Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

#151 Le 18/06/2012, à 12:58

compte supprimé

Re : Le topic des legislatives.

Hibou57 a écrit :

Ça date d’il y a une semaine, mais je ne l’avais pas vu ça :

Selon Daniel Cohn-Bendit, le PS est en "faute" sur le cas Bayrou (lemonde.fr). 11 Juin 2012.

Dani a écrit :

Comment définir l'attitude du Parti socialiste dans cette affaire ? Myopie ? Sectarisme ? Toujours est-il qu'ils n'ont pas compris, ou qu'ils n'ont pas voulu comprendre, que ce geste aurait eu une portée symbolique forte.

Alors, mon foudre d'intelligence, tu n'as pas de sources pour tes affirmations péremptoires (et idiotes) et tu changes de sujet ? lol

#152 Le 18/06/2012, à 12:58

Marie-Lou

Re : Le topic des legislatives.

Hibou57 a écrit :

Ça date d’il y a une semaine, mais je ne l’avais pas vu ça :

Selon Daniel Cohn-Bendit, le PS est en "faute" sur le cas Bayrou (lemonde.fr). 11 Juin 2012.

Dani a écrit :

Comment définir l'attitude du Parti socialiste dans cette affaire ? Myopie ? Sectarisme ? Toujours est-il qu'ils n'ont pas compris, ou qu'ils n'ont pas voulu comprendre, que ce geste aurait eu une portée symbolique forte.

Ça aurait été une mesure symbolique. Effet sur la vie réelle : néant.


Compte clôturé

Hors ligne

#153 Le 18/06/2012, à 12:58

The Uploader

Re : Le topic des legislatives.

lol


Passer de Ubuntu 10.04 à Xubuntu 12.04 LTS
Archlinux + KDE sur ASUS N56VV.
ALSA, SysV,  DBus, Xorg = Windows 98 !
systemd, kdbus, ALSA + PulseAudio, Wayland = modern OS (10 years after Windows, but still...) !  Deal with it !

Hors ligne

#154 Le 18/06/2012, à 12:59

compte supprimé

Re : Le topic des legislatives.

Marie-Lou a écrit :
Hibou57 a écrit :

Ça date d’il y a une semaine, mais je ne l’avais pas vu ça :

Selon Daniel Cohn-Bendit, le PS est en "faute" sur le cas Bayrou (lemonde.fr). 11 Juin 2012.

Dani a écrit :

Comment définir l'attitude du Parti socialiste dans cette affaire ? Myopie ? Sectarisme ? Toujours est-il qu'ils n'ont pas compris, ou qu'ils n'ont pas voulu comprendre, que ce geste aurait eu une portée symbolique forte.

Ça aurait été une mesure symbolique. Effet sur la vie réelle : néant.

lol

Edit : mais tu perds ton temps. Il y a des gens si pleins de certitudes contradictoires (bien qu'ils se défendent avec énergie d'en avoir la moindre) qu'ils sont incapables de se rendre compte de leurs incohérences manifestes, même quand tu le leur fais remarquer...

Dernière modification par faustus (Le 18/06/2012, à 13:05)

#155 Le 18/06/2012, à 13:29

mazarini

Re : Le topic des legislatives.

Je n'ai jamais entendu Bayrou demander quoi que ce soit au PS ou à l'UMP. Si l'on peut lui attribuer une qualité, c'est de ne pas avoir été faire la manche pour avoir un poste comme beaucoup de ses petits camarades centristes.


Je suis désolé de t'avoir blessé en te traitant de con. Je croyais que tu le savais déjà...

Hors ligne

#156 Le 18/06/2012, à 13:42

side

Re : Le topic des legislatives.

6steme1 a écrit :
side a écrit :

Si un jour l'envie te prend de comprendre un peu le monde économique et la réalité de l'U.E, lis le. Ca t'évitera de sortir toutes tes inepties monétaristes et néolibérales habituelles.

Tu penses que j'attends tes conseils ? Un peu d'humilité STP !

Je l'écoute beaucoup (radio, tv) et ses analyses me servent à construire ce que je pense.

Genre ! Mais qu'en as-tu retenu !

Sur l'échelle mobiles des salaires, sur l'inflation volontaire et l'ineptie de la règle BCE sur ce sujet, sur la répudiation de la dette ??

Rien. Tu est contre l’échelle mobile des salaires, contre l'inflation.


Bernard Maris sur France inter le 04 février 2011 a écrit :

Vive l'échelle mobile des salaires!

