Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Ubuntu 16.04 LTS
Commandez vos DVD et clés USB Ubuntu-fr !

Pour en savoir un peu plus sur l'équipe du forum.

Si vous avez des soucis pour rester connecté, déconnectez-vous puis reconnectez-vous depuis ce lien en cochant la case
Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites.

#26 Le 04/01/2007, à 14:58

109

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

nanonico a écrit :

Bref, la diversité des distribution et de leur gestion respective des paquets est vraiment une valeur que je qualifie d'innestimable en terme de securité. De plus, le format universel existe, ce sont les sources.

Là tu te contredis toi-même : tu dis qu'heureusement qu'il n'y a pas de format universel parce que ça évite les virus, et d'un autre tu dis qu'il y a un format universel et que ce sont les sources lol

Blague à part, on parle ici d'un format qui aurait une certaine intégration avec le système, un minimum de gestion des dépendances et des mises à jour, et qui soit facile à installer y compris dans le cas de logiciels propriétaires. Toutes les raisons qui font que la compilation des sources, bien que puissante, reste un truc de geek. Installer par les sources, ça suppose gérer soit même tout le travail de mise à jour, de lieu d'installation, de désinstallation, de gestion des fichiers de configuration, de recherche des dépendances, d'intégration dans les menus, d'options de compilation, et cela pour chaque logiciel.

J'ai été très déçu des commentaires de la dépêche sur LinuxFR. À part quelques commentaires réellement intéressants et soulevant des points dignes de débat, on dirait que ça n'a été que des réactions instinctives sans même avoir cherché à comprendre. J'espère que ça aura évolué quand j'irai y refaire un tour, d'habitude il y a plus de niveau tongue

Il faut aussi mettre les choses au clair : ce dont il est question, c'est d'un projet de paquet pour améliorer la vie des utilisateurs non techniques et des distributeurs de logiciels, libres ou propriétaires, et ce dernier point qui en embête certains.

Je comprends tout à fait qu'on puisse ne vouloir que du libre, d'autant plus que du point de vue geek/développeur c'est tout à fait soutenable. Pour ma part je ne crois pas qu'il existe une solution unique à tous les problèmes, aussi je pense que dans certains cas le logiciel propriétaire ne fait pas de mal. Attention ! Je parle bien de logiciels et pas de pilotes ou de modules noyaux.
Oui pour ma part j'aimerais avoir accès plus facilement à des logiciels professionnels et des jeux sur Linux. Si j'ai accès à un Final Cut ou un Vegas, à des gros jeux autres que les ID Software, ça m'arrange. Si je peux faciliter la vie de petits éditeurs de jeux (donc qui ne peuvent vivre de la vente de services autour de leur produit) pour avoir plus de Darwinia ou de Dirk Dashing sous Linux, ça m'arrange. Je pense que tant que tant que notre choix de logiciels ne regarde que nous, on devrait en avoir le maximum de liberté. Pour les choix pouvant entraîner de lourdes conséquences (ex : les fameux modules proprios), c'est une autre affaire.

Je pense qu'ouvrir un peu plus Linux aux logiciels proprios, ce n'est pas prendre cette plateforme au piège du proprio, mais au contraire prendre les logiciels proprios au piège du libre. Tous ces développeurs de petits freewares et sharewares parfois bien pratiques qui existent sous Windows, arrivant sous Linux, auront la tentation du logiciel libre.

Bien sûr, pour un serveur par exemple, aucun intérêt à utiliser autre chose que le système de paquets de la distribution. Ce dont on parle ce n'est pas un remplacement standardisé des systèmes de paquets, mais d'une API créant une couche d'abstraction au-dessus du système de la distribution, afin qu'un logiciel empaqueté une seule fois soit facilement installable et gérable sur la majorité des systèmes, ce qui signifie ici conforme LSB, ce qui est le cas des distributions majeures, et certainement x86(-64). Les 100% ne sont pas visés.

