Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

#26 Le 10/03/2006, à 11:54

manchette

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

cep_ a écrit :
manchette a écrit :

Salut,
hou là mais ca fait longtemps que j'ai mon opinion, ...

Je m'en doutais bien smile

Mon "invitation" était plus générale, afin que certains, - il en existe - ne se bornent pas à une lecture de tracts réducteurs ou même de caricatures, ou de slogans de quelque parti politique que ce soit, pour se faire une opinion sur le sujet.

À l'heure de l'internet et du sms, on reste trop facilement dans une bulle unique d'information, sans prendre le temps de lire, comparer, analyser. Un courant de pensée - presque unique - se crée rapidement, se propage, et lui seul existe ensuite.

Pour en revenir au CPE, bien sûr qu'il ne résoudra pas à lui seul le problème du chomage des jeunes. Mais il n'est pas le monstre que l'on veut faire croire et, question précarité, à choisir je préfere tout de même un CPE à un CDD. Ne serait-ce que pour :
- la prise en compte des stages et des éventuelles périodes de cdd.
- le droit à la formation.
- les possibilités de logement et prêts bancaires.
- l'allocation chômage dans la première période de 4 mois.

D'un autre côté, voir le nombre de CDD proposés, la durée réelle de ces CDD.

Alors, oui je me marre ( façon de parler ), lorsqu'on théorise sur la précarisation des moins de 26 ans à cause du CPE. C'est se moquer de la situation actuelle. Et du monde du travail tel qu'il existe en europe, ou dans le monde. Et cà, ce n'est pas quelques universités en grêve qui le changeront. Ils devraient inventer le CTN ( Contrat de Travail Nostalgie ).

Maintenant, il reste tout de même à inventer un véritable statut de l'étudiant car, comme déjà dit, les statistiques sur la paupérisation de l'étudiant sont vraiment catastrophiques. Et, pas besoin de statistiques pour s'en rendre compte.

Tout à fait d'accord smile

Ou codé en websphère : +1 wink

Dernière modification par manchette (Le 10/03/2006, à 11:55)


Idée Recette d'une Confiture :
Des fruits bien mûrs et nettoyés-Autant de sucre-Faire macérer 12h-Porter à ébullition 20 min-Vérifier la consistance, écumer, mettre en pot.

Hors ligne

#27 Le 10/03/2006, à 11:54

DiCiCat

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

Personnellement, je pense que si l'idees a la base n'est pas mauvaise, la facon dont elle est proposée dans le cadre de cette loi n'est pas bonne.

Je travaille au luxembourg, où un cdi n'a pas la meme valeur qu'en france dans le sens où un employeur peut  mettre fin a un cdi a n'importe quel moment (avec un preavis tout de meme) sans les lourdeurs qu'il y a en france. Il a toutefois aussi certaines obligations en cas de rupture de contrat, notament des controles/obligations sur d'eventuelles embauches qui suivraient.

C'est sans doute ca qui manque au projet du gouvernement. Ce qui fait peur, c'est pas vraiment le fait de pouvoir etre viré n'importe quand, c'est surtout les possibilités d'abus du systeme que la loi ne prevois pas.

Dans le projet du gouvernement, signer un cpe/cne est interessant pour l'employeur puisqu'il y gagne au niveau charge. Dans ce cas pourquoi signer directement un cdi? Autant signer un cne/cpe et garder l'employé s'il fait l'affaire.
Parallelement a cela, la loi ne prevois aucun controles sur ces contrats, ce qui veut dire qu'en tant qu'employeur, je peut virer quelqu'un au bout de 2 ans et reembaucher un autre Dj'eunz au meme poste, mais avec un nouveau cpe/cne que je revirerais dans deux ans, etc.. tout en continuant a gagner sur les charges.

On peut dire que reformer quelqu'un tous les deux ans c'est de la perte de temps et d'argent, je pense surtout que ca depends des metiers et du niveau de qualification demandé pour le poste. Pour certains jobs, n'importe qui sortis de l'ecole peut faire l'affaire et le cne/cpe va les menacer directement. Pour des jobs où la compétence necessaire est plus importante ou specialisée, effectivement le risque de ce genre de derive est moins important.

Bref je dirais qu'il manque dans cette loi un ensemble de dispositif assurant que l'employeur ne pourra pas abuser du systeme. Par exemple, l'interdiction de reembaucher au meme poste avec le meme type de contrat si on a licencier son employé passé les 6 premiers mois (il faut quand meme pas plus de 6 mois pour se rendre compte si son employé est compétent ou pas).

Dernière modification par DiCiCat (Le 10/03/2006, à 12:03)

Hors ligne

#28 Le 10/03/2006, à 12:01

Yann

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

On peut dire que reformer quelqu'un tous les deux ans c'est de la perte de temps et d'argent, je pense surtout que ca depends des metiers et du niveau de qualification demandé pour le poste. Pour certains jobs, n'importe qui sortis de l'ecole peut faire l'affaire et le cne/cpe va les menacer directement. Pour des jobs où la compétence necessaire est plus importante ou specialisée, effectivement le risque de ce genre de derive est moins important.

