Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

#1 Le 24/04/2013, à 16:51

timsy

L'internet du futur sans anonymat?

Bonjour à tous,

Je lisais un article ( que je n'ai pas terminé de lire en passant ) qui traitait d'un certain vide juridique face a Wikipédia.
Et je me suis demandé a un moment quel effet ça ferait d'abolir l'anonymat?
Parce que au bout du compte, moi qui traine pas mal sur internet et cherche a attiser ma curiosité a travers tout ce qui s'y rattache. Lorsque l'on regarde a deux fois, on constate que finalement l'anonymat pose problème, dans la mesure ou il déresponsabilise un majorité de personne et qu'il donne une certaine forme de protection, " bouclier" si on peut dire...
Bon attention quand je dis " abolir " l'anonymat cela ne signifie pas fliquer tout le monde.
Un exemple concret peut être la carte d'identité, elle nous est obligatoire pour définir la personne que l'on est, mais ne pose pas de problème.
En retour, il peut être désagréable que chaque jour les autorités présente cherchent a savoir qui l'on est.
Mais si on n'est pas dans un état qui cherche a contrôler tout et tout le monde il n'y a pas de raison d'être.
Alors donc, vous la communauté d'Ubuntu qui défend les valeurs du libre ou sans rentrer dans les détails, que la plupart des utilisateurs adhérent à sa philosophie.
Quel point de vue avez vous avec l'anonymat?
Le défendez vous, ne l'acceptez pas, cherchez a le vaincre, en profitez, ou vous en foutez?
Parce que imaginons qu'un jour nous ne puissions plus s'exprimer sur internet de manière anonyme, ou que dans une certaine mesure il est facilement possible de nous identifier des lors de l'utilisation de certains outils ( ordinateur, smartphone, navigateur, téléchargements, etc... ).
Bon, l'exemple donné est plutôt extrémiste pour que l'on voit un peu l'idée, mais finalement, qu'est ce que ça changerait pour vous si c'était le cas?
Après je ne dis pas que c'est LA solution aux problèmes récurrents auquel est confronté internet, mais que ça pourrait être un début...
Responsabiliser les gens sur ce qu'ils disent, publie, ou font.
Je sais bien que aujourd'hui il est déjà possible de "trouver" une personne anonyme, mais ce que je dis, c'est bien le fait que chaque personne allant sur internet aurait conscience qu'elle n'est pas anonyme.
Je souhaite que c'est un sujet sur lequel vous souhaitez vous attarder car je suis curieux de savoir quels sont les différents points de vue.
Bien a vous,

Timsy


Acer Aspire 7735ZG - Millésime 10.0.0.1001 - Xubuntu 14.04 LTS 64 bits
Libre depuis avril 2010, Savoure xfce
Le meilleur ne s'impose pas, il s'offre.

Hors ligne

#2 Le 24/04/2013, à 17:24

Smon

Re : L'internet du futur sans anonymat?

Je pense que le traçage publicitaire est déjà assez facile et omniprésent, pas la peine d'y ajouter un outil supplémentaire ...

Hors ligne

#3 Le 24/04/2013, à 18:03

ginette

Re : L'internet du futur sans anonymat?

Pour moi, la carte d'identité, c'est en quelque sortes l'enregistrement auprès du FAI.
Et puis, qu'est ce qui motive la levée de l'anonyme ? il c'est passé des choses si graves ? Je ne vois pas. Je pense que les entraves à la liberté, à l'intégrité, sont + du coté des entreprises que du coté des particuliers.
Une fois encore on se trompe de ciible
Au bout du compte, si la levée de l'anonymat permettrait d'aboutir à ce que les gens se reportent sur l'internet parallèle, anonyme et surtout sans pub, .. ce sera très bien.

#4 Le 24/04/2013, à 18:04

inkey

Re : L'internet du futur sans anonymat?

timsy a écrit :

Un exemple concret peut être la carte d'identité, elle nous est obligatoire pour définir la personne que l'on est, mais ne pose pas de problème.

Sauf qu'est n'est pas obligatoire. Elle est nécessaire dans certain cas effectivement .
ça revient un peu au même je dirait que l'anonymat sur le net,

Il est toujours possible de décliner sa vrai identité sur internet, plus ou moins obligatoire pour certain truc (achat en ligne,etc…) mais pas obligatoire dans tout les cas.
L'idée d'un fichage généralisé et d'un contrôle constant de l'identité sur le net vu que c'est la seule manière de garantir vraiment que le non-anonymat est respecté (sinon tu peux mettre des fausses informations) est déjà la mise en place d'un système inquiétant…

Je ne crois pas en plus dans le côté soit disant «pédagogique» de l'idée.
Interdire la possiblilité d'anonymat c'est aussi interdire une bonne partie de la possibilité qui existe sur l'internet bien plus que dans la vie réelle,
d'être écouté sans être vraiment jugé sur ce qu'on est.

