Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

#1 Le 17/05/2011, à 15:53

luxigo

Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

L’abolition de l’esclavage n’était au fond qu’une réforme (qui en a réduit le coût), puisque ce que ramènent les impôts ne suffit pas à rembourser les intérêts annuels d’une dette étatique croissante et inremboursable organisée par les banquiers qui se sont accaparés le processus de création monétaire.

Depuis que les états empruntent à une banque privée (et non plus à leur banque nationale) pour financer par exemple une école ou un hôpital, il doivent payer des intérêts. Et quand la dette atteint un certain seuil et que le service de la dette (les intérêts annuels) dépasse ce qui rentre dans les caisses de l'état (impôt sur le revenu compris), la dette s'envole et ne peut plus redescendre.

Et à partir de ce moment le peuple travaille et paye des impôts et des taxes pour ceux qui encaissent les intérêts.

Les impôts que vous payez remplissent donc les poches des banquiers à travers le remboursement impossible de cette dette imaginée, au lieu de remplir les caisses de l’état et de financer les services publics.

L'évolution de la dette française depuis 1973 (cad depuis que l'état se trouve obligé d'emprunter avec intérêts aux banques privées) correspond à peu de chose près à ce qui a été payé en intérêts depuis 1973. En empruntant les mêmes sommes sans intérêts la dette nationale serait restée stable depuis 1973. (cf -> dette nationale française sur wikipedia).

Nous assistons à l'asservissement des gouvernements et des populations du monde entier par les usuriers avec l'aide des "élus" censer nous représenter, à travers un mécanisme engendrant une dette nationale, Après les gouvernements des pays pauvres (http://www.cadtm.org/La-dette-du-Tiers-Monde) c'est aujourd'hui au tour des pays du nord et de l'UE (grace à l'Art. 104 de Maastricht et 123 de Lisbonne).

C'est en effet le même mécanisme d'asservissement (d'esclavage) que celui de la dette des pays pauvres, qu'on a incité à emprunter dans l’espoir affiché de financer la modernisation de leur appareil d’exportation et les connecter au marché mondial au seul nom du profit immédiat, en dépit des conséquences environnementales et sociales négatives à long terme.

... les créanciers proposèrent de nombreux plans d'ajustement structurel (PAS) pour réorienter fondamentalement les économies des pays en difficulté. La plupart de ces plans préconisaient une réduction draconienne des dépenses publiques à caractère social, la mise en œuvre de politiques d'exportation directe et d'extraction des ressources (en vue de générer un climat d'investissement attractif pour les capitaux étrangers), l'accroissement de la fluidité des flux d'investissement (en remplaçant les investissements directs à l'étranger par l'ouverture de marchés boursiers) et, sur un plan général, des actions législatives favorables aux droits des investisseurs étrangers.

la politique économique de l’État endetté passe sous contrôle du FMI et de ses experts ultralibéraux. Là se situe l’apparition d’une nouvelle colonisation : une colonisation économique. Même plus besoin d’entretenir une administration et une armée coloniale sur place, le mécanisme de la dette se charge tout seul de gérer la dépendance.

Les mesures préconisées sont inscrites dans un Plan d’ajustement structurel (PAS), qui correspond toujours au même schéma
abandon des subventions aux produits et services de première nécessité : pain, riz, lait, sucre, combustible... ; austérité budgétaire et réduction des dépenses, en général baisse drastique des budgets sociaux “non-productifs” (santé, éducation, subventions aux produits de base) ; dévaluation de la monnaie locale ; taux d’intérêt élevés, pour attirer les capitaux étrangers avec une rémunération élevée ; production agricole toute entière tournée vers l’exportation (café, coton, cacao, arachide, thé etc.) pour faire rentrer des devises, donc réduction des cultures vivrières et déforestation pour gagner de nouvelles surfaces ; ouverture totale des marchés par la suppression des barrières douanières ; libéralisation de l’économie, notamment abandon du contrôle des mouvements de capitaux et la suppression du contrôle des changes ; fiscalité aggravant encore les inégalités avec le principe d’une taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et la préservation des revenus du capital ; privatisations massives des entreprises publiques, donc un désengagement de l’État des secteurs de production concurrentiels...

Il faudrait faire cesser cela en reprenant le contrôle de la création monétaire aux privés, cad c'est la banque nationale d'état qui devrait percevoir des intérêts des prêts (monnaie électronique) qu'elle accorderait aux banques privées et non l'inverse... mais est-ce que les politiques à qui le peuple délèguent le pouvoir de faire changer les choses sont vraiment altruistes (*) ?..