Et si l’inflation revenait ?
L’inflation, c’est comme le pal… Au début c’est bon, mais...
Qui a intérêt à ce que l’inflation ne revienne jamais ? Les détenteurs de capitaux. Tous les économistes libéraux (tous les économistes autrement dit) sont farouchement opposés à l’inflation. La premlière chose que fit Barre, le meilleur économiste de France et des environs en arrivant au gouvernement, fut de s’attaquer à l’inflation. Trichet n’existe que pour lutter contre l’inflation et préserver la valeur de la monnaie. Récemment encore il estimait que 2% était le maximum « tolérable » (sic) en termes de hausse des prix... Curieux cet attachement forcené des adeptes du marché libre à la fixité des prix... Barre lutta contre l’inflation en faisant passer les taux d’intérêt servis par l’Etat sur les emprunts au dessus du taux d’inflation. Ainsi les épargnants étaient à nouveau récompensés et les emprunteurs pénalisés. Jusqu’alors c’était les épargnants qui étaient pénalisées et les emprunteurs favorisés. Depuis que les emprunts d’Etat ne sont plus offerts directement par l’Etat aux citoyens mais passent par des intermédiaires bancaires, qui se servent grassement au passage, les taux d’intérêts ont toujours été au dessus du taux d’inflation : les emprunteurs sont pénalisés, les rentiers favorisés.
L’inflation ruine les rentiers et favorise les emprunteurs. C’est ainsi que des générations purent accéder à la propriété pendant les Trente glorieuses : les emprunts souscrits ne valaient plus rien au bout d’une dizaine d’années. Aujourd’hui, personne sauf à être très riche ou se saigner toute une vie ne peut accéder à la propriété. D’autant que le capital immobilier prend de la valeur : mais ça n’est pas considéré comme de l’inflation par les Trichet et les autres. Ca c’est bien. C’est comme la hausse de la Bourse : ce n’est pas de l’inflation, mais de la bonne affaire pour les capitalistes (et pourtant, comme la hausse immobilière, c’est de l’inflation : les actifs sont plus chers et il est plus difficile de les acquérir).
L’inflation favorise les emprunteurs (les entrepreneurs et les ménages qui veulent se constituer un patrimoine immobilier) mais elle réduit le pouvoir d’achat des ménages. Donc c’est mauvais. En ce moment, l’inflation est inférieure à 2% en France, mais c’est un trompe l’œil ; la hausse des prix est faible parce que le prix des biens dits de luxe (l’électoménager, les portables, les abonnements internet, les écrans plats... ) diminue. Mais le prix des biens de base (pates, pain, biens alimentaires, essence, énergie...) augmente. De sorte que le pouvoir d’achat des plus pauvres (ceux qui ont une grosse part de leur budget dans l’agroalimentaire) diminue.
Voila donc le nœud du problème : l’inflation défavorise les rentiers, mais défavorise également les salariés ! Que faire ?
La réponse est évidente : indexer les salaires sur l’inflation. Faire en sorte que les salaires suivent les prix, de sorte que le salaire réel, lui, le pouvoir d’achat ne bouge pas, voire augmente. C’est ce qui se passe en période de plein emploi : les salariés ont une capacité de négociation qui leur permet d’aligner leurs salaires sur les prix ou mieux. C’est pourquoi a contrario les rentiers sont pour le chômage, et même pour un fort chômage, qui casse la dynamique des salaires et tue l’inflation (les entreprises ne répercutent plus les hausses de salaires sur les prix).
Il faut revenir à la période pré-Mauroy, de l’échelle mobile des salaires. Mais alors, dira-t-on, vous allez tuer la compétitivité ! Réponse : la compétitivité qui est fondée sur la diminution du pouvoir d’achat des salariés et sur le chômage n’est pas de la compétitivité, mais, au contraire, la ruine à terme d’une économie. La compétitivité c’est la productivité du travail, le travail payé à sa productivité, et la qualité du travail et des produits. La compétitivité fondée sur le chômage et la diminution de la masse des salaires est une fausse compétitivité.
Oui, mais la Chine... C’est vrai. Les salariés qui achètent massivement en Chine accroissent leur pouvoir d’achat et tue en même temps leur capacité de production. Solution ? Aller là où les Chinois ne sont pas encore ; la production de services de santé par exemple. La morale de l’histoire c’est que la pression sur les salaires n’améliore pas la compétitivité, au contraire.

Woaouw ! On dirait presque des idées de ces sales staliniens qui traînent sur ce forum !


6steme1 a écrit :

D'ailleurs je l'ai déjà cité ici et ça m'avait valu des reproches si je me souviens bien.

Pfff ! Tu as juste dis qu'il lui arrivait de participer à C du pareil au même sur France 5 pour te justifier de regarder cette émission de propagande droitiste. On t'avait répondu, après que tu eus placé Bernard Maris « à gauche, très à gauche », qu'il n'était pas si à gauche que ça.



6steme1 a écrit :
side a écrit :

system1 a écrit :

tu préférerais que tout le monde s'engueule et se tape dessus ?

Je préfèrerais qu'ils ferment leur grande gueule de merde s'il n'ont rien d'intelligent à dire plutôt que de faire les bouffons sur des sujets on ne peu plus sérieux et important pour notre pays et les individus qui y vivent. Et laisser parler ceux qui ont réellement étudier le problème, ceux dont c'est la fonction, le métier.

C'est pas avec des chapelets d'injures que tu montreras que tes idées sont les bonnes.


Ton problème récurrent c'est de ne pas accepter que d'autres n'aient pas tes idées et surtout de croire mordicus que tu détiens la vérité, que seul tu détiens la connaissance économique et politique.

Ce ne sont pas mes idées en l’occurrence mais celles de Maris. Que d'autres aient des idées contradictoires, très bien. Encore faut-il que cela soit possible d'en discuter sereinement sans être interrompu toutes les deux secondes par un bouffon ou des faux-impératifs de PMU électoral et autres billevesées. S'ils n'ont rien à dire, mais qu'il se taisent par pitié, et qu'ils écoutent ! Jusqu'au bout !

6steme1 a écrit :

Tu ne remarques même pas combien la majorité des gens qui s'expriment ailleurs que dans le topic ne partagent pas tes idées. Pour t'en convaincre regarde les résultats électoraux !

Oh que si !


6steme1 a écrit :

Ou alors tu fais preuve d'inadaptation sociale flagrante.

Je ne m'adapte pas. C'est bien cela le problème ... EN EFFET ! Je ne m'adapte pas à l'idéologie néolibérale et à la pensée capitaliste. Mon inadaptation est politique et idéologique. Tu ne sais rien de ma vie sociale alors évite ces conneries.

Dernière modification par side (Le 18/06/2012, à 13:47)

Hors ligne

#157 Le 18/06/2012, à 13:44

Hibou57

Re : Le topic des legislatives.

Marie-Lou a écrit :
Hibou57 a écrit :

Ça date d’il y a une semaine, mais je ne l’avais pas vu ça :

Selon Daniel Cohn-Bendit, le PS est en "faute" sur le cas Bayrou (lemonde.fr). 11 Juin 2012.

Dani a écrit :

Comment définir l'attitude du Parti socialiste dans cette affaire ? Myopie ? Sectarisme ? Toujours est-il qu'ils n'ont pas compris, ou qu'ils n'ont pas voulu comprendre, que ce geste aurait eu une portée symbolique forte.

Ça aurait été une mesure symbolique. Effet sur la vie réelle : néant.

Ça n’aurait pas été néant, ça aurait put lui permettre ce corriger un autre des héritages empoisonnés du PS (*) : l’interdiction faites au gens percevant des minima sociaux, de vivre avec qui ils veulent, sans perdre leur droit et le peu d’indépendance auxquels ils ont droit (proposition de son programme).

Enfin, en même temps je comprend qu’avec l’obsession du PS d’enfermer les gens dans leurs classes sociales, ils ont peut‑être justement voulu éviter ça.

(*) Même si l’UMP en a corrigé un, déjà présenté, celui là, à ma connaissance, il n’avait pas prévu de le corriger. En même temps, on pourra noter que ça ne figure pas non‑plus dans le programme actuel du PS, ni dans aucune de ses promesses verbales. Le PS et l’UMP peuvent se donner la main pour ça.

Dernière modification par Hibou57 (Le 18/06/2012, à 13:47)


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#158 Le 18/06/2012, à 14:01

mazarini

Re : Le topic des legislatives.

Aller là où les Chinois ne sont pas encore ; la production de services de santé par exemple.

J'ai du mal à voir en quoi la production de services de santé nous permettrai de limiter le déficit des échanges avec la Chine. Vendre des soins à la Chine ? Je n'y crois pas trop.
J'ai du mal à comprendre pourquoi on insiste pas plus sur le coté échange du libre échange.


Je suis désolé de t'avoir blessé en te traitant de con. Je croyais que tu le savais déjà...

Hors ligne

#159 Le 18/06/2012, à 14:16

mloupiot

Re : Le topic des legislatives.

@ side il me semble qu'on avait déjà parlé de l'échelle mobile des salaires sur ce fil et qu’effectivement 1emetsys avait justifié sa suppression afin de lutter contre l'inflation …

Hors ligne

#160 Le 18/06/2012, à 14:21

PPdM

Re : Le topic des legislatives.

side a écrit :
6steme1 a écrit :
side a écrit :

Si un jour l'envie te prend de comprendre un peu le monde économique et la réalité de l'U.E, lis le. Ca t'évitera de sortir toutes tes inepties monétaristes et néolibérales habituelles.