L'avantage pour un projet libre ? Empaquetage simplifié, installation et gestion facilitée pour les utilisateurs, ce qui signifie plus de gens attirés, plus de gens pour tester. Ce n'est pas négligeable, et c'est quelque chose qu'aucun système actuel n'atteint.

Désolé pour le message-fleuve, vous l'aurez compris, ce sujet me tient à cœur wink


Lorsque vous avez la solution, n'oubliez pas de passer votre sujet en [Résolu]
Dernier blogbutiement : Brad Sucks sur Jamendo !

Hors ligne

#27 Le 04/01/2007, à 15:05

aleph

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

lawl a écrit :

nanonico comment ce fait il alors que des binaires fonctionne sur toute les distribution Linux !?
exemples : Teamspeak, certain jeux, les script de nvidia, etc...

Parce que les bibliothèques sont statiquement liées. Ce n'est bien sûr pas la panacée, mais cela résout bien des problèmes.

#28 Le 04/01/2007, à 15:09

Lord Alembert

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

comment ce fait il alors que des binaires fonctionne sur toute les distribution Linux

En principe, le binaire est exécutable ou non en fonction de deux choses :

1- Le processeur sur lequel il tourne : en effet un processeur possède un jeu d'instruction qui n'est pas forcément compatible avec celui d'un autre processeur.

2- L'OS, qui est une couche indispensable entre le binaire et le matériel.

Or on a un groupe d'architectures compatibles entre-elles et un OS très fortement compatible (tout est fait pour que le système ne "casse" pas d'une version à l'autre).

Donc il est fort possible qu'un binaire en soit compatible. Pour le cas des scripts, ce n'est pas le même problème puisqu'ils sont interprétés par la machine. Idem pour le Java, conçu pour être justement très indépendant du matériel.


Mais le problème de la distribution de matériel n'est pas tant la sécurité. Bien sûr, les mainteneurs des distributions doivent assurer qu'ils proposent un produit clean, mais la sécurité n'a que peu de rapport avec la distribution. Pour les séparer, il suffit de faire une authentification par RSA (par exemple) pour vérifier qu'un paquet provient bien du fournisseur prévu. La sécurité est alors aussi forte que la confiance qu'on a au fournisseur. Par exemple je ne croirais pas que l'équipe d'Ubuntu passe son temps à véroler ses paquets. Mon ami qui me vend ses programmes non plus.

Non, le vrai problème, c'est : est-ce qu'il y a un moyen décentralisé (pour permettre à des éditeurs tiers de rentrer dans la danse), très simple (typiquement : on appuie sur un bouton et ça s'installe), efficace (il ne faut pas 3 jours pour installer OpenOffice) et fonctionnant sur une grande variété de distributions (idéalement toute)? Un aspect supplémentaire serait de pouvoir faire tout cela sans montrer le code source de l'application (pour l'utilisation commerciale).

Si on se base sur les sources, on peut décentraliser, on peut l'utiliser partout. On peut automatiser très fort avec un message du genre "êtes-vous sûr de vouloir compiler et installer?". Mais le gros problème est de nouveau les dépendances. On peut les ajouter au paquet : "il est nécessaire de compiler et installer les dépendances suivantes, voulez-vous le faire?". Mais par contre ça prendre beaucoup de temps, sans compter que c'est inacceptable si on ne veut pas distribuer ses sources.

Une solution pourrait être un téléchargement à la demande : on télécharge un petit paquet universel, qui se charge de télécharger le nécessaire sur le serveur du fournisseur. On aurait donc quelque chose de similaire à un bittorrent, si ce n'est que le .torrent ne mène pas à une ressource unique mais à un ensemble de ressource, dont une est celle souhaitable pour la distribution.

Une autre solution serait que certaines entreprises de service se créent, qui offrent la possibilité à un fournisseur de paquager leur produit pour des distributions données. Charge alors au fournisseur de distribuer ses paquets comme bon lui semble, mais ils n'ont plus à se soucier des différentes manière de paquager leurs produits.