Effectivement ça amène a certaines dérives, mais à choisir je préfère que le système garde toujours quelques failles dans tous les domaines.
Un système trop contrôlé, trop réglé, c'est invivable. hmm

Edit : en plus ta source est comme même franchement subjective envers wikipédia, c'est cette même personne qui s'est amusé a mettre de fausse information sur wikipédia soit disant pour faire de la pedagogie.
Pour être franc, quelqu'un qui n'a pas de respect (ou un respect amoindri) pour le numérique, car c'est soit disant «moins bien, plus dangereux,etc…» que la vie physique risque comme même d'avoir un avis assez bancale sur justement les droit dans le domaine numérique. L'anonymat (et ce qui va avec) n'est pas du tout particulier à l'internet , même en ayant la personne en face, on ne sait pas grand chose d'elle .

Dernière modification par inkey (Le 24/04/2013, à 18:44)

Hors ligne

#5 Le 24/04/2013, à 18:08

ginette

Re : L'internet du futur sans anonymat?

de + enn  + on nous prend pour des demeurés ou des gosses qui se font taper sur les doigts parce qu'il y en a un qui a fait une bêtise. Franchement, sur ton lien  en fait d'événement, c'est du pipi de chat
Il c'est passé quoi ? RIEN ! et pour ça il faudrait lever l'anonymat ?
roll
Mais c'est ainsi pour d'autres domaines. On prend pour prétexte des événements sans importance ou une importance relative pour annoncer des mesures liberticides.
Encore une fois , au nom de cette p.... ! de sécurité qu'on nous balance à toutes les sauces

Dernière modification par ginette (Le 24/04/2013, à 18:25)

#6 Le 24/04/2013, à 22:31

c-cube

Re : L'internet du futur sans anonymat?

Je remarque qu'une entreprise qui fait bien le forcing en ce moment pour la levée de l'anonymat, c'est Google qui incite fortement à utiliser sa vraie identité sur ses services, demande un nom et prénom « crédible » pour créer une adresse, recommande de fournir son numéro de téléphone pour soi-disant sécuriser le compte, etc. Il y a là un durcissement de ce côté qui, à mon avis, ne présage rien de bon.

Parallèlement, cette question de levée de l'anonymat pour un internet plus « propre » selon les autorités semble subitement très tendance.

Je rappelle que la carte d'identité évoquée plus haut a été rendue obligatoire en France sous le gouvernement de Vichy et qu'elle ne l'est plus depuis 1955 :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Carte_nati … _en_France

La nécessité de contrôler l'identité des personnes et donc de pouvoir lever l'anonymat me semble légitime dans certain cas, mais l'imposer à tous me semblerait abusif et c'est aussi pour moi le signe d'une autorité qui commence à flipper parce qu'elle se rend compte qu'elle perd le contrôle.

Que Google paie d'abord ses impôts correctement en France, comme moi je le fais sous ma vraie identité, et peut-être que je reconsidérerai sa légitimité à vouloir m'imposer une levée d'anonymat pour l'utilisation de ses services.

Que l'armée française arrête de financer du Microsoft avec mes impôts, un système d'exploitation non fiable avec des portes dérobées vers la NSA, et peut-être que je reconsidérerai sa légitimité à faire chier un admin de Wikipédia pour des raisons soi-disant sécuritaires.

Que le gouvernement apprenne à comprendre internet plutôt que de pondre des lois débiles et liberticides comme HADOPI et consorts. Peut-être qu'alors je prendrai au sérieux cette impérieuse nécessité qui semble s'imposer à eux (et donc à moi) de lever l'anonymat sur le net. Tant qu'on y est, si on levait l'anonymat dans les isoloirs peut-être que ça serait rigolo aussi ? Mais peut-être que, parfois, l'anonymat a de bonnes raisons d'être.

Que la gendarmerie utilise un système GNU/Linux et peut-être que… Ah ? Déjà fait ? Bon bah dans ce cas je vous présente mes papiers, obligatoires ou pas, avec grand plaisir Messieurs Dames ! ^_^'


Il y a quelque chose d'ubuntu dans Trisquel.
Bons vendeurs d'ordinateurs
La musique libre ? J'aime !

Hors ligne

#7 Le 24/04/2013, à 22:37

ginette

Re : L'internet du futur sans anonymat?

Je remarque qu'une entreprise qui fait bien le forcing en ce moment pour la levée de l'anonymat, c'est Google qui incite fortement à utiliser sa vraie identité sur ses services, demande un nom et prénom « crédible » pour créer une adresse, recommande de fournir son numéro de téléphone pour soi-disant sécuriser le compte, etc. Il y a là un durcissement de ce côté qui, à mon avis, ne présage rien de bon.

Parallèlement, cette question de levée de l'anonymat pour un internet plus « propre » selon les autorités semble subitement très tendance.

Absolument ! Ca les démange de lever l'anonymat. Déjà qu'ils traquent le monde des sites associatifs...mais les autres leur échappent pour l'instant. C'est trop tentant: des masses et des masses d'infos, sans pouvoir aisément mettre des noms derrière. Bien sûr c'est possible de manière ponctuelle, mais ce qu'on veut, c'est de l'identification de masse

#8 Le 24/04/2013, à 23:58

timsy

Re : L'internet du futur sans anonymat?

