Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.
nombre réponses : 25

#0 Re : -1 »  #Gaza : le topic de tous ces crimes de guerre d'Israël » Le 25/07/2014, à 12:59

side
Réponses : 149
Jane Adas a écrit :

Pastor has met with Hamas leaders in Damascus for the past 15 years. Most of them, he noted, have advanced degrees, are not fanatic, and send their children to secular schools. They have agreed to accept a final status arrangement, whether one or two states, so long as it is approved by a majority of the Palestinian population—even if Hamas is not in agreement with it. Senior Hamas leader Khaled Meshal told Pastor that Hamas is pragmatic and would use nonviolence if it would work. Pastor pointed out that Hamas had already stopped using suicide bombers in 2005 and was able to stop the rockets into southern Israel during the cease-fire which preceded Israel's "Operation Cast Lead." When Pastor asked about the Hamas Charter, Meshal replied that it is a piece of history and no longer relevant, but cannot be changed for internal reasons.

Pastor surmised that those who quote the charter rather than more recent Hamas statements use it as an excuse to ignore Hamas.

Mazin Qumsiyeh on the History and Practice Of Nonviolent Palestinian Resistance

Robert A. Pastor


Des bases saines pour un Topic sain et intellectuellement honnête. Ne me remerciez pas.

#1 Re : -1 »  #Gaza : le topic de tous ces crimes de guerre d'Israël » Le 25/07/2014, à 16:17

side
Réponses : 149
Sauzee a écrit :

les idées de gauche sont plutôt majoritaires ici??.

Bah ça tu vois, ça me ferais mal.

C'est toujours la même question au final : qu'est-ce que la gauche ?

Parce que si je considère que la gauche c'est la ligne politique qui me correspond le plus (et c'est effectivement ce que je considère parce que je suis un gros réac' et que les vieilles définitions des vieux courants politiques me conviennent mille fois plus que les interprétations foireuses postmoderne) et bien je peux t'assurer, étant moi-même un participant troll des topics politiques et cie que les idées de gauche sont largement minoritaires dans ce forum.

Y'a du libéral-libertaire à la pelle, ça oui, mais pour moi ce n'est pas être de gauche.

Y'a aussi un bon vieux paquet d'ultraconservateurs et néo-réactionnaires qui fleurent bon le fascisme lattent et la xénophobie ordinaire. Je lis des choses dans certains topics que je trouve extrêmement choquantes, et pour me choquer, je t'assure, faut se lever de bonne heure.
J'ai parfois honte de trainer sur ce forum et de batifoler dans le milieu libriste vu le niveau de droitisme qui s'y déploie.

Sauzee a écrit :

(le lien de Side en est un exemple lumineux: le mec qui a vu le mec qui a vu l'ours, et l'ours lui aurait dit que...le Hamas a une chartre dégueulasse qui ne pas reflète la philosophie du Hamas. Ben voyons: le  Hamas nouveau s'écrit donc Maso).

C'est marrant parce que je suis d'accord avec ton appréciation générale sur l’évolution du forum au sujet des topics plus ou moins politiques.


Le Hamas a une Charte dégueulasse et ne s'y réfère plus vraiment. Tu peux prendre ça pour argent comptant ou dire que non, que les fondements sont pourris et que donc le Hamas est tout pourri.
Je te sort les fondements de toutes sociétés considérées actuellement comme le top du top de la "démocratie" et on pourra faire pareil. Aucune société ne peut avoir gain de cause à tes yeux parce qu'elles se fondent toutes sur la domination, l'exploitation, le mépris d'autrui, l'esclavagisme, le fanatisme religieux, le colonialisme, la violence, la guerre et la destruction. Et notamment nos société à nous, occidentaux.

Seulement s'il s'agit de savoir qui de toi ou de Robert Pastor sait le mieux comment se comporte les dirigeants du Hamas aujourd'hui, excuse moi de préférer l'avis éclairé d'un type qui a eu largement plus de moyens que toi pour se faire une idée de la réalité du Hamas. Désolé de considérer que pour « observer tout ça avec un maximum de clairvoyance » l'avis de type comme ce Robert Pastor me convienne mieux que l'avis d'un forumeur sorti de nul part.

