Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

#51 Le 30/09/2012, à 12:00

lostec

Re : Unity en entreprise?

Kanor a écrit :

Window 8 est mort donc … ?

C'est fort probable... comme tous les environnements voulant remettre en cause 25 ans d'évolution/adaptation informatique d'un coup: Rejet assuré! Alors quand en plus ce n'est pas pratique car un PC ne sera jamais un gros smartphone: Echec!

Microsoft n'a pas vu qu'Ubuntu décline à cause de Unity, que Gnome se suicide avec son "shell" (avec en prime un nom inadapté qui renvoie à d'autres concepts)... que même Debian commence à lâcher. Bon, reste plus que Red-Hat en principal soutien de Gnome, ramené à la raison par ses clients les entreprises pour une prochaine RHEL7, qui lâche l'affaire.

Perso, je ne sais pas encore ce que je vais coller sur mes machines après la fin de support de la 10.04, probablement une Debian basée XFCE, mais c'est loin d'être sûr.

Des fois je me surprends à me dire que, finalement, un Windows 7 avec Cygwin pour le rendre vivable pourrait s'avérer moins emmerdant et supporté plus longtemps sans m'emmerder à vouloir révolutionner mes habitudes avec un ce que je considère être une regression: Une tâche par écran, franchement a rappelle une VT100 d'il y a 30 ans! En plus joli certes, mais ce n'est pas ce qui m'intéresse le plus.

Hors ligne

#52 Le 30/09/2012, à 12:46

Elzen

Re : Unity en entreprise?

lostec a écrit :

Ubuntu décline à cause de Unity

Source ?

(Je précise : autre que le classement de distrowatch qui est tout sauf représentatif)

lostec a écrit :

que Gnome se suicide avec son "shell"

Idem ?

(Je précise : autre que l'avis du type qui a introduit Mono dedans)

lostec a écrit :

(avec en prime un nom inadapté qui renvoie à d'autres concepts)

Juste par manque d'habitude de l'anglais.

lostec a écrit :

que même Debian commence à lâcher.

Si tu parles du passage à Xfce, ç'n'est pas pour des raisons politiques, mais simplement parce que Xfce utilise moins d'effets graphiques « avancés » (Debian n'embarque plus les pilotes privatifs par défaut).


Elzen : polisson, polémiste, polymathe ! (ex-ArkSeth)
Un script pour améliorer quelques trucs du forum.
La joie de t'avoir connu surpasse la peine de t'avoir perdu…
J'ai pour qualité de ne jamais attaquer les gens. J'ai pour défaut de souvent avoir l'air de le faire.

Hors ligne

#53 Le 30/09/2012, à 20:13

tshirtman

Re : Unity en entreprise?

Et Debian n'a pas une grande histoire d'amour avec gnome, ils ont longtemps livré par défaut KDE…

Hors ligne

#54 Le 30/09/2012, à 20:18

The Uploader

Re : Unity en entreprise?

ArkSeth a écrit :
lostec a écrit :

que même Debian commence à lâcher.

Si tu parles du passage à Xfce, ç'n'est pas pour des raisons politiques, mais simplement parce que Xfce utilise moins d'effets graphiques « avancés » (Debian n'embarque plus les pilotes privatifs par défaut).

Par défaut, Xfce n'utilise même pas la composition, ni l'anti-aliasing des polices. Et l'accélération graphique n'est pas utilisée tant que le compositeur n'est pas activé. Donc oui, ça tourne sur à peu près n'importe quoi, même un ordi vieux de 15 ans.

Mais sinon, c'était pas parce que Gnome 3 ne tenait pas sur le CD ? Quand est-il de l'utilisation de la méthode de compression xz pour tenter de le mettre tout de même ?
Et puis c'était un changement pas officiel, si ?

Dernière modification par The Uploader (Le 30/09/2012, à 20:29)


Passer de Ubuntu 10.04 à Xubuntu 12.04 LTS
Archlinux + KDE sur ASUS N56VV.
ALSA, SysV,  DBus, Xorg = Windows 98 !
systemd, kdbus, ALSA + PulseAudio, Wayland = modern OS (10 years after Windows, but still...) !  Deal with it !

Hors ligne

#55 Le 30/09/2012, à 22:04

g o

Re : Unity en entreprise?

tshirtman a écrit :

Et Debian n'a pas une grande histoire d'amour avec gnome

Oui ils ont une grande histoire d'amour avec gnome 2 . Et comme gnome 2 est un logiciel libre rien ne pourra empêder debian ou une autre distribution de continuer à utiliser gnome 2 .

la preuve avec rosa marathon 2012
cool


Gardez le contrôle de votre informatique, afin qu'elle ne vous contrôle pas !
Richard Stallman
http://www.gnu.org/philosophy/the-dange … ks.fr.html
http://www.gnu.org/philosophy/keep-cont … ng.fr.html

Hors ligne

#56 Le 01/10/2012, à 09:14

lostec

Re : Unity en entreprise?