La façon la plus radicale de changer les choses serait de nationaliser (voir ‘mondialiser’) toutes les banques pour que toutes les formes d’usure (les bénéfices retirés de chaque transaction ou prêt bancaire qui ne consistent en fait qu’au changement d’état de quelques bits dans une mémoire de masse) puissent servir à financer les infrastructures et les services publics plutôt que de gros usuriers égoïstes dangereux pour la planète et ses habitants…

Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux… ?

Sir Josiah Stamp, Directeur de la Banque d’Angleterre, (1880-1941) a écrit :

“Les banquiers détiennent la Terre. Si vous souhaitez rester leurs esclaves et payer le coût de votre propre esclavagisme, alors laissez les continuer à créer de l’argent.”

M.A. Rothschild. (1744-1812) a écrit :

“Permettez-moi d’émettre et de contrôler les ressources monétaires d’un pays et je me moque de celui qui écrit ses lois.”

Henry Ford. (1863-1947) a écrit :

“Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire, car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin.”

John Kenneth Galbraith, Économiste. (1908-2006) a écrit :

“Le procédé par lequel les banques créent de l’argent est tellement simple que l’esprit en est dégoûté.”

Maurice Allais, prix Nobel de sciences économiques 1988 a écrit :

“Par essence, la création monétaire ex nihilo que pratiquent les banques est semblable, je n’hésite pas à le dire pour que les gens comprennent bien ce qui est en jeu ici, à la fabrication de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement réprimée par la loi. Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents.”

Maurice Allais a écrit :

Le mécanisme du crédit permet de créer ex nihilo un pouvoir d'achat effectif qui s'exerce sur le marché, sans que ce pouvoir d'achat puisse être considéré comme la rémunération d'un service rendu.

(*) Est-ce que l'homme est de nature profondément altruiste ?  À moins que la vie nous amène à reconsidérer la supériorité de notre égo et qu'on ait pas d'autres priorités vitales, on pense d'abord à soi puis à notre moi élargi: famille, amis..

Dernière modification par luxigo (Le 30/05/2011, à 16:59)


Un troll désigne simplement un internaute immature dont la conversation, généralement envahissante, n’est ni très pertinente ni très polie et engendre de nombreuses discussions inutiles.

Hors ligne

#2 Le 17/05/2011, à 16:13

seb24

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

En gros si l'état s'endette c'est la faute au Banque ?

NB : pourquoi recréer ce sujet alors qu'il y a déjà une discussion ?


Membre attitré de la brigade des S
Ubuntuser.com : Blog sur Ubuntu http://www.ubuntuser.com

Hors ligne

#3 Le 17/05/2011, à 16:23

luxigo

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

seb24 a écrit :

En gros si l'état s'endette c'est la faute au Banque ?

Non. C'est à cause des intérêts sur les dépenses publiques qui n'existaient pas avant avant la loi Rothschild de 1973 (en parlant de la France)

seb24 a écrit :

NB : pourquoi recréer ce sujet alors qu'il y a déjà une discussion ?

Parce qu'il ne mettait pas l'accent sur le fait que cela représente la forme moderne de l'esclavagisme d'antan qui à permis aux grosses fortunes qui en sont émergées de mettre en place le système esclavagiste global actuel à travers la création monétaire et la délocalisation.

Dernière modification par luxigo (Le 17/05/2011, à 16:27)


Un troll désigne simplement un internaute immature dont la conversation, généralement envahissante, n’est ni très pertinente ni très polie et engendre de nombreuses discussions inutiles.

Hors ligne

#4 Le 17/05/2011, à 16:31

seb24

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

Non. C'est à cause des intérêts sur les dépenses publiques qui n'existaient pas avant avant la loi Rothschild de 1973 (en parlant de la France)

Oui si tu empreinte tu payes des intérêts. Mais au final le problème revient à l'état qui n'est pas capable de gérer convenablement ses finances.


Membre attitré de la brigade des S
Ubuntuser.com : Blog sur Ubuntu http://www.ubuntuser.com

Hors ligne

#5 Le 17/05/2011, à 17:07

pierrecastor

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

Quand tout les état n'arrivent pas à gérer leurs finances, ont peut penser que le problème viens du système. smile


C'est cool, les quotes dans la signature, j'en une super, n'est-ce pas ? :lol:

S.O.D.

Hors ligne

#6 Le 17/05/2011, à 17:10

luxigo

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

seb24 a écrit :

Oui si tu empreinte tu payes des intérêts. Mais au final le problème revient à l'état qui n'est pas capable de gérer convenablement ses finances.

