Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites". Attention, le forum rencontre actuellement quelques difficultés. En cas d'erreur 502, il ne faut pas re-valider l'envoi d'un message ou l'ouverture d'une discussion, au risque de créer un doublon.

La section divers se réorganise ! De nouvelles sous-sections à venir. (plus d'infos + donner son avis)

nombre réponses : 25

#0 Re : -1 »  Réorganisation de la section « DIvers » du forum. » Le 18/11/2014, à 15:42

side
Réponses : 55
Pimprelune a écrit :

Bonjour à tous !

Je ne sais si je "poste" au bon endroit, mais comme l'évolution du site - via cette annotation --> http://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_316514Nouveauts.png - m'intéresse, je voulais aller faire un tour sur le lien, mais j'aboutis sur ce message : https://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=1727801...

L'accession à cette catégorie est-elle vrai.ment sans risques ?

Merci d'avance pour vos réponses ^^

Bonjour.

Tu dois sans doute avoir un message concernant le certificat du forum. C'est parce que le lien du topic en question est en https.
Tu peux accepter le certificat sans risque ou bien utiliser le lien http : http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=1727801

#1 Re : -1 »  Réorganisation de la section « DIvers » du forum. » Le 19/11/2014, à 11:40

side
Réponses : 55

Et ce topic, il aurait sa place dans la section bar ?
Juste pour me faire une idée de la suite des évènements. Parce que les topics sur le mode de modération et le contenu du forum n'ont- jamais été les plus détendus. Je crois même me souvenir que certains de ces topics avaient fini par être fermé.

On devrait interdire le topics sur les topics du forum. lol

oleg a écrit :

Nous sommes donc trois. Ce qui fait "plusieurs personnes" aussi...

Êtes-vous toi, Ayral et Sauzee des modérateurs ?
Parce que me semble bien que l'envie de conserver les topics "bar" et "salon" émane de la modération. C'est comme ça. On peut s'en féliciter ou être désespéré par une telle idée, ça ne change rien.
Donc maintenant, à partir de cette idée : "on conserve les topics plus ou moins polémique" tu as meilleure idée que "bar" et "salon", partage nous tes bonnes idées. Sinon ...
Parce que je crois que le présent topic a été ouvert pour ça entre autres.

Moi perso, les topics dont je considérerait la fermeture, c'est les topics type jeu et j'te partage ma vie qu'elle est trop cool (le syndrome réseaux sociaux médiatisé par le Web : jeu à la con + égocentrisme / à peu près du même tonneau que la télévision cela dit). Ce genre de topic surchargent les bases de données et ralentissent les sites. J'ai connu plusieurs forums mourir à cause de ce type de topics. Même si je pense qu'il y a une masse d'utilisateurs critique au-dessus de laquelle on peut avoir ce genre de topic sans risque de tomber dans l'ennui général et l'abandon ... et c'est quand l'activité principale d'un forum fini dans ce genre de topics que la survie du forum est en jeu. Ce qui a priori ne sera jamais le cas de celui-ci.

@Alfe noir : lol

#2 Re : -1 »  Réorganisation de la section « DIvers » du forum. » Le 19/11/2014, à 12:08

side
Réponses : 55

Sinon pour le nom des sections : Café au lait, Café noir, Pur Arabica, Chocolat Chaud, Expresso ...  smile

#3 Re : -1 »  Réorganisation de la section « DIvers » du forum. » Le 19/11/2014, à 12:28

side
Réponses : 55
ignus a écrit :

Sinon, dans la rubrique technique du forum, pourquoi ne pas étendre ou tout du moins proposer le support à d'autres distros (Fédora, Debian, Open Suse, Arch, Freebsd etc etc) puisque des lecteurs et participants à ce forum utilise autre chose que Ubuntu en OS

En même temps ici c'est Ubuntu-fr.org ... et pas linuxfr.org

Limite les sections Café et cie sont justement là pour parler des autres distributions et os.

JLK a écrit :
side a écrit :

Sinon pour le nom des sections : Café au lait, Café noir, Pur Arabica, Chocolat Chaud, Expresso ...  smile

Café au lait, c'est limite. Il y en a qui vont dire que c'est limite raciste. lol

Rhooo ... le pire c'est que t'aurais peut-être raison ! lol

#4 Re : -1 »  Réorganisation de la section « DIvers » du forum. » Le 19/11/2014, à 13:10

side
Réponses : 55
Slystone a écrit :

Pour les autres, à moins de réécrire les règles du forum, on est bien obligé de leur donner le bénéfice du doute, même si on est quasiment certain de l'évolution au vu des premiers messages. Certes, il n'y en a pas eu beaucoup, mais ces quelques cas occupent une bonne partie de notre temps de modération (c'est bien là le problème).

Comme pour le message ci-dessus.
?
tongue


Slystone a écrit :

Donc side, garder une section dédiée en accès libre n'est pas vraiment envisageable pour notre part. En quoi cela « nuirait à l'image du forum » ? C'est une pratique courante pour beaucoup de forums (ex : sur ubuntuusers.de).

Tu confonds avec quelqu'un d'autre. En aucun cas je n'ai remis l'idée de cacher telle ou telle section du forum. Les propositions énoncés me semblent ok. De toutes façons je n'ai pas de véritable avis sur le sujet, hormis l'idée rigolote que les topics du type organisation du café et cie, sont toujours plus ou moins houleux. Et propice aux attaques à deux balles de la même manière que les topics qui finiront dans le "bar".
Je pense que tu confonds avec ce que dit oleg, en l'occurrence :

oleg a écrit :

- oui à la section "bar" mais en accès et lecture libres (et sans suppression dans un premier temps des sujets politiques et religieux si les membres concernés savent se tenir mais avec suppression possible et alors définitive de ces sujets dès lors qu'il y aurait de nouveaux dérapages des mêmes et générant à nouveau une mauvaise ambiance dans le forum)

- par principe, non à cette section bar réservée aux seuls membres inscrits, nous n'avons rien à cacher et, à mon avis, cela nuirait à l'image du forum, nos débats devant être menés à ciel ouvert et accessibles au plus grand nombre.

