Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".

#26 Le 05/04/2010, à 16:43

®om

Re : Une autre approche du C++ standard

gilbert a écrit :

Il faut faire attention que ça ne soit pas trop mathématique, car je ne pense pas non plus qu'il faille être mathématicien pour apprendre à programmer.

+1

Ça va en décourager plus d'un de voir des "formules bizarres".

Je pense notamment au programme qui calcule la puissance d'un nombre, ou à ta relation dans le paragraphe 5.2, ou encore quand tu parles de complexité d'algo. C'est très intéressant, certes pas très compliqué quand tu as déjà les notions (inévitables lors d'études de maths/info), mais ce serait dommage que ça devienne un pré-requis pour se mettre au C++.

Hors ligne

#27 Le 05/04/2010, à 16:55

anthon

Re : Une autre approche du C++ standard

Bonjour,
y a t-il une raison particulière pour utiliser '\n' au lieu de std::endl?
Sinon micro-coquillette: Dans l'exemple de la récursivité, je pense que tu voulais écrire N+ (Nplus) au lieu de N* (Nétoile).
Bonne continuation

Hors ligne

#28 Le 05/04/2010, à 17:12

gilbert

Re : Une autre approche du C++ standard

anthon a écrit :

Sinon micro-coquillette: Dans l'exemple de la récursivité, je pense que tu voulais écrire N+ (Nplus) au lieu de N* (Nétoile).

À mon avis c'est tout à fait correct. IN* c'est l'ensemble des entiers naturels à l'exception du 0... donc positifs par définition. IN+ ne s'écrit donc pas, puisque IN c'est Z+. Par contre c'est vrai que ça ne colle pas avec la définition juste après, puisqu'il y a un "si n=0". C'est donc de IN tout court qu'il s'agit.


Simplement moi-même..

Hors ligne

#29 Le 05/04/2010, à 17:21

grim7reaper

Re : Une autre approche du C++ standard

anthon a écrit :

y a t-il une raison particulière pour utiliser '\n' au lieu de std::endl?
Bonne continuation

Oui, car std::endl, en plus de faire un retour à la ligne en ajoutant un caractère '\n',  purge le buffer de sortie et force ainsi son écriture en appelant ostream::flush() (cela a le même fonctionnement que la fonction fflush() du C). Il faut donc être prudent avec son utilisation, notamment avec les fichiers, car une opération de flush n'est pas gratuite. Son utilisation fréquente peut même sérieusement grever les performances en annulant tous les bénéfices d'une écriture bufferisée. (honteuse copie au mot près de cette FAQ)

Hors ligne

#30 Le 05/04/2010, à 18:27

Le Farfadet Spatial

Re : Une autre approche du C++ standard

Salut à tous !

®om a écrit :

Je suis en train de lire, juste une petite coquille, page 4

C'est la coquille qu'a signalé ValAa, mais merci.

®om a écrit :

Ça va en décourager plus d'un de voir des "formules bizarres".

Ah ! Celle là, en revanche, je l'attendais !

   Bon, première chose : as-tu eu, toi, du mal à comprendre ?

   Ensuite, est-ce vraiment rendre le document difficile à comprendre que de faire appel à des notions de seconde ?

   Concernant la complexité algorithmique, justement, je n'ai encore rien rédigé. Je vais faire en sorte que ce soit abordable, mais je n'escamoterais pas ces notions.

   Je trouve toujours étrange que l'on s'inquiète de la compréhension lorsque les choses sont posées rigoureusement. Étrange idée selon laquelle les choses seraient plus claires à partir du moment où on les expose de manière incomplète, c'est-à-dire confuse...

anthon a écrit :

y a t-il une raison particulière pour utiliser '\n' au lieu de std::endl?