Smon a écrit :

Je pense que le traçage publicitaire est déjà assez facile et omniprésent, pas la peine d'y ajouter un outil supplémentaire ...

Vrai qu'il est là mais ils nous l'impose en silence ce qui résulte que la plupart en n’ont pas conscience. Et même si le traçage publicitaire est, il est pour la publicité, et dans un intérêt marketing, il ne cherche pas a responsabiliser la personne.

ginette a écrit :

Pour moi, la carte d'identité, c'est en quelque sortes l'enregistrement auprès du FAI.
Et puis, qu'est ce qui motive la levée de l'anonyme ? il c'est passé des choses si graves ? Je ne vois pas. Je pense que les entraves à la liberté, à l'intégrité, sont + du coté des entreprises que du coté des particuliers.
Une fois encore on se trompe de ciible
Au bout du compte, si la levée de l'anonymat permettrait d'aboutir à ce que les gens se reportent sur l'internet parallèle, anonyme et surtout sans pub, .. ce sera très bien.

Je suis d'accord quand tu dis que notre FAI est un peu notre carte d'identité, mais même si pour une majorité ça va déjà être une prise de conscience, il existe des personnes qui n'en font part et se croient intouchables.
En fait le seul point positif que je vois dans la levée de l'anonymat serait que chaque personne sache qu'il ne peut pas faire tout et n'importe quoi.
Du moins qu'il se sente responsable de ce qu'il fait, et pas qu'il croit que c'est un monde déconnecté du réel.
Je ne sais pas si il y a eu des choses excessive abusant réellement de l'anonymat dans un contexte "lambda" ( un simple ordi connecté a un FAI, un smartphone en 3G etc... ) mais on peut observer que des personnes prennent plaisir à dénigrer, insulter, d'autres par le simple fait d'être anonyme.
Il y a aussi le fait de "pourrir" en quelque sorte l'information, la contribution inutile en somme, celle qui est là qui ne sert a rien et qui en est l'intention.
Je te l'accorde ce n'est pas ces simples raisons qui justifieraient une levée de l'anonymat, mais comment avoir un impact équivalent qui responsabiliserait?
Pour ce qui est des entreprises il en est de même, c'est de par leurs actes discrets "anonymes" qu'ils en profitent, là ou est la différence c'est que l'utilisateur utilise leur service et finalement subis leurs actes, et ça généralement a son propre insu.
Dans ce cas c'est la responsabilité de l'entreprise qui est mis en cause de par le fait de fournir quelque chose a l'utilisateur et s'octroyant le droit de faire ce qu'il en souhaite. Il faut que l'utilisateur sache ou il met les pieds et jusque ou.

inkey a écrit :

Sauf qu'est n'est pas obligatoire. Elle est nécessaire dans certain cas effectivement .
ça revient un peu au même je dirait que l'anonymat sur le net,

Il est toujours possible de décliner sa vrai identité sur internet, plus ou moins obligatoire pour certain truc (achat en ligne,etc…) mais pas obligatoire dans tout les cas.
L'idée d'un fichage généralisé et d'un contrôle constant de l'identité sur le net vu que c'est la seule manière de garantir vraiment que le non-anonymat est respecté (sinon tu peux mettre des fausses informations) est déjà la mise en place d'un système inquiétant…

Je ne crois pas en plus dans le côté soit disant «pédagogique» de l'idée.
Interdire la possiblilité d'anonymat c'est aussi interdire une bonne partie de la possibilité qui existe sur l'internet bien plus que dans la vie réelle,
d'être écouté sans être vraiment jugé sur ce qu'on est.

Effectivement ça amène a certaines dérives, mais à choisir je préfère que le système garde toujours quelques failles dans tous les domaines.
Un système trop contrôlé, trop réglé, c'est invivable. hmm

Edit : en plus ta source est comme même franchement subjective envers wikipédia, c'est cette même personne qui s'est amusé a mettre de fausse information sur wikipédia soit disant pour faire de la pedagogie.
Pour être franc, quelqu'un qui n'a pas de respect (ou un respect amoindri) pour le numérique, car c'est soit disant «moins bien, plus dangereux,etc…» que la vie physique risque comme même d'avoir un avis assez bancale sur justement les droit dans le domaine numérique. L'anonymat (et ce qui va avec) n'est pas du tout particulier à l'internet , même en ayant la personne en face, on ne sait pas grand chose d'elle .

Je te suit tout a fait lorsque tu dit que la mise en place d'un tel système est inquiétant, mais surtout rapport a qui aurait une telle main mise, et également que ça lui ferais perdre de son charme, du fait des préjugés inexistant lors de nouvelles rencontres sur le net.
Pour le coté "pédagogique" je dirais que c'est plus pour une prise de conscience avec le réel, que c'est pour se rapprocher de l'idée d'être responsable de ce que l'on dit et fait.
Après quitte a garder l'anonymat autant chercher a améliorer son interaction et trouver des solutions aux dérives existantes.
Mais il est vrai qu'un système de contrôle permanent n'est pas la solution car trop intrusif et peut prétendre lui même a de grosse dérives.
Pour ce qui est de l'article ( que je n'ai toujours pas lu en entier d'ailleurs ) je trouve que sa " petite expérience " n'est pas sans intérêt. Car même si il ne pointe que les failles dans Wikipedia et ce dans son contexte personnel, il n'est pas sans remettre en question leur politique.