Avant 73 l'état français pouvait emprunter l'argent nécessaire aux dépenses publiques à la banque qu'il possédait (cad la banque de France) sans se devoir à lui-même des intérêts..  renseigne-toi avant de troller :-)

Le problème vient du fait que si quelqu'un cherchait sérieusement à faire abroger cette loi, il serait probable qu'il meurt d'une façon ou d'une autre avant d'y parvenir...

Kennedy a essayé aux USA... et Lincoln avant lui.


Un troll désigne simplement un internaute immature dont la conversation, généralement envahissante, n’est ni très pertinente ni très polie et engendre de nombreuses discussions inutiles.

Hors ligne

#7 Le 17/05/2011, à 17:13

na kraïou

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

Bonjour,
doublon, merci de continuer ici : ./viewtopic.php?id=494711
(hum… Bon, okay, ce n’est pas tout à fait un doublon et j’ai fermé un peu vite. Donc je réouvre, avec mes excuses pour cette modération un peu intempestive. smile)

Dernière modification par na kraïou (Le 17/05/2011, à 22:46)


Triste !
Intégriste ! Historieux ! Comploteur ! Connard ! Fourbe ! Linuxeux ! Machiavélique ! Moche ! Branleur ! Grognon ! Prétentieux ! Frimeur ! /b/tard ! Futile ! Étudiant ! Médiéviste ! Perfide ! Debianeux ! Futur maître du monde ! Petit (quasi nanos gigantium humeris insidentes) ! Égoïste ! Nawakiste ! Mauvaise langue ! 34709 ! На краю ! Arrogant ! Suffisant !

Hors ligne

#8 Le 18/05/2011, à 01:57

darktomato

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

luxigo a écrit :

Non. C'est à cause des intérêts sur les dépenses publiques qui n'existaient pas avant avant la loi Rothschild de 1973 (en parlant de la France)

C'est marrant quand même que certains Etats arrivent à bien gérer...
C'est sûr que c'est plus facile quand on crée de l'argent comme on veut. Très pratique pour l'inflation, aussi, comme le Zimbabwe et ses billets de 100 000 000 000 000 $.

C'est marrant par contre comme les mêmes personnes peuvent râler contre les monopoles et parce qu'elles ont du mal à concevoir d'où vient l'argent, et à la fois demander qu'on puisse créer plein d'argent ex-nihilo en donnant tout le pouvoir à quelques hommes. tongue

Parce qu'il ne mettait pas l'accent sur le fait que cela représente la forme moderne de l'esclavagisme d'antan qui à permis aux grosses fortunes qui en sont émergées de mettre en place le système esclavagiste global actuel à travers la création monétaire et la délocalisation.

Donc en gros l'autre sujet est trop objectif, et il en fallait nécessairement un où il faudrait déposer des opinions type "bouh le Grand méchant Capitaaaal".

Sinon, ta délocalisation, elle n'empêche pas que la valeur produite par les entreprises française n'a pas cessé d'augmenter depuis des années (et a même battu des records historique dernièrement). smile

Hors ligne

#9 Le 18/05/2011, à 05:36

luxigo

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

darktomato a écrit :

C'est marrant quand même que certains Etats arrivent à bien gérer...

Tu veux parler de la Grèce et du Portugal ?.. Cite moi quelques exemples je suis curieux.

L'UE interdit aux pays membres d'emprunter sans intérêt à leur banque nationale pour financer les dépenses publiques et les obligent à s'endetter auprès des marchés financiers. Du coup c'est le même scénario qui se profile dans tous les pays membres: privatisation des services publiques, moins d'infrastructures sociales, plus de taxes, et l'intégralité de l'impôt sur le revenu au profit des marchés financiers qui peçoivent les intérêts sur la dette qu'ils ont forcé à créer. Tous des esclaves de l'UE (union des esclavagistes..)

darktomato a écrit :

C'est sûr que c'est plus facile quand on crée de l'argent comme on veut. Très pratique pour l'inflation, aussi, comme le Zimbabwe et ses billets de 100 000 000 000 000 $.

L'effondrement économique du Zimbabwe ne provient pas de dépenses publiques excessives, il s'agit d'une déliquescence étatique dont les racines sont à chercher dans le (post-)colonialisme.

darktomato a écrit :

C'est marrant par contre comme les mêmes personnes peuvent râler contre les monopoles et parce qu'elles ont du mal à concevoir d'où vient l'argent, et à la fois demander qu'on puisse créer plein d'argent ex-nihilo en donnant tout le pouvoir à quelques hommes. tongue

Qui parle de monopole ? Qui à du mal à concevoir d'où vient l'argent ? Qui parle de pouvoir ? Qui trolle ?

darktomato a écrit :

Donc en gros l'autre sujet est trop objectif, et il en fallait nécessairement un où il faudrait déposer des opinions type "bouh le Grand méchant Capitaaaal".