Voilà, ce sera tout pour moi.

Tout comme toi je ne saisi pas non plus en quoi le fait de cacher une partie du forum aux visiteurs nuirait à l'image même d'Ubuntu-fr.org. Comme tu le dis, beaucoup de forum font ça, c'est tout à fait habituel.

#5 Re : -1 »  Réorganisation de la section « DIvers » du forum. » Hier à 11:57

side
Réponses : 55

@oleg : En imaginant que ton intuition comme quoi le fait de cacher certains topics ait à voir avec l'idée de cacher une mauvaise image du forum, ne penses-tu pas qu'il aurait été plus simple aux modérateurs pour s'épargner cette mauvaise image de tout simplement bannir à tour de bras, de fermer des topics et/ou de les trasher sans sommation et/ou de supprimer des sections entières ?

L'image du forum n'en aurait pas été pour autant plus reluisante. Remplacer une mauvaise image par une autre, peut-être.

Si la mauvaise image du forum venait du contenu des topics polémiques, le fait de la mettre en privé ne changerait vraiment pas grand chose. Combien d'inscrit déjà sur ce forum ?? Ah oui !! 217809 Et avec un bon taux de trolls et de geek de compét' en plus.

Avec un tel nombre d'utilisateurs tu peux être sûr que la réputation de ubuntu-fr.org est déjà bien faite et qu'il improbable de la changer par une telle manipulation.

En admettant que ton intuition soit la bonne, bah les modos se fourrent le doigt dans l’œil bien profond. Et, je pense pour mon cas qu'ils ne sont pas aussi crétins que ça.

Ensuite il y a une chose qui me chagrine pas mal quand tu t'exprimes ici, c'est qu'on aurait l'impression que le forum est ton forum. Bah déjà, as-tu été modérateur ne serais-ce que quelques semaines ? Je ne sais pas si tu vois ou je veux en venir mais je trouve que tu abuses largement dans tes reproches. Par commencer faudrait assimiler que ce n'est pas la démocratie ici. Ton avis, les admins et modos, ils peuvent très bien s'en fiche complètement. Mais le truc, c'est qu'en plus ils font l'effort de prendre en compte les points de vues et que les 3/4 du temps il s'en trouvent pour leur faire des reproches ... foireux. Par exemple moi, la charte du forum me restreint beaucoup, j'ai déjà écrit dans ce forum que la charte en question me pétait les c******, j'ai jamais crié comme quoi il faudrait la changer que c'est pas tolérable et gnagnagna. J'ai signé.

Par exemple, abuser, c'est ça :

oleg a écrit :

Et il a fallu réclamer cette consultation pour qu'elle finisse par arriver. Bénie soit-elle, il n'est jamais trop tard pour bien faire. Mais il a fallu la réclamer. C'était mal ?

Mais abuser grave quoi.

Les histoires de :

oleg a écrit :

Par ailleurs, non ce n'est pas facile de dire « moi je pense, moi je veux, moi je souhaite » : pour cela il faut qu'on finisse par nous demander notre avis (ce qui vient d'être enfin fait avec l'ouverture de ce topic).

Enfin !!! Enfin !

Nan mais t'as regardé la section A propos du site ?
Sans compter que des topics que le fonctionnement du site et sa modération, doit y en avoir ailleurs que là-dedans.
De mémoire c'est au moins le 4ème topic auquel je participe qui parle de l'aspect modération / sections et comment qu'on fait pour que ce ne soit pas l'enfer dans le Café. Et à chaque fois des idées sympas, mais vas-y mettre ça en place ! Et gérer la chose ensuite ...

Pour le coup des sections qui ont disparues un beau matin, moi, c'est simple ... rien vu du tout. Je visite ce forum en étant identifié dans 99% des cas.


oleg a écrit :

Je sais. Mais justement, ça aurait été une bonne manière de nous distinguer des autres. Par ailleurs, ce que tu oublies de dire (en suivant cette logique de « faire comme les autres » qui - au passage- m'étonne d'ailleurs de toi et qui pour moi n'est de toute façon pas un bon argument ) c'est que beaucoup de forums interdisent, eux, les sujets politiques et religieux. Ce qui est une bonne manière de nous distinguer d'eux, n'est-ce pas ? (Oui, j'aurai simplement devancé ta réplique prévisible...)

Nous distinguer ... Déjà, "nous", qu'est-ce que ce "nous". Ensuite, se distinguer ... bah je crois que c'est le cas déjà. Et je ne dis pas "faire comme les autres", je dis "habituel". Du genre, "faire ainsi est habituel, ça n'a rien de surprenant", et pas du genre : "il faut faire comme les autres". Ca n'est pas un argument du tout. Juste un simple constat. Tu t'esclaffes sur une pratique des plus répandues du Web. Bah t'as pas fini de gueuler, c'est clair.
Je n'aurais pas penser d'emblée à la réplique que tu avances à la fin, mais elle est tout à fait valable. Ne "nous" distinguons nous pas dans cet entêtement à vouloir autoriser malgré tout les topics polémiques ?? Tu connais la réponse.

@abecidofugy : quand on est pas prêt à assumer son discours le plus échauffé, on écrit rien de polémique et on ne trempe pas dans ce genre de discussion. Et surtout pas dans le Web. Heureusement qu'on est sous pseudo, n'est-ce pas ? wink

#6 Re : -1 »  Les conditions de travail: Hier, aujourd'hui et demain » Le 13/11/2014, à 16:13

side
Réponses : 442
PileOuFace a écrit :

restructurer intégralement l'économie par la contrainte.

Tu m'expliques ce que font les technocrates de Bruxelles sinon de la restructuration de l'économie par la contrainte ?

PileOuFace a écrit :

Et à priori on ne sera pas suivi par grand monde.

A priori on sera suivit par tout ceux qui y auront un intérêt. Et ça fait un bon paquet de monde.

PileOuFace a écrit :

Ce n'est pas comme si on avait déjà un chômage chronique de plusieurs millions de personnes

Mais d'où qu'c'est y qu'il vient tout ce chômage chronique ?

