Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Ubuntu 16.04 LTS
Commandez vos DVD et clés USB Ubuntu-fr !

Pour en savoir un peu plus sur l'équipe du forum.

Si vous avez des soucis pour rester connecté, déconnectez-vous puis reconnectez-vous depuis ce lien en cochant la case
Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites.

#1 Le 18/06/2017, à 19:26

moissan

linux de secours

bonjour

je ne trouve pas de bonne rubrique pour ouvrir ce sujet ... je le met ici avec un peu d'humour  puisque le "securité" de cette rubrique ne veut pas dire exactement ce que je veux

a mes debut il y avait uniquement ms dos pour les pc et on pouvait couper le courant n'importe comment : il redémarrait a neuf

ensuite j'ai utilisé windows98 ... quand on coupait le courant n'importe quand il faisait automatiquement chkdsk pour verifier le disque et redemarrait sans probleme : c'etait utile car je l'ai utilisé alimenté par groupe electrogène : a chaque panne d'essence il avait droit a une coupure d'alimentation et il n'y a jamais eu de probleme autre que le temps de ce chkdsk

maintenant aussi bien avec windows10 qu'avec linux une coupure de courant risque de faire une panne ... je viens d'avoir un portable lenovo avec un defaut materiel qui fait des coupure : ça a mis en panne windows10 , de façon non recuperable automatiquement , je n'ai pas su faire mieux que de le reinstaller ... ça a mis en panne xubuntu , mais avec un message me conseillant de faire fsck ... il faut quand même comprendre comment le faire avec un cd live : ça m'a depanné mais ce n'est pas une solution automatique disponible pour tout le monde

je viens donc a la vraie question : puisque xubuntu tel qu'il est ne tolere pas les coupure de courant , ne faudrait il pas installer en premiere couche un systeme linux simplifié plus fiable , impossible a planter quelque soit les coupure de courant et capable de reparer le linux de plus haut niveau

il est quand même dommage qu'a l'epoque de dos le systeme etait implantable et que maintenant il suffit d'une coupure de courant mal placé pour etre en panne

merci

Hors ligne

#2 Le 18/06/2017, à 19:46

abelthorne

Re : linux de secours

La grosse différence entre MS-DOS et les OS actuels (Linux, Windows, MacOS), c'est que le premier était un système monotâche où rien ne tournait en arrière-plan au-delà de quelques pilotes chargés en RAM. Donc, une coupure brusque n'interrompait rien et le seul risque qu'il y avait pour les données était qu'elle se produise pendant que le logiciel en cours écrivait ou lisait des données sur le disque. Sur les OS plus récents et notamment ceux qui ont une interface graphique, il y a beaucoup de processus qui tournent en tâche de fond et qui lisent ou écrivent des données régulièrement. C'est fort possible aussi qu'il y ait des "verrous" qui indiquent au système qu'il a été éteint correctement (si ce n'est pas le cas, c'est qu'il y a une anomalie potentielle et qu'il vaut mieux vérifier l'intégrité des données avant de pouvoir faire quoi que ce soit au risque d'empirer la situation).

À moins de revenir à un fonctionnement similaire à MS-DOS qui serait inutilisable pour 99,99 % des gens, c'est difficile d'avoir quelque chose qui peut résister sans faillir et sans conséquences à une coupure brusque.

Hors ligne

#3 Le 18/06/2017, à 20:03

moissan

Re : linux de secours

je comprend bien pourquoi le systeme linux complet laisse le disque dans un mauvais état en cas de coupure de courant , mais si le demarrage se faisait en 2 temps : d'abord demarage d'un systeme simple et robuste , et ensuite demarage du bon linux le systeme simple pourait faire automatiquement une réparation de systeme de fichier si besoin ... comme ça se faisait automatiquement a l'epoque de windows98 ou le demarage commencait pas ms dos qui lancait windows ensuite

on voit regulerement sur ce forum des gens qui ont ce genre de panne , et qui ont du mal a trouver une solution , ou souvent n'en trouvent pas et reinstallent tout en perdant leur donné

pour moi c'est du progrès a l'envers puisque windows98 etait parfaitement fiable en cas de coupure de courant : il devrait etre possible de faire aussi bien avec linux

Hors ligne

#4 Le 18/06/2017, à 20:43

jplemoine

Re : linux de secours

Je n'ai jamais eu de problème en arrêtant sauvagement un linux...
Je pense que le problème vient du fait qu'il y ait un windows 10 dessus... Et donc avec une partition en FAT et/ou NTFS qui, d'après ce que tu dis, ne supporte pas la coupure.
Avec de partitions de type ext.. pas de problème, ça fait comme tu dit : une sorte de chkdsk si besoin, puis un démarrage avec un système réduit, puis le vrai démarrage.


