Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

#26 Le 21/01/2008, à 22:34

shamanphenix

Re : L'Esperanto - Faites le pas

Sinon pour ceux qui y restent ouvert.

Dernière modification par shamanphenix (Le 21/01/2008, à 22:36)


"Ubuntu". Si tous les gens du monde voulaient bien se tenir par la main... ce serait bien plus facile pour les électrocuter.

What did /home/user/DARTHVADER say to /home/user/DARTHVADER/LUKESKYWALKER ?
I AM YOUR PARENT FOLDER.

Hors ligne

#27 Le 21/01/2008, à 22:44

UbuAmbulant

Re : L'Esperanto - Faites le pas

Piwaï[INSA] a écrit :

edit2 : je viens de lire une belle bêtise de Lstr plus haut : "D'autre part, l'anglais n'est qu'un dérivé du français".. Ca te sort d'où ? Le français est une langue essentiellement latine, alors que l'anglais a des racines germaniques prononcées (et latines aussi bien sûr). (ça reste mon avis, des contradicteurs ?)

un contradicteur:

juste sur ce point l anglais est 2 fois plus riche que le francais
- la 1/2 des mots est germano saxonne
- la 1/2 est d origine latine

eg: mariage / weeding.. et beaucoups d autres. Tous mots anglais a sa correspondance latine et saxonne.

Beucoup de mots ont vire du francais vers l anglais puis y sont revenus sous une autre forme
eg: flirter (fleure) , poney (poulain)...

ca c est l histoire des langues et c est fantatique; Apres avoir appris une langue se plonger dans sa culture, la est tout le point essentiel wink (pour l esperanto wink )

PS: je parlais tcheque mais je l'ai oublie
PS2: ma femme est d'origine étrangère - Et je puis t affirmer que le francais est proche de l'anglais tant dans son vocabulaire que dans son ethymologie, sa construction et sa grammaire ...

Dernière modification par UbuAmbulant (Le 02/02/2013, à 11:03)


Non mais t'as déjà vu ça ? en pleine paix, y chante et pis crac, un bourre-pif, mais il est complètement fou ce mec !

Hors ligne

#28 Le 21/01/2008, à 23:19

cat_loic

Re : L'Esperanto - Faites le pas

L'anglais n'a pas de racine Française. S'il y a des dérivés de mots français en anglais (et même des mots français tout court comme "a feeling of déjà  vue", "vis-à -vis", etc) ça vient uniquement du fait que, comme je l'ai déjà  dit, à  une certaine époque c'était le français la langue internationale.

Le français à  des racines latines, pas anglaises, portant on trouves les mots "week-end", "parking", "stop" partout en France !

Dernière modification par cat_loic (Le 21/01/2008, à 23:20)

Hors ligne

#29 Le 21/01/2008, à 23:24

noyt

Re : L'Esperanto - Faites le pas

remercions tout de même Guillaume le conquérant d'avoir francisé cette langue germanique... elles sont là  les racines françaises de l'anglais!

Mais une langue n'a pas qu'une seule racine...


Parfois, je me sens tellement geek que je me dis que le jour où la machine égalera l'homme je remplacerais le système de mon corps par Linux. Je suis sûr qu'il bouffera moins de virus! Dieu doit être un peu windowsien dans le fond, le salaud!

Hors ligne

#30 Le 21/01/2008, à 23:44

Skippy le Grand Gourou

Re : L'Esperanto - Faites le pas

Mmmh... J'hallucine un peu sur pas mal de propos.

Sur l'hégémonie de l'anglais, effectivement, pourquoi devrions-nous l'accepter ? Effectivement, on parle de langues, et donc de la culture qui va avec. Or si la culture influence la langue, c'est surtout la langue qui crée la culture. C'est la langue qui façonne la manière de penser. C'est la langue qui fait les différences culturelles, et les modes de vie.

En adoptant une langue, on adopte une certaine vision de la vie. Preuve en est l'existence de concepts dans une langue et pas dans l'autre, par exemple.