Parce que si pour te plaire il suffit de se parer d'une Charte qui annonce toutes les meilleures intentions du monde, et que à partir de là, circuler, y'a rien à voir, on vous a dit qu'on était des gentils civilisés, c'est écrit dans notre charte alors s'il vous plaît laisser nous donc bombarder des innocents pour qu'on puisse leur apporter la Liberté et la Démocratie, bah dans le genre totalement crétin, ça se pose là.

Parce que si ce qui t'intéresses, c'est la clairvoyance, bah il y a une chose sur laquelle il faut se pencher : la réalité des actes des protagonistes que tu souhaite critiquer. Au lieu de ressortir un bon vieux texte de dessous les fagots écris en des temps différents et n'ayant à peu près plus aucun intérêts sinon historique.



M'enfin bon ... tu le remarquera assez vite j'ai moi aussi l'habitude des réactions un peu bâtarde que l'on peut considérer comme de l'outrecuidance et en fait ... les gens que je méprise ont raison de penser que je les méprise parce qu'effectivement je les méprise ... ce n'est pas encore ton cas mais tu es sur la bonne voie !

#2 Re : -1 »  #Gaza : le topic de tous ces crimes de guerre d'Israël » Le 26/07/2014, à 10:29

side
Réponses : 149
Mudochon a écrit :
na kraïou a écrit :

Un « crime de guerre », c’est une notion de droit, donc parler de crime de guerre, c’est utiliser une position juridique.

Smon a écrit :

La notion de crime de guerre est surtout hyper floue et vachement pratique.

Soyons plus simple et direct : le terme " crime de guerre " c'est du n'importe quoi, point barre. Car par définition la guerre implique de tuer volontairement ( au hasard ou pas, peu importe )

Non.

La guerre à des codes et des règles.

Un crime de guerre c'est défini ainsi :

« violations des lois et coutumes de la guerre. Ces violations comprennent, sans y être limitées, l'assassinat, les mauvais traitements et la déportation pour des travaux forcés ou pour tout autre but, des populations civiles dans les territoires occupés, l'assassinat ou les mauvais traitements des prisonniers de guerre ou des personnes en mer, l'exécution des otages, le pillage des biens publics ou privés, la destruction sans motif des villes et des villages ou la dévastation que ne justifient pas les exigences militaires; »

Définition ultra-classique dépoussiérée à la fin de la seconde guerre mondiale. C'est établit dans une Charte (tiens, tiens ...), la Charte de Londres.

Bien entendu on peut faire fi des lois et coutumes de la guerre, mais alors on ne peut plus parler de guerre, généralement on parle alors de "barbarie".
L'acte qui consiste à raser une ville sans se soucier des civils qui s'y trouve n'est pas un acte de guerre.

#3 Re : -1 »  #Gaza : le topic de tous ces crimes de guerre d'Israël » Le 26/07/2014, à 11:38

side
Réponses : 149

@abecidofugy : évite de sourcer vers E&R. Juste un conseil comme ça. lol

#4 Re : -1 »  #Gaza : le topic de tous ces crimes de guerre d'Israël » Le 26/07/2014, à 12:21

side
Réponses : 149
abecidofugy a écrit :

Mais ça m'enlève rien au témoignage de l'ancienne ministre wink

Ca, c'est parce que tu n'es pas encore assez habitué aux topics de ce genre sur le forum.
Tu apprendra assez vite que la source finale de quoique ce soit est la seule chose qui compte pour bon nombre de participants aux topics plus ou moins politiques ou sociétaux. Genre, si je source Martin Luther King à partir de E&R, alors Martin Luther King est un sale antisémite !!
Ainsi va la réflexion sur ce forum.

Genre pour se marrer :
Martin Luther King , Un crime d’état


6steme1 a écrit :

Si vous n'y voyez pas la bête immonde qui rampe, voilée par les bonnes intentions ... Je vais vous expliquer !