Oui : celle qu'a donné Grim7reaper. D'ailleurs, dans la partie sur les entrées-sorties, le message sera le suivant : privilégiez « \n » à « std::endl », car dans la grande majorité des cas, vous voulez profiter du tampon.

anthon a écrit :

Dans l'exemple de la récursivité, je pense que tu voulais écrire N+ (Nplus) au lieu de N* (Nétoile).

Comme l'a écrit Gilbert, N+ n'a pas de sens. En revanche, il y a bien une coquille, puisque je voulais écrire N et non pas N*.

   À bientôt.

   Le Farfadet Spatial


L'antre du farfadet :
http://le.farfadet.spatial.free.fr/
Textes, musiques et peintures

Hors ligne

#31 Le 05/04/2010, à 18:39

®om

Re : Une autre approche du C++ standard

Le Farfadet Spatial a écrit :

Bon, première chose : as-tu eu, toi, du mal à comprendre ?

Non, mais j'ai suivi les études-qui-vont-bien pour comprendre ça (et j'ai juste survolé). Avec juste des notions de seconde, je doute que ça aurait suffit.

Le Farfadet Spatial a écrit :

Je trouve toujours étrange que l'on s'inquiète de la compréhension lorsque les choses sont posées rigoureusement.

Les choses peuvent être posées très rigoureusement et rendre la compréhension plus difficile : si tu te mettais à détailler la théorie des langages pour l'analyseur lexical, syntaxique et sémantique du compilateur, évidemment que ça complexifierait la compréhension.

Moins le nombre de pré-requis nécessaires est élevé, plus c'est abordable. Après il faut bien doser, car d'un côté on enlève tout ce qui est intéressant, de l'autre on en met beaucoup trop et ça demande beaucoup trop d'investissement pour le lecteur. Perso, je trouve que les certaines parties que j'ai pointées ne sont pas vraiment nécessaires au sujet et rendent le truc moins abordable. Mais bon c'est mon avis :-)

Dernière modification par ®om (Le 05/04/2010, à 18:59)

Hors ligne

#32 Le 05/04/2010, à 18:53

gilbert

Re : Une autre approche du C++ standard

®om a écrit :

Moins le nombre de pré-requis nécessaires est élevé, plus c'est abordable. Après il faut bien doser, car d'un côté on enlève tout ce qui est intéressant, de l'autre on en met beaucoup trop et ça demande beaucoup trop d'investissement pour le lecteur. Perso, je trouve que les certaines parties que j'ai pointées ne sont pas vraiment nécessaires au sujet et rendent le truc moins abordable. Mais bon c'est mon avis :-)

ça me fait penser à un truc.

Il faut faire attention. Beaucoup de gens veulent commencer à programmer mais sans avoir appris à faire du génie logiciel auparavant. C'est là qu'il y a souvent des coquilles.

Quand on fait un programme, le temps que l'on passe à programmer, n'est en général que 10 à 15% du temps total passé sur le projet. Le reste c'est de l'analyse et de la conception logicielle. Et c'est cette partie qui est la plus importante, mais que beaucoup de gens négligent, voire n'apprennent pas tout court.

Résultat, on a beau "maîtriser" le langage, on ne sait pas créer correctement des logiciels ni réellement programmer.

Ceci dit, le cours du Farfadet Spatial n'est pas un cours de génie logiciel, mais un cours de programmation. Il peut donc supposer quelques a priori pour bien comprendre son contenu. Mais je pense en fait que tout ceci vise simplement à se poser les questions suivantes :

Pour quel public est fait ce cours ?
Quelles sont les préalables requis ?
Quels sont les objectifs précis vers lesquels ce cours est censé mener ?

Si on a une réponse précise, alors c'est clair, nos points évoqués ci-dessus ne se discutent plus car ils auront été clairement fixés.


Simplement moi-même..

Hors ligne

#33 Le 05/04/2010, à 19:09

Le Farfadet Spatial

Re : Une autre approche du C++ standard

Salut à tous !

®om a écrit :

Avec juste des notions de secondes, je doute que ça aurait suffit.

