Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

DVD, clés USB et t-shirts Ubuntu-fr disponibles sur la boutique En Vente Libre

Si vous avez des soucis pour rester connecté, déconnectez-vous puis reconnectez-vous depuis ce lien en cochant la case
Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites.

À propos de l'équipe du forum.

#76 Le 30/11/2006, à 12:32

Bastes

Re : Les stratégies d'accroche Linux

Oui, c'est un peu l'idée originelle ^^


"'Tell me,' said Moist, 'have you ever heard of something called the Smoking Gnu?'"

Terry Pratchett, Going Postal

Hors ligne

#77 Le 30/11/2006, à 15:52

Le Psykopat

Re : Les stratégies d'accroche Linux

Il me semque pour le ntfs il y avait 2 soucis.
1) c'est un format propriétaire, donc écrire dessus par default ça donne une bonne occasion  de proces pour qui vous savez
2)Les softs ( les quelques que j'ai vu ) qui écrivent sur le nfts sont pas encore passé en version 1 ( encore en beta 0.qqch ) donc je trouve ça tendu de leur faire 100% confiance pour nos précieuses données.

Meme apple ne s'est pas risqué dans l'écriture du ntfs. J'utilise aussi une partoch fat32 d'échange.

C'est pas mon genre de mettre des freins normalement mais c'est pour etre sur qu'on va pas se casser la gu****.

Et puis apres tout je m'inquiete peut etre pour rien


-Je veux de la STABILITE et LIBERTE
-T'a qu'a aller sur FreeBSD
-Na c'est trop compliqué
-Alors me fait pas ch......!!!!

Hors ligne

#78 Le 30/11/2006, à 17:26

mithrandir79

Re : Les stratégies d'accroche Linux

Il y a peut-être un espoir d'ouverture du code NTFS par M$, avec les exigences européennes en terme d'interopérabilité des logiciels. (c'est quand même beau de rêver)
Mais c'est peut-être par là qu'il faut aller, déposer un recours à la court européenne pour abus de position dominante et non-interopérabilité des partitions NTFS.

C'est juste une suggestion, pour une fois que l'europe va dans le bon sens...

Dernière modification par mithrandir79 (Le 30/11/2006, à 17:27)

Hors ligne

#79 Le 30/11/2006, à 17:50

Nizarus

Re : Les stratégies d'accroche Linux

J'ai rattrapé cette file de discussion un peut tard mais je partage totalement les idées de naholyr.
Je suis un ancien utilisateur de Madrake (Mandriva) depuis quelques années et j'ai décidé de les quitter pour deux raisons :
- Le faite qu'ils ont changés de stratégie pour sortir une version par ans, ce qui me semble beaucoup car en une année il peut y avoir plusieurs évolutions des logiciels que j'utilise fréquemment et au moins deux version de Gnome.
- Le fait qu'ils ont virés Gael Duval le créateur de Mandrake.
Là je suis à un mois d'"ubuntièsime" et ce qui me manque par rapport à Mandriva je le résume en ces points :
* en premier lieu le drakconf pour configurer tout le système (pas uniquement l'installation des paquets ce que synaptic le fait correctement). Je pense à un draksync à là configuration d'un montages NFS sur un serveurs réseaux en quelques click, etc
* l'organisation du menu ubuntu laisse à désirer !! celui de mandriva est plus organisé en topic-->sous topic --> (programme ou sous sous topic) etc..

Hors ligne

#80 Le 30/11/2006, à 21:52

Le Psykopat

Re : Les stratégies d'accroche Linux

Niveau boot:
-Installer GFX grub par default
-Retaper grub pour qu'il laisse la main au Loader suivant si une erreur ( GRUB error 17 ça me les casse et je me peut même plus aller sur Windows )


-Je veux de la STABILITE et LIBERTE
-T'a qu'a aller sur FreeBSD
-Na c'est trop compliqué
-Alors me fait pas ch......!!!!

Hors ligne

#81 Le 01/01/2007, à 22:52

volubilis

Re : Les stratégies d'accroche Linux

Bonne année à tout les linuxiens de la planete Terre !
j'ai appris linux avec les forums ( surtout celui là !) mais il reste un paradoxe bizarre...
quand mon pc plante sous w..., quand j'ai un prob, je n'ai pas grand recours : le fichier d'aide est d'une nullité affligeante sad , les fofos sont proches du néant
Quand j'ai un souci sous linux, il y a une foule de gens, qui parfois parlent bizarrement wink tongue, qui se proposent fissa pour m'aider.
Pourtant w... est réputé plus accessible... bizarre non ?
Quand on voit que plein de gens ne savent meme pas qu'ils peuvent changer la page d'accueil de leur navigateur internet, et s'en tiennent sagement à la page par défaut de leur fai... quelle misère !
C'est un autre langage, et les gens ont toujours peur de la compatibilité... celui qui n'a jamais envoyé en pièce jointe un .odt à un w... user me jettera la première pierre.
Cependant, à mon très modeste niveau, il me semble que la meilleure pub pour ubuntu, c'est encore l'install en double boot partout où l'on peut, en laissant la priorité windows : ne forçons pas la main roll ...
Il m'arrive souvent de dépanner des pc sous w... à chaque fois je propose la manip. bien souvent, les gens voient que ça marche ( vive le live cd !) et acceptent. tot ou tard ils vont voir ...
Il y a encore des gens pour croire que linux est la copie de w..., voire copie pirate roll, et utilisent donc une version illégale de la mouise à grobill.. lol

2007 sera l'année linux

Volubilis

Dernière modification par volubilis (Le 01/01/2007, à 22:56)

Hors ligne

#82 Le 01/01/2007, à 23:29

Barbatruk_tho

Re : Les stratégies d'accroche Linux

Bonne année !

C'est vrai pour les supports Windows/Linux, on progresse beaucoup plus vite grâce au second, et dans un tout autre "bain"... Mais bon, faut aimer ce côté "hand to hand" artisanal, qui éveille souvent la méfiance de consommateurs habitués à payer avant même d'entamer le moindre dialogue. Sans compter que les Français aiment quand même bien râler, et c'est dur de râler contre des gens qui vous aident pour l'amour de l'art...

En tout cas, je suis retourné passé quelques jours dans ma famille pour les fêtes, et j'ai eu droit aux sempiternelles complaintes au sujet du petit XP que j'avais installé il y a cinq mois, devenu à présent complètement obèse et poussif. Du coup, j'ai proposé un dual boot, en gardant XP donc au cas où (un de mes petits frères joue beaucoup et mon père se sert de Word à des fins professionnelles).

Mais après avoir installé Warcraft III, Tux Racer, Planetshift, SuperTux, Dofus et consorts sous Ubuntu, où ils tournent tous à merveille, pour mon frère, et après avoir expliqué à mon père comment créer des fichiers .doc avec Open Office, autant dire que Ubuntu a sérieusement pris le vent en poupe.

Grâce à cette petite op', Ubuntu peut donc se targuer de quatre nouveaux utilisateurs ("un petit pas pour l'homme, etc...").

Je devrais revenir dans quelques mois, on verra comment ça s'est passé...

Dernière modification par Barbatruk_tho (Le 01/01/2007, à 23:30)

Hors ligne

#83 Le 02/01/2007, à 09:06

Bastes

Re : Les stratégies d'accroche Linux

Bonne année à tous.

Toujours dans les stratégies familiales, ça faisait plus de 2 mois que le pc familial était en panne chez mes parents (windows tout mort) et pas moyen pour moi de me déplacer avant beaucoup de temps ; plutôt que d'inciter mon frère (présent sur les lieux mais pas aussi versé dans la bidouille informatique que moi) à réinstaller une n° version pirate de windows (et risquer que le vieux petit duron 1GHz devienne over-poussif ; sans oublier que voler l'entreprise-dont-je-préfère-taire-le-nom- -pour-éviter-d'y-ajouter-en-tout-innocence-un-$ c'est maaaaal) je lui parle d'Ubuntu qui tourne déjà très bien chez moi etc.

Résultat, la petite bêbête qui commençait à fatiguer avec une win2k ronronne comme un chaton sous Dapper, et elle fait tout ce qu'on attend d'elle (traitement de texte / tableur / édition-rangement-impression de photos / navigation-communication internet). On ne s'est même pas foulés à installer un dodoze en dual-boot. Ca fera les pieds à l'aut' grand neuneu.


"'Tell me,' said Moist, 'have you ever heard of something called the Smoking Gnu?'"

Terry Pratchett, Going Postal

Hors ligne

#84 Le 02/01/2007, à 13:34

volubilis

Re : Les stratégies d'accroche Linux

cool:cool::cool:
voili voila la grand force de ubuntu.
bravo les mecs.

juste pour rigoler : à la maison il y 3 pc  : le mien, breezy, celui des enfants,  dapper, et celui de ma femme, sous w... rien à faire pour installer autre chose dessus... réfractaire, méfiante... je sais pas comment faire... help ! lol
mais la meilleure voie du développement de ubuntu, c'est bien la contagion familiale, l'install chez les potes qui ralent après w...

conclusion : ayons toujours un cd de la dernière version de ubuntu à portée de main ( en voilà un cadeau sympa, original, et qui coute pas cher ! tongue

Volubilis

http://volubilis.cavale.free.fr/spip/

Hors ligne

#85 Le 02/01/2007, à 16:38

Bastes

Re : Les stratégies d'accroche Linux

Enfin, avoir toujours un CD de la dernière LTS hein...

... D'autant que ceux-là, tu peux les commander sans frais, et les distribuer avec un package qui fait pas "je l'ai gravé moi-même".


"'Tell me,' said Moist, 'have you ever heard of something called the Smoking Gnu?'"

Terry Pratchett, Going Postal

Hors ligne

#86 Le 02/01/2007, à 22:01

volubilis

Re : Les stratégies d'accroche Linux

salut,
je vais passer pour le dernier des abrutis roll, mais "la dernière LTS".... sékoa ?
Je vais changer de pays, changer de nom,  tongue
merci de m'éclairer .


Volubilis
http://volubilis.cavale.free.fr/spip/

Hors ligne

#87 Le 03/01/2007, à 07:05

Bastes

Re : Les stratégies d'accroche Linux

@volubilis : C'est pas une habitude chez moi mais je vais faire exception : lis la doc.


"'Tell me,' said Moist, 'have you ever heard of something called the Smoking Gnu?'"

Terry Pratchett, Going Postal

Hors ligne

#88 Le 03/01/2007, à 09:44

Poleta33

Re : Les stratégies d'accroche Linux

@volubilis : LTS : Long Term Support (pour une fois que je peux renseigner quelqu'un !) : supportee 3 ans me semble-t-il... et la seule version LTS que l'on ait sous ubuntu est la Dapper Drake...

voili voilou...

Hors ligne

#89 Le 03/01/2007, à 09:52

kwakpiper

Re : Les stratégies d'accroche Linux

Le double boot.

Pour mon mariage, un de mes amis s'occupait de la musique avec son laptop sous Ubuntu.

Tous les gens (où presque) qui faisaient la sourde oreille depuis des mois quand on parlait de Linux ont été très favorablement impressionés.

Depuis quatre demandes d'install en double boot.


Tout ce qui, en arrivant, entraîne l'arrivée d'une chose, provoquera l'arrivée d'autre chose.
Tout ce qui, en arrivant, entraîne que ça arrive de nouveau, arrivera de nouveau.

Enfin, pas nécéssairement dans l'ordre chronologique.

Hors ligne

#90 Le 04/01/2007, à 00:02

volubilis

Re : Les stratégies d'accroche Linux

Bastes a écrit :

@volubilis : C'est pas une habitude chez moi mais je vais faire exception : lis la doc.

ok ! Merci ... bon je vais relire la doc.. roll

bonne nuit à tous.

