Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

#26 Le 30/11/2013, à 12:44

6steme1

Re : Le topic de la santé

sounderk a écrit :

Les personnes meurent du cancer plus par la nourriture et l'air quel respire .....merci les industriel

C'est sûr que pour la France, le diesel n'est pas en reste avec ses particules fines (comme fumée du tabac) : c'était à la fois politique et industriel. La droite ayant fait la part belle à la famille Peugeot, grande prêtresse du moteur diesel !

L'amiante et son cancer de la plèvre associé est aussi un choix politique et industriel, voir qui produisait l'amiante pour la France : des industriels ayant la droite dans leurs poches.

Le tabac a longtemps été un problème politique: l'état étant le seul acteur commercial dans le pays jusqu'à la privatisation de la SEITA.


Mais, accuser les seuls industriels n'est pas suffisant !

Il y a aussi la prédisposition génétique, quelques exemples :

Le chromosome de Philadelphie ou translocation de Philadelphie est une anomalie chromosomique spécifique qui est associée à la leucémie myéloïde.

La Maladie de Fanconi présente une anomalie chromosomique sur le bras long du chromosome 20. Cette anémie héréditaire peut parfois se transformer en leucémie.

Le cancer du sein, dont on sait qu'une prédisposition familiale existe parfois, présente une anomalie chromosomique sur le bras long du chromosome 17.

La polypose colique est souvent à l'origine du cancer du côlon, en particulier la polypose colique familiale. Cette maladie présente une anomalie chromosomique sur le bras long du chromosome 5.


Ajoutons à cela des causes virales, bactériennes et peut-être et sans doute psychologiques. (certains développent des cancers après de grands drames dans leur vie)


Cœur de Breizh...  Breizhad on ha lorc'h ennon !

Les belles photos de quelques membres du forum : http://autogalerie_u-fr.tdct.org/

Hors ligne

#27 Le 30/11/2013, à 21:12

GangsterAutorisé

Re : Le topic de la santé

Que vous ayez vu des cas de guérison de cancer avec le jeun n'est pas suffisant. Il faut des probabilités fiables pour faire son choix de thérapie. Est ce que vous avez vu aussi le nombre de décès avec cette thérapie ? Vous comprenez ? des cas isolés ça ne veut rien dire.
Et dans le cas de maladies grâves les probabilité de guérison avec les médecines alternatives sont fantaisistes, c'est tout.

Pour le jeun, j'ai lu dans sciences et vie il y a un moment, qu'effectivement le jeun réduit le nombre de cellule globalement et y compris les cellules cancéreuses. Ca c'est vérifié. Ce qui n'est pas vérifié, c'est ce qui se passe lorsque les cellules reprolifèrent. En plus dans les alternatives vaguement dans la clandestinité (ben oui j'imagine que le praticien qui accepte d'accompagner un jeun pour guérir d'un cancer, prend le risque d'être accusé de non assistance à personne en danger voire abus de faiblesse), il n'y a aucun contrôle, aucun contre pouvoir .


Quel con a dit y a rien qui se passe ?

Chanson d'Alain Leprest

Hors ligne

#28 Le 30/11/2013, à 21:51

Grünt

Re : Le topic de la santé

GangsterAutorisé a écrit :

Et dans le cas de maladies grâves les probabilité de guérison avec les médecines alternatives sont fantaisistes, c'est tout.

Mais voui, il est impératif de faire confiance à la Médecine Officielle, à ses labos, à ses brevets, à ses visiteurs médicaux, à sa vision mécaniste, à son totalitarisme. roll


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#29 Le 30/11/2013, à 22:17

tontonrobertettantirene

Re : Le topic de la santé

Grünt a écrit :
GangsterAutorisé a écrit :

Et dans le cas de maladies grâves les probabilité de guérison avec les médecines alternatives sont fantaisistes, c'est tout.