Tout à fait d'accord smile


Et pourtant moi, jsuis pas du genre délicat,
Dans un coin de la musse, j'ai posé mon matelas
- Paulo Anarkao

Hors ligne

#29 Le 10/03/2006, à 12:04

manchette

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

DiCiCat a écrit :

...
Bref je dirais qu'il manque dans cette loi un ensemble de dispositif assurant que l'employeur ne pourra pas abuser du systeme. Par exemple, l'interdiction de reembaucher au meme poste avec le meme type de contrat si on a licencier son employé passé les 6 premiers mois (il faut quand meme pas plus de 6 mois pour se rendre compte si son employé est compétent ou pas).

Ce serait le rôle de l'opposition de mettre en valeur ce genre de manque, et d'aider  y remédier dans l'intérêt du pays, et non de faire barrage systématique/frisant le ridicule (voir la décrédibilisation, - à l'identique des syndicats qui sont toujours "contre", mais je m'éloigne... - ).
Ceci dit c'est ce dont je parlai plus haut :
lister les conditions à valider pour rendre le projet cohérent et acceptable pour tous.
La situation étant ce qu'elle est il n'est plus temps d'opposer mais bien de travailler ensemble, pour le bien de tous.
Et ca, me semble t'il, se serait faire preuve de maturité politique - d'autant que la loi est passée-

Dernière modification par manchette (Le 10/03/2006, à 12:05)


Idée Recette d'une Confiture :
Des fruits bien mûrs et nettoyés-Autant de sucre-Faire macérer 12h-Porter à ébullition 20 min-Vérifier la consistance, écumer, mettre en pot.

Hors ligne

#30 Le 10/03/2006, à 12:07

manchette

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

Un tio'café, tiens, ca vous dit ?
Tournée pour tout le monde cool tongue

Dernière modification par manchette (Le 10/03/2006, à 12:07)


Idée Recette d'une Confiture :
Des fruits bien mûrs et nettoyés-Autant de sucre-Faire macérer 12h-Porter à ébullition 20 min-Vérifier la consistance, écumer, mettre en pot.

Hors ligne

#31 Le 10/03/2006, à 12:09

DiCiCat

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

Ca serais meme le role du legislateur/gouvernement d'y avoir penser des le depart.
Tel qu'elle est, la loi ne me plais pas, je vois deja les abus qui vont se produire derriere, et les attaques devant les prud'hom qui vont en decouler.
Je suis toutefois d'accord sur le fait qu'au lieu de vouloir a tout prix faire abroger la loi, il aurait ete plus constructif de l'amender et d'y mettre des conditions acceptables plutot que de vouloir bloquer et finallement la voir validé comme elle l'a été.

Hors ligne

#32 Le 10/03/2006, à 12:09

jcg

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

Salut à tous, que les choses soit clair je suis contre le CNE/CPE car j'estime que c'est un retour en arriere significatif, un petit devoir de mémoire sur les combats sociaux de nos ancetres au XX siècle ne serait pas un mal.

Part contre il y a une chose qui me met hors de moi:

1-  Ca me gonfle de voir les chiffres du chomage et les gens pleurer la dessus. C'est peut etre violent mais il y a des secteurs d'activites et des regions qui sont graves deficitaires en main d'oeuvre. Alors c'est sur, des fois faut se remettre en question si on veut bosser: changer de metier, de secteur d'activité, de region; et alors on veut bosser ou pas !!

2- Les etudiants: Ca me gonfle aussi de voir des milliers de personnes etudier des annees dans une branche ou tous le monde sait tres bien qu'il ne trouveront pas de boulot. Alors c'est bien beau on vous dis qu'avec votre diplome en poche vous serez embauche à tant par mois et vous serez cadres, etc....Mais pour avoir tout ça faut trouver du boulot et les prommesses tenu sont souvent revue à la baisse et de beaucoup. Alors va peut etre faire un choix entre faire un metier que l'on reve et pas de boulot, et faire peut etre pas le boulot ideal et bosser.


Breizh a tao !!!

Hors ligne

#33 Le 10/03/2006, à 12:09

michel2652

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

Bonjour,

Je ne voulais pas prendre part à votre discussion.
Mais j'ai 3 grands enfants et je me sens concerné.

Mon fils de 31 ans avait un BTS action de vente (Je sais, bof). Il n'a jamais trouvé un emploi dans sa branche (pas d'expérience).
Petits boulot, chomage, RMIste, petits boulots, et il y a un an et demi CDI .
Le contrat : dans un parc d'attraction entretien, et animateur de 8 h du mat à 12h et de 13h à 19h tout les weeck-end et les mercredi de Octobre à Mai.
Tout les jours du 1er Mai à fin Septembre, non stop.
Salaire 70% du SMIG, je signale qu'il est marié, sa femme est chomeuse non indemnisée(anciennement CDI dans ce parc d'attraction) et a une petite fille de 20 mois(bonjour Calypso)...