Volubilis

http://volubilis.cavale.free.fr/spip/

Hors ligne

#91 Le 04/01/2007, à 00:51

linoleum klaxon

Re : Les stratégies d'accroche Linux

Le problème n°1, c'est l'installation.
Depuis que la Dapper est sortie je l'ai installée en double boot à 7 personnes. A l'usage et après quelques semaines d'adaptation toutes ces personnes utilisent quasi exclusivement Ubuntu ---> donc bon produit. Ce qui est intéressant c'est qu'aucune n'a souhaité revenir sur w$...

La solution : vendre des PC pré-installés. Et surtout ne pas jouer sur l'image "Linux pas cher" mais au contraire en profiter pour vendre du bon matos qui tourne bien, style "0 défaut",  avec un système de restauration style IBM, le tout vendu en super market.

Mais quelle est l'utilité d'amener un maximunm de gens très rapidement à Ubuntu ???

Barbatruk , tu dis:

Comment Ubuntu (et seulement Ubuntu, svp) pourrait-il attirer de nouveaux utilisateurs?

Puis plus loin tu argumentes comme ceci :

Linux peine à percer parce qu'il attire peu, pour des raisons multiples sur lesquelles il est inutile de revenir.

1. Pour attirer, Linux devrait permettre une plus grand compatibilité générale, notamment matérielle, ce qui implique que les constructeurs et les développeurs s'intéressent au marché Linux.

2. Pour les constructeurs et les développeurs s'intéressent au marché Linux, il faut qu'il soit "rentable", autrement dit qu'il soit assez nombreux.

3. Pour être nombreux, Linux doit attirer.

4. Retourner à 1.

Tu ne parles que de Linux ...
J'avoue que j'ai du mal à suivre ?  Je ne sais pas quels buts personnels tu poursuis (ils sont très certainement louables) mais je ne comprends pas l'idée de ne souhaiter promouvoir que Ubuntu. L'important c'est linux et surtout le libre non ?

Dernière modification par linoleum klaxon (Le 04/01/2007, à 00:53)


-Écoute, on t'connaît pas, mais laisse nous t'dire que tu t'prépares des nuits blanches... des migraines... des "nervous breakdown", comme on dit de nos jours.
Paul Volfoni

Hors ligne

#92 Le 04/01/2007, à 17:44

Barbatruk_tho

Re : Les stratégies d'accroche Linux

Oui, c'est vrai que mes doigts s'emmèlent de l'un à l'autre, désolé.

Mais ça n'a pas grande importance : en réalité si je ne veux parler que d'Ubuntu c'est parce que c'est le seul et unique Linux que je connais (donc dans ma tête, Linux = Ubuntu). C'est aussi le seul a avoir véritablement retenu mon attention quand j'ai commencé à me renseigner sur Linux.
D'où le fait que je ne parle que d'Ubuntu (puisque le reste, malheureusement, je ne connais pas, à part de nom).

Enfin, d'après ce que j'ai pu lire (notamment ici) et entendre, Ubuntu est de loin la distrib la plus accessible pour ceux qui, comme moi, viennent de Windows. Pour infos, quand je m'étais renseigné, on m'avait parlé de trois distributions : Ubuntu, Mandriva, Kaella.

Mandriva avait l'air bien mais en version payante, ça requiert un peu plus de réflexion que les autres. Sans compter qu'elle a une réputation de distribution blindée très lourde (pas mon affaire)... Les six CD d'install ont fini de me faire fuir en courant.

Ensuite, Kaella. Apparemment c'est la grande rivale d'Ubuntu dans les classements (notamment un dans je ne sais plus quel magazine d'info l'été dernier), en termes de simplicité d'installation/utilisation.