Est-ce que ces idées semblent intéressantes, ou bien est-ce que j'ai encore fumé un pétard? smile

Hors ligne

#29 Le 04/01/2007, à 15:24

109

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

Lord Alembert a écrit :

Est-ce que ces idées semblent intéressantes, ou bien est-ce que j'ai encore fumé un pétard? smile

Non non tu n'as rien fumé wink

Lord Alembert a écrit :

Une solution pourrait être un téléchargement à la demande : on télécharge un petit paquet universel, qui se charge de télécharger le nécessaire sur le serveur du fournisseur. On aurait donc quelque chose de similaire à un bittorrent, si ce n'est que le .torrent ne mène pas à une ressource unique mais à un ensemble de ressource, dont une est celle souhaitable pour la distribution.

C'est carrément le principe de Zero Install. Les problèmes sont le manque d'intégration avec le système et que les dépendances téléchargées sont celles de Zero Install et pas de la distrib, ça duplique.

Lord Alembert a écrit :

Une autre solution serait que certaines entreprises de service se créent, qui offrent la possibilité à un fournisseur de paquager leur produit pour des distributions données. Charge alors au fournisseur de distribuer ses paquets comme bon lui semble, mais ils n'ont plus à se soucier des différentes manière de paquager leurs produits.

La défunte Loki faisait un peu ça pour les jeux (Unreal Tournament, etc), en leur adaptant un script d'installation qui fonctionnerait partout. D'ailleurs les scripts sont toujours là => http://icculus.org/loki_setup/
C'est efficace, bien que tourné vers les jeux en particulier. Ça gère les mises à jour et les patchs, par contre ça rajoute un deuxième système de gestion juste pour les scripts Loki.
Un problème de ton idée, Lord Alembert, c'est que ça ne résoud rien pour les petits projets, libres ou non, qui ne pourront se payer ces services.


Lorsque vous avez la solution, n'oubliez pas de passer votre sujet en [Résolu]
Dernier blogbutiement : Brad Sucks sur Jamendo !

Hors ligne

#30 Le 04/01/2007, à 16:58

nanonico

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

Pour répondre a la question des binaires qui fonctionnent sur toutes les distribution, cela est du a la "compilation en statique" (c'est a dire qu'il y a dans le binaire le programme et toutes ses dépendances) ce genre de pratique est tres courante dans le monde windows, ce qui posent parfois des problèmes de "DLL"...

Maintenant, sur le fond du problème, je pense qu'un système "universel" de package quel que soit la distribution n'est pas une si bonne idée car cela implique une uniformalisation excessive des différentes distribution.

en effet, il faudrait au minimum que chaque disribution ait la même version des librairies au même moment... Cela me parait tres difficile a coordonner et difficilement acceptable.

Une autres solution serait de faire des compilation en statique, mais la ont est plus dans les systèmes de type UNIX, on rentre dans la méthode microsoft. Je préfère la gestion des dépendances, qui est  vraiment beaucoup plus "jolie".

sinon, il y a la méthode du zero install, mais la , et comme le dit 109 :

Les problèmes sont le manque d'intégration avec le système et que les dépendances téléchargées sont celles de Zero Install et pas de la distrib, ça duplique.

Le problème viens en réalité des éditeurs qui veulent se mettre a linux et qui n'arrivent pas à perdre leurs habitudes windosienne. C'est vraiment dommage mais on peut les comprendre... Ils ne souhaitent pas forcement ouvir leur codes sources pour que mr dupond puissent compiler le programme sur sa distribution from scratch.

Pour finir, sur ubuntu, on a Gedebi qui fonctionne sur la forme à la windows (double click).

Je pense que c'est au editeurs de se contraindre a adopter le mode de fonctionnement des distributions Linux, en compilant pour les grandes distributions ou alors en faisant des compilations en statique comme cela ce fait déja pour les jeux.

je suis peu être extrémiste mais c'est mon avis. tongue


Tu t'exclus toi même du parti en disant cela

Hors ligne

#31 Le 04/01/2007, à 17:12

lawl

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

Ma question était ironique, je connaisais la réponse...
Dit donc aleph je croyais que c'était impossible de ditribué sur plusieurs distribution...

