Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

#176 Le 06/07/2012, à 10:51

sorrodje

Re : La fin d'un Linux unifié ?

Joss17 a écrit :

Tu sembles un peu... malade...

CQFD


Utilisateur Debian/Ubuntu depuis 2008 - http://sorrodje.alter-it.org

Hors ligne

#177 Le 06/07/2012, à 11:04

The Uploader

Re : La fin d'un Linux unifié ?

1341406925.gif

Dernière modification par The Uploader (Le 06/07/2012, à 11:04)


Passer de Ubuntu 10.04 à Xubuntu 12.04 LTS
Archlinux + KDE sur ASUS N56VV.
ALSA, SysV,  DBus, Xorg = Windows 98 !
systemd, kdbus, ALSA + PulseAudio, Wayland = modern OS (10 years after Windows, but still...) !  Deal with it !

Hors ligne

#178 Le 06/07/2012, à 13:11

Tanny

Re : La fin d'un Linux unifié ?

A défaut d'une unification utopique du monde des distributions (ça me rappelle d'ailleurs la page du premier avril d'il y a quelques années sur le Canterbury Project), Ubuntu est quand même devenue, malgré les discussions concernant l'interface/le shell, la distribution GNU/linux grand public. (j'ai personnellement quelques doutes concernant Mint et sa pérennité au vu de la petite taille de l'équipe qui en est en charge. Mais seul le temps le dira, au final.)
Et quoi qu'on en dise, les questions d'interface et de facilité d'utilisation sont importantes pour attirer de nouveaux utilisateurs. Parce que même s'il n'y a pas à me vanter les avantages de la ligne de commande, avoir des interfaces graphiques agréables est un objectif important de Canonical pour attirer du monde... et objectivement, je pense qu'ils y sont bien arrivés, et qu'ils peuvent encore faire mieux. (tout en laissant les outils avancés facilement à portée des utilisateurs plus "techniques", aussi facilement que dans toute autre distribution).
Et même si le monde fabuleux du manchot n'est pas unifié, au final, une poignée de distributions font (au moins) 90% du desktop linux. Ce qui revient à une relative unité de fait, au final, et laisse la place aux distributions restantes à des usages très spécifiques.


" "Compassion" you plead, as though they kept it in a pot -
Well, that's long since been empty."

Van der Graaf Generator - Arrow

Hors ligne

#179 Le 06/07/2012, à 13:43

arnaudsm

Re : La fin d'un Linux unifié ?

@torpedolos
Oui, un "Jobs" serait profitable, enfin pas sur tous les points de vue.
Jobs à pour grande (je me retiens de dire unique) qualité d'avoir su exploiter les bons concepts pour les réunir dans des produits phares.
Il faudrait faire la même chose avec les meilleures innovations sur les différentes distros, mais en gardant bien sur une liberté totale de customization sur le produit final.
Pour certains j'ai dit n'importe quoi avec mon vocabulaire approximatif, mais mon message de base est que l'on pourrait essayer d'avoir un grand produit final. Tous les efforts de la communauté mis ensemble pourraient être extraordinaires et attirer beaucoup de gens sur Linux (au lieu de le garder éparpillés dans des distros recluses).

Hors ligne

#180 Le 06/07/2012, à 13:49

Elzen

Re : La fin d'un Linux unifié ?

Encore une fois, ta vision part du principe qu'il existe une entité appelée « Linux » qui regrouperait les différentes « distributions » ; je te renvoie à nos posts précédents détaillant en quoi cette vision ne correspond pas à la réalité de ce qu'est réellement le monde libre wink


Elzen : polisson, polémiste, polymathe ! (ex-ArkSeth)
Un script pour améliorer quelques trucs du forum.
La joie de t'avoir connu surpasse la peine de t'avoir perdu…
J'ai pour qualité de ne jamais attaquer les gens. J'ai pour défaut de souvent avoir l'air de le faire.