Mais voui, il est impératif de faire confiance à la Médecine Officielle, à ses labos, à ses brevets, à ses visiteurs médicaux, à sa vision mécaniste, à son totalitarisme. roll

ok tu peux penser comme ça...ça se défend...il y a des arguments.
Ceci dit, le jour où tu seras bien malade, je me demande vers quelle médecine te tourneras -tu.
Un moment donné, faut arrêter avec la médecine palliative qui ne suffit pas et accepter les molécules, la médecine lourde. Sinon , c'est juste du sectarisme.
Gangstere a tout à fait raison

Dernière modification par tontonrobertettantirene (Le 30/11/2013, à 22:18)


Tralalalalèèèèère
Le jus de la vigne clarifie l'esprit et l'entendement.

En ligne

#30 Le 01/12/2013, à 01:35

xabilon

Re : Le topic de la santé

Une bonne médecine est une médecine qui soigne. Peu importe que ce soit la dernière molécule d'un labo pharmaceutique, une séance d'ostéopathie, d'acupuncture, ou une décoction de plantes.
Vouloir se priver de l'une ou l'autre par sectarisme ou préjugé, ça n'a pas de sens.
On peut bien sûr raisonnablement s'informer sur les éventuels dangers des unes ou des autres, mais les infos de ces dernières années ne sont pas forcément favorables aux labos pharmaceutiques...


Pour passer un sujet en résolu : modifiez le premier message et ajoutez [Résolu] au titre.

Hors ligne

#31 Le 01/12/2013, à 02:39

compte supprimé x0

Re : Le topic de la santé

xabilon a écrit :

Une bonne médecine est une médecine qui soigne.

Et comment le sait-on, qu'elle soigne ?

#32 Le 01/12/2013, à 03:22

Alfe noir

Re : Le topic de la santé

D'un autre côté c'est un peu un pléonasme une médecine qui soigne. ^^

Hors ligne

#33 Le 01/12/2013, à 03:49

compte supprimé x0

Re : Le topic de la santé

Alfe noir a écrit :

D'un autre côté c'est un peu un pléonasme une médecine qui soigne. ^^

Sauf qu'on peut aussi renverser la proposition

xabilon a écrit :

Une bonne médecine est une médecine qui soigne.

en

Dr. Hugo Z. Hackenbush a écrit :

Une mauvaise médecine est une médecine qui ne soigne pas.

Ce qui fait manifestement disparaître le pléonasme.
C'est donc bien qu'il y a un problème dans cet énoncé "évident"...

#34 Le 01/12/2013, à 04:31

Alfe noir

Re : Le topic de la santé

On peut aussi inverser de plusieurs manières :

Une mauvaise médecine n'est pas une médecine qui soigne (je pense que cette forme est la plus correcte, en mettant l’opposition sur le verbe (comme par ex.  = opposé à ≠ )).

Ou encore on peut dire, une mauvaise médecine est une médecine qui rend malade. Vu qu'on inverse bon et mauvais pourquoi ne pas inverser soigner.

Sinon je ne vois pas de quel problème tu veux parler.

Dernière modification par Alfe noir (Le 01/12/2013, à 04:34)

Hors ligne

#35 Le 01/12/2013, à 09:36

oleg

Re : Le topic de la santé

xabilon a écrit :

Une bonne médecine est une médecine qui soigne. Peu importe que ce soit la dernière molécule d'un labo pharmaceutique, une séance d'ostéopathie, d'acupuncture, ou une décoction de plantes.
Vouloir se priver de l'une ou l'autre par sectarisme ou préjugé, ça n'a pas de sens.

Je vois les choses de cette manière.

Dr. Hugo Z. Hackenbush a écrit :
xabilon a écrit :

Une bonne médecine est une médecine qui soigne.

Et comment le sait-on, qu'elle soigne ?

Personnellement je pars de deux principes suivants : d'abord prévenir plutôt que guérir. Et, pour cela, j'ai recours à de multiples pratiques (malheureusement non prises en compte ni remboursées par la sécu). Ensuite, quand j'ai un souci (comme actuellement les acouphènes) : quel effet tel médicament « officiel » ou « alternatif » ou telle pratique (officielle ou alternative) produisent sur moi à partir de tel ou tel souci du moment.

Est-ce que je me sens mieux qu'avant ? Ou non ? Ou pareil ? Ou pire ? Tout en tenant compte, dans ce bilan,  de ma propre subjectivité aussi avec l'effet psychologique placebo mais aussi – moins facile- de ma propre responsabilité dans la cause de ce souci de santé.