Puis vous parlez de facilité la vie aux logiciels propriétaire mais laissé moi rire le jour ou GNU/Linux  sera autre chose qu'un niche, les logiciels proprio sortiront sou GNU/Linux même si le système d'installation n'a pas changer...

Puis est ce que c'est vraiment si compliqué de sortir un paquet pour les distribs les plus importante (ex :http://grass.baylor.edu//download/index.php). Doit on sacrifié l'avantage des système actuel pour faire de GNU/Linux un windows/Like. Moi je dit NON !

#32 Le 04/01/2007, à 18:07

109

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

lawl a écrit :

Puis est ce que c'est vraiment si compliqué de sortir un paquet pour les distribs les plus importante (ex :http://grass.baylor.edu//download/index.php). Doit on sacrifié l'avantage des système actuel pour faire de GNU/Linux un windows/Like. Moi je dit NON !

Bien évidemment smile La philosophie Linux n'est pas la même que la philosophie Mac OS, ou Windows, ou Amiga, etc, ça ne sera jamais pareil que l'autre.
Par contre empaqueter pour les distribs importantes, ça signifie les rendre encore plus importantes, et si on ne fait que des paquets Fedora / Suse / Ubuntu ça gêne d'autres distribs émergentes concurrentes qui trouveront moins de public parce que tels logiciels ne sont distribués que pour les poids lourds. C'est une façon d'enfermer, bien loin de promouvoir la diversité. Si ça ne paraît pas être un gros problème actuellement, imaginons cependant la même situation dans le cas où une partie conséquente des systèmes seraient sous Linux...

Le wiki du projet est intéressant, si vous êtes assez à l'aise avec l'anglais => http://www.freestandards.org/en/Packaging/Wiki#Secondary_Management

L'enfer des DLL sous Windows, c'est que les programmes peuvent facilement remplacer les DLL existantes dans le dossier partagé dédié. À présent il y a des protections implémentées pour éviter ça. Mais les programmes continuent à faire ce qu'ils veulent, en fournissant des bibliothèques statiques, ou partagées, ou les deux... Pas question de faire quelque chose d'aussi ingérable.

Un gestionnaire secondaire de paquets, qui ne peut évidemment pas écrire par-dessus des fichiers systèmes existants, mais capable de dire au système principal ce qu'il a installé, qui se sert des dépendances LSB qui sont les mêmes pour toutes les distribs, et qui fournit lui-même (statiquement) les autres librairies dont il a besoin, ça ne fait aucun mal. De même que les autres solutions exustantes. Sauf que celle-ci est tout de même bien pratique comme solution d'appoint et permet de gérer tous ses logiciels avec une seule interface... Ce n'est pas négligeable.

EDIT : auretogrrafe

Dernière modification par 109 (Le 04/01/2007, à 18:23)


Lorsque vous avez la solution, n'oubliez pas de passer votre sujet en [Résolu]
Dernier blogbutiement : Brad Sucks sur Jamendo !

Hors ligne

#33 Le 04/01/2007, à 18:54

lawl

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

Par contre empaqueter pour les distribs importantes, ça signifie les rendre encore plus importantes, et si on ne fait que des paquets Fedora / Suse / Ubuntu ça gêne d'autres distribs émergentes concurrentes qui trouveront moins de public parce que tels logiciels ne sont distribués que pour les poids lourds

Ont en reviens au plus important le principe du logiciel libre et donc d'avoir les sources pour pouvoir être modifié, distribué...

Toute facon c'est déjà le cas actuellement si tu veux avoir un maximum de logiciel sans avoir à compiler c'est debian/fedora/suse/Mandriva.

#34 Le 04/01/2007, à 20:41

aleph

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

> lawl
> Ma question était ironique, je connaisais la réponse...
> Dit donc aleph je croyais que c'était impossible de ditribué sur plusieurs distribution...