Ma langue de travail est l'anglais, mais pour rien au monde je ne voudrais qu'elle devienne ma langue maternelle ! Pas plus que l'esperanto, d'ailleurs. Non pas parce qu'elle est artificielle, ce n'est pas le problème. Mais parce qu'elle n'a été créée (corrigez-moi si je me trompe) que sur des critères de facilité d'apprentissage et de mixité. Or je pense que le jour où nous déciderons d'une langue universelle, il faudra que des linguistes se penchent main dans la main avec des sociologues et autres pour créer une langue favorisant des concepts universels et humains au détriment de concepts violents, etc.

Le tout sans perdre l'usage des langues actuelles, de toutes les langues actuelles. Je sais, je suis un doux rêveur... big_smile

Sur ce, je ne peux que vous conseiller la lecture de "les langages de Pao", de Jack Vance (SF), qui traite brillamment de ce sujet. wink


Mais quand vont-ils tous se taire ?? (De l'indécence médiatique et de sa justification des crimes violents)
Touristes africains, vous n'êtes pas les bienvenus en France.
 

Hors ligne

#31 Le 21/01/2008, à 23:57

AlexandreP

Re : L'Esperanto - Faites le pas

Julius a écrit :
xabilon a écrit :

Quelle honte ou réticence y aurait-il à adopter l'anglais comme langue internationale, puisque c'est déjà largement le cas "de fait" ?

Est-ce que tu vois vraiment ce que tu écris ? "Quelle honte ou réticence y aurait-il à adopter Windows comme système d'exploitation par défaut puisque c'est déjà largement le cas"
Bref, je ne comprend pas comment vous, utilisateurs du libres, qui êtes censé être ouvert d'esprit, ne pouvez pas concevoir que quelque chose d'établit n'est pas forcément bon.

Je suis scié de lire ça ! En quoi ce serait une honte d'utiliser Windows ? Si on est d'accord avec la licence de Windows, je ne vois pas en quoi ce serait la mort d'utiliser ce système d'exploitation, qu'il soit ou non le système le plus répendu dans le monde.

Certes, avec Windows, il y a des contraintes techniques à tenir en compte qui peuvent justifier une position contre une adoption massive de ce système. Néanmoins, ça n'a rien à voir avec une langue ! Tiens, une langue, peu importe laquelle, est "libre" : les sources sont disponibles, on peut l'étudier, on peut la modifier (les néologismes) et on peut l'utiliser sans contrainte !

cat_loic a écrit :

Je n'ai pas dit que c'était contre américain, j'ai juste dit que l'anglais n'est pas la langue des "maitres du monde", puisqu'il n'y en a pas, et que les EU n'ont plus leur statu de "seule et unique super-puissance".

Pourquoi l'anglais est-il automatiquement associé aux États-Unis, voire au Royaume-Uni ? Pourquoi ne pourrait-on pas simplement sortir d'un cadre territorial et se dire que l'anglais est une langue internationalement parlée, la langue la plus diffusée à l'heure actuelle ?

Et pourquoi chercher à imposer une norme plutôt que de laisser faire ? Au 18e siècle, la langue la plus diffusée était le français. Puis la donne s'est modifiée et l'anglais a pris le dessus. On en est mort ? non. Qui sait, d'ici quelques années la langue internationalement parlée changera peut-être une nouvelle fois...

Piwaï[INSA] a écrit :

Il ya de nombreux autres raisons qui font qu'une langue se répand, en dehors de la construction même de cette langue... politiques, économiques, démographiques.

Voilà...


«La capacité d'apprendre est un don; La faculté d'apprendre est un talent; La volonté d'apprendre est un choix.» -Frank Herbert
93,8% des gens sont capables d'inventer des statistiques sans fournir d'études à l'appui.

Hors ligne

#32 Le 22/01/2008, à 00:10

Julius

Re : L'Esperanto - Faites le pas

AlexandreP a écrit :

Je suis scié de lire ça ! En quoi ce serait une honte d'utiliser Windows ? Si on est d'accord avec la licence de Windows, je ne vois pas en quoi ce serait la mort d'utiliser ce système d'exploitation, qu'il soit ou non le système le plus répendu dans le monde.

Ce n'est pas utiliser Windows qui est une honte, c'est se dire que, puisque Windows est le plus courament utilisé c'est nécessairement le meilleur et celui qu'il FAUT utiliser.