Cordialement, Jean-Philippe.
Système principal Sous Ubuntu de 2009 à février 2015 - Xubuntu depuis.
Xubuntu 16.04 (poste principal portable) - Ubuntu 16.04 server (desktop converti en serveur DHCP, DNS, dépôt local et supervision (shinken))
Membre de l'ALDIL (Association Lyonnaise pour le Développement de l'Informatique Libre)

Hors ligne

#5 Le 18/06/2017, à 21:00

eric63

Re : linux de secours

salut
pour windows je ne sais pas mais pour GNU/linux il y a les les systèmes btrfs et xfs qui peuvent palier ce problème


kdeïste convaincu avec Kubuntu 16.10
KDE plasma 5.8.5 et KDE framaworks 5.28.0
Qt 5.6.1

Hors ligne

#6 Le 18/06/2017, à 21:34

moissan

Re : linux de secours

voir cet autre sujet qui a il me semble le même problème que j'ai eu , et que personne ne peut l'aider a trouver une solution https://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=2010315

heureusement la perturbation du systeme de fichier par une coupure de courant est rare mais elle existe ! donc pour un systeme informatique serieux il faut avoir une solution permetant un redemarage automatique !

je le repete : a l'epoque  de windows98 le systeme de demarage par ms dos savait faire chkdsk si besoin ... actuellement le demarage de xubuntu ne sait pas faire fsck

bien sur quand linux demare sur la partition linux il ne peut pas faire fsck sur la partition qu'il utilise lui même

d'ou l'utilité de faire un demarage en 2 temps , premier temps sur une toute petite partition avec un systeme simple et fiable capable de verifier la partition du systeme de niveau superieur

Hors ligne

#7 Le 18/06/2017, à 22:02

nam1962

Re : linux de secours

jplemoine a écrit :

Je n'ai jamais eu de problème en arrêtant sauvagement un linux...
(...)

Idem


Almanet doLys de l'open source : mon tuto pour optimiser / finaliser une install
Xubuntu devel - Manjaro unstable - OpenSUSE tumbleweed (GeckoLinux) -Debian Testing Et vous ?
57 convertis  IRL (n'ont pas eu le choix...).
Un jeune site que j'aime bien, le top du T-shirt homme ...bio et éthique en plus : https://goudronblanc.com

Hors ligne

#8 Le 18/06/2017, à 22:27

Bougron

Re : linux de secours

jplemoine a écrit :

Je n'ai jamais eu de problème en arrêtant sauvagement un linux...
Je pense que le problème vient du fait qu'il y ait un windows 10 dessus... Et donc avec une partition en FAT et/ou NTFS qui, d'après ce que tu dis, ne supporte pas la coupure.
Avec de partitions de type ext.. pas de problème, ça fait comme tu dit : une sorte de chkdsk si besoin, puis un démarrage avec un système réduit, puis le vrai démarrage.

Bonjour Jplemoine.
Bien que tu sois très ancien dans  le forum ubuntu, tu n'as pas su voir qu'il ne sait pas démarrer en automatique en cas de problème que je qualifie de mineur
Et je ne vois pas le rapport avec windows qui ne sait pas accéder  facilement aux partitions au format EXT4.

Comme il se plante, il a la gentillesse de nous indiquer la commande qu'il faut faire.
Mais pourquoi  ne  la fait-il pas?.      Je pense que windows continue de faire ce genre de chose. pour lui c'est "ckdsk /f  C:"
Pour nous il faut trouver le moyen de faire la commande fsck   /dev/sdXN  car en se plantant il ne précise pas XN
Dans une centaine d'années, il aura peut-être évolué, Il faudra utiliser une manivelle.
Déjà en 2007 https://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=107891
                       https://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=288396
       etc..... etc

et la dernière (à ce jour)  pour moi https://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.p … #p21745199
Attention, Ne pas se faire piéger, le message est maintenant en français!!!!!!!!!!!! Mais il faut le débusquer.

