Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

#3701 Le 16/03/2013, à 16:00

ginette

Re : Sexisme et société

Pour l’histoire du rose, je tiens quand même à rappeler que c'est toi qui à lancer le sujet, y'a plus d'une cinquantaine de page...

Merde ! aurais je des problèmes de mémoire ?????...jva consulter
Ouai mais EUX ont embrayé hein! personne  n'a été fichu de me dire que je racontais une connerie...c'est bien la preuve !
tongue
D'ailleurs t'as que ça a faire que de fouiller 50 pages en arrière ??!!!!
Turellement omniia qui mal y pense acquiece

Dernière modification par ginette (Le 16/03/2013, à 16:01)

#3702 Le 16/03/2013, à 16:06

pierrecastor

Re : Sexisme et société

ginette a écrit :

Merde ! aurais je des problèmes de mémoire ?????...jva consulter
Ouai mais EUX ont embrayé hein! personne  n'a été fichu de me dire que je racontais une connerie...c'est bien la preuve !

Tu lance un sujet, on en discute, c'est normal, non ? Et on a essayer de montrer que cette question de couleur est bien un des éléments qui participe au sexisme global de la société. Que tu ne sois pas d'accord est autre chose.

ginette a écrit :

tongue
D'ailleurs t'as que ça a faire que de fouiller 50 pages en arrière ??!!!!

Ne t'inquiete pas sur la façon dont je gère mon temps, c'est le miens (et en passant, ça ne m'a pris que 3 minutes tout au plus)

ginette a écrit :

Turellement omniia qui mal y pense acquiece

???

Dernière modification par pierrecastor (Le 16/03/2013, à 16:06)


C'est cool, les quotes dans la signature, j'en une super, n'est-ce pas ? :lol:

S.O.D.

Hors ligne

#3703 Le 16/03/2013, à 16:10

ginette

Re : Sexisme et société

Je suis comme tout le monde ici: D'une absolue mauvaise foi...

#3704 Le 16/03/2013, à 16:12

pierrecastor

Re : Sexisme et société

ginette a écrit :

Je suis comme tout le monde ici: D'une absolue mauvaise foi...


big_smile lol Ca, c'est bien vrai. wink


C'est cool, les quotes dans la signature, j'en une super, n'est-ce pas ? :lol:

S.O.D.

Hors ligne

#3705 Le 16/03/2013, à 16:37

compte supprimé

Re : Sexisme et société

Biaise a écrit :

Pour paraphraser Grunt, ce n'est pas parce que c'est la première chose que tu vois que c'est la première chose à exprimer.

  En aucun cas je n'ai parlé d'exprimer la première chose que l'on voit .

Je termine mon propos pars

   

curiosus   a écrit :

Mais ce n'est pas parce-que ce fait existe qu'il ne faut pas le combattre

J'ai juste émis un fait et une conclusion sur la manière de traiter ce fait

#3706 Le 16/03/2013, à 16:43

Вiɑise

Re : Sexisme et société

J'ai écris ça pour compléter tes propos, pas pour les contredire.

Hors ligne

#3707 Le 16/03/2013, à 23:46

david96

Re : Sexisme et société

ginette a écrit :

Merci david96 d'aborder un autre domaine.

En fait c'est un rebond vers qqs page en arrière et c'est intéressant que qqs députés à l'assemblée nationale en souligne justement l'urgence.

ginette a écrit :

En corollaire, j'avais vu ça hier où l'on parle des carrières dans la fonction publique. On note que c'est au candidat qui s'estime lésé de saisir le juge et de prouver, et puis..

Des conséquences limitées de l'annulation au nom de la sécurité juridique
Pour les lauréats de concours, heureusement, si leur nomination n'a pas été contestée devant le juge de l'excès de pouvoir, après le délai de quatre mois suivant leur édiction, elle est devenue définitive et l'administration ne peut revenir sur ces décisions créatrices de droit[1]. Le Conseil d'État privilégie ici la sécurité juridique. Conséquence plus contestable, en revanche, l'administration n'est nullement obligée d'ouvrir un nouveau concours de recrutement. Le candidat malchanceux a toutefois la possibilité d'intenter un recours indemnitaire en réparation des préjudices que lui aura fait subir son élimination illicite.

Autrement dit, la discrimination a quand même la dent dure dans la fonction publique au nom de la sécurité publique. On note que le candidat lésé ""a toutefois la possibilité d'intenter un recours indemnitaire en réparation des préjudices que lui aura fait subir son élimination illicite"" sachant que le litige va se rêgler devant un TA où l'Etat est à la fois juge et parti

Très intéressant…

Lorsque le jury fait preuve de partialité, les opérations du concours sont annulées. Le jury de concours « ne doit pas tenir compte d'éléments autres que ceux qui ont trait à la valeur et au mérite des candidats »[4]. Il y a partialité quand il exerce des pressions sur certains d'entre eux afin qu'ils ne se présentent pas aux épreuves finales, adopte une attitude de principe hostile aux candidatures féminines... Le principe d'impartialité exige également que s'abstienne de participer aux interrogations et aux délibérations qui concernent un candidat, un membre de jury qui aurait avec celui-ci des liens qui seraient de nature à influer sur son appréciation.