Une de mes filles de 28 ans est caissière dans un supermarché (diplome d'infirmière sans emploi), un enfant (bonjour Téo), mariée, son mari a trouvé un CDI livreur à mi-temps...
La dernière de 26 ans est RMIste, mère de 3 enfants (bonjour Léa, Tess et Océane), son mari (CAP de boucher) a été licencié par la grande surface ou il travaillait, chomeur

Vous croyez que le CPE ou le CNE c'est un espoir pou eux ?


@cep_

cep_ a écrit :

Ensuite, tu compares avec les contrats à durée déterminée, tout en regardant les différents chiffres régulièrement communiqués sur le chomage des jeunes, la durée moyenne des contrats, les dates et perides de stabilisation, etc. etc.

On met souvent en opposition CPE et CDI, mais le CDI n'est pas le contrat que l'on propose en général aux demandeurs d'emploi de moins de 26 ans, et de toute fàçon le CPE n'empêche nullement le CDI.

Il ne faut pas comparer le CPE au CDD, d'ailleurs le gouvernement lui même lorsqu'il parle du CNE ou du CPE parle de "CDI avec une période d'essai de 2 ans".

Et effectivement c'est bien çà.

Lorsque j'ai commencé à travailler, les CDD étaient l'exception.
J'ai commencé à bosser dans le civil (après 3,5 ans d'engagement dans la marine, je sais, erreur de jeunesse...) le 02/01/1974.
Embauché en CDI dans une grande entreprise nationale de la pétro-chimie.

Et je peux te dire que j'en ai vu défiler des CDD et autre ETT, à partir de 1985 environ, ça s'est accentué.
Le CDD, au départ, remplaçait un titulaire (maladie, congé ou autre), et percevait le même salaire que celui ci (prime de précarité en plus). Avec pour les plus chanceux (???) un CDI à la clé.

Mais depuis plusieurs années, les postes organiques dans les boulots les plus pénibles la pluspart du temps, sont occupés par des CDD, ETT, etc..., payés au minimum.
Exemple : des postes au coefficient 250 tenus par des CDD au coefficient 160 (coeff. UIC). Et pas intérèt de parler d'augmentation de salaires, ni de conditions de travail, sinon "Finalement, tu ne conviens pas pour ce poste, ton contrat ne sera pas renouvelé."

Du chantage à l'emploi.

J'ai en tête la titulaire du poste de secrétaire du bureau d'étude qui a passée 12 ans en CDD et ETT, ses contrats changeaient souvent, depuis elle a été embauchée en CDI.
Mais pendant douze ans pas une seule augmentation de salaire, pas de prime d'ancienneté, heures supplémentaires non comptabilisées, corvéable à merci,etc...

Dans cette entreprise, plus de 15% des postes sont tenus par des CDD et ETT.
Les durées des contrats varient de 1 à 24 mois.

Que va-t il se passer avec le CNE (et le CPE) ? La période d'essai de 2 ans, avec possibilité de licenciement sans obligation de le justifier, deviendra la durée naturelle d'un contrat de travail.

La durée de 3 mois renouvelable une fois, doit suffire à un employeur pour savoir si la personne à l'essai convient ou pas, sinon il faut qu'il ferme sa boite.

Dans ces 2 ans, payé au mini, souvent exploité, on va te faire miroiter un CDI.
Et à terme, on va te lourder pour te remplacer par un autre CNE (ou CPE).
Ce sera la règle.
Ce qui, jusqu'à présent, empéchait cette pratique, c'était l'obligation de justifier un licenciement.
S'il était justifié par une faute grave, pas de problème, l'employeur pouvait embaucher quelqu'un derrière.
Si c'était un licenciement économique, négatif, sinon le motif du licenciement devenait obsolète.

Mais le gouvernement, lui même reconnait que celà deviendra LA variable d'ajustement de l'entreprise.
Et c'est logique .

Jusqu'à présent, chaque branche a une convention collective. La convention collective ne peut être plus restrictive que le code du travail.

Cette convention collective prévoit des augmentations individuelles.
Celle de l'industrie Chimique : augmentation individuelle tout les 3 ans minimum, prime d'ancienneté.

Avec le CNE (et le CPE) TERMINE.

Pourquoi un patron garderait un CNE (ou CPE) qui lui reviendrait plus cher que s'il embauche un autre CNE (ou CPE) ?
Le remplacement de l'un par l'autre étant légal, pourquoi se géner.
Les CNE (ou CPE) pourront déboucher sur des CDI, c'est vrai, mais dans les mêmes proportions qu'actuellement les CDD et ETT, c'est à dire epsilon.

La seule raison pouvant expliquer la création du CNE (et CPE) est la rentabilité de l'entreprise, le PROFIT.

Et ne me dites pas que si l'entreprise fait des profits, ça profite au salarié et qu'elle va embaucher.

L'entreprise ou je travaille, c'est TOTAL, anciennement ELF-AQUITAINE.

En février 2005, mise en place d'un plan de "SAUVEGARDE" de l'emploi.

Dans mon établissement de 750 personnes, 220 en préretraite choisie, 70 mutations, 97 départs volontaires de la société.

Les 97 départs volontaires seraient ils partis sans ce plan ?
Les 70  mutation auraient ils demandés leur mutation ?
Les 220 en préretraite choisie, moi j'ai rien choisi....

Je serai en préretraite à partir du 31 mars 2006.

Et en 2004 TOTAL a réalisé 10 milliards d'euros de profits.
Et En 2005 TOTAL a réalisé 12 miliards d'euros de profit
Est ce que TOTAL a embauché ?

TOTAL - GOUVERNEMENT même combat. Pas pour l'emploi, pour les profits.

Allez, je vous laisse continuer votre discussion, et ...

A+

Dernière modification par michel2652 (Le 10/03/2006, à 12:18)

#34 Le 10/03/2006, à 12:11

Io

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

Quand je vois ces syndicats qui ce font de la pub pour obtenir plus de cotisant et plus de futur cotisant....
Quand je vois qu'un paquet d'étudiants et de lycéens qui bloque les cours une partie pour éviter d'aller en cours, une autre pour faire parler d'eux et encore une qui manifeste car c'est leur conviction...
Ca m'écoeure ...

Ce qui m'écoeure c'est les syndicat et on sait bien que ces pro coco (cgt par exemple) s'empiffre à longueur de journée sur le dos des salariés du privés, pour le plus grand bonheur du public ... Voir semi-public ... Bien que c'est les société du privé qui essaye de faire avancer l'économie de ce pays (des droits ... parait il) ...

Je ne m'étend pas sur ceux qui veulent ne pas avoir cours ou ceux qui veulent faire parler d'eux... Ca, de tout temps il y en avait de tout façon ...
Pour les autres, je trouve ça dommage de vouloir obtenir de l'immobilisme.

Ces étudiants ne ce sont jamais confronter au vrai mode du travail, il pense surement que tous les entreprises les attendent bave à la bouche pour ceux jeter sur eux, en leurs proposant CDI et multiples avantages ... mdr lol

Connaissant depuis un bon moment le monde du travail et connaissant des chefs d'entreprises bien qu'étant un simple salarié dans une boite d'info, je préfére être claire :
- Le cpe pour le public change rien.
- Avec ou sans diplome, de tout les façons le CDI n'est jamais proposé car une société ne vous connait pas (un entretien c'est un peu cours pour savoir si la personne va pas dormir toute la journée ...) et pour la plus part, elle ne connait pas la situation de l'entreprise à long terme. Ce séparer de quelque est si difficile (c'est un peu comme un divorse, long et couteux, lol).
- Alors comme tout le monde on commence au mieux par un CDD pour faire ces preuves ou on ce tape de l'intérim et ca c'est vraiment la précarité et au pire on ce faire le chomage ou le smic à partir de 25 ans ...

La on propose au société, d'arreter d'avoir peur de ce doter de nouveaux collaborateurs, on leur donne 2 ans pour les former sans prendre le risque d'être déçu ... Il faut pas croire qu'une entreprise embauche avec ce contrat pour former un salairié puis s'en séparer à bas coût (ça peut arriver mais ça sera très rare de ce s'éparer de quelqu'un de motiver), c'est un argument de syndicat qui on l'habitude d'être de mauvaise fois.

Au employé on leur propose une chance supplémentaire de trouver un travail sur du long terme (sortir et obtenir cela de nos jours, c'était impensable avant).
Dans mon cas, j'ai eux bcp de chance et j'ai enchaîné les CDD pendant plusieurs années en fesant mes preuves et en forgeant mon expérience avant d'obtenir un CDI.

Tout cela pour dire, arrêtons l'immobilismes qui a généré la situation dans la quelle nous sommes il est temps de bouger les choses pour les faire avancer ... yikes

Hors ligne

#35 Le 10/03/2006, à 12:19

bergi

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

Travaillant dans la banque tu dois savoir que les engagements pris sont (en général) respectés

Tu plaisante la ?
Biensurt qu'il auront droit a des credit puisqu'il ont prit des engagement mais a quel taux ?
Tu crois vraiment qu'il pourront negocier aussi "facilment q'un cdi !? Utopie !
Un banque calcul des risque, la il ya plus de risque.

Ces nouveau contrat sont inutile car il ne creer pas de nouveau emploi !
Ce sont juste des cdi anticipe ! Au final dans la balance pas plus d'emploi !
Un patron ne se dit pas je fais employer un jeune = contrat avantageux. Il l'emploi car c'est dans sa politique d'employer des jeunes (salaires, "esprit jeune", image, etc...) ou pas...

Et quand on parle de chomage des etudiants il n'est pas a sous-estime mais quand je voi de jeune etudiant bac +5 en biologie moleculaire sa me laisse reveur...
Normal avec de tel diplome d'etre au chomage si on veut pas se recycle un minimum !

Hors ligne

#36 Le 10/03/2006, à 12:24

manchette

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

*mode off topic on *
je veux juste donner un exemple, qui hier m'a calmé; chemise Ralph Lauren sur le dos d'un des responsables de syndics (http://global.polo.com/global/style_guide.asp?cid=13&langid=2) , vu hier, je me dis que les gens qui ont ce genre de moyens ne sont peut ê pas les mieux à même de défendre les salariés - le pire c'est qu'ils furent élus sauf erreur-
je me trompe peut être , ce n'est que mon avis.
*mode off topic off*

Dernière modification par manchette (Le 10/03/2006, à 12:27)


Idée Recette d'une Confiture :
Des fruits bien mûrs et nettoyés-Autant de sucre-Faire macérer 12h-Porter à ébullition 20 min-Vérifier la consistance, écumer, mettre en pot.