Tu dérives, je parle d'esclavagisme.

darktomato a écrit :

Sinon, ta délocalisation, elle n'empêche pas que la valeur produite par les entreprises française n'a pas cessé d'augmenter depuis des années (et a même battu des records historique dernièrement). smile

Elle permet surtout de faire produire des marchandises à bas prix, sans se soucier des réglementations en vigueur chez nous, et dans des conditions proches de l'esclavage, mais en laissant les esclaves chez eux.

Que des avantages: on ne les voit pas donc personne ne s'indigne, il n'y a plus besoin de les loger et de les nourrir ni de les surveiller, on évite le bruit et l'odeur et on en perd plus la moitié en route, et ça coûte moins cher.

Concernant l'alimentation, la délocalisation nous rend dépendants de l'industrie agro-alimentaire et du commerce international puisque la production locale ne suffit plus à nourrir toute la population.


De la même manière qu'à la suite de l'abolition de l'esclavage ils ont endetté les pays du tiers monde pour prendre le contrôle des ressources et des gouvernements et y implanter leurs industries en maintenant le coût des matières premières et de la main d'oeuvre au plus bas,

c'est bien les multinationales et les banques qui après s'être enrichis avec l'esclavagisme les siècles passés, corrompent aujourd'hui les gouvernements et s'accaparent tout en occident faisant de nous des esclaves, petit à petit et de façon plus subtile, pour qu'on ne réagisse pas.

Dernière modification par luxigo (Le 18/05/2011, à 05:52)


Un troll désigne simplement un internaute immature dont la conversation, généralement envahissante, n’est ni très pertinente ni très polie et engendre de nombreuses discussions inutiles.

Hors ligne

#10 Le 18/05/2011, à 05:54

luxigo

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

C'est marrant comme les trolls ne savent pas faire de commentaires constructifs.. smile


Un troll désigne simplement un internaute immature dont la conversation, généralement envahissante, n’est ni très pertinente ni très polie et engendre de nombreuses discussions inutiles.

Hors ligne

#11 Le 18/05/2011, à 08:25

David

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

luxigo a écrit :

C'est marrant comme les trolls ne savent pas faire de commentaires constructifs.. smile

Ha non, ça c'est pas marrant : c'est normal.
Un troll qui dit une chose intelligente, c'est comme une roue carrée ou comme un banquier honnête (oh, le troll) : y a une erreur de conception ou un vice caché et il faut exiger un remplacement car c'est un modèle défaillant wink

Dernière modification par David (Le 18/05/2011, à 08:26)

Hors ligne

#12 Le 18/05/2011, à 17:46

darktomato

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

luxigo a écrit :

Tu veux parler de la Grèce et du Portugal ?.. Cite moi quelques exemples je suis curieux.

Nouvelle Zélande ?

L'UE interdit aux pays membres d'emprunter sans intérêt à leur banque nationale pour financer les dépenses publiques et les obligent à s'endetter auprès des marchés financiers.

T'as raison, on va autoriser les Etats à se créer autant d'euros qu'ils veulent. Pour faire exploser l'UE, y'aurait pas plus efficace.

Du coup c'est le même scénario qui se profile dans tous les pays membres: privatisation des services publiques, moins d'infrastructures sociales, plus de taxes, et l'intégralité de l'impôt sur le revenu au profit des marchés financiers qui peçoivent les intérêts sur la dette qu'ils ont forcé à créer. Tous des esclaves de l'UE (union des esclavagistes..)

Joli troll.
Les Etats s'endettent comme des cons, et c'est la faute à ceux qui leur prêtent. Forcément.

darktomato a écrit :

L'effondrement économique du Zimbabwe ne provient pas de dépenses publiques excessives, il s'agit d'une déliquescence étatique dont les racines sont à chercher dans le (post-)colonialisme.

Parce que nos Etats à nous, ils gèrent vachement bien. La preuve, on n'entend même pas parler de Dette publique. smile

Qui parle de monopole ? Qui à du mal à concevoir d'où vient l'argent ? Qui parle de pouvoir ? Qui trolle ?

Etat, banque de France = monopole. Actuellement, pas de monopole sur la création monétaire.
Toi.
Toi, tu parles de choses sans les connaître.
Et donc, toi.

Tu dérives, je parle d'esclavagisme.

Réponse supplémentaire à la dernière question de la citation précédente, donc.