Hors ligne

#181 Le 06/07/2012, à 14:27

The Uploader

Re : La fin d'un Linux unifié ?

arnaudsm a écrit :

Tous les efforts de la communauté mis ensemble pourraient être extraordinaires et attirer beaucoup de gens sur Linux (au lieu de le garder éparpillés dans des distros recluses).

Euh sinon y'a Ubuntu (ainsi que ses... variantes! Fragmentatiooon ! yikes ), avec une interface faite pour les noobs, à destination des noobs, qui est très populaire et est la porte d'entrée vers "Linux" depuis des années.

Just sayin'. tongue

Dernière modification par The Uploader (Le 06/07/2012, à 14:28)


Passer de Ubuntu 10.04 à Xubuntu 12.04 LTS
Archlinux + KDE sur ASUS N56VV.
ALSA, SysV,  DBus, Xorg = Windows 98 !
systemd, kdbus, ALSA + PulseAudio, Wayland = modern OS (10 years after Windows, but still...) !  Deal with it !

Hors ligne

#182 Le 06/07/2012, à 14:38

Tanny

Re : La fin d'un Linux unifié ?

Et qui peut également très bien convenir à des utilisateurs un poil plus avancés qui n'ont pas tellement envie de se prendre la tête/qui apprécient l'interface fournie tongue . (et pourtant, j'ai testé un gros paquet de distributions, parfois pour des durées assez longues... bon, je pinaille, mais je comprends ce que tu veux dire)


" "Compassion" you plead, as though they kept it in a pot -
Well, that's long since been empty."

Van der Graaf Generator - Arrow

Hors ligne

#183 Le 06/07/2012, à 14:46

sorrodje

Re : La fin d'un Linux unifié ?

Tanny a écrit :

Et qui peut également très bien convenir à des utilisateurs un poil plus avancés qui n'ont pas tellement envie de se prendre la tête/qui apprécient l'interface fournie tongue .

Copain!


Utilisateur Debian/Ubuntu depuis 2008 - http://sorrodje.alter-it.org

Hors ligne

#184 Le 06/07/2012, à 15:06

Joss17

Re : La fin d'un Linux unifié ?

arnaudsm a écrit :

@torpedolos
Oui, un "Jobs" serait profitable, enfin pas sur tous les points de vue.
Jobs à pour grande (je me retiens de dire unique) qualité d'avoir su exploiter les bons concepts pour les réunir dans des produits phares.
Il faudrait faire la même chose avec les meilleures innovations sur les différentes distros, mais en gardant bien sur une liberté totale de customization sur le produit final.
Pour certains j'ai dit n'importe quoi avec mon vocabulaire approximatif, mais mon message de base est que l'on pourrait essayer d'avoir un grand produit final. Tous les efforts de la communauté mis ensemble pourraient être extraordinaires et attirer beaucoup de gens sur Linux (au lieu de le garder éparpillés dans des distros recluses).

Les distros ne sont pas recluses, bien au contraire, il y a beaucoup d'échanges et de code en commun. Même Linux, qui semble être au cœur de pas mal de distros, n'est pas un noyau ultime (regarde debian ou archlinux avec freebsd).
Ce que tu ne comprend pas c'est que au niveau de logiciel libre il n'y a pas de notion de produit «final», la diversité est inhérente à la liberté. Y a-t-il un téléphone «final» ? Un modèle de maison «final» ? Un vetement «final» ?
Tu vois toujours l'informatique comme des logiciels monolithiques aux versions identiques, c'est le schéma privateur (une seule version possible, celle autorisée par l'éditeur). Mais l'informatique libre c'est un autre schéma intellectuel, une autre façon de pratiquer l'informatique, et quand on a bien compris ce qu'est une licence libre on voit qu'il ne peut pas y avoir de de distro ultime, finale, unificatrice.
Pour les utilisateurs de debian, c'est debian la distro finale. Pour ceux de fedora, c'est fedora qui est le produit «final». Sans compter que ça dure un temps, on peut très bien changer de distro, et que même sur une distro qui aurait le même nom, moult utilisateurs customisent le code, ajoutent ou changent des dépôts, tournent sur des anciennes versions, etc...
La liberté conféré a pour conséquences la diversité dans le code utilisé par les différents acteurs.

a+

Dernière modification par Joss17 (Le 06/07/2012, à 15:07)

Hors ligne

#185 Le 06/07/2012, à 15:12

Eldermê

Re : La fin d'un Linux unifié ?