Pourquoi ? Tu l'as donné à lire à un élève de seconde ? À la rigueur le symbole « pour tout » peut surprendre, tout le reste tu le trouves dans un livre de mathématiques de seconde.

Les choses peuvent être posées très rigoureusement et rendre la compréhension plus difficile : si tu te mettais à détailler la théorie des langages pour l'analyseur lexical, syntaxique et sémantique du compilateur, évidemment que ça complexifierait la compréhension.

Mais je n'entre pas dans la théorie de la compilation. C'est une autre affaire : il s'agit des notions que l'on introduit. En l'occurrence, je me suis donné comme niveau minimum le niveau bac. Il se trouve que j'ai déjà présenté ces notions à des lycéens. De toute façon, la notion de fonction est nécessaire en programmation, on ne peut donc pas passer à côté.

   Cela dit, je suis certain que l'approche choisie surprend, dans la mesure où on est habitué à l'approche d'abord et avant tout impérative. Du coup, une autre approche à l'air nécessairement plus compliqué. Pourtant, si l'on commence directement par une approche impérative, il y a quantité de notions étranges à faire passer, à commencer par cette notion bizarre de case mémoire. Souvent, des notions que l'on connait déjà en viennent à ne plus être claires, par exemple la notion de fonctions, pourtant connue depuis la seconde et c'est ainsi, par exemple, que l'on se retrouve avec des fonctions qui ne retournent rien.

   Fondamentalement, un programme est une fonction : il prend des données, effectue un traitement et donne un retour. Partant, présenter les choses sous la forme de fonctions devient naturel. Après, c'est une question d'habitude, donc autant commencer dès le départ, afin que l'habitude vienne.

   Ce que je trouve intéressant, c'est que cet argument selon lequel un débutant ne comprendra pas m'est souvent donné par des gens qui ont une certaine expérience, jamais par des débutants...

   À bientôt.

   Le Farfadet Spatial


L'antre du farfadet :
http://le.farfadet.spatial.free.fr/
Textes, musiques et peintures

Hors ligne

#34 Le 05/04/2010, à 19:22

Le Farfadet Spatial

Re : Une autre approche du C++ standard

Salut à tous !

gilbert a écrit :

Pour quel public est fait ce cours ?

Pour des gens ayant au moins obtenu un baccalauréat scientifique ou a tendance technique.

Quelles sont les préalables requis ?

À la base, pour moi C++ n'étant pas approprié à la découverte de la programmation ni de l'analyse, mon idée est que le lecteur devrait avoir une première expérience de la programmation (si possible pas en C) et en analyse -- algorithmique, modélisation... Cela dit, il est possible que quelqu'un qui n'ait pas ces bases s'y intéresse. En conséquence, j'essaye de faire en sorte que quelqu'un qui ne connaîtrait pas ces notions puisse avoir une idée de ce qui se dit, afin de le pousser à fouiller ces notions.

Quels sont les objectifs précis vers lesquels ce cours est censé mener ?

Apprendre C++, être capable de tirer profit du livre de référence de Bjarne STROUSTRUP et savoir trouver les bibliothèques tierces. Découvrir les bases de la méta-programmation en C++ afin de pouvoir l'approfondir ensuite. Enfin, montrer que l'approche impérative n'est pas la seule approche, ni non plus l'approche naturelle.

   À bientôt.

   Le Farfadet Spatial

Dernière modification par Le Farfadet Spatial (Le 05/04/2010, à 19:24)


L'antre du farfadet :
http://le.farfadet.spatial.free.fr/
Textes, musiques et peintures

Hors ligne

#35 Le 05/04/2010, à 19:33

Le Farfadet Spatial

Re : Une autre approche du C++ standard

Salut à tous !

   Au fait :

gilbert a écrit :

Il faut faire attention. Beaucoup de gens veulent commencer à programmer mais sans avoir appris à faire du génie logiciel auparavant. C'est là qu'il y a souvent des coquilles.