Elle permet surtout de faire produire des marchandises à bas prix, sans se soucier des réglementations en vigueur chez nous, et dans des conditions proches de l'esclavage, mais en laissant les esclaves chez eux.

Idem.
En plus on est trop des salauds à fournir du travail aux pays pauvres. On devrait les laisser crever au chômage, tiens. Préjugé++;

Concernant l'alimentation, la délocalisation nous rend dépendants de l'industrie agro-alimentaire et du commerce international puisque la production locale ne suffit plus à nourrir toute la population.

Qui t'empêche d'acheter français ? Personne. Problème réglé.
La méchante UE que tu critiques tant claque même un fric monumental à financer les agriculteurs pour maintenir une production locale.

c'est bien les multinationales et les banques qui après s'être enrichis avec l'esclavagisme les siècles passés

La, ça devient même du troll de compétition. mais du gros.
Parce que maintenant, c'est même plus les Etats qui ont été envahir le monde pour esclavagiser à une époque où les banques existaient à peine, ce sont les mêmes multinationales qu'aujourd'hui.
Oui, ça n'ecistait pas encore, mais on va faire comme si. On n'est pas à une énormité près pour le plaisir de cracher sur les multinationales, les banques, et trouver n'impoorte quoi pour dédouaner les Etats de leurs responsabilités, hein. smile

luxigo a écrit :

C'est marrant comme les trolls ne savent pas faire de commentaires constructifs.. smile

C'est marrant comme les trolls partent dans de purs délires que même Hollywood n'oserait pas mettre en scène, et jouent ensuite à Caliméro quand des gens sourient en voyant leurs fictions...

Hors ligne

#13 Le 18/05/2011, à 17:59

seb24

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

luxigo a écrit :

C'est marrant comme les trolls ne savent pas faire de commentaires constructifs.. smile

Donc pour résumer :
- Tu as raisons
- Tout ceux qui ne sont pas d'accord sont des troll...
roll


Membre attitré de la brigade des S
Ubuntuser.com : Blog sur Ubuntu http://www.ubuntuser.com

Hors ligne

#14 Le 18/05/2011, à 19:17

side

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

luxigo a écrit :

(*) Est-ce que l'homme est de nature profondément altruiste ?

Non. C'est pour cela que certains penseur ont inventé la démocratie ... dont tout le monde se fout éperdument. Snas démocratie, il parait logique que certains individus puisse profité d'un système qu'il leur est tout dévoué, et pour caus, c'est eux qui l'ont mis en place.

Oui si tu empreinte tu payes des intérêts. Mais au final le problème revient à l'état qui n'est pas capable de gérer convenablement ses finances.

Non. Le problème viens que l'Etat ai a payer des intérêts sur un bien public dont il a laissé la primauté à des privés.
Le système serais équitable si les banques géraient totalement l'Etat (payement des fonctionnaires, gestion des infrastructures sociales etc ...
Mais non. Elles ramassent juste des intérêts sur de la création monétaire ex-nihilo. C'est juste une arnaque qui se fait au détriment des gens normaux. Et pour bien se goinfrer elles ne gèrent pas en fait, elles créent sans soucis du lendemain. Car le lendemain, ce ne sont pas elles qui payeront les frais.

Quand tout les état n'arrivent pas à gérer leurs finances, ont peut penser que le problème viens du système.

C'est le cas.


Ah non merde ... y'as darkomato dans le coin ...

/me ----> []


Sauvons là-bas si j'y suis
« Une situation pré-révolutionnaire éclate lorsque ceux d’en haut ne peuvent plus, ceux d’en bas ne veulent plus et ceux du milieu basculent avec ceux d’en bas » - Lénine.
___
textup.fr

En ligne

#15 Le 18/05/2011, à 22:58

darktomato

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

side a écrit :

Non. Le problème viens que l'Etat ai a payer des intérêts sur un bien public dont il a laissé la primauté à des privés.

Quel bien public ? L'argent emprunté par l'Etat n'est pas public. Ce n'est pas parce qu'il va financer (parfois) des choses publiques avec que celui-ci le devient magiquement.
Quant aux intérêts, tu crois que quelqu'un accepterait de filer des sommes considérables à quelqu'un d'autre sans sécurité derrière ? Au nom de quoi l'Etat devrait-il ne rien payer lorsqu'il veut emprunter de l'argent à quelqu'un ? Il n'est pas au-dessus des lois !

C'est le cas.

Non.

Ah non merde ... y'as darkomato dans le coin ...