Hors ligne

#37 Le 10/03/2006, à 12:39

Jeom2

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

Franchement le CPE est bien contestable. La possibilité de licencier un employé pendant 2 ans sans justification va permettre des abus bien nauséabonds et risque de pas mal fusiller l'ambiance déjà merdique dans les boites françaises. Je ne demande combien de nana vont se retrouver remerciées du jour au lendemain pour avoir refusé les avances de leur boss. Combien de jeunes cadres vont être mis à la porte pour de simple divergence d'opinion avec la direction.

Sans parler de la difficulté pour les personnes sans causions financière familiale pour se loger dans de bonnes conditions dans les grande métropole. Ni non plus de la difficulté d'accéder au crédit (pas seulement du coté des banques, mais aussi des blocages personnels, perso je ne m'amuserais pas à prendre un crédit je peut être viré du jour au lendemain)


Je comprend bien que si une entreprise embauche quelqu'un c'est pas pour le licencier pour s'amuser au bout de 6 mois. Je ne suis pas neuneu.  Mais franchement pourquoi ne pas donner de justification. C'est cruel de licencier quelqu'un et de ne pas être obligé de lui dire pourquoi. C'est la porte ouverte à des abus idiots.  Puis cette histoire de période d'essai de 2 ans... c'est un peu long non? Bref il n'est pas question que je rentre en France [En tant que salarié] si c'est pour qu'on me propose un job dans de pareilles conditions. Même en Angleterre le droit du travail n'est pas aussi permissif. Pourtant les Anglais ne sont pas connus pour faire de cadeaux...

Je ne dit pas que le CPE est forcément une mauvaise mesure, je crois même que pendant un certains temps il peut avoir des répercutions bénéfiques sur l'emploi des jeunes. Mais je ne sais pas si je l'accepterais si on m'en proposait un. lol

Quand à savoir si la qualité du débat en France est propre à laisser les gens se faire une idée juste... à mon avis c'est compromis.

En effet en général il est facile de faire un tract avec des arguments chocs bien clichés. Mais pour se défendre il faut du temps il faut construire une argumentation, il faut justifier, il faut faire un vrai travail d'information. Le problème quand on sur médiatise c'est que si on accorde le même temps de parole au anti qu'aux pro et bien les anti on un avantage énorme car il peuvent se permettre les petites phrases assassines, et n'ont pas franchement besoin de se justifier.

Pour résumer.

Je n'ai pas encore d'opinion tranchée sur le CPE; dans l'état actuel de mes connaissance je préférerais ne pas avoir à en accepter un, car à mon avis les abus qu'il a permettre son partiellement en désaccord avec l'esprit de la loi et ses objectifs.

Pour autant je ne me rangerais pas derrière les détracteurs du CPE car pour moi ils contribuent à l'appauvrissement du débat et ne font pas leur travail d'opposition correctement et ne font pas réellement preuve de courage politique.

Il faut aussi noté que je n'habite pas en France donc que je ne suis pas concerné directement et que je n'ai pas pour projet de rentrer au bercail dans l'immédiat.


___________________________________________________________
Rome 45 BC About Tea Time
0118 999 881 999 119 725... 3
www.ordinary-geeked.com

Hors ligne

#38 Le 10/03/2006, à 12:43

cep_

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

michel2652 a écrit :

...@cep_

cep_ a écrit :

Ensuite, tu compares avec les contrats à durée déterminée, ...

Il ne faut pas comparer le CPE au CDD, d'ailleurs le gouvernement lui même lorsqu'il parle du CNE ou du CPE parle de "CDI avec une période d'essai de 2 ans".

On est bien d'accord. En disant de comparer, je ne voulais pas dire de le mettre sur le même plan, mais de voir la différence de statut du CPE par rapport au CDD.

...Et je peux te dire que j'en ai vu défiler des CDD et autre ETT, à partir de 1985 environ, ça s'est accentué....
...
Que va-t il se passer avec le CNE (et le CPE) ? La période d'essai de 2 ans, avec possibilité de licenciement sans obligation de le justifier, deviendra la durée naturelle d'un contrat de travail.
...
Pourquoi un patron garderait un CNE (ou CPE) qui lui reviendrait plus cher que s'il embauche un autre CNE (ou CPE) ?

Là aussi je suis d'accord.
En pondérant tout de même.
- La formation d'un salarié est un investissement pour l'entreprise. Je vois mal une entreprise ayant formé un salarié s'en débarasser du jour au lendemain sans motif serieux pour recommencer à zéro avec un nouveau salarié. Depuis plus de 20 ans, je n'ai jamais considéré cela comme une solution viable pour une entreprise.
- Sur le plan du licenciement, le salarié en CPE acquiert de l'anciènneté. D'ou un coût pour l'entreprise en cas de licenciement, sans parler du reste en cas d'embauche nouvelle. Mais ce point reste à clarifier.