Kaella aurait pu m'intéresser bien sûr (d'ailleurs je crois même avoir un cd d'install qui traîne dans mes tiroirs), s'il n'y avait pas eu, en face, Ubuntu, avec ce mélange de beauté sur la forme et sur le fond (d'où le potentiel "marketing" de cette distribution, même si je trouve le mot assez dégoûtant). Et c'est vrai qu'en une seule install, on est vite séduit.
S'il n'y avait ce satané problème des jeux à 99% chez Windows, je pense que la conjoncture serait vraiment différente. Mais qui vivra verra!.

NB : pour ta remarque sur ma promotion du libre, j'avoue que je suis plutôt d'accord sur l'idée générale, mais pour être plus précis, disons qu'il y a un moment où il faut bien choisir quelque-chose. C'est vrai que le libre a de nombreux avantages, mais il a également quelques faiblesses, dont l'une des plus graves est -à mon humble avis- la dispersion des forces (les fameux "forks").
Le monde des softs proprios a résolu ce problème facilement avec la "guerre économique", en essayant de réunir les personnes les plus créatives, les plus âpres au travail grâce à de l'argent, mais le libre n'a bien sûr pas la possibilité de recourir à ce type de mercenariat. En contrepartie, on a effectivement une certaine diversité et une absence de contrainte, mais bon, ça reste quand même un point faible.

[Edit] Pour l'utilité d'amener des gens à Ubuntu :
--- L'idée n'est pas d'amener "un maximum" de gens à Ubuntu, mais d'essayer d'ouvrir un peu plus la proportion des utilisateurs (actuellement, 0,76 % des internautes... On est loin de risquer le monopole ;D), dans le but d'obtenir certaines choses qui manquent à Ubuntu (et... Linux en général). Essentiellement un intérêt économique (en termes plus concrets : drivers) de la part des constructeurs et des développeurs.

A plus long terme, on pourrait également penser que la notion même d'"Ubuntu" induit la nécessité de se répandre, un minimum).

Dernière modification par Barbatruk_tho (Le 04/01/2007, à 17:57)

Hors ligne

#93 Le 04/01/2007, à 18:59

lawl

Re : Les stratégies d'accroche Linux

ont l'une des plus graves est -à mon humble avis- la dispersion des forces

La tu a tout faux au contraire c'est ca force.

Le monde des softs proprios a résolu ce problème facilement avec la "guerre économique", en essayant de réunir les personnes les plus créatives, les plus âpres au travail grâce à de l'argent,

Les LL le font par sélection naturelle dut à la dispersion des forces et la loi du plus doué !

#94 Le 04/01/2007, à 19:13

Barbatruk_tho

Re : Les stratégies d'accroche Linux

Lawl, lis avec tes deux yeux, ça t'éviteras d'écrire des âneries, merci...

Hors ligne

#95 Le 05/01/2007, à 01:12

linoleum klaxon

Re : Les stratégies d'accroche Linux

Barbatruk_tho j'ai suivi ton lien, si tu fais partie de l'équipe qui a décidé de vendre des PC pré-équipé d'Ubuntu, je crois que c'est exactement ce qu'il faut faire pour populariser Ubuntu et je vous souhaite tous mes voeux de réussite à l'aube de cette nouvelle année.
Ceci dit je suis d'accord avec lawl, je crois que l'argent n'est pas le ciment "des personnes les plus créatives, les plus âpres au travail", je suis sûr que la créativité est du côté de Linux... Quant à la dispersion des forces, on pourrait faire une analogie avec le mode de reproduction du vivant :
-d''un côté on sélectionne (selon les critères et les connaissances du moment) le "meilleur" qu'on reproduit et développe en quelques exemplaires qu'on amène à maturité (style mammifères) de l'autre on sème à tous vents en grande quantité, en espérant que le mieux adapté survivra (style poissons).
Quelle est la meilleure méthode ??? roll


-Écoute, on t'connaît pas, mais laisse nous t'dire que tu t'prépares des nuits blanches... des migraines... des "nervous breakdown", comme on dit de nos jours.
Paul Volfoni

Hors ligne

#96 Le 05/01/2007, à 02:46

Barbatruk_tho

Re : Les stratégies d'accroche Linux

Non, je ne fais pas partie de l'équipe (déjà que le temps passe trop vite xO), mais j'ai pensé qu'un peu de pub ne leur ferait pas de mal (pour une fois qu'une de mes signatures peut servir à quelque chose d'intelligent)...

