Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

Attention, une faille de sécurité dans bash a récemment été rapportée, il est recommandé de mettre à jour son système (plus de détails)

#51 Le 24/11/2006, à 09:59

badock

Re : Royalisme et logiciels libres...

Louis XVI with a gun a écrit :

bon sang puisque je vous dit que les guerres faites par Louis XIV ont eu un impact limité !!!!!!!!!!!!!
les épidémies et les famines ont tué 10 fois plus de populations que ne l' ont pu faire les guerres sous le règne de Louis XVI

Ps: je suis étudiant en Histoire à l' université ^^

Oui mais bon c'est ce que je disais a Rodzik, si les guerres ont eu un impact limités sous Louis-Croix-Baton-Vé, c'est peut-être AUSSI parce que les moyens de l'époque étaient moins meurtriers, mais ça n'a rien à voir avec le fait que c'était un roi ou pas.

Quoique, en cherchant bien, et si je me laissais aller à mon anticléricalisme primaire, je dirais que le roi pour assoir son pouvoir, le légitime en disant qu'il est le descendant de dieu (droit divin toussa), donc il a besoin de se mettre les curés dans la poche, alors il les laisse obscurantiser son royaume. Resultat, les habitants vivent dans la peur de dieu, le refus du changement, donc il ne se produit aucun progrès social, donc aucun progrès technique. Au final, les armes, les armées restent au même niveau, c'est à dire sans grande portée, et donc impossible de tuer autant de monde que maintenant.

Dernière modification par badock (Le 24/11/2006, à 10:02)

Hors ligne

#52 Le 24/11/2006, à 11:02

Rodzic

Re : Royalisme et logiciels libres...

Faud que je parte a mes étude... Mais les moyen n'étais pas beaucoup moin limité a l'époque de Napoléon.
Et le droit divin ne veut pas dire que le roi décende de Dieu... DSL je suis pressé je développerais plus tard qi qu'elqu'un ne comprend pas ça...

PS : C'est cool d'avoir un étudiant en histoire... lol smile

Dernière modification par Rodzic (Le 24/11/2006, à 11:03)


Vouloir à tout prix être dans le vent c'est avoir un destin de feuille morte.

Hors ligne

#53 Le 24/11/2006, à 12:15

shamanphenix

Re : Royalisme et logiciels libres...

Louis XVI with a gun a écrit :

Ps: je suis étudiant en Histoire à l' université ^^

J'ai fais ça trois ans aussi. wink
Tu vas te spécialiser dans quelle période ?

@Rodzic: je ne vois pas pourquoi est-ce que tu me parles de napoléon.
Personnellement je déteste Napoléon et sa politique d'expansion autant que le système nobiliaire qui l'a précédé. Je n'apprécie pas plus un dictateur qu'un roi, en résumé.

La royauté de droit divin: le roi a été choisi par dieu, il n'en descend pas.Mais la différence est minime, surtout lorsque l'on sait que les nobles se pensaient d'une autre race que les roturiers (ben oui, ils ne pouvaient pas être de la race de ces pouilleux, cf mythe du sang bleu - "qu'un sang impur abreuve nos sillons" tongue)

Sinon, je suis très heureux du résumé des camps en présence de la première guerre mondiale Rodzic, mais je ne comprends toujours pas pourquoi est-ce que dans le post récédent tu parlais de la seconde... hmm

Dernière modification par shamanphenix (Le 24/11/2006, à 12:15)


"Ubuntu". Si tous les gens du monde voulaient bien se tenir par la main... ce serait bien plus facile pour les électrocuter.

What did /home/user/DARTHVADER say to /home/user/DARTHVADER/LUKESKYWALKER ?
I AM YOUR PARENT FOLDER.

Hors ligne

#54 Le 24/11/2006, à 12:41

Nicolas2b

Re : Royalisme et logiciels libres...

shamanphenix a écrit :

La royauté de droit divin: le roi a été choisi par dieu, il n'en descend pas.Mais la différence est minime, surtout lorsque l'on sait que les nobles se pensaient d'une autre race que les roturiers (ben oui, ils ne pouvaient pas être de la race de ces pouilleux, cf mythe du sang bleu - "qu'un sang impur abreuve nos sillons" tongue)

Les paroles "qu'un sang impur abreuve nos sillons", ne disent pas que le peuple ( au sens historique du terme, sans condescendance ) à un sang impur, mais que d'après eux, c'est la noblesse qui est impure.