ArkSeth a écrit :
lostec a écrit :

Ubuntu décline à cause de Unity

Source ?

(Je précise : autre que le classement de distrowatch qui est tout sauf représentatif)

lostec a écrit :

que Gnome se suicide avec son "shell"

Idem ?

(Je précise : autre que l'avis du type qui a introduit Mono dedans)

lostec a écrit :

(avec en prime un nom inadapté qui renvoie à d'autres concepts)

Juste par manque d'habitude de l'anglais.

lostec a écrit :

que même Debian commence à lâcher.

Si tu parles du passage à Xfce, ç'n'est pas pour des raisons politiques, mais simplement parce que Xfce utilise moins d'effets graphiques « avancés » (Debian n'embarque plus les pilotes privatifs par défaut).

1) Distrowatch n'est certes pas représentatif de ce qui est présentement installé... mais annonce en général bien ce qui le sera. Je pense qu'un certain Mark S. a les seules infos fiables dispo, demandes lui donc!

En plus de distrowatch qui ne fait que confirmer, ce que j'observe c'est que tous les plans de migration à Ubuntu qui étaient en route dans 2 grands noms du cac il y a 2/3 ans sont morts. Qu'a discuter avec des potes, Red Hat applaudit Unity des 2 mains. Malgré l'attrait que représentait la seule distrib basée Debian (pour son package manager et le choix de packages inégalé) avec un support commercial derrière (condition sin-equa-non d'adoption par les grands groupes).

2) Gnome Shell, il faut franchement être aveugle pour nier le rejet en bloc. Regarde le forkomètre (sans même parler de Linus Torvalds et son opinion toujours tranchée!) c'est assez édifiant.

3) Je bosse au quotidien en anglais avec 3 à 5 nationalités de tous les continents et n'importe qui ayant un peu de bouteille (depuis le Z80 dans mon cas) comprendra le sens de ma remarque: Un shell unix, c'est pas cela. Quitte à renvoyer à une définition c'est aussi approprié que d'évoquer les coquillages!

4) C'est surtout présenté de manière à ne pas trop réveiller les susceptibilités... bien présentes, tu en es la preuve!

Pour la confirmation (ou coup de grace), attendre Red-Hat: Aucun client entreprise ne voudra d'un gnome-shell ou autre unity. Ils vont être obligés de réagir.

A titre perso, n'ayant jamais été fan de KDE l'évolution de Gnome me pose problème. Unity? C'est un pur non sens, j'en veut pour preuve qu'aucune autre distrib n'a jugé utile de l'intégrer et ce particularisme ne participe pas non plus à attirer les entreprises qui fuient le propriétaire non pas pour des raisons de coût comme on aime parfois à le dire... mais dans un contexte global qui vise à éradiquer les dépendances à des fournisseurs uniques! Cela donne une idée de l'opinion vis à vis d'un Unity totalement Ubunto-centré: Même si c'était un bon environnement de bureau, ce serait niet sans adoption massive... qui n'arrivera jamais car il est médiocre.

Hors ligne

#57 Le 01/10/2012, à 09:18

The Uploader

Re : Unity en entreprise?

Unity/Gnome Shell sont très bons, ça ne plaît pas à certains grincheux, c'est tout.

Un peu comme tous les environnements.

Quant à Distrowatch, il ne confirme rien du tout. Autour de moi en entreprise, y'a des Ubuntu partout, Red Hat est pour ainsi dire absent.

Dernière modification par The Uploader (Le 01/10/2012, à 09:18)


Passer de Ubuntu 10.04 à Xubuntu 12.04 LTS
Archlinux + KDE sur ASUS N56VV.
ALSA, SysV,  DBus, Xorg = Windows 98 !
systemd, kdbus, ALSA + PulseAudio, Wayland = modern OS (10 years after Windows, but still...) !  Deal with it !

Hors ligne

#58 Le 01/10/2012, à 12:09

Elzen

Re : Unity en entreprise?

lostec a écrit :

1) Distrowatch n'est certes pas représentatif de ce qui est présentement installé... mais annonce en général bien ce qui le sera.

Les stats de distrowatch sont générées en fonction du nombre de clics sur les pages de présentation de distrowatch.

De là, deux constatations évidentes :

– Ça ne peut pas être représentatif de l'utilisation réelle de la majorité des utilisateurs, puisque les personnes fréquentant assidûment distrowatch ne sont qu'une minorité (en ce qui me concerne, j'avais déjà les pieds carrément ancrés dans le monde GNU/Linux avant ne serait-ce que d'en entendre parler ; je n'crois pas être le seul dans ce cas. Et en tout cas, le grand public n'en a strictement jamais entendu parler, c'est un site d'initiés).