Je m'incruste dans ce sujet smile
J'ai lu toute la discussion, et j'ai l'impression que Arnaudsm pointe 2 "inconvénients" (je mets des guillemets parce que pour moi, ces inconvénients n'en sont pas forcément) de la dispersion entre projets libres (projets au sens large, puisqu'il peut s'agir de distributions, d'environnements, ou d'applications seules) :
- les débutants seraient tout perdus devant la quantité de choix possibles, et auraient une impression de fouilli
- les contributeurs se disperseraient sur de multiples projets au lieu de se concentrer sur un unique produit ultime qui regrouperait tout les avantages de ce qui existe déjà plus de nouveaux avantages encore plus mieux
C'est bien cela que tu veux dire ?

Le 2ème point me semble complètement faux pour des raisons qui pour la plupart ont déjà été évoquées.
Déjà, il n'existe pas de produit ultime qui puisse convenir à tout le monde. J'ai testé pas mal d'environnements de bureaux (Gnome, KDE, LXDE, openbox avec d'autres trucs que ceux de LXDE, E17 - désolée pour les amateurs de XFCE ou d'autres bureaux plus exotiques, j'essaierai de me rattraper un jour wink ). Je les ai trouvé tous très intéressants, chacun avec ses points forts, et des philosophies très différentes. Certains préfèreront tel environnement pour telles raisons, certains tel autre pour d'autres raisons. Différents utilisateurs peuvent avoir des exigences opposées. Tu voudrais proposer une vaste usine à gaz imbuvable pour essayer de contenter à la fois ceux qui veulent quelque chose de simple, ce qui veulent quelque chose de hautement configurable, ce qui veulent quelque chose de sobre, ceux qui veulent quelque chose de bling-bling, etc ? Je ne crois pas que l'utilisateur y serait gagnant. Autant laisser le choix entre les différents environnements existants.

C'est un peu pareil pour les distributions : elles ont des philosophies différentes, des points forts et des points faibles, et leurs philosophies peuvent être incompatibles (Debian ou Gentoo, ça n'a juste rien à voir. Pourtant j'aime beaucoup les 2 et je n'aimerais pas les voir fusionner ensemble, le résultat serait à coup sûr assez horrible). Par exemple, tu ne peux pas avoir à la fois une distribution qui fonctionne "out of the box" et en même temps où tout est configurable à la main sans qu'on t'impose quoi que ce soit par défaut : soit on configure pour toi, soit on te demande de le faire.

Ensuite, on dirait que tu pars du principe que si n contributeurs sont sur n projets en même temps, alors en les mettant sur un unique projet ils le feraient avancer n fois plus vite. Mais c'est faux. Les gens qui contribuent sur leur temps libre participent à des projets qui leur plaisent et qui correspondent à leur besoin à eux. Force-les à se mettre sur un projet qui ne leur plait pas plus que ça, au mieux ils le feront en trainant des pieds et avanceront très lentement, au pire ils se démotiveront et laisseront tomber.
Dans le cas où ce sont des entreprises qui contribuent à tel projet libre, je pense qu'elles se posent déjà la question de voir si la roue n'a pas déjà été inventée avant de la refaire, histoire de ne pas investir pour rien.

