Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Ubuntu 16.04 LTS
Commandez vos DVD et clés USB Ubuntu-fr !

Pour en savoir un peu plus sur l'équipe du forum.

Si vous avez des soucis pour rester connecté, déconnectez-vous puis reconnectez-vous depuis ce lien en cochant la case
Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites.

#1 Le 06/11/2015, à 17:42

nam1962

Big data - transfert de données

Un spermatozoïde contient 37.5 MB de données ADN. Ce qui implique qu'une éjaculation moyenne représente un transfert de 1587GB en 3 secondes.


Almanet doLys de l'open source : mon tuto pour optimiser / finaliser une install
Xubuntu devel - Manjaro unstable - OpenSUSE tumbleweed (GeckoLinux) -Debian Testing Et vous ?
57 convertis  IRL (n'ont pas eu le choix...).
Un jeune site que j'aime bien, le top du T-shirt homme ...bio et éthique en plus : https://goudronblanc.com

Hors ligne

#2 Le 07/11/2015, à 09:56

bruno

Re : Big data - transfert de données

Tant qu'à faire une blague, autant donner les vrais chiffres.

Le génome humain représente 3,2 Gbits, soit 400 Mo (ou MB en notation anglo-saxonne), de données (3,2 milliards de paires de bases).


S'il te faut seulement 3 secondes pour avoir une éjaculation , c'est probablement assez décevant pour tes partenaires sexuels lol

Dernière modification par bruno (Le 07/11/2015, à 10:01)

En ligne

#3 Le 07/11/2015, à 10:38

Fly0s

Re : Big data - transfert de données

Hm, s'il y a 3.2 milliards de paires de base, sachant qu'il faut 2 bits pour coder une base (4 nucléotides), ça devrait plutôt faire 6.4Gbits, non ?

Hors ligne

#4 Le 07/11/2015, à 11:33

bruno

Re : Big data - transfert de données

Oui, ta remarque est tout à fait juste, mais un spermatozoïde est une cellule haploïde.

En ligne

#5 Le 07/11/2015, à 11:42

Fly0s

Re : Big data - transfert de données

Ben, oui, donc elle contient bien 1 copie du génome, soit 3.2Gbp (Giga base pair), donc 6.4Gbits d'information. tongue

Hors ligne

#6 Le 07/11/2015, à 12:43

bruno

Re : Big data - transfert de données

Non, logiquement le génome humain est décompté sur l'ensemble des chromosomes des cellules diploïdes. Une gamète contient la moitié du génome humain.

Dernière modification par bruno (Le 07/11/2015, à 12:44)

En ligne

#7 Le 07/11/2015, à 12:55

Fly0s

Re : Big data - transfert de données

À la base, c'était juste une pique, désolé qu'on s’enfonce...

Non, la taille d'un génome n'est calculé que pour une copie. D'ailleurs, la page Wikipédia que tu as cité en premier le précise bien :

Wikipédia a écrit :

Ainsi chaque cellule humaine contient 2 mètres d'ADN environ, correspondant dans les cellules diploïdes à 6,4 milliards de paires de nucléotides.

Un spermatozoïde ne contient pas la moitié du génome, c'est les cellules somatiques qui en contient deux copies (d'où "diploïde"). En biologie, quand on donne une taille de génome, c'est toujours calculé sur une seule copie (quelque part c'est logique, c'est la vraie quantité invariante d'information).

Hors ligne

#8 Le 07/11/2015, à 13:32

Blabladodo

Re : Big data - transfert de données

Plus que la quantité de données stockable, ce qui est intéressant c'est la fiabilité du support ... smile

Dernière modification par Blabladodo (Le 07/11/2015, à 13:33)


"La seule limite à nos réalisations de demain sera nos doutes d'aujourd'hui"

Hors ligne

#9 Le 07/11/2015, à 13:34

Fly0s

Re : Big data - transfert de données

Tu veux dire la fidélité de reproduction ? tongue

Hors ligne

#10 Le 07/11/2015, à 13:42

Blabladodo

Re : Big data - transfert de données

Si on se sert d'ADN comme support de données, oui du coups : avec les machineries moléculaires qui va avec, c'est quand même une molécule qui réellement durable et intéressante pour stocker des données (réparations relativement fidèles selon les espèces, très faible taux d'erreurs lors de la réplication, utile si l'on veut copier sa vidéothèque ou ses documents banquaires sans rien perdre tongue ).


"La seule limite à nos réalisations de demain sera nos doutes d'aujourd'hui"

Hors ligne

#11 Le 07/11/2015, à 13:47

Fly0s

Re : Big data - transfert de données

(C'était plus pour la blague sur la "fidelité", spermatozoïde, tout ça...)

Ceci dit, j'ai toujours eu du mal avec cette idée de stockage des données avec l'ADN. Pour bosser dessus, c'est quand même hyper facile de se retrouver avec de l'ADN dégradé... Ce qui fait la stabilité de l'ADN, c'est pas tant la molécule elle-même que toute la machinerie cellulaire de réparation autour.

Le principal moteur de l'évolution, c'est quand même justement que l'ADN n'est pas un support ultra-fidèle de l'information.

