ou alors très ponctuellement, l’argumentation et l’analyse ne sont pas renversantes. Du coup, des fois ça fait tiquer: citer le Le rivage des Syrtes, ça fait très classe…
Sir.png
Mais c’est représentatif de quoi ? C’est une fiction complète, dans un univers imaginaire, par un auteur qui doit avoir un lectorat de mille personnes dont 999 profs de lettres ou d’histoire et qui n’est pas représentatif de grand chose.

En fait, la plus grosse périodisation, c’est un énorme jugement de valeur : la différence entre un aujourd’hui trop bavard et « avant», avec un passé plutôt idéalisé en terme de silence (« Désormais il est difficile de faire silence, ce qui empêche d’entendre cette parole intérieure qui calme et qui apaise. La société enjoint de se plier au bruit afin d’être partie du tout plutôt que de se tenir à l’écoute de soi»).

Et en plus, c’est limite incohérent : il écrit que «certes, quelques randonneurs solitaires, des artistes et des écrivains, des adeptes de la méditation, des femmes et des hommes retirés dans un monastère, quelques visiteuses de tombes et, surtout des amoureux qui se regardent et se taisent sont en quête de silence et restent sensibles à ses textures. Mais ils sont comme des voyageurs échoués sur une île, bientôt déserte, dont les rivages sont rongés ». Mais après, tout le livre est basé sur des citations d’auteurs du passé : en quoi ces écrivains du passé seraient plus représentatifs de leur époque que ne le seraient les écrivains du présent qu’il présente comme une minorité ?

Plus loin, il mentionne même un auteur qui, dans le silence, entend au loin les voix et les chants des paysans (p. 33) : du coup, ça montre bien que dans ce passé idéalisé, les gens étaient aussi bruyants.

Par ailleurs, il considère que ce qui distingue l’aujourd’hui et l’avant idéalisé, c’est la médiatisation, le bruit permanent des médias, des réseaux. Mais après, il parle de Thoreau («Sans doute est-ce Henry David Thoreau qui a le plus méticuleusement analysé le lien plus général qui unit le silence aux choses de la nature» (etc.), p. 34), et justement, à son époque, Thoreau était comme lui, déjà, un grognon qui fustigeait la société de son temps (face à un passé déjà idéalisé) et la place des médias, de leur bruit permanent…

Puis le discours sur le silence du passé s’en trouve parfois complètement intemporel («durant des siècles », p. 113), « dans le passé, les hommes d’occident », p. 9, etc.), ou brouillé et pas du tout explicité (le chapitre sur Claudel qui traite de la peinture hollandaise, ça nous apprend des choses sur l’époque de Claudel, ou sur celle de la peinture hollandaise ?).

De plus, le livre ne prend pas du tout en compte certains faits qui ont été mis en lumière par d’autres historiens, par exemple, il y a toute une partie sur l’orient vu par les écrivains (p. 40 et après), sans une seule mention des théories de Saïd et d’autres, et il prend pour argent comptant le discours de ces écrivains (alors qu’on a quand même dit que leur regard était orienté par leur préjugé). Pareil avec «les paysans », je trouve que le discours est vachement cliché.

Finalement, je trouve que c’est plus un essai littéraire, qui se la pète un peu (regardez comme je suis cultivé et comme j’ai plein de références). Comme je suis un peu un ignorant, ça a tendance à me saouler : genre, les listes d’œuvres picturales mentionnées et pas reproduites (p. 118… bon, il y a en a quand même quelques unes qui sont reproduites, c’est mieux que rien), ou les commentaires du genre « arrêtons-nous sur l’œuvre bien connue d’Arnold Böcklin » (p. 119) (tu n’connais pas Arnold Böcklin, pauvre naze?!). Avec des commentaires plus esthétiques qu’historiques, parfois, même («ce que dit aussi, avec moins de talent, Félicien David», p. 43).


Bon, après, il y a quand même des chapitres qui m’ont intéressé, genre le quatrième (sur l’apprentissage du silence), le cinquième (sur Joseph) et le septième (sur les tactiques du silence), y a des exemples assez précis sur les mentalités (des élites…) autour du silence, sur la façon dont il est perçu, considéré, valorisé.

#8 Re : -1 »  Topic des couche-tard (septante-deux) » Le 05/01/2017, à 02:04

Sir Na Kraïou
Réponses : 1 254

J’ai lu Confiteor de Jaume Cabré.
http://next.liberation.fr/livres/2013/0 … urs_934664

C’est vraiment un bouquin surprenant, je n’avais jamais lu un truc comme ça.