T'es vraiment très mal placé pour nous expliquer. Mais, admettons. Alors, vas-y donc pour tes explications. Je suis impatient de lire ça ! lol lol

#5 Re : -1 »  #Gaza : le topic de tous ces crimes de guerre d'Israël » Le 26/07/2014, à 18:42

side
Réponses : 149
l'article de L.O a écrit :

La seule différence, et elle est tout de même d’importance, est que les militants révolutionnaires européens des années cinquante/quatre-vingt n’avaient que bien peu de moyens d’agir sur ce qui se passait au Vietnam, en Algérie ou à Cuba, alors que l’activité des groupes islamistes concerne directement la classe ouvrière de Grande-Bretagne, de France ou d’Allemagne.

lol

#6 Re : -1 »  #Gaza : le topic de tous ces crimes de guerre d'Israël » Le 26/07/2014, à 19:34

side
Réponses : 149
sucarno a écrit :

il faut éliminer tous les Satans sur terre.

Si on leur balance de l'eau bénite à la tronche c'est possible ?

#7 Re : -1 »  #Gaza : le topic de tous ces crimes de guerre d'Israël » Le 26/07/2014, à 19:46

side
Réponses : 149
sucarno a écrit :
side a écrit :
sucarno a écrit :

il faut éliminer tous les Satans sur terre.

Si on leur balance de l'eau bénite à la tronche c'est possible ?

Il te faut beaucoup d'Eau bénite ...

Ils sont si nombreux que ça ? yikes

#8 Re : -1 »  #Gaza : le topic de tous ces crimes de guerre d'Israël » Le 26/07/2014, à 22:08

side
Réponses : 149
sucarno a écrit :

salut side, t'écoutes pas les infos !

- Israël attaque Gaza,

- Syrie une guerre civile infinie,

- Irak et son EI,

- Libye, l’État qui risque de s"effondrer,

- Ukraine et son conflit avec les russes,

et j'en passe ...

Attends ... Tu veux dire que ce sont tous des Satan ?? Je veux dire tous les israéliens, tous les syriens, tous les russes etc ?!!
Faut leur balancer de l'eau bénite à la tronche de tous ?!!!
Si c'est ça en effet vas falloir beaucoup d'eau bénite !

#9 Re : -1 »  #Gaza : le topic de tous ces crimes de guerre d'Israël » Hier à 15:57

side
Réponses : 149
mazarini a écrit :

Proposer d'envoyer les palestiniens au Liban, me semble aussi choquant.

+1000

Pourquoi ne pas déporter les juifs ailleurs après tout.

Parce qu'il s'agit bien de ça dont on parle au sujet des palestiniens ... la grande classe ! Du bétail humain limite.

mazarini a écrit :

Ce système politique que je réprouvais à priori présente l'avantage d'obliger les communautés à s'entendre.

Bah oui. C'est la même en Syrie.

mazarini a écrit :

Il ne faut pas non plus oublier que les problèmes du Liban sont largement importés d’Israël. Déjà par la présence des camps palestiniens dans lesquels circulent pas mal d'armes qui sont hors de la juridiction du Liban.  Ensuite, l'intervention israélienne n'a pas arrangé les choses.

Re +1000

Israël est largement responsable des problèmes que lui pose sa frontière avec le Liban. Et ils ont le culot d'exiger du Liban plus de maîtrise tout en effectuant des incursions incessantes à la frontière et de carrément bombarder la capitale. Tout ça au nom de la défense de leur territoire !! Nan mais lol quoi. Ca parait tellement normal qu’Israël aille bombarder à gauche à droite ces voisins, aucun problème.

Et après on vient nous parler des actions "terroristes" du Hamas ... Pfff !

Et un tapis de bombe sur Tel-Aviv ?? Ca leur dirait aux israéliens ?

#10 Re : -1 »  #Gaza : le topic de tous ces crimes de guerre d'Israël » Hier à 18:33

side
Réponses : 149
mazarini a écrit :
side a écrit :

...

mazarini a écrit :

Ce système politique que je réprouvais à priori présente l'avantage d'obliger les communautés à s'entendre.

Bah oui. C'est la même en Syrie.

De ce que je sais, en Syrie c'est une coalition de communautés minoritaires qui dirige. Par contre au Liban, la communauté chrétienne est divisée en plusieurs partis qui ne sont pas au pouvoir en même temps, il en est de même chez les sunnites et avant chez les chiites . C'est l'obligation des partis à former une coalition comprenant des partis sunnites, chrétiens et chiites pour pouvoir gouverner qui permet de conserver un équilibre.
Il y a actuellement un blocage à cause du Hezbollah qui doit forcément être au gouvernement vu son écrasante majorité chez les chiites. Il y a bien un parti chrétien représentatif (pro-syrien) pouvant s'entendre avec le Hezbollah, mais c'est du coté des sunnites que ça coince, ceux pouvant s'entendre (pour gouverner) avec le Hezbollah sont trop minoritaires.