AlexandreP a écrit :

Et pourquoi chercher à  imposer une norme plutà´t que de laisser faire ? Au 18e siècle, la langue la plus diffusée était le français. Puis la donne s'est modifiée et l'anglais a pris le dessus. On en est mort ? non. Qui sait, d'ici quelques années la langue internationalement parlée changera peut-être une nouvelle fois...

Une norme ne s'impose pas par l'action du saint esprit... Y'a des gens qui se "battent" (dans tous les sens du terme selon les cas) pour que tel ou tel soit utilisée, que ce soit dans n'importe quel domaine. Que ce soit par intérêt économique, politique ou dans le cas présent, simplement humaniste parce que c'est très certainement dans l'intérêt de l'humanité que de pouvoir parler une langue commune qui peut être apprise facilement par des gens qui ne sont pas encore dans le système actuel d'empire anglophone (hé oui, faut arrêter de penser qu'à  son petit cas personnel... je dis ça dans un sens large, ce n'est pas une attaque personnel, je ne te connais pas)

Dernière modification par Julius (Le 22/01/2008, à 00:12)


Les logiciels libres à Sambreville avec le SambreLUG.

Hors ligne

#33 Le 22/01/2008, à 00:11

Skippy le Grand Gourou

Re : L'Esperanto - Faites le pas

AlexandreP > Relis-toi. Tu déformes les propos de Julius, et ensuite tu plonges dans son parallèle tout à  fait justifié : il ne dit pas que c'est honteux d'utiliser windows, mais qu'accepter qu'une langue devienne universelle pour la seule raison qu'elle est de fait la plus répandue revient à  la même chose que d'accepter de n'utiliser que windows parce que de fait c'est l'OS le plus répandu...

Dernière modification par Skippy le Grand Gourou (Le 22/01/2008, à 00:12)


Mais quand vont-ils tous se taire ?? (De l'indécence médiatique et de sa justification des crimes violents)
Touristes africains, vous n'êtes pas les bienvenus en France.
 

Hors ligne

#34 Le 22/01/2008, à 00:13

UbuAmbulant

Re : L'Esperanto - Faites le pas

Il ya de nombreux autres raisons qui font qu'une langue se répand, en dehors de la construction même de cette langue... politiques, économiques, démographiques.

Alors faites des petits ubunteros bien franchouillard pour vaincre l anglais lol:lol:  lol


Non mais t'as déjà vu ça ? en pleine paix, y chante et pis crac, un bourre-pif, mais il est complètement fou ce mec !

Hors ligne

#35 Le 22/01/2008, à 00:18

roxnin

Re : L'Esperanto - Faites le pas

D'un autre coté l'anglais c'est pratique, pas trop dur à  apprendre, ça plante pas, tu peux l'écrire quelque soit la marque de ton stylo, tu ne sera pas obligé de passer à  English 7 pour parler avec ton nouveau voisin venu d'Australie tout en perdant la compatibilité avec English Xp, les mots que tu prononces ne vont pas envoyer des informations personnelles à  des tiers, etc.

Alors certes l'anglais est l'une des langues les plus répandues, mais je vois pas ou est son défaut par rapport à  l'esperanto, qui est très peu parlé et profondément inutile à  mon sens, car apprendre l'anglais ou l'esperanto en partant d'une autre langue c'est kif kif. Peut être certains veulent le remplacer par l'espéranto juste parce que anglais est associé avec culture américaine pour eux, mais bon c'est pas les américains qui ont inventé l'anglais, si le français était la langue des états unis, et donc plus ou moins du monde à  l'heure actuelle, vous iriez désapprendre le français pour l'espéranto ?

Dernière modification par roxnin (Le 22/01/2008, à 00:19)


Ubuntu 8.04 x86 - core2duo 1,86 Ghz - nVidia 8600gt 256mo - ddr2 2048mo
Et ouais, c'est pas parce que je râle de temps en temps envers Gimp que je l'utilise pas : la preuve.