Tu penses que j'attends tes conseils ? Un peu d'humilité STP !

Je l'écoute beaucoup (radio, tv) et ses analyses me servent à construire ce que je pense.

Genre ! Mais qu'en as-tu retenu !

Sur l'échelle mobiles des salaires, sur l'inflation volontaire et l'ineptie de la règle BCE sur ce sujet, sur la répudiation de la dette ??

Rien. Tu est contre l’échelle mobile des salaires, contre l'inflation.


Bernard Maris sur France inter le 04 février 2011 a écrit :

Vive l'échelle mobile des salaires!

Et si l’inflation revenait ?
L’inflation, c’est comme le pal… Au début c’est bon, mais...
Qui a intérêt à ce que l’inflation ne revienne jamais ? Les détenteurs de capitaux. Tous les économistes libéraux (tous les économistes autrement dit) sont farouchement opposés à l’inflation. La premlière chose que fit Barre, le meilleur économiste de France et des environs en arrivant au gouvernement, fut de s’attaquer à l’inflation. Trichet n’existe que pour lutter contre l’inflation et préserver la valeur de la monnaie. Récemment encore il estimait que 2% était le maximum « tolérable » (sic) en termes de hausse des prix... Curieux cet attachement forcené des adeptes du marché libre à la fixité des prix... Barre lutta contre l’inflation en faisant passer les taux d’intérêt servis par l’Etat sur les emprunts au dessus du taux d’inflation. Ainsi les épargnants étaient à nouveau récompensés et les emprunteurs pénalisés. Jusqu’alors c’était les épargnants qui étaient pénalisées et les emprunteurs favorisés. Depuis que les emprunts d’Etat ne sont plus offerts directement par l’Etat aux citoyens mais passent par des intermédiaires bancaires, qui se servent grassement au passage, les taux d’intérêts ont toujours été au dessus du taux d’inflation : les emprunteurs sont pénalisés, les rentiers favorisés.
L’inflation ruine les rentiers et favorise les emprunteurs. C’est ainsi que des générations purent accéder à la propriété pendant les Trente glorieuses : les emprunts souscrits ne valaient plus rien au bout d’une dizaine d’années. Aujourd’hui, personne sauf à être très riche ou se saigner toute une vie ne peut accéder à la propriété. D’autant que le capital immobilier prend de la valeur : mais ça n’est pas considéré comme de l’inflation par les Trichet et les autres. Ca c’est bien. C’est comme la hausse de la Bourse : ce n’est pas de l’inflation, mais de la bonne affaire pour les capitalistes (et pourtant, comme la hausse immobilière, c’est de l’inflation : les actifs sont plus chers et il est plus difficile de les acquérir).
L’inflation favorise les emprunteurs (les entrepreneurs et les ménages qui veulent se constituer un patrimoine immobilier) mais elle réduit le pouvoir d’achat des ménages. Donc c’est mauvais. En ce moment, l’inflation est inférieure à 2% en France, mais c’est un trompe l’œil ; la hausse des prix est faible parce que le prix des biens dits de luxe (l’électoménager, les portables, les abonnements internet, les écrans plats... ) diminue. Mais le prix des biens de base (pates, pain, biens alimentaires, essence, énergie...) augmente. De sorte que le pouvoir d’achat des plus pauvres (ceux qui ont une grosse part de leur budget dans l’agroalimentaire) diminue.
Voila donc le nœud du problème : l’inflation défavorise les rentiers, mais défavorise également les salariés ! Que faire ?
La réponse est évidente : indexer les salaires sur l’inflation. Faire en sorte que les salaires suivent les prix, de sorte que le salaire réel, lui, le pouvoir d’achat ne bouge pas, voire augmente. C’est ce qui se passe en période de plein emploi : les salariés ont une capacité de négociation qui leur permet d’aligner leurs salaires sur les prix ou mieux. C’est pourquoi a contrario les rentiers sont pour le chômage, et même pour un fort chômage, qui casse la dynamique des salaires et tue l’inflation (les entreprises ne répercutent plus les hausses de salaires sur les prix).
Il faut revenir à la période pré-Mauroy, de l’échelle mobile des salaires. Mais alors, dira-t-on, vous allez tuer la compétitivité ! Réponse : la compétitivité qui est fondée sur la diminution du pouvoir d’achat des salariés et sur le chômage n’est pas de la compétitivité, mais, au contraire, la ruine à terme d’une économie. La compétitivité c’est la productivité du travail, le travail payé à sa productivité, et la qualité du travail et des produits. La compétitivité fondée sur le chômage et la diminution de la masse des salaires est une fausse compétitivité.
Oui, mais la Chine... C’est vrai. Les salariés qui achètent massivement en Chine accroissent leur pouvoir d’achat et tue en même temps leur capacité de production. Solution ? Aller là où les Chinois ne sont pas encore ; la production de services de santé par exemple. La morale de l’histoire c’est que la pression sur les salaires n’améliore pas la compétitivité, au contraire.