L'ennui c'est que Lawl, emporté sans doute par quelque mauvais réflexe, a lu mon post en diagonale et s'est contenté de réagir en fonction de certains mots qu'il avait lu, sans chercher à comprendre ce que je voulais dire. Réaction courante qui a le don de m'agacer je l'avoue (désolé), en particulier quand elle elle entremêlée de répliques aussi mesquines que mal orthographiées. Je ne vois pas comment on peut soutenir que la "dispersion des forces" est une "force"... Lawl aurait pu prendre au moins la peine de reformuler logiquement les notions, à défaut d'argumenter, ce qui lui aurait sans doute permis de comprendre que j'avais dit exactement ce qu'il tente maladroitement d'exprimer quelques lignes plus bas. Passons...

Donc, bien évidemment que non, le fait de payer des gens pour élaborer des produits ne rendra ni ces gens ni ce qu'ils feront meilleur. Mais bon pendant qu'ils travaillent ils ne font pas autre chose, ce pourquoi on les paient ; je te passe la suite, le jeu des salaires permet de jouer sur le lien contrainte/récompense, de tabler sur des délais, etc. C'est le monde du propriétaire.

Dans le cadre du libre, on est dans une autre optique, plus collective sans doute (quoique...), mais aussi dénuée de tous les liens qui permettent à un commanditaire de contraindre ses exécutants. Une force, certes, mais aussi la place nette à tous les problèmes qu'on peut légitimement rencontrer dans ce cas : crises d'égo ou d'écoles (d'ou scissions, d'où forks, d'où dispersion des forces), étirement des délais au délà de la limite de viabilité du projet entier, etc. A long terme ça amène une indéniable richesse, mais force est de constater que ça ne tient pas la route en termes d'efficacité. D'où le caractère minoritaire des distributions Linux, et des logiciels libres qui n'ont pas bénéficié de l'appui de la sphère entreprise ou étatique (à l'inverse donc d'OpenOffice, ou de Mandriva, voire Suse, qui tentent de mettre un pied dans l'administration publique, ce qui est à mon avis la meilleure de porte vers le fameux "plus grand public").

Pour répondre à ta question, je pense donc qu'il est nécessaire d'admettre que le propriétaire et le libre sont deux systèmes distincts qui se complètent. Penser que l'un anéantira l'autre, c'est un peu, ou bien naïf, ou bien extrémiste (et puis est-ce souhaitable? Il y aura toujours des Geeks pour continuer à créer des trucs "à côté"; tandis que le monde du proprio nourrit aussi pas mal de monde, faut pas l'oublier. Il n'y a pas que des grosses boites impérialistes).
En d'autres termes, peut-être que le propriétaire représente la face légaliste, sécuritaire et prosaïque de l'informatique (lourde, pénible mais incontournable, matéraliste), et le libre sa face ouverte, utopique et rêveuse (légère, "libre", mais plutôt hermétique)... Enfin un truc dans ce goût là : l'idée est que l'un ne va pas sans l'autre.

Enfin, dans un cadre idéal. Parce que si aujourd'hui le libre ne cesse de se définir par opposition au propriétaire, ce dernier se contente d'exister du simple fait de sa sur-représentation.

Le problème, si on doit en pointer un, c'est sans doute que notre société de "surconsommation" (en France en tout cas, là où je vis) ayant tendance à survaloriser systématiquement l'acte d'achat, le crédit et la possession d'objets plus ou moins utiles, la plupart des gens en arrivent à ignorer totalement jusqu'à l'existence du libre.
A l'heure actuelle, on a donc un grave déséquilibre sur le marché informatique entre le proprio et le libre.