En plus, qui te dit que la noblesse consideraient le peuple ( tjs aux sens historique )comme pouilleux ?
Certains abusaient, mais d'autre était très apprécié par le gens de leurs villages - villes - entourage


Ubuntu Gutsy sur ASUS A6JA Q016H
2 Go de RAM
ATI X1600
Core Duo 1,8 GHz

Hors ligne

#55 Le 24/11/2006, à 13:45

shamanphenix

Re : Royalisme et logiciels libres...

Nicolas2b a écrit :
shamanphenix a écrit :

La royauté de droit divin: le roi a été choisi par dieu, il n'en descend pas.Mais la différence est minime, surtout lorsque l'on sait que les nobles se pensaient d'une autre race que les roturiers (ben oui, ils ne pouvaient pas être de la race de ces pouilleux, cf mythe du sang bleu - "qu'un sang impur abreuve nos sillons" tongue)

Les paroles "qu'un sang impur abreuve nos sillons", ne disent pas que le peuple ( au sens historique du terme, sans condescendance ) à un sang impur, mais que d'après eux, c'est la noblesse qui est impure.

C'est exactement ce que je disais.
Les révolutionnaires ont retourné la propagande du sang bleu, différent, supérieur contre eux: ils voulaient le voir couler, ce sang.

Nicolas2b a écrit :

En plus, qui te dit que la noblesse consideraient le peuple ( tjs aux sens historique )comme pouilleux ?
Certains abusaient, mais d'autre était très apprécié par le gens de leurs villages - villes - entourage

Et bien à part en vendée, on a mis leurs palais à sac, on a tué la plupart des adultes et élevé leurs enfants dans les lois de la république.
Pourquoi les considéraient-ils comme pouilleux ? Déja, selon eux ils n'étaient pas de la même race. Ils devaient payer, alors que les nobles bien sûr étaient exemptés d'impots.


"Ubuntu". Si tous les gens du monde voulaient bien se tenir par la main... ce serait bien plus facile pour les électrocuter.

What did /home/user/DARTHVADER say to /home/user/DARTHVADER/LUKESKYWALKER ?
I AM YOUR PARENT FOLDER.

Hors ligne

#56 Le 24/11/2006, à 14:50

Rodzic

Re : Royalisme et logiciels libres...

shamanphenix a écrit :

Sinon, je suis très heureux du résumé des camps en présence de la première guerre mondiale Rodzic, mais je ne comprends toujours pas pourquoi est-ce que dans le post récédent tu parlais de la seconde... hmm

sauf faute de frappe de ma par, ou faute de lescture de la tienne je n'ai jamais parlé de la seconde...

Nicolas2b a écrit:

        shamanphenix a écrit:

        La royauté de droit divin: le roi a été choisi par dieu, il n'en descend pas.Mais la différence est minime, surtout lorsque l'on sait que les nobles se pensaient d'une autre race que les roturiers (ben oui, ils ne pouvaient pas être de la race de ces pouilleux, cf mythe du sang bleu - "qu'un sang impur abreuve nos sillons" tongue)

    Les paroles "qu'un sang impur abreuve nos sillons", ne disent pas que le peuple ( au sens historique du terme, sans condescendance ) à un sang impur, mais que d'après eux, c'est la noblesse qui est impure.

C'es ni l'un ni l'autre, la marseillaise a été chater par les régiment qui se battais sur les frontières contre les Autrichien... C'est le sang Autrichien le sang impure (le roi n'etais pas encors tombé quand  ce chant est devenu "à la mode" mais ce n'etais pas l'hymne nationnal.

Et bien à part en vendée, on a mis leurs palais à sac, on a tué la plupart des adultes et élevé leurs enfants dans les lois de la république.
Pourquoi les considéraient-ils comme pouilleux ? Déja, selon eux ils n'étaient pas de la même race. Ils devaient payer, alors que les nobles bien sûr étaient exemptés d'impots.

la Capitation tu connais ? C'est un impôt créer par Louis XIV. Tu peu me dire qui il concernai? en plus je ferais remarquer que les Noble avais une obligation de servir l'état dans l'armée pâr exemple ça s'appel l'impos du sang.

sinon pour la vVendée il y'a eu la Chouanerie en Bretagne, un truc dans le Berry (je ne sais plus le nom) dans tout l'oest de la france il y'a eu des révoltes plus ou moins importante, a une echelle moindre qu'en Vendée cependant)

@Rodzic: je ne vois pas pourquoi est-ce que tu me parles de napoléon.
Personnellement je déteste Napoléon et sa politique d'expansion autant que le système nobiliaire qui l'a précédé. Je n'apprécie pas plus un dictateur qu'un roi, en résumé.

Tu devrais lire "Napoléon" de jacque Bainville (je ne suis pas sur de l'orthographe.) qui étais a l'Académie Française. Lui non plus n'aime pas Napoléon, mais il fais remarquer que ses expention de territoire était destiner à faire respecter le blocus continental pour obtenir la paix avec l'Angleterre qu'il a toujour tenté d'obtenir. IL n'as presque jamais déclaré la Guerre de son plein grée.

MAis je parlais de Napoléon parce que celui-ci c'est surtout toujour déclarée des idée de la République, et qu'il én'etais pas dictateur, puisqu'il y avais des parlements (qui l'on d'ailleurs dérangés) .

Mais si tu veux on peut prendre Robespierre ou St just comme personnage représentatif de la république, mais ce n'est pas très flatteur.


PS : Peut être es-ce le terme Allié qui fais croire que j'ai parlé de la Secoude guerre mondial... Il n'en est rien les partisant de l'alliance en 1914 s'appelais aussi Allié... Sinon je ne vois pas

Dernière modification par Rodzic (Le 24/11/2006, à 14:57)


Vouloir à tout prix être dans le vent c'est avoir un destin de feuille morte.

Hors ligne

#57 Le 24/11/2006, à 14:57

Louis XVI with a gun

Re : Royalisme et logiciels libres...

shamanphenix a écrit :

J'ai fais ça trois ans aussi. wink
Tu vas te spécialiser dans quelle période ?

ben en fait je souhaiterais devenir spécialiste de l' histoire des transports et plus précisément de l' aviation smile

Hors ligne

#58 Le 24/11/2006, à 15:21

loutre

Re : Royalisme et logiciels libres...

badock a écrit :

mais c'est dingue ça...
d'où vous vient cet intérêt pour des périodes aussi ennuyeuses de notre histoire ?
pour moi, le moyen-âge c'est une période pendant laquelle il s'est RIEN passé mais genre RIEN, notamment a cause de l'obscurantisme religieux.

Oulala, je veux pas être méchant, mais là ça me semble irrécupérable à ce niveau là.

Etant donné que la discussion c'est à nouveau enflammée, je ne peux m'empêcher de joindre ci dessous le commantaire que j'ai fait en pv à shamanphenix.

POUR RESUMER : la monarchie me semble plus honnête et plus humaine. Quelque soit le régime, on n'échappe pas aux guerres et aux atrocités. Les concours de génocide n'avantagent ni la monarchie, ni la république : vos arguments sur ce point sont pour moi irrecevables. Seulement, la monarchie assume plus ses erreurs, car si faute il y a, elle n'est pas rejeté sur un seul homme. Il me semble que le Japon ou la Belgique se sont bien remis de l'attitude de leurs princes pendant la dernière guerre. En effet, ces derniers n'étaient pas seuls coupables, et la façon dont les familles princières se sont remises et le symbole vivant de la pérennité de n'importe quelle famille du pays, elle surmonte le traumatisme.

shamanphenix a écrit :

Ce que tu décris dans ton premier point sont tous les écarts de conduite du moins pire des systèmes.
Ce que tu décris dans ton deuxième point n'est que du pure fantasme: la république est aussi multi-séculaire, et ce n'est pas de toutes façons un critère de qualité (la dictature, la torture, le sont aussi; multi-séculaires); naturel ? Parceque la république, c'est surnaturel ? On nage en plein délire, là... Qui échappe au controle de quiconque ? Oui, sauf d'une minorité de privilégiés bien nés: les rois, princes et autres nobliaux. Qui sont d'ailleurs arrivés là parceque leurs ancêtres ont écrasés d'autres personnes, en étant démago, opportunistes lors de pugilats pas croyables (ou alors c'est de droit divin ? On sait à quel point les "nobles" ont aimé au fil de ces siècles de domination qui sont pour toi un argument faire croire qu'ils étaient d'une autre race que le bas peuple, tellement supérieure car choisie par dieu).

>Ce que tu prones, c'est retirer la liberté au peuple pour la donner à une minorité de nantis. C'est ça qu'il faut que tu admettes. Mais oui, dis comme ça, c'est quand même bien moins vendeur.

J'ai peur de ne pas avoir été clair. Quand je parlais de naturel et de multi-sécularité, je parlais du mode de transmission, et non d'un modèle constitutionnel. Il me semble qu'aux débuts de l'humanité les gens devaient d'abord se battre pour leur survie et celle de leur propre famille, de leurs enfants. C'est naturel et humainement "la norme". Je n'étais pas là pour vérifier, peut-être était-ce osé de qualifier cela de "multi-séculaire". Mais non, ce n'est pas du délire.

Ce mode de transmission est logique ! Je ne remets pas en cause, par exemple, le droit à l'héritage, ou tout simplement la transmission de la nationalité. Beaucoup de français naissent français à cause de leur filiation. "Tous les hommes naissent libres et égaux en droits" n'est donc pas une règle générale, puisque tous les hommes n'ont pas le droit à la nationalité française, et n'ont pas le droit d'hériter de M. Lagardère. Il faut donc nuancer le premier article de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen. C'est ce que précise la déclaration universelle des droits de l'homme : tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne. Et seul un état peut garantir ces droits, et cela n'est pas incompatible avec une monarchie. Edmund Burke lui-même était défenseur des droits de l'homme...


=°.°=
J'ai éprouvé l'irrésistible désir d'aller porter ma jeune existence au-delà de l'horizon, là où l'espace et le vent offrent à l'homme une dimension que je voyais comme une éternité palpable. Mes blogs au Tchad, vers Compostelle.

Hors ligne

#59 Le 24/11/2006, à 15:22

loutre

Re : Royalisme et logiciels libres...

Je suppose que tu es d'accord avec ce constat. Pourquoi donc l'étendre à un chef d'état ? Parce que l'état doit transcender les idéologies. Je crois que j'ai du déjà développer cela sur un vieux topic du forum Ubuntu. Dans notre république, le président n'est pas issu de la famille Untel de Trucmuche Bidule, mais d'une famille politique. Il réprésente une idéologie. Hitler, c'est le nazisme. Staline, c'est le communisme. Mitterand, c'est le socialisme. Chirac, c'est l'UMP. Une idéologie n'accepte pas les autres. C'est la cause première, à mon avis, du morcellement des opinions politiques en France. Il faudrait donc une entité qui les transcendent. Aujourd'hui, ce qui est sensé transcender les idéologies dans la république française, c'est quelque chose de complètement abstrait. J'entends souvent les politiciens parler de "pacte républicain", jamais aucun ne me l'a définit.

En Espagne, en Belgique et au Royaume-Uni, les monarques sont là pour unifier le pays composé de plusieurs nationalités : les catalans et les basques, les wallons et les flamands, les anglais et les écossais. Certes, cela fonctionne avec plus ou moins de réussite, mais j'ose prétendre que sans famille princière, figure charnelle du pays tout entier, cela serait bien pire. En France, la problématique est moindre (Corses, Basques, Bretons) et minoritaire. Mais je ressens le morcellement encore plus sournois et dangereux, car il est idéologique.

La royauté ne s'appuie pas sur de l'abstrait. C'est avant tout le symbole vivant de la nation. Le royalisme n'est pas une idéologie ni une utopie : il accepte les défauts de l'être humain et est conscient qu'il faut tout de même battir un monde meilleur en les prenant en compte. Comme a écrit LouisXVI a son fils : "Je recommande à mon fils, s'il avait le malheur de devenir Roi, de songer qu'il se doit tout entier au bonheur de ses Concitoyens, qu'il doit oublier toute haine et tout ressentiment, et nommément tout ce qui a rapport aux malheurs et aux chagrins que j'éprouve. Qu'il ne peut faire le bonheur des Peuples qu'en régnant suivant les Lois, mais en même temps qu'un Roi ne peut les faire respecter, et faire le bien qui est dans son cœur, qu'autant qu'il a l'autorité nécessaire, et qu'autrement, étant lié dans ses opérations et n'inspirant point de respect, il est plus nuisible qu'utile.". Je suis royaliste, parce que je suis pragmatique. Je ne crois pas qu'il y ait d'idéologie meilleure qu'une autre, il faut faire avec et s'accoutumer de l'humain, c'est tout. Le roi symbolise cela également.