6steme1 a écrit :

D'ailleurs je l'ai déjà cité ici et ça m'avait valu des reproches si je me souviens bien.

Pfff ! Tu as juste dis qu'il lui arrivait de participer à C du pareil au même sur France 5 pour te justifier de regarder cette émission de propagande droitiste. On t'avait répondu, après que tu eus placé Bernard Maris « à gauche, très à gauche », qu'il n'était pas si à gauche que ça.

Woaouw ! On dirait presque des idées de ces sales staliniens qui traînent sur ce forum !

Je plussoie sauf la parie en gras qui me semple totalement inepte!

Grünt a écrit :
faustus a écrit :
Grünt a écrit :

Pas exactement, la demande est en partie construite par le marketing, y'a un aller-retour entre demande et offre. Parfois la demande est créée de toute pièce (c'est le cas de l'industrie du luxe), parfois la demande existe sans qu'il soit besoin de la créer (pour des couverts, par exemple : personne ne crée le besoin d'acheter des petites cuillères), le plus souvent c'est un mélange des deux.

Bien sûr que si ! C'est Louis XIV en personne qui a imposé l'usage des couverts à la Cour... Voir par exemple le documentaire de Rossellini (1966) : la prise de pouvoir de Louis XIV... Très instructif de la manière dont ça fonctionne...

Oui, mais maintenant qu'on en est là, dans la société actuelle, une entreprise qui fabrique des couverts n'a pas besoin de donner envie aux gens d'en utiliser.
Dans ce cas précis, Hibou57 a raison, le marché est sous la pression de la demande.

Mais, dans la plupart des autres cas, le besoin est en partie ou totalement construit par l'entreprise qui y répond ensuite.

Je crois que, en fait, c'est une partie de ping-pong, les deux joueurs sont indispensables pour  que la partie continue, il faudrait que celui qui subit le jeu de l'autre, le consommateur en l'occurence, comprenne qu'il doit abandonner une partie qu'il ne peut gagner.

Hors ligne

#161 Le 18/06/2012, à 15:09

Hibou57

Re : Le topic des legislatives.

Grünt a écrit :
faustus a écrit :
Grünt a écrit :

Pas exactement, la demande est en partie construite par le marketing, y'a un aller-retour entre demande et offre. Parfois la demande est créée de toute pièce (c'est le cas de l'industrie du luxe), parfois la demande existe sans qu'il soit besoin de la créer (pour des couverts, par exemple : personne ne crée le besoin d'acheter des petites cuillères), le plus souvent c'est un mélange des deux.

Bien sûr que si ! C'est Louis XIV en personne qui a imposé l'usage des couverts à la Cour... Voir par exemple le documentaire de Rossellini (1966) : la prise de pouvoir de Louis XIV... Très instructif de la manière dont ça fonctionne...

Oui, mais maintenant qu'on en est là, dans la société actuelle, une entreprise qui fabrique des couverts n'a pas besoin de donner envie aux gens d'en utiliser.
Dans ce cas précis, Hibou57 a raison, le marché est sous la pression de la demande.

Mais, dans la plupart des autres cas, le besoin est en partie ou totalement construit par l'entreprise qui y répond ensuite.

Il peut y avoir manipulation, le plus souvent je crois en flattant l’égo, l’orgueil, l’instinct de grégaire de clan. Mais à part quelque boites, dont Apple (comme on en parlait) ou FaceBook, peu jouent là dessus. Mais finalement je n’arrive pas à me faire une idée clair de l’importance du phénomène non‑plus.

Le reste, qui me semble la plus grosse part, ce sont des changements de mode de vie induit, qui eux‑mêmes vont renforcer la nouvelle forme de demande (au détriment d’une demande précédente d’ailleurs) ou la faire évoluer encore.


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#162 Le 18/06/2012, à 15:13

The Uploader

Re : Le topic des legislatives.

Hibou57 a écrit :

Il peut y avoir manipulation, le plus souvent je crois en flattant l’égo, l’orgueil, l’instinct de grégaire de clan. Mais à part quelque boites, dont Apple (comme on en parlait) ou FaceBook, peu jouent là dessus.

Pratiquement toutes les publicités jouent sur l'égo, le pouvoir, le sexe, la domination, ...