Mais surtout pas de discours idéologique en la matière ou d'adoption de telle ou telle posture pour la défense de telle ou telle conviction ou de telle ou telle certitude.

Cela dit, plutôt que de commencer à couper les cheveux en quatre et à intellectualiser le débat,  mouillons-nous les gars. Parlons de nous mêmes, de nos (petits ou ... moins petits) soucis de santé, de nos pratiques, de nos recettes et des résultats sur nous, échangeons vraiment et concrètement à partir de nos propres vécus. Vous verrez combien c'est moins facile ! wink

Dernière modification par oleg (Le 01/12/2013, à 10:07)


Faire de son mieux et laisser dire
Ne jamais se sentir en dessous de soi ni au-dessus des autres
Mon autogalerie de photos
A +

Hors ligne

#36 Le 01/12/2013, à 10:07

tontonrobertettantirene

Re : Le topic de la santé

Personnellement je pars de deux principes suivants : d'abord prévenir plutôt que guérir. Et, pour cela, j'ai recours à de multiples pratiques (malheureusement non prises en compte ni remboursées par la sécu). Ensuite, quand j'ai un souci (comme actuellement les acouphènes) : quel effet tel médicament « officiel » ou « alternatif » ou telle pratique (officielle ou alternative) produisent sur moi à partir de tel ou tel souci du moment.

Est-ce que je me sens mieux qu'avant ? Ou non ? Ou pareil ? Ou pire ? Tout en tenant compte, dans ce bilan,  de ma propre subjectivité aussi avec l'effet psychologique placebo mais aussi – moins facile- de ma propre responsabilité dans la cause de ce souci de santé.

Oui sauf que là tu parles de, ce que j'appellerai, des  "petits bobos" . Le jour où tu as un gros pépin, le problème risque fort, j'en fais le pari, de se poser tout à fait autrement. Et tu t'en remettras bravement à la médecine traditionnelle, histoire quand même d'assurer et sans trop te poser de questions.  C'est normal

Dernière modification par tontonrobertettantirene (Le 01/12/2013, à 10:08)


Tralalalalèèèèère
Le jus de la vigne clarifie l'esprit et l'entendement.

En ligne

#37 Le 01/12/2013, à 11:15

GangsterAutorisé

Re : Le topic de la santé

Dr. Hugo Z. Hackenbush a écrit :
xabilon a écrit :

Une bonne médecine est une médecine qui soigne.

Et comment le sait-on, qu'elle soigne ?

Le seul moyen raisonnable pour les maladies lourdes : les probabilités, les taux de guérisons vérifiés et contrôlés.

Et pourtant, on en trouve quand même qui se basent sur leur subjectivité, mais pour une maladie lourde c'est très risqué de tester puis d'adapter le traîtement. La moindre erreur dans l'automédication peut avoir des conséquences irréversibles (et ça c'est du vécu).
Il y a ceux qui se basent sur les témoignages de guérison et eux ils sont dans la mouise car ils seront devant des dizaines et des dizaines de proositions différentes et extrèmement risquées,  dont une bonne partie sont probablement des escroqueries, ou juste des délires (dans la clandestinité on trouve de tout et sans garde fou). Car enfin que vaut une thérapie qui guérirait 10 % des cas (mais qui n'est pas capable d'amener ce chiffre au malade pour son choix éclairé), voire 20 % et même 50 %, quand les thérapies de l'industrie pharmaceutique arrivent à des taux de guérison, taux vérifés en plus, de 80 % pour de plus en plus de maladies lourdes ?

Quand le pronostic vital est en jeu vous ne faites pas vos choix de thérapies en fonction des probabilités de guérison ? Il vous suffit de témoignages.  c'est ça ?

A noter que les taux de guérison annoncés, parfois parceque c'est tellement gros que quand même, par les alternatives clandestines sont évidemment fantaisistes et non vérifiables, alors que les taux de guérison, accessibles au patient, de la médecine officielle sont contrôlés et recontrôlés et sur un nombre de cas très important.

edit : un exemple la rose de picardie. Elle contient des substances utlisées dans les traitements traditionnels mais sans le dosage élaboré sur plusieurs dizaines d'années. Or le dosage pour certaines substances est juste fondamental. Et ne me dites qu'il y aurait un dosage parfait dans la nature parceque la nature est bien faite gnagnagna parceque je vous demanderai inévitablement si les champignons vénéneux sont aussi une invention du lobby pharmaceutique ? smile

Dernière modification par GangsterAutorisé (Le 01/12/2013, à 11:34)


Quel con a dit y a rien qui se passe ?

