Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites". Attention, le forum rencontre actuellement quelques difficultés. En cas d'erreur 502, il ne faut pas re-valider l'envoi d'un message ou l'ouverture d'une discussion, au risque de créer un doublon.

La section divers se réorganise ! De nouvelles sous-sections à venir. (plus d'infos + donner son avis)

#301 Le 11/12/2012, à 21:14

afilmore

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

NooP a écrit :

PS : Allez donc faire un tour ici : geoip.ubuntu.com ...

Ah mais tiens, mon Ubuntu récupère mon IP, mon PAYS, ma REGION, ma VILLE, ma LONGITUDE et LATITUDE ... Des fois que je saches plus où j'habite peut être ?

Ça sert a afficher des informations météo en général, l'applet météo d'XFCE4 Panel utilise un serveur de géolocalisation comme celui ci mais ça peut aussi servir a faire du FUD. big_smile

La preuve ici :

void weather_search_by_ip(SoupSession *session,
                          void (*gui_cb) (const gchar *loc_name,
                                          const gchar *lat,
                                          const gchar *lon,
                                          const units_config *units,
                                          gpointer user_data),
                          gpointer user_data)
{
    geolocation_data *data;

    if (!gui_cb)
        return;

    data = g_new0(geolocation_data, 1);
    data->cb = gui_cb;
    data->user_data = user_data;

    g_message("getting http://geoip.xfce.org/");
    weather_http_queue_request(session, "http://geoip.xfce.org/",
                               cb_geolocation, data);
}

Je ne suis pas comme Monsieur Richard Matthew Stallman, je donne les preuves de ce que j'avance...

Il parait que Stallman est programmeur non ? Si il est vraiment programmeur je le mets au défi de démontrer son FUD mais je crois qu'il n'a pas regardé une seule ligne de code avant de publier son torchon. smile

Dernière modification par afilmore (Le 11/12/2012, à 21:40)

Hors ligne

#302 Le 11/12/2012, à 21:15

petitevieille

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

ArkSeth a écrit :

@petitevieille : Dont acte, mes excuses pour l'erreur d'interprétation (mais je maintiens quand même que je doute que ce soit l'entorse à cette philosophie-là qui défrise Stallman, contrairement à ce que du coup tu avançais wink)

Stallman joue un rôle de toute façon : il est un personnage public, politique, tout ce qu'on voudra mais il est logique et cohérent avec ses positions.
Après, chacun pensera ce qu'il veut de sa position ou des termes fort qu'il emploie à dessein ; mais lui reprocher d'avoir une position de libriste puriste c'est comme reprocher à un poisson de ne pas vouloir gambader sur terre. RMS est un libriste puriste, il est là pour ça.

Sans aller jusqu'à qualifier Ubuntu de vilains mots comme il le fait, je comprends sa position. A titre personnel mon errance distributionnelle depuis 3 ans me rend plutôt ouvert (Ubuntu, Mint, Debian, Fedora ? Gnome, KDE ? Rien de figé) mais je vais renoncer à Ubuntu ; les dernières versions m'avaient laissé froid et là c'est le premier point vraiment négatif que je perçois.

Hors ligne

#303 Le 11/12/2012, à 21:16

Haleth

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

<Response>
<Ip>78.214.132.184</Ip>
<Status>OK</Status>
<CountryCode>FR</CountryCode>
<CountryCode3>FRA</CountryCode3>
<CountryName>France</CountryName>
<RegionCode>B9</RegionCode>
<RegionName>Rhone-Alpes</RegionName>
<City>Albens</City>
<ZipPostalCode/>
<Latitude>45.7846</Latitude>
<Longitude>5.9488</Longitude>
<AreaCode>0</AreaCode>
<TimeZone>Europe/Paris</TimeZone>
</Response>

C'est presque ca, sauf que j'suis sans la Somme et pas dans le sud


Ubuntu is an ancien African word which means "I can't configure Debian"

Because accessor & mutator are against encapsulation (one of OOP principles), good OOP-programmers do not use them. Obviously, procedural-devs do not. In fact, only ugly-devs are still using them.

Hors ligne

#304 Le 11/12/2012, à 21:18

Elzen

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

petitevieille a écrit :

Stallman joue un rôle de toute façon : il est un personnage public, politique, tout ce qu'on voudra mais il est logique et cohérent avec ses positions.
Après, chacun pensera ce qu'il veut de sa position ou des termes fort qu'il emploie à dessein ; mais lui reprocher d'avoir une position de libriste puriste c'est comme reprocher à un poisson de ne pas vouloir gambader sur terre. RMS est un libriste puriste, il est là pour ça.

Ah mais je ne lui reproche rien, hein, moi ; je dis juste que c'est un libriste, justement, et que la philosophie (censément) prônée par Ubuntu n'est pas la même que celle qui motive ses interventions publiques wink

Dernière modification par ArkSeth (Le 11/12/2012, à 21:20)


Elzen : polisson, polémiste, polymathe ! (ex-ArkSeth)
Un script pour améliorer quelques trucs du forum.
La joie de t'avoir connu surpasse la peine de t'avoir perdu…
J'ai pour qualité de ne jamais attaquer les gens. J'ai pour défaut de souvent avoir l'air de le faire.

Hors ligne

#305 Le 11/12/2012, à 21:23

Malizor

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

jerome33 a écrit :
mentions légales a écrit :

Unless you have opted out(...)we will also send your keystrokes as a search term to productsearch.ubuntu.com and selected third parties so that we may complement your search results with online search results from such third parties including: Facebook, Twitter, BBC and Amazon.

Me voilà bien rassuré

Note que les mentions légales s'appliquent à tout, pas juste à la page d'accueil du Dash.
Facebook et Twitter ne reçoivent quelque chose que si tu utilises la lense « réseaux sociaux ». La BBC, c'est pour la lense vidéo.
Ces deux lenses doivent être sélectionnées explicitement, donc ça ne devrait poser problème à personne ici.
Quand à Amazon, ils ne reçoivent quelque chose que si tu clic sur un de leurs résultats.

Bref, quand tu cherches de base sur la page d’accueil du dash, il n'y a que le serveur anonymisateur de Canonical qui reçoit quelque chose.

Le texte des mentions légales a été conçu pour être court, donc il résume.
D'ailleurs, si certains veulent aider à ce qu'il soit traduit en français...

Dernière modification par Malizor (Le 11/12/2012, à 21:27)


« Vous prouver que j'ai raison serait admettre que je puisse avoir tort. »  -  Beaumarchais  ← Le premier troll ?

Hors ligne

#306 Le 11/12/2012, à 21:26

mloupiot

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

ArkSeth a écrit :

Ton post ? Ouais, en effet.

Léger … Argumente !

ArkSeth a écrit :

Ce n'est pas parce que ce n'est plus Microsoft que d'un coup, comme ça, il faudrait passer l'option « sens critique » sur off, hein. Les conditions d'utilisation, c'est quelque chose qui t'engage, donc le minimum, quand on te les propose, c'est d'aller les lire. Quelle que soit la confiance que tu aies par ailleurs envers le truc qui te les propose.

Certes, mais ça, c'est la défense du "vendeur", qui, par ce genre de déclarations, se protège de procès divers et variés … J'aime beaucoup cette forme de légalisme.

Hors ligne

#307 Le 11/12/2012, à 21:28

The Uploader

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

Fait gaffe, la GNU GPL protège de procès divers et variés... (comme par exemple la clause d'absence de garantie de quelque forme que ce soit). C'est vraiment du légalisme de bas étage, cette licence...


Passer de Ubuntu 10.04 à Xubuntu 12.04 LTS
ASUS N56VV (UEFI + GPT, Core i5-3230M @ 2.60GHz, Intel HD4000 + GeForce 750M, 12 Go de RAM, SSD 1 To)
Système principal : Archlinux (amd64), avec KDE 4
Système oublié la plupart du temps : Windows 8.1 Update 1 (x64, OEM)

Hors ligne

#308 Le 11/12/2012, à 21:31

Elzen

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

mloupiot a écrit :

Léger … Argumente !

Ça fait quelques pages que j'argumente et que peu de gens lisent mes posts, apparemment, 'n'ai marre. D'autant que ce que j'ai dit juste après était suffisamment explicite : ce n'est pas parce que ce n'est pas XP qu'il faut mettre ton sens critique au placard ; s'il y a des conditions d'utilisation affichées, c'est qu'elles sont là pour être lues.


Elzen : polisson, polémiste, polymathe ! (ex-ArkSeth)
Un script pour améliorer quelques trucs du forum.
La joie de t'avoir connu surpasse la peine de t'avoir perdu…
J'ai pour qualité de ne jamais attaquer les gens. J'ai pour défaut de souvent avoir l'air de le faire.

Hors ligne

#309 Le 11/12/2012, à 21:43

Haleth

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

ArkSeth a écrit :

s'il y a des conditions d'utilisation affichées, c'est qu'elles sont là pour être lues.

Elles sont aussi faites pour être refusées, à propos !


Ubuntu is an ancien African word which means "I can't configure Debian"

Because accessor & mutator are against encapsulation (one of OOP principles), good OOP-programmers do not use them. Obviously, procedural-devs do not. In fact, only ugly-devs are still using them.

Hors ligne

#310 Le 11/12/2012, à 21:45

Elzen

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

Eùh, non.

Elles sont faites pour que tu aies le choix de les accepter (et donc d'utiliser le truc) ou pas (et donc de ne pas l'utiliser).


Un truc fait pour ne pas être accepté, ce serait quand même un sacré concept.


Elzen : polisson, polémiste, polymathe ! (ex-ArkSeth)
Un script pour améliorer quelques trucs du forum.
La joie de t'avoir connu surpasse la peine de t'avoir perdu…
J'ai pour qualité de ne jamais attaquer les gens. J'ai pour défaut de souvent avoir l'air de le faire.

Hors ligne

#311 Le 11/12/2012, à 21:49

noireaude

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

shindz a écrit :

ce bouton est un spyware, et ton capagnon et toi vous nous faites de la pub pour un spyware. non mais tu te rends comptes de toutes ces infos qu'il veut recolter ?  mais non Ubuntu est un spyware ...

Je veux bien mais tu parles de quel bouton "Facebook, Addthis" ? Tous ?

Si c'est le cas personne n'est naïf, on sait bien que les boutons Facebook, Google+, ou autres sont des traqueurs. Le fait même que mon site soit sur Blogger est un déjà un spy quand on connait Google.

Si tu considères à ce titre que mon blog est un nid de malware complètement pourri alors ok, tu as raison.

Le sujet est donc clos et la messe est dite, amen.

NB : Par contre, que l'on tape sur moi pour les raison évoquées plus haut c'est normal et je m'y attendais, il fallait bien que ça me tombe dessus un jour.

Mais je ne pense pas que la démarche de Mydjey méritait un reproche aussi véhément. Quand on voit le travail qu'il a accompli ici et l'engagement dont il fait preuve, ce n'est ni très sympa, ni très réglo.

Je ne lui ai pas demandé de mettre l'adresse de mon blog mais si il passe par là en revanche, je préfère lui demander de l'enlever. Si quelqu'un a des coups à prendre c'est moi et personne d'autre.

@ bientôt les loulous wink

Ps : Je ne répondrai plus pour ne pas polluer plus longtemps ce topic, mais mon e-mail vous est ouvert wink

Cordialement.

Moo !!!

Dernière modification par noireaude (Le 11/12/2012, à 21:53)

Hors ligne

#312 Le 11/12/2012, à 21:59

mloupiot

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

ArkSeth a écrit :

Ça fait quelques pages que j'argumente et que peu de gens lisent mes posts, apparemment, 'n'ai marre. D'autant que ce que j'ai dit juste après était suffisamment explicite : ce n'est pas parce que ce n'est pas XP qu'il faut mettre ton sens critique au placard ; s'il y a des conditions d'utilisation affichées, c'est qu'elles sont là pour être lues.

Ben si, justement j'ai lu la plupart de tes posts ; sauf que ton pignolage pour décider s'il s'agit de publicité ou pas, je te prie de m'excuser mais je n'en ai rien -mais alors là, vraiment rien- à foutre : le problème n'est pas -à mon avis- là. Être obligé d'aller chercher dans un coin de l'écran le bouton "mentions légales", je persiste à dire que c'est du foutage de gueule : ne serait-il pas plus simple qu'à l'installation un choix clair soit proposé avec explications (en langue française bien évidemment) ?
Cela dit, je ne suis pas sûr que la notion de "sens critique" soit pertinente ici.

Ajout : je suppose que si tu as, par le passé, installé une version de windows, tu as lu l'intégralité du "cluf" ?

Dernière modification par mloupiot (Le 11/12/2012, à 22:02)

Hors ligne

#313 Le 11/12/2012, à 22:10

The Uploader

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

mloupiot a écrit :

Ajout : je suppose que si tu as, par le passé, installé une version de windows, tu as lu l'intégralité du "cluf" ?

Rien à voir. Ni au niveau de la forme, ni sur le fond. Le CLUF te dit en gros que ton Windows est une location.

CLUF (Pour Windows seul, il faut un second CLUF pour Microsoft Office, alors que Ubuntu embarque LibreOffice qui n'a aucun CLUF big_smile ) :

CONDITIONS DE LICENCE DE LOGICIEL MICROSOFT
WINDOWS VISTA PROFESSIONNEL
Les présents termes du contrat de licence constituent un contrat entre vous et
· le fabricant de dispositifs qui distribue le logiciel avec le dispositif, ou
· l’installateur de logiciels qui distribue le logiciel avec le dispositif.
Lisez-les attentivement. Ils portent sur le logiciel visé ci-dessus, y compris le support sur lequel
vous l’avez reçu, le cas échéant. Les termes du contrat de licence imprimés sur papier pouvant
accompagner le logiciel remplacent tous les termes du contrat de licence en ligne. Ce contrat
porte également sur les produits Microsoft suivants :
· les mises à jour,
· les suppléments,
· les services Internet et
· les services d’assistance
de ce logiciel à moins que d’autres termes n’accompagnent ces produits, auquel cas ces derniers
prévalent. Si vous obtenez des mises à jour ou des suppléments directement auprès de Microsoft,
Microsoft, et non le fabricant ou l’installateur, vous en octroie les licences.
En utilisant le logiciel, vous acceptez ces termes. Si vous ne les acceptez pas,
n’utilisez pas le logiciel. Contactez le fabricant ou l’installateur afin de connaître leurs
modalités de retour des marchandises pour vous faire rembourser.
Comme décrit ci-dessous, en utilisant le logiciel, vous consentez à ce que Microsoft
recueille certaines informations lors de l'activation, de la validation et pour des
services Internet.
Si vous vous conformez aux présents termes du contrat de licence, vous disposez des
droits stipulés ci-dessous pour chaque licence que vous achetez.
1. PRÉSENTATION.
a. Logiciel. Le logiciel comprend le logiciel de système d'exploitation pour ordinateurs de
bureau. Ce logiciel n'inclut pas les services Windows Live. Windows Live est un service
disponible auprès de Microsoft au titre d’un contrat distinct.
b. Modèle de licence. Le logiciel est concédé sous licence en vertu d’une licence par copie
et par dispositif.
2. INSTALLATION ET DROITS D’UTILISATION. La licence de logiciel est attribuée de
manière permanente au dispositif avec lequel vous avez acquis le logiciel. Ce dispositif est le
« dispositif concédé sous licence ». Une partition matérielle est considérée comme un
dispositif séparé.
a. Dispositif concédé sous licence. Vous êtes autorisé à installer une copie du logicielsur le dispositif concédé sous licence. Vous êtes autorisé à utiliser le logiciel, au
maximum, sur deux processeurs en même temps de ce dispositif. Vous n’êtes pas
autorisé à utiliser le logiciel sur un autre dispositif.
b. Nombre d'utilisateurs. Sauf disposition contraire stipulée aux sections Connexion des
dispositifs et Autres technologies d’accès à distance ci-dessous, un seul utilisateur peut
utiliser le logiciel à tout moment.
c.
Autres versions. Le logiciel peut intégrer plusieurs versions, telles que les versions
32 bits et 64 bits. Vous ne pouvez utiliser qu’une seule version à la fois. Si le fabricant ou
l'installateur vous fournit la possibilité de choisir une seule fois entre plusieurs versions
linguistiques, vous ne pouvez utiliser que la version linguistique que vous avez choisie.
3. TERMES DE LICENCE ET/OU DROITS D’UTILISATION SUPPLÉMENTAIRES.
a. Connexion des dispositifs. Vous êtes autorisé à connecter un maximum de 10 autres
dispositifs au logiciel installé sur le dispositif concédé sous licence pour utiliser les
services de fichiers, les services d’impression, les services d’information sur Internet (IIS),
le partage de connexion Internet et les services de téléphonie.
b. Technologies d’accès à distance. Vous pouvez accéder au logiciel installé sur le
dispositif concédé sous licence et l’utiliser à distance à partir d’un autre dispositif utilisant
les technologies d’accès à distance comme indiqué ci-dessous :
· ·
c.
Remote Desktop. L’unique utilisateur principal peut accéder à une session à partir de
    n’importe quel autre dispositif qui utilise Remote Desktop ou des technologies
     similaires. Une « session » correspond à l’interaction avec le logiciel, directement ou
         indirectement, par l’intermédiaire d’une combinaison de périphériques d’entrée, de
                  sortie et d’affichage. D’autres utilisateurs peuvent accéder à une session à partir de
                        n’importe quel dispositif, à l’aide de ces technologies, si le dispositif distant exécute
                             le logiciel acquis sous licence séparément.
Autres technologies d’accès à distance. Vous pouvez utiliser les technologies
   d’assistance à distance ou des technologies similaires pour partager une session
     active.
Autres utilisations à distance. Vous êtes autorisé à connecter un nombre quelconque
de dispositifs au logiciel installé sur le dispositif concédé sous licence à d’autres fins que
celles décrites dans les sections Connexion des dispositifs et Technologies d’accès à
distance ci-dessus, par exemple pour synchroniser les données entre les dispositifs.
d. Utilisation avec des technologies de virtualisation. Vous pouvez utiliser le logiciel
installé sur le dispositif concédé sous licence dans un système matériel virtuel (ou émulé
de toute autre manière).
·
Si vous le faites, vous ne pouvez pas jouer, accéder à du contenu ou utiliser des
applications protégées par une technologie de gestion des droits numériques, des
informations ou d'entreprise Microsoft ou d'autres services de gestion des droits
Microsoft ou utiliser BitLocker. Nous vous déconseillons de jouer, d'accéder à du
contenu ou d'utiliser des applications protégées par une technologie de gestion des
droits numériques, des informations ou d'entreprise Microsoft ou d'autres services de
gestion des droits ou d'utiliser le cryptage intégral de volume de lecteur.e. Multiplexage. Le matériel ou le logiciel que vous utilisez pour
· regrouper les connexions ou
· réduire le nombre de dispositifs ou d’utilisateurs qui accèdent directement au logiciel
      ou qui l’utilisent
(parfois également appelé matériel ou logiciel de « multiplexage » ou de
« concentration »), ne réduit pas le nombre de licences dont vous avez besoin.
f.
Composants de polices. Lorsque le logiciel est en cours d'exécution, vous pouvez
utiliser ses polices pour afficher et imprimer du contenu. Vous pouvez uniquement
· incorporer les polices dans le contenu comme autorisé par les restrictions
   d'incorporation des polices et
· les télécharger temporairement sur une imprimante ou un autre périphérique de
      sortie pour imprimer du contenu.
g. Icônes, images et sons. Lorsque le logiciel est en cours d'exécution, vous pouvez
utiliser mais pas partager ses icônes, images, sons et supports.
4. ACTIVATION OBLIGATOIRE.
L'activation associe l'utilisation du logiciel à un dispositif particulier. Au cours du processus
d'activation, le logiciel envoie des informations sur le logiciel et le dispositif à Microsoft. Ces
informations incluent la version, la langue et la clé produit du logiciel, l’adresse IP du
dispositif et les informations dérivées de la configuration matérielle du dispositif. Pour plus
d'informations, consultez http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=69497. En utilisant ce
logiciel, vous consentez à la transmission de ces informations. Avant l'activation, vous êtes
autorisé à utiliser la version du logiciel installée au cours du processus d'installation. Vos
droits d’utilisation du logiciel après la durée spécifiée au cours du processus d'installation
sont limités sauf si le logiciel est activé. Cela a pour but d'empêcher son utilisation sans
licence. Vous ne pourrez pas continuer à utiliser le logiciel après cette période si vous ne
l'activez pas. Si le dispositif est connecté à Internet, le logiciel peut se connecter
automatiquement au site Web de Microsoft pour l'activation. Vous pouvez également activer
le logiciel manuellement par Internet ou téléphone. Si vous le faites, des frais de service
Internet et téléphonique peuvent s’appliquer. Il est possible que vous deviez réactiver le
logiciel si vous modifiez vos composants informatiques ou le logiciel. Si le fabricant ou
l'installateur a activé le logiciel à votre place, il ne vous sera peut-être pas demandé de
l'activer lors de sa première utilisation. Le logiciel affichera un rappel d’activation tant que
vous ne l’aurez pas activé.
5. VALIDATION.
a. De temps en temps, le logiciel validera le logiciel, procédera à une mise à jour ou exigera
le téléchargement de la fonction de validation du logiciel. La validation vérifiera que le
logiciel a été activé et bénéficie d’une licence appropriée. Elle vous permet également
d’utiliser certaines fonctionnalités du logiciel ou d’obtenir des avantages supplémentaires.
Pour plus d’informations, consultez http://go.microsoft.com/fwlink/?linkid=39157.
b. Au cours d’un contrôle de validation, le logiciel enverra à Microsoft des informations sur
le logiciel et le périphérique. Ces informations incluent le numéro de version et la clé deproduit du logiciel ainsi que l’adresse du protocole Internet du périphérique. Microsoft
n’utilise pas ces informations afin de vous identifier ou de vous contacter. En utilisant
ce logiciel, vous consentez à la transmission de ces informations. Pour plus
d’informations sur la validation et les informations envoyées lors d’un contrôle de
validation, consultez http://go.microsoft.com/fwlink/?linkid=69500.
c.
Si, après un contrôle de validation, le logiciel s’avère ne pas bénéficier d’une licence
appropriée, ses fonctionnalités peuvent en être affectées. Par exemple, vous
· devrez peut-être réactiver le logiciel, ou
· recevrez peut-être des rappels vous invitant à vous procurer une copie du logiciel
    bénéficiant d’une licence appropriée,
ou vous risquez de ne plus pouvoir
· utiliser ou continuer d’utiliser certaines fonctionnalités du logiciel, ou
· vous connecter à Internet, ou
· obtenir certaines mises à jour ou mises à niveau de Microsoft.
d. Vous ne pouvez obtenir des mises à jour ou mises à niveau que pour le logiciel de
Microsoft ou de sources autorisées. Pour plus d’informations sur l’obtention de mises à
jour de sources autorisées, consultez http://go.microsoft.com/fwlink/?linkid=69502.
6. LOGICIELS POTENTIELLEMENT INDÉSIRABLES. Si Windows Defender est activé, il
recherche sur votre ordinateur la présence de logiciels espions, de logiciels de publicité ainsi
que d'autres logiciels potentiellement indésirables. S'il en trouve, il vous demande si vous
souhaitez les ignorer, les désactiver (mise en quarantaine) ou les supprimer. Tout logiciel
potentiellement indésirable dont le niveau de dangerosité est « élevé » ou « grave » est
automatiquement supprimé après détection sauf si vous modifiez le paramétrage par défaut.
La suppression ou la désactivation de logiciels potentiellement indésirables peut entraîner :
· l'arrêt du fonctionnement d'autres logiciels sur votre ordinateur, ou
· la violation d'une licence pour utiliser un autre logiciel sur votre ordinateur.
En utilisant le présent logiciel, il est également possible que vous supprimiez ou désactiviez
des logiciels qui ne sont pas potentiellement indésirables.
7. SERVICES INTERNET. Microsoft fournit des services Internet avec le logiciel. Ils peuvent
être modifiés ou interrompus à tout moment.
a. Consentement pour les services Internet. Les fonctionnalités du produit décrites
ci-après et dans la déclaration de confidentialité de Windows Vista se connectent aux
systèmes informatiques de Microsoft ou de fournisseurs de services via Internet. Dans
certains cas, vous ne recevrez pas d’avis de connexion. Vous pouvez désactiver ces
fonctionnalités ou ne pas les utiliser. Pour plus d’informations sur ces fonctionnalités,
consultez la déclaration de confidentialité de Windows Vista sur le site
http://go.microsoft.com/fwlink/?linkid=20615. En utilisant ces fonctionnalités,
vous consentez à la transmission de ces informations. Microsoft n’utilise pas ces
informations afin de vous identifier ou de vous contacter.Informations relatives à l'ordinateur. Les fonctionnalités suivantes utilisent des protocoles
Internet, qui transmettent aux systèmes appropriés des données informatiques, telles
que l’adresse IP, le type de système d’exploitation, le navigateur, le nom et la version du
logiciel que vous utilisez, ainsi que le code de langue du dispositif sur lequel vous avez
installé le logiciel. Microsoft utilise ces informations pour mettre à votre disposition les
services Internet.
· Fonctionnalité Windows Update. Vous pouvez connecter du nouveau matériel à votre
     dispositif. Celui-ci peut ne pas être équipé des pilotes nécessaires pour communiquer
        avec ledit matériel. Si tel est le cas, la fonctionnalité de mise à jour du logiciel permet
          d’obtenir le pilote approprié auprès de Microsoft et de l’installer sur votre dispositif.
               Vous pouvez désactiver cette fonctionnalité de mise à jour.
· Fonctionnalités de contenu Web. Les fonctionnalités du logiciel peuvent extraire du
    contenu associé de Microsoft et vous le transmettre. Parmi ces fonctionnalités, citons
     le clip art, les modèles, la formation en ligne, l’assistance en ligne et Appshelp. Vous
       pouvez décider de ne pas faire appel à ces fonctions de contenu Web.
· Certificats numériques. Le logiciel utilise des certificats numériques. Ces certificats
    numériques confirment l’identité des utilisateurs Internet en envoyant des
       informations cryptées selon la norme x.509. Ils peuvent également être utilisés pour
          signer numériquement des fichiers et macros et pour vérifier l’intégrité et l’origine
                 des contenus des fichiers. Le logiciel extrait ces certificats et met à jour les listes de
                 révocation des certificats à l’aide d’Internet, lorsque cela est possible.
· Auto Root Update. La fonctionnalité Auto Root Update met à jour la liste des
    Autorités de certification approuvées. Vous pouvez la désactiver.
· Windows Media Digital Rights Management. Les propriétaires de contenu utilisent la
   technologie de gestion des droits numériques de Windows Media (WMDRM) pour
   protéger leurs droits de propriété intellectuelle, y compris leurs droits d’auteur. Ce
       logiciel et des logiciels appartenant à des tiers utilisent la technologie WMDRM pour
       lire et copier du contenu protégé. Si le logiciel ne protège pas le contenu, les
         propriétaires de contenu peuvent demander à Microsoft la révocation du droit du
           logiciel à utiliser ladite technologie WMDRM pour lire ou copier le contenu protégé.
             La révocation n’affecte pas d’autres contenus. Lorsque vous téléchargez des licences
                   de contenu protégé, vous reconnaissez que Microsoft peut inclure une liste de
                    révocation avec lesdites licences. Les propriétaires de contenu peuvent exiger de
                     vous que vous mettiez à niveau la technologie WMDRM afin d’accéder à leur contenu.
                         Le logiciel Microsoft qui inclut la technologie WMDRM vous demandera votre
                        autorisation avant de procéder à la mise à niveau. Si vous refusez la mise à niveau,
                           vous ne pourrez plus accéder au contenu qui nécessite la mise à niveau. Vous
                             pouvez désactiver les fonctionnalités WMDRM qui accèdent à Internet. Une fois ces
                                fonctionnalités désactivées, vous pouvez lire le contenu pour lequel vous disposez
                                  d’une licence valide.
· Lecteur Windows Media Lorsque vous utilisez le Lecteur Windows Media, celui-ci
  vérifie auprès de Microsoft :
· la compatibilité des services audio en ligne dans votre pays ;
· les nouvelles versions du lecteur ; et
· les codecs si votre dispositif ne dispose pas des codecs appropriés pour lire le
contenu.
Vous pouvez désactiver cette dernière fonctionnalité. Pour plus d’informations, visitez
le site http://go.microsoft.com/fwlink/?linkid=44073.
· Suppression de logiciels malveillants/Nettoyage lors de la mise à niveau. Avant de
   lancer la procédure d'installation, le logiciel vérifiera que votre dispositif ne contient
    pas de logiciels malveillants répertoriés sur le site
     http://www.support.microsoft.com/?kbid=890830 (les « Malware ») et les
      supprimera le cas échéant. Lorsque le logiciel vérifie l'absence de Malware sur votre
        dispositif, un rapport est envoyé à Microsoft sur tout Malware détecté ou sur toute
           erreur survenue pendant cette vérification. Le rapport ne contient aucune
           information permettant de vous identifier. Vous pouvez désactiver la fonctionnalité
            de reporting de Malware en suivant les instructions données sur le site
            www.support.microsoft.com/?kbid=890830.
· Icône de statut de connectivité de réseau. Cette fonctionnalité détermine si un
       système est connecté à un réseau par contrôle passif du trafic réseau ou des
            requêtes DNS ou HTTP actives. La requête transfère seulement les informations
              TCP/IP ou DNS standard à des fins de routage. Vous pouvez désactiver la
               fonctionnalité de requête active à l'aide d'un paramètre de registre.
· Service Windows Time. Ce service se synchronise avec www.time.windows.com une
  fois par semaine pour mettre votre ordinateur à l'heure exacte. Vous pouvez
  désactiver cette fonctionnalité ou choisir votre source à partir de l'applet Date et
    heure du Panneau de configuration. La connexion utilise le protocole NTP standard.
· Service Traversal de traduction d'adresses réseau (NAT) IPv6 (Teredo). Cette
   fonctionnalité permet la transition des dispositifs de passerelle Internet domestiques
   existants vers IPv6. IPv6 est la nouvelle génération de protocole Internet. Il permet
    d’activer la connectivité de bout en bout souvent nécessaire pour les applications
       d’égal à égal. Pour cela, à chaque démarrage du logiciel, le service client Teredo
             tentera de localiser un service Internet Teredo public. Pour ce faire, il envoie une
            requête sur Internet. Cette requête transfère uniquement les informations du
              service DNS (Domain Name Service) pour déterminer si votre ordinateur est
              connecté à Internet et peut localiser un service Teredo public. Si vous
· utilisez une application (par exemple, Windows Meeting Space) qui requiert une
  connectivité IPv6 ou
· configurez votre pare-feu pour toujours autoriser la connectivité IPv6
par défaut, les informations de protocole Internet standard seront envoyées à
intervalles réguliers au service Teredo chez Microsoft. Aucune autre information
n’est envoyée à Microsoft. Vous pouvez modifier ce paramètre par défaut pour
utiliser des serveurs non-Microsoft. Vous pouvez également désactiver cette
fonctionnalité à l’aide de l’utilitaire de ligne de commande « netsh ».
b. Utilisation d’informations. Microsoft peut être amené à utiliser les informations sur
votre ordinateur, les rapports d'erreurs et les rapports de Malware pour améliorer ses
logiciels et services. Nous sommes également autorisés à les partager avec des tiers, tels
que des fournisseurs de matériels et de logiciels. Ceux-ci peuvent utiliser les informations
pour améliorer le fonctionnement de leurs produits avec le logiciel Microsoft.c.
Utilisation inappropriée des services Internet. Vous n’êtes pas autorisé à utiliser
lesdits services d’une façon qui peut leur porter atteinte ou perturber leur utilisation par
un autre utilisateur. Vous n’êtes pas autorisé à tenter d’accéder de façon non autorisée
aux services, données, comptes ou réseaux de toute autre manière.
8. CHAMP D’APPLICATION DE LA LICENCE. Le logiciel n’est pas vendu mais concédé sous
licence. Le présent contrat vous confère certains droits d’utilisation du logiciel. Le fabricant
ou l’installateur et Microsoft se réserve tous les autres droits. Sauf si la loi en vigueur vous
confère d’autres droits, nonobstant la présente limitation, vous n’êtes autorisé à utiliser le
logiciel qu’en conformité avec les termes du présent contrat. À cette fin, vous devez vous
conformer aux restrictions techniques contenues dans le logiciel qui vous permettent de
l’utiliser d’une certaine façon. Pour plus d’informations, consultez la documentation relative
au logiciel. Vous n’êtes pas autorisé à :
· contourner les restrictions techniques contenues dans le logiciel ;
· reconstituer la logique du logiciel, le décompiler ou le désassembler, sauf dans la mesure
    où ces opérations seraient expressément permises par la réglementation applicable
       nonobstant la présente limitation ;
· utiliser des composants du logiciel pour exécuter des applications qui ne fonctionnent pas
   sur le logiciel ;
· effectuer plus de copies du logiciel que ce qui n’est autorisé dans le présent contrat ou
      par la réglementation applicable, nonobstant la présente limitation ;
· publier le logiciel en vue d’une reproduction par autrui ;
· louer ou prêter le logiciel ou
· utiliser le logiciel en association avec des services d’hébergement commercial.
9. TESTS D’ÉVALUATION MICROSOFT .NET BENCHMARK. Le logiciel inclut un ou
plusieurs composants de .NET Framework 3.0 (les « composants .NET »). Vous êtes autorisé
à réaliser des tests d’évaluation internes de ces composants. Vous êtes autorisé à divulguer
les résultats des tests d'évaluation de ces composants, à condition de respecter les conditions
stipulées à l'adresse suivante : http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkID=66406. Nonobstant
un autre contrat conclu avec Microsoft, si vous divulguez lesdits résultats des tests, Microsoft
est autorisé à divulguer les résultats des tests d’évaluation effectués sur vos produits
concurrents du composant .NET applicable, à condition de respecter les conditions stipulées
sur http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkID=66406.
10. COPIE DE SAUVEGARDE. Vous êtes autorisé à effectuer une (1) copie de sauvegarde du
support du logiciel. Vous ne pouvez l’utiliser que dans le but de réinstaller le logiciel.
11. DOCUMENTATION. Tout utilisateur disposant d’un accès valable à votre ordinateur ou à
votre réseau interne est autorisé à copier et à utiliser la documentation à titre de référence et
à des fins internes.
12. LOGICIEL EN REVENTE INTERDITE (« Not for Resale » ou « NFR »). Vous n’êtes pas
autorisé à vendre un logiciel portant la mention de revente interdite (« Not for Resale » ou
« NFR »).13. MISES À NIVEAU. Pour utiliser le logiciel en tant que mise à niveau, vous devez être
titulaire d’une licence vous permettant d’utiliser le logiciel pouvant faire l’objet de la mise à
niveau. En cas de mise à niveau, le présent contrat remplace alors le contrat correspondant
au logiciel à partir duquel vous avez effectué la mise à niveau. Une fois la mise à niveau
effectuée, vous ne pouvez plus utiliser le logiciel à partir duquel vous avez effectué la mise à
niveau, sauf à condition de vous conformer aux termes de la section Versions antérieures
ci-dessous.
14. VERSIONS ANTÉRIEURES. Au lieu d’installer le logiciel, vous êtes autorisé à installer et à
utiliser une des versions antérieures suivantes :
· Microsoft Windows XP Professionnel,
· Windows XP Professionnel Édition x64 ou
· Microsoft Windows XP Édition Tablet PC.
Le présent contrat s’applique à l’utilisation de versions antérieures. Si la version antérieure
comprend différents composants, tous les termes relatifs à ces composants figurant dans le
contrat qui accompagne la version antérieure s’appliquent à leur utilisation. Ni le fabricant, ni
l’installateur, ni Microsoft ne sont tenus de vous fournir des versions antérieures. Vous devez
obtenir la version antérieure séparément. Vous pouvez à tout moment remplacer une version
antérieure par la présente version du logiciel.
15. PREUVE DE LICENCE (« Proof of License » ou « POL »).
a. Si vous avez acquis le logiciel sur le dispositif, sur un disque ou sur tout autre support,
une étiquette authentique de Certificat d’authenticité Microsoft (« Certificate of
Authenticity » ou « COA ») accompagnant une copie authentique du logiciel permet
d’identifier qu’il s’agit d’un logiciel sous licence. Pour être valable, l’étiquette doit être
apposée sur le dispositif ou l’emballage du logiciel du fabricant ou de l’installateur. Si
vous recevez l’étiquette séparément, elle n’est pas valable. Vous devez conserver
l’étiquette sur le dispositif ou sur l’emballage pour prouver que vous êtes autorisé
à utiliser le logiciel. Si le dispositif est fourni avec plus d'une une étiquette authentique de
Certificat d’authenticité, vous pouvez utiliser chaque version du logiciel identifiée sur ces
étiquettes.
b. Pour savoir si un logiciel Microsoft est authentique, rendez-vous sur le site
www.howtotell.com.
16. TRANSFERT À UN TIERS. Vous êtes autorisé à transférer le logiciel directement à un tiers
seulement avec le dispositif concédé sous licence. Vous n'êtes pas autorisé à conserver de
copies du logiciel ou d'une version antérieure. Avant le transfert autorisé, le tiers doit
reconnaître que cet accord s’applique au transfert et à l’utilisation du logiciel. Ce transfert
doit également comprendre l'étiquette de Certificat d’authenticité.
17. MENTIONS RELATIVES À LA NORME MPEG-4 VISUAL. Le logiciel comprend la
technologie de décodage visuelle MPEG-4. MPEG LA, L.L.C. exige la diffusion de l’avis
suivant :
L’UTILISATION DE CE PRODUIT CONFORMÉMENT À LA NORME MPEG-4 VISUAL EST
INTERDITE, SAUF S’IL S’AGIT D’UNE UTILISATION DIRECTEMENT LIÉE (A) À DES DONNÉES
OU DES INFORMATIONS (i) GÉNÉRÉES PAR ET OBTENUES GRATUITEMENT AUPRÈS D’UNCONSOMMATEUR QUI N’EST PAS ENGAGÉ DE CE FAIT DANS UNE ACTIVITÉ COMMERCIALE,
ET (ii) POUR UN USAGE STRICTEMENT PERSONNEL ; ET (B) À D’AUTRES UTILISATIONS
FAISANT L’OBJET DE LICENCES SPÉCIFIQUES ET DISTINCTES CONCÉDÉES PAR
MPEG LA, L.L.C.
Si vous avez des questions relatives à cet avis, mettez-vous en rapport avec MPEG LA, L.L.C.,
250 Steele Street, Suite 300, Denver, Colorado 80206, U.S.A., www.mpegla.com.
18. MENTIONS RELATIVES À LA NORME VC-1 VISUAL. Le logiciel peut comprendre la
technologie de décodage visuelle VC-1. MPEG LA, L.L.C. exige la diffusion de l’avis suivant :
LA LICENCE DE CE PRODUIT VOUS EST CONCEDÉE D'APRÈS LES TERMES DE LA LICENCE
DU PORTEFEUILLE DE BREVETS DE VC-1 DANS LE CADRE D'UNE UTILISATION PRIVÉE À
BUT NON COMMERCIAL PAR UN CONSOMMATEUR POUR (A) L'ENCODAGE DE VIDÉO SELON
LA NORME VC-1 (« VIDÉO AU FORMAT VC-1 ») OU (B) LE DÉCODAGE DE VIDÉO VC-1
ENCODÉE PAR UN CONSOMMATEUR ENGAGÉ DANS UNE ACTIVITÉ PRIVÉE À BUT NON
COMMERCIAL ET/OU OBTENUE D'UN FOURNISSEUR VIDÉO SOUS LICENCE POUR
DISTRIBUER DE LA VIDÉO AU FORMAT VC-1. AUCUNE LICENCE NE SAURA ÊTRE ACCORDÉE
OU ÊTRE CONSIDÉRÉE COMME IMPLICITE POUR TOUTE AUTRE UTILISATION.
Si vous avez des questions relatives à cet avis, mettez-vous en rapport avec MPEG LA, L.L.C.,
250 Steele Street, Suite 300, Denver, Colorado 80206, U.S.A., www.mpegla.com.
19. MENTIONS RELATIVES À LA NORME MPEG-2 VISUAL. Si le logiciel inclut un logiciel de
lecture de DVD Microsoft pour Windows Vista, il comprend la technologie de décodage visuel
MPEG-2. MPEG LA, L.L.C. exige la diffusion de l’avis suivant :
L’UTILISATION DE CE PRODUIT CONFORMÉMENT À LA NORME MPEG-2 VISUAL EST
INTERDITE, SAUF S’IL S’AGIT D’UNE UTILISATION DIRECTEMENT LIÉE (A) À DES DONNÉES
OU DES INFORMATIONS (i) GÉNÉRÉES PAR ET OBTENUES GRATUITEMENT AUPRÈS D’UN
CONSOMMATEUR QUI N’EST PAS ENGAGÉ DE CE FAIT DANS UNE ACTIVITÉ COMMERCIALE,
ET (ii) POUR UN USAGE STRICTEMENT PERSONNEL ; ET (B) À D’AUTRES UTILISATIONS
FAISANT L’OBJET DE LICENCES SPÉCIFIQUES ET DISTINCTES CONCÉDÉES PAR
MPEG LA, L.L.C.
Si vous avez des questions relatives à cet avis, mettez-vous en rapport avec MPEG LA, L.L.C.,
250 Steele Street, Suite 300, Denver, Colorado 80206, U.S.A., www.mpegla.com.
20. PROGRAMMES TIERS. Le logiciel contient des programmes tiers. Les termes spécifiques à
ces programmes s’appliquent à leur utilisation.
21. RESTRICTIONS À L’EXPORTATION. Le logiciel est soumis à la réglementation américaine
en matière d’exportation. Vous devez vous conformer à toutes les réglementations nationales
et internationales en matière d’exportation concernant le logiciel. Ces réglementations
comprennent des restrictions sur les pays destinataires, les utilisateurs finaux et les
utilisations finales. Pour plus d’informations, voir www.microsoft.com/exporting (en anglais).
22. SERVICES D’ASSISTANCE TECHNIQUE. Pour le logiciel dans son ensemble, contactez le
fabricant ou l’installateur pour connaître les options d’assistance technique. Référez-vous au
numéro fourni avec le logiciel. Pour les mises à jour et suppléments obtenus directement
auprès de Microsoft, Microsoft fournit des services d’assistance technique, tels que décrits sur
le site http://www.support.microsoft.com/common … ional.aspx. Si vous utilisez un
logiciel dont la licence n'est pas valide, vous n'aurez droit à aucun service d'assistance.23. INTÉGRALITÉ DES ACCORDS. Le présent contrat (y compris la garantie ci-dessous), ainsi
que les termes supplémentaires et les termes concernant les suppléments, les mises à jour,
les services Internet et d’assistance technique que vous utilisez constituent l’intégralité des
accords en ce qui concerne le logiciel et les services d’assistance technique.
24. DROIT APPLICABLE.
a. États-Unis. Si vous avez acquis le logiciel aux États-Unis, les lois de l’État de
Washington, États-Unis d’Amérique, régissent l’interprétation de ce contrat et
s’appliquent en cas de réclamation pour rupture dudit contrat, sans donner d’effet aux
dispositions régissant les conflits de lois. Les lois du pays dans lequel vous vivez régissent
toutes les autres réclamations, notamment les réclamations fondées sur les lois fédérales
en matière de protection des consommateurs, de concurrence déloyale et de délits.
b. En dehors des États-Unis. Si vous avez acquis le logiciel dans un autre pays, les lois
de ce pays s’appliquent.
25. EFFET JURIDIQUE. Le présent contrat décrit certains droits légaux. Vous pouvez bénéficier
d’autres droits prévus par les lois de votre État ou pays. Vous pouvez également bénéficier
de certains droits à l’égard de la partie auprès de laquelle vous avez acquis le logiciel. Le
présent contrat ne modifie pas les droits que vous confèrent les lois de votre État ou pays si
celles-ci ne le permettent pas.
26. LIMITATION ET EXCLUSION DE RESPONSABILITÉ EN CAS DE DOMMAGES. Hormis
le remboursement pouvant être obtenu du fabricant ou de l’installateur, vous ne
pouvez prétendre à aucune indemnisation pour les autres dommages, y compris
les dommages accessoires, spéciaux, indirects ou accidentels et les pertes de
profit.
Cette limitation concerne :
· toute affaire liée au logiciel, aux services ou au contenu (y compris le code) figurant sur
   des sites Internet tiers ou dans des programmes tiers ; et
· les réclamations pour rupture de contrat ou violation de garantie, les réclamations en cas
    de responsabilité sans faute, de négligence ou autre délit dans la limite autorisée par la
       loi en vigueur.
Elle s’applique également, même si :
· la réparation, le remplacement ou le remboursement du logiciel ne compense pas
   intégralement toute perte subie ou si
· le fabricant ou l’installateur, ou Microsoft, avait ou aurait dû avoir connaissance de
     l’éventualité de tels dommages.
Certains États n’autorisent pas l’exclusion de garanties ou la limitation de responsabilité pour
les dommages indirects ou accessoires, de sorte que la limitation ou l’exclusion ci-dessus
peut ne pas vous être applicable. Elles peuvent également ne pas vous être applicables si
votre pays n’autorise pas l’exclusion de garanties ou la limitation de responsabilité pour les
dommages indirects, accessoires ou autres types de dommages.*******************************************************************
****
GARANTIE LIMITÉE
A. GARANTIE LIMITÉE. Si vous suivez les instructions et que le logiciel vous a été concédé
sous licence, il fonctionnera, pour l’essentiel, tel que décrit dans la documentation de
Microsoft reçue avec ou dans le logiciel.
B. DURÉE DE LA GARANTIE ; BÉNÉFICIAIRE DE LA GARANTIE ; DURÉE DE TOUTE
GARANTIE IMPLICITE. La garantie limitée couvre le logiciel pendant une durée de
(90) jours à compter de son acquisition par le premier utilisateur. Si vous recevez
des suppléments, des mises à jour ou un logiciel de remplacement au cours de ces
90 jours, ils seront couverts soit pendant la durée de la garantie restant à courir,
soit pendant 30 jours, la période la plus longue étant applicable. Si vous transférez
le logiciel, la durée de la garantie restant à courir s’applique au destinataire.
Dans toute la mesure permise par la réglementation applicable, toute garantie
implicite sera applicable uniquement pendant la durée de la garantie limitée.
Certains États n’autorisent pas les limitations portant sur la durée d’une garantie implicite, de
sorte que les limitations ci-dessus peuvent ne pas vous être applicables. Elles peuvent
également ne pas vous être applicables, car certains pays n’autorisent pas les limitations
portant sur la durée d’une garantie implicite.
C. EXCLUSIONS DE LA GARANTIE. Cette garantie ne couvre pas les problèmes engendrés
par vos propres actes (ou inexécutions), les actes d’autrui ou tout autre événement
échappant au contrôle raisonnable du fabricant ou de l’installateur, ou de Microsoft.
D. RECOURS EN CAS DE VIOLATION DE GARANTIE. Le fabricant ou l'installateur
pourra, à sa convenance, soit (i) réparer ou remplacer gratuitement le logiciel,
soit (ii) accepter le retour du ou des produit(s) contre remboursement du montant
payé, le cas échéant. Le fabricant ou l’installateur peut également réparer ou
remplacer les suppléments, les mises à jour et le logiciel de remplacement ou
rembourser le montant que vous avez payé pour ces éléments, le cas échéant ;
veuillez contacter le fabricant ou l’installateur pour connaître les modalités. Ces
recours sont les seuls dont vous disposez en cas de violation de garantie limitée.
E. DROITS DES CONSOMMATEURS NON AFFECTÉS. Vous pouvez bénéficier de droits
supplémentaires relatifs aux consommateurs en vertu du droit de votre pays, que
ce contrat ne peut modifier.
F. PROCÉDURES RELATIVES AUX RÉCLAMATIONS ENTRANT DANS LE CADRE DE LA
GARANTIE. Contactez le fabricant ou l’installateur pour savoir comment obtenir un service
entrant dans le cadre de la garantie du logiciel. Pour obtenir un remboursement, vous devez
vous conformer aux modalités de retour des marchandises du fabricant ou de l'installateur.
G. AUCUNE AUTRE GARANTIE. La garantie limitée est la seule garantie directe
fournie par le fabricant, l’installateur ou Microsoft. Le fabricant ou l’installateur et
Microsoft n’accordent aucune autre garantie expresse. Dans la mesure autorisée
par le droit de votre pays, le fabricant ou l’installateur et Microsoft excluent les
garanties implicites de qualité, d’adéquation à un usage particulier et d’absence
de contrefaçon. Si les lois de votre pays vous accordent des garanties implicites,
nonobstant la présente exclusion, les recours dont vous disposez sont ceux exposés dansl’article ci-dessus relatif aux recours en cas de violation de garantie, dans la limite autorisée
par le droit de votre pays.
H. LIMITATION ET EXCLUSION DE RESPONSABILITÉ EN CAS DE VIOLATION DE
GARANTIE. L’article ci-dessus relatif à la limitation et l’exclusion de responsabilité
en cas de dommages s’applique en cas de violation de la présente garantie
limitée.
La présente garantie vous confère des droits légaux spécifiques et vous pouvez
également bénéficier d’autres droits qui varient d’un État à l’autre ou d’un pays à
l’autre.
EULAID:VISTA_RM.0_BUSINESS_OEM_fr-FR

Mentions légales Ubuntu 12.10 :1355260550.png

Devine lequel est le plus rapidement lu, et compris ?

Dernière modification par The Uploader (Le 11/12/2012, à 22:16)


Passer de Ubuntu 10.04 à Xubuntu 12.04 LTS
ASUS N56VV (UEFI + GPT, Core i5-3230M @ 2.60GHz, Intel HD4000 + GeForce 750M, 12 Go de RAM, SSD 1 To)
Système principal : Archlinux (amd64), avec KDE 4
Système oublié la plupart du temps : Windows 8.1 Update 1 (x64, OEM)

Hors ligne

#314 Le 11/12/2012, à 22:12

shindz

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

noireaude... je me fiche que tu mettes de la pub ou que ton blog vienne de google. donc aucun probleme avec toi personnellement. je ne suis pas là pour dire ce que chacun doit faire pour se sentir libriste. on pointait juste du doigt cette nuance  car les memes arguments ont ete utilisés pour diaboliser Ubuntu... bref rien a prendre de facon personnelle.


P IV,  2.80GHz, 1.5 Go de RAM, Nvidia 6200 512Mo, 160Go HDD
Ubuntu 12.04, AKA  Pangolin  comme OS Principal
Quantal  sur partition de test
Membre attitré de la brigade des S.

Hors ligne

#315 Le 11/12/2012, à 22:14

shindz

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

The Uploader yikes


P IV,  2.80GHz, 1.5 Go de RAM, Nvidia 6200 512Mo, 160Go HDD
Ubuntu 12.04, AKA  Pangolin  comme OS Principal
Quantal  sur partition de test
Membre attitré de la brigade des S.

Hors ligne

#316 Le 11/12/2012, à 22:18

The Uploader

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

Oui ? smile


Passer de Ubuntu 10.04 à Xubuntu 12.04 LTS
ASUS N56VV (UEFI + GPT, Core i5-3230M @ 2.60GHz, Intel HD4000 + GeForce 750M, 12 Go de RAM, SSD 1 To)
Système principal : Archlinux (amd64), avec KDE 4
Système oublié la plupart du temps : Windows 8.1 Update 1 (x64, OEM)

Hors ligne

#317 Le 11/12/2012, à 22:21

Malizor

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

J'ajoute que la licence Windows n'est pas la même si tu elle est vendu avec un PC (OEM) ou si tu l'obtiens via, par exemple, MSDNAA.

Mais je pense aussi qu'il serait préférable de demander l'accord explicite de l'utilisateur. Apparemment, l'équipe légale de Canonical n'a pas jugé que c'était obligatoire dans ce cas.
Mais j'imagine que si les développeurs veulent intégrer de vraies fonctions de tracking, par exemple pour personnaliser les recherches d'un utilisateur (note : rien n'a été annoncé dans ce sens), alors ils n'auront légalement pas le choix. Il faudra l'accord explicite de l'utilisateur.


« Vous prouver que j'ai raison serait admettre que je puisse avoir tort. »  -  Beaumarchais  ← Le premier troll ?

Hors ligne

#318 Le 11/12/2012, à 22:27

shindz

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

The Uploader a écrit :

Oui ? smile

ne me dit que tu as lu tout ca !!!


P IV,  2.80GHz, 1.5 Go de RAM, Nvidia 6200 512Mo, 160Go HDD
Ubuntu 12.04, AKA  Pangolin  comme OS Principal
Quantal  sur partition de test
Membre attitré de la brigade des S.

Hors ligne

#319 Le 11/12/2012, à 22:30

noireaude

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

shindz a écrit :

noireaude... je me fiche que tu mettes de la pub ou que ton blog vienne de google. donc aucun probleme avec toi personnellement. je ne suis pas là pour dire ce que chacun doit faire pour se sentir libriste. on pointait juste du doigt cette nuance  car les memes arguments ont ete utilisés pour diaboliser Ubuntu... bref rien a prendre de facon personnelle.

J'ai pas de bol, je n'avais justement rien publié sur la réaction de Stallman pour ne pas diaboliser le truc lol !!!

Hors ligne

#320 Le 11/12/2012, à 22:31

The Uploader

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

shindz a écrit :
The Uploader a écrit :

Oui ? smile

ne me dit que tu as lu tout ca !!!

Le CLUF ? Une fois, un jour de pluie.


Passer de Ubuntu 10.04 à Xubuntu 12.04 LTS
ASUS N56VV (UEFI + GPT, Core i5-3230M @ 2.60GHz, Intel HD4000 + GeForce 750M, 12 Go de RAM, SSD 1 To)
Système principal : Archlinux (amd64), avec KDE 4
Système oublié la plupart du temps : Windows 8.1 Update 1 (x64, OEM)

Hors ligne

#321 Le 11/12/2012, à 22:32

Malizor

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

Moi j'avais lu le CLUF de la licence Windows que j'avais obtenu gratuitement en tant qu'étudiant.
Entre autres, il était écrit dedans que je n'avais pas le droit d'utiliser cette licence de façon professionnelle (pas le droit de l'utiliser pour bosser).

(ok, on part vers le HS là)

Dernière modification par Malizor (Le 11/12/2012, à 22:34)


« Vous prouver que j'ai raison serait admettre que je puisse avoir tort. »  -  Beaumarchais  ← Le premier troll ?

Hors ligne

#322 Le 11/12/2012, à 22:45

seb24

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

NooP a écrit :

Sauf que pour que Google loggue ce que je tape, il faut encore que je lance volontairement un navigateur et que je me rendes volontairement sur google.
De plus, je crois pas transmettre à google, dans une installation par défaut, toutes les recherches que je fais dans mon ordinateur.

PS : L'excuse de 'Ce que je fais, c'est pas grave comparé à ce que les autres font' est vraiment la pire de toutes les excuses !
Et encore pas de bol, c'est justement cette excuse qu'a trouvé Canonical par l'intermédiaire de Jono Bacon.

Tu ouvres ton navigateur tu te connecte a n'importe quel site et ton navigateur envoi tout un tas d'informations et tu peux te faire traquer très précisément grâce aux cookies et d'autres petites choses sympas. Ne parlons pas de Google qui te traquera de toute manière (même si n'ouvres aucune page Google) vu que son code de suivi est présent sur la grande majorité des sites. Firefox est l'ensemble des navigateurs sont donc de vrais spyware. Et ils ne te demandent ni autorisation ni ne t'affiche d'avertissement. Pas plus que Mozilla sur l'usage du moteur de recherche sur lequel, honte à eux, il font en plus des bénéfices. Et pour finir autre horreur, la majorité des serveurs webs sont sous Apache ou Ngnix qui sont également de vraies machines à espionner et logent les connections des utilisateurs.


Membre attitré de la brigade des S
Ubuntuser.com : Blog sur Ubuntu http://www.ubuntuser.com

Hors ligne

#323 Le 11/12/2012, à 22:47

Haleth

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

Et pour finir autre horreur, la majorité des serveurs webs sont sous Apache ou Ngnix qui sont également de vraies machines à espionner et logent les connections des utilisateurs.

Un gun n'est pas responsable du meurtre. Le tueur est l'unique responsable de l'utilisation de l'outils.
Dans ton cas: apache n'est pas responsable du spy. L'adminsys est l'unique responsable.


Ubuntu is an ancien African word which means "I can't configure Debian"

Because accessor & mutator are against encapsulation (one of OOP principles), good OOP-programmers do not use them. Obviously, procedural-devs do not. In fact, only ugly-devs are still using them.

Hors ligne

#324 Le 11/12/2012, à 23:08

Zakhar

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

Houla la, je suis parti juste 2 jours, et déjà 7 pages de posts en plus !... tongue

Comme dit plus haut par d'autres, mon humble opinion est aussi que RMS est bien dans son rôle.

Rappelez-vous, il n'y pas si longtemps, Linus a fait un doigt à nVidia... eh bien depuis, ça a bien fait bouger les fesses de nVidia, et ils ont bien fait avancer les choses. On est sur le point d'avoir désormais des drivers (même s'ils sont proprio) plus rapides que sur Ouindob !

Espérons qu'il en sera de même avec la "sortie" de RMS, quelque exagérés que soient ses propos, il n'y a pas de fumée sans feu.

Tiens d'ailleurs, une petite question, pas sûr que quelqu'un se la soit posée et y ait répondu... les informations qui "fuitent" vers l'anonymiseur d'Ubuntu, c'est en HTTPS ou HTTP basique ? tongue

Et je redis aussi mon argument (je l'ai mis aussi sur les posts anglais), pensez-vous qu'une telle fonction (transmettre les recherches des utilisateurs à Amazon... même anonymisées), soient un point positif pour faire avancer Ubuntu en entreprise/administration ?

(Parce que le code montré par afimore au #301 à titre d'illustration sur le geoip, ça sembe bien être du HTTP tout basique)

Dernière modification par Zakhar (Le 11/12/2012, à 23:09)


"A computer is like air conditioning: it becomes useless when you open windows." (Linus Torvald)

Hors ligne

#325 Le 11/12/2012, à 23:11

The Uploader

Re : Richard Stallman déconseille Ubuntu à cause de son spyware

C'est du HTTPS.

Le code dont tu parle, c'est pour le greffon météo du tableau de bord de l'environnement de bureau Xfce. Rien à voir. big_smile

Dernière modification par The Uploader (Le 11/12/2012, à 23:14)


Passer de Ubuntu 10.04 à Xubuntu 12.04 LTS
ASUS N56VV (UEFI + GPT, Core i5-3230M @ 2.60GHz, Intel HD4000 + GeForce 750M, 12 Go de RAM, SSD 1 To)
Système principal : Archlinux (amd64), avec KDE 4
Système oublié la plupart du temps : Windows 8.1 Update 1 (x64, OEM)

Hors ligne

Haut de page ↑