Dernière modification par Bougron (Le 18/06/2017, à 22:39)


Ubuntu  BASH 16.04.1 sous windows10  et ubuntu-17.04-beta2 avec le noyau 4.10.0-13 et la future 17.10 depuis le 10 juillet avec le noyau 4.10.0-26
Lubuntu 14.04.4 en 32 bits  et  Lubuntu 16.06.3 en 32 bits noyau 4.10.0-33 pour un vaio pcg-k215s
Ubuntu 16.04.2 avec le noyau 4.4.0-71 et  le noyau 4.8.0.36
Faites votre  auto-dépannage en lisant  https://doc.ubuntu-fr.org/diagnostic.

Hors ligne

#9 Le 18/06/2017, à 22:33

Arbiel

Re : linux de secours

Bonsoir

Il est bien sûr possible d'avoir un système de secours, mais peut-être estimeras-tu que la réparation n'est pas automatique, en installant un second système, ou un N+1ème système, soit sur ton disque dur soit sur un support amovible, disque ou clé USB et en démarrant ton PC à partir de ce système supplémentaire.

Comme les autres intervenants avant moi, je suis cependant surpris que ton système xubuntu ne redémarre pas. Es-tu certain que la réinstallation de Windows n'a pas altérer des fichiers partagés entre Windows et xubuntu ?

Le partage de partition avec un Windows doit être mis en œuvre avec prudence : éviter d'écrire dans la même partition depuis les deux systèmes, et prévoir deux partitions d'échange pour chacun des sens d'échange.

Arbiel


Arbiel Perlacremaz
Dell Vostro 3550 Ubuntu 14.04 64 bits (je ne suis pas passé à la 16,04 à cause d'un problème majeur avec crypttab, et de sa déconcertante lenteur)
Protonmail, une messagerie sécurisée

Hors ligne

#10 Le 18/06/2017, à 22:44

jplemoine

Re : linux de secours

Dans le cas d'une coupure sauvage, Linux ne touche plus au partition de type windows (FAT, NTFS) car elles sont dans un "inconsistent state".
Mais à ma connaissance, ça ne le fait pas sur des partitions de type ext...


Cordialement, Jean-Philippe.
Système principal Sous Ubuntu de 2009 à février 2015 - Xubuntu depuis.
Xubuntu 16.04 (poste principal portable) - Ubuntu 16.04 server (desktop converti en serveur DHCP, DNS, dépôt local et supervision (shinken))
Membre de l'ALDIL (Association Lyonnaise pour le Développement de l'Informatique Libre)

Hors ligne

#11 Le 18/06/2017, à 22:56

Bougron

Re : linux de secours

J'ai fourni un lien. Je ne pense pas que c'est windows qui écrivait dans le /home. Mais, même si c'est le cas, ubuntu devrait être capable d'éliminer automatiquement.

Dernière modification par Bougron (Le 18/06/2017, à 22:57)


Ubuntu  BASH 16.04.1 sous windows10  et ubuntu-17.04-beta2 avec le noyau 4.10.0-13 et la future 17.10 depuis le 10 juillet avec le noyau 4.10.0-26
Lubuntu 14.04.4 en 32 bits  et  Lubuntu 16.06.3 en 32 bits noyau 4.10.0-33 pour un vaio pcg-k215s
Ubuntu 16.04.2 avec le noyau 4.4.0-71 et  le noyau 4.8.0.36
Faites votre  auto-dépannage en lisant  https://doc.ubuntu-fr.org/diagnostic.