– Les résultats ne peuvent pas être fiables, puisqu'il suffit au premier fanboy venu de recharger plein de fois la page de son choix pour faire artificiellement remonter le score associé, sans aucune représentativité.

En conséquence, distrowatch ne peut être représentatif ni de ce qui est présentement installé, ni de ce qui le sera. Étant donné la méthode de génération, si cela donne de bons résultats, ça ne peut être que par chance.

lostec a écrit :

Je pense qu'un certain Mark S. a les seules infos fiables dispo, demandes lui donc!

Je ne suis pas sûr qu'il ait des infos tellement plus fiables que les autres. Il a, sans doute, les accès aux serveurs des dépôts d'Ubuntu, qui peuvent donner une estimation possiblement fiable (je n'sais pas comment c'est foutu, en interne : si c'est par IP, par exemple, toutes les personnes situées derrière une même adresse publique ont la même, ce qui donne un nombre sous-évalué pour les entreprises et cités universitaires, par exemple) du nombre d'ordis tournant sous Ubuntu, ce qui n'est pas forcément suffisant pour conclure.

Après, aucune méthodo n'est parfaite, mais perso, je m'en fous un peu. Savoir l'évolution de la proportion de machines sous Ubuntu, à titre personnel, ça ne m'apportera rien. Mais comme tu as avancé une affirmation au minimum osée sur cette évolution sans aucune forme de nuance, le minimum, point de vue rigueur et honnêteté intellectuelle, est que tu la sources. Si tu n'as pas de sources à avancer, il faut au minimum spécifier clairement qu'il s'agit de ton estimation et qu'elle est fortement contestable, comme toute estimation faite « à vue de nez ».

lostec a écrit :

En plus de distrowatch qui ne fait que confirmer, ce que j'observe c'est que tous les plans de migration à Ubuntu qui étaient en route dans 2 grands noms du cac il y a 2/3 ans sont morts. Qu'a discuter avec des potes, Red Hat applaudit Unity des 2 mains. Malgré l'attrait que représentait la seule distrib basée Debian (pour son package manager et le choix de packages inégalé) avec un support commercial derrière (condition sin-equa-non d'adoption par les grands groupes).

Ça ça peut être intéressant. Tu aurais plus d'infos ? Sourcées, bien sûr.

lostec a écrit :

2) Gnome Shell, il faut franchement être aveugle pour nier le rejet en bloc. Regarde le forkomètre (sans même parler de Linus Torvalds et son opinion toujours tranchée!) c'est assez édifiant.

L'opinion tranchée de Torvalds, c'est l'avis d'une personne donnée. Certes, une personne ayant fait des contribs parmi les plus importantes, mais d'une personne tout de même.

Personne qui, accessoirement, rejetait KDE 4 de façon au moins aussi véhémente à la sortie de ce dernier, et, encore avant, rejetait GNOME 2 de façon encore plus affirmé (il a obtenu l'un des points Godwin les plus célèbres à propos de GNOME 2, oserai-je rappeler).


Après, le truc chiant avec les données statistiques, que sont, par exemple, les « rejets en bloc », c'est que pour ne pas « être aveugle », il faut… des chiffres. Obtenus de manières fiables, et sourcées. Dans l'état actuel des choses, c'est toi, en affirmant un rejet aussi évident sans avancer le moindre semblant d'élément permettant de le confirmer, qui joue les aveugles.

Mais je n'dis pas que GNOME Shell ne provoque pas de rejet massif, hein. Je dis juste que si tu l'affirmes de façon aussi ostentatoire, c'est que tu es censé avoir des éléments fiables pour le prouver, et que si tu les as, bah moi j'aimerais bien les voir. Vu de ma fenêtre, la courbe d'évolution des usages de GNOME ne chute pas, pas plus qu'elle ne grimpe, qu'elle ne stagne ou qu'elle ne fait du trampoline, elle varie juste de « inconnu » à « inconnu ».

lostec a écrit :

3) Je bosse au quotidien en anglais avec 3 à 5 nationalités de tous les continents et n'importe qui ayant un peu de bouteille (depuis le Z80 dans mon cas) comprendra le sens de ma remarque: Un shell unix, c'est pas cela. Quitte à renvoyer à une définition c'est aussi approprié que d'évoquer les coquillages!

Figure-toi que je bosse aussi au quotidien en anglais et avec un certain nombre de nationalités, avec des gens qui ont de la bouteille aussi, et que je ne vois absolument pas ce que ça vient fiche dans l'affaire.