Acer Aspire 7735ZG - Millésime 10.0.0.1001 - Xubuntu 14.04 LTS 64 bits
Libre depuis avril 2010, Savoure xfce
Le meilleur ne s'impose pas, il s'offre.

Hors ligne

#9 Le 25/04/2013, à 00:24

timsy

Re : L'internet du futur sans anonymat?

c-cube a écrit :

Je rappelle que la carte d'identité évoquée plus haut a été rendue obligatoire en France sous le gouvernement de Vichy et qu'elle ne l'est plus depuis 1955 :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Carte_nati … _en_France

Désolé je savais même pas, mais dans la mesure ou tout le monde en a une pour les papiers important, j'avais cru.

c-cube a écrit :

La nécessité de contrôler l'identité des personnes et donc de pouvoir lever l'anonymat me semble légitime dans certain cas, mais l'imposer à tous me semblerait abusif et c'est aussi pour moi le signe d'une autorité qui commence à flipper parce qu'elle se rend compte qu'elle perd le contrôle.

Que Google paie d'abord ses impôts correctement en France, comme moi je le fais sous ma vraie identité, et peut-être que je reconsidérerai sa légitimité à vouloir m'imposer une levée d'anonymat pour l'utilisation de ses services.

Que l'armée française arrête de financer du Microsoft avec mes impôts, un système d'exploitation non fiable avec des portes dérobées vers la NSA, et peut-être que je reconsidérerai sa légitimité à faire chier un admin de Wikipédia pour des raisons soi-disant sécuritaires.

Que le gouvernement apprenne à comprendre internet plutôt que de pondre des lois débiles et liberticides comme HADOPI et consorts. Peut-être qu'alors je prendrai au sérieux cette impérieuse nécessité qui semble s'imposer à eux (et donc à moi) de lever l'anonymat sur le net. Tant qu'on y est, si on levait l'anonymat dans les isoloirs peut-être que ça serait rigolo aussi ? Mais peut-être que, parfois, l'anonymat a de bonnes raisons d'être.

Bien évidemment qu'aucun d'entre eux est en position de nous demander la levée de l'anonymat, surtout si au bout compte c'est pour leurs intérêts propres.
Mais là ce que je cherche a dire c'est d'assumer son identité non pas pour eux mais pour nous mêmes.

Dernière modification par timsy (Le 25/04/2013, à 00:25)


Acer Aspire 7735ZG - Millésime 10.0.0.1001 - Xubuntu 14.04 LTS 64 bits
Libre depuis avril 2010, Savoure xfce
Le meilleur ne s'impose pas, il s'offre.

Hors ligne

#10 Le 25/04/2013, à 00:59

Kanor

Re : L'internet du futur sans anonymat?

Question comme ça quand tu croise des gens dans la rue est ce que tu sais leur nom, prénom … ?
Non, alors pourquoi sur le net.

En ligne

#11 Le 25/04/2013, à 01:21

timsy

Re : L'internet du futur sans anonymat?

Quand tu la croise non, mais quand tu fait connaissance quel question arrive rapidement?


Acer Aspire 7735ZG - Millésime 10.0.0.1001 - Xubuntu 14.04 LTS 64 bits
Libre depuis avril 2010, Savoure xfce
Le meilleur ne s'impose pas, il s'offre.

Hors ligne

#12 Le 25/04/2013, à 01:22

david96

Re : L'internet du futur sans anonymat?

c-cube a écrit :

Je remarque qu'une entreprise qui fait bien le forcing en ce moment pour la levée de l'anonymat, c'est Google qui incite fortement à utiliser sa vraie identité sur ses services, demande un nom et prénom « crédible » pour créer une adresse, recommande de fournir son numéro de téléphone pour soi-disant sécuriser le compte, etc. Il y a là un durcissement de ce côté qui, à mon avis, ne présage rien de bon.

+10000 et pas que Google… C'est drôle, mais la première chose que j'ai appris à ma première fille quand elle allée sur le net c'est justement de ne jamais donner son nom, adresse etc. Et cela quel qu'en soit la raison.

Sinon, pour répondre à la question du sujet, oui je suis pour l'anonymat dans la mesure où cet anonymat ne dépasse pas les bornes. smile

Édite : à noter que depuis la loi LEN, toutes entreprises et associations possédant un siret ont obligation de diffuser leurs mentions légales (téléphone, courriel, siège sociale etc.) sur leur site web sous peine d'une grosse amende (75 000 € je crois).

Dernière modification par david96 (Le 25/04/2013, à 01:26)

Hors ligne

#13 Le 25/04/2013, à 01:33

timsy

Re : L'internet du futur sans anonymat?

david96 a écrit :

Sinon, pour répondre à la question du sujet, oui je suis pour l'anonymat dans la mesure où cet anonymat ne dépasse pas les bornes.