Hors ligne

#12 Le 18/06/2017, à 23:03

moissan

Re : linux de secours

windows n'a rien a faire la dedans ... windows supportait les coupure de courant sauvage avec windows98 et ne le supporte plus avec windows10 mais tanpi pour lui ce n'est pas a nous de resoudre ses probleme

mon probleme c'est que xubuntu ne sache pas gerer une coupure de courant mal placé

puisque quand ça ne demarre pas ça arrive a donner un message du genre faire fsck , ça prouve qu'on est pas loin de la possibilité d'une solution automatique

le probleme n'est pas pour moi , quand j'ai eu ce probleme avec un ordinateur defectueux qui faisait des coupure intenpestive , j'ai su trouver dans la doc ubuntu-fr la page fsck , et voir qu'il suffisait d'utiliser gparted et son option verifier ... mais pour un utilisateur moyen ç'est du chinois ! un ordinateur doit automatiser ce qui peut etre automatique !

il ne faut pas faire de progrès a l'envers ! windows98 savait automatiser le lancement de chkdsk pour eviter tout probleme en cas de coupure de courant : ubuntu actuel ne doit pas faire moins

Hors ligne

#13 Le 18/06/2017, à 23:18

jplemoine

Re : linux de secours

moissan a écrit :

ubuntu actuel ne doit pas faire moins

Il le fait sur son propre système de fichier : ext4 dans les cas suivants
Quand je faisais mes tests pour la personnalisation du CD d'install sur une VM, j'ai arrêté la VM de manoère brutale sans soucis.
J'ai eu plusieurs fois des coupures sur mon PC portable (batterie déchargée) : aucun problème non plus
Au moins une fois, arrêt de l'onduleur sans arrêter le desktop(qui me sert de serveur) par erreur : aucun problème au redémarrage.
Dans tous ces cas, au redémarrage, ça faisait  un sorte de chkdsk.


Cordialement, Jean-Philippe.
Système principal Sous Ubuntu de 2009 à février 2015 - Xubuntu depuis.
Xubuntu 16.04 (poste principal portable) - Ubuntu 16.04 server (desktop converti en serveur DHCP, DNS, dépôt local et supervision (shinken))
Membre de l'ALDIL (Association Lyonnaise pour le Développement de l'Informatique Libre)

Hors ligne

#14 Le 18/06/2017, à 23:24

Bougron

Re : linux de secours

jplemoine a écrit :

Dans tous ces cas, au redémarrage, ça faisait  un sorte de chkdsk.

Tu as simplement eu de la chance qu'il n'ait pas pensé à te dire de le faire manuellement.
avec le message qui est dans le lien que j'ai donné. voir les lignes 35 à 37 de https://www.dropbox.com/s/fk8rcszmq3uy3 … 6.jpg?dl=0
"exécuter fsck manuellement"
"fsck failed with error code 4"

Pour moissan, ton exemple n'est pas très bon.   Il semblerait que la carte-mère soit fichue, et sans carte-mère c'est un peu comme sans courant.

Dernière modification par Bougron (Le 18/06/2017, à 23:33)


Ubuntu  BASH 16.04.1 sous windows10  et ubuntu-17.04-beta2 avec le noyau 4.10.0-13 et la future 17.10 depuis le 10 juillet avec le noyau 4.10.0-26
Lubuntu 14.04.4 en 32 bits  et  Lubuntu 16.06.3 en 32 bits noyau 4.10.0-33 pour un vaio pcg-k215s
Ubuntu 16.04.2 avec le noyau 4.4.0-71 et  le noyau 4.8.0.36
Faites votre  auto-dépannage en lisant  https://doc.ubuntu-fr.org/diagnostic.

Hors ligne

#15 Le 18/06/2017, à 23:53

ublender

Re : linux de secours

Bonsoir,

J'ai installé ubuntu sur le pc d'une personne qui oublie très souvent (on est proche du tout le temps) de brancher son ordi. Donc très souvent, l'arrêt est brutal. Pour l'instant, je n'ai eu aucune réinstallation ni fsck manuel à faire. Et ça va faire deux ans que ça tient.

Hors ligne

#16 Le 18/06/2017, à 23:56

Bougron

Re : linux de secours

Ne désespères pas. Elle finira bien par faire une mise à  jour.
De plus ce que tu décris semble être un arrêt programmé par manque de puissance de batterie.