Plutôt que de parler de génie logiciel, je dirais qu'il faut connaître l'algorithmique et, lorsque l'on utilise un langage a objet, la modélisation (par exemple UML). Il existe déjà une bonne littérature sur ce sujet, que je présente, un peu rapidement certes.

   À bientôt.

   Le Farfadet Spatial


L'antre du farfadet :
http://le.farfadet.spatial.free.fr/
Textes, musiques et peintures

Hors ligne

#36 Le 06/04/2010, à 02:20

Le Farfadet Spatial

Re : Une autre approche du C++ standard

Salut à tous !

   Je n'ai pas pu avancer dans mes recherches dans la norme : j'ai en ce moment de gros problèmes matériels. Je risque donc de ne pas pouvoir avancer pendant quelques temps.

   À bientôt.

   Le Farfadet Spatial


L'antre du farfadet :
http://le.farfadet.spatial.free.fr/
Textes, musiques et peintures

Hors ligne

#37 Le 08/04/2010, à 18:57

T_i_t_i

Re : Une autre approche du C++ standard

ahhhh non ! yikes Au plus mauvais moment neutral
c'est un super boulot que tu fait la, et après le c je vises le c++, tout ton énorme travail me sera d'une grande utilité en complément des cours du site du zéro ! wink
bon courage, bonne chance pour ton ordi, bonne continuation, je vais suivre ça quand ton problème sera réglé smile

Dernière modification par T_i_t_i (Le 08/04/2010, à 19:00)


Ubuntu 10.04 / GNOME
(wmii),c'est bien, (uzbl),aussi (merci helly ^^)

Hors ligne

#38 Le 09/04/2010, à 13:50

Le Farfadet Spatial

Re : Une autre approche du C++ standard

Salut à tous !

T_i_t_i a écrit :

ahhhh non ! yikes Au plus mauvais moment neutral

Il n'y a pas de bon moment. Cela dit, cela aurait pu être pire : il y a deux semaines a eu lieu ma soutenance de thèse, je te laisse imaginer l'état dans lequel j'aurais été si cela avait eu lieu juste avant...

   Cela dit, je te remercie de ta sollicitude. Je sais d'où viens le problème, il devrait être réglé au début de la semaine prochaine.

c'est un super boulot que tu fait la, et après le c je vises le c++, tout ton énorme travail me sera d'une grande utilité en complément des cours du site du zéro ! wink

Il y a vraiment de bonnes choses sur le site du zéro, mais je déconseille son cours de C++ : l'approche est beaucoup trop calquée sur C. Cela dit, c'est le cas de la plupart des tutoriels que l'on trouve sur Internet, mais aussi de beaucoup trop de livres concernant C++.

   À bientôt.

   Le Farfadet Spatial


L'antre du farfadet :
http://le.farfadet.spatial.free.fr/
Textes, musiques et peintures

Hors ligne

#39 Le 12/04/2010, à 14:38

Luc Hermitte

Re : Une autre approche du C++ standard

Salut,

§1.4
Ce ne sont pas des constantes (de compilation), mais des variables immuables.
Pourquoi je ne les appelle pas ainsi ? À causes de règles "qualités" qui exigent que les constantes soient en majuscules -- j'ai déjà eu à expliquer pourquoi que non je ne mettrais pas en majuscules mes variables, ni que je les laisserai modifiables.
Sinon, +1 à montrer cette utilisation. C'est ce que je fais quasi-systématiquement aujourd'hui. Depuis, nul besoin de décider si la variable vient après ou avant dans un if-== (surtout si les deux sont des variables).

§1.5
J'ai toujours appelé ça "branchement conditionnel" (pas de "dé").


§5.2
Je déteste cette traduction -- et puis elle est pratique, elle permet de repérer d'un coup d'oeil ceux qui ont commencé par le Delannoy. Le terme usuel est "surcharge" (pour overload) (et "redéfinition" (pour override) même si "supplanté" est au fond plus proche du sens exact).