#9 Re : -1 »  Topic des couche-tard (septante-deux) » Le 05/01/2017, à 02:31

Sir Na Kraïou
Réponses : 1 254

L’autre jour, j’ai causé avec un gars qui est urgentiste, et qui, à la base, est anesthésiste-réanimateur. J’veux faire ça, quand cherai grand ! yikes

#10 Re : -1 »  Topic des couche-tard (septante-deux) » Le 07/01/2017, à 04:39

Sir Na Kraïou
Réponses : 1 254

Schgrmbl.

#11 Re : -1 »  Topic des couche-tard (septante-deux) » Le 08/01/2017, à 04:14

Sir Na Kraïou
Réponses : 1 254

Schgrrrrrrrrrrmbl.

#12 Re : -1 »  Topic des couche-tard (septante-deux) » Le 08/01/2017, à 04:26

Sir Na Kraïou
Réponses : 1 254

Avec tous les séismes en Bretagne, on va finir par se détacher de la France et se barrer en Amérique ! yikes Comme ça, je pourrai aller embêter Ras’, lui piquer sa poutine, et apprendre à faire du monocycle !

#13 Re : -1 »  Topic des couche-tard (septante-deux) » Le 08/01/2017, à 19:11

Sir Na Kraïou
Réponses : 1 254

Ras’, je connais, j’y jouais avec mes cousins, chez eux, quand j’étais gosse, c’était grave cool.

#14 Re : -1 »  Topic des couche-tard (septante-deux) » Le 08/01/2017, à 19:17

Sir Na Kraïou
Réponses : 1 254

(on jouait à Worms 2)

#15 Re : -1 »  Topic des couche-tard (septante-deux) » Le 10/01/2017, à 20:53

Sir Na Kraïou
Réponses : 1 254
Le Rouge a écrit :

La probabilité que je fasse un post-doc à Paris l'année prochaine vient soudainement d'augmenter significativement.

Le seul truc intéressant, à Paris, c’est qu’on peut faire du réseau de secours…

#16 Re : -1 »  Topic des couche-tard (septante-deux) » Le 10/01/2017, à 21:19

Sir Na Kraïou
Réponses : 1 254

Le RER C, il est quand même spécial, par rapport aux autres.

#17 Re : -1 »  Topic des couche-tard (septante-deux) » Le 10/01/2017, à 21:32

Sir Na Kraïou
Réponses : 1 254

Bah chais pas, moi je prends surtout le E et le B, parfois aussi le A, quand je vais à Paris, ils sont à peu près compréhensibles et normalement chiants/en retard/bordéliques. Alors que le C, déjà, rien qu’à regarder le plan, tu chopes une migraine, genre ça a été conçu par un bébé décérébré sous acide perimé.

#18 Re : -1 »  Topic des couche-tard (septante-deux) » Le 12/01/2017, à 12:46

Sir Na Kraïou
Réponses : 1 254

En acier de Damas! yikes

#19 Re : -1 »  Topic des couche-tard (septante-deux) » Le 12/01/2017, à 12:50

Sir Na Kraïou
Réponses : 1 254

http://www.liberation.fr/france/2017/01 … se_1540698

Son avocate joue sur la même corde : «Ce jeune homme de 37 ans…

Un jeune homme de trente-sept ans… roll

#20 Re : -1 »  Topic des couche-tard (septante-deux) » Le 12/01/2017, à 21:57

Sir Na Kraïou
Réponses : 1 254
PPdM a écrit :

Souple ou dur il faut choisir !

That’s what she said.

#21 Re : -1 »  Topic des couche-tard (septante-deux) » Le 13/01/2017, à 21:29

Sir Na Kraïou
Réponses : 1 254

Demain, réseau. smile

#22 Re : -1 »  Topic des couche-tard (septante-deux) » Le 16/01/2017, à 23:59

Sir Na Kraïou
Réponses : 1 254
Mornagest a écrit :

Pfou, ma première c'était Breezy, bande de gamins.

Les vrais, les purs, les durs, ils ont commencé avec la 4.04. neutral

#23 Re : -1 »  Changer son pseudo » Le 12/01/2017, à 12:47

Sir Na Kraïou
Réponses : 932

Et voilà. smile

#24 Re : -1 »  Jeux de société portables » Le 30/12/2016, à 19:04

Sir Na Kraïou
Réponses : 3

Cool, merci pour les idées ! Le loup garou, j’ai déjà, mais le soucis, c’est qu’on n’est jamais assez.

M’demande si je ne devrais pas me trouver un club de jeu, pour en découvrir. Parce qu’en lisant les descriptions, à chaque fois, je me dis que mouais, alors qu’en y jouant, on voit bien que c’est fun.