#7 Re : -1 »  Les conditions de travail: Hier, aujourd'hui et demain » Le 13/11/2014, à 17:45

side
Réponses : 442
PileOuFace a écrit :

Les technocrates de Bruxelles, malgré tout le mal que je pense d'eux, ne sont pas en train de transformer l'UE en URSS-like.

C'est plus ou moins le cas pourtant. Et on est déjà dans l'effondrement. Comme quoi les soviétiques étaient moins mauvais que nos bureaucrates, leur système a tenu plus longtemps.

PileOuFace a écrit :

Mais oui, d'où vient-il?

NAIRU


voxpopuli a écrit :

Si les français et Paris cessaient de faire leur fasciste et s'impliquaient dans la construction européenne, la force majeur en europe serait le peuple et non les lobby qui eux, sont organisé... Un peu facile de rejeter la faute sur Bruxelle, la seule qui fou quelque chose.

lol

L'U.E est une officine de technocrates déconnectés des réalités populaires qui suit un bréviaire économique qui ne fonctionne pas et ne fonctionnera jamais.
Parce que là, c'est pas seulement la France et Paris qui jouerait leurs fascistes, mais la totalité des pays de l'U.E, pays du sud de l'U.E en tête. Les grecs, les portugais, les espagnols, les irlandais, les italiens ... des sales cochons de fascistes !!

C'est une inversion totale de la réalité. Le fascisme viens par l'U.E et son arrogance à nier ses échecs et son impossibilité. Par son autoritarisme monétaire implacable et l'austérité qu'implique son jeu sur les dettes publiques/privées.
En vous lisant c'est comme si il ne s'était rien passé en 2008. Faut avouer que les idéologues de l'U.E sont d'implacables propagandistes d'une efficacité ... effrayante.

Et, contrairement à ce que tu dis, Paris, et le gouvernement du pays, sont tout à fait soumis au dictat de Bruxelles et suivent bon an, mal an, les directives européennes dont certaines sont issus de leur intelligentsia même.


(car ton projet d'autarcie française vue par vos voisins ça fait vachement nazi d'avant guerre, surtout après les manifs contre le mariage pour tous).

lol

Mon projet d'autarcie. Hé oh !! J'ai juste souligné l'incongruité qui consiste à considérer toutes formes de régulation du marché économique comme de l'autarcie.

Les États-Unis sont devenus, et sont rester pendant des décennies, l'empire économique le plus puissant de la planète en jouant sur votre "autarcie" comme vous la nommé. Parait que c'est la pays de la liberté économique pourtant !

1)la france ne produit guère de matière première suffisante pour s'alimenter

La France est juste la seconde puissance agricole mondiale ... c'est sûr que ça ne compte pas !!

2) la france est un des pays ayant le plus d'émigré en europe, fermer vos frontières c'est risqué la vie sociale de ces français habitant hors de france

?
Je ne vois pas trop ou tu veux en venir mais qui a dit qu'il fallait fermer les frontières, déjà ?
Pourquoi pas des miradors tous les 500 mètres le long de la frontière tant que t'y es ... nawak.

3) personne ne croit en "la qualité française "

Oh que si.
On est un grand pays d’investissement. Ca vous choquera peut-être mais c'est la simple réalité.

4) la grosse majeure partie des gens préfère payer quelque chose moins chers importé que plus chers un produit local

La grosse majeur partie des gens ne veut pas niquer son pouvoir d'achat en acheter trois bricoles pour ensuite ne pas avoir les moyens d'épargner le moindre kopeck. Si les salaires était plus élevés, les prix pourraient l'être aussi.

Le problème de l'europe, c'est le nationnalisme et la discordre perpetuelle qui offre aux autres nations du monde un moyen facile de nous bouffer en profitant de nos divergeances.

L'Europe est le centre du monde économique. Le continent européen est la puissance économique la plus importante aujourd'hui et pour un bon moment encore, on a fait la nique aux États-Unis et les chinois n'y sont pas encore, si jamais ils y arrivent vu leurs soucis en marché intérieur et l'incapacité de leur économie à absorber efficacement le capital étranger qui se réfugie, comme d'hab, dans l'immobilier qui gonfle comme pas deux ces dernières années et qui finira par péter. Et vu la masse que cela représente, ça risque de faire très, très, très mal.

Il y a aussi beaucoup de gens qui pensent que l'europe est finie alors qu'elle est en pleine construction et qu'il faudra encore de nombreuses années avant d'enfin aboutir a l'union des peuples européens (sans se faire entuber par nos voisins ricains et russes).

L'Europe est un sous-continent constitué actuellement de 44 pays. Il est là depuis des lustres et y restera pendant plus longtemps que l'humanité elle-même. Seul le nombre de pays change.
Les peuples européens sont unis depuis des millénaires. S'ils se font la guerre à tout vas c'est parce que certains dirigeants de certains pays d'Europe veulent créer des empires sur le territoire européen. Une de leur rhétorique fallacieuse favorite est : L'Europe politique. L'union forcé des nations d’Europe dans un creuset faisant fi de la diversité du continent.

La Russie est un pays européen pour très large part.

#8 Re : -1 »  Les conditions de travail: Hier, aujourd'hui et demain » Le 13/11/2014, à 22:56

side
Réponses : 442
voxpopuli a écrit :

Sans l'importation d'arabie saoudite, pas de production agricole de masse et la france tombe de son pied d'estrale

Perdre la seconde puissance agricole comme client, ça n'arrangerait pas les affaires de l’Arabie Saoudite.

voxpopuli a écrit :

Mais ce n'était qu'un exemple pour démontrer que l'autarcie est, actuellement, totalement impossible.

Sauf que le seul qui parle d'autarcie ici, c'est toi.

voxpopuli a écrit :

(principalement les bagnoles)

Marché limité sans intérêts.

#9 Re : -1 »  Les conditions de travail: Hier, aujourd'hui et demain » Le 14/11/2014, à 11:45

side
Réponses : 442

L'U.E dans ses œuvres progressistes : La classe politique salue l'arrêt contre le "tourisme social".