Mais comment fait-on pour poser les limites?

edit
Sinon j'approuve tout a fait le fait d'expliquer a un enfant de ne pas décliner son identité sous aucun prétexte.
Il y a une chose que je pensais il y a quelques temps, c'est que selon moi il faut apporter une attention particulière a éduquer son enfant sur le comportement a avoir sur internet.

Dernière modification par timsy (Le 25/04/2013, à 01:38)


Acer Aspire 7735ZG - Millésime 10.0.0.1001 - Xubuntu 14.04 LTS 64 bits
Libre depuis avril 2010, Savoure xfce
Le meilleur ne s'impose pas, il s'offre.

Hors ligne

#14 Le 25/04/2013, à 01:45

david96

Re : L'internet du futur sans anonymat?

timsy a écrit :
david96 a écrit :

Sinon, pour répondre à la question du sujet, oui je suis pour l'anonymat dans la mesure où cet anonymat ne dépasse pas les bornes.

Mais comment fait-on pour poser les limites?

Simplement en appliquant la loi. Par exemple si je te menace, tu peux porter plainte contre moi, ubuntu-fr recevra une injonction d'une gendarmerie qui réclamera l'IP, les logs (la loi oblige à  tous sites web de conserver les logs pendant 1 an), afin de me retrouver, et ce sera rapide crois moi smile

timsy a écrit :

edit
Sinon j'approuve tout a fait le fait d'expliquer a un enfant de ne pas décliner son identité sous aucun prétexte.
Il y a une chose que je pensais il y a quelques temps, c'est que selon moi il faut apporter une attention particulière a éduquer son enfant sur le comportement a avoir sur internet.

Carrément, si tu ouvres un sujet à ce propos fait moi signe wink

Hors ligne

#15 Le 25/04/2013, à 02:33

timsy

Re : L'internet du futur sans anonymat?

david96 a écrit :
timsy a écrit :
david96 a écrit :

    Sinon, pour répondre à la question du sujet, oui je suis pour l'anonymat dans la mesure où cet anonymat ne dépasse pas les bornes.

Mais comment fait-on pour poser les limites?

Simplement en appliquant la loi. Par exemple si je te menace, tu peux porter plainte contre moi, ubuntu-fr recevra une injonction d'une gendarmerie qui réclamera l'IP, les logs (la loi oblige à  tous sites web de conserver les logs pendant 1 an), afin de me retrouver, et ce sera rapide crois moi

On est d'accord, la loi s'applique également a internet, maintenant comment l'annoncer a ceux qui "l'oublient", les mêmes qui sortent avec insouciance des paroles qu'ils n'oseraient annoncer aux mêmes personnes dans la "vraie vie".
Bon je sais bien que c'est plus sujet a l'éducation ( justement ), mais ça n'est pas tout le monde qui a la chance d'en avoir une bonne.
Et puis en y ré-songeant  peut être bien que même avec une identité révélée ces comportements existerais toujours, car finalement rattaché a internet lui même.
En fait ce que je saque pas c'est justement que des personnes commettent des actes et n'en saisissent pas la portée ( ou le contraire ), et tout ça sous couvert d'anonymat.
Parce que bon, bien entendu que la justice a ses outils mais si on peut anticiper les comportements...
Après est ce que c'est possible de faire quelque chose véritablement?
L'anonymat sur internet est une bonne chose quand il est bien utilisé, mais c'est un facteur social encore tout nouveau, si on explique pas aux gens comment s'en servir correctement ça peut rapidement se retourner contre eux.
Bon, sur que tout le monde n'est pas inconscient de tout ceci, mais c'est pas parce que il y en a qui savent qu'ils ne doivent pas prendre la peine de le dire a ceux qui ne savent pas ( encore faut-il les chercher ).
Après il y a aussi le cadre de celui qui s'y connait un peu mieux en ordi, et que lui a besoin de l'anonymat pour faire son truc, ok la justice est effective également a ce niveau, mais si on ne peux le faire que après coup...


Acer Aspire 7735ZG - Millésime 10.0.0.1001 - Xubuntu 14.04 LTS 64 bits
Libre depuis avril 2010, Savoure xfce
Le meilleur ne s'impose pas, il s'offre.

Hors ligne

#16 Le 25/04/2013, à 02:45

david96

Re : L'internet du futur sans anonymat?

Bâ pour résumer et j'en terminerai là dessus, pour ma part :

L'anonymat doit-être une règle respectable, voir un droit ; cependant si l'anonyme ne respecte pas les lois qui lui incombent, son anonymat auquel il a droit pourra être décelé.

Bon c'est du brut, je suis fatigué, il est tard, j'espère que ce sera compréhensible, bonne nuit à tous.

Édite : Je signe ou je reste anonyme ? wink

Dernière modification par david96 (Le 25/04/2013, à 02:50)

Hors ligne

#17 Le 25/04/2013, à 02:53

timsy

Re : L'internet du futur sans anonymat?

ça l'est et j'adhère, reste plus qu'a le faire écouter aux bonnes personnes.

david96 a écrit :

Édite : Je signe ou je reste anonyme ? wink

lol

Dernière modification par timsy (Le 25/04/2013, à 02:54)


Acer Aspire 7735ZG - Millésime 10.0.0.1001 - Xubuntu 14.04 LTS 64 bits
Libre depuis avril 2010, Savoure xfce
Le meilleur ne s'impose pas, il s'offre.