Un shell, c'est une interface. Historiquement, UNIX, qui date d'avant l'avènement du graphique, a certes eu, en conséquence évidente, des shells en lignes de commandes avant d'avoir des shells graphiques, il n'empêche que les deux sont qualifiables de shells.
Enlightenment, par exemple, s'est toujours (au moins depuis le développement de la DR17, ç'vrai que je ne connaissais pas trop la com' autour de la DR16) présenté comme un « Desktop Shell », et à l'époque, ça ne choquait personne, alors même que les gens connaissant Enlightenment étaient plutôt des gens assez calés en UNIX, en général.

lostec a écrit :

4) C'est surtout présenté de manière à ne pas trop réveiller les susceptibilités... bien présentes, tu en es la preuve!

Je serais censé être la preuve de quoi, au juste ?

Je rappelle à toute fin utile que j'ai pointé des affirmations gratuites sur un sujet qui, personnellement, ne me fait ni chaud, ni froid. S'il y a susceptibilité dans l'affaire, il me semble qu'elle est plutôt de ton côté, en l'occurrence.

Quant à savoir ce qui se passe dans la tête des développeurs de Debian mieux qu'eux, j'veux bien que tu me files quelques leçons de légilimancie, ça pourrait m'être utile.

lostec a écrit :

Pour la confirmation (ou coup de grace), attendre Red-Hat: Aucun client entreprise ne voudra d'un gnome-shell ou autre unity. Ils vont être obligés de réagir.

D'un autre côté, vu à quel point les applis intégrées dans Red Hat sont récentes, avant que la question de l'abandon de GNOME 2 ne se pose, on a le temps de voir venir.

lostec a écrit :

A titre perso, n'ayant jamais été fan de KDE l'évolution de Gnome me pose problème.

Tu sais que le choix est très loin de se limiter à GNOME/KDE ? Ni même à GNOME/KDE/Xfce…

lostec a écrit :

Unity? C'est un pur non sens, j'en veut pour preuve qu'aucune autre distrib n'a jugé utile de l'intégrer

Faux.

Je n'sais pas ce que c'est devenu, ne suivant pas trop l'évolution du monde libre hors-Debian, mais je me souviens que plusieurs systèmes (dont, me semble-t-il, Fedora) ont tenté de le packager. Avec quelques difficultés à l'époque, puisque c'était dans les premières versions, qui ressemblaient plus à du bidouillage qu'à autre chose.

lostec a écrit :

et ce particularisme ne participe pas non plus à attirer les entreprises qui fuient le propriétaire non pas pour des raisons de coût comme on aime parfois à le dire... mais dans un contexte global qui vise à éradiquer les dépendances à des fournisseurs uniques! Cela donne une idée de l'opinion vis à vis d'un Unity totalement Ubunto-centré: Même si c'était un bon environnement de bureau, ce serait niet sans adoption massive... qui n'arrivera jamais car il est médiocre.

J'ai un peu la flemme de re-faire l'analyse, mais tu nous refais ici un beau mélange de considérations personnelles, non-sourcées, répondant en dehors des remarques (personne ici n'a évoqué les questions de coût, qui n'ont pas grand chose à voir dans l'affaire), et en prétendant savoir ce qui se passe dans la tête des gens mieux que les gens eux-mêmes.

Sérieusement, si tu veux faire passer tes idées, au minimum, bosse la forme et la rigueur.


Elzen : polisson, polémiste, polymathe ! (ex-ArkSeth)
Un script pour améliorer quelques trucs du forum.
La joie de t'avoir connu surpasse la peine de t'avoir perdu…
J'ai pour qualité de ne jamais attaquer les gens. J'ai pour défaut de souvent avoir l'air de le faire.

Hors ligne

#59 Le 01/10/2012, à 12:21

The Uploader

Re : Unity en entreprise?

ArkSeth a écrit :

Un shell, c'est une interface. Historiquement, UNIX, qui date d'avant l'avènement du graphique, a certes eu, en conséquence évidente, des shells en lignes de commandes avant d'avoir des shells graphiques, il n'empêche que les deux sont qualifiables de shells.

Tout à fait. Les développeurs Windows parlent du Windows shell (qui a beaucoup changé entre 3.11 et 95/NT 4, et sous XP, Vista, Seven... Et je parle même pas de Windows 8 ! yikes ), Mac OS X a son propre shell, GEM a son propre shell, Amiga OS a son propre shell (le Workbench), ...

Nier cette usage du mot "shell" en anglais, c'est ne rien connaître à la langue anglaise.


Passer de Ubuntu 10.04 à Xubuntu 12.04 LTS
Archlinux + KDE sur ASUS N56VV.
ALSA, SysV,  DBus, Xorg = Windows 98 !
systemd, kdbus, ALSA + PulseAudio, Wayland = modern OS (10 years after Windows, but still...) !  Deal with it !