Rapport, bien entendu, à la fin de la période de transition sur la libre circulation des travailleurs roumains et bulgares. L'U.E au secours des petit pays tant malmenés au court de l'histoire du continent.

roll

#10 Re : -1 »  Les conditions de travail: Hier, aujourd'hui et demain » Le 14/11/2014, à 13:14

side
Réponses : 442
SystemeD a écrit :
side a écrit :

L'U.E dans ses œuvres progressistes : La classe politique salue l'arrêt contre le "tourisme social".

Rapport, bien entendu, à la fin de la période de transition sur la libre circulation des travailleurs roumains et bulgares. L'U.E au secours des petit pays tant malmenés au court de l'histoire du continent.

roll

Parce que la France, elle, elle n'a pas été malmenée par l'histoire du continent ?

Oui et non.

Tout dépend de ce qu'est la France. Mais, si tu avais pris la peine de lire les deux trois posts au-dessus, tu aurais compris que je fais ici de l'ironie.

#11 Re : -1 »  Les conditions de travail: Hier, aujourd'hui et demain » Le 14/11/2014, à 14:31

side
Réponses : 442
mazarini a écrit :

De ce que j'ai compris, un travailleur roumain ou bulgare n'est pas touché par cette décision. Elle ne concerne que des non travailleurs roumains, bulgares ou autres.

Euh ... ce genre de décision n'est pas dans l'explicite.

C'est plus subtil que ça, tout de même. Cette loi c'est juste pour donner quelques biscuits à l'extrême-droite. Alors qu'il parait que ce sont les "europhobes" qui sont des fascistes en herbes. N’empêche que voilà une loi, une de plus, à portée stigmatisante, nourrissant des fantasmes d'extrême-droite réactionnaire et nationaliste. Les europhobes sont donc aux anges avec une loi made in U.E. Et il n'y aurait aucune contradiction là-dedans !
Tout ça c'est de la manip à deux balles, mais ça fonctionne très bien ... pour le maintien en place de l'oligarchie de Bruxelles et de ses politiques austéritaires ferment des fascismes européens. Fascisme de toutes façons soutenus en cas de nécessité par les pontes de l'U.E et sa commission.

Après tout, tu as raison. Il s'agit simplement d'une loi anti-gueux. Mais le fait est que dans l'idéologie dominante nauséabonde, le gueux typique, c'est le rom.

#12 Re : -1 »  Les conditions de travail: Hier, aujourd'hui et demain » Le 14/11/2014, à 16:16

side
Réponses : 442
system1 a écrit :

Que ceux qui pensent que ce n'est pas assez mais qui gueulent parce qu'ils paient trop d'impôts, réfléchissent un peu, enfin réfléchissent quoi !

Et toi tu serais bien avisé de lire les articles que tu mets en lien.

Juste pour le fun :

l'article a écrit :

manipulent les élections et ont les « moyens politiques » de leur élection et cela grâce à l’aide au développement détournée et aux financements complaisants d’institutions internationales supposées aider au rétablissement des « grands équilibres économiques ».

L’on pourrait considérer qu’en ce domaine, l’aide publique au développement est, elle-même, un blocage du développement car elle aboutit à l’effet contraire aux attentes. Elle pénalise le « respect des exigences démocratiques et le renforcement de l’État de droit » et continue à appui l’asservissement des peuples.

Il se pourrait qu’une importante même partie de cette Aide au développement soit allée, indirectement, « aider » le développement du la criminalité organisée car ceux qui justement en haut-lieu en bénéficient ne sont souvent pas recommandables.

que les populations rurales entières se sont ruées vers les villes (l’aide a pénalisé leur production agricole et l’a même remplacée), que les villes de ces pays, y compris les capitales sont des bidonvilles laissées à leur compte et que l’exploitation irraisonnée des ressources naturelles empoisonne les pays et leur environnement

3,5 millions d’habitants de pauvres en Mauritanie dans un pays sous-développé et pourtant l'APD française lance des cocoricos !

...

Manifestement l'auteur de l'article en question n'a pas dû réfléchir assez !!
lol

Ou peut-être bien qu'il a un peu trop réfléchi à ton goût :

Ceci dit, l’auteur de cet article n’ignore pas que l’APD n’a pas seulement pour but « d’aider » les pays pauvres mais qu’elle réalise la stratégie politico-économique de la France et son « rayonnement » économique, industriel et culturel à l’échelle internationale en tant que puissance.

Que vaut l’aide au développement si par retour d’investissement ce sont les sociétés occidentales qui bénéficient des contrats d’achat de biens et de services qui sont lancées dans le cadre des « projets de développement » lancés au titre de l’aide publique de développement ?

Ou comment financer l’impérialisme industriel avec le bien commun tandis que :

la France jette ses ouvriers à la rue en fermant des complexes industriels entiers, qu’elle souffre de déficits faramineux dans ses systèmes sociaux alors qu’avec ses 10 milliards d’euros elle pourrait résoudre ses difficultés notamment sociales (chômage notamment).


Quand à considérer la cinquième puissance économique mondiale comme un pays pauvre ... y'en a qu'on pas peur aux mots.

Je sais que certains économistes pointilleux, s’attacheront à trouver dans ces propos une rationalité non cartésienne et clameraient que l’injection des moyens financiers de l’aide au développement dans l’économie française serait une source d’aggravation de l’inflation, soit de l’augmentation généralisée de prix et par conséquent un déséquilibre d’agrégats macro-économiques. Ils préféreront dire oui au FMI

Ma foi il m'a l'air d'avoir bien assez réfléchi comme ça ce brave Pr ELY Mustapha !

lol

Edit : pour la gloire :

SystemeD a écrit :

4eme donateur mondial, la France n'a pas à rougir et c'est avec nos impôts :

10 milliards d’Euros d’aide annuelle de la France aux pays pauvres, alors que la France est pauvre

Que ceux qui pensent que ce n'est pas assez mais qui gueulent parce qu'ils paient trop d'impôts, réfléchissent un peu, enfin réfléchissent quoi !

#13 Re : -1 »  Les conditions de travail: Hier, aujourd'hui et demain » Le 14/11/2014, à 16:35

side
Réponses : 442

Mon pauvre. Tu ne comprendras jamais rien à rien.

system1 a écrit :

comment expliquer à un travailleur qu'une partie de la sueur de son front va se perdre dans la poche de certains touristes sociaux.