Chanson d'Alain Leprest

Hors ligne

#38 Le 01/12/2013, à 11:57

vibratoire

Re : Le topic de la santé

Perso je suis végétarienne tendance végétalienne depuis longtemps (je mange quand même des oeufs bio ou de ferme de temps en temps et du miel mais j'ai éliminé les laitages), je ne vais jamais chez le médecin, je ne prends jamais de médicaments, pas même de l'aspirine, je ne coûte pas cher à la Sécu, et je ne suis jamais malade.
J'aime faire des recherches sur les plantes curatives si besoin est (sur le net, c'est à profusion), les infusions, la nourriture naturelle, aller chercher des plantes comestibles dans la nature quand je le peux et quand c'est la saison, je jardine 100% bio en évitant de détruire l'éco-système,  tout ça c'est un ensemble... La santé du corps ne dépend pas de ce qu'on lui fait mais de ce qu'on ne lui fait pas.

C'est pas forcément bien acquis socialement, les gens me prennent facilement pour une dingue si j'en parle, mais je m'en fiche, la vie doit être respectueuse de l'environnement, c'est comme ça qu'on évolue aussi...

Dernière modification par vibratoire (Le 01/12/2013, à 12:11)


« La fin du monde est proche, ont-Ils dit. Alors nous avons regardé le monde comme il est, et nous avons perçu que c'était vrai ».

Hors ligne

#39 Le 01/12/2013, à 12:11

tontonrobertettantirene

Re : Le topic de la santé

vibratoire a écrit :

Perso je suis végétarienne tendance végétalienne depuis longtemps (je mange quand même des oeufs bio ou de ferme de temps en temps et du miel mais j'ai éliminé les laitages), je ne vais jamais chez le médecin, je ne prends jamais de médicaments, pas même de l'aspirine, je ne coûte pas cher à la Sécu, et je ne suis jamais malade. J'aime les plantes curatives si besoin est, les infusions, la nourriture naturelle, aller chercher des plantes comestibles dans la nature quand je le peux et quand c'est la saison, je jardine 100% bio en évitant de détruire l'éco-système,  tout ça c'est un ensemble... C'est pas forcément bien acquis socialement, les gens me prennent facilement pour une dingue si j'en parle, mais je m'en fiche, la vie doit être respectueuse de l'environnement, c'est comme qu'on évolue aussi...

et pourtant tu as tout àa fait raison...mais il y a le "vivre sainement" et le "comment faire pour se soigner"
Cependant, ta philosophie de vie, parce que c'est une véritable philosophie, n'est pas antinomique avec le fait de se soigner en ayant recours à la médecine traditionnelle (celle qui guérit) en cas de problème de santé


Tralalalalèèèèère
Le jus de la vigne clarifie l'esprit et l'entendement.

En ligne

#40 Le 01/12/2013, à 12:16

oleg

Re : Le topic de la santé

tontonrobertettantirene a écrit :

Personnellement je pars de deux principes suivants : d'abord prévenir plutôt que guérir. Et, pour cela, j'ai recours à de multiples pratiques (malheureusement non prises en compte ni remboursées par la sécu). Ensuite, quand j'ai un souci (comme actuellement les acouphènes) : quel effet tel médicament « officiel » ou « alternatif » ou telle pratique (officielle ou alternative) produisent sur moi à partir de tel ou tel souci du moment.

Est-ce que je me sens mieux qu'avant ? Ou non ? Ou pareil ? Ou pire ? Tout en tenant compte, dans ce bilan,  de ma propre subjectivité aussi avec l'effet psychologique placebo mais aussi – moins facile- de ma propre responsabilité dans la cause de ce souci de santé.