Par conséquent, sans forcément désirer se mesurer à ses rivaux payants, on peut penser que le libre (au sens large) aurait sans doute intérêt à percer davantage auprès des gens qui seraient intéressés par ses avantages (et il y en beaucoup). D'où ce thread (mais bon, c'est de la parlotte, hein, je crois que t'avais compris;)).

Dernière modification par Barbatruk_tho (Le 05/01/2007, à 02:57)

Hors ligne

#97 Le 16/04/2007, à 21:03

zb1000

Re : Les stratégies d'accroche Linux

hello

je vais juste parler de mon experience perso et recente :

jusqu'a environ un mois ou deux, je n'avais utilisé au debut que des ataris (trop trop la classe, des jeux en 3d qui tenaient sur 4 disquettes...) avec 16 Mo de ram puis des pc windows de plus en plus puissants, avec en tout dernier windows XP sp2. Je preferai win98 sp mais Xp etait plus simple sur les install de matos externe, alors je m'y suis fait.

Ayant marre de galerer, des instabilites regulieres, des problemes de securite, des logiciels hors de prix, je me suis dis, tiens pk pas passer sous linux.... Hop, je surfe et là, la galere pour choisir la distribution, il y en a tellement...

Finalement je choisis ubuntu, grave un live CD, le lance et la miracle, c'est beau, ça marche bien, je peux aller sur internet, j'ai du son, les menus sont bien organisés, qq logiciels plutot pas mal. Donc je lance l'install, tres simple et tres facile, excellent pour les non avertis comme moi, habitués a windows.

Meme chose, c'est beau, ça marche bien, etc.....

Puis quelques surprises desagreables :

- je veux lire une video, arrrgl, totem y arrive pas!! Alors je me dis, installons vlc, je l'avais sous XP et c'est pas degeu. Donc je passe par synaptic, car on m'avait dit qu'il fallait passer par là pour installer un logiciel, je cherche et trouve vlc, et tente  de l'installer, puis lance la video ; retotem qui veut pas!!! Aaaargh!!! En fait il fallait passser par l'option Ajout/enlever. Ce n'est pas tres pratique : il faut aller regarder ds ajout/enlever voir si le logiciel est là et si il n'y est pas, aller dans synaptic. Je trouve ça redondant et surprenant, limite perte de temps. Mais finalement ça marche!! Meme manoeuvre pour java.

- la galere pour detecter mon appareil photo et recuperer les photos, j'ai du ecumer les forums avant de trouver une solution qui ne marche qu'avec un seul logiciel, d'autant que la mise a jour d'un logiciel (je ne sais plus quoi) bloquait tout ça et qu'il fallait l'annuler, pas top pour l'utilisateur lambda.... je trouve ça assez decevant et frustrant. Enfin bon le logiciel fonctionne tres bien et je n'ai plus de problemes.

- je veux graver un cd audio, et là, impossible, format mp3 non reconnu....j'ai cru comprendre que c'etait un probleme de licence qui faisait que ce n'etait pas installé d'office, mais peut etre me trompé-je.

- finalement, j'ai quand meme un truc qui finit par tenir la route et là je me dis, je me ferais bien un jeu, genre nexuiz, qui tournait tres bien sous XP. Et là, misere, comme ça ramait.... Innocement je me dis ce n'est pas tres grave, mon pc doit etre un peu "fatigué" avec tout ce que je lui fait faire en meme temps. Je quitte tout et relance le jeu, pareil, tellement lent que c'est impossible de jouer....

- Je laisse tomber pour le moment et veux me connecter à mon compte google docs, et là ça rame a mort, j'essaye des astruces trouvées sur des forums et ça ne change rien de rien...., alors que la majorite des applications internet tournent bien.