#39 Le 10/03/2006, à 12:44

bof

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

CPe/CNE, je n'ai pas d'avis tranché
Oui au CPE, si il me permet d'éviter d'enchaîner 2 contrats de six mois consécutifs dans la même boîte parce que l'entreprise est incapable de prévoir plus loin. Mon banquier appréciera peut être plus un CPE qu'un CDD de six mois.
Oui au CPE, parce qu'il ouvre des droits à l'assedic (460€) au bout de quatre mois de travail. Alors que j'ai travaillé pour une mairie d'une certaine député maire de gauche où j'ai enchaîné deux contrats contractuels de trois mois, mais avec une période d'un mois chômé entre les deux contrats où je n'avais droit à aucune indemnisation.
Non au CPE, si aucun contrôle des abus de l'employeur n'est possible (de toute façon, en entreprise je note tous mes horaires, en cas de licenciement avant la fin du contrat je sors les attestations d'horaire, privé ou public les heures sup sont rarement prises en compte).

Hors ligne

#40 Le 10/03/2006, à 13:02

michel2652

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

bof a écrit :

CPe/CNE, je n'ai pas d'avis tranché
Oui au CPE, parce qu'il ouvre des droits à l'assedic (460€) au bout de quatre mois de travail.

D'accord avec toi, mais ce nest pas un but en soi de préférer un emploi car il permet d'obtenir une indemnisation chomage.
Le but c'est d'avoir un emploi pérenne.

A+

#41 Le 10/03/2006, à 13:03

bapoumba

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

bergui : ...Et quand on parle de chomage des etudiants il n'est pas a sous-estime mais quand je voi de jeune etudiant bac +5 en biologie moleculaire sa me laisse reveur...Normal avec de tel diplome d'etre au chomage si on veut pas se recycle un minimum !

permets-moi de ne pas être d'accord

un étudiant qui sort à bac +3 ou +5 provient en général d'un filière professionnelle, les filières générales ou fondamentales se finissent plutôt à bac +8. Les filières pro sont évaluées tous les quatre ans, avec un examen à mi-parcours. Une filière pro qui vit, c'est qu'elle place ses étudiants, critère d'évaluation majeur. Les écoles d'ingé c'est pareil. les filières pro sont aussi choisies par les étudiants en fonction de ce taux de placement. le recyclage n'a pas grand chose à voir là dedans. A ce niveau, si tu es recruté grâce à ton diplôme, c'est surtout sur des compétences spécifiques.
Et il n'est pas rentable pour une entreprise de faire valser ses employés qualifiés.

Maintenant, la société dans laquelle nous vivions n'est plus une société qui met l'Homme au centre de ses préocupations, mais le capital et et profit. La concurence a du bon, lorsqu'elle permet au marché de déterminer ce que vaut le capital (je monte une boulangerie, mon pain est bon, le marché achète, le capital augmente, je fais des profits) mais là nous ne sommes même plus en situation de concurence !

C'est le actuellement le capital qui décide ce qui sera mis sur le marché, tout est centralisé (comme au bon vieux temps des socialistes staliniens) mais sur une base privatisée. Tu n'as plus de choix... certaines centrales d'achats et groupes de presse contrôlent entièrement ce qui est produit, vendu et donné à penser dans de nombreuses régions de France. Combien de régressions devront nous encore accepter avant de tout faire exploser ?
(je tiens à dire que la formulation de certains de ces arguments, je les ai piqués à JF Kahn, lors d'une conf à laquelle j'ai assisté. Il parle bien mieux que moi de tout cela wink)

pour skippy : les manips de Nicolas qui tente depuis l'année dernière de se débarasser de la concurence dans ses rangs. Il a une ouverture... je suis prête à prendre des paris


| Ubuntu Forums |
J'aime les fraises.

Hors ligne

#42 Le 10/03/2006, à 13:07

Crétin

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

Jeom2 a écrit :

Je ne demande combien de nana vont se retrouver remerciées du jour au lendemain pour avoir refusé les avances de leur boss. Combien de jeunes cadres vont être mis à la porte pour de simple divergence d'opinion avec la direction.

Sans parler de la difficulté pour les personnes sans causions financière familiale pour se loger dans de bonnes conditions dans les grande métropole. Ni non plus de la difficulté d'accéder au crédit (pas seulement du coté des banques, mais aussi des blocages personnels, perso je ne m'amuserais pas à prendre un crédit je peut être viré du jour au lendemain)

Entièrement d'accord sur les deux points. Le premier point m'a immédiatement sauté aux yeux... J'ajouterais licenciment pour refus de faire des heures supplémentaires non payées, etc...

Le second point est vrai également avec le CNE. J'ai 28 ans. Un diplôme d'ingé. Un doctorat en Matériaux et ... un CNE. Se voir demander la caution de papa-maman alors que l'on est un couple gagnant plus de 5 fois le montant du loyer... S'entendre dire que l'on occupe un emploi précaire... Etre considéré comme une merde par les agences de location... La pillule est très dure à avaler...