Oui sauf que là tu parles de, ce que j'appellerai, des  "petits bobos" . Le jour où tu as un gros pépin, le problème risque fort, j'en fais le pari, de se poser tout à fait autrement. Et tu t'en remettras bravement à la médecine traditionnelle, histoire quand même d'assurer et sans trop te poser de questions.  C'est normal

D'abord il y a des "petits bobos" (comme tu dis) qui peuvent vraiment te gâcher la vie durant des mois (une tendinite invalidante par exemple) avec de longs arrêts de travail et de longues périodes de rééducation. Il peut y avoir aussi des "petits bobos" appelés à devenir avec le temps de "grands bobos".

Ensuite, en cas de "gros pépin" comme tu dis, je ne sais pas exactement ce que je ferais et tu ne peux pas parler à ma place. En fait tu parles là de ce que tu ferais toi, en trouvant cela "normal". Mais ( à moins que tu aies quelque chose à nous dire de ta propre expérience d'une maladie grave ?)  tu parles de ce que tu ne connais pas en m'engageant à faire de même. Ce n'est pas ma démarche, moi je veux parler ici d'expériences vécues ou en train de l'être et d'échanges de témoignages et de solutions (?)  sans prosélytisme.

Dernière modification par oleg (Le 01/12/2013, à 12:22)


Faire de son mieux et laisser dire
Ne jamais se sentir en dessous de soi ni au-dessus des autres
Mon autogalerie de photos
A +

Hors ligne

#41 Le 01/12/2013, à 12:19

vibratoire

Re : Le topic de la santé

ah tu as répondu pendant que je complétais un peu mon message  smile

La médecine traditionnelle est toujours relative au temps dans lequel on vit, jadis, c'était une autre, et avant, encore une autre... Mais ce n'est pas forcément évolutif.
Il faut qu'on le sache : les mutations réalisées par les médicaments chimiques ont des aspects destructeurs dans l'équilibre du corps.
Par ailleurs la médecine chimique n'est pas assez favorable l'aspect énergétique, mental et affectif  de l'être humain, elle est incomplète et comme le disait un médecin généraliste qui me l'a dit une fois : "les médicaments, c'est souvent un marteau-pilon pour écraser une puce"... Certains médecins généralistes ou spécialistes sont aussi parfois conscients et en recherche de solutions différentes, enfin, un retour à des vies plus saines déjà, ça aide ! neutral


« La fin du monde est proche, ont-Ils dit. Alors nous avons regardé le monde comme il est, et nous avons perçu que c'était vrai ».

Hors ligne

#42 Le 01/12/2013, à 12:31

Grünt

Re : Le topic de la santé

tontonrobertettantirene a écrit :

Ceci dit, le jour où tu seras bien malade, je me demande vers quelle médecine te tourneras -tu.

Quand je vois la façon dont la médecine officielle fonctionne, et m'a traité la dernière fois que j'ai été malade un peu gravement, j'hésiterai la prochaine fois.
Le seul domaine d'excellence de la médecine occidentale, c'est la mécanique : la chirurgie, les broches, le tranchage, le greffage, bref les interventions mécaniques.

Un moment donné, faut arrêter avec la médecine palliative qui ne suffit pas et accepter les molécules, la médecine lourde. Sinon , c'est juste du sectarisme.

C'est ton discours qui relève du sectarisme. Tu dis autoritairement qu'il est nécessaire d'avoir recours à une pratique en particulier, en dénigrant les autres.
L'inverse du sectarisme c'est de choisir.

GangsterAutorisé a écrit :

Et ne me dites qu'il y aurait un dosage parfait dans la nature parceque la nature est bien faite gnagnagna

Ça me rappelle l'histoire de l'écorce de saule, longtemps utilisé comme remède naturel.
La médecine officielle en a extrait des salicylates, qui ont le même effet que l'écorce.

Jusqu'à ce qu'on se rende compte assez récemment que l'écorce de saule contient d'autres molécules qui augmentent l'effet des salicylates et la rende plus efficace qu'une molécule pure. tongue

Si une plante synthétise une molécule ce n'est pas par bonté d'âme, c'est parce que cette molécule a une fonction pour la plante. Et le reste de la plante contient des substances en rapport avec cette molécule et son rôle biochimique.