Oui en Syrie ce ne sont pas les même "gagnants", mais c'est le même problème avec des communautés similaires. Enfin ... vu de chez moi ça se ressemble pas mal le Liban et la Syrie, pas totalement identiques, pas les mêmes cercles d'influences exclusivement, pas la même masse de pouvoir selon les communautés mais des recoupements analogues dans les problèmes qu'ils ont à gérer avec bonne part des mêmes protagonistes malgré tout.

Le problème de tous ces pays c'est qu'ils n'ont pas réussi à former d’État-nation malgré, ou peut-être bien à cause, des gouvernements plus ou moins autoritaires.
Le fait est que les occidentaux n'ont jamais rien fait pour les y aider, et ont même agit à l'inverse alors qu'on leur doit une dette gigantesque par rapport aux colonies, en réalité nos élites n'ont toujours pas avalé la décolonisation parce que le marché de ces pays là leur est absolument indispensable pour continuer de continuer, c'est la même en Afrique subsaharienne qui concerne plus la France.

Lutte de pouvoir et coup d’État s’enchaînent avec l'aide et la bénédiction des occidentaux. Dès qu'ils y en a un qui arrive a stabiliser le pays, quelque soit la méthode, on se ramène avec nos gros sabots parce que des états stable dans cette région est contraire à nos intérêts. Israël fait parti intégrante du merdier, leurs intérêts propres sont souvent concomitants aux nôtres alors on les laisse faire leur loi (celle du plus fort) dans la région en fermant les yeux, tout ceci nous arrange bien.

Moi je vois ça comme ça en très très gros. J'imagine bien qu'il y a des subtilités pour chaque pays, chaque région. J'imagine aussi très bien que les libanais ou les syriens sont effectivement pour la plupart libanais et syriens, justement. On leur refuse tout simplement le droit à l’autodétermination et à la souveraineté voilà tout.

Et Israël est champion à ce jeu là avec leur propension anachronique au colonialisme et à l'expansion territoriale. Combien de temps vont-ils, allons-nous, continuer ainsi à se foutre du monde ?

#11 Re : -1 »  #Gaza : le topic de tous ces crimes de guerre d'Israël » Hier à 18:36

side
Réponses : 149

@Sauzee : Toi tu es pour le partitionnement du système ?

#12 Re : -1 »  #Gaza : le topic de tous ces crimes de guerre d'Israël » Hier à 19:01

side
Réponses : 149

Moi je suis pour le formatage avec un système de fichiers plus moderne et efficace. Système de fichier libre, il va sans dire, avec spécifications ouvertes, possibilités d'améliorations par qui le souhaite, diffusion libre des améliorations, possibilités de fork aussi, c'est bien, au cas les versions n'arrangent rien.

tongue

#13 Re : -1 »  #Gaza : le topic de tous ces crimes de guerre d'Israël » Hier à 22:27

side
Réponses : 149
Sauzee a écrit :

Chuis désolé mais t'es juste immoral, Side.

lol

Sauzee a écrit :

Quid des 60/70 millions de bits mâles et femelles du système France?

Le système de fichier en question est tellement révolutionnaire lol qu'il permet la conservation des bits de données pendant l’opération de formatage. Les bits de données qui concerne l'ancien système de fichiers sont eux par contre écrasé par de nouvelles données. lol

#15 Re : -1 »  qui oserait et comment on pourrait nous manipuler » Le 25/07/2014, à 10:45

side
Réponses : 243

Le gouvernement actuel est l'un des plus actifs que la France ait connu depuis la fin de la seconde guerre en ce qui concerne la destruction de l'emploi, la désindustrialisation, la pression fiscale j'en passe et des meilleurs. Jamais nous n'avons connu un gouvernement aussi libéral, aussi soumis aux intérêts des grands groupes industriels et financiers, aussi peu soucieux de la souveraineté du peuple qu'il est censé représenté.
La politique d'austérité radicale qu'il mène va produire des effets extrêmement négatifs sur la population pour la décennie qui viens.
Notre président de la République est le plus autoritaire personnage qu'on puisse imaginer tout en étant d'une pleutrerie sans nom face aux forces politique et économique de l’union atlantique, à moins qu'il se congratule des directives qui lui sont imposées et qu'il engage les réformes nécessaires à leurs applications en France avec joie et entrain ... et autoritarisme.