Tu as certainement bien compris l'essence de mon message-boutade. Ne jette pas plus de confusion. On peut lire déjà assez d'âneries. Pour ma part, même si je ne suis pas sous Linux, mes ~20 ans de développement sous PDP-11, VAX, Ultrix, Dos, Windows laissent quand même quelques traces et me permettent de voir le développement de Linux avec des yeux interrogatifs.

> 109
Ai-je déjà mentionné l'approche de pcbsd avec ses pbi ? http://www.pcbsd.org/?p=learnpbi

> A celle/celui qui a proposé la discussion sur linuxfr
Merci. J'ai commencé à lire. Quatrième message:

"On en arrive à la situation absurde ou il est plus simple d'installer un Logiciel Libre sur une plate-forme propriétaire que sur GNU/Linux, alors que c'est la plate-forme des développeurs !"

Il semblerait bien que je ne sois pas le seul uluberlu sur cette planète.

#35 Le 04/01/2007, à 21:54

109

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

@aleph : je connais bien les .pbi, j'ai longtemps gardé un œil sur PC-BSD, depuis avant l'existence des pbi jusqu'à récemment smile
Il y a en effet des parallèles : s'appuyer sur un ensemble de bibliothèques de base (celles incluses dans l'installation par défaut de PC-BSD pour les PBI, celles de la LSB pour la proposition du Free Standard Group), empaqueter les dépendances manquantes statiquement dans le paquet, et essayer que ça soit les développeurs qui fassent le paquet.
Les critiques envers ce système sont que ça prend plus d'espace disque (pas vraiment un problème actuellement), d'espace mémoire, et que la duplication des bibliothèques est un risque de sécurité. En tant que système de paquets principal, ça pose des questions. En tant que système secondaire pour quelques jeux et applications commerciales, ainsi que pour tester la dernière version de trucmuche, c'est amha plus pratique que "dangereux". Tant que la désinstallation est propre et facile.
Une fonctionnalité utile, vu que l'idée est qu'on puisse voir les logiciels installés de cette façon dans la base de données APT (Synaptic et cie), ce serait de pouvoir les désinstaller depuis cette interface lorsque la version de sa distro est à jour cool


Lorsque vous avez la solution, n'oubliez pas de passer votre sujet en [Résolu]
Dernier blogbutiement : Brad Sucks sur Jamendo !

Hors ligne

#36 Le 04/01/2007, à 22:06

Lord Alembert

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

Aaaah... j'ai réinventé quelques concepts alors ^^ J'ai dû les avoir entendus sans les comprendre, et puis avoir éclairci la situation de moi-même smile

Ok il se dégage deux choses

1- Il faut garder les différentes techniques propres à chaque distribution, même si elles sont incompatibles. Et cela dans le but de préserver un système bien rodé, qui a fait ses preuves et qui est bien intégré à la distribution.

2- Les fournisseurs ont du mal à créer les paquets, à cause de la diversité des techniques de paquetage. Ils peuvent faire l'effort d'en faire pour les grands classiques (Debian, Mandriva, Fedora, ...) mais alors les "petites" distributions sont écartées de l'offre. Comme il a été dit plus haut, l'idée serait pour contrer cela de proposer une couche d'abstraction où on a un logiciel qui rentre d'un coté et un paquet pour telle ou telle distribution qui sort de l'autre.

Donc, une machine à faire des paquets : on entre le code source, on clique sur les distributions pour lesquelles il faut faire les paquets et puis on récupère le .deb, le .rpm etc quand le travail est fini. Il n'y a plus qu'à diffuser ses paquets comme bon lui semble.

C'est alors à chaque distribution intéressée de fournir la partie correspondante à sa technique de paquetage, de sorte que le fournisseur ne fasse rien (enfin, presque rien) et chaque distribution propose un moyen de faire ce qu'elle fait pour créer tous ses paquets.