Ça ne doit pas toujours être simple à prouver à engager une démarche pour un recours, même si l'article met en avant…

Il existe plusieurs formes de discriminations :

-          directe lorsqu'elle est délibérée et que la différence de traitement se fonde sur un critère prohibé par la loi (ex. une offre d'emploi qui précise que les femmes ne peuvent postuler est une discrimination directe) ;

-          indirecte lorsqu'une disposition, un critère, une pratique apparemment neutre, sont susceptibles d'avoir le même impact qu'une discrimination directe et d'entraîner un effet défavorable pour une personne ou un groupe de personnes (ex. demander à des candidats à l'emploi de satisfaire à des critères de taille peut par exemple entraîner l'exclusion de beaucoup de femmes. S'il n'est pas prouvé que cette exigence est indispensable pour exécuter le travail, il s'agit d'une discrimination indirecte).

Le harcèlement peut devenir un comportement discriminatoire lorsqu'il est lié à un critère de discrimination prohibé par la loi. Le harcèlement a pour effet de « porter atteinte à la dignité d'une personne et de créer un environnement intimidant, hostile, dégradant, humiliant ou offensant »[1].

Dernière modification par david96 (Le 16/03/2013, à 23:48)

Hors ligne

#3708 Le 16/03/2013, à 23:55

Sopo les Râ

Re : Sexisme et société

ginette a écrit :

Autrement dit, la discrimination a quand même la dent dure dans la fonction publique au nom de la sécurité publique.

Au nom de la sécurité juridique.


La sieste, c'est maintenant.
   * * *
« J'ai l'intention de vivre éternellement. Pour l'instant, tout se passe comme prévu. »

En ligne

#3709 Le 17/03/2013, à 00:22

ginette

Re : Sexisme et société

ma langue (ou plutôt mon doigt) a fourché...juridique bien sûr

Ça ne doit pas toujours être simple à prouver à engager une démarche pour un recours, même si l'article met en avant…

Non c'est loin d'être évident...Et je ne trouve pas de jurisprudence
Par contre un rapport ICI de 2011 signé  Jean-Marc Sauvé, qui fait le point sur les dispositifs dans la Fonction Publique pour lutter contre la  discrimination H/F.
A propos des quotas

C’est ainsi que l’éventuelle fixation d’objectifs formulés en termes de quotas – qui ne peuvent être que temporaires- ne doit pas conduire à remettre en cause le principe de l’égal accès aux emplois publics fondé sur le mérite en laissant croire, par exemple, qu’une femme n’accéderait à des responsabilités particulières qu’en considération de son genre. Une telle évolution ne saurait, non plus, aboutir à une protection particulière de l’autre sexe. Or, il semble que commence à poindre ici ou là, de manière plus cryptée qu’ouverte, des stratégies de sauvegarde de la place des hommes dans certains emplois.

Ce qui c'est passé pendant un temps jusqu'en 2011: l'accès était facilité en considération du genre. (mais ça n'a pas duré longtemps) Il s'agissait de rattraper les écarts H/F dans les effectifs. C'etait  du sarkozi  il me semble.
Quand même, un arrêt assez pitoresque: s'agissant d'un fonctionnaire qui c'est vu infligé une sanction en raison de la longueur de ses cheveux. débouté  une 1ère fois au motif qu'il ne peut invoquer le caractère discriminatoire lié au sexe le Conseil d'Etat lui donne finalement gain de cause ici
Et pour la discrimination positive, notamment dans les assemblées et conseils régionaux, concours d'accès à des grandes écoles CA c'est pas mal
Mais globalement, il semble que la Fonction Publique soit assez exemplaire dans la non discrimination par le sexe,

Le troisième rapport de suivi de la Charte pour la promotion de l’égalité
dans la fonction publique montre que les réclamations portées devant le Défenseur
des droits (ou, avant lui, la Halde) concernent pour près de la moitié d’entre elles
l’emploi sur la période 2005-2010. Sur ce total, un tiers sont relatives à
l’emploi public, deux tiers au secteur privé – or il faut garder à l’esprit que le
nombre de salariés est environ quatre fois plus élevé que celui des agents publics.
Dans l’emploi public, sur la période 2005-2010, 81,4 % des réclamations ont
concerné la carrière et 18,6 % le recrutement. Le tableau présenté en annexe 2
détaille ces résultats.
D’autre part, les discriminations revêtent un caractère pluriel. Le
Défenseur des droits indique, concernant le secteur public, que les critères
principaux de sa saisine sont l’état de santé et le handicap (à hauteur de 33 %),
l’origine (17 %) et la grossesse, Suivent les activités syndicales (7 %),
l’âge (6 %) et le sexe (4 %).

source
Nota: il s'agit des saisines ! donc celle-ci peuