Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".

#1 Le 19/02/2013, à 06:42

yrieix

Téléfilms, Cinéma

J'étais désespéré, en train de me demander pourquoi on ne pouvait pas accéder plus facilement (voir pas du tout, sinon je ne sais par quel moyen) aux téléfilms qui ont été financés avec nos pauvres revenus miséricordieux de smicards.

En surfant pour trouver réponse à mes questions, je tombe par hasard sur ce lien qui nous raconte combien gagne nos acteurs français. Au passage, c'est assez troublant et inquiétant, vu leurs prestations assez médiocres.

Est-ce que pour 1/100em du prix d'un cachet, d'un acteur modeste, la télévision française ne pourrait pas faire l'effort (financier) de mettre les téléfilms en libre téléchargement sur un serveur, puisqu'ils nous appartiennent un peu à nous tous ? Sinon ils font quoi de ces téléfilms, il finissent comme reliques poussiéreuses au fond des tiroirs ? Quel intérêt ? Le seul intérêt de distribuer des millions à quelques pitres ?

Hors ligne

#2 Le 19/02/2013, à 13:45

xabilon

Re : Téléfilms, Cinéma

Salut

Attention, on parle là du cachet d'une infime minorité d'acteurs français, sans oublier que les personnes les moins nombreuses dans la création d'un film sont justement les acteurs.
Merci de ne pas mettre tout le monde dans le même sac.

Parce qu'un cachet au SMIC, ça fait 113,16€, donc un centième ça fait 1,13€...

Après, c'est toujours la même histoire : ce n'est pas parce que c'est subventionné en partie avec de l'argent venant du contribuable, que ça doit être public.
De plus, dans "l'esprit", je n'ai pas l'impression que les fictions produites par les chaînes soient conçues comme des œuvres artistiques, mais plutôt comme des cases d'audience à remplir.

Dernière modification par xabilon (Le 19/02/2013, à 13:54)


Pour passer un sujet en résolu : modifiez le premier message et ajoutez [Résolu] au titre.

Hors ligne

#3 Le 19/02/2013, à 16:29

yrieix

Re : Téléfilms, Cinéma

xabilon a écrit :

Salut

Attention, on parle là du cachet d'une infime minorité d'acteurs français, sans oublier que les personnes les moins nombreuses dans la création d'un film sont justement les acteurs.
Merci de ne pas mettre tout le monde dans le même sac.

Hello,

J'ai bien précisé "quelques personnes" à la fin. Mais non je ne mets pas tout le monde dans le même sac, autant que je ne suis pas fana de cinéma, que je trouve certains acteurs (comme les inconnus) plus intéressants que d'autres. Beaucoup plus investis et professionnel que certains qui sont payés démesurément.

xabilon a écrit :

Parce qu'un cachet au SMIC, ça fait 113,16€, donc un centième ça fait 1,13€...

Jamais parlé de cachet au SMIC. Connais-tu le prix d'un cachet pour une simple figuration de 3 minutes en tant qu'illustre inconnu passant dans la rue ?

xabilon a écrit :

Après, c'est toujours la même histoire : ce n'est pas parce que c'est subventionné en partie avec de l'argent venant du contribuable, que ça doit être public.

Désolé c'est pourtant ce que j'avais cru comprendre :

Wikipedia  a écrit :

Financement

    La redevance audiovisuelle
    La publicité télévisée
    L'abonnement
    Le paiement à la carte

Puis ce n'est qu'une question de subvention, mais bien une question de rentabilité. Si le film à été rentable, payé en amont avec la majorité de notre argent, (argent public) pourquoi nous contribuables ne pouvons pas y accéder ? Quel intérêt ?
A priori ce n'est pas un intérêt financier puisque des sommes colossales et injustement attribuées (cf mon lien plus haut) à quelques acteurs, démontre le contraire.

xabilon a écrit :

De plus, dans "l'esprit", je n'ai pas l'impression que les fictions produites par les chaînes soient conçues comme des œuvres artistiques, mais plutôt comme des cases d'audience à remplir.

Ha oui. Remarque il faut bien occuper ce bas peuple après ces 8 heures de boulot. big_smile

Mais ça vous dérange pas ? Ça dérange personne d'être taxé pour faire ça ? On doit trouver ça normal ?

Hors ligne

#4 Le 19/02/2013, à 16:41

xabilon

Re : Téléfilms, Cinéma

yrieix a écrit :

Jamais parlé de cachet au SMIC. Connais-tu le prix d'un cachet pour une simple figuration de 3 minutes en tant qu'illustre inconnu passant dans la rue ?

http://www.devenir-figurant.com/salaire_figurant.shtml
Sachant qu'une "figuration de 3 minutes", ça veut dire passer au moins une demi-journée sur le lieu de tournage.

xabilon a écrit :

Après, c'est toujours la même histoire : ce n'est pas parce que c'est subventionné en partie avec de l'argent venant du contribuable, que ça doit être public.

Désolé c'est pourtant ce que j'avais cru comprendre :

Ben non, tu mélanges un peu les genres. Si tu touches des allocations logement, ça ne veut pas dire qu'une partie de ta maison est publique.


Pour passer un sujet en résolu : modifiez le premier message et ajoutez [Résolu] au titre.

Hors ligne

#5 Le 20/02/2013, à 00:47

xabilon

Re : Téléfilms, Cinéma

Après, pour ce qui est de la mise en téléchargement des téléfilms produits par les chaînes de télé... ben c'est toujours le bon vieux Code de la Propriété Intellectuelle qui entre en jeu.
En fait je ne sais pas exactement ce qu'il en est, mais les mettre en téléchargement libre leur coûterait peut-être plus cher en droits à payer que la simple diffusion.


Pour passer un sujet en résolu : modifiez le premier message et ajoutez [Résolu] au titre.

Hors ligne

#6 Le 20/02/2013, à 01:34

yrieix

Re : Téléfilms, Cinéma

Oui enfin je veux dire, faire quelque chose avec, plutôt que de les laisser moisir dans des placards. Puis ils pourraient bien faire une clause qui dit que le film appartient au domaine publique après X années.

Hors ligne

#7 Le 20/02/2013, à 01:53

xabilon

Re : Téléfilms, Cinéma

Très souvent les téléfilms sont édités en DVD ou Blu-Ray, et sont proposés en VOD, puis rediffusés quelques années plus tard. En fait ils les rentabilisent au maximum, tant que ça ne leur coûte rien.
Et il faut se faire une raison : en France, une œuvre ne rentre quasiment jamais dans le domaine public, il y a toujours un héritier d'un cousin germain d'un ayant-droit qui fait quelque chose pour prolonger les droits ("ah, tiens, si on ré-enregistrait les dialogues, ou si on restaurait l'image ?")

Désolé, je suis un peu négatif, mais c'est la réalité...


Pour passer un sujet en résolu : modifiez le premier message et ajoutez [Résolu] au titre.

Hors ligne

#8 Le 20/02/2013, à 03:45

yrieix

Re : Téléfilms, Cinéma

Heu bah non, puis c'est relatif, ça veut rien dire négatif. tongue

Nan mais sinon j'avais pas pensé qu'ils sortaient aussi des DVD, comme par hasard les films qui m'intéressent sont introuvables.
Il y a aussi que j'ai une dent contre ce système à la con où tout tourne autour du pognon, au lieu d'avoir d'autres centres d'intérêts.

Hors ligne

Haut de page ↑