Cela me gêne aussi de ranger la surcharge dans les généricités. En général, on associe la généricité aux templates. Ce sont deux des 4 polymorphismes supportés en C++ (selon la taxinomie de L.Cardelli).



Sinon, ce n'est pas encore écrit, mais dans les classes, j'aime bien distinguer les classes de valeur des entités. Les mots n'ont pas forcément besoin d'être énoncés, mais c'est une organisation qui peut avoir son intérêt : expliquer que l'on n'a pas toujours besoin de perdre du temps à définir les opérations de copie. Tu me diras, les définir sur des neurones qui sont liés à d'autres neurones forme. Cela ne sert à rien, mais cela forme ... à comprendre que souvent cela ne sert à rien.

Hors ligne

#40 Le 12/04/2010, à 15:03

Le Farfadet Spatial

Re : Une autre approche du C++ standard

Salut à tous !

Luc Hermitte a écrit :

§1.4
Ce ne sont pas des constantes (de compilation), mais des variables immuables.
Pourquoi je ne les appelle pas ainsi ?

Je ne suis pas très adepte de l'appellation « variable immuable », je trouve qu'elle manque de clarté. Je préfère le terme « constante » et « constante de compilation ».

   De plus, cela permet de dire aux programmeurs C : « En C++, une constante ne se défini pas avec "#define". »

C'est ce que je fais quasi-systématiquement aujourd'hui. Depuis, nul besoin de décider si la variable vient après ou avant dans un if-== (surtout si les deux sont des variables).

Il y aura une discussion de tout cela dans la présentation des variables, dont le résumé sera en gros : « mettez "const" dès que vous le pouvez ».

J'ai toujours appelé ça "branchement conditionnel" (pas de "dé").

Oui, cela a déjà été relevé par Glibert. Techniquement, c'est déjà corrigé, mais c'est dans le disque dur de mon ordinateur en panne.

Je déteste cette traduction -- et puis elle est pratique, elle permet de repérer d'un coup d'oeil ceux qui ont commencé par le Delannoy. Le terme usuel est "surcharge" (pour overload) (et "redéfinition" (pour override) même si "supplanté" est au fond plus proche du sens exact).

Hé bien, je n'ai pas commencé avec le livre de Delannoy et ce n'est pas le seul que j'ai vu utiliser cette définition. Cela dit, c'est vrai, « surcharge » est, après tout, le terme le plus utilisé.

Cela me gêne aussi de ranger la surcharge dans les généricités. En général, on associe la généricité aux templates. Ce sont deux des 4 polymorphismes supportés en C++ (selon la taxinomie de L.Cardelli).

Si je l'ai mis là, c'est parce que c'est pour l'instant ce qui me semble le plus logique par rapport à la progression que je pense faire. Cela dit, c'est sans doute le titre qui est trompeur, je devrais peut-être mettre quelque chose du genre « réutiliser ses lignes de codes ».  À creuser.

   De ton côté, où introduirais-tu la surcharge ?

Sinon, ce n'est pas encore écrit, mais dans les classes, j'aime bien distinguer les classes de valeur des entités. Les mots n'ont pas forcément besoin d'être énoncés, mais c'est une organisation qui peut avoir son intérêt : expliquer que l'on n'a pas toujours besoin de perdre du temps à définir les opérations de copie. Tu me diras, les définir sur des neurones qui sont liés à d'autres neurones forme. Cela ne sert à rien, mais cela forme ... à comprendre que souvent cela ne sert à rien.

Oui, je compte bien discuter de tout cela, de ce qui est conseillé de faire ou de ne pas faire selon les cas.

   Tiens, puisque je t'ai sous la main, est-ce que tu as des informations au sujet de l'utilisation de « void » dans la liste des paramètres dans C++-1X ?

   À bientôt.

