Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

#1 Le 05/08/2011, à 11:10

billou

Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

A vue de nez, vu comme les bourses se cassent la gueule pour cause de dette&vie (tient, c'est pas comme si personne n'avait tiré la sonnette d'alarme bien plus tôt hein...), que pensez vous qu'il puisse se passer, comment envisagez vous l'avenir des choses?

Dernière modification par billou (Le 05/08/2011, à 11:16)

Hors ligne

#2 Le 05/08/2011, à 13:39

Shanx

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

Chacun se terre dans son coin, on laisse passer la crise comme on peut, on revient aux bonnes vieilles méthodes de la débrouille, on arrête de consommer injustement et inconsidérément, et on pleure sur les “élites” qui nous ont ammenés à une situation pareille. Et bien entendu, on oublie qu’on les a laissé faire, c’est tellement plus simple.
Et dès qu’on peut, on emprunte pour acheter la nouvelle Golph Classic Limited Edition Black&Blue Caviar…


« En vérité, je ne voyage pas, moi, pour atteindre un endroit précis, mais pour marcher : simple plaisir de voyager. » R. L. Stevenson
--
Blog et randos

Hors ligne

#3 Le 05/08/2011, à 13:45

Sopo les Râ

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

Shanx a écrit :

Et dès qu’on peut, on emprunte pour acheter la nouvelle Golph Classic Limited Edition Black&Blue Caviar…

Elle sort quand ?? yikes


La sieste, c'est maintenant.
   * * *
« J'ai l'intention de vivre éternellement. Pour l'instant, tout se passe comme prévu. »

Hors ligne

#4 Le 05/08/2011, à 13:48

Rαiden

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

On achète des conserves.

Hors ligne

#5 Le 05/08/2011, à 13:51

Titus007

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

Et on se fait construire un bunker au sous-sol.


3% of people today would die if facebook was completely destroyed, 2.7% wouldn't. If you are one of the 0.03% that would be laughing, copy and paste this to your signature. If you are one of the 12% who would mourn the dead, don't. If you are among the 60% of people who don't have Internet, well... and if you don't care, do whatever the f... you want !

Hors ligne

#6 Le 05/08/2011, à 14:03

The Uploader

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

Titus007 a écrit :

Et on se fait construire un bunker au sous-sol.

Un Vault saymieux : 1312545773.jpg
\o/

Dernière modification par The Uploader (Le 05/08/2011, à 14:03)


Passer de Ubuntu 10.04 à Xubuntu 12.04 LTS
Archlinux + KDE sur ASUS N56VV.
ALSA, SysV,  DBus, Xorg = Windows 98 !
systemd, kdbus, ALSA + PulseAudio, Wayland = modern OS (10 years after Windows, but still...) !  Deal with it !

Hors ligne

#7 Le 05/08/2011, à 14:11

Shanx

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

Un Vault ? C’est quoi ?


« En vérité, je ne voyage pas, moi, pour atteindre un endroit précis, mais pour marcher : simple plaisir de voyager. » R. L. Stevenson
--
Blog et randos

Hors ligne

#8 Le 05/08/2011, à 14:23

Rαiden

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

Toi t'as pas joué à Fallout. wink

Hors ligne

#9 Le 05/08/2011, à 21:30

oleg

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

Le pire à prévoir c'est que tous les gens qui ont quelques économies à la Banque ou en Livret A ou ailleurs, n'aient plus confiance et se précipitent tous en quelques jours dans une grande panique pour récupérer leurs deniers dont la valeur dégringolera au fil des heures à la vitesse grand V.

Peut-être que la prudence et la sûreté serait de commencer à changer ses quelque euros en or ?

Un bon petit lingot sous l'oreiller et on pourra dormir enfin tranquille ! tongue


Faire de son mieux et laisser dire
Ne jamais se sentir en dessous de soi ni au-dessus des autres
Mon autogalerie de photos
A +

Hors ligne

#10 Le 05/08/2011, à 21:35

darktomato

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

Checky a écrit :

Peut-être que la prudence et la sûreté serait de commencer à changer ses quelque euros en or ?

Non, le gouvernement a prévu le coup et envisage de règlementer l'achat d'or. cool

Hors ligne

#11 Le 05/08/2011, à 21:51

Rαiden

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

Oui par contre autour de moi ça commence à vouloir acheter du terrain, de l'immobilier enfin tous sortes de biens.

Hors ligne

#12 Le 05/08/2011, à 21:59

darktomato

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

Pas sûr que ça soit la meilleure idée, ça. L'immobilier a pris très cher, là (sans aucun jeu de mot paradoxal). ^^"

Sinon y'a la bulle internet, pour ceux qui n'ont pas froid aux yeux.

Hors ligne

#13 Le 05/08/2011, à 22:05

billou

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

Non, la seule vraie valeur refuge, ce sont les matières premières "précieuses", or, argent, acier, cuivre, et pierres précieuses.

Le reste, c'est du "virtuel".

Dernière modification par billou (Le 05/08/2011, à 22:05)

Hors ligne

#14 Le 05/08/2011, à 23:42

Neros

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

Alors, bonne idée que d'échanger son argent à la banque contre de la matière ?

D'un côté, je me dis que si j'avais acheté de l'or il y a 2-3 ans, ce que j'aurai investi là dedans vaudrait déjà plus vu l'évolution de la valeur de l'or.


Un gus dans le futur du passé.

neros.fr

Hors ligne

#15 Le 06/08/2011, à 02:23

darktomato

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

Le cuivre au même niveau que l'or ou l'argent ? Tu connais leurs valeurs respectives ? o_O

Hors ligne

#16 Le 06/08/2011, à 06:46

oleg

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

darktomato a écrit :
Checky a écrit :

Peut-être que la prudence et la sûreté serait de commencer à changer ses quelque euros en or ?

Non, le gouvernement a prévu le coup et envisage de règlementer l'achat d'or.

1) Que je sache, l'achat d'or était déjà réglementé :

http://www.boursor.com/reglementation-or.php

Maintenant, il est possible que le gouvernement envisage de durcir cette réglementation.

Dans ce cas, tu peux toujours donner ta source.

2) Cela étant dit, et même si ça coûte davantage, l'or restera toujours une des valeurs refuges possibles  si les monnaies les plus sûres du monde (dollar, euro, yen...) venaient à perdre, ensemble  de leur crédit. Et dans ce cas-là, même le yuan (la monnaie chinoise) serait affecté, la Chine détenant la dette des E-Unis, et d'une partie des pays de l'UE.

Et il y a en ce moment même des dizaines  de milliardaires pas fous qui cachent des centaines de lingots d'or dans leurs coffres-fort en Suisse.

Dans la crainte du Grand Soir, ceux qui en ont les moyens pourront toujours se barrer ...en or !

Dernière modification par Checky (Le 06/08/2011, à 06:52)


Faire de son mieux et laisser dire
Ne jamais se sentir en dessous de soi ni au-dessus des autres
Mon autogalerie de photos
A +

Hors ligne

#17 Le 06/08/2011, à 08:54

billou

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

darktomato a écrit :

Le cuivre au même niveau que l'or ou l'argent ? Tu connais leurs valeurs respectives ? o_O

Ça va je suis pas débile non plus.

Mais le cuivre reste une matière première vitale de nos jours, et son coût reste élevé, à défaut de pouvoir investir dans l'or et l'argent, il reste la possibilité du cuivre.

Hors ligne

#18 Le 06/08/2011, à 11:11

oleg

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

Les Etats-Unis viennent d'être dégradés et perdent leur précieux triple A pour la première fois de leur histoire :

http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/ … 44_240.php

Voilà qui commence à sentir le roussi.

Si au sein de l'UE, l'Italie et l'Espagne (qui ne sont pas la Grèce et pèsent bien plus lourd économiquement parlant) continuent d'être attaquées frontalement par les marchés, là c'est la cata : de nombreuses banques européennes (et notamment françaises) se retrouveront automatiquement en faillite.