Passer de Ubuntu 10.04 à Xubuntu 12.04 LTS
Archlinux + KDE sur ASUS N56VV.
ALSA, SysV,  DBus, Xorg = Windows 98 !
systemd, kdbus, ALSA + PulseAudio, Wayland = modern OS (10 years after Windows, but still...) !  Deal with it !

Hors ligne

#163 Le 18/06/2012, à 15:15

compte supprimé

Re : Le topic des legislatives.

Hibou57 a écrit :

Il peut y avoir manipulation, le plus souvent je crois en flattant l’égo, l’orgueil, l’instinct de grégaire de clan. Mais à part quelque boites, dont Apple (comme on en parlait) ou FaceBook, peu jouent là dessus. Mais finalement je n’arrive pas à me faire une idée clair de l’importance du phénomène non‑plus.

La publicité (budget : 60 milliards par an en France, il me semble, = presque 3 € par français et par jour, du berceau à la tombe), ça sert à quoi, à ton avis ? C'est une question sérieuse !

#164 Le 18/06/2012, à 15:15

Marie-Lou

Re : Le topic des legislatives.

Hibou57 a écrit :
Marie-Lou a écrit :
Hibou57 a écrit :

Ça date d’il y a une semaine, mais je ne l’avais pas vu ça :

Selon Daniel Cohn-Bendit, le PS est en "faute" sur le cas Bayrou (lemonde.fr). 11 Juin 2012.

Ça aurait été une mesure symbolique. Effet sur la vie réelle : néant.

Ça n’aurait pas été néant, ça aurait put lui permettre ce corriger un autre des héritages empoisonnés du PS (*) : l’interdiction faites au gens percevant des minima sociaux, de vivre avec qui ils veulent, sans perdre leur droit et le peu d’indépendance auxquels ils ont droit (proposition de son programme).

Enfin, en même temps je comprend qu’avec l’obsession du PS d’enfermer les gens dans leurs classes sociales, ils ont peut‑être justement voulu éviter ça.

(*) Même si l’UMP en a corrigé un, déjà présenté, celui là, à ma connaissance, il n’avait pas prévu de le corriger. En même temps, on pourra noter que ça ne figure pas non‑plus dans le programme actuel du PS, ni dans aucune de ses promesses verbales. Le PS et l’UMP peuvent se donner la main pour ça.

Je n'ai pas compris comment il s'y serait pris pour corriger « ça » (sachant que sans lien, le « ça » j'avoue ne pas l'avoir très bien compris non plus)


Compte clôturé

Hors ligne

#165 Le 18/06/2012, à 15:24

compte supprimé

Re : Le topic des legislatives.

Hibou57 a écrit :
Marie-Lou a écrit :
Hibou57 a écrit :

Ça date d’il y a une semaine, mais je ne l’avais pas vu ça :

Selon Daniel Cohn-Bendit, le PS est en "faute" sur le cas Bayrou (lemonde.fr). 11 Juin 2012.

Ça aurait été une mesure symbolique. Effet sur la vie réelle : néant.

Ça n’aurait pas été néant, ça aurait put lui permettre ce corriger un autre des héritages empoisonnés du PS (*) : l’interdiction faites au gens percevant des minima sociaux, de vivre avec qui ils veulent, sans perdre leur droit et le peu d’indépendance auxquels ils ont droit (proposition de son programme).

Rien vu de ce genre là-dedans : http://www.bayrou.fr/le-programme-en-de … opositions

#166 Le 18/06/2012, à 15:27

Hibou57

Re : Le topic des legislatives.

The Uploader a écrit :
Hibou57 a écrit :

Il peut y avoir manipulation, le plus souvent je crois en flattant l’égo, l’orgueil, l’instinct de grégaire de clan. Mais à part quelque boites, dont Apple (comme on en parlait) ou FaceBook, peu jouent là dessus.

Pratiquement toutes les publicités jouent sur l'égo, le pouvoir, le sexe, la domination, ...

À part pour l’automobile et les consoles de jeux et les clubs de rencontre (bidons), et certains parfums (même pas tous) la plupart des publicités restent quand‑même pour les produits de consommation courante, pour la pub TV et presse, ou ludique ou hobbyiste pour la pub web et presse (la presse fait dans les deux).

À part en voyant de l’égo, du pouvoir, du sexe, et de la domination partout, je ne vois rien de ça dans une publicité typique pour les chewing‑gum, les produits pour nettoyer l’émail, les céréales, les plats préparés, et toute ces choses quotidiennes ou pas, selon le mode de vie des gens.

