Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

Attention, une faille de sécurité dans bash a récemment été rapportée, il est recommandé de mettre à jour son système (plus de détails)

#226 Le 13/02/2008, à 14:49

CyrilouGarou

Re : Une claque, ça suffit ou pas ?

Il me semblait que la justice n'arrivait pas à  traiter les affaires courantes (en un temps raisonnable pour le cas de notre prof=moins d'un mois) à  cause de manque de moyens.

Il me semblait aussi que la politique actuelle est de démanteler un certain nombre de tribunaux.

Comment peux tu encore dire que cette voie a un intérêt pour résoudre des situations d'urgence ?


Ma page artiste soundcloud https://soundcloud.com/la-reponse

Hors ligne

#227 Le 13/02/2008, à 15:01

inconnu

Re : Une claque, ça suffit ou pas ?

CyrilouGarou a écrit :

Il me semblait que la justice n'arrivait pas à  traiter les affaires courantes (en un temps raisonnable pour le cas de notre prof=moins d'un mois) à  cause de manque de moyens.

Il t'a mal semblé. La justice arrive à  traiter les affaires courantes relativement vite.

CyrilouGarou a écrit :

Il me semblait aussi que la politique actuelle est de démanteler un certain nombre de tribunaux.

Dans l'optique d'une meilleure efficacité. C'est le moment de prendre au mot le ministre de la justice.

CyrilouGarou a écrit :

Comment peux tu encore dire que cette voie a un intérêt pour résoudre des situations d'urgence ?

Vu que l'administration de l'éducation nationale semble lacher les profs, quels autre voies leur restent t il?

Pour l'histoire de note2be par exemple, les profs cités par ce site comptent ils porter plainte, ou attendent ils la réaction de Xavier Darcos?

Les détails utiles pour porter plainte:
http://www.justice.gouv.fr/index.php?rubrique=10044&ssrubrique=10276&article=11183

#228 Le 13/02/2008, à 15:10

CyrilouGarou

Re : Une claque, ça suffit ou pas ?

Si tu lis le forum les profs comptent porter plainte. C'est ce qu'il va en advenir qui sera intéressant.


Ma page artiste soundcloud https://soundcloud.com/la-reponse

Hors ligne

#229 Le 13/02/2008, à 17:42

Pere Collateur

Re : Une claque, ça suffit ou pas ?

Je vais jouer ma grand mère à  moustache, mais quand j'étais en primaire/collège (dans les années 80), ca ne nous venait même pas à  l'idée de moufter en classe.
Encore moins d'insulter les professeurs, sinon c'était une baffe par le prof, et si les parents l'apprenaient, massacre assuré.

Très intéressant ce thread, qui m'apprend que ca a bien changé depuis mon époque.

Maintenant ce que je me demande, c'est comment se fait il, vu les conditions de travail exécrables et le salaire ridicule proposé (1900 euro pour un instit à  l'échelon maximal en fin de carrière) qu'il y ait encore autant de candidats pour exercer ce métier?

Si quelqu'un a des éléments de réponses, je serait bien curieux de les entendre.

Dernière modification par Pere Collateur (Le 13/02/2008, à 17:46)


--

Windows est déjà mort, mais il ne le sait pas encore!

Hors ligne

#230 Le 13/02/2008, à 18:03

inconnu

Re : Une claque, ça suffit ou pas ?

Je vais jouer ma grand mère à  moustache, mais quand j'était en primaire/collège (dans les années 80), ca ne nous venait même pas à  l'idée de moufter en classe.
Encore moins d'insulter les professeurs, sinon c'était une baffe par le prof, et si les parents l'apprenaient, massacre assuré.

Si j'ai bien compris(on me reprendra si c'est pas le cas...)désormais on doit pouvoir assurer la discipline sans avoir la possibilité de frapper les élèves(meme une gifle), sans le soutien de l'administration.
Hormis faire chier tout le monde (élèves,administration et parents)grace à  la judiciarisation du moindre incident, je vois pas quelle alternative les profs ont.

A propos de l'utilité du dépot de plainte:

Au cours de l’année scolaire 2005-2006, les actes de violence se sont multipliés dans les établissements scolaires. Cette escalade de la violence scolaire est perceptible par nombre de collègues et, désormais, par une majorité de parents, les faits les plus graves ayant été largement traités par les médias. Les statistiques officielles tendent pourtant à  minimiser ces faits : pour preuve, les statistiques de SIGNA[1], selon lesquelles le nombre de « signalements » serait stationnaire ! Nous sommes, au contraire, persuadés que la situation est grave, et que, faute de dépà´t de plainte,  beaucoup « d‘incidents » n’arrivent jamais jusqu’aux oreilles rectorales.