Hors ligne

#60 Le 01/10/2012, à 12:24

Elzen

Re : Unity en entreprise?

The Uploader a écrit :

Nier cette usage du mot "shell" en anglais, c'est ne rien connaître à la langue anglaise.

De l'usage informatique de la langue anglaise après les années 1980, n'abusons pas.

Je n'suis pas persuadé que Turing, par exemple (pour prendre plus récent et plus lié à l'informatique que le sempiternel Shakespeare) ait connu cet usage du mot, et pourtant je n'me serais pas vu aller lui donner des leçons d'anglais.


Elzen : polisson, polémiste, polymathe ! (ex-ArkSeth)
Un script pour améliorer quelques trucs du forum.
La joie de t'avoir connu surpasse la peine de t'avoir perdu…
J'ai pour qualité de ne jamais attaquer les gens. J'ai pour défaut de souvent avoir l'air de le faire.

Hors ligne

#61 Le 01/10/2012, à 12:27

The Uploader

Re : Unity en entreprise?


Passer de Ubuntu 10.04 à Xubuntu 12.04 LTS
Archlinux + KDE sur ASUS N56VV.
ALSA, SysV,  DBus, Xorg = Windows 98 !
systemd, kdbus, ALSA + PulseAudio, Wayland = modern OS (10 years after Windows, but still...) !  Deal with it !

Hors ligne

#62 Le 01/10/2012, à 12:45

tshirtman

Re : Unity en entreprise?

g o a écrit :
tshirtman a écrit :

Et Debian n'a pas une grande histoire d'amour avec gnome

Oui ils ont une grande histoire d'amour avec gnome 2 . Et comme gnome 2 est un logiciel libre rien ne pourra empêder debian ou une autre distribution de continuer à utiliser gnome 2 .

la preuve avec rosa marathon 2012
cool

un combat d'arrière garde de plus… on a vu le succès de MATE, on voit le succès de mint avec cynamon… ça a beau plaire à une minorité un peu vocale, au final, ça reste une variation à la marge…

Moi j'ai vu des install party ou on présentait les deux interfaces aux gens, et ils se jetaient sans hésitation sur Unity… c'est une anecdote, certe, mais au moins aussi valable que la tienne, car dans la communauté, il y a bien plus de M et Mme Michu, que de Linus Torvalds…

(et comme rappelé plus haut, Torvalds gueule souvent, sur un peu tout ce qui est nouveau…)

edit: à ma connaissance, Torvalds n'a jamais testé unity, ni ubuntu, ni aucune distro debian ou basée sur elle…

Dernière modification par tshirtman (Le 01/10/2012, à 12:47)

Hors ligne

#63 Le 01/10/2012, à 13:19

Elzen

Re : Unity en entreprise?

tshirtman a écrit :

un combat d'arrière garde de plus… on a vu le succès de MATE, on voit le succès de mint avec cynamon… ça a beau plaire à une minorité un peu vocale, au final, ça reste une variation à la marge…

Cinnamon, ç'n'est pas la même chose quand même, 'me semble. Et il paraît que cette interface a quand même un peu plus d'intérêt – et de succès – que les simples clônes de GNOME 2. Mais là encore, aucun chiffre fiable, ni dans un sens, ni dans l'autre.

tshirtman a écrit :

Moi j'ai vu des install party ou on présentait les deux interfaces aux gens, et ils se jetaient sans hésitation sur Unity…

Rien que sur les premières versions d'Unity, cyber-café/stand Ubuntu-fr au festival des Papillons de Nuits, garanti 99% noobs (et une bonne proportion de gens plus ou moins fortement alcoolisés, accessoirement ; mais ça n'a pas eu l'air d'impacter sur les réactions), on a eu pas mal de remarques du genre « trop cool, l'interface ».

tshirtman a écrit :

(et comme rappelé plus haut, Torvalds gueule souvent, sur un peu tout ce qui est nouveau…)

Pas que (si seulement ^^).

Genre, le point Godwin contre GNOME 2, je n'sais plus la date exactement, mais il me semble que c'était alors que GNOME 2 était déjà bien ancré dans le paysage (et d'ailleurs, il n'a pas manqué de râler de nouveau contre GNOME 2 quand il a indiqué quitter KDE à cause de KDE 4, de même qu'il a bien dénigré Xfce dans sa râlerie contre GNOME 3 en même temps qu'il indiquait qu'il allait maintenant s'en servir… roll)

The Uploader a écrit :

Mais sinon, c'était pas parce que Gnome 3 ne tenait pas sur le CD ? Qu'en est-il de l'utilisation de la méthode de compression xz pour tenter de le mettre tout de même ?
Et puis c'était un changement pas officiel, si ?