Concernant le point de vue du débutant. Il y a beaucoup de choix, c'est vrai. Mais est-ce vraiment un problème ? Le débutant qui veut découvrir GNU/Linux en a entendu parler quelque part : si c'est par un ami, il demandera à cet ami de lui montrer son environnement, de lui conseiller une distribution. Il ne sera donc pas complètement perdu dans la nature. S'il a entendu parler de GNU/Linux sur Internet et si ça lui a donné envie de tester, je pense qu'il doit être capable de pousser sa curiosité pour chercher un peu sur le net quelles sont les distributions qui s'adressent aux débutants (il y avait un questionnaire pas trop mal fait sur Distrowatch à une époque, je ne sais pas s'il est encore à jour). Ensuite, il lui suffit de lire un peu les descriptions, de choisir celle qui lui convient le mieux, ou d'en tester une au hasard, et de voir si ça lui convient. Il est de toute façon difficile de se faire un véritable avis sans avoir testé. Il y a de fortes chances qu'il tombe sur une certaine Ubuntu d'ailleurs wink Il me semble qu'elle vise justement à être facile d'accès.

Après, là où je rejoins un petit peu ton opinion, c'est que je ne suis pas convaincue qu'il soit très utile d'avoir beaucoup de distributions qui ont pour même philo "on dérive de la même base et on veut être facile d'accès à un débutant". Les différentes dérivées d'Ubuntu (je ne parle pas des variantes en fonction de l'environnement de bureau, mais des forks comme Mint) apportent-elles vraiment quelque chose de différent ? Est-ce que cela justife des dépots dédiés, ou est-ce que simplement rajouter des dépots supplémentaires (pour remplacer Unity par Cinnamon par exmple) ne suffirait pas ? Maintenant, je n'ai pas testé tous ces projets. S'ils existent et ont des utilisateurs, c'est sans doute qu'ils doivent répondre à un besoin.
Si elles sont utiles, elles resteront, sinon elles disparaitront comme d'autres ont disparu (le titre du sujet me semble erroné : il n'y a jamais eu d'unification).

D'autre part, ce n'est pas complètement de la dispersion : si une idée vraiment géniale apparait dans l'une, ce sera repris dans les autres. C'est aussi ça le libre.

Dernière modification par Eldermê (Le 06/07/2012, à 15:14)


Mon blog : petit projet de jeux en 3D (libres, bien sûr).

Hors ligne

#186 Le 06/07/2012, à 15:55

Julientroploin

Re : La fin d'un Linux unifié ?

Eldermê a écrit :

Après, là où je rejoins un petit peu ton opinion, c'est que je ne suis pas convaincue qu'il soit très utile d'avoir beaucoup de distributions qui ont pour même philo "on dérive de la même base et on veut être facile d'accès à un débutant". Les différentes dérivées d'Ubuntu (je ne parle pas des variantes en fonction de l'environnement de bureau, mais des forks comme Mint) apportent-elles vraiment quelque chose de différent ? Est-ce que cela justife des dépots dédiés, ou est-ce que simplement rajouter des dépots supplémentaires (pour remplacer Unity par Cinnamon par exmple) ne suffirait pas ? Maintenant, je n'ai pas testé tous ces projets. S'ils existent et ont des utilisateurs, c'est sans doute qu'ils doivent répondre à un besoin.
Si elles sont utiles, elles resteront, sinon elles disparaitront comme d'autres ont disparu (le titre du sujet me semble erroné : il n'y a jamais eu d'unification).

+1
Je suis convaincu que plus de la moitié des distributions n'ont pas lieu d'être. Maintenir des dépots en parallèle alors que 80% de leur contenu est identique me semble une abération alors qu'on pourrait reprendre les dépots existants et rajouter un script post install + un dépot supplémentaire pour proposer une "saveur différente" de la distibution dont on dérive.

Si on prend Ubuntu par rapport à Debian par exemple, l'existence de leurs dépôts se justifie puisqu'ils contiennent "en gros" une image à un temps T des dépôts expérimentaux de debian qui est retravaillée et personnalisée.
Je reste plus sceptique sur ceux de mint où dans un autre ordre d'idée de crunchbang... qui sont par ailleurs utiles mais gaspillent beaucoup d'efforts à maintenir des choses déjà maintenues par d'autres.