Sources:
http://www.snalc.fr/page.tpl?sku_ed=3361076736704580
Syndicat pas spécialement gauchiste si je ne m'abuse.

#231 Le 14/02/2008, à 13:41

CyrilouGarou

Re : Une claque, ça suffit ou pas ?

Bon, je veux pas contredire pour contredire hein. Mais pour illustrer les problèmes des plaintes, t'as déjà essayer de porter plainte contre vente liée ?

Nul doute que ta plainte sera enregistrée. Nul doute (???) que tu gagneras (????????), mais quand tu gagnes, au final, t'as perdu combien d'euros par rapport au prix de la licence Microsoft que t'as voulu économiser ?

Pour un prof qui porte plainte, en admettant que la plainte fasse effet en une semaine (euh, ça j'ai jamais vu de ma vie hein). Mais admettons. Est ce que tu crois que la peur au ventre que certains collègues ont va disparaître pendant cette semaine d'attente ? Et ensuite, dans la rue jusqu'à la voiture ?

Un climat d'insécurité c'est ça. plaintes ou pas, soutenu ou pas, t'as peur et à la fin tu te tais. On voit donc qu'il faut aller à la source des problèmes.

Dernière modification par CyrilouGarou (Le 14/02/2008, à 13:45)


Ma page artiste soundcloud https://soundcloud.com/la-reponse

Hors ligne

#232 Le 14/02/2008, à 21:28

shamanphenix

Re : Une claque, ça suffit ou pas ?

CyrilouGarou a écrit :

C'est pas l'éducation nationale qui fonctionne pas, c'est la france qui s'appauvrit (dans tous les sens du terme). Quand les objectifs de l'école restent identiques ça craque.

Alors on les baisse un peu (politique de l'autruche gouvernementale).et au passage on insinue que si les profs étaient pas si fainéants l'école n'aurait plus de problème parce que ça flatte le débile moyen.

Le résultat pourrait être catastrophique mais comme de toute façon on ne produit plus beaucoup d'intelligence mais qu'on vend celle des autres, suffit de former des commerciaux qui rêvent de rolex et on limite la casse.

C'est cette politique de petits bras qui va bien plus mal que l'éducation nationale. Elle ne répond ni à  l'avenir ni au présent des quartiers abandonnés.

Je tiens à  dire que j'aime beaucoup ce résumé.

Pere Collateur a écrit :

Je vais jouer ma grand mère à  moustache, mais quand j'étais en primaire/collège (dans les années 80), ca ne nous venait même pas à  l'idée de moufter en classe.
Encore moins d'insulter les professeurs, sinon c'était une baffe par le prof, et si les parents l'apprenaient, massacre assuré.

Très intéressant ce thread, qui m'apprend que ca a bien changé depuis mon époque.

Bof.
J'ai d'abord été élevé dans une école ultra-catholique en Vendée ou j'en ai pris plein la face (enfermement dans des placards noirs durant des heures, brosses dans la gueule, etc.), ça ne m'a pas calmé, bien au contraire.
Au collège je suis arrivé à  l'école de la république, on m'a laissé respirer et je me suis calmé.
Comme quoi...

Pere Collateur a écrit :

Maintenant ce que je me demande, c'est comment se fait il, vu les conditions de travail exécrables et le salaire ridicule proposé (1900 euro pour un instit à  l'échelon maximal en fin de carrière) qu'il y ait encore autant de candidats pour exercer ce métier?

Si quelqu'un a des éléments de réponses, je serait bien curieux de les entendre.

Je connais pas mal d'enseignants (surtout des instits en fait, dont ma femme), et la plupart le sont par vocation. Simplement.

Dernière modification par shamanphenix (Le 14/02/2008, à 21:29)


"Ubuntu". Si tous les gens du monde voulaient bien se tenir par la main... ce serait bien plus facile pour les électrocuter.

What did /home/user/DARTHVADER say to /home/user/DARTHVADER/LUKESKYWALKER ?
I AM YOUR PARENT FOLDER.

Hors ligne

#233 Le 14/02/2008, à 22:44

inconnu

Re : Une claque, ça suffit ou pas ?

CyrilouGarou a écrit :

Un climat d'insécurité c'est ça. plaintes ou pas, soutenu ou pas, t'as peur et à  la fin tu te tais.