Peut-on à l'heure actuelle avoir un outil à ce point automatisé pour créer des paquets à partir de quelque chose de commun (les sources idéalement)? Ca existe déja, peut-être? big_smile

Hors ligne

#37 Le 04/01/2007, à 22:29

109

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

J'ai vu sur LinuxFR buildd dans cet état d'esprit. Malheureusement ce n'est pas si facile que ça de compiler un logiciel, et ça demanderait des ressources très importantes, matérielles pour la compilation en masse sans que ça prenne des semaines, humaines pour gérer les spécificités de chaque distribution... Ça ne me paraît pas réaliste, à moins de payer le prix fort pour cela.


Lorsque vous avez la solution, n'oubliez pas de passer votre sujet en [Résolu]
Dernier blogbutiement : Brad Sucks sur Jamendo !

Hors ligne

#38 Le 05/01/2007, à 10:26

lawl

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

Il semblerait bien que je ne sois pas le seul uluberlu sur cette planète.

Biensur que non mais je peut aussi quoter plein de remarque qui vont dans mon sens.

Si GNU/Linux ne te satisfait pas rien ne t'oblige à develloper pour. Puisque le système de distribution des logiciels sous GNU/Linux ne te convient pas pourquoi tjs venir raler à ce sujet puisqu'en plus il ne te concerne pas directement !?

Le système PC-BSD comme le dit 109 à aussi des avantages comme des inconvénient comme avec chaque OS....

Vous trouvez que la diffusion d'un logiciel sur les différentes distribution est problèmatique pourtant quand on voit la diffusion des bureau 3D elle s'est faite en assez peu de temps sur bcp de distributions. Et il ya bcp d'autre exemple. Si un logiciel/fonctionnalité est interrésante ce n'est pas un problème il y aurat du monde pour la porter sur son système préféré. Après si pour certain logiciel qui touche des utilisateurs peu nombreux et que la compîlation est un problème pour eux, un binaire compiler statiquement et voila...

j'ai 5 ans d'utilisation de GNU/Linux et ca doit bien faire 3 ans que je n'ai pas compilé un programme car il me manquait un dépot.

#39 Le 05/01/2007, à 19:45

lucmars

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

Je pense que vous n'y êtes pas, amha.

Le problème est qu'aucune distro ni aucun développeur open source ne s'accorde à faire le partage entre ce qui relève de la distro et ce qui relève du programme.
Dans l'idéal, les distros devraient s'occuper des programmes système et des librairies; les éditeurs font leurs applis et le cas échéant pourvois la librairie manquante.

Cette délimitation peut être arbitraire, mais toutes les distros devraient s'accorder à un "au moins ceci".
A partir de là, on peut envisager un paquetage universel : le binaire présente une fiche d'installation -> "ceci est requis, cela est optionnel"
Le système y satisfait ou non, et selon, l'installation réussie ou non. Si des chemins sont nécessaires à l'applis, c'est au système de rediriger.

Cela implique de changer quelque peu ces habitudes des 2 côtés, mais cela a le mérite qu'une partie des paqueteurs oude leur temps, si ils savent, contribuent au développement de programme.

En fait, chaque distro est certes différente, mais leur fonctionnement ne différe que très peu entre elles.

Dernière modification par lucmars (Le 05/01/2007, à 19:47)

Hors ligne

#40 Le 05/01/2007, à 20:14

aleph

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

> lucmars
> Je pense que vous n'y êtes pas, amha.

Si, si.

Tu décris ce que fait bsd et plus particulèrement pcbsd, http://www.pcbsd.org/.

Le plus étonnant, on arrive à faire la même chose sous Windows, mais en n'utilisant pas les outils de développement de Microsoft, mais les outils du logiciel libre. A titre d'exemple, voici ce que mes applications requièrent comme librairies système:

   OLEAUT32.dll - C:\WINDOWS\system32\OLEAUT32.dll
   USER32.dll - C:\WINDOWS\system32\USER32.dll
   COMCTL32.dll - C:\WINDOWS\system32\COMCTL32.dll
   SHELL32.dll - C:\WINDOWS\system32\SHELL32.dll
   ole32.dll - C:\WINDOWS\system32\ole32.dll
   WINMM.dll - C:\WINDOWS\system32\WINMM.dll
   WSOCK32.dll - C:\WINDOWS\system32\WSOCK32.dll
   comdlg32.dll - C:\WINDOWS\system32\comdlg32.dll
   ADVAPI32.dll - C:\WINDOWS\system32\ADVAPI32.dll
   MSVCP71.dll - c:\Python25\lib\site-packages\wx-2.8-msw-ansi\wx\MSVCP71.dll (*)
   gdiplus.dll - c:\Python25\lib\site-packages\wx-2.8-msw-ansi\wx\gdiplus.dll (*)
   GDI32.dll - C:\WINDOWS\system32\GDI32.dll
   KERNEL32.dll - C:\WINDOWS\system32\KERNEL32.dll
   RPCRT4.dll - C:\WINDOWS\system32\RPCRT4.dll

C'est vraiment peu. Je laisse de côté les le cas particulier des librairies que j'ai marqués d'une étoile.

#41 Le 05/01/2007, à 20:46

lucmars

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

Merci Aleph

Mais bsd n'est pas GNU/LINUX.

Je veux dire: ce n'est pas tant les solutions qui manquent, mais à la base un engagement autour de quelques méthodes.

Hors ligne

#42 Le 05/01/2007, à 21:31

aleph

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

> lucmars

Tu sais. Ici, on touche bien plus à des facteurs humains qu'à la technique.

Des fois, je pense qu'un chef à la cuisine ne ferait pas de mal. Les tartelettes aux framboises avant la viande rouge...

#43 Le 05/01/2007, à 23:43

Geoffrey

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

lucmars a écrit :

Je pense que vous n'y êtes pas, amha.

Le problème est qu'aucune distro ni aucun développeur open source ne s'accorde à faire le partage entre ce qui relève de la distro et ce qui relève du programme.
Dans l'idéal, les distros devraient s'occuper des programmes système et des librairies; les éditeurs font leurs applis et le cas échéant pourvois la librairie manquante.

Cette délimitation peut être arbitraire, mais toutes les distros devraient s'accorder à un "au moins ceci".
A partir de là, on peut envisager un paquetage universel : le binaire présente une fiche d'installation -> "ceci est requis, cela est optionnel"
Le système y satisfait ou non, et selon, l'installation réussie ou non. Si des chemins sont nécessaires à l'applis, c'est au système de rediriger.

Cela implique de changer quelque peu ces habitudes des 2 côtés, mais cela a le mérite qu'une partie des paqueteurs oude leur temps, si ils savent, contribuent au développement de programme.

En fait, chaque distro est certes différente, mais leur fonctionnement ne différe que très peu entre elles.

Excusez moi de ne pas etre précis mais j'ai lu il y a peu qu'en décembre il y a eu une conférence qui a permis de décider d'un format de packages commun a toutes les distrib.
Et meme une API qui va avec il me semble.

Mais c'est un peu flou comme souvenir

Hors ligne

#44 Le 05/01/2007, à 23:53

GutsdBlack

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

Tout ça est un faux problème, le fil même du sujet également. Aujourd'hui on se rend compte que pour certains mode de développement on ne peut pas appliquer la même règle. Rémunérer un programme propriétaire commence à devenir une hérésie. Un logiciel ne doit plus être propriétaire, il doit être libre. Pour gagner de l'argent les éditeurs doivent changer leur mode de règlement voilà tout.

Un fois que l'on auras résolus ce problème, l'empaquetage ne poseras pas de problème puisque chaqye distribution pourra créer ses propres paquetages avec ses propres dépendances, patch de sécurité etc...