Dernière modification par Bougron (Le 19/06/2017, à 00:08)


Ubuntu  BASH 16.04.1 sous windows10  et ubuntu-17.04-beta2 avec le noyau 4.10.0-13 et la future 17.10 depuis le 10 juillet avec le noyau 4.10.0-26
Lubuntu 14.04.4 en 32 bits  et  Lubuntu 16.06.3 en 32 bits noyau 4.10.0-33 pour un vaio pcg-k215s
Ubuntu 16.04.2 avec le noyau 4.4.0-71 et  le noyau 4.8.0.36
Faites votre  auto-dépannage en lisant  https://doc.ubuntu-fr.org/diagnostic.

Hors ligne

#17 Le 18/06/2017, à 23:58

moissan

Re : linux de secours

dans le cas de mon portable lenovo , ça semble etre un probleme de cable entre carte mere et ecran ... quand je debranche ce cable et utilise un autre ecran par la prise hdmi il n'y a jamais de probleme ... quand je branche l'ecran du portable il y a des coupure brutale , en general quand je le deplace , ce qui fait penser a un court circuit dans le cable

ces coupure frequente on mis en panne windows10 rapidement ... et xubuntu a resisté plus longtemps avant d'avoir besoin de ce fsck depuis une session live

ça me rapelle juste l'epoque ou j'utilisait windows98 et qu'il faisait son chkdsk a chaque panne d'essence du groupe electrogène sans aucun probleme pendant des année !

Hors ligne

#18 Le 19/06/2017, à 11:52

nam1962

Re : linux de secours

Bougron a écrit :

Ne désespères pas. Elle finira bien par faire une mise à  jour.
De plus ce que tu décris semble être un arrêt programmé par manque de puissance de batterie.

Bon, une perte de courant en pleine mise à jour, aussi... roll
...je ne vois pas vraiment quel système y résisterait (si la coupe a lieu au moment de l'écriture d'un fichier clef, c'est systématiquement une clean install à la clef...)

Dernière modification par nam1962 (Le 19/06/2017, à 12:31)


Almanet doLys de l'open source : mon tuto pour optimiser / finaliser une install
Xubuntu devel - Manjaro unstable - OpenSUSE tumbleweed (GeckoLinux) -Debian Testing Et vous ?
57 convertis  IRL (n'ont pas eu le choix...).
Un jeune site que j'aime bien, le top du T-shirt homme ...bio et éthique en plus : https://goudronblanc.com

Hors ligne

#19 Le 19/06/2017, à 15:20

maxire

Re : linux de secours

Salut,

Pas besoin de linux de secours ni même de live-usb pour réaliser un simple fsck sur une partition racine.
Il est juste nécessaire de prévoir à la construction de l'image initiale système d'intégrer les programmes fsck nécessaires dans cette image.
Ensuite au démarrage vous forcez un arrêt en mode commande de initramfs en ajoutant une option break à la commande linux de Grub puis vous passez votre commande fsck.

Pour les détails consultez les pages man de initramfs, des tutos sont également disponibles un peu partout.

Je ne vous en dis pas plus, cela fait longtemps que je n'ai pas construit d'image initramfs personnalisée.
Cherchez du côté des scripts hooks de initramfs commande copy_exec.


Maxire
Archlinux/Mate + Debian Stretch/Gnome sur portable -- Archlinux/Mate sur poste de travail

Hors ligne

#20 Le 19/06/2017, à 15:43

FrancisFDZ

Re : linux de secours

Personnellement, je fonctionne en multiboot, et je peux accéder à chaque session linux (5 distri différentes) à partir de l'une des 4 autres par chroot, mais je n'ai jamais eu l'occasion d'utiliser cette précaution pour un plantage du à une coupure de courant !
Petite précision : au fil du temps, je n'ai pas remplacé mes HD mais les ai rajoutés à la bécane, et chacun de mes 3 disques est pourvu d'un grub indépendant.