Bah, je n'suis pas trop les newsletters, en fait, et pour les installs, moi je reste aux netinsts en console, vu que quand j'installe Debian, j'ai tendance à mettre Touhy dessus (tiens, il faudra que je fasse l'essai, dans une machine virtuelle, de voir ce qu'il télécharge maintenant pour Wheezy quand tu demandes un environnement de bureau).

J'm'étais renseigné quand j'avais entendu parler du changement, et j'avais vu passer des news sur un passage d'abord hypothétique, puis qui semblait plus assuré, et la compatibilité était la raison la plus invoquée. J'ai peut-être loupé des infos, mais j'n'ai rien lu concernant la place sur le CD.


Elzen : polisson, polémiste, polymathe ! (ex-ArkSeth)
Un script pour améliorer quelques trucs du forum.
La joie de t'avoir connu surpasse la peine de t'avoir perdu…
J'ai pour qualité de ne jamais attaquer les gens. J'ai pour défaut de souvent avoir l'air de le faire.

Hors ligne

#64 Le 02/10/2012, à 09:35

lostec

Re : Unity en entreprise?

ArkSeth a écrit :

(...)
aucune méthodo n'est parfaite, mais perso, je m'en fous un peu. Savoir l'évolution de la proportion de machines sous Ubuntu, à titre personnel, ça ne m'apportera rien.

Mais comme tu as avancé une affirmation au minimum osée sur cette évolution sans aucune forme de nuance, le minimum, point de vue rigueur et honnêteté intellectuelle, est que tu la sources.
(...)
Ça ça peut être intéressant. Tu aurais plus d'infos ? Sourcées, bien sûr
(...)
L'opinion tranchée de Torvalds, c'est l'avis d'une personne donnée
(...)
Quant à savoir ce qui se passe dans la tête des développeurs de Debian mieux qu'eux
(...)
Sérieusement, si tu veux faire passer tes idées, au minimum, bosse la forme et la rigueur.

Et ca servira à quoi? Prouve moi les propositions inverses de manière à invalider ce que je dis si tu doutes tant... car à répondre "source" à tout bout de champ, c'est assez facile. Et si tu es si neutre sur le sujet tu devrais t'en balancer un peu plus.

Car la spécificité de Linux, c'est que c'est quand même tiré par les utilisateurs avancés: Si distrowatch voit Ubuntu régresser, cette distrib regressera au final et finira par couler: Je doutes alors que tout le monde s'en foute!

C'est ton objectivité qui est contestable: La seule donnée chiffrée est là et tu la jettes avec des cironvolutions pour faire passer l'affaire! Que la source comporte des biais c'est une chose mais elle est loin d'être à négliger. Surtout mis en relation avec le type de personne qui font avancer Linux.

sur l'intérêt d'une distrib basée Debian supportée commercialement par une entreprise, n'importe quel bureau de CTO, mêlant techniciens autant que juristes à notre époque, te confirmera l'intérêt: Pour résumer, les techniques le demandent... et les juristes le refusent!

Raison résumée: Il est impossible de border juridiquement  à 100% le kernel Linux au niveau propriété intellectuelle, ce qui requiert une indirection et assurance/protection juridique afin de ne pas être emmerdé directement en cas de souçi.

C'est aussi une question de poids: Plus le prestataire externe est gros, moins il a de chances d'être emmerdé... et de pouvoir assurer ce risque: Immagine Microsoft rentrer dans le lard de Red-Hat: Vu le nb de clients Red-Hat qui le sont aussi chez MS, les pressions seraient énormes et Redmond contraint de la remettre dans la culotte en qq heures.

Aucun grand groupe ne peut aller jouer à supporter en interne sa distrib dans le cadre juridique actuel.

Aller voir groklaw.net pourrait t'ouvrir un peu l'esprit sur ces contraintes et te permettre de comprendre le modèle économique que visait sans doute Shuttleworth en lançant Ubuntu: Réconcilier les 2 hémisphères des bureaux des CTO afin de voir une base Debian bouffer du Red-Hat en entreprise. Mais ni la fiabilité ni la conduite du projet n'ont permis d'y arriver et ce n'est pas les délires en cours qui vont inverser la donne.

Le mot sur la diplomatie supposée de Debian était sans doute l'élément le plus contestable de mon propos. Mais il illustre une vérité bien visible: Don't feed the troll. Point final en ce qui me concerne.

Hors ligne

#65 Le 02/10/2012, à 09:42

The Uploader

Re : Unity en entreprise?

lostec a écrit :

Que la source comporte des biais c'est une chose mais elle est loin d'être à négliger.