Aussi, contrairement à ce que tu me reproches, je ne suis pas un défenseur des "nobliaux". Je dirais même que j'exècre profondément une bonne partie de la classe aristocratique, qui a bien su s'accoutumer des allures républicaines, d'ailleurs. Comme dit plus haut, je le répète, je ne considère pas comme un argument à la monarchie leurs siècles de pouvoir.

Malgré cela, je crois aussi qu'il faudrait que tu nuances tes propos lorsque tu déclares : "On sait à quel point les "nobles" ont aimé au fil de ces siècles de domination qui sont pour toi un argument faire croire qu'ils étaient d'une autre race que le bas peuple, tellement supérieure car choisie par dieu". Cela n'est pas la vérité exacte, c'est une caricature. La classe aristocratique est justifiée par une période particulière de l'histoire, durant laquelle il était indispensable de pouvoir être protégé par une puissance locale ; Le système vassal - suzerain garantissait l'unité de l'état, fondée sur l'honneur. Mais cela n'a plus de raisons d'être aujourd'hui. Bien sûr que je ne suis pas pour le retour de l'aristocratie. La confusion aristocratie - monarchie est un travers de l'éducation républicaine que j'ai reçue, alors qu'au fil des siècles les monarques n'ont cessé de lutter contre cette caste (avec certains excès, comme Louis XIV).

Il ne s'agit donc pas comme tu dis de "retirer la liberté au peuple pour la donner à une minorité de nantis". Je suis démocrate, mais pour la démocratie à échelle humaine.

Bon voilà je peux encore développer beaucoup mais je vais m'arrêter là, ça commence à devenir impoli smile. Dernière chose, je tiens à préciser que je ne suis pas un catho-royco-tradi. Cette étiquette est souvent collée aux royalistes suite au mouvement d'entre deux guerres de l'Action Française. Elle n'a plus vraiment lieu d'être aujourd'hui (à nuancer). J'ai même plutôt l'impression d'être "révoltionnaire" en étant royaliste, tellement la république est ancrée dans l'esprit des français. Enfin, j'ai conscience qu'il est un peu fou d'être royaliste aujourd'hui, il faudrait vraiment une grosse ruine de la république pour que la question puisse se poser en France. Je ne l'espère pas, mais bizarrement j'ai l'impression que c'est envisageable.


=°.°=
J'ai éprouvé l'irrésistible désir d'aller porter ma jeune existence au-delà de l'horizon, là où l'espace et le vent offrent à l'homme une dimension que je voyais comme une éternité palpable. Mes blogs au Tchad, vers Compostelle.

Hors ligne

#60 Le 24/11/2006, à 15:51

Louis XVI with a gun

Re : Royalisme et logiciels libres...

je souhaiterais savoir une chose : les lobbies ne peuvent en aucun cas influencer le pouvoir du roi ne me trompe -je ? En effet, si je ne m' abuse, les lobbies ont tendance à promettre des financements et font aussi du chantage sur des hommes dont leur siège politique est plus ou moins bancale .

Ainsi, si le pouvoir du roi est solide et ne peut être influencé par les lobbies .... si il y avait eu un roi lors du vote sur le dadvsi , ce ne serait pas passé je pense car il aurait, avec de la réflexion, pu mettre son véto ... non ?

Dernière modification par Louis XVI with a gun (Le 24/11/2006, à 16:00)

Hors ligne

#61 Le 24/11/2006, à 16:22

badock

Re : Royalisme et logiciels libres...

Bon, franchement c'est assez intéressant de voir des points de vue de royalistes parce que ça se trouve pas sous le sabot d'un cheval ! (Enfin, je parle pour moi, j'en ai rencontré que deux ou trois dans mon école d'ingé, ça fait quand même 21 ans sans en avoir jamais vu !)

Cela étant, je comprends pas trop vos positions pour ce qui est de la periode actuelle.
Vous voudriez que le roi (ou la reine pourquoi pas, le prochain president francais sera une femme si les francais eteignent plus souvent leur téloche, fin de digression) il ait des pouvoir ou qu'il soit juste la comme un symbole pour aider a la cohésion du pays ?

Parce que pour moi, que le roi a des pouvoirs veritable, c'est impensable. Je donne pas les codes nucleaires ou le controle de l'armee a un mec que je connais meme pas et dont je reconnais pas la legitimite, puisque personne le connait.