On a même pas le droit à la carte CARREFOUR! x) (si, si véridique)

Petite précision importante: peut-on réellement parler de choix entre CDI et CNE pour les petites entreprises lorsque l'on sait que le second est fortement encouragé par une floppé d'aides financières de l'état.

Je voudrais également vous faire part d'un autre effet pervers du CNE, cette fois pour l'employeur:

Dans la boîte où je suis, une fille a été embauchée en CNE. Un mois de formation à son boulot qui a mobilisé une autre personne à 50% minimum ->donc 1,5 salaire pour des prunes, payé par la boîte: on appelle ca un investissement.

Sauf que... au bout de deux mois, la demoiselle a trouvé un CDI ailleurs. Ciao , bye, bye. Pour l'entreprise, c'est un nouveau processus de recrutement qui commence, une nouvelle periode de formation, du retard, etc. De plus, cela crée une sorte d'épée de Damocles au dessus de nos têtes qui n'est pas propice à créer un climat de travail sein.

Personnellement, je ne me fais aucun souci car mon salaire est financé pendant 2 ans par un organisme promouvant la r&d dans les petites boîtes, que je suis comme un poisson dans l'eau à mon poste et que mon patron a de l'éthique. Mais je suis également conscient que c'est une situation extrêmement rare.


A touché le fond mais creuse encore.

Hors ligne

#43 Le 10/03/2006, à 13:07

kastus

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

bergi a écrit :

Ces nouveaux contrats sont inutiles car ils ne créent pas de nouveaux emplois !

Je prend le fil en cours et j'attendais cet argument qui est aussi le mien.

Je suis contre le CPE car je pense qu'il ne sert à rien. On ne règlera pas le problème de l'emploi avec du droit.

Je suis enseignant et je me souviens avoir participé à une réunion il y a plusieurs années avec des industriels de mon domaine concernant  le création de nouvelle formation. Je vous passe les détails mais a un moment donnés, les industriels sont tombés d'accord sur un point : "Ah oui, il faut que vous [les profs] montiez des formations en CEM (compatibilité électromagnétique)" et là un collègue un peu ancien dans le métier leur a dit :"d'acord on enseigne la CEM mais combien d'étudiants vous nous embauchez après ? " Réponse : "Ah mais non, comme vous y allez, on peut pas embaucher comme ça..."

Cette anecdote me semble symptomatique : quand y'a pas de boulot y'a pas de boulot. C'est pas une loi de plus qui changera quoique ce soit. Si un patron a du boulot il prendra un CDD ou un CDI ou un itérim, il y a des solutions dans le droit du travail actuel.

Le CPE c'est du droit. Ce qu'il faut c'est des mesures ayant des effets mécaniques. On pense ce qu'on veut des 35heures mais là il y avait un effet mécanique :   s'il y a 13650 heures de boulot à faire en un an il faut faire travailler 7,3 personnes à 39 heures par semaine et 8,1 à 35 heures par semaine. ça fait 1 emploi de plus c'est mathématique. Même si mon équation n'est pas forcément très représentative de la réalité, j'ai pu en écrire une avec les 35 h. Qui peut m'écrire une équation de ce type (même aussi tirée par les cheveux) avec le CPE?

Deuxième chose. Il se trouve que je suis patron (houhouhou) : en temps que Président d'une association sportive j'emploie un éducateur sportif à temps partiel. Je dois lui trouver sa paye et les charges sociales : pas de problème je sais gérer mon budget et je ne me plains pas de payer trop de charges, je sais que c'est pour la bonne cause. Là ou je râle c'est sur la somme des démarches administratives que je suis obligé de faire et qui m'enquiquinent. 4 fois par an je dois remplir : la déclaration ASSEDIC, la déclaration URSSAF, la déclaration Caisse de Retraite complémentaire, la déclaration médecine du travail. Jamais le même formulaire, jamais les mêmes taux (qui peuvent changer en cours d'année et c'est à moi de me tenir au courant). Et croyez moi je vous épargne la DADS (Déclaration Annuelle de Salaire) et autres surprises de ce genre. Il m'incombe aussi d'éditer les bulletins de salaire et ça se fait pas n'importe comment. Au début j'ai été menacé plusieurs fois de poursuites judiciaires pour des retards ou des déclarations eronnées et là j'ai dit stop, j'ai pris un comptable qui s'occupe de tout ça pour moi et qui me coûte cher. Et quand je me pointe un vendredi à 16 heures au bureau de URSSAF pour aller pleurer que je suis débutant et que je trouve les bureaus fermés car le vendredi ils arrêtennt à 15h......!!!! Je ne dois pas être le seul petit patron à en avoir marre de tout ce bazard.

Moi ce que je voudrais c'est un seul interlocuteur à qui je donne : mon secteur d'activité, le nom de mon employé, combien je veux lui donner net par moi et que lui se démerde pour me dire combien je lui dois. Et s'il faut pour celà qu'il travaille jusqu'à 17h le vendredi y'a quand même pas perçage d'un deuxième trou de balle (excusez, les émotions me rendent vulgaire)!! ça c'est une mesure à effet mécanique qui créerai j'en suis sûr des dizaines d'emplois.

Je suis sûr aussi que des spécialistes peuvent réfléchir à trouver d'autres mesures à effet mécanique.