Ah ben oui, je demande des arguments et des raisonnements plutôt que des préjugés et des condamnations gratuites, c'est fatigant. smile

Hors ligne

#16 Le 18/05/2011, à 23:09

side

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

Le bien public dont je parle c'est la monnaie.

Sinon, c'est juste que je sais ce que tu penses (et c'est très bien hein, tu argumentes et tout et tout ... m'enfin bon pour un gars comme moi, c'est du flan) et que je n'ai pas envie de discuter avec toi, c'est inutile .... et fatiguant en effet.


Sauvons là-bas si j'y suis
« Une situation pré-révolutionnaire éclate lorsque ceux d’en haut ne peuvent plus, ceux d’en bas ne veulent plus et ceux du milieu basculent avec ceux d’en bas » - Lénine.
___
textup.fr

En ligne

#17 Le 18/05/2011, à 23:28

darktomato

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

side a écrit :

Le bien public dont je parle c'est la monnaie.

Depuis quand la monnaie serait-elle publique ?

Sinon, c'est juste que je sais ce que tu penses (et c'est très bien hein, tu argumentes et tout et tout ... m'enfin bon pour un gars comme moi, c'est du flan) et que je n'ai pas envie de discuter avec toi, c'est inutile .... et fatiguant en effet.

"t'as des arguments, mais je les ignore pour rester dans mon idéologie" ? oô

Précisément le genre de truc que j'aime pas en politique. Les types capables de ne pas mettre leur idéologie au-dessus du pragmatisme sont rares... (et le seul potable vient de violer une femme, d'ailleurs)

'fin, tu sais quand même que discuter rationnellement et argumentativement avec quelqu'un de pas d'accord, c'est la meilleure façon de se construire soi-même une opinion qui soit mieux argumentée et plus solide ? Honnêtement, c'est une grosse erreur que de craindre ce genre de confrontation...
(après moi je m'en fiche un peu, je ne tiens pas à passer le peu de temps libre que j'ai ici non plus, je dis juste ça comme un conseil)

Hors ligne

#18 Le 18/05/2011, à 23:52

side

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

darktomato a écrit :

Depuis quand la monnaie serait-elle publique ?

La bonne question que tu peux te poser si ça te chantes est :

Depuis quand la monnaie n'est plus un bien public ?

Sinon j'ai lu beaucoup de tes arguments, je ne les ignorent pas, je les considèrent pour la plupart comme invalides.

Et vu ta réponse, en plus de ne pas être politiquement en accord sur le fond des choses, il semble que l'on soit en désaccord sur le paradigme même de ce qu'est la politique, ça ne m'étonnes pas en fait.

Je hais le pragmatisme. Initialement le pragmatisme me laissait juste froid, je trouvais ça idiot mais sans plus. Mais comme le pragmatisme est érigé en idéologie (qui ne se nomme pas puisque le pragmatisme serais une anti-idéologie) j'ai fini par haïr cette notion. Les défenseurs du pragmatisme sont juste des idiots à mes yeux.

MAIS

darktomato a écrit :

(après moi je m'en fiche un peu, je ne tiens pas à passer le peu de temps libre que j'ai ici non plus, je dis juste ça comme un conseil)

+1

Dernière modification par side (Le 18/05/2011, à 23:53)


Sauvons là-bas si j'y suis
« Une situation pré-révolutionnaire éclate lorsque ceux d’en haut ne peuvent plus, ceux d’en bas ne veulent plus et ceux du milieu basculent avec ceux d’en bas » - Lénine.
___
textup.fr

En ligne

#19 Le 19/05/2011, à 00:18

darktomato

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

side a écrit :

Depuis quand la monnaie n'est plus un bien public ?

Facile: depuis toujours.

Sinon j'ai lu beaucoup de tes arguments, je ne les ignorent pas, je les considèrent pour la plupart comme invalides.

Ce qui revient exactement au même.

Je hais le pragmatisme.

Mieux vaut donc faire des folies idéologiques qu'être réaliste ?

Tiens, par exemple, "on va être idéologue, et on va dire que l'Etat va s'endetter à mort sans regarder les dépenses. Les pragmatiques disent qu'on ne peut pas dépenser trop d'argent qui n'existe pas, mais c'est pas grave, le pragmatisme c'est le mal."

C'est quand même dur à croire que quelqu'un puisse tenir une position pareille volontairement... Ce qui est d'autant plus idiot que les pragmatiques ont les meilleurs résultats même sur le terrain des idéologues. Par exemple le principal moment de gloire de la Gauche, c'était du temps de Jospin, avec le pragmatique DSK qui tenait les rênes par derrière...
Après, faut pas venir râler qu'on aie des politiques qui semblent de contrefoutre des gens pour lesquels ils sont censés bosser. Ceux-la sont justement des idéologues.