Maintenant, ça dépend peut‑être de la sensibilité de chaque personne à ces notions et à ce qui peut les suggérer. Elles peuvent donner l’impression à une personne, d’être suggérées, sans l’avoir été vraiment, par le seul fait de la sensibilité particulière d’une personne à des questions en particuliers. C’est sur que si on voit du sexe dans le moindre bermuda, de la domination dans la moindre blague de potache qui remballe, on peut en voir partout. Mais de toute manière dans ces cas là, on peut toujours graduer quand‑même.

faustus a écrit :
Hibou57 a écrit :

Il peut y avoir manipulation, le plus souvent je crois en flattant l’égo, l’orgueil, l’instinct de grégaire de clan. Mais à part quelque boites, dont Apple (comme on en parlait) ou FaceBook, peu jouent là dessus. Mais finalement je n’arrive pas à me faire une idée clair de l’importance du phénomène non‑plus.

La publicité (budget : 60 milliards par an en France, il me semble, = presque 3 € par français et par jour, du berceau à la tombe), ça sert à quoi, à ton avis ? C'est une question sérieuse !

Ça ne risque pas d’être aussi élevé pour tout le monde. 3€/jours, c’est mon budget de dépense en totalité pour les courses, alors si je les payait uniquement pour de la pub, je le saurais. Mais il est vrai que la france est un pays riche, alors pourquoi pas, mais ça me parait énorme.


Marie-Lou a écrit :
Hibou57 a écrit :

Ça n’aurait pas été néant, ça aurait put lui permettre ce corriger un autre des héritages empoisonnés du PS (*) : l’interdiction faites au gens percevant des minima sociaux, de vivre avec qui ils veulent, sans perdre leur droit et le peu d’indépendance auxquels ils ont droit (proposition de son programme).

Enfin, en même temps je comprend qu’avec l’obsession du PS d’enfermer les gens dans leurs classes sociales, ils ont peut‑être justement voulu éviter ça.

(*) Même si l’UMP en a corrigé un, déjà présenté, celui là, à ma connaissance, il n’avait pas prévu de le corriger. En même temps, on pourra noter que ça ne figure pas non‑plus dans le programme actuel du PS, ni dans aucune de ses promesses verbales. Le PS et l’UMP peuvent se donner la main pour ça.

Je n'ai pas compris comment il s'y serait pris pour corriger « ça » (sachant que sans lien, le « ça » j'avoue ne pas l'avoir très bien compris non plus)

La fin du parcage et de « l’interdiction de fréquentation », par classe sociale, et inscrit dans la loi. Le « ça » était un renvoi au paragraphe qui le précède.

Dernière modification par Hibou57 (Le 18/06/2012, à 15:32)


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#167 Le 18/06/2012, à 15:31

compte supprimé

Re : Le topic des legislatives.

pierguiard a écrit :

Je crois que, en fait, c'est une partie de ping-pong, les deux joueurs sont indispensables pour  que la partie continue, il faudrait que celui qui subit le jeu de l'autre, le consommateur en l'occurence, comprenne qu'il doit abandonner une partie qu'il ne peut gagner.

Ça c'est intelligent, pour une fois. Ne reste plus qu'à réfléchir au rapport de force : les 2 joueurs ne sont pas du tout de force égale et en plus l'un des 2 ne veut absolument pas jouer à autre chose (et il parvient même à convaincre l'autre qu'il n'y a pas d'autre jeu possible : TINA, pour citer une joueuse célèbre)...

Dernière modification par faustus (Le 18/06/2012, à 15:35)

#168 Le 18/06/2012, à 15:34

mazarini

Re : Le topic des legislatives.

Sur le principe, je ne suis pas opposé à une suppression de la publicité. Activité pour laquelle je ne voie pas d'utilité.


Je suis désolé de t'avoir blessé en te traitant de con. Je croyais que tu le savais déjà...

Hors ligne

#169 Le 18/06/2012, à 15:38

compte supprimé

Re : Le topic des legislatives.

Hibou57 a écrit :
The Uploader a écrit :
Hibou57 a écrit :

Il peut y avoir manipulation, le plus souvent je crois en flattant l’égo, l’orgueil, l’instinct de grégaire de clan. Mais à part quelque boites, dont Apple (comme on en parlait) ou FaceBook, peu jouent là dessus.

Pratiquement toutes les publicités jouent sur l'égo, le pouvoir, le sexe, la domination, ...

À part pour l’automobile et les consoles de jeux et les clubs de rencontre (bidons), et certains parfums (même pas tous) la plupart des publicités restent quand‑même pour les produits de consommation courante, pour la pub TV et presse, ou ludique ou hobbyiste pour la pub web et presse (la presse fait dans les deux).

À part en voyant de l’égo, du pouvoir, du sexe, et de la domination partout, je ne vois rien de ça dans une publicité typique pour les chewing‑gum, les produits pour nettoyer l’émail, les céréales, les plats préparés, et toute ces choses quotidiennes ou pas, selon le mode de vie des gens.