Il est urgent d'avoir de l'or en barre (au moins dans son coeur !) roll

Dernière modification par Checky (Le 06/08/2011, à 11:13)


Faire de son mieux et laisser dire
Ne jamais se sentir en dessous de soi ni au-dessus des autres
Mon autogalerie de photos
A +

Hors ligne

#19 Le 06/08/2011, à 11:21

Shanx

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

billou a écrit :

Non, la seule vraie valeur refuge, ce sont les matières premières "précieuses", or, argent, acier, cuivre, et pierres précieuses.

Le reste, c'est du "virtuel".

Et de l’uranium !


« En vérité, je ne voyage pas, moi, pour atteindre un endroit précis, mais pour marcher : simple plaisir de voyager. » R. L. Stevenson
--
Blog et randos

Hors ligne

#20 Le 06/08/2011, à 11:38

SpiKe

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

billou a écrit :

A vue de nez, vu comme les bourses se cassent la gueule pour cause de dette&vie (tient, c'est pas comme si personne n'avait tiré la sonnette d'alarme bien plus tôt hein...), que pensez vous qu'il puisse se passer, comment envisagez vous l'avenir des choses?

Je pense qu'une croissance infinie dans un monde aux ressources limitées est tout simplement impossible.
Mais ça, trop peu de gens semblent le comprendre ou alors évitent d'y penser.

Je pense que la récession va bientôt commencer, entraînant avec elle une partie de nos acquis technologiques et de notre confort de vie.

Quelqu'un avait cité un jour dans un forum (peut-être celui d'ubuntu-fr) une métaphore très parlante concernant non pas la crise économique mais la pénurie à venir du pétrole : celle d'un homme qui chute d'un immeuble de 30 étages.
Arrivé au 20è étage, tout va bien.
Arrivé au 10è étage, tout va bien, il est toujours vivant.
Au 5è étage, idem.
Au 1er étage, tout va pour le mieux...

Je ne saurais trop dire à quel étage on se trouve, mais je pense qu'on a pris beaucoup trop de vitesse pour pouvoir freiner et faire demi-tour.

Shanx a écrit :

Et de l'uranium !

Pourquoi pas, mais j'éviterais de stocker ça dans ma cave tongue

Dernière modification par Jedediah (Le 06/08/2011, à 11:39)


Utilisateur de Xubuntu 14.04 et ArchLinux + Xfce.
Membre de l'équipe de traduction Xfce francophone.
Xonotic --> un fast-FPS fun et original avec une communauté sympa :-)

Hors ligne

#21 Le 06/08/2011, à 12:09

lawl

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

Pas sûr que ça soit la meilleure idée, ça. L'immobilier a pris très cher, là

L’intérêt de l'immo pour ceux qui ont de grosse épargne c'est de ne pas voir leur argent disparaître à cause de la crise. Certe l'immo en cas de crise grave risque de baisser énormément mais on conserve sont bien en attendant de jour meuilleur et on peut louer alors qu'une épargne qui disparaît ne se reconstitue pas.

Les USA qui perde un triple A c'est mauvais mauvais ca.....

Hors ligne

#22 Le 06/08/2011, à 12:16

Joalland

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

Et le prix des systèmes d'exploitations qui augmentent. tongue

Hors ligne

#23 Le 06/08/2011, à 12:31

Astrolivier

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

Le retour d'une crise économique

ah, parce qu'elle était partie ?

tous les gouvernements occidentaux ont bien pris soin de l'accentuer. encore aujourd'hui on peut entendre que l'italie lance un grand plan de libéralisation (ce qui doit vouloir dire privatisation à tout va, et baisse des impôts pour les plus riches), dont tout le monde sait que ça va amplifier la crise. aucun changement politique ne semble possible, donc c'est pas près de s'arrêter. en france vu que les politiques libérales sont tellement impopulaires qu'elles semblent difficilement envisageable, la droite sort son joker de la constitutionnalisation de l'équilibre budgetaire, car comme les hausses d'impôts pour les riches sont proche du blasphème, il ne restera que les libéralisations au forceps avec la recette : on a pas le choix, on avait pas le choix avant (le fameux tina), mais maintenant c'est constitutionnel, c'est dire qu'on a pas le choix.

va vraiment falloir commencer à botter des culs si on veut garder quelques politiques sociales en france ou en europe.

