Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Ubuntu 16.04 LTS
Commandez vos DVD et clés USB Ubuntu-fr !

Pour en savoir un peu plus sur l'équipe du forum.

Si vous avez des soucis pour rester connecté, déconnectez-vous puis reconnectez-vous depuis ce lien en cochant la case
Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites.

#1 Le 10/10/2017, à 16:01

( Tchey )

PC = Windows. Comment casser cette association ?

Salut ici,

Je ne sais pas trop où poster ce sujet, alors ici.

De plus en plus, j'ai l'impression, le terme "PC" remplace le terme "Windows" lorsqu'il s'agit de lister les systèmes compatibles, en particulier dans le domaine du jeu vidéo, en tout cas sur le marché Europe/Nord Amérique.

Souvent, on peut voir que "le jeu est disponible sur PC, Mac et Linux". Bon, déjà je passe sur GNU/Linux, MacOSx, les versions... En gros, selon mes observations, les trois principales "étiquettes" sont Windows (ou Win), Mac, Linux.

Les quelques utilisateurs Mac que je connais parlent de leur ordi, ordinateur, PC, rarement de leur Mac, sauf si c'est nécessaire à la discussion.
Ceux sur Linux idem, et si la discussion s'oriente, ils précisent alors Linux.
Ceux sur Windows, la même chose. Le nom de l'OS ne vient pas immédiatement.

Même les développeurs qui soutiennent Linux, et qui sortent leurs jeux sur Linux, font souvent la pub avec "PC, Mac et Linux".
Quelques uns utilisent "Windows, Mac et Linux".
Parfois j'envoie un message pour demander si c'est possible de changer "PC" en "Windows", et on me répond positivement, et c'est acté. Le plus souvent c'est sans réponse.

Quand je vois un jeu qui va sortir "sur PC", je me pose toujours la question. C'est comme si un jeu sortait "sur console", sans précision, alors que souvent les jeux sont propres à une plateforme, et que plusieurs générations de consoles se côtoient encore. J'y suis sensibles en particuliers car j'anime un blog sur les jeux (plus ou moins) indépendants (http://jeux1d100.net/), et la question me vient souvent en tête.

Avez-vous un avis sur la question ? Faut-il "lutter" pour casser cette association ? Y êtes-vous sensibles ? Pourquoi si oui, si non ?

Dernière modification par ( Tchey ) (Le 10/10/2017, à 16:02)


* Mon blog indécent sur les jeux indé... Jeux1d100.net et les vidéos qui vont avec : Chaîne YouTube *

Hors ligne

#2 Le 12/10/2017, à 14:54

The Lost And Damned

Re : PC = Windows. Comment casser cette association ?

Si effectivement on peut penser que PC ne veut dire "que" Personal Computer on doit aussi se rappeler de pourquoi on utilise ce terme:

Les micro ordinateurs des années 80 n'étaient ni en format ni en terme graphique identiques aux notres (Sinclair ZX81, Thomson MO5 etc..) ou ceux qui l'étaient avaient chacun des ports propriétaires (les claviers pour Olivetti et pas pour le reste, le clavier du Macintosh branché avec une sorte de cable RJ11)

On avait en plus les ordinateurs type [Serveur Central -> 100 terminaux passifs avec clavier et souris]

Mais IBM pour lancer le marché a décidé de produire un type d'ordinateur normé, reconnaissable et avec un OS propre : Le IBM PC avec PC DOS, Bill Gates est apparu, a vendu son produit qu'était MS DOS sauf que jamais il n'a été contraint de ne partager l'OS qu'avec IBM... très vite des dizaines de clones (Les PC Compatible, c'était leur nom) sont sortis de terre avec MS DOS eux aussi

Et aujourd'hui ça continue (sauf qu'IBM ne produit plus de PC depuis 2005 voire avant pour les puristes) : un PC ça désigne un ordinateur d'un certain type livré avec Windows, comme à l'époque (les normes ont évolué, avec l'AT puis l'ATX qui est encore la norme en terme de taille)

Quant aux "macusers" rares sont ceux à ne pas justement rabacher à quel point leur Macbook 2008 13" Retina Core 2 Duo 2,3 Ghz avec 6 go de RAM est l e m u s t h a v e
du coup je suis étonné

Beaucoup de raccourcis dans cette histoire rapide de l'informatique mais en gros c'est ça : une vieille tradition qui reste


Expert en discussions de comptoir, collectionneurs de laptop compatibles avec rien et amateurs de daubes éléctroniques en tous genres

Hors ligne