Le chômage va grimper, la France va rentrer dans une récession clairement visible, le pouvoir d'achat va s'effondrer et le salaire réel de même.

La catastrophe économique. On pourra toujours dire que ça tombe du ciel.

#16 Re : -1 »  qui oserait et comment on pourrait nous manipuler » Le 25/07/2014, à 12:15

side
Réponses : 243
Frédéric Lordon a écrit :

Mais le vrai mystère dans toute cette affaire réside bien dans le fait même de politiques [capitalisme libéral sous la férule de l'autoritarisme infantile du patronat - n.d.s] entretenues depuis si longtemps alors que leur inefficacité est si continûment avérée — elle, pour des raisons qui n’ont rien de mystérieux : parce que le coût salarial complet n’est qu’une fraction relativement modeste du coût total (25 %) [12] et que même les 100 milliards de Gattaz n’aboutiraient qu’à une baisse du coût de production de 3,5 % [13], une misère à la merci du moindre renchérissement de matière première, pour ne rien dire d’un mouvement de change d’un compétiteur extra-européen. A ce propos, et dans le registre du passeur de plats, signalons le commentaire tout de bienveillance de Daniel Cohen pour qui il ne faut voir dans le pacte de responsabilité « aucune conversion idéologique » [14] mais une simple « option pratique », le pacte consistant, « privé de l’arme monétaire, (...) à gagner en compétitivité (...) par une dévaluation fiscale ». Ceci, d’ailleurs, avant de suggérer « d’indexer [les prestations] des systèmes sociaux sur la croissance », soit la proposition même du MEDEF, et cette remarquable convergence du patronat, de la Droite Complexée et de ses économistes de service ne peut en effet être mise au compte d’aucune « conversion idéologique » — à l’évidence, l’unanimité spontanée des raisonnables.

Mais que dire également de l’imitation de tous les pays européens dans la course à la baisse du coût du travail, sinon qu’elle n’a pas d’autre effet que l’attrition générale des standards sociaux sans le moindre gain de compétitivité puisque celle-ci n’est jamais qu’un avantage différentiel, comme tel annulé par son adoption généralisée. Ou encore de la théorie dite du wage-gap, soutenant que le chômage est un effet de déséquilibre de l’offre et de la demande sur le marché du travail dû à un excès du prix du travail, sinon qu’elle est fausse et archi-fausse [15].

Mais aucune de ces évidences n’a la moindre prise, ni sur le patronat évidemment — il ne faut pas trop demander —, ni sur le commentariat qui jacasse la baisse des charges à l’unisson du MEDEF, ni surtout sur le gouvernement socialiste à qui pourtant ces conneries coûtent les yeux de la tête ! Le voilà alors le vrai pouvoir des idées dominantes : le pouvoir de se maintenir envers et contre tout, contre toutes les objections de l’analyse et contre toutes les infirmations du réel — et il n’en a pas manqué depuis plus de vingt ans de baisses continues de tout et de stagnation prolongée dans le chômage de masse. Le pouvoir des idées dominantes, c’est ce privilège des épistémologies asymétriques, c’est-à-dire d’un rapport totalement distordu à l’expérience : on poursuivra pendant des décennies, et jusqu’au bout, la mise en œuvre du faux que l’on continuera, contre toute évidence, de déclarer le vrai, là où on ne laisserait pas six mois à une tentative authentiquement alternative.