   Le Farfadet Spatial


L'antre du farfadet :
http://le.farfadet.spatial.free.fr/
Textes, musiques et peintures

Hors ligne

#41 Le 13/04/2010, à 17:24

Luc Hermitte

Re : Une autre approche du C++ standard

Tiens, puisque je t'ai sous la main, est-ce que tu as des informations au sujet de l'utilisation de « void » dans la liste des paramètres dans C++-1X ?

Désolé. Cela ne me dit rien du tout.


Pour la surcharge... Au chapitre avec les fonctions. A la fin du chapitre, je verrais bien une section: "au fait en C++ vous pouvez réutiliser un nom de fonction à condition que ... C'est la surcharge ; (et ça marche avec les opérateurs, nous y reviendrons plus loin)"


Ce chapitre généricité me fait penser à un distingo (que j'aime beaucoup) : commonalities and variabilities (cf Multiparadigm Design (in C++) de Jim O. Coplien (sa thèse qui correspond au bouquin est dispo en ligne, cf la FAQ de dvpz pour le lien)). Ma à ce moment là, attention au public ciblé. Pour certains, c'est une distinction intéressante, mais pour d'autres elle peut être prématurée.

Hors ligne

#42 Le 14/04/2010, à 21:41

Le Farfadet Spatial

Re : Une autre approche du C++ standard

Salut à tous !

Luc Hermitte a écrit :
Le Farfadet Spatial a écrit :

Tiens, puisque je t'ai sous la main, est-ce que tu as des informations au sujet de l'utilisation de « void » dans la liste des paramètres dans C++-1X ?

Désolé. Cela ne me dit rien du tout.

Bon, tant pis !

Pour la surcharge... Au chapitre avec les fonctions. A la fin du chapitre, je verrais bien une section: "au fait en C++ vous pouvez réutiliser un nom de fonction à condition que ... C'est la surcharge ; (et ça marche avec les opérateurs, nous y reviendrons plus loin)"

Oui, mais je voudrais introduire la surcharge après la bibliothèque standard.

Ce chapitre généricité me fait penser à un distingo (que j'aime beaucoup) : commonalities and variabilities (cf Multiparadigm Design (in C++) de Jim O. Coplien (sa thèse qui correspond au bouquin est dispo en ligne, cf la FAQ de dvpz pour le lien)). Ma à ce moment là, attention au public ciblé. Pour certains, c'est une distinction intéressante, mais pour d'autres elle peut être prématurée.

Distinction intéressante, mais je crains qu'elle ne corresponde pas à l'objectif du présent document.

   À bientôt.

   Le Farfadet Spatial


L'antre du farfadet :
http://le.farfadet.spatial.free.fr/
Textes, musiques et peintures

Hors ligne

#43 Le 19/04/2010, à 11:53

Le Farfadet Spatial

Re : Une autre approche du C++ standard

Salut à tous !

   Bon, j'ai récupéré un ordinateur en état de marche et une connexion digne de ce nom. J'ai donc déposé une nouvelle version, à la même adresse :

      http://le.farfadet.spatial.free.fr/tele … re-C++.pdf

   Pour l'instant, je n'ai fait qu'appliquer les corrections qui ont été soulevées, je n'ai pas vraiment avancé. Cela dit, j'ai déjà ajouté vos noms dans la préface, dites-moi si vous préférez que j'utilise vos noms plutôt que vos pseudonymes.

   À bientôt.

   Le Farfadet Spatial


L'antre du farfadet :
http://le.farfadet.spatial.free.fr/
Textes, musiques et peintures

Hors ligne

#44 Le 19/04/2010, à 12:15

rniamo

Re : Une autre approche du C++ standard

bonjour,

je n'ai pas grand chose à dire à part :

1) c'est un début intéressant et nécessaire
2) je ne sais pas si tu ne vas pas trop loin (par ex : gtkmm ? c'est bien mais c'est peut être beaucoup pour une initiation, la théorie des signaux etc dépasse le c++ ou tout autre langage je pense et j'ai peur que ça prenne un grosse part qui n'a pas forcément lieu d'être ... et puis Qt est tout aussi intéressant (peut être même plus sans vouloir faire de polémique à cause du mock))
3) c'est du latex je crois, tu peux utiliser lstlisting pour le code stp ?