Hors ligne

#20 Le 19/05/2011, à 09:10

luxigo

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

De quoi vous parlez ? Je vous rappele que le sujet est l'esclavagisme :-) vous pouvez tenir ce genre de hors-propos par messages privés smile


Un troll désigne simplement un internaute immature dont la conversation, généralement envahissante, n’est ni très pertinente ni très polie et engendre de nombreuses discussions inutiles.

Hors ligne

#21 Le 19/05/2011, à 09:45

luxigo

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

darktomato a écrit :
luxigo a écrit :

Tu veux parler de la Grèce et du Portugal ?.. Cite moi quelques exemples je suis curieux.

Nouvelle Zélande ?

Boujour l'exception... Il n'y a que 4 millions d'habitants en Nouvelle-Zélande, moins que dans une grande ville, sur une ile généreuse ou on vit bien avec pas grand chose et où au passage les anciens habitants (esclaves) sont toujours un peu exploités :-)


darktomato a écrit :

L'UE interdit aux pays membres d'emprunter sans intérêt à leur banque nationale pour financer les dépenses publiques et les obligent à s'endetter auprès des marchés financiers.

T'as raison, on va autoriser les Etats à se créer autant d'euros qu'ils veulent. Pour faire exploser l'UE, y'aurait pas plus efficace.

Comment tu veux que la dette explose plus que lorsqu'il est impossible de rembourser les intérêts qui en découlent ?...


darktomato a écrit :

Les Etats s'endettent comme des cons, et c'est la faute à ceux qui leur prêtent. Forcément.

Deux scénarios pour SCHÉMATISER:

1. L'état s'endette sans intérêts auprès de sa banque nationale (comme avant 1973) pour construire une école et un hôpital public et puis il rembourse (détruit la monnaie créée par l'emprunt sans intérêts) avec l'argent des contribuables (qui comprend les recettes de l'hôpital à travers les primes d'assurance).

2. L'état s'endette avec intérêts auprès d'une banque privée pour construire une école et un hôpital public et puis il paye chaque année les intérêts avec TOUT l'argent des contribuables sans jamais pouvoir rembourser la dette. Du coup il n'a plus d'argent et il faut privatiser l'hôpital et l'école parce que ça coûte trop cher de s'en occuper, et les contribuables deviennent esclaves des préteurs.


darktomato a écrit :

En plus on est trop des salauds à fournir du travail aux pays pauvres. On devrait les laisser crever au chômage, tiens.

A t'entendre, les esclavagistes sont des bienfaiteurs de l'humanité..


darktomato a écrit :
luxigo a écrit :

Concernant l'alimentation, la délocalisation nous rend dépendants de l'industrie agro-alimentaire et du commerce international puisque la production locale ne suffit plus à nourrir toute la population.

Qui t'empêche d'acheter français ? Personne. Problème réglé.

La production locale ne suffit plus à nourrir les populations locales du fait de la faillite des producteurs locaux due à la délocalisation qui exploite les pays pauvres pour produire moins cher.


darktomato a écrit :

Parce que maintenant, c'est même plus les Etats qui ont été envahir le monde pour esclavagiser à une époque où les banques existaient à peine, ce sont les mêmes multinationales qu'aujourd'hui.

Les riches ne se font pas enterrer avec leur pognon que je sache...  Je voulais dire "ceux qui controlent les banques et les mutlnationales descendent de ceux qui", tu avais compris ne trolle pas sur les mots.


darktomato a écrit :
luxigo a écrit :

C'est marrant comme les trolls ne savent pas faire de commentaires constructifs.. smile

C'est marrant comme les trolls partent dans de purs délires que même Hollywood n'oserait pas mettre en scène, et jouent ensuite à Caliméro quand des gens sourient en voyant leurs fictions...

J'ai le droit d'aller me ballader en montagne en millieu de semaine quand même ?.. Je suis pas un esclave...

Je pisse sur la TV et sur Hollywood qui ne sont que des outils de propagande servant à marteler des concepts dans la tête des gens pour qu'ils deviennent leur réalité.

Dernière modification par luxigo (Le 19/05/2011, à 11:29)


Un troll désigne simplement un internaute immature dont la conversation, généralement envahissante, n’est ni très pertinente ni très polie et engendre de nombreuses discussions inutiles.

Hors ligne

#22 Le 19/05/2011, à 11:26

luxigo

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

side a écrit :
luxigo a écrit :

(*) Est-ce que l'homme est de nature profondément altruiste ?