Edit : http://izquotes.com/quotes-pictures/quo … 297535.jpg

Dernière modification par Grünt (Le 01/12/2013, à 12:35)


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#43 Le 01/12/2013, à 13:04

tontonrobertettantirene

Re : Le topic de la santé

C'est ton discours qui relève du sectarisme. Tu dis autoritairement qu'il est nécessaire d'avoir recours à une pratique en particulier, en dénigrant les autres.

Si mes propos tendent à laisser penser que j'ai pu dénigrer, c'était involontairement. Je dis que la médecine  palliative a ses limites.

tu parles de ce que tu ne connais pas en m'engageant à faire de même.

je ne t'engage en rien, moi, ce sont les médecin qui t'y engageraient en te mettant le marché en main "faire comme on dit ou claquer" . Et  tu y viendrais tout seul, voilà ce que je dis.
Vous allez en arriver à dire que la médecine traditionnelle c'est nul et pas bien !  lol
Pour ce qui me concerne, mon médecin traitant est un homéopathe..

Dernière modification par tontonrobertettantirene (Le 01/12/2013, à 13:09)


Tralalalalèèèèère
Le jus de la vigne clarifie l'esprit et l'entendement.

En ligne

#44 Le 01/12/2013, à 13:09

Grünt

Re : Le topic de la santé

tontonrobertettantirene a écrit :

C'est ton discours qui relève du sectarisme. Tu dis autoritairement qu'il est nécessaire d'avoir recours à une pratique en particulier, en dénigrant les autres.

Si mes propos tendent à laisser penser que j'ai pu dénigrer, c'était involontairement. Je dis que la médecine  palliative a ses limites.

Comme toute médecine, oui. Ce serait sectaire d'en poser une comme référence.


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#45 Le 01/12/2013, à 13:12

tontonrobertettantirene

Re : Le topic de la santé

Grünt a écrit :
tontonrobertettantirene a écrit :

C'est ton discours qui relève du sectarisme. Tu dis autoritairement qu'il est nécessaire d'avoir recours à une pratique en particulier, en dénigrant les autres.

Si mes propos tendent à laisser penser que j'ai pu dénigrer, c'était involontairement. Je dis que la médecine  palliative a ses limites.

Comme toute médecine, oui. Ce serait sectaire d'en poser une comme référence.

Sauf que moi je pense ainsi: la médecine parallèle ou paliative est peut-être bénéfique jusqu'à un certain point, ensuite, quand elle ne fait pas ses preuves et s'il n'est pas trop tard,  il faut peut-être passer à autre chose de plus radical (et + efficace)


Tralalalalèèèèère
Le jus de la vigne clarifie l'esprit et l'entendement.

En ligne

#46 Le 01/12/2013, à 13:18

compte supprimé x0

Re : Le topic de la santé

GangsterAutorisé a écrit :
Dr. Hugo Z. Hackenbush a écrit :
xabilon a écrit :

Une bonne médecine est une médecine qui soigne.

Et comment le sait-on, qu'elle soigne ?

Le seul moyen raisonnable pour les maladies lourdes : les probabilités, les taux de guérisons vérifiés et contrôlés.

C'est quoi une maladie lourde ?

oleg a écrit :

D'abord il y a des "petits bobos" (comme tu dis) qui peuvent vraiment te gâcher la vie durant des mois (une tendinite invalidante par exemple) avec de longs arrêts de travail et de longues périodes de rééducation. Il peut y avoir aussi des "petits bobos" appelés à devenir avec le temps de "grands bobos".

C'est quoi un "petit bobo", un "grand bobo" ?

Dernière modification par Dr. Hugo Z. Hackenbush (Le 01/12/2013, à 13:21)

#47 Le 01/12/2013, à 13:20

6steme1

Re : Le topic de la santé

En tout cas, certains auront beau accuser la médecine allopathique d'être imparfaite, elle l'est c'est sûr car la médecine n'est pas une science exacte: ce serait plutôt une science expérimentale.

Il faut lui reconnaître quelques bienfaits quand même, par exemple éradication mondiale de la terrible variole par la vaccination systématique, pas mal de graves maladies guéries ou traitées.