Dernière modification par rniamo (Le 19/04/2010, à 12:18)


< Quelques un des mes programmes  | Cuisine Facile (pour les gourmands) | Fast MVC for PHP >
        \   ^__^
         \  (o o)\_______
            (___)\            )\

Hors ligne

#45 Le 19/04/2010, à 13:37

helly

Re : Une autre approche du C++ standard

Simple petite question pas vraiment technique :
Sur ta nouvelle version , j'ai pas mal de pages blanches, c'est normal ou il me manque des bouts de page ?

Je te remercie en tout cas pour ton idée, j'ai pas le niveau suffisant pour pouvoir juger ton travail ,mais je me suis rendu compte que ce que j'ai appris en cours jusque là était en grande majorité de la bouse ... hmm

Courage pour la suite wink


Archlinux-wmii-dwb.
Un problème résolu ? Faites le savoir en mettant [résolu] à côté du titre de votre topic.
Un problème non résolu ? Faites le savoir en insultant ceux qui cherchent à vous aider.
Un site bleu super remasterised©, un wiki cherchant des volontaires pour traduire un site.

Hors ligne

#46 Le 19/04/2010, à 13:52

Le Farfadet Spatial

Re : Une autre approche du C++ standard

Salut à tous !

rniamo a écrit :

2) je ne sais pas si tu ne vas pas trop loin (par ex : gtkmm ? c'est bien mais c'est peut être beaucoup pour une initiation, la théorie des signaux etc dépasse le c++ ou tout autre langage je pense et j'ai peur que ça prenne un grosse part qui n'a pas forcément lieu d'être ... et puis Qt est tout aussi intéressant (peut être même plus sans vouloir faire de polémique à cause du mock))

Je n'ai pas l'intention d'entrer trop dans les détails de Gtkmm, simplement donner de quoi permettre de faire une interface simple et indiquer où trouver l'information.

   Concernant Qt, oui, j'en ferais mention, oui, pour conseiller de voir de quoi il s'agit. Cela dit, avec ce que je donne, on peut faire au moins autant (et aussi bien) qu'avec Qt, si ce n'est plus.

   On ne va pas une fois de plus lancer le troll Qt contre Gtk. Il n'est pas question que je parle de Qt dans ce document pour deux raisons. La première, c'est qu'il y a abondance de bonne documentation à son sujet. La seconde, c'est que, décidément, Qt n'est pas du C++ : finalement, c'est un autre langage, cousin de C++, qui fonctionne très bien dans son domaine. Cela dit, typiquement lorsqu'il s'agit de mêler Qt avec des bibliothèques C++, on est tout de même obligé, d'une manière ou d'une autre, de bricoler -- même s'il existe des traducteurs, qui sont d'ailleurs finalement un bricolage. En plus, Qt pousse à tout mettre dans des classes et je voudrais justement montrer qu'il y a d'autres approches possibles.

   En bref, parler de Qt obligerait le document à se contredire lui-même, ce qui, pédagogiquement, n'est pas une bonne idée. Ce qui ne signifie pas que Qt soit mauvais.

c'est du latex je crois, tu peux utiliser lstlisting pour le code stp ?

J'utilise déjà Lstlisting.

   À bientôt.

   Le Farfadet Spatial


L'antre du farfadet :
http://le.farfadet.spatial.free.fr/
Textes, musiques et peintures

Hors ligne

#47 Le 19/04/2010, à 14:09

rniamo

Re : Une autre approche du C++ standard

ok, je comprends pour qt mais je trouve ça dommage parce que leur utilisation des signaux est sympa.

pour lstlistings je pensais à la coloration syntaxique, la numérotation des lignes et le cadre ... je sais que c'est une affaire de goût mais je trouve ça plus agréable.