Car il faut s’efforcer d’imaginer un programme de rupture avec le néolibéralisme et surtout se figurer ce que serait la réaction du commentariat aux turbulences qui suivraient nécessairement d’une refonte de l’ordre institutionnel du capitalisme (encore ne parle-t-on même pas ici de sortie du capitalisme...) : glapissements et hauts cris, rappels à l’ordre de la « raison économique », avertissements que ça ne marche pas et que ça ne marchera jamais, injonction à faire une démonstration immédiate d’efficacité, quand le néolibéralisme ne cesse, lui, de nous appeler à la sagesse du long terme (où « s’obtiennent vraiment ses effets »), et de nous renvoyer à la patience, patience des efforts de compétitivité qui « finiront par payer », patience de l’Europe qui sera bientôt sociale, enfin plus tard... — il faudra, donc, se souvenir de cette asymétrie des exigences temporelles, qui somme les uns au court terme et accorde aux autres le long, le très long terme, pour ne pas oublier, si jamais vient un jour le moment de la transformation sociale, de préciser que nous demanderons nous aussi vingt ans et pas une journée de moins.

[12] Christian Chavagneux, « Pourquoi le pacte de responsabilité n’améliorera pas les marges des entreprises et ne créera pas d’emplois », blog Alternatives Economiques, 6 janvier 2014.

[13] Id.

[14] Daniel Cohen, « La baisse des charges est davantage une option pratique qu’une conversion idéologique », entretien avec Franck Dedieu, L’Expansion, 18 février 2014.

[15] Pour un démontage en règle de cette thèse, voir le petit livre de Laurent Cordonnier, Pas de pitié pour les gueux, éditions Raisons d’agir, 2000.

Frédéric Lordon - Les entreprises ne créent pas l’emploi.

Mais que font donc les révolutionnaires en culotte courtes ?? Hein ?!! Dites-moi donc !!


Jacques Sapir a écrit :

Le Président François Hollande, lors de sa traditionnelle interview du 14 juillet, a fait l’aveu de son échec dans la lutte contre le chômage. mais il a aussi fait un mensonge. Car, le chômage est avant tout le produit de la politique économique qu’il a mis en oeuvre et qu’il s’est engagé à continuer, voire à accélérer.

Jacques Sapir - Le mensonge d’Hollande

Les conditions économiques réelles ne tombent pas du ciel.

#17 Re : -1 »  qui oserait et comment on pourrait nous manipuler » Le 25/07/2014, à 17:00

side
Réponses : 243

On pourrait discuter de l'inutilité de fait de la Banque Publique d’Investissement, véritable bonne idée, dont on se demande pourquoi elle a été crée sinon pour fabriquer une poignée d'emplois administratifs, on pourrait s'interroger sur le rapport Gattaz que le gouvernement entend bien appliquer à la lettre et dont l'unique critique gouvernementale consiste en de la sémantique à deux balles : Pour François Hollande, Pierre Gattaz « a un problème de langage » ... un problème de langage, pour le reste ça vas, nan mais lol, on pourrait s'interroger sur l'alignement austéritaire de la politique économique du gouvernement, son incapacité (volontaire ou pas) de soutenir l'industrie française (rapport Gallois), l'effroyable pression fiscale que le gouvernement Hollande fait peser sur les ménages (genre, pour relancer la consommation et remplir les carnets de commande des entreprises, y'as pas meilleure idée !! roll ) nan parce que la hausse de la TVA, c'est pas Sarkozy qui l'a mis en place (et je sais pas, mais une politique économique de gauche, j'ai comme l'impression que c'est pas ce genre de chose normalement), on pourrait parler de son alignement atlantiste que même Sarkozy n'aurait pas osé (c'est dire), on pourrait parler de sa piètre qualité diplomatique, notamment de son inaudibilité face aux écoutes de la NSA (Merkel viens d'expulser des agents américains, dieu sait que je n'aime pas Merkel, mais au moins, elle, elle a encore un minimum de notion de la souveraineté de sa nation), on pourrait parler de sa soumission totale au plan de type TAFTA et cie, de sa politique intérieur répressive dont on gratifie l'instigateur en le nommant premier ministre, et de tant et tant d'autres choses.

Mais non. C'est la faute des autres d'avant.
Bah non. Chirac par exemple, tout homme de droite qu'il fût, a essayé tant bien que mal de tirer son épingle du jeu libéral européen et transatlantique, il a refusé la coopération française en Irak. Hollande, c'est bien simple, on dirait un ambassadeur des grands groupes financiers et industriels. On a jamais connu ça sous la Vème République.


En France, on a toujours une tendance historique et politique à la résistance, une tendance au refus, ce qui nous vaut les quolibets incessants de nos partenaires, ce qui fait que la réalité de nos voisins européens arrivent chez nous avec un peu de retard.
Mais Hollande c'est notre Blair, notre Zapatero, notre Schröder, notre Papandréou. Les efforts d'aveuglement volontaire qu'il faut déployer pour ne pas voir ça sont tellement immenses que j'ai vraiment peine à imaginer comment on peut le faire.

C'est bien simple, si je sort dans la rue là, que je demande à 20 passants ce qu'ils pensent de la politique du gouvernement, je sais quelle seront les réponses. Tout le monde le sait à part une poignée de fanatiques solfériniens.

Jamais un Président ne fût aussi peu populaire, jamais un Président n'a agit avec autant de radicalité contre les intérêts des français. C'est là qu'on voit bien à quel point nos sociétés sont apaisées (la puissance du capitalisme libéral et de son idéologie force le respect). On serait au 19ème siècle que ça serait limite la guerre civile au moins à Paris.

#18 Re : -1 »  qui oserait et comment on pourrait nous manipuler » Le 25/07/2014, à 17:41

side
Réponses : 243
system1 a écrit :

Si tu veux la paix prépare la guerre

Et ainsi tu aura ce que tu prépares parce qu'on ne s'échine à préparer que ce que l'on souhaite.


Un tel bellicisme, c'est juste effrayant.

#19 Re : -1 »  qui oserait et comment on pourrait nous manipuler » Le 25/07/2014, à 21:16

side
Réponses : 243

lol

Distribuons à chaque État une cinquantaine de missiles nucléaires. Ainsi finira le temps des guerres !

Qui est prêt à tenter le coup ?
tongue

system1 a écrit :

Quelle candeur !

C'est toi le Candide, tu ne sais même pas ce que signifie la dissuasion militaire. Tu gobes tout cru le discours lénifiant de la préservation de la paix à base de militarisation.

Au moins tu n'es pas naïf quand à la réalité concrète des puissances militaires, sauf que tu t'imagines que les USA sont des alliés fidèles.

#20 Re : -1 »  qui oserait et comment on pourrait nous manipuler » Le 26/07/2014, à 10:45

side
Réponses : 243
system1 a écrit :

si tu ne veux pas qu'on t'attaque, montre tes gros bras.

C'est bien de s'assumer. Tu résumes là tout ce que tu es.

system1 a écrit :

Et ceci n'a rien de belliciste, c'est juste un principe de précaution, une idée salvatrice.

Non.
C'est la réflexion d'un gros bourrin paranoïaque totalement ignorant.

#21 Re : -1 »  qui oserait et comment on pourrait nous manipuler » Le 26/07/2014, à 10:54

side
Réponses : 243

C'est triste d'en être là à ton âge.

#22 Re : -1 »  qui oserait et comment on pourrait nous manipuler » Le 26/07/2014, à 11:02

side
Réponses : 243
tontonrobertettantirene a écrit :

Non, je crois que c'est lors de l'élection de F. Mitterrand que les réactionnaires ont parlé des «chars soviétiques aux portes de Paris»

Nan...au printemps de Prague les chars soviétiques étaient sensés franchir le Rhin. Mais t'inquiètes...la Bretagne c'est à l'ouest
Franchement t'es lourdingue ce matin...ballotté entre la promesse de dieu, les saintes écritures et le péril soviétique...je me demande comment tu t'y retrouves !

Genre ... ce matin ... lol

#23 Re : -1 »  qui oserait et comment on pourrait nous manipuler » Le 26/07/2014, à 12:31

side
Réponses : 243
system1 a écrit :

Je ne me résous jamais à sous-estimer les leçons du passé.

Tu ne te résoudra jamais à prendre des leçons du passé. C'est une petite nuance qui compte beaucoup. wink

#24 Re : -1 »  qui oserait et comment on pourrait nous manipuler » Le 26/07/2014, à 13:30

side
Réponses : 243
system1 a écrit :

Y a tant de side ici ?

Peut-être que le problème viens de toi. Après ... c'est toi qui vois.