Je juge par rapport à  moi, c'est peut etre ce qui me fait évaluer les choses d'une manière particulière. Comme je fais 1m98 pour 130kg, j'ai rarement peur, quoique face à  un flingue, je suis comme tout le monde, j'ai peur(enfin, ça ne m'ait jamais arrivé non plus...).
En attendant, je suis en revanche persuadé que

t'as peur et à  la fin tu te tais

c'est le meilleur moyen pour que les choses ne s'arrangent pas.
"Facile à  dire quand c'est pas toi qui est menacé", ok je dis pas le contraire, par contre ce que je dis, c'est que si rien ne transparait parce que tout le monde veut faire bonne figure et ferme sa gueule, rien n'évoluera, pire tout le monde fera comme si de rien n'était("mais non tout va bien").
C'est pour cette raison qu'il faut utiliser l'arme juridique: quand tu portes plainte ça laisse une trace écrite, on ne peut pas t'opposer l'argument "on ne savait pas".

t'as déjà  essayer de porter plainte contre vente liée

Non, j'achete mes machines nues ou d'occasion, et parfois je les récupère pour rien(Tu fais quelque chose avec ce PC que t'as mis à  la cave?)

Pour un prof qui porte plainte, en admettant que la plainte fasse effet en une semaine

Hey! J'ai jamais dit que ça devrait avoir un effet instantané, c'est pas le but, le but est de se lancer dans une guerrilla juridico-réglementaire afin que votre administration prenne enfin ses responsabilités.

Est ce que tu crois que la peur au ventre que certains collègues ont va disparaà®tre pendant cette semaine d'attente ?

Et ben oui, la loi t'en donne le droit(cette loi derrière laquelle il paraitrait que je me cache pour fuir mes responsabilités selon lawl, encore une attaque perso qu'on oserait pas me lancer IRL vu mon gabarit...) ça s'appelle le "droit de retrait":

Le salarié confronté à  un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé, a le droit d'arrêter son travail et, si nécessaire, de quitter les lieux pour se mettre en sécurité. L'employeur ou les représentants du personnel doivent en être informés. Ce droit de retrait est un droit protégé. La décision du salarié ne doit cependant pas créer pour d'autres personnes une nouvelle situation de danger grave et imminent.

A signifier par voie de courrier recommandé avec AR au chef d'établissement, après un dépot de plainte, ou si quelqu'un se sent en danger.

On voit donc qu'il faut aller à  la source des problèmes.

J'ai pas dit le contraire, mais tu confonds stratégie et tactique.
La statégie peut etre d'aller à  la source des problèmes, mais ça prend du temps et pendant ce temps là , individuellement les profs angoissent et prennent des cachetons(et des fois ils finissent a Trois Epis, inutile de me dire que non, j'ai habité à  coté), la tactique qu'individullement chaque prof peut suivre est de judiciariser au pénal le moindre incident et de faire usage du droit de retrait après avoir judiciarisé ces incidents.
Sinon, y'a aussi, comme je l'indiquais précedemment, fermer sa gueule et attendre que ça se passe.

#234 Le 14/02/2008, à 22:49

inconnu

Re : Une claque, ça suffit ou pas ?

Et bien moi, à  l'école de la république laà®que et mixte, temple de la masturbation intellectuelle sur la grandeur de la civilisation occidental telement bien  qu'il n'y en a jamais eu d'aussis bien, aux valeurs telement nobles qu'elles en deviennent universelles, et qu' il a fallu se battre pour en arriver la et qu'il faut etre trés vigilant parcequ'on est entouré de plein de méchants qui en veulent a notre liberté et notre façon de vivre que le monde entier envie et qu'il faut absolument que eux vivent comme nous pour leur bien a eux ( ??? ), j'avais un instituteur qui se fachait tout rouge, tirait les oreilles et mettait des baffes de temps en temps quand on faisait trop les cons, on l'aimait bien cet instituteur ... tongue

#235 Le 15/02/2008, à 13:35

lawl

Re : Une claque, ça suffit ou pas ?

Comme je fais 1m98 pour 130kg, j'ai rarement peur,

Tu ne fréquente surement pas certain quartier parce que c'est pas ta taille et ton poid (un peu de régime te fairais pas de mal tongue) qui te mettra à l'abris de quoiquue ce soit puis ta voiture elle rend pas les coup....

Dans le fond je pense qu'on est d'accord mais tu es bien trop théorique, dans la pratique les choses sont bien plus complexe que de porté plainte.
Puis ce ne sont pas de multiple plainte qui fairont remonté l'estime des enseignants auprès des parents et donc des enfants ca pourrait même avoir l'effet contraire.

Hors ligne

#236 Le 05/03/2008, à 15:23

jeanvalery

Re : Une claque, ça suffit ou pas ?

Depuis qu'on a plus le droit de derouiller les petits merdeux insolents, j'ai perdu ma vocation d'instituteur. Du coup je suis maitre chien.


Membre du club des beaux Ubunteros

Hors ligne

Haut de page ↑