-- On peut avoir des raisons de se plaindre et n'avoir pas raison de se plaindre --
[Victor Hugo]

Hors ligne

#21 Le 19/06/2017, à 16:19

moissan

Re : linux de secours

merci de vos réponse , ça prouve bien qu'il y a des solution possible , je n'ai pas tout compris , mais je vais lire les doc avant de poser d'autre questions

le question n'est pas de savoir si la panne de courant qui plante le systeme de fichier et demande fsck est frequente , mais puisque cette panne existe et que des  solution logicielle sont possible , ça ne couterait rien d'en installer une

mon idée d'un premier systeme simple demarant en premier et capable de corriger les probleme n'etait qu'une idée pour commencer la conversation : si il y a d'autre solution meilleure tant mieux

Hors ligne

#22 Le 19/06/2017, à 17:27

zephirin

Re : linux de secours

Pas eu de souci de ce genre mais au pire si le système plante on peut au redémarrage choisir un noyau alternatif en mode "recovery" non ?

Dernière modification par zephirin (Le 19/06/2017, à 17:29)


Imac 27" 2009 Intel core 2 duo 3Ghz 8gb ddr3 1T cg 512 Sierra - MacBook 2007 2GHz 4gb ddr2 ssd 120 Léopard
Tour gamer Amd Phénom 4 cœurs 8gb ddr3 1T cg 4gb Voyager 16.04
Lenovo portable i5 3610M 8gb ddr3 W8.1 - Tour asus p5p41d 2009 Intel 2,8GHz  e6300 2x2 gb ddr2 800 Voyager + Ubuntu 17.10 Alpha
Mini-tour Barebone cpu Athlon Xp 2600+ 1.9MHz 2003 et 2gb de ddr 400 - DF linux Xfce 32bit (Débian 8)

Hors ligne

#23 Le 19/06/2017, à 18:33

moissan

Re : linux de secours

systeme se plante n'est pas le bon mot ... quand il y a eu une coupure de courant le systeme ne se plante pas , c'est plus simplement qu'il n'y a plus de partition valide sans correction par fsck  ... donc le systeme ne peut pas demarrer et il ne peut pas faire fsck automatiquement puisque fsck est dans la partition principale non utilisable

d'ou ma premiere idée de faire un systeme de premier niveau dans une partition diferente de la partition principale

Hors ligne

#24 Le 20/06/2017, à 15:54

Arbiel

Re : linux de secours

Bonjour

moissan a écrit :

d'ou ma premiere idée de faire un systeme de premier niveau dans une partition diferente de la partition principale

C'est bien ce qu'a indiqué

maxire a écrit :

Il est juste nécessaire de prévoir à la construction de l'image initiale système d'intégrer les programmes fsck nécessaires dans cette image.

Si je comprends bien, l'idée de maxire est d'intégrer a l'initrd.img la fonction fsck et de lui adjoindre un module complémentaire pour en rendre l'exécution automatique.
Une telle modification n'est pas à la portée de tout un chacun. La question est alors de savoir si l'effort de son introduction systématique dans chaque installation en vaut la chandelle.

Arbiel


Arbiel Perlacremaz
Dell Vostro 3550 Ubuntu 14.04 64 bits (je ne suis pas passé à la 16,04 à cause d'un problème majeur avec crypttab, et de sa déconcertante lenteur)
Protonmail, une messagerie sécurisée

Hors ligne

#25 Le 20/06/2017, à 16:20

maxire

Re : linux de secours

Arbiel a écrit :

Une telle modification n'est pas à la portée de tout un chacun.

Oh que si!
Debian intègre automatiquement fsck dans l'image initiale via un script hook visible en /usr/share/initramfs-tools/hooks/fsck dont voici le contenu;

#!/bin/sh

PREREQ=""

prereqs()
{
	echo "$PREREQ"
}

fstab_files()
{
	echo /etc/fstab
	if [ -d /etc/fstab.d ]; then
		ls -1 /etc/fstab.d | grep '\.fstab$' | sed -e 's;^;/etc/fstab.d/;'
	fi
}

# Find a specific fstab entry
# $1=mountpoint
# $2=fstype (optional)
_read_fstab_entry () {
	# Not found by default.
	echo "MNT_FSNAME="
	echo "MNT_DIR="
	echo "MNT_TYPE="

	fstab_files | while read file; do
		if [ -f "$file" ]; then
			while read MNT_FSNAME MNT_DIR MNT_TYPE MNT_OPTS MNT_FREQ MNT_PASS MNT_JUNK; do
				case "$MNT_FSNAME" in
				  ""|\#*)
					continue;
					;;
				esac
				if [ "$MNT_DIR" = "$1" ]; then
					if [ -n "$2" ]; then
						[ "$MNT_TYPE" = "$2" ] || continue;
					fi
					echo "MNT_FSNAME=$MNT_FSNAME"
					echo "MNT_DIR=$MNT_DIR"
					echo "MNT_TYPE=$MNT_TYPE"
					echo "MNT_PASS=$MNT_PASS"
					break 2
				fi
				MNT_DIR=""
			done < "$file"
		fi
	done
}