Et si il n'a de pouvoir que celui de representer la cohesion sociale, j'aime autant que mon pays se retrouve derriere son equipe de foot/rugby/water-polo nationale. C'est peut-etre assez basique, mais au moins ya moins de danger, et puis les joueurs changent plus souvent smile

Ah et aussi, si on met un roi en France, il va falloir le choisir laic, ca risque pas d'etre un peu complique ca ?

Donc voila, comment vous le voyez votre futur roi de france ?

Hors ligne

#62 Le 24/11/2006, à 17:04

Poleta33

Re : Royalisme et logiciels libres...

loutre a écrit :

Certes, cela fonctionne avec plus ou moins de réussite, mais j'ose prétendre que sans famille princière, figure charnelle du pays tout entier, cela serait bien pire.

c'est sur qu'en France ca unifierait tout le monde contre le roi !... rien que de savoir que la famille Chirac, Laguiller ou Britneys Spears puisse regenter a vie la France... faut pas deconner quand meme rien qu'en lisant ceci j'en rigole... moi aussi ca faisait longtemps que je n'avais pas croise un royaliste et je trouve la concentration tres forte en ce moment ici... vous vous etes fait passer le mot a l'alliance-dictature ?... c'est particulierement rigolo d'en trouver ici : dans le monde des logiciels libres (philosophie qui est a l'oppose de ces anciens temps)... peut etre pour se donner une nouvelle jeunesse ...

allez moi je dis la cicciolina reine de France, comme ca on va se poiler un peu ! (ou depoiler big_smile)

Hors ligne

#63 Le 24/11/2006, à 17:09

Poleta33

Re : Royalisme et logiciels libres...

badock a écrit :

Et si il n'a de pouvoir que celui de representer la cohesion sociale, j'aime autant que mon pays se retrouve derriere son equipe de foot/rugby/water-polo nationale. C'est peut-etre assez basique, mais au moins ya moins de danger, et puis les joueurs changent plus souvent smile

c'est con a dire mais une equipe de France a beaucoup plus de legitimite pour rassembler un pays que Alice Sappritch (si elle etait reine).. d'autant plus qu'il y a certaines valeurs dans nos equipes (surtout celle de rugby)... moi c'est les seuls moments ou j'ai chante la marseillaise : et je vois pas Michel Blanc (si il etait empereur ou roi) me faire chanter la marseillaise !...

Allez pour les royalistes si vous avez tant besoin d'un roi, je veux bien vous commander (primo on va commencer une petite collecte de la dime et de la gabelle, apres on verra suivant mes humeurs de roi...:D:D:D:D:D:D:D:D)

Hors ligne

#64 Le 24/11/2006, à 17:21

Louis XVI with a gun

Re : Royalisme et logiciels libres...

Poleta33 attention ici c' est moi le roi, tant que je serais encore dans le métier, tu ne seras que le second tongue

Hors ligne

#65 Le 24/11/2006, à 18:33

Poleta33

Re : Royalisme et logiciels libres...

Louis XVI with a gun a écrit :

Poleta33 attention ici c' est moi le roi, tant que je serais encore dans le métier, tu ne seras que le second tongue

fais gaffe ou je me renomme en "Louis XVII with a figue molle" (ou Brutus) et je fais une OPA (c'est pas parce qu'on parle de roi qu'il ne faut pas parler un peu moderne quand meme big_smile) sur ta dictature ! big_smile

Hors ligne

#67 Le 24/11/2006, à 19:50

Rodzic

Re : Royalisme et logiciels libres...

Poleta33 a écrit :

moi aussi ca faisait longtemps que je n'avais pas croise un royaliste et je trouve la concentration tres forte en ce moment ici... vous vous etes fait passer le mot a l'alliance-dictature ?... c'est particulierement rigolo d'en trouver ici : dans le monde des logiciels libres (philosophie qui est a l'oppose de ces anciens temps)... peut etre pour se donner une nouvelle jeunesse ...

allez moi je dis la cicciolina reine de France, comme ca on va se poiler un peu ! (ou depoiler big_smile)

Et bien moi qui suis royaliste je n'ai passé le mot a personne pour qu'il vienne ici roll Je ne suis pas adhérent a l'Alliance Royale, mais je suis utilisteur d'Ubuntu, J'ai juste vu le sujet avec un titre un peu atypique.

Je ne pense pas que l'utilisation des logiciel libre soit a l'opposé du principe royaliste, qui n'est d'ailleur pas forcément à envisager comme un retour a l'ancien temps.