Hors ligne

#36 Le 22/01/2008, à 00:38

UbuAmbulant

Re : L'Esperanto - Faites le pas

en fait il y a deux concepts qui se melangent:

- la langue comme outil, comme moyen de communication (au meme titre que l esperanto pour moi). La s arrete l outil, cela ne va pas plus loin

- la langue comme moyen de decouvrir une autre culture, comme une richesse suplementaire de s ouvrir vers d autre mode de pensees/cultures: avoir une vision differente sur notre environement, et ce qui gravite autour de nous. L interaction entre les langues, leurs origines et leurs evolutions permettent une ouverture sur l "autre" (du moins en partie)  - Ca je ne pense pas que l esperanto y subvienne, l anglais oui!

Dernière modification par UbuAmbulant (Le 02/02/2013, à 11:15)


Non mais t'as déjà vu ça ? en pleine paix, y chante et pis crac, un bourre-pif, mais il est complètement fou ce mec !

Hors ligne

#37 Le 22/01/2008, à 00:59

rhinopierroce

Re : L'Esperanto - Faites le pas

J'ai vécu une expérience désagréable
CONTEXTE :
Serveur dans un établissement hà´telier de grand luxe, on m'envoie regarnir le frigo d'un à‰mir du pétrole.
Le mec m'a parlé dans un anglais incompréhensible tellement son accent "arabe" était prononcé. De plus, mon anglais n'était très bon, une situation très stressante entre deux personnes ne se comprenant pas.


Bon, l'Esperanto n'est peut-être pas la solution aux maux de ce mondes, mais il n'en est pas un (de mal).
Et comme dit mon grand-père : si ça fait point d'mal, ça peu faire qu'du bin

Alors pourquoi pas

Dernière modification par rhinopierroce (Le 22/01/2008, à 01:00)


Groupe des Parrains Linux - Boutique NOVATUX - Libre en Touraine - Cairo-Dock

Tolérer ne doit pas consister à  oublier que ce qu'on tolère ne mérite que de la tolérance.
Nicolás Gómez Dávila

Hors ligne

#38 Le 22/01/2008, à 01:11

Piwaï[INSA]

Re : L'Esperanto - Faites le pas

Ainsi donc, les avis n'évoluent pas tellement..

Je pense que le concept de communication ne peut pas être dissocié de celui de la culture. Il ne peut y avoir communication sans culture commune. La communication gestuelle en est un bon exemple, quand on voit à  quel point les mimiques et mouvements de la main ont des significations différentes suivant les cultures.

roxnin, tu compares "l'utilité" de l'anglais et celle de l'espéranto. Cette notion est simplement basée sur le fait que tu as plus de chances de rencontrer des gens qui parlent anglais que des gens qui parlent espéranto. Tout comme il est plus "utile" de savoir déplanter un windows qu'un linux, parce qu'il y a plus de chances qu'on ai des demandes de ce cà´té la.

Alors oui, il est aussi peu utile d'apprendre l'espéranto que de savoir piper dans un grep.. et pourtant..

Comme le rappelle Skippy, à  une langue est associée une vision de la vie. L'anglais en porte une, et on peut ne pas vouloir l'adopter. Je conseille quand à  moi la lecture de Babel 17, un autre roman de SF, qui traite de la création d'un nouveau langage o๠la notion de "moi" a disparu, créant des tueurs sans scrupules ni remords (http://fr.wikipedia.org/wiki/Babel_17).

Sans aller aussi loin, n'oubliez jamais que ce sont les mots qui guident vos pensées, et que ce n'est pas sans raisons que certains concepts n'existent que dans certaines langues.

Il serait intéressant d'étudier quelle manière de penser apporte l'espéranto, comparé à  d'autres langues. Mais pour ça, il faudrait que des bilingues espéranto se penchent sur la question.. et ça doit pas courir les rues.


http://www.piwai.info
Découvrez 2H4U (Too Hard For You) : http://www.sourceforge.net/projects/toohardforyou
et OpenGF : http://www.sourceforge.net/projects/opengf

Hors ligne

#39 Le 22/01/2008, à 01:13

UbuAmbulant

Re : L'Esperanto - Faites le pas

rhinopierroce a écrit :

J'ai vécu une expérience désagréable
CONTEXTE :
Serveur dans un établissement hà´telier de grand luxe, on m'envoie regarnir le frigo d'un à‰mir du pétrole.
Le mec m'a parlé dans un anglais incompréhensible tellement son accent "arabe" était prononcé. De plus, mon anglais n'était très bon, une situation très stressante entre deux personnes ne se comprenant pas.


Bon, l'Esperanto n'est peut-être pas la solution aux maux de ce mondes, mais il n'en est pas un (de mal).
Et comme dit mon grand-père : si ça fait point d'mal, ça peu faire qu'du bin

Alors pourquoi pas

rhinopierroce, la situation aurait ete la meme avec l esperanto non? :
Le mec m'a parlé dans un esperanto incompréhensible tellement son accent "arabe" était prononcé. De plus, mon esperanto n'était très bon, une situation très stressante ....

en revanche un peu francais pour toi un peu arabe pour lui et vous deux un peu anglais et encore avec  les pieds et les mains l'echange aurait pu etre fructueux.  Elle est la la solution; elle  passe la volonte des 2 intervenants a se faire comprendre et a echanger

[EDIT]
Ah je vois que Piwaà¯[INSA] a poste entre temps et evoque la gestuelle wink ; Peut importe le moyen ou l outil (la langue en l occurance) seule la volonte de comprendre l autre et sa culture compte....

Dernière modification par UbuAmbulant (Le 02/02/2013, à 11:15)


Non mais t'as déjà vu ça ? en pleine paix, y chante et pis crac, un bourre-pif, mais il est complètement fou ce mec !

Hors ligne

#40 Le 22/01/2008, à 01:29

Skippy le Grand Gourou

Re : L'Esperanto - Faites le pas

Piwaï[INSA] a écrit :

Je conseille quand à moi la lecture de Babel 17, un autre roman de SF, qui traite de la création d'un nouveau langage où la notion de "moi" a disparu, créant des tueurs sans scrupules ni remords (http://fr.wikipedia.org/wiki/Babel_17).

Les Langages de Pao traite quant à lui, si je me souviens bien, de la création de langages utilitaires, par castes. Un langage pour une planète d'ouvrier, un langage pour les patrons, et la création d'un langage spécifique pour faire des guerriers, parce que justement la notion de violence a disparue. Enfin ça fait bien 15 ans que je l'ai lu, donc mes souvenirs sont un peu vagues... smile

Piwaï[INSA] a écrit :

Sans aller aussi loin, n'oubliez jamais que ce sont les mots qui guident vos pensées, et que ce n'est pas sans raisons que certains concepts n'existent que dans certaines langues.

Tutafé.

Piwaï[INSA] a écrit :

Il serait intéressant d'étudier quelle manière de penser apporte l'espéranto, comparé à d'autres langues.

À mon avis pas grand'chose, puisque que c'est une langue artificielle, donc qui n'a pas l'interaction naturelle avec la population derrière, et qu'elle n'a pas été créée en gardant à l'esprit que justement, la langue fait la pensée.

C'est pour ça qu'elle ne fait pas (pour moi) un bon candidat à une langue universelle. C'est un premier essai, qui démontre brillamment qu'il est possible de créer une langue entière. Mais ça n'est pas assez abouti pour prétendre à l'universalité. C'est juste un prototype. smile


Mais quand vont-ils tous se taire ?? (De l'indécence médiatique et de sa justification des crimes violents)
Touristes africains, vous n'êtes pas les bienvenus en France.
 

Hors ligne

#41 Le 22/01/2008, à 01:32

rhinopierroce

Re : L'Esperanto - Faites le pas

@ahillerin
Je ne suis pas sûr, de cela ex :
Un Gallois, un anglais et à‰cossais ont des accents tels qu'ils ne se comprennent pas (les anciens surtout).
Une langue récente, parlée dans 25 pays de plusieurs continents, démontre déjà  pour moi une certaine efficacité à  seulement 121 ans.

J'ai eu beaucoup de mal à  comprendre l'accent du Yorshire (Leeds), mais quand je suis allé bosser à  Reading (pas très loin de Londres), je comprenais plus facilement les anglais (350 Km d'écart Nord - Sud).
Imaginons juste un Marseillais et un Parisien, s'exprimant tous deux en Français sans se comprendre.

Dernière modification par rhinopierroce (Le 22/01/2008, à 01:34)


Groupe des Parrains Linux - Boutique NOVATUX - Libre en Touraine - Cairo-Dock

Tolérer ne doit pas consister à  oublier que ce qu'on tolère ne mérite que de la tolérance.
Nicolás Gómez Dávila

Hors ligne

#42 Le 22/01/2008, à 01:39

inconnu

Re : L'Esperanto - Faites le pas

Allez, un peu d'histoire:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ludwik_Lejzer_Zamenhof

Zamenhof maà®trisait le russe, le polonais, l’allemand, l’hébreu et le yiddish. Il connaissait bien le latin, le grec ancien, l’anglais et le français, assez bien l’italien, et avait aussi quelques connaissances d’araméen. (Ce qui lui donnait une certaine connaissance de dix langues indo-européennes et d'une langue anationale) Il avait en outre étudié le volapà¼k, le projet de Johann Martin Schleyer qui échoua après une courte période de succès. Une période suffisamment longue toutefois (1879-1889) pour ne pas discréditer l’idée de langue internationale construite.

Contrairement à  d’autres, Zamenhof ne s’est pas comporté en auteur. Il avait renoncé à  ses droits et, en 1912, lors du congrès de Cracovie, il avait déclaré qu’il ne serait plus jamais devant les congressistes, mais parmi eux. Il avait compris qu’une langue ne pouvait être l’affaire d’un seul homme, ni même d’un comité de linguistes. Celle qu’il proposait au monde devait être capable de vivre sa propre vie, sans dépendre de son initiateur.

Je trouve que la comparaison GNULinux/Esperanto est parfaitement justifiée, ne serait ce que par la démarche de l'inventeur.

la page wikipedia sur l'esperanto:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Esperanto

De 1887 à  2007 le coefficient multiplicateur du nombre des locuteurs des grandes langues internationales a varié d'environ 1,5 pour l'allemand à  3 ou 4 pour le français et l'anglais et jusqu'à  11 pour le portugais et l'arabe. Pendant ces 120 ans d'existence l'espéranto est passé d'une dizaine de locuteurs à  environ deux millions, soit un coefficient multiplicateur de 200 000, de très loin le plus important au monde, et ceci dans un contexte souvent hostile.

Ca permet de communiquer avec deux millions de personnes a travers le monde, quelque soit leur langue d'origine, c'est pas mal je trouve.
L'association esperanto France:
http://esperanto-france.org/
Suisse:
http://esperanto.ch/
Quebec:
http://esperanto.ch/
Belgique:
http://www.esperanto.be/index_fr.php

Dernière modification par DerKraKen (Le 22/01/2008, à 01:46)

#43 Le 22/01/2008, à 02:47

xabilon

Re : L'Esperanto - Faites le pas

D'accord, c'est la langue des espérantistes, qu'ils la parlent, ça ne dérange pas grand monde.
Si ils veulent la défendre, la faire reconnaà®tre ... qu'ils le fassent, c'est tout à  leur honneur.

N'empêche que, pour l'instant, j'ai plus de chances de pouvoir communiquer n'importe o๠avec le français, l'espagnol et l'anglais, qu'avec l'espéranto.

Si jamais un jour ça change, l'adaptation se fera d'elle-même.

L'anglais n'est pas ma langue maternelle, pas plus que l'esperanto si jamais je l'apprends. Pour moi c'est kif-kif. N'ayant aucune attache culturelle ou émotive avec l'une ou l'autre, je n'y vois (verrais) qu'un but utilitaire ou purement ludique.

De plus, j'ai d'autres langues à  défendre ...

Edit : Chercheriez-vous à  faire le parallèle entre les autres langues et les logiciels propriétaires ?


Pour passer un sujet en résolu : modifiez le premier message et ajoutez [Résolu] au titre.

Hors ligne

#44 Le 22/01/2008, à 04:24

inconnu

Re : L'Esperanto - Faites le pas

xabilon a écrit :

N'empêche que, pour l'instant, j'ai plus de chances de pouvoir communiquer n'importe o๠avec le français, l'espagnol et l'anglais, qu'avec l'espéranto.

Sauf si tu frequentes des esperantistes. Et que tu parles toi meme esperanto.

je n'y vois (verrais) qu'un but utilitaire ou purement ludique.

L'esperanto connu un regain d'interet apres la première guerre mondiale avec le developpement du pacifisme qui lui donna une certaine coloration politique.
L'idée était que si les hommes se comprenaient grace à  une langue commune(en plus de leur langue maternelle, hein? Il n'était pas question d'imposer cette langue en remplacement) ils se comprendraient mieux et auraient moins tendance à  s'étriper comme des gorets.
Il se diffusa notemment dans les millieux revolutionnaires(anarchistes et bolchevistes) mais pour une raison un peu différente: on préparait le grand soir au niveau internationnal, c'était l'époque du kommintern(l'organisation international des partis communistes) toussa. Staline est arrivé et a liquidé ledit kommintern, les komminterniens et les esperantistes russes car il pouvaient trop facilement communiquer avec des etrangers. Puis les esperantistes furent assimilés par les communistes staliniens(dans toute l'europe) a des anarchistes(pas top, mais bon, passe encore) ou a des trotskystes(et à  certaines époques selon les endroits, ça pouvait tres mal finir d'etre assimilé a un trotskyste). Donc l'esperanto reflua sans pour autant disparaitre. J'avais un grand pere qui parlait esperanto. Mais il etait communiste. Jusqu'en 1935-36 ça passait pour une lubie aupres de ses camarades du parti. Une lubie de plus en plus mal vue au fur et a mesure des années. Vint le moment ou on lui fit comprendre qu'il était temps d'arréter ses conneries et de laisser tomber sa lubie(et ses fréquentations du cercle espérantiste, bonjour l'ambiance de l'époque....). Mon grand pere en bon militant docile obéit.
Tout ça pour dire que, non, ce n'est pas anodin de parler esperanto. Y'a tout un arrière plan idéologique qui s'est greffé derrière-qui n'était pas prévu dés le départ certes-mais qui existe bel et bien, sur un air de "si tous les gars du monde pouvaient se donner la main..."
C'est utopiste c'est vrai, mais il y a une quinzaine d'année j'aurais parlé de ce qui se fait a l'heure actuelle au niveau du logiciel libre on m'aurait pris pour un cinglé.
C'est sur que ça va a l'encontre des idées qui sont véhiculées à  l'heure actuelle(choc des civilisations, individualisme forcené, compétition, concurence, je-te-marche-sur-la-gueule-pour-arriver-le premier-c'est-pas-grave-je-suis-un-winner, toussa...).
N'empeche que, il fut un temps on y croyait ferme, a cette langue universelle qui empecherait tout le monde de s'entretuer. Qui peut dire que ce ne serait pas le cas, dans la mesure ou on a jamais essayé?

Dernière modification par DerKraKen (Le 22/01/2008, à 04:25)

#45 Le 22/01/2008, à 07:13

AlexandreP

Re : L'Esperanto - Faites le pas

xabilon a écrit :

Si jamais un jour ça change, l'adaptation se fera d'elle-même.

Exact, je n'aurais pas mieux dit.


«La capacité d'apprendre est un don; La faculté d'apprendre est un talent; La volonté d'apprendre est un choix.» -Frank Herbert
93,8% des gens sont capables d'inventer des statistiques sans fournir d'études à l'appui.

Hors ligne

#46 Le 22/01/2008, à 08:38

Solarus

Re : L'Esperanto - Faites le pas

xabilon a écrit :

De plus, j'ai d'autres langues à  défendre ...

Je suis un fervent défenseur de l'occitan , ca ne m'empêche pas d'apprendre et de défendre également l'espéranto.
Une langue pour la région (occitan), une langue pour le pays (français) , une langue pour le monde (espéranto)

Et pour ceux qui veulent voir les traduction d'Ubuntu en Espéranto allez voir Launchpad
https://translations.launchpad.net/ubuntu/gutsy/+lang/eo


Etre libre c'est avoir le choix.
Adresse Jabber: solarus@jabber.fr

Hors ligne

#47 Le 22/01/2008, à 08:39

shamanphenix

Re : L'Esperanto - Faites le pas

xabilon a écrit :

D'accord, c'est la langue des espérantistes, qu'ils la parlent, ça ne dérange pas grand monde.
Si ils veulent la défendre, la faire reconnaà®tre ... qu'ils le fassent, c'est tout à  leur honneur.

N'empêche que, pour l'instant, j'ai plus de chances de pouvoir communiquer n'importe o๠avec le français, l'espagnol et l'anglais, qu'avec l'espéranto.

Si jamais un jour ça change, l'adaptation se fera d'elle-même.

D'accord, Linux, qu'ils l'utilise, ça ne dérange pas grand monde.
Si ils veulent le défendre, le faire reconnaà®tre ... qu'ils le fassent, c'est tout à  leur honneur.

N'empêche que, pour l'instant, j'ai plus de chances de pouvoir communiquer n'importe o๠avec Windows ou Mac, qu'avec Linux.

Si jamais un jour ça change, l'adaptation se fera d'elle-même.

Je pensais que vous seriez les premiers à  penser que ce que l'on nous impose n'est pas de facto une norme. neutral

Dernière modification par shamanphenix (Le 22/01/2008, à 08:40)


"Ubuntu". Si tous les gens du monde voulaient bien se tenir par la main... ce serait bien plus facile pour les électrocuter.

What did /home/user/DARTHVADER say to /home/user/DARTHVADER/LUKESKYWALKER ?
I AM YOUR PARENT FOLDER.

Hors ligne

#48 Le 22/01/2008, à 10:46

φlip

Re : L'Esperanto - Faites le pas

DerKraKen : "le grand soir au niveau internationnal"

Ce serait donc ça le Le Nouvel Ordre Mondial qui voudrait imposer une pensée unique, une religion unique, et une langue qui serait l'esperanto, et une bouffe et boisson unique (macdo et coca obligatoire) ?
A suivre.

shamanphenix: "ce que l'on nous impose n'est pas de facto une norme"

"Imposer" une langue virtuelle. On aura tout vu.

Hors ligne

#49 Le 22/01/2008, à 10:55

Julius

Re : L'Esperanto - Faites le pas

φlip a écrit :

DerKraKen : "le grand soir au niveau internationnal"

Ce serait donc ça le Le Nouvel Ordre Mondial qui voudrait imposer une pensée unique, une religion unique, et une langue qui serait l'esperanto, et une bouffe et boisson unique (macdo et coca obligatoire) ?
A suivre.

shamanphenix: "ce que l'on nous impose n'est pas de facto une norme"

"Imposer" une langue virtuelle. On aura tout vu.

lol


Les logiciels libres à Sambreville avec le SambreLUG.

Hors ligne

#50 Le 22/01/2008, à 11:09

LR

Re : L'Esperanto - Faites le pas

En choisissant la langue d'un pays on choisis aussi la culture qui va avec. Il n'y a pas si longtemps, le français était la langue préférée dans le monde, la langue des élites, la langue de la culture, utilisée pour les échanges internationnaux. Maintenant c'est l'anglais.

Si avant c'était le français parceque c'était la France qui rayonnait, surtout culturellement, maintenant c'est l'anglais car c'est les Etats-Unis qui rayonnent.

Les Etats-Unis imposent leur domination, économique, militaire, culturelle et politique. Et automatiquement, c'est leur langue qui s'impose.

Moi je pense que l'économie états-unienne est une prédatrice qui détruit les cultures du monde, que l'armée états-unienne est un monstre qui détruit des pays aveuglément, que la culture états-unienne sert à  individualiser les gens et à  en faire de bons consommateurs.

Les logiciels libres combattent l'écrasante domination des logiciels états-uniens et c'est généralement considéré comme une bonne chose ici.

Alors pourquoi la promotion d'une langue simple, dont le seul objectif est de fournir un outil de communication entre les peuples, sans parti pris pour un pays ou une culture en particulier ne serait pas digne d'intérêt.

Qu'on choisisse la facilité en se contentant de pratiquer une langue qui est celle des Etats-Unis et qu'on connaà®t déjà  partiellement est une chose, mais ce n'est pas la peine de dénigrer l'Esperanto pour autant.

Dernière modification par LR (Le 22/01/2008, à 11:10)

Hors ligne

Haut de page ↑