Non. C'est pour cela que certains penseur ont inventé la démocratie ... dont tout le monde se fout éperdument. Snas démocratie, il parait logique que certains individus puisse profité d'un système qu'il leur est tout dévoué, et pour caus, c'est eux qui l'ont mis en place.

C'est parce qu'on appelle nos oligarchies "Démocratie" que ce sont des démocraties ?..

Ce sont les politiques et les riches qui ont mis en place l'UE, qui modifient la constitution qui est censée protéger le peuple des abus de pouvoir et qui abrogent ou dictent les lois.

Nous on est que de la main-d'oeuvre et des moutons à tondre.

Dernière modification par luxigo (Le 19/05/2011, à 11:27)


Un troll désigne simplement un internaute immature dont la conversation, généralement envahissante, n’est ni très pertinente ni très polie et engendre de nombreuses discussions inutiles.

Hors ligne

#23 Le 19/05/2011, à 11:33

darktomato

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

luxigo a écrit :

Boujour l'exception... Il n'y a que 4 millions d'habitants en Nouvelle-Zélande, moins que dans une grande ville, sur une ile généreuse ou on vit bien avec pas grand chose et où au passage les anciens habitants (esclaves) sont toujours un peu exploités :-)

Renseigne toi, la spécificité n'est pas la.

Comment tu veux que la dette explose plus que lorsqu'il est impossible de rembourser les intérêts qui en découlent ?...

T'es quand même au courant que l'Etat rembourse systématiquement ses emprunts, hein ?
Tu n'oserais pas partir dans un délire pareil sans savoir au moins ça, rassure moi ?

1.puis il rembourse (détruit la monnaie créée par l'emprunt sans intérêts)

lol

recettes de l'hôpital

lol-bis

sans jamais pouvoir rembourser la dette.

Donc tu ne sais pas comment fonctionne le système, merci de la confirmation.

A t'entendre, les esclavagistes sont des bienfaiteurs de l'humanité..

"L'esclavage est l'état ou condition d'un individu sur lequel s'exercent les attributs du droit de propriété ou certains d'entre eux"

Entreprises commerciales:
- pas de droit de propriété sur les gens.
- ils les paient (souvent avec un meilleur salaire que ce qui se fait dans le pays, les salauds d'exploiteurs)

Encore une fois, renseigne toi avant de dire des bêtises.

La production locale ne suffit plus à nourrir les populations locales du fait de la faillite des producteurs locaux due à la délocalisation qui exploite les pays pauvres pour produire moins cher.

Je suppose que ce serait trop te demander de faire autre choses que de balancer tes propres vérités sans argument.
Et bis-repetita, personne ne t'oblige à ne pas acheter Français, si les gens préfèrent acheter moins cher d'ailleurs c'est leur droit.

Les riches ne se font pas enterrer avec leur pognon que je sache...  Je voulais dire "ceux qui controlent les banques et les mutlnationales descendent de ceux qui", tu avais compris ne trolle pas sur les mots.

Ouais, descendants, complot illuminati, tout ça, on a compris.

Je pisse sur la TV et sur Hollywood qui ne sont que des outils de propagande servant à marteler des concepts dans la tête des gens pour qu'ils deviennent leur réalité.

Encore un complot ds illuminatis ! yikes

Hors ligne

#24 Le 19/05/2011, à 11:43

side

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

luxigo a écrit :

C'est parce qu'on appelle nos oligarchies "Démocratie" que ce sont des démocraties ?..

Non.
Nos soit-disant démocratie n'en sont pas et ne l'ont jamais été. Elles ont été des aristocraties puis se sont mutées en oligarchie. Ceci étant prévisible.

Et la majorité des problèmes économiques et sociaux que nous connaissont découlent de ce simple fait : nous ne vivons pas en démocratie.


Sauvons là-bas si j'y suis
« Une situation pré-révolutionnaire éclate lorsque ceux d’en haut ne peuvent plus, ceux d’en bas ne veulent plus et ceux du milieu basculent avec ceux d’en bas » - Lénine.
___
textup.fr

En ligne

#25 Le 19/05/2011, à 11:44

pierrecastor

Re : Tous esclaves des banques à l'insu de notre plein gré

@darktomato : C'est petit de discréditer son opposant en sous entendant qu'il adhère aux complots iluminati. Très petit.

Surtout que la transmission du patrimoine et la reproduction des élites sont des faits constaté depuis longtemps.


C'est cool, les quotes dans la signature, j'en une super, n'est-ce pas ? :lol:

S.O.D.

Hors ligne

Haut de page ↑