Dernière modification par Julientroploin (Le 06/07/2012, à 15:56)


Fixe : Core i5, 4GoRAM, NVidia 9800GT Silent => Raring64
Portable Compaq Presario2158 : AthlonXP-M2400+, 1GoRAM, ATI Radeon mobility320M => Debian stable+Openbox
https://launchpad.net/~julienmbpe

Hors ligne

#187 Le 08/07/2012, à 22:14

J5012

Re : La fin d'un Linux unifié ?

salut arnaudsm,

ta question part d'un bon sentiment ... mais comme tu es debutant : cette question est un serpent de mer objet de troll de la part de gens venant en grande partie de windows, et justement ne comprenant pas le concept des logiciels libres !

gnulinux est un ensemble de briques reutilisables a qui veut; meme si une brique venait a etre creee de zero elle serait aussitot disponible pour l'ensemble (cf gpl).

avant l'emergence de ubuntu, il y avait debian, il y avait redhat, il y avait slackware ... il y avait freaksware (lol)

si les developpeurs du libre s'etaient concentres et pas disperses comme tu le voudrais, ubuntu ne serait jamais ne , et ce forum n'existerait pas, et tu ne serais pas en train de poser cette question de debutant ...

la distribution la plus aboutie, comme la plupart l'ont deja dit, ca n'existe pas ! meme windows ne l'est pas ... et d'ailleurs si un jour le code source de wxp etait libere, on en verrait des versions libres ... c'est dans l'ordre de la nature humaine.

Hors ligne

#188 Le 08/07/2012, à 23:20

Xarkam

Re : La fin d'un Linux unifié ?

Allé juste pour le fun, le plus beau gaspillage de ressources dernièrement c'est LibreOffice et OpenOffice depuis que ce dernier est tombé dans le giron de la fondation Apache.
Pour info sur OpenOffice: http://www-03.ibm.com/software/lotus/sy … egory=news
En gros, IBM va s'investir plus dans le projet. (déjà ils offrent l'interface de symphony)

Enfin, nous verrons dans 3ans le quel des deux sera le plus abouti en fonctionnalités d'entreprises.

Mais c'est vrai, la communauté du libre est peuplée de gens avec une ego incalculable tongue

@J5012: on est à w7 plus à wxp big_smile


Blog | Ubuntu User 153
---
Asus M3A32 | AMD 64 Phenom x4 | Corsair 4GB | NVIDIA GeForce 9800GT
Utilisateur d'Ubuntu, Debian, Frugalware et Windows Seven

Hors ligne

#189 Le 08/07/2012, à 23:25

PPdM

Re : La fin d'un Linux unifié ?

Xarkam a écrit :

Allé juste pour le fun, le plus beau gaspillage de ressources dernièrement c'est LibreOffice et OpenOffice depuis que ce dernier est tombé dans le giron de la fondation Apache.
Pour info sur OpenOffice: http://www-03.ibm.com/software/lotus/sy … egory=news
En gros, IBM va s'investir plus dans le projet. (déjà ils offrent l'interface de symphony)

Enfin, nous verrons dans 3ans le quel des deux sera le plus abouti en fonctionnalités d'entreprises.

Mais c'est vrai, la communauté du libre est peuplée de gens avec une ego incalculable tongue

@J5012: on est à w7 plus à wxp big_smile

Ben non, en entreprise Seven est encore rare, et j'en ai même encore sous W2000 et pas des moindres


Linux n'est pas plus compliqué, il est différent.
GNU/Linux à Marseille Découvrir Marseille Ma librairie indépendante
Si vous pensez que le sujet du fil vous concerne, ne vous incrustez pas, postez une demande en donnant le lien de VOTRE fil

Hors ligne

#190 Le 08/07/2012, à 23:35

afilmore

Re : La fin d'un Linux unifié ?