Hors ligne

#18 Le 25/04/2013, à 03:06

D@mien

Re : L'internet du futur sans anonymat?

david96 a écrit :

C'est drôle, mais la première chose que j'ai appris à ma première fille quand elle allée sur le net c'est justement de ne jamais donner son nom, adresse etc. Et cela quel qu'en soit la raison.

Je t'aime ! \o/ Hum, mais  ne fuis pas...

Bon, lever l'anonymat ? Pourquoi ? La plupart des français (je ne peux pas juger pour les autres) ont déjà oublié de quoi il s'agit.


Il n'est de mot que dans le silence, de lumière que dans l'obscurité, et de vie que dans la mort:
                                         radieux est le vol du faucon dans l'immensité du ciel.

                                                                            La Création d'Ea, Terremer, Ursula Le Guin

Hors ligne

#19 Le 25/04/2013, à 03:17

timsy

Re : L'internet du futur sans anonymat?

d@mien a écrit :

Bon, lever l'anonymat ? Pourquoi ? La plupart des français (je ne peux pas juger pour les autres) ont déjà oublié de quoi il s'agit.

Hmm, bah j'ai essayé d'exprimer que c'était pour la prise de conscience, la responsabilité tout ça...
Mais que finalement il n'est pas un problème en soit, mais qu'il peut y paraitre...
Que c'est plus une évolution de la mesure de l'anonymat qui serait intéressante que sa levée...
Par contre excuse moi de te le dire, mais je te trouve bien naïf de dire que la plupart des français ont oublié de quoi il s'agit.


Acer Aspire 7735ZG - Millésime 10.0.0.1001 - Xubuntu 14.04 LTS 64 bits
Libre depuis avril 2010, Savoure xfce
Le meilleur ne s'impose pas, il s'offre.

Hors ligne

#20 Le 25/04/2013, à 04:45

AlexandreP

Re : L'internet du futur sans anonymat?

timsy a écrit :

Je suis d'accord quand tu dis que notre FAI est un peu notre carte d'identité, mais même si pour une majorité ça va déjà être une prise de conscience, il existe des personnes qui n'en font part et se croient intouchables.
En fait le seul point positif que je vois dans la levée de l'anonymat serait que chaque personne sache qu'il ne peut pas faire tout et n'importe quoi.
Du moins qu'il se sente responsable de ce qu'il fait, et pas qu'il croit que c'est un monde déconnecté du réel.
Je ne sais pas si il y a eu des choses excessive abusant réellement de l'anonymat dans un contexte "lambda" ( un simple ordi connecté a un FAI, un smartphone en 3G etc... ) mais on peut observer que des personnes prennent plaisir à dénigrer, insulter, d'autres par le simple fait d'être anonyme.
Il y a aussi le fait de "pourrir" en quelque sorte l'information, la contribution inutile en somme, celle qui est là qui ne sert a rien et qui en est l'intention.
Je te l'accorde ce n'est pas ces simples raisons qui justifieraient une levée de l'anonymat, mais comment avoir un impact équivalent qui responsabiliserait?

Allume ton téléviseur, écoute la radio, lis les journaux -- particulièrement les chroniques. Des gens -- parfois qui se croient plus importants que d'autres ou plus intouchables que d'autres, pour reprendre ton terme -- disent des énormités. Et ce, sous leur véritable identité. Alors en quoi la levée de l'anonymat dans Internet, l'obligation d'être toujours présenté sous son véritable nom, responsabiliserait davantage les internautes quant à leurs propos ou leurs actions?

timsy a écrit :

Et puis en y ré-songeant  peut être bien que même avec une identité révélée ces comportements existerais toujours, car finalement rattaché a internet lui même.
En fait ce que je saque pas c'est justement que des personnes commettent des actes et n'en saisissent pas la portée ( ou le contraire ), et tout ça sous couvert d'anonymat.
Parce que bon, bien entendu que la justice a ses outils mais si on peut anticiper les comportements...

Il est davantage là, le problème: plusieurs minimisent l'impact de leurs actions en ligne. Pas parce que c'est anonyme, mais plutôt parce que l'action est virtuelle, qu'il n'y a pas d'impact immédiat dans l'univers physique.

Imagine le contexte où nous sommes coéquipiers pour un travail scolaire. Nous ne sommes pas des amis proches, juste des coéquipiers -- mis en équipe de manière forcée. La veille de la remise, je t'écris sur ton mur Facebook: "Eh face de singe, n'oublie pas ta partie du devoir." Ce que je ne sais pas, c'est que tu as une faible estime de toi et tu trouves que tu as un visage laid. Mon commentaire t'affecte et contribue à frapper sur ton estime personnelle. Mon geste est assez anodin: j'ai simplement écrit quelques mots sur Facebook, je ne t'ai pas fait violence. Pourtant, mon geste a été violent pour toi et a un impact dans le réel.

timsy a écrit :

Après est ce que c'est possible de faire quelque chose véritablement?
L'anonymat sur internet est une bonne chose quand il est bien utilisé, mais c'est un facteur social encore tout nouveau, si on explique pas aux gens comment s'en servir correctement ça peut rapidement se retourner contre eux.
Bon, sur que tout le monde n'est pas inconscient de tout ceci, mais c'est pas parce que il y en a qui savent qu'ils ne doivent pas prendre la peine de le dire a ceux qui ne savent pas ( encore faut-il les chercher ).
Après il y a aussi le cadre de celui qui s'y connait un peu mieux en ordi, et que lui a besoin de l'anonymat pour faire son truc, ok la justice est effective également a ce niveau, mais si on ne peux le faire que après coup...