En effet je pense que comme je l'ai dit le roi n'es pas l'homme d'un parti, n'est pas limité dans le temps pour son pouvoir (ça je ne l'avais pas dit) et donc peut faire des réforme qui font avancer le pays.

Enfin une des chose que je trouve très intéressantes dans la monarchie tel qu'elle étais faite en France, ce sont les réunion des États Généraux (qui on causé sa perte mais quand même). Les cahier de doléances permettais a chacun de s'exprimer (presque le principe d'un forum mais en plus ancien) certes nous avons des députés, mais viendraient ils nous demander nos remarque sur les réformes qui doivent être faites?


Vouloir à tout prix être dans le vent c'est avoir un destin de feuille morte.

Hors ligne

#68 Le 24/11/2006, à 20:21

cep

Re : Royalisme et logiciels libres...

Rodzic a écrit :

. . . Les cahier de doléances permettais a chacun de s'exprimer . . .

Des doléances. Le peuple en est donc réduit à la seule possibilité de se plaindre et récriminer. S'il "récrimine" c'est qu'il a beaucoup de choses à reprocher, vous ne croyez pas ? 

Quid de la représentation parlementaire ? Inutile puisque le monarque éclairé s'occupe de tout.

Pas de modération pour le monarque. smile Bien sûr que non, il est Inspiré.

Mais, au fait, vous mettez au point un prochain jeu de rôles en licence libre ou vous faites de la prospective d'un autre temps ? futurologie à reculons.

Par la même occasion vous pouvez me citer un véritable régime monarchique en Europe ? Et, par la même occasion, le budget de fonctionnement alloué à quelques familles royales par les différents gouvernements qui les "régentent" ?

Hors ligne

#69 Le 24/11/2006, à 20:41

compte supprimé

Re : Royalisme et logiciels libres...

Juste une chose shamanphenix : Vouloir le retour de la royauté ne signifie pas néccessairement vouloir le retour de la noblesse. Et la nuance est de taille.

#70 Le 24/11/2006, à 20:59

Rodzic

Re : Royalisme et logiciels libres...

cep a écrit :

Pas de modération pour le monarque. smile Bien sûr que non, il est Inspiré.

1/ Tu as entendu parler des parlement régionaux ou pas?
2/ Tu n'as peas entendu parler de ministre dont le roi s'entourait ? (je ne sais pas moi genre Colbert, Richelieu, Sully ( encor un pb d'orthographe je crois...))


Vouloir à tout prix être dans le vent c'est avoir un destin de feuille morte.

Hors ligne

#71 Le 24/11/2006, à 21:11

cep

Re : Royalisme et logiciels libres...

Parlements régionaux ? quels pouvoirs ? quel rôle ? pyramide ?

Un ministre. Responsable devant qui ? Le rôle de Colbert, Richelieu, Sully ? Si tu veux entrer dans l'Histoire en détail, pas de problème, on peut y aller avec plaisir.

Mais dans ce cas, pas d'approximations, et puisque tu parles d'orthographe, on soigne aussi l'orthographe.

Donc, si tu veux détailler le rôle des ministres de Louis XIV, je suis à ton écoute. Mais bien sûr, ce sera en faisant des comparaisons avec les ministres de la V ème république.

Par la même occasion tu pourrais aussi comparer les pouvoirs et responsabilités de Blair par rapport  à Richelieu, Mazarin ou même, pourquoi pas, les "ministres" (fils ou Perier ou Guizot) de Louis Philippe.

Hors ligne

#72 Le 24/11/2006, à 21:57

Rodzic

Re : Royalisme et logiciels libres...

D'abord désolé pour l'orthographe j'y ai toujours été nul jusqu'à ce qu'on détecte une dyslexie chez moi (mais a 22 ans c'est tard)...

Le parlement vote les contribution fiscal, promulgue les lois (il peut les refuser dans ce cas le roi peut se déplacer pour l'imposer dans le parlement, mais celui-ci peu la refuser dans la théorie, dans la pratique ça n'as pas été fais a ma connaissance)
Il peut promulguer des lois mais je ne me rappel plus il y'a des limites...

Pour les ministre, je dirais qu'ils on plutot un pouvoir de conseil, mais ils étaient assez écouté il me semble si on regarde la politique du XVIeme au XVIIIeme siècle.


Vouloir à tout prix être dans le vent c'est avoir un destin de feuille morte.