J'en rajoute une couche :

La philosophie des constructeurs de stations et serveurs UNIX a été au départ de développer un système d'exploitation pour pouvoir vendre leurs machines, en y ajoutant si possible un petit « plus » pour se démarquer de la concurrence. C'était oublier que les parcs UNIX sont le plus souvent hétérogènes et que toute différence d'une machine à l'autre, même créée avec la meilleure intention du monde, menace l'interopérabilité donc constitue un risque réel de contre-productivité car contraignent les informaticiens à bricoler afin d'interconnecter les systèmes.
C'est une des raisons pour lesquelles nombre de ces constructeurs proposent désormais le système GNU/Linux avec leurs serveurs. Toutefois, si le noyau Linux est bien défini, le système Linux change sensiblement d'une distribution à l'autre, ce qui conduit à des dissemblances causant parfois des pertes de temps.
Ce problème se posait déjà jadis avec l'opposition entre UNIX System V et UNIX BSD, en particulier sur des gestions sensiblement différentes de l'impression et des signaux.
Les grands constructeurs tels que PSA, EADS, Dassault utilisent encore des stations sur Unix pour travailler sur la CAO, dans le but de garder une compatibilité avec leur ancien logiciel de conception Catia V4.
Cependant, PSA utilise de plus en plus Windows XP Pro 64 bit pour ses postes CAO.

"Toutefois, si le noyau Linux est bien défini, le système Linux change sensiblement d'une distribution à l'autre, ce qui conduit à des dissemblances causant parfois des pertes de temps."

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Unix

Sinon la réalité c'est ça :
http://gs.statcounter.com/#os-ww-monthly-201106-201206

Mais tout va bien, y a rien a changer, c'est parfait.

Hors ligne

#191 Le 08/07/2012, à 23:42

seb24

Re : La fin d'un Linux unifié ?

insert-coin.jpg


Membre attitré de la brigade des S
Ubuntuser.com : Blog sur Ubuntu http://www.ubuntuser.com

Hors ligne

#192 Le 09/07/2012, à 02:31

Pylades

Re : La fin d'un Linux unifié ?

#1 : troll spotted. tongue


“Any if-statement is a goto. As are all structured loops.
“And sometimes structure is good. When it’s good, you should use it.
“And sometimes structure is _bad_, and gets into the way, and using a goto is just much clearer.”
                Linus Torvalds – 12 janvier 2003

Hors ligne

#193 Le 09/07/2012, à 18:41

lawl

Re : La fin d'un Linux unifié ?

et d'ailleurs si un jour le code source de wxp etait libere

Pas besoin de libéré le code on trouve plein de XP/seven pirate customisé.

Sinon la réalité c'est ça :
http://gs.statcounter.com/#os-ww-monthly-201106-201206

Mais tout va bien, y a rien a changer, c'est parfait.

Les meilleurs solution technique ne sont pas tjrs celle qui se répandent le plus. Puis regarder tout le monde se plain de la fragmentation d'Android cela ne l’empêche pas d'avoir dépassé IOS. Au contraire puisque cette fragmentation permet à Android de tourner sur un max de téléphone.

Hors ligne

#194 Le 09/07/2012, à 18:46

The Uploader

Re : La fin d'un Linux unifié ?

En plus d'être bien plus présent sur les téléphones/tablettes que ne l'est Windows, Linux (ou BSD) est toujours bien plus présent sur les serveurs Web que Windows.

Le Libre est aussi omniprésent sur les super calculateurs.

Quant au "desktop", Microsoft estime la "part de marché" du Libre à 8%, au même niveau que MacOS.

Donc oui, tout va bien. tongue

Dernière modification par The Uploader (Le 09/07/2012, à 18:47)


Passer de Ubuntu 10.04 à Xubuntu 12.04 LTS
Archlinux + KDE sur ASUS N56VV.
ALSA, SysV,  DBus, Xorg = Windows 98 !
systemd, kdbus, ALSA + PulseAudio, Wayland = modern OS (10 years after Windows, but still...) !  Deal with it !

Hors ligne

#195 Le 09/07/2012, à 19:45

Elzen

Re : La fin d'un Linux unifié ?

The Uploader a écrit :

Quant au "desktop", Microsoft estime la "part de marché" du Libre à 8%, au même niveau que MacOS.

Hmm, il faut nuancer en rappelant que quelques semaines après cette stat, ils ont publié un truc comme quoi on était redescendus à moins de 0,5%.