- jai toujours envie de jouer, je me dis, et si il existait des jeux que je connais sous windows qui tournerait sous linux, genre SOF2. je trouve SOF1, quake 3,etc. Je veux les installer et là, le mode d'emploi fourni avec, ben ça ne marche pas!!! D'autant qu'il faut passer par le terminal, pas top pour l'utilisateur debutant, monter des disques et tout....

- je reessaye nexuiz, pareil, ça rampe, je cherche, et voila je trouve : pas de drivers installes pour ma carte nvidia! je flane sur les forums, trouve des trucs et finalement installe un packet. Au reboot, plantage total du serveur X si j'ai bonne memoire, impossible d'avoir autre chose qu'un terminal!!!! Impossible d'arriver a quoi que ce soit, malgre les conseils d'un linuxien et informaticien de longue date, obligé de tout reinstaller

- apres la reinstall, je ne trouve pas les anciennes partitions, il faut les monter!!! pff galere....


Quelques point positifs quand meme :

- l'interface de gnome est sympa, la barre de menu et celle des taches separees, j'aime bien, on peut y mettre ce qu'on veut, sympa aussi.

- meme si c'est deroutant, les fonction ajout/enlever et synaptic sont tres pratiques, ça evite de fastidieuses recherches sur internet, par contre, trop peu de traductions en français



bref a mon sens, ubuntu (les autres distrib linux, je ne connais pas assez pour dire) n'est pas encore pret a devenir tout public, trop de choses trop compliquées, pas assez de support du hardware.


Quant à la philosophie de la chose, et je sais que c'est vaste, chacun y voit un peu ce qu'il souhaite voir, je ne crois pas que pour l'utilisateur moyen ce soit le critere majoritaire.

Dernière modification par zb1000 (Le 16/04/2007, à 21:07)

Hors ligne

#98 Le 16/04/2007, à 21:09

glooze

Re : Les stratégies d'accroche Linux

Alors tes deux problèmes, c'est pas très compliqué, le premier pour le résoudre faut installer les codecs qui vojnt bien (les paquets gstreamer dans synaptic) et pour le deuxième, il faut surement installer le pilote propriétaire de ta carte sans quoi tu n'as pas d'accélération 3D.

Sinon, pour ton histoire de ajouter/enlever des programmes avant d'aller dans synaptic, je te dis ... euh ... ben non. Il a rouvert avec totem parce que c'est le programme associé. Un clic droit, ouvrir avec, et hop.

Bref, si, c'est prêt pour le grand public. c'est le grand public qui n'est pas prêt (personne n'essaie de lire des tutos qui sont en plus tous mis au meme endroit).

Enfin ca viendra smile

Hors ligne

#99 Le 17/04/2007, à 14:29

zb1000

Re : Les stratégies d'accroche Linux

je ne crois que ce soit au public de s'adapter, mais au systeme, ce serait comme de faire des chaises tres inconfortables et de dire que c'est au public de s'adapter..... ca ne risque pas vraiment d'accrocher.

Oui mes problemes je les ai resolu tout seuls, mais si mon pere veut mettre ubuntu sur son PC de travail, ben ça va pas l'amuser longtemps de devoir lire des tutos, qui sont souvent pas mal du tout, mais d'autres carrement incomprehensibles...

Hors ligne

#100 Le 17/04/2007, à 15:08

loloemr

Re : Les stratégies d'accroche Linux

J'ai pas tout lu mais je voulais juste suggérer un truc que je n'ai jamais utilisé :

à la fin de l'install de windows, tu as un truc en flash ou dans le style pour découvrir ton nouvel OS de la mort qui tue. Je pense qu'un petite présentation des possibilités avec une petite voix sympas, inclue dans le live cd pourrait s'avérer bien utile. Avec une petite démo de firefox, de openoffice, de evolution. Pris sur des tutoriels vidéos.

Peut etre cela a déjà été proposé ...


L'open source est garant de notre indépendance technologique, permet de créer des emplois locaux et véhiculent deux idées fondamentales : la transparence de l'information et la supériorité de la collaboration sur la concurrence ... GNU/Linux c'est bon mangez-en !!

Hors ligne