Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Ubuntu 16.04 LTS
Commandez vos DVD et clés USB Ubuntu-fr !

Pour en savoir un peu plus sur l'équipe du forum.

Appel à contributeurs pour la doc.

Si vous avez des soucis pour rester connecté, déconnectez-vous puis reconnectez-vous depuis ce lien en cochant la case
Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites.

#76 Le 24/06/2017, à 16:17

moissan

Re : Comptabilité pro sous linux : où en est-on ?

un logiciel libre pourrait être certifié si le principe empêchant les fraude était suffisamment simple et efficace :

par exemple : le logiciel ecrit un fichier de plus pour chaque ecriture (facture ou autre operation ) et ecrit dans chaque fichier le md5 du fichier precedent

le md5 du fichier precedent fera donc partie du contenu pour calculer le md5 suivant ... donc la moindre modification frauduleuse d'un fichier demanderait de modifier tous les md5 de tous les fichier suivant  jusqu'au dernier

il suffit qu'en plus ce md5 soit ecrit sur les factures pour qu'une fraude soit irrémédiablement visible ! il faudrait récupérer toutes les facture et les modifier pour faire disparaitre les traces d'une fraude

avec un principe simple de ce genre , l'administration fiscale pourrait faire le programme quelle veut pour verifier la bonne fois des fichier fait par n'importe quel logiciel appliquant le même principe : quel que soit le reste du logiciel pourvu que ça sauvegarde au fur et a mesure avec ce principe la comptabilité est infraudable

la securité reposant sur un logiciel commercial fermé et secret ne vaut rien ... rien ne prouve qu'il n'y a pas un informaticien verreu chez le createur du logiciel qui vendra ses service pour utiliser une faille qu'il connait ( ou qu'il a crée )

si la securité repose sur un principe simple que n'importe quel informaticien peut comprendre , y compris les informaticien du fisc , il n'y a plus besoin de logiciel fermé et secret

la securité par la qualité est meilleure que par le secret

Hors ligne

#77 Le 24/06/2017, à 18:03

Coeur Noir

Re : Comptabilité pro sous linux : où en est-on ?

Cette certification existe déjà depuis longtemps dans certaines secteurs : billetterie cinéma, notamment. Les logiciels de caisse / billetterie doivent répondre à un cahier des charges, validé par l'autorité de tutelle ( ici ministère de la culture via le CNC ). Pour être homologué l'éditeur du logiciel doit en faire la demande : le logiciel est alors étudié, doit faire l'objet d'une installation en conditions réelles sur un site pilote pendant un certain temps, tout cela a un coût… et pour les quelques-uns ayant essayé on leur a répondu : bah pas possible d'homologuer un logiciel dont le code-source est disponible publiquement, comment garantir que les procédures de sécurité ne seraient pas contournées ?

Est-ce que les procédures transactionnelles façon blockchain ne seraient pas déjà la réponse ?

Hors ligne