< Quelques un des mes programmes  | Cuisine Facile (pour les gourmands) | Fast MVC for PHP >
        \   ^__^
         \  (o o)\_______
            (___)\            )\

Hors ligne

#48 Le 19/04/2010, à 14:57

Le Farfadet Spatial

Re : Une autre approche du C++ standard

Salut à tous !

rniamo a écrit :

pour lstlistings je pensais à la coloration syntaxique, la numérotation des lignes et le cadre ... je sais que c'est une affaire de goût mais je trouve ça plus agréable.

C'est-à-dire que la coloration syntaxique est déjà à l'œuvre.

   Link31 m'a déjà fait changer la présentation. Je crains qu'il ne soit pas possible d'en trouver une qui satisfasse tout le monde... Pour le cadre, pourquoi pas, en revanche les numéros de lignes rendront le copier-coller pour ainsi dire impossible.

   À bientôt.

   Le Farfadet Spatial


L'antre du farfadet :
http://le.farfadet.spatial.free.fr/
Textes, musiques et peintures

Hors ligne

#49 Le 19/04/2010, à 15:03

Le Farfadet Spatial

Re : Une autre approche du C++ standard

Salut à tous !

helly a écrit :

Sur ta nouvelle version , j'ai pas mal de pages blanches, c'est normal ou il me manque des bouts de page ?

Il y a des parties non rédigé. Cela dit, je ne sais pas si tu as rencontré un problème technique. Peux-tu me donner quelques-unes des pages qui t'apparaissent blanches ?

   À bientôt.

   Le Farfadet Spatial


L'antre du farfadet :
http://le.farfadet.spatial.free.fr/
Textes, musiques et peintures

Hors ligne

#50 Le 19/04/2010, à 15:05

rniamo

Re : Une autre approche du C++ standard

moi j'utilise ça (plus ou moins copié collé adapté d'un lien que je n'ai pas gardé) :

\usepackage{color}
\usepackage{listings}

\definecolor{colKeys}{rgb}{0,0,1}
\definecolor{colIdentifier}{rgb}{0,0,0}
\definecolor{colComments}{rgb}{0,0.5,1}
\definecolor{colString}{rgb}{0.6,0.1,0.1} 

\lstset{
language=cpp,               	
basicstyle=\footnotesize,       
numbers=left,                   
numberstyle=\footnotesize,      
stepnumber=1,                   
numbersep=5pt,                  
backgroundcolor=\color{white},  
showspaces=false,               
showstringspaces=false,         
showtabs=false,                 
frame=single,	                
tabsize=2,	                	
captionpos=b,                   
breaklines=true,                
breakatwhitespace=false,        
identifierstyle=\color{colIdentifier}, 
keywordstyle=\color{colKeys}, 
stringstyle=\color{colString}, 
commentstyle=\color{colComments}
}

pour le copié collé le mieux est de mettre les sources en ligne quelquepart ... car il y a de fortes chances que ça ne marche pas quand même (ou plutôt que ça marche mal à cause des guillements, espace etc...).

edit : ah oui, tu utilises hyperref ? pour l'index c'est pas mal
edit 2 : les pages blanches sont je pense les parties non rédigées (gtkmm, la stl etc ...)
edit 3 : dans un partie "autre/outils" tu pourrais citer doxygen qui est sympa. Je trouve aussi qu'il manque un schéma qui explique la compilation (cpp -> o -> bin"), est-ce voulu ?

Dernière modification par rniamo (Le 19/04/2010, à 15:18)


< Quelques un des mes programmes  | Cuisine Facile (pour les gourmands) | Fast MVC for PHP >
        \   ^__^
         \  (o o)\_______
            (___)\            )\

Hors ligne

Haut de page ↑