Leur système d'évaluation doit être codé par ce type-là.


Elzen : polisson, polémiste, polymathe ! (ex-ArkSeth)
Un script pour améliorer quelques trucs du forum.
La joie de t'avoir connu surpasse la peine de t'avoir perdu…
J'ai pour qualité de ne jamais attaquer les gens. J'ai pour défaut de souvent avoir l'air de le faire.

Hors ligne

#196 Le 09/07/2012, à 19:47

The Uploader

Re : La fin d'un Linux unifié ?

lol


Passer de Ubuntu 10.04 à Xubuntu 12.04 LTS
Archlinux + KDE sur ASUS N56VV.
ALSA, SysV,  DBus, Xorg = Windows 98 !
systemd, kdbus, ALSA + PulseAudio, Wayland = modern OS (10 years after Windows, but still...) !  Deal with it !

Hors ligne

#197 Le 09/07/2012, à 21:01

afilmore

Re : La fin d'un Linux unifié ?

The Uploader a écrit :

En plus d'être bien plus présent sur les téléphones/tablettes que ne l'est Windows, Linux (ou BSD) est toujours bien plus présent sur les serveurs Web que Windows.

Le Libre est aussi omniprésent sur les super calculateurs.

Oui Linux est même présent ici :
http://www.youtube.com/watch?v=KKP1ZKM35d8

Ils exagèrent, ils auraient pu cliquer sur l'espèce de petit rond rouge qu'on voit en bas vers 0:12 secondes.
tongue

Vous pouvez cliquer, faut pas avoir peur, y a pas Unity sur la version serveur.
big_smile

Dernière modification par afilmore (Le 09/07/2012, à 21:05)

Hors ligne

#198 Le 09/07/2012, à 22:09

J5012

Re : La fin d'un Linux unifié ?

Xarkam a écrit :

Allé juste pour le fun, le plus beau gaspillage de ressources dernièrement c'est LibreOffice et OpenOffice depuis que ce dernier est tombé dans le giron de la fondation Apache.
Pour info sur OpenOffice: http://www-03.ibm.com/software/lotus/sy … egory=news
En gros, IBM va s'investir plus dans le projet. (déjà ils offrent l'interface de symphony)

Enfin, nous verrons dans 3ans le quel des deux sera le plus abouti en fonctionnalités d'entreprises.

Mais c'est vrai, la communauté du libre est peuplée de gens avec une ego incalculable tongue

@J5012: on est à w7 plus à wxp big_smile

la divergence n'est pas depuis le giron apache , mais depuis la stupidite d'oracle ... et c'est parce qu'oracle s'est apercu un peu tard de la force communautaire qu'il a refile oo a apache plutot que de ceder la marque a libo, le code est le meme, ce qui change c'est la marque; la licence apache n'empechant pas la migration vers libo, mais la gpl si ... le developpement de libo profitera des ameliorations d'oo par apache , donc tout bon pour le devenir de libo !

et si je parle de wxp c'est pas pour rien ... (ne parle donc pas w7) , il arrive en fin de vie, ms pourrait en liberer le code ... rien que pour marquer son orientation complete vers l'open source.

Hors ligne

#199 Le 09/07/2012, à 22:39

lawl

Re : La fin d'un Linux unifié ?

ien que pour marquer son orientation complete vers l'open source.

Et ou a tu vue que MS avait nue orientation open source !?

Hors ligne

#200 Le 09/07/2012, à 22:44

PPdM

Re : La fin d'un Linux unifié ?

lawl a écrit :

ien que pour marquer son orientation complete vers l'open source.

Et ou as tu vu que MS avait nue orientation open source !?

Sur piratebay.com  tongue

Dernière modification par pierguiard (Le 09/07/2012, à 22:45)


Linux n'est pas plus compliqué, il est différent.
GNU/Linux à Marseille Découvrir Marseille Ma librairie indépendante
Si vous pensez que le sujet du fil vous concerne, ne vous incrustez pas, postez une demande en donnant le lien de VOTRE fil

Hors ligne

Haut de page ↑