Si, elle est tout à fait négligeable parce que elle n'a aucun sens ailleurs que sur distrowatch (en clair, elle ne donne aucune indication sur la réelle popularité d'une distro, ça montre juste si ça fait le buzz sur distrowatch ou non... Ça change tout le temps ! L'autre jour c'était Archlinux qui était en premier. On va pas me dire que Archlinux est devenue aussi populaire qu'Ubuntu !).

Il y a d'autres données chiffrées, comme les stats wikimedia. Et là, parmi les différentes distros, Ubuntu domine...

Dernière modification par The Uploader (Le 02/10/2012, à 09:44)


Passer de Ubuntu 10.04 à Xubuntu 12.04 LTS
Archlinux + KDE sur ASUS N56VV.
ALSA, SysV,  DBus, Xorg = Windows 98 !
systemd, kdbus, ALSA + PulseAudio, Wayland = modern OS (10 years after Windows, but still...) !  Deal with it !

Hors ligne

#66 Le 02/10/2012, à 13:12

Elzen

Re : Unity en entreprise?

lostec a écrit :

Et ca servira à quoi? Prouve moi les propositions inverses de manière à invalider ce que je dis si tu doutes tant... car à répondre "source" à tout bout de champ, c'est assez facile. Et si tu es si neutre sur le sujet tu devrais t'en balancer un peu plus.

Okay, donc je répète :

moi-même a écrit :

Mais je n'dis pas que GNOME Shell ne provoque pas de rejet massif, hein. Je dis juste que si tu l'affirmes de façon aussi ostentatoire, c'est que tu es censé avoir des éléments fiables pour le prouver, et que si tu les as, bah moi j'aimerais bien les voir. Vu de ma fenêtre, la courbe d'évolution des usages de GNOME ne chute pas, pas plus qu'elle ne grimpe, qu'elle ne stagne ou qu'elle ne fait du trampoline, elle varie juste de « inconnu » à « inconnu ».

Concept de base : quand tu débarque en disant « c'est comme ça, et p'is c'est tout », en règle générale, c'est bien à toi d'avancer des preuves de ce que tu avances, et non aux autres de te prouver l'inverse, à plus forte raison quand les autres en question ne prônent pas l'inverse non plus.

Ouais, demander des sources à celui qui avance un truc, c'est facile. Si « facile » est censé être une critique, bah, avancer des trucs, sans avancer le moindre début d'élément recevable pour les prouver et demander aux autres de démontrer que ç'n'est pas le cas, figure-toi que ça l'est au moins autant.

Et pour ta gouverne, « être neutre » et « s'en ficher » sont très loin d'être synonymes. Ne pas avoir d'avis sur la question n'a jamais signifié s'en foutre ; il n'y a aucun lien de causalité entre ces deux attitudes.

Quant à la question de savoir à quoi ça servira ? Ça servira à rendre tes propos recevables, tout simplement. Affirmer un truc gratuitement, sans rien pour le prouver, et en plus en engueulant ceux qui te demandent d'où tu sors ça, c'est très exactement l'antithèse du comportement à avoir pour convaincre les gens.

Si tu as des informations, communiques-les. Ce sera intéressant pour tout le monde. Si tu n'en as pas, arrêtes de te la ramener en proclamant tout mieux savoir que tout le monde, ça ne fait qu'énerver le monde. Ç'tout. Après, si énerver le monde est ton objectif, ou si tu n'as absolument pas l'intention de convaincre les gens de ce tu avances, c'est possible aussi, hein. Simplement, dans ce cas-là, ne t'étonne pas si tu reçois des réponses moins agréables que les miennes…

lostec a écrit :

Car la spécificité de Linux, c'est que c'est quand même tiré par les utilisateurs avancés: Si distrowatch voit Ubuntu régresser, cette distrib regressera au final et finira par couler: Je doutes alors que tout le monde s'en foute!

Encore une fois, les stats de distrowatch n'ont absolument aucune raison d'annoncer quoi que ce soit de manière fiable, puisqu'elle sont générées de manière très peu fiable.


Quant à ton assertion sur « la spécificité de Linux », elle m'apparaît au minimum douteuse. D'abord, considérer « Linux » comme une entité unique est, de base, très peu représentatif (Ubuntu, Mageia, Fedora, Debian, Gentoo et consorts sont des systèmes différents, gérés par des équipes différentes, qui certes partagent une partie de leur boulot, mais sont loin d'être aussi chevillés les uns aux autres en terme de pérennité que ce que tu annonces là… la preuve en étant simplement que plusieurs de ces systèmes ont déjà disparu sans que ça ne perturbe trop la survie des autres).

Ensuite, les contributions aux systèmes GNU/Linux sont, en grande partie, le fruit d'entreprises, qui utilisent et contribuent pour leurs besoins propres, en s'en fichant royalement de l'avis de la communauté, quelle qu'elle soit. Je ne connais pas les processus de sélections de l'ensemble des entreprises de cette planète, mais je suis prêt à te parier que, pour un nombre conséquent d'entre elle, le classement d'un système sur distrowatch, s'il est prit en compte dans l'étude, arrive très loin derrière d'autres facteurs plus réalistes, du genre les compétences de leurs admins sys, l'adéquation avec leur parc matériel, les besoins spécifiques, etc.

Enfin, la proportion d'utilisateurs du « grand public » a une influence non-négligeable sur la prise en compte des systèmes par les constructeurs (notamment, ceux qui, comme NVidia, fournissent des pilotes privatifs pour leurs matériels hmm) ou par les éditeurs, notamment de jeux. Les utilisateurs avancés ne sont qu'une partie de l'équation.

Là, tu vois, j'avais un avis, alors je l'ai développé ; ce qui n'empêche, encore une fois aucunement que, si jamais tu as des arguments à avancer allant dans ton sens, il soit intéressant que tu le fasses.

lostec a écrit :

C'est ton objectivité qui est contestable: La seule donnée chiffrée est là et tu la jettes avec des cironvolutions pour faire passer l'affaire! Que la source comporte des biais c'est une chose mais elle est loin d'être à négliger. Surtout mis en relation avec le type de personne qui font avancer Linux.

C'est ta contestation de mon objectivité, qui est contestable. J'n'ai pas dit « distrowatch a tort », j'ai dit « vu le mode de fonctionnement, les stats générées par distrowatch ne sont pas fiables. Elles peuvent représenter la réalité, mais ç'n'est pas obligatoire ».

Figure-toi que, quand on travaille sérieusement, et surtout quand on veut, justement, être un minimum objectif, croire sur parole la première étude venue est très loin d'être une bonne idée. Le premier pilier de la méthode scientifique, par exemple, c'est le scepticisme initial. Pour qu'une source soit considérée comme recevable, qu'une étude puisse servir de base de travail, il faut pouvoir vérifier sa fiabilité. Si l'on vérifie et que ce n'est pas fiable, l'étude n'est pas à prendre en compte, c'est tout.

(Dans le cas contraire, je pourrais tout-à-fait, juste pour le fun, te générer des stats sur le modèle d'acquision de celles de distrowatch, mais montrant exactement l'inverse. Ce serait extrêmement simple à faire. Simplement, ça ne m'amuse pas de procéder comme ça, d'autant que, contrairement à ce que tu sembles croire, je ne pars pas du principe que tu as tort, donc le montrer par de mauvais moyens ne m'intéresse absolument pas.)

lostec a écrit :

sur l'intérêt d'une distrib basée Debian supportée commercialement par une entreprise, n'importe quel bureau de CTO, mêlant techniciens autant que juristes à notre époque, te confirmera l'intérêt: Pour résumer, les techniques le demandent... et les juristes le refusent!

Raison résumée: Il est impossible de border juridiquement  à 100% le kernel Linux au niveau propriété intellectuelle, ce qui requiert une indirection et assurance/protection juridique afin de ne pas être emmerdé directement en cas de souçi.

C'est aussi une question de poids: Plus le prestataire externe est gros, moins il a de chances d'être emmerdé... et de pouvoir assurer ce risque: Immagine Microsoft rentrer dans le lard de Red-Hat: Vu le nb de clients Red-Hat qui le sont aussi chez MS, les pressions seraient énormes et Redmond contraint de la remettre dans la culotte en qq heures.

Aucun grand groupe ne peut aller jouer à supporter en interne sa distrib dans le cadre juridique actuel.

Aller voir groklaw.net pourrait t'ouvrir un peu l'esprit sur ces contraintes et te permettre de comprendre le modèle économique que visait sans doute Shuttleworth en lançant Ubuntu: Réconcilier les 2 hémisphères des bureaux des CTO afin de voir une base Debian bouffer du Red-Hat en entreprise. Mais ni la fiabilité ni la conduite du projet n'ont permis d'y arriver et ce n'est pas les délires en cours qui vont inverser la donne.

Le mot sur la diplomatie supposée de Debian était sans doute l'élément le plus contestable de mon propos. Mais il illustre une vérité bien visible: Don't feed the troll. Point final en ce qui me concerne.

Okay… la prochaine fois que t'auras envie de discuter avec quelqu'un, t'apprendras à expliquer clairement, peut-être.


Elzen : polisson, polémiste, polymathe ! (ex-ArkSeth)
Un script pour améliorer quelques trucs du forum.
La joie de t'avoir connu surpasse la peine de t'avoir perdu…
J'ai pour qualité de ne jamais attaquer les gens. J'ai pour défaut de souvent avoir l'air de le faire.

Hors ligne

Haut de page ↑