« … de même que nous profitons des avantages que nous apportent les inventions d'autres, nous devrions être heureux d'avoir l'opportunité de servir les autres au moyen de nos propres inventions ; et nous devrions faire cela gratuitement et avec générosité. ». Benjamin Franklin

Hors ligne

#45 Le 06/01/2007, à 14:18

109

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

@lucmars : la séparation entre système de base fourni par la distro et logiciels tiers fournis par les développeurs va à l'encontre même du principe de distribution, qui est sensé être un ensemble complet de logiciels testés, intégrés voire corrigés pour être assuré que ça fonctionne de la meilleure manière sur ton système.
Cette intégration et ce support sont un atout dans plusieurs milieux professionnels, mais peuvent repésenter une restriction pour l'utilisateur personnel qui en voit beaucoup moins l'intérêt. Ce qui ne veut pas dire que c'est inutile wink


Lorsque vous avez la solution, n'oubliez pas de passer votre sujet en [Résolu]
Dernier blogbutiement : Brad Sucks sur Jamendo !

Hors ligne

#46 Le 06/01/2007, à 18:44

Wapush

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

Salut smile

J'aime bien l'idée d'un installateur graphique comme celui de Xfce(et Thunar) qui compile, installe et désinstalle indépendamment du système.
Xfce-Installers
InstallIt(i2t) Successeur de Xfce-Installers

Hors ligne

#47 Le 06/01/2007, à 19:32

lucmars

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

>109

La question d'un paquetage commun est justement enfin de ne pas être limité au principe de distribution.
Plus généralement, il s'agit du problème de l'ouverture aux tierces-parties.
Qu'il s'agisse des paquetages (problème difficile) ou qu'il s'agisse du matériel (problème encore plus difficile)

Par définition le principe de distribution ne s'ouvre à aucune tierce-partie (proprio ou libre)

Par ailleurs, même les pros ne sont pas intéressés d'être justement liés à une distros. Mi leur côute assez comme cela.

Hors ligne

#48 Le 06/01/2007, à 20:33

aleph

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

> lucmars

Tu as tout compris (et 109 aussi).

Un petit exemple. Je développe des logiciels tierces-parties avec des outils multiplatformes, mes applications fonctionnent sur tous les Windows (depuis win98), les OS X y compris Jaguar, certains bsd et solaris. Probablement sous certaines distributions de Linux, mais en tout cas pas sous Ubuntu.
Je n'ai aucune expérience avec Vista, mais j'ai eu confimation que mes applications fonctionnent.

Quand je me réfère au mot logiciels, j'entends applications ou librairies.

Dans tous les cas, je sais et peux expliquer pourquoi mes applications fonctionnent ou non sur les "systèmes" mentionnés plus haut.

Aujourd'hui, même en publiant en open source, nous sommes dans un situation si absurde qu'il est obligatoire de sacrifier quelques systèmes. Dans mon cas, Ubuntu fait partie de la liste.
Ce problème n'a rien à voir avec logiciels libres ou propriétaitaires, ni avec les systèmes d'installation (paquets), sous Linux c'est la stucture même qui pose problème.

Beaucoup voient dans les dépôts une qualité majeure des "Linux", c'est un raisonnement a posteriori. Ils ne savent pas ou ne réalisent pas quand et pourquoi les dépôts (ou le principe des) ont été créés.

#49 Le 06/01/2007, à 21:19

strataoïde

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

Euh dites, en passant, vous avez pas un peu l'impression de réinventer la poudre là?
Récupérer les sources sur les différents sites, c'est quelque chose que portage fait déjà très bien.
Il gère les dépendances et les options de compilation et devrait être relativement exportable sur chaque architecture puisque programmé en python. (Il permet même d'installer des binaires précompilés)

De plus, le truc étonnant avec portage, c'est la possibilité de masquer/démasquer les paquets (par exemple les paquets proprios, instable ou même en fonction du numéro de version, de quoi calmer même les plus libertaires des pinguins libristes.

Le seul hic, une compilation...c'est long.


la commande la plus utile sous linux? man bien sur!

Hors ligne

#50 Le 06/01/2007, à 21:20

lucmars

Re : Formats packets Linux : perte d'énergie?

>Aleph

Et oui, un noyau qui a un cycle de révision rapide ne peut prétendre à être une plateforme.
C'est un problème structurel  à la fois technique et culturel ("release earlier, release often")
Finalement chaque version d'une distro est comme un instantané des projets en cours.

Hors ligne