Dernière modification par Astrolivier (Le 06/08/2011, à 12:32)


S'il faut absolument faire des sacrifices pour assurer le progrès de l'humanité, ne serait-il pas indispensable de s'en tenir au principe selon lequel c'est à ceux dont on exige le sacrifice que la décision doit revenir en dernier ressort ? (howard zinn)

Hors ligne

#24 Le 06/08/2011, à 13:52

oleg

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

Le souci c'est qu'après avoir sauvé les marchés en 2008, les Etats n'ont imposé aucune contrepartie au système bancaire et financier.

Le souci c'est qu'après la crise de 2008, les dirigeants politiques des Etats ont accepté de prendre pour seuls juges les marchés (alors que les marchés sont en proie à des paniques systémiques de plus en plus irrationnelles et qu'ils ne réagissent qu'en fonction d'intérêts à très court terme et que leurs jugements peuvent être erronés).

Le souci c'est qu'il est dangereux que les hommes politiques croient devoir  répondre tous les 3 jours aux nouvelles exigences des marchés.

Le souci c'est que les marchés ont une conception du temps complètement différente des Etats  : les marchés sont comme des vols d'oiseaux sans cervelle ni mémoire, tantôt effrayés, tantôt prédateurs, qui réagissent dans un sens ou dans un autre au quart de seconde dans toutes les grandes places boursières du monde,  5000 fois par jour, grâce (ou plutôt = à cause) de la puissance de calculs des ordinateurs.

Les Etats, eux, sont des éléphants qui ont de la cervelle et de la mémoire et qui ont besoin de temps et de confiance sur le long terme : un état ne meurt jamais.

Si les marchés se basaient un peu plus sur des projections de déficit à long terme, les taux d'intérêt pourraient être plus raisonnables pour les états les plus endettés qui sont dans leurs collimateurs.

Lu dans Libé de ce jour :un économiste américain -Joseph White- pense même que les états devraient finir par ignorer les fluctuations du marché :

"Les gouvernements devraient décider quelles politiques sont bonnes pour la demande ou le taux d'épargne, expliquer leurs politiques et s'y tenir, en ignorant les fluctuations du marché. Cela ne leur donnerait pas beaucoup plus de pouvoir, mais au moins les marchés n'en auraient pas non plus beaucoup sur eux."

Le souci c'est que les marchés sont devenus des fous dangereux qui prennent en otage les états, les gouvernements et les peuples.

Et qu'est-ce qu'on fait des fous dangereux ?

On les cajole et on leur demande de venir au secours des états endettés comme les états endettés sont venus leur sauver la mise en 2008 : on peut compter sur eux pour ça !

Mais puisqu'on est dans le mur, comme en 2008, ne devrait-ce pas être l'occasion de tout remettre à plat et de changer (enfin) les règles du jeu ?

Ou alors, il faudra attendre quoi de pire encore ?

Dernière modification par Checky (Le 06/08/2011, à 13:55)


Faire de son mieux et laisser dire
Ne jamais se sentir en dessous de soi ni au-dessus des autres
Mon autogalerie de photos
A +

Hors ligne

#25 Le 06/08/2011, à 14:38

lawl

Re : Le retour d'une crise économique, et/ou le début de la fin?

Mais puisqu'on est dans le mur, comme en 2008, ne devrait-ce pas être l'occasion de tout remettre à plat et de changer (enfin) les règles du jeu ?

Le problème c'est qu'en 2008 la faillite était bancaire et les états on sauvé les banques. Par contre en 2010 ce sont les état qui sont en faillite et je ne pense pas que les banque sauve les états.

Hors ligne

Haut de page ↑