Ou bien qu'elle financera ses anciens patrons pour les aider à aller exploiter d'autres qu'eux, dans des contrées lointaines, plus rentables car encore plus pauvres qu'eux-mêmes !

Aider les autres est toujours compris comme un acte volontaire et non contraint.

Donc tu serais plutôt pour l'aide internationale qui finance là-bas les oligarchies ploutocratiques et contre l’établissement des trois péquins improductifs au titre qu'ils pompent les aides sociales.

Pour les riches exploiteurs ou qu'ils se trouvent dans le monde, contre les pauvres dès qu'ils mettent le pied en France.

Normal que par conséquent les politiques européennes te sied parfaitement.


Perso je vomis tout ceci de A à Z. Pr ELY Mustapha m' à l'air tout à fait ok avec moi.

#14 Re : -1 »  Les conditions de travail: Hier, aujourd'hui et demain » Le 14/11/2014, à 17:07

side
Réponses : 442
SystemeD a écrit :
side a écrit :

Mon pauvre. Tu ne comprendras jamais rien à rien.

Tu vas m'expliquer alors comment pensent les classes laborieuses qui paient pour les autres : en grand théoricien de la redistribution, ce ne devrait pas être difficile pour toi...

Absolument.

Ils pensent ainsi : les politiciens sont les capos des grands banquiers et des grands industriels qui sont des êtres corrompus pompant le fruit de notre travail pour l'établissement de leur domination mondiale. Les répercussions de leur volonté de puissance sans partage les amène à détruire le travail humain ici et là-bas sans aucunes considérations pour la vie humaine et l'environnement. Ils sont apatrides et broient les spécificités nationales au nom d'un cosmopolitisme idéologique destructeur qui sert leurs intérêts uniquement.

Les plus malins des individus issus de la classe laborieuse pensent aussi : de plus, afin d'asseoir leur domination idéologique ils usent de sophismes et de mensonges fascisants qui poussent les peuples, les classes laborieuses de chaque pays, les nations, à se détester sur des bases essentialistes racistes. Pointant du doigt les catastrophes économiques qu'ils ont provoqué à leur profit, ils poussent les classes laborieuses sur un repli économique et social que les hommes politiques manipulent afin de muter ce repli en idéologie identitaire elle-même largement essentialiste et an-historique, à base de morale moralisante tandis qu'ils conchient pour leur part toutes formes d'éthiques humaines.

Et enfin ils pensent : afin d’asseoir leur domination, ils inventent des concepts faux qu'ils diffusent à l'aide de leurs médias, largement dominants dans le monde de la presse occidentale. Ces concepts, tout alloués aux couches sociales les moins prolétarisés, à la petite bourgeoisie et les couches moyenne des populations, est l'antithèse de leur idéologie fondamentale fasciste. Elle ment sur les réalités économiques ; par exemple sur la place de la puissance de l’État-nation qu'est la France dans la sphère économique mondiale, pour des raisons de soumission à l'économie allemande essentiellement ; elle ment sur les réalités géopolitiques ; par exemple sur le but réel d'une institution anti-démocratique comme l'U.E, ou sur la réalité d'une pseudo révolution populaire en Ukraine, véritable putsch fasciste, ou bien sur la place de la Russie sur l'échiquier géopolitique mondial ; ou sur les actes militaires théâtraux de l'armée états-unienne et tout autres actes militaires désignés comme libérateurs.
Cette idéologie à pour but essentiel de diviser les classes laborieuses en deux camps distincts, suivant l'adage bien connu : diviser pour régner. Les méthodes effectives utilisées sont pour large part électoralistes et se base sur des diables de confort comme les nouveaux partis dit populistes (accessoirement l'usage de novlangue est fondamental pour l’établissement de leur domination, ainsi populisme est utilisé comme un stigmate contre le peuple lui-même, un mot devenu insultant tant les médias des oligarques y ont associé les idées les plus puantes, idées tout droit issu des cabinets de réflexion idéologique de ses mêmes oligarques - ou comment retourner le peuple contre lui-même en lui faisant endosser sa propre idéologie inadmissible). Partis en réalité tout à fait institutionnalisés ils sont les moyens les plus sûrs de contenir le mécontentement d'une partie de la classe laborieuse, mécontentement mal-compris par l'autre part de la classe laborieuse qui s'insurgera de fait du caractère "populiste" donc, de ce dernier.

Les nations divisés en interne et sur leur extérieur resteront ainsi sous la domination d'un impérialisme qui ne dit pas son nom, qui aura ses institutions fonctionnelles et idéologiques qu'une large part des dominés soutiendra tandis qu'une autre la combattra aux côtés de partis fantoches mais diabolisés à dessein.

#15 Re : -1 »  Les conditions de travail: Hier, aujourd'hui et demain » Le 14/11/2014, à 17:20

side
Réponses : 442
PileOuFace a écrit :

C'est une erreur chronique sur ce fil : les contrées lointaines ne sont pas toujours pauvres, de même que les délocalisations ne concernent pas seulement les ouvriers mais aussi d'autres catégories d'emplois.

Mais ... qui dit ça ?!!

Il y a des contrées lointaines qui sont plus pauvres.

Et bien entendu que les délocalisation ne concerne pas seuleuement les ouvriers, bien au contraire ! Mais l'industire en général ce n'est pas les ouvriers en particulier.

C'est fort ça ... l'ouvriérisme débile des syndicats gauchistes est devenu une telle norme que dès que quelqu'un sort "industries", il semblerait que le quidam pensent ligne de prod en usine. Mais c'est archi-faux. La production type ouvrière n'est qu'une part de l'industrie. Quand une usine délocalise elle n’emmène pas ses cadres avec elle, ou en tout cas ce n'est pas la norme, peut-être seulement les très haut-cadres, et encore ... Des cadres sous-payés selon les standards occidentaux, c'est plein les rues de pékin qu'il y en a (les fameux "assoiffées de business", les yuppies américains des années 80 n'était pas bien différents de ceux-là. Ils sont ou maintenant les yuppies des années 80 ?? Reclus dans leurs bastions hors-la-loi à faire de l'économie de finance, genre à la City of London).

PileOuFace a écrit :

D'ailleurs le poids économique relatif de l'occident dans le monde a baissé ces dernières années, au détriment de contrées lointaines justement.

Le poids du continent européen à augmenté ces dernières années relativement à l’économie américaine largement dominante sur la période 1950-1990. Ce qui fait que relativement à l'occident, oui, les pays non-occidentaux ont une part plus importante sur l'économie mondiale. La montée économique de l'Asie se fait essentiellement au détriment des États-Unis. Pas au détriment de l'Allemagne par exemple, carrément pas même.

#16 Re : -1 »  Les conditions de travail: Hier, aujourd'hui et demain » Le 14/11/2014, à 17:32

side
Réponses : 442
system1 a écrit :

Tu penses vraiment que les gens IRL raisonnent comme toi ?

Oui. Suffit de leur demander deux secondes d'attention et de les prier de laisser tomber l'idéologie made in Le Monde. Ce qu'ils sont tout à fait enclins à faire vu qu'au fond d'eux ils détestent les diseurs d'infos.

system1 a écrit :

Seules comptent leurs aspirations personnelles.

Et leurs aspirations personnelles consistent essentiellement à vivre une vie honnête, libre, à l'abri du besoin, apte à gouter le fruit du travail des hommes.
S'ils n'y parviennent pas c'est parce qu'on leur vole le fruit de ce travail. De multiple façons. et que bien entendu, le voleur est un gros malin qui s'échinent à couvrir ses méfaits à grands coups d’idéologie pourrie.
Tout le monde est ok avec ça. Le premier venu dans la rue est ok avec ça. La ou c'est plus compliqué c'est dans l’émancipation à l'idéologie institué et enseignée de toutes parts, au flot continu des mensonges qu'on se répétè entre soi, comme des évidences qui n'en sont pourtant pas.

Par exemple une idée qui dirais que c'est bien d'envoyer des milliards en Mauritanie, alors que cet argent pue la corruption à plein nez, et que par ailleurs ça serait bien de conchier les pauvres, comme si la pauvreté était une sorte de maladie transmissible et qu'elle a court naturellement dans les sociétés.

#17 Re : -1 »  Les conditions de travail: Hier, aujourd'hui et demain » Le 14/11/2014, à 18:40

side
Réponses : 442
system1 a écrit :

Malheureusement ce n'est pas l'idéologie made in Le Monde qui prime chez les gens. C'est un beaucoup plus à droite que ça !

Au vu des sondages qui annoncent un 2017 catastrophique sur le plan politique, il faut laisser tomber les illusions perdues....

Aaaah Ayé !! C'est parti pour la propagande du vote utile ... faut commencer tout doux, en instiguant une petite peur bien crasseuse sur le vote FN, la montée des méchants de l'extrême-droite et blablabla Votez Hollande !!!

Les illusions, c'est déjà croire que Le Monde n'est pas si à droite que ça. Ensuite, c'est s'imaginer par exemple que les aides aux pays en développement sont utiles pour le développement en question et tout un tas d'autres billevesées politiques du genre de l'idéologie dont je dis que la plupart des gens savent très bien de quoi il retourne dans le fond, leur manque juste un minimum de conscience de classe. Voilà tout.

system1 a écrit :

Les aspirations des gens, en ce moment, je pense qu'elles se bornent pour le grand nombre :«Vais-je garder mon emploi ? Vais-je retrouver un emploi ? Que va-t-on manger au réveillon ? Pourrons-nous partir en vacances cette année ? Pourvu que le cancer ne nous tombe pas dessus dans la famille... »

Oui. C'est ce que je nomme, quand les réponses à ces questions sont positives : « vivre une vie honnête, libre, à l'abri du besoin, apte à gouter le fruit du travail des hommes. »

system1 a écrit :

Alors les grandes théories

Dénigrement de base ... le populisme réel, il est là. Les gens sont trop con pour "les grandes théories". Grandes théories !! lol Juste du bon sens civique. Rien de plus.
Mais faudrait pas que les gens se mettent à penser dans ce sens là, de cette manière sans doute trop bizarre, trop éloigné de Le Monde justement, ou n'importe quoi pour dénigrer les "grandes théories" histoire d'enfoncer les populations dans le cynisme le plus noir imaginable. Que leurs cadeaux de fin d'année, pour ceux qui on toujours la chance de s'offrir ce genre de chose, aient un goût amer ... ou l'espoir est absent. Tout ça parce que avoir un minimum de bon sens civique teinté d'espoir, c'est faire des grandes théories du grand soir !! Circulez, y'as rien à réfléchir !! Dixit celui qui demande pas deux heures avant ça de réfléchir un peu bon sang !!

roll

Pathétique. Pour changer.


ttrtti a écrit :

Qu'est ce que tu appelles un ouvrier ? parce que s'il s'agit d'un OS, j'ai peur que , de ttes façons, il n'y ait plus grand monde de ttes façons à outsourcer ailleurs.

Ciel, il reste des ouvriers en France !

Le contre-coup de la spoliation sur les retraites : ça recule d'autant plus le départ d'une bonne masse d'ouvrier. tongue
Sans rire, des ouvriers, il y en aura toujours. On ne fait pas vivre une nation avec des employés de services, contrairement à ce que distille l'idéologie de nos hommes politiques depuis maintenant trop longtemps tout en faisant l'apologie du système économique de l'Allemagne !! Sont quand même bien bien gonflés des fois !

#18 Re : -1 »  Les conditions de travail: Hier, aujourd'hui et demain » Le 14/11/2014, à 19:58

side
Réponses : 442

La qualification, c'est pas mal du pipeau.

Sinon les robots sont censés remplacer les travailleurs, toutes fonctions confondues. Ca s'appelle le progrès. Le progrès détruit l'emploi, c'est comme ça, l'humanité a toujours voulu ça. La question c'est de savoir à qui profite le progrès.

Parce que sinon on peut toujours retourner cultiver trois poignées de mauvaises herbes sur des terres incultes en suivant les principes de production de pierre rabhi. Ca réglera vite fait le faux problème de surpopulation vu les famines apocalyptiques qu'on se cognerait alors.

#19 Re : -1 »  Les conditions de travail: Hier, aujourd'hui et demain » Le 15/11/2014, à 10:37

side
Réponses : 442
Sopo les Râ a écrit :

Tout le monde sait que c'est la moustache de Staline qui a provoqué la famine en URSS. roll

En même temps, t'as vu la gueule des moustaches ?!!
lol

Edit : ne vois dans mes propos, aucun jugement de valeur, juste un constat.

Mais bien sûr !
Pov' crétin.  wink

A -t-on avis, quel âge je peux bien avoir ? Ai-je une femme ? des enfants ? une maison, avec un putain de crédit d'usurier sur le dos ? Une bagnole ? Et tout le confort moderne qui vas avec ?
Tu n'en sais rien, tu n'en a jamais rien su. Ton problème c'est que tu t’imagines que le genre de discours qui ressemble au mien ne peux venir que de la bouche d'un gamin au fin fond de sa chambre d'étudiant. Alors qu'en fait c'est plutôt dans la bouche de très, très, vieux que tu va le retrouver.
Tu souhaiterais pouvoir m’infantiliser d'une manière ou d'une autre. Sauf que le salle gamin qui ignore tout de la vie c'est toi. Toi pour qui ça à l'air d'être bien cool la vie, sans soucis, du genre maman te fait à bouffer tout les jours. Traverse la vie dans l’insouciance friqué que lui confère sa naissance mais sera peut-être, ou pas, bientôt confronté à la vie réelle.

#20 Re : -1 »  Les conditions de travail: Hier, aujourd'hui et demain » Le 15/11/2014, à 12:05

side
Réponses : 442

@ttrtti
Le discours du type "après moi, le déluge" c'est le genre de chose que tu retrouves dans deux catégories d'individus si tu veux faire dans le stéréotype par classe d'âge.
- Les ex-68ards désabusés qui se sont bien fendu la poire dans leur jeunesse mais qui ont profité à fond de l'expansion économique des années 70 et sont devenus les pires individualistes imaginables, défenseurs invétérées, de fait, du système capitaliste qui leur a tant offert.
- Les petits cons (désolé, c'est comme ça qu'ils m'apparaissent), rejetons de ceux du dessus. Né avec une cuillère de laiton dans la tronche, qui n'ont jamais connu aucun soucis d'ordre matériel dans leur petite vie douillette à l’abri du besoin parce que papa et maman ont fait du pognon durant les années 70/80. Et qui reproduisent le discours de papa (maman est à plus souvent à la maison, à s'occuper de leurs petits besoins égocentriques) sur l'entrepreneur de sa vie, la prédominance du patron, le mépris des salariés. Des sales petits bourgeois déconnectés des réalités concrètes de la vie du plus grand nombre.
Grand dénonciateur d'un État dépensier inutile. Ils ne font que radicaliser l'idéologie de papa parce que les conditions économiques de 2010 ne sont pas celle de 1970 et que les discours de papa ne permettent pas de comprendre la réalité économique du moment. Alors, c'est à cause de l’État, des fonctionnaires et des feignants de roms qui viennent bouffer le pognon de ceux qui se lèvent tôt, qui travaillent plus, pour gagner plus. Consuméristes, égoïstes et égocentriques en diable. Ils s'imaginent être le top du top de ce qui se fait humainement dans la société. Ne voient rarement plus loin que leur bout de leur nez, ce qui fait qu'ils ne passeront jamais dans la catégorie sociale du dessus, la haute bourgeoisie. Le petit-fils de Bettencourt n'est pas du tout de cet acabit, par exemple.

ttrtti a écrit :

La vie ce sont les idées, La vie c'est pas la retraite, la famille, le cancer....ça c'est le quotidien. Et le quotidien, déjà qu'il faut se le farcir tous les jours, et que c'est pas tous les jours marrant, alors autant faire des choses et penser des choses qui font sortir du quotidien

Pas du tout d'accord avec cette approche des choses.
Si je dis ce que je dis, c'est juste parce que la vie réelle est telle qu'elle est. S'agit pas du tout de faire dans l'idéalisme, mais de chercher les moyens de changer la réalité concrète des choses, le quotidien des gens. Y'as que ça qui compte.
On peut se contenter du quotidien des temps présent, ou espérer un changement pour l'avenir de celui-ci. Il y a les conservateurs jamais bien loin des réactionnaires, et il y a les autres. Dans ces autres des tas d'approches pour définir les meilleurs moyens de modifier le réel. Seulement certains vont vouloir modifier l'avenir du réel à leur profit exclusif, d'autres vont se fourvoyer sur les moyens à mettre en place en prétendant que c'est pour le plus grand nombre. D'autres vont carrément mentir sur cet objectif.

C'est pour ça que la discussion ici a un intérêt. Les conditions de travail, hier, aujourd'hui et demain. Voilà un vrai truc. Comment on bosse ? Pourquoi ? Pour qui ? Combien de temps ? Avec quels outils ? Pour quel salaire ? Et on est combien à bosser ? Qu'est-ce que ça change au final ?
Toutes sortes de questions dont le sieur system1 se fiche comme d'une guigne.
J'ai eu le malheur de lui répondre une fois hors du cadre du topic. Résultat : les trolls rappliquent illico et racontent des conneries pour le fun et pour bien pourrir le topic.

Ca fait chier parce que le coup de la médecine du travail par exemple, ça c'est concret. On pourrait s'y arrêter très longtemps. D’où que ça viens la médecine du travail ? C'était quoi hier ? C'est quoi aujourd'hui ? Ca sera quoi demain ? Concrètement. Et on a des réponses tout à fait concrète là, en ce qui concerne l'avenir de la médecine du travail. Pas pour dans 50 ans ... pour dans 5, 10 ans grand maximum. Et franchement, pour y voir une avancée positive de la société et des conditions de travail, faut être complétement ravagé du ciboulot.