Maintenant, ça dépend peut‑être de la sensibilité de chaque personne à ces notions et à ce qui peut les suggérer. Elles peuvent donner l’impression à une personne, d’être suggérées, sans l’avoir été vraiment, par le seul fait de la sensibilité particulière d’une personne à des questions en particuliers. C’est sur que si on voit du sexe dans le moindre bermuda, de la domination dans la moindre blague de potache qui remballe, on peut en voir partout. Mais de toute manière dans ces cas là, on peut toujours graduer quand‑même.

Pour quelqu'un qui se veut d'avant-garde contre tous les ringards (déficients ?), tu n'es vraiment pas brillant !
T'as entendu parler de neuro-marketing ? Tu crois vraiment que c'est pour faire joujou ?
Au moins tu nous dis le vrai avec une grande assurance, c'est déjà ça... lol

Dernière modification par faustus (Le 18/06/2012, à 15:39)

#170 Le 18/06/2012, à 15:39

Marie-Lou

Re : Le topic des legislatives.

Hibou57 a écrit :

La fin du parcage et de « l’interdiction de fréquentation », par classe sociale, et inscrit dans la loi. Le « ça » était un renvoi au paragraphe qui le précède.

De quelle loi parles-tu précisément ?

Et je n'ai toujours pas compris comment Bayrou élu aurait pu corriger ça.


Compte clôturé

Hors ligne

#171 Le 18/06/2012, à 15:42

compte supprimé

Re : Le topic des legislatives.

Marie-Lou a écrit :

Et je n'ai toujours pas compris comment Bayrou élu aurait pu corriger ça.

Par un miracle ! C'est ça, les démocrates chrétiens... lol

#172 Le 18/06/2012, à 15:44

compte supprimé

Re : Le topic des legislatives.

mazarini a écrit :

Sur le principe, je ne suis pas opposé à une suppression de la publicité. Activité pour laquelle je ne voie pas d'utilité.

C'est vrai, ça... On ne voit vraiment pas à quoi ça peut bien servir, la pub...

Mais que ne faut-il pas lire ! lol

#173 Le 18/06/2012, à 15:47

PPdM

Re : Le topic des legislatives.

mazarini a écrit :

Sur le principe, je ne suis pas opposé à une suppression de la publicité. Activité pour laquelle je ne voie pas d'utilité.

Je ne serais pas contre, le souci et comment définir la limite entre une pub et de l'information.
@Faustus, par l’Éducation, faire comprendre au joueur faible qu'il ne pourra jamais gagner, seule d'éducation le peut.
Les grande marques l'on compris, et s'opposent de tout leur poids au retour de bouses grise a l’école, par exemple, pas pour défendre une pseudo liberté, mais pour éduquer les enfants au consumérisme.

Dernière modification par pierguiard (Le 18/06/2012, à 15:59)

Hors ligne

#174 Le 18/06/2012, à 15:58

compte supprimé

Re : Le topic des legislatives.

pierguiard a écrit :

@Faustus, par l’Éducation, faire comprendre au joueur faible qu'il ne pourra jamais gagner, seulle d'éducation le peut.
Les grande marques l'on compris, et s'oppose de tout leur poids au retour de bouses grise a l’école, par exemple, pas pour défendre une pseudo liberté, mais pour éduquer les enfants au consumérisme.

Ce dont tu ne rends pas compte, et c'est dommage, c'est que tout ça est complètement anti-capitaliste. Comment veux-tu stimuler la croissance, qui est absolument indispensable au capitalisme, tout en éduquant les gamins aux méfaits de la consommation ? Tu la fais avec quoi, la croissance, si les gens se mettent à consommer beaucoup moins ? C'est complètement contradictoire.

Dernière modification par faustus (Le 18/06/2012, à 15:59)

#175 Le 18/06/2012, à 16:05

mazarini

Re : Le topic des legislatives.

faustus a écrit :
mazarini a écrit :

Sur le principe, je ne suis pas opposé à une suppression de la publicité. Activité pour laquelle je ne voie pas d'utilité.

C'est vrai, ça... On ne voit vraiment pas à quoi ça peut bien servir, la pub...

Mais que ne faut-il pas lire ! lol

Il faut que je précise ma pensée ? Je me doute que les entreprises ne dépense pas si ce n'est pas rentable.
Quoi que lorsque toutes les entreprises d'un secteur font de la publicité, ca devient une dépense inutile à part qu'aucune personne ne peut arrêter.


Je suis désolé de t'avoir blessé en te traitant de con. Je croyais que tu le savais déjà...

Hors ligne

Haut de page ↑