Hors ligne

#12 Le 07/11/2015, à 14:12

Blabladodo

Re : Big data - transfert de données

Je pensais avoir les idées mal placées, mais non en fait j'avais bien compris le sens de ta blague donc ... smile


C'est hyperfacile à dégrader : oui ... et non. Y a plusieurs paramètres en prendre en compte (mais visiblement je ne t'apprends rien). En comparaison d'un support de données "classique" ça ne me parait pas si fragile que ça.

Ça a l'avantage pour moi d'être facilement et fidèlement réplicable.


Pour l'évolution, ça dépend de quelles espèces on parle : bactéries, levures, ou humain. Effectivement selon l'espèce et le type d'ADN, la fiabilité ne sera pas la même. Et ça ne se fait pas en un jour si on ne joue pas avec certains joujous.

Dernière modification par Blabladodo (Le 07/11/2015, à 14:17)


"La seule limite à nos réalisations de demain sera nos doutes d'aujourd'hui"

Hors ligne

#13 Le 07/11/2015, à 14:13

bruno

Re : Big data - transfert de données

Fly0s a écrit :

À la base, c'était juste une pique, désolé qu'on s’enfonce...

Non, la taille d'un génome n'est calculé que pour une copie. D'ailleurs, la page Wikipédia que tu as cité en premier le précise bien :

Wikipédia a écrit :

Ainsi chaque cellule humaine contient 2 mètres d'ADN environ, correspondant dans les cellules diploïdes à 6,4 milliards de paires de nucléotides.

Un spermatozoïde ne contient pas la moitié du génome, c'est les cellules somatiques qui en contient deux copies (d'où "diploïde"). En biologie, quand on donne une taille de génome, c'est toujours calculé sur une seule copie (quelque part c'est logique, c'est la vraie quantité invariante d'information).

Mes souvenir de génétiques sont très lointains… wink
Mais cela me semble curieux dans la mesure où le génome est défini comme l'ensemble du matériel génétique d'un individu ou d'une espèce, et que dans le cas d'un organisme diploïde(1) chaque gène est susceptible de s'exprimer. Pour un humain les gamètes ne contiennent que 23 chromosomes, soit la moitié du matériel génétique d'un individu (46 chromosomes).

(1) Une cellule diploïde ne contient pas « deux copies » mais une moitié de matériel génétique issu du père te un autre moitié issue de la mère.

En ligne

#14 Le 07/11/2015, à 14:47

Fly0s

Re : Big data - transfert de données

@Blabladodo
Je connais pas bien la fidélité des supports "classiques", mais le tout petit nombre de fichiers corrompus que j'ai connu me fait penser qu'elle est déjà bien bien forte non ? Pour moi, le seul intérêt de l'ADN comme support de données actuellement, c'était son caractère compact, non ?

@bruno
Une cellule diploïde contient bien deux copies homologues du génome (plus précisément une copie homologue de chaque autosome). Une copie vient effectivement du père et l'autre de la mère. Ces deux copies sont globalement identiques en composition génique. Bien sûr, ces histoires de taille de génome sont des simplifications, en réalité, des insertions/délétions et la composition en allosomes (X ou Y) font varier cette taille.

Hors ligne

#15 Le 07/11/2015, à 14:52

nam1962

Re : Big data - transfert de données

bruno a écrit :

Tant qu'à faire une blague, autant donner les vrais chiffres.

Le génome humain représente 3,2 Gbits, soit 400 Mo (ou MB en notation anglo-saxonne), de données (3,2 milliards de paires de bases).


S'il te faut seulement 3 secondes pour avoir une éjaculation , c'est probablement assez décevant pour tes partenaires sexuels lol

...en fait l'info me fut donnée lors d'un dîner, du coup je suis mon propre fil avec intérêt puisque l'information est largement analysée et complétée !
Pour les 3 secondes, ce n'est pas l'acte mais la durée efficace de transmission de données (en dehors des excipients tongue )


Almanet doLys de l'open source : mon tuto pour optimiser / finaliser une install
Xubuntu devel - Manjaro unstable - OpenSUSE tumbleweed (GeckoLinux) -Debian Testing Et vous ?
57 convertis  IRL (n'ont pas eu le choix...).
Un jeune site que j'aime bien, le top du T-shirt homme ...bio et éthique en plus : https://goudronblanc.com

Hors ligne

#16 Le 07/11/2015, à 15:58

Blabladodo

Re : Big data - transfert de données

Pour des eucaryotes supérieurs (humain par exemple), avec les machineries moléculaires qui vont bien, et sans jouer en conditions mutagènes, il y a environ une erreur pour 10⁹ bases répliquées.

C'est quand même, assez fiable je trouve (en tout cas dans le monde vivant c'est ce qui se fait de plus fiable il me semble). Mais c'est vrai que je manque de comparaison par rapport aux "supports classiques" utilisés habituellement/actuellement pour le stockage de données, je me suis peut-être un peu vite avancé ... roll

Le caractère compact est également super intéressant, ça me parait difficile de faire mieux, même avec tous les progrès en électroniques de ces dernières années!

Dernière modification par Blabladodo (Le 07/11/2015, à 16:00)


"La seule limite à nos réalisations de demain sera nos doutes d'aujourd'hui"

Hors ligne

#17 Le 09/11/2015, à 17:39

Nasman

Re : Big data - transfert de données

La difficulté sera de coder un DVD avec de l'adn - et de trouver un décodeur (deuse)


PC fixe et portable avec Precise 64 bits

Hors ligne