Il y a certes une question d'éducation, de formation aux NTIC qui entre en jeu. Les technologies de l'information sont encore relativement récentes. Facebook n'existait pas voilà 10 ans. Avant l'iPhone en 2007 -- il y a 6 ans seulement --, les smartphones étaient surtout utilisés en entreprises, peu par le grand public. Le Web ne s'est réellement introduit dans les foyers qu'à partir du tournant du siècle. Ce sont d'énormes changements qui sont apparus en très peu de temps. Il faut rendre la formation accessible -- dans les écoles, dans des ateliers communautaires, etc. -- afin de mieux comprendre et maîtriser les NTIC.

Mais il y a aussi une question de transmission de valeurs. Le respect des autres, ça se passe partout: lors d'une rencontre entre personnes, au téléphone, par SMS, par messagerie instantanée, dans des forums...


«La capacité d'apprendre est un don; La faculté d'apprendre est un talent; La volonté d'apprendre est un choix.» -Frank Herbert
93,8% des gens sont capables d'inventer des statistiques sans fournir d'études à l'appui.

Hors ligne

#21 Le 25/04/2013, à 17:03

timsy

Re : L'internet du futur sans anonymat?

AlexandreP a écrit :

Allume ton téléviseur, écoute la radio, lis les journaux -- particulièrement les chroniques. Des gens -- parfois qui se croient plus importants que d'autres ou plus intouchables que d'autres, pour reprendre ton terme -- disent des énormités. Et ce, sous leur véritable identité. Alors en quoi la levée de l'anonymat dans Internet, l'obligation d'être toujours présenté sous son véritable nom, responsabiliserait davantage les internautes quant à leurs propos ou leurs actions?

Oui c'est vrai que certains ne ce gênent pas pour dire n'importe quoi, et également font aussi des choses a qui d'autre ça leur porterait préjudice. Elles pensent pouvoir se le permettre car généralement ont une position confortable vis à vis de l'impact de leur actes. La différence avec l'anonymat c'est que lui est accessible a tous, d'où la curiosité de se demander qu'en serait-il sans lui.

AlexandreP a écrit :

Il est davantage là, le problème: plusieurs minimisent l'impact de leurs actions en ligne. Pas parce que c'est anonyme, mais plutôt parce que l'action est virtuelle, qu'il n'y a pas d'impact immédiat dans l'univers physique.

Imagine le contexte où nous sommes coéquipiers pour un travail scolaire. Nous ne sommes pas des amis proches, juste des coéquipiers -- mis en équipe de manière forcée. La veille de la remise, je t'écris sur ton mur Facebook: "Eh face de singe, n'oublie pas ta partie du devoir." Ce que je ne sais pas, c'est que tu as une faible estime de toi et tu trouves que tu as un visage laid. Mon commentaire t'affecte et contribue à frapper sur ton estime personnelle. Mon geste est assez anodin: j'ai simplement écrit quelques mots sur Facebook, je ne t'ai pas fait violence. Pourtant, mon geste a été violent pour toi et a un impact dans le réel.

Oui tout a fait, certains oublient que internet est le vecteur de l'interaction virtuelle mais qui agit dans le monde physique, et que de part le fait d'être sur internet c'est aussi être anonyme, il contribue a confirmer leur "oubli". Ça ne dispense pas que lorsqu'ils le font sous leur identité, ils sont dans le même état d'esprit de "déconnexion", c'est plus un comportement lié a internet que à l'anonymat, et soulève surtout la responsabilité de nos actes et paroles lorsque on est libre de s'exprimer dans une aussi grande mesure.
En fait si on transpose ça a ce qui est dit précédemment, on peux dire que on à le même pouvoir que de "grande personne" s'exprimant sur des médias, mais que internet ne disculpe pas ce que l'on dit.
Au bout du compte on rentre plus dans une mesure de conséquence de ce que l'on dit, que dans la mesure de l'anonymat.

AlexandreP a écrit :

Il y a certes une question d'éducation, de formation aux NTIC qui entre en jeu. Les technologies de l'information sont encore relativement récentes. Facebook n'existait pas voilà 10 ans. Avant l'iPhone en 2007 -- il y a 6 ans seulement --, les smartphones étaient surtout utilisés en entreprises, peu par le grand public. Le Web ne s'est réellement introduit dans les foyers qu'à partir du tournant du siècle. Ce sont d'énormes changements qui sont apparus en très peu de temps. Il faut rendre la formation accessible -- dans les écoles, dans des ateliers communautaires, etc. -- afin de mieux comprendre et maîtriser les NTIC.