# Find a specific fstab entry and print its type (if found, and pass != 0)
# $1=mountpoint
get_fsck_type_fstab () {
	eval "$(_read_fstab_entry "$1")"

	# Not found by default.
	if [ "$1" = "$MNT_DIR" ] && [ "$MNT_PASS" != 0 ]; then
		# Ignore filesystem type for /, as it is not available and
		# therefore never used at boot time
		if [ "${MNT_DIR}" = "/" ] || [ "${MNT_TYPE}" = "auto" ]; then
			MNT_FSNAME="$(resolve_device "${MNT_FSNAME}")"
			alias fstype="/usr/lib/klibc/bin/fstype"
			get_fstype "${MNT_FSNAME}"
			unalias fstype
		else
			echo "${MNT_TYPE}"
		fi
	fi
}

get_fsck_types() {
	get_fsck_type_fstab /
	get_fsck_type_fstab /usr
}

case $1 in
prereqs)
	prereqs
	exit 0
	;;
esac

if [ ! -x /sbin/fsck ]; then
	exit 0
fi

. /usr/share/initramfs-tools/scripts/functions
. /usr/share/initramfs-tools/hook-functions

fsck_types="$(get_fsck_types | sort | uniq)"

if [ -z "$fsck_types" ]; then
	exit 0
fi

copy_exec /sbin/fsck
copy_exec /sbin/logsave

for type in $fsck_types; do
	if [ "$type" = "unknown" ] ; then
		echo "Warning: couldn't identify filesystem type for fsck hook, ignoring."
		continue
	fi

	if prog="$(command -v fsck.${type})"; then
		copy_exec "$prog"
	else
		echo "Warning: /sbin/fsck.${type} doesn't exist, can't install to initramfs, ignoring."
	fi
done

En clair dès qu'un système de fichiers ext est détecté dans /etc/fstab le programme fsck ad hoc est intégré à l'image initiale.
Le problème est que la plupart des gens ignorent comment utiliser le mode commande de l'image initiale.

Autre exemple, contenu partiel d'une image initiale Archlinux qui utilise initcpio:

[aspire7730z@asus-arch boot]$ lsinitcpio /mnt/boot/initramfs-linux.img |grep fsck
usr/bin/fsck
usr/bin/fsck.ext3
usr/bin/fsck.ext2
usr/bin/fsck.ext4
usr/bin/btrfsck
[aspire7730z@asus-arch boot]$

Les programmes fsck sont intégrés suivant le même principe que Debian.

Je ne sais plus si Ubuntu a le même comportement.

Vous devriez pouvoir contrôler la présence des programmes fsck via la commande lsinitcpio (je ne peux pas dire quel paquet Ubuntu installe cette commande) en balayant l'arborescence de l'image initiale, exemple d'une image Debian:

[aspire7730z@asus-arch boot]$ lsinitcpio initrd.img-4.9.0-3-amd64 |less

qui donne pour la première page:

.
bin
bin/kmod
bin/btrfs
bin/btrfs-zero-log
bin/udevadm
bin/ntfs-3g
bin/chroot
bin/fstype
bin/halt
bin/ipconfig
bin/losetup
bin/minips
bin/nfsmount
bin/nuke
bin/pivot_root
bin/poweroff
bin/reboot
bin/resume
bin/run-init
conf
conf/conf.d
conf/conf.d/zz-resume-auto
:

Vous pouvez utiliser la recherche de caractères de la commande less en saisissant par exemple /fsck ou /cequevousvoulez au prompt :

Dernière modification par maxire (Le 20/06/2017, à 16:36)


Maxire
Archlinux/Mate + Debian Stretch/Gnome sur portable -- Archlinux/Mate sur poste de travail

Hors ligne