Hors ligne

#73 Le 24/11/2006, à 22:34

reeth

Re : Royalisme et logiciels libres...

[troll]
Le royalisme est à la société ce que Windows est à l'informatique
[/troll]

C'est dingue cette passion pour le royalisme des étudiants d'histoire...
Sinon c'est sur c'est sympa l'histoire des transports (et peut-être moins dangereux tongue)

Hors ligne

#74 Le 24/11/2006, à 22:57

cep

Re : Royalisme et logiciels libres...

Non, aucun problème pour l'orthographe, c'était uniquement parce que tu l'avais mis sur le tapis avant.

Je te laisse donc comparer le rôle de ce parlement monarchique (chambre d'enrégistrement ?) avec ce que prévoit la constitution de 58 et les différentes modifications intervenues depuis (y compris avec l'augmentation des prérogatives de l'Union Européenne).

VOir un bref résumé sur le cite du COnseil Constitutionnel :

http://www.conseil-constitutionnel.fr/dossier/quarante/q08.htm

et aussi : http://www.conseil-constitutionnel.fr/dossier/quarante/notes/parlpuis.htm

On pourrait aussi présumer des futures évolutions vers encore plus de démocratie, ( participative disent certains ), et qui est à l'opposé de ce que vous recherchez dans un régime monarchique, même en le teintant de régionalisme. En ce qui me concerne, j'ai du mal à mélanger régionalisme et pouvoir du monarque de droit divin, donc par essence centralisé. À moins de résumer régionalisme à des sortes d'oreilles avancées, excentrées. Dans ce cas on pourrait aussi se passer de ces chambres régionales et les remplacer par des instituts de sondage. Tu ne crois pas ?

Pour les ministres, tu le dis toi-même, ce sont des sortes de conseillers. Et bien les conseillers existent dans la république aussi. De même les fonctionnaires. Mais sont-ils responsables devant le peuple, ces experts et ses fonctionnaires ? non puisqu'ils ne sont pas élus.

On ne peut pas non plus baser le gouvernement d'un état du 21 èm siècle sur ce qui se faisait au XVI et XVIII siècle, et qui même pour cette époque était dépassé puisque cela a été condamné par leurs contemporains et par l'histoire.

Donc au diable une certaine nostalgie, autant vivre avec son temps, ou plus exactement chercher à aller vers plus de progrès, plus de démocratie et plus d'élections. Même si les questions posées aux électeurs sont de plus en plus complexes, et demandent de plus en plus d'effort de leur part et de connaissances.

Maintenant, si tu me dis que la royauté peut être un frein à la démagogie, là je serais peut être plus attentif. Mais tout de même pas jusqu'au trône.

Cordialement.
cep

Dernière modification par cep (Le 24/11/2006, à 22:59)

Hors ligne

#75 Le 25/11/2006, à 00:49

Rodzic

Re : Royalisme et logiciels libres...

Je dirais que tu as raison, mais que je n'abandonne pas l'idée royaliste.
Sur le papier la démocratie est bonne en effet, dans le système monarchique elle existe pour moi au niveau local. Cependant pour gouverner un pays il faut souvent prendre des décisions qui ne plaisent pas au peuple.

Par exemple les retraites :

Les gens, et je les comprend souhaitent avoir une retraite lors qu'ils auront passé l'âge de travailler.

On leur dit ok mais il faudra travailler plus longtemps.

Il virent par la voie démocratique le gouvernement qui leur dit sa parce qu'il ne veulent pas travailler plus longtemps, et élisent le gouvernement d'opposition qui leur promet qu'il travaillerons le même temps voire moins et auront une retraite (quite à dire que c'est impossible une fois en place)

Je prend la retraite comme un exemple, je n'ai pas trop suivit ce débat, je ne sais pas trop comment ça c'est passé, mais c'est un exemple. On élit toujours ceux qui nous promettent le plus. roll

Attention je ne dit pas que les français sont des crétin, loin de là... Mais a mon avis les médias, ou ce qui est véhiculé par eux détruit la démocratie. Mais en soit les médiat ne sont mpas mauvais non plus parce qu'il permettent d'informer... Dans ce cas pour moi il faudrais quelqu'un qui puisse prendre une décision sans risquer de se faire virer au prochaine élections... Pourquoi pas un roi ?


Vouloir à tout prix être dans le vent c'est avoir un destin de feuille morte.

Hors ligne

Haut de page ↑