Oui c'est exact, pour prendre un exemple similaire lorsque la voiture à commencé a apparaitre, nombre d'excès on vu le jour, mais aujourd'hui des codes ont été instauré pour permettre a chacun de les respecter. Maintenant c'est également une question d'attitude personnelle, bien sur que pour certain ça va de soit, mais les gens on besoin de repères et savoir ou sont les limites. Maintenant comment mettre ça en œuvre si il n'y a pas encore de véritable volonté à faire évoluer la situation? Je sais bien que les parents jouent un rôle majeur dans l'éducation, mais le système social devrait pouvoir également apporter des solutions.

AlexandreP a écrit :

Mais il y a aussi une question de transmission de valeurs. Le respect des autres, ça se passe partout: lors d'une rencontre entre personnes, au téléphone, par SMS, par messagerie instantanée, dans des forums.

Oui, c'est certain que ça dépasse le cadre d'internet, on peut même ce rapprocher de quelle est l'essence de vivre pour chaque personne mais c'est autre chose...


Acer Aspire 7735ZG - Millésime 10.0.0.1001 - Xubuntu 14.04 LTS 64 bits
Libre depuis avril 2010, Savoure xfce
Le meilleur ne s'impose pas, il s'offre.

Hors ligne

#22 Le 25/04/2013, à 17:06

ginette

Re : L'internet du futur sans anonymat?

Oui c'est vrai que certains ne ce gênent pas pour dire n'importe quoi, et également font aussi des choses a qui d'autre ça leur porterait préjudice.

Je préfère cela à des rêglements liberticides. J'ai pas beaucoup de principes, mais là....!

#23 Le 25/04/2013, à 17:12

timsy

Re : L'internet du futur sans anonymat?

ginette a écrit :

Je préfère cela à des rêglements liberticides. J'ai pas beaucoup de principes, mais là....!

Eu, c'était énoncé dans un contexte hors d'internet hein...


Acer Aspire 7735ZG - Millésime 10.0.0.1001 - Xubuntu 14.04 LTS 64 bits
Libre depuis avril 2010, Savoure xfce
Le meilleur ne s'impose pas, il s'offre.

Hors ligne

#24 Le 25/04/2013, à 17:16

ginette

Re : L'internet du futur sans anonymat?

timsy a écrit :
ginette a écrit :

Je préfère cela à des rêglements liberticides. J'ai pas beaucoup de principes, mais là....!

Eu, c'était énoncé dans un contexte hors d'internet hein...

Ah oui excuses.

#25 Le 26/04/2013, à 04:52

AlexandreP

Re : L'internet du futur sans anonymat?

ginette a écrit :
timsy a écrit :

Oui c'est vrai que certains ne ce gênent pas pour dire n'importe quoi, et également font aussi des choses a qui d'autre ça leur porterait préjudice.

Je préfère cela à des rêglements liberticides. J'ai pas beaucoup de principes, mais là....!

timsy a écrit :

Eu, c'était énoncé dans un contexte hors d'internet hein...

Et ça change quelque chose? Que ce soit dans Internet, où une personne peut choisir un pseudonyme pour ne pas se faire reconnaître selon le site visité, ou dans une ligne ouverte à la radio, où une personne peut s'identifier par un pseudonyme pour ne pas se faire reconnaître selon le thème de la ligne ouverte, ou encore dans une lettre ouverte publiée dans l'édition du dimanche d'un journal, où une personne peut s'identifier par un pseudonyme pour ne pas se faire reconnaître selon le sujet de sa ligne ouverte... Que ce soit dans le monde virtuel ou dans le monde réel, on peut s'identifier par un pseudonyme dans certaines circonstances. (Et il y a moyen de se faire identifier lorsque ses propos contreviennent au cadre défini par la loi.)

À un certain moment, il faut se poser la question: est-ce qu'on est en mesure de précisément définir dans quelles conditions l'utilisation d'un pseudonyme est acceptable et dans quelles conditions c'est totalement inacceptable? Par exemple, qu'un employé écrive une lettre ouverte anonyme ou sous pseudonyme dans le journal local pour dénoncer les pratiques de son employeur, ce serait correct et compréhensible, puisqu'il est souhaitable que l'employé ne soit pas réprimandé. Mais qu'une personne écrive sous pseudonyme son opinion négative quant aux résultats du vote sur le mariage pour tous dans un commentaire à un article d'un journal en ligne, là, ce ne serait pas correct, puisqu'il faut assumer ses opinions. Utiliser un pseudo dans les sections d'aide d'Ubuntu-FR, par contre, c'est dans une zone grise: on ne fait rien de mal, mais pourquoi vouloir se cacher derrière un pseudo? Si on en arrive à se poser ce genre de question, on entrerait dans un débat sur le bien et le mal, des notions qui sont différentes à chacun.


«La capacité d'apprendre est un don; La faculté d'apprendre est un talent; La volonté d'apprendre est un choix.» -Frank Herbert
93,8% des gens sont capables d'inventer des statistiques sans fournir d'études à l'appui.

Hors ligne

Haut de page ↑