Boilà pourquoi je suis contre le CNE. ça va rajouter une peu plus de bordel administratif sans rien arranger.

Dernière modification par Mandarb (Le 10/03/2006, à 13:08)

Hors ligne

#44 Le 10/03/2006, à 13:20

Jeom2

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

Le second point est vrai également avec le CNE. J'ai 28 ans. Un diplôme d'ingé. Un doctorat en Matériaux et ... un CNE. Se voir demander la caution de papa-maman alors que l'on est un couple gagnant plus de 5 fois le montant du loyer... S'entendre dire que l'on occupe un emploi précaire... Etre considéré comme une merde par les agences de location... La pillule est très dure à avaler...

Et tu as le bol d'avoir une caution...


___________________________________________________________
Rome 45 BC About Tea Time
0118 999 881 999 119 725... 3
www.ordinary-geeked.com

Hors ligne

#45 Le 10/03/2006, à 13:24

neeux

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

Pourquoi sommes nous contre:

__ Nous pensons qu'un nouveau contrat facilitant le licensiement pendant les deux premieres années pour un jeune de moins de 26 ans est absolument pas une demarche qui s'inclut dans la creation massive d'emploit.
__ Nous pensons que le faire voter dans La loi sur l'égalité des chances (sic) est une pure hypocrisie, car les jeunes serotn précariser (ou alors est ce cela pour l'UMP l'egalité)
__ Nous pensons qu'alors que le CDI comporte déjà une periode d'essai de 6 mois maximum reconductible (donc un an), le CPE est exessif et ne propose effectivement qu'une precarisation supplementaire moyennant un baisse des charges patronales a l'heure ou les cotisations des employés n'ont censées d'etre augmenté.
En conclusion:
Nous pensons que le CPE est un cadeau de l'UMP au MEDEF

Arguments??

Hors ligne

#46 Le 10/03/2006, à 13:24

michel2652

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

surprises.smileysmiley.com.54.gif à bapoumpa inspirée par JF Kahn

PS:

certaines centrales d'achats et groupes de presse contrôlent entièrement ce qui est produit,

En remplaçant groupe par majors, on retombe en pleine actualité loi sur DADVSI, monopole...

A+

Dernière modification par michel2652 (Le 10/03/2006, à 13:29)

#47 Le 10/03/2006, à 13:33

bernez

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

À la lecture de nombreux posts, il s'avère que la secte ultra-libérale a fait de nombreux adeptes, même parmi nous. La liberté et la tolérance ce n'est pas tout accepter. Le consensus mou est vraiment une chose molle, molle. Pour faire bonne mesure "on " nous dit que réformer c'est le pied, mais lisons donc la définition du mot. Réformer c'est surtout améliorer. Ici réformer par abus et translation recouvre "régresser". Bref, "vive le renard libre dans le poulailler libre" lol lol
Bernez surpris et bien triste.


vyé kanari ka fè bonsoup.
Kenavo. A galon !

Hors ligne

#48 Le 10/03/2006, à 13:36

wam

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

purée, je débarque sur le marché de l'emploi dans 6 mois. Qu'est-ce que je vais prendre... hmm
c'est sympa, je suis les news à travers le filtre (déformant) du forum, merci wink

Hors ligne

#49 Le 10/03/2006, à 13:42

bapoumba

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

michel2652 a écrit :

http://djforum.free.fr/smileysmileysmil … com.54.gif à bapoumpa inspirée par JF Kahn

PS:

certaines centrales d'achats et groupes de presse contrôlent entièrement ce qui est produit,

En remplaçant groupe par majors, on retombe en pleine actualité loi sur DADVSI, monopole...

A+

je l'avais bien évidemment en tête, mais je n'ai pas tout voulu mélanger, vu que d'autres sujets traitent de ce point. Mais oui michel2652, je te retourne aussi un +1 wink


| Ubuntu Forums |
J'aime les fraises.

Hors ligne

#50 Le 10/03/2006, à 13:48

DiCiCat

Re : Contrats de Travail (CPE/CNE)

Pour wam

C'est comme tout, tu va en entendre de toutes les couleurs et ton cas personnel a toi sera différent.
Moi j'ai 30 ans et pour le moment jamais connu le chomage. Service militaire, interim pendant 6 mois, embauche dans la foulée en cdi, puis changement de boite depuis de temps a autre, et maintenant travail a l'etranger ou le cdi ne veut pas dire "place garantie" comme en france.

J'ai pas un tres haut niveau d'etude, pas trop bas non plus, j'ai pas ete pistonné bref, un peu de chance et de bonne volonté dans mon boulot. je dis pas que tout a toujours ete rose, mais j'ai jamais connu la galere qu'on predit aux jeunes qui sortent de l'ecole/fac.
Des amis dans le meme cas on eu le meme parcour que moi, d'autre on effectivement vu l'accumulation de petits boulots, d'autres n'ont pas eu de pb a la sortie de l'ecole et sont maintenant au chomage. Bref, les generalités c'est comme les stats on leur fait dire ce que l'on veut. Ce qui compte ce sera ton experience a toi.

Hors ligne

Haut de page ↑