Actuellement la thérapie qui cible les cancers devient personnalisée : à savoir que les protocoles sont de moins en moins généraux et de plus en plus personnalisés envers le malade et cette médecine guérit quand même ! http://www.allodocteurs.fr/actualite-sa … 77.asp?1=1

Enfin, il y a la part personnelle (hérédité en particulier : on connait des familles à risques majeurs pour pas mal de maladies) face à la guérison comme face au déclenchement des maladies.
C'est un peu comme dans un accident de la route là où certains s'en tireront d'autres y laisseront leur peau. Il n'y a pas d'objectivité dans le fait de sauver sa peau.


Cœur de Breizh...  Breizhad on ha lorc'h ennon !

Les belles photos de quelques membres du forum : http://autogalerie_u-fr.tdct.org/

Hors ligne

#48 Le 01/12/2013, à 13:23

tontonrobertettantirene

Re : Le topic de la santé

Dr. Hugo Z. Hackenbush a écrit :
GangsterAutorisé a écrit :
Dr. Hugo Z. Hackenbush a écrit :

Et comment le sait-on, qu'elle soigne ?

Le seul moyen raisonnable pour les maladies lourdes : les probabilités, les taux de guérisons vérifiés et contrôlés.

C'est quoi une maladie lourde ?

une maladie qui requiert des soins intensifs...genre grippe H1N1 ou sida. Je ne parle même pas des cancers.
Par rapport à ce que dit systeme, oui on oublie la disparition de certaines maladies grâce à la vaccination.

Dernière modification par tontonrobertettantirene (Le 01/12/2013, à 13:25)


Tralalalalèèèèère
Le jus de la vigne clarifie l'esprit et l'entendement.

En ligne

#49 Le 01/12/2013, à 14:03

GangsterAutorisé

Re : Le topic de la santé

Grünt a écrit :
tontonrobertettantirene a écrit :

C'est ton discours qui relève du sectarisme. Tu dis autoritairement qu'il est nécessaire d'avoir recours à une pratique en particulier, en dénigrant les autres.

Si mes propos tendent à laisser penser que j'ai pu dénigrer, c'était involontairement. Je dis que la médecine  palliative a ses limites.

Comme toute médecine, oui. Ce serait sectaire d'en poser une comme référence.

Non ce ne serait pas sectaire à partir du moment où l'on se base sur des probabilités contrôlables et contrôlées de guérison.

edit  : maladie lourde pour moi = maladie avec pronostic vital en jeu

edit2 : et les cas de plantes naturelles où le dosage est faux ou dangereux, c'est sûrement une fonction naturelle de  régulation des populations en les éliminant. tongue

Dernière modification par GangsterAutorisé (Le 01/12/2013, à 14:15)


Quel con a dit y a rien qui se passe ?

Chanson d'Alain Leprest

Hors ligne

#50 Le 01/12/2013, à 14:13

compte supprimé x0

Re : Le topic de la santé

Grünt a écrit :
GangsterAutorisé a écrit :

Et ne me dites qu'il y aurait un dosage parfait dans la nature parceque la nature est bien faite gnagnagna

Ça me rappelle l'histoire de l'écorce de saule, longtemps utilisé comme remède naturel.
La médecine officielle en a extrait des salicylates, qui ont le même effet que l'écorce.

Jusqu'à ce qu'on se rende compte assez récemment que l'écorce de saule contient d'autres molécules qui augmentent l'effet des salicylates et la rende plus efficace qu'une molécule pure. tongue

Moi ça me rappelle l'histoire de la digitale pourpre, qui servait dans la préparation d'une tisane secrète qui guérissait l'hydropisie. On savait alors que pas assez de tisane ça ne soignait pas... et adieu le malade par œdème aigu du poumon et que trop de tisane ça soignait bien mais pas assez longtemps car... adieu le malade par surdosage... Parfois, rarement, on obtenait de bons résultats...
La digitale pourpre ne s'est jamais montrée très sympathique ni même coopérative dans le choix des molécules qu'elle synthétise, et pourtant les dérivés de la digitaline à demi-vie courte bricolés par nos infâmes chimistes du complexe... sont d'excellents médicaments. Posez la question aux insuffisants cardiaques...

Dernière modification par Dr. Hugo Z. Hackenbush (Le 01/12/2013, à 14:21)

Haut de page ↑