Pourquoi on passerait d'une séance par an à une tous les deux ans et pas à deux par an ?? Les problèmes de santé liés au travail ont-elles disparues à ce point que la médecine du travail devient plus inutile ? Ou est-ce autre chose ? Un problème de coût financier pour l'entreprise peut-être ? Mais le coût social n'est-il pas au final plus grand pour l'entreprise elle-même ? (Qui produit la richesse d'une nation ? Qu'est-ce que la richesse du coup ?)
A moins que ça soit autre chose. Genre l'absence de prise en compte des nouveaux modes de traumas liés au travail. Quand le travail change, ses implications sur l'homme change. Rien de plus évident. Alors on fait quoi ? La réponse du jour c'est : on met ça de côté et on laisse tomber. Mais qui à intérêt à ce que ça se passe ainsi ? Surement pas les salariés. Pourquoi certains applaudiraient presque malgré tout. Et puis, les petits patrons, grands râleurs devant l'éternel, aussi ils applaudissent ! Ils sont dingues ou quoi ? Ils n'ont jamais entendu parler de productivité ??


Les entreprises peuvent-elles se dissocier, comme le souhaite le MEDEF, de la société, nier y être incluse de fait et refuser de participer à son élaboration, parce que ça couterait trop cher ? La société ne participe-t-elle pas à l'élaboration des entreprises pourtant ? En y investissant quasiment tout son pognon. L’épargne des gens, la part de leur salaire qui tient en trois lignes de compte sur un livret d’épargne en banque, cet argent là, il sert l'entreprise. Mais ... cet argent vient du salaire. Le salaire que sert l'entreprise. L'entreprise par le biais du salaire s'autofinance. Alors, travailler pour quel salaire ne concerne pas l’individu salarié uniquement. De toutes façons, la totalité du salaire retourne dans l'économie. Et l'entreprise pourrait se détacher de ça. Gagnant sur tous les plans ? A très, très court terme, sans doute. Mais quid de la décennie qui vient ? Et par-là dessus la nation elle-même. C'est quoi ces histoires de délocalisations pour moindre frais ? Ca rime à quoi ? A rien du tout selon moi. Mais pourquoi ça se passe malgré tout ... bref tout çà c'est 100% réel et concret. Quelles conséquences ? Bien, pas bien. Comment changer ?

Alors après ça dire des trucs du genre « rien ne changera », « vous vivez dans votre monde de bisounours » et blablabla. C'est une inversion totale des réalités. Parce que de un, les choses changent vitesse V, et que deux, les bisounours sont les idiots qui veulent s'enfermer dans leur monde idéel, fait de l'interprétation égocentrique de leur réalité la plus directe possible. Le sort du voisin, connait pas. Et de s'imaginer que ça n'a aucune incidence possible sur sa propre vie même la plus directe. Ce sont des réflexions de gamins qui n'ont jamais bossé de leur vie. Point.

Enfin bref ...

#21 Re : -1 »  Les conditions de travail: Hier, aujourd'hui et demain » Le 15/11/2014, à 15:45

side
Réponses : 442
ttrtti a écrit :

Mais, ça fait un certain temps maintenant qu'il y a, en théorie, obligation de se choisir un médecin traitant.

Ca n'a rien d'une obligation. Ca fait deux ans que j'en ai plus.


ttrtti a écrit :

Or médecin du travail ou médecin traitant, il s'agit de garder l'obligation d'une visite médicale obligatoire.

Bah justement. Le médecin du travail. Quand mon dg me dit : tu vas à la médecine du travail, c'est pas autre chose qu'un ordre. Si je n'y vais pas, à un moment ça risque de chauffer ... parce qu'il est obligé légalement de m'y envoyer et donc qu'il m'obligera à y aller.

ttrtti a écrit :

Or je m’aperçois que la médecine du travail, pour quelqu'un pour qui tout ça , ça lui passe largement au dessus, c'est une consultation annuelle sans lendemain. Le médecin du travail consulte sa petite fiche de l'année dernière et "bon on en est où par rapport à l'année dernière ? " Et que peut-il faire d'autre ? pas grand chose !

Toujours mieux que rien.

ttrtti a écrit :

Or si cette personne consultait son médecin traitant qu'il s'est choisi, il y aurait un lendemain. Les médecins savent faire revenir les gens quand ils voient qu'il y a un problème de santé à traiter.

Pourquoi pas la médecine du travail ?
Si le médecin du travail détecte un truc qui cloche, il vas de toutes façons me diriger vers mon médecin traitant (que je n'ai pas et là je ne sais pas comment ça se passerait) ou vers un spécialiste s'il faut.

ttrtti a écrit :

Entre ( ) il semblerait tout de même que ça restera à l'entreprise de supporter la charge de la consultation

?
Du médecin traitant ????

#22 Re : -1 »  Les conditions de travail: Hier, aujourd'hui et demain » Le 17/11/2014, à 15:42

side
Réponses : 442
Alfe noir a écrit :

Mandela, Assange, Snowden, MLK, l'Abbé Pierre etc. sont des individus avant tout...

Mandela, MLK et l'Abbé-Pierre avaient un collectif derrière eux.

#23 Re : -1 »  Jésus, marié, deux enfants » Le 15/11/2014, à 12:14

side
Réponses : 23

En tant qu'athée, il me semble quasiment impossible de nier que Jésus de Nazareth est un personnage historique. Aussi réel que Socrate.
Après, est-ce qu'il a eu des gamins, j'en sais rien. C'est tout à fait possible que non. C'est bien possible que oui. M'enfin, je pense qu'on en trouverait des mentions plus large qu'un apocryphe un poil douteux en plus.
Le seul truc dont on est à peu près sûr c'est que ce type a fini sur une croix. Comme tant d'autres à l'époque. Mais pour finir sur une croix, fallait faire des choses qui ne plaisait pas au pouvoir en place. Je ne sais pas à quel degré par contre ... ça serait intéressant de le savoir d'ailleurs ... j'imagine qu'on ne crucifiait pas le premier venu parce qu'il aurait volé trois bricoles.

#24 Re : -1 »  Jésus, marié, deux enfants » Le 15/11/2014, à 15:36

side
Réponses : 23

A ce que je sache, il n'existe pas de documents attestant de son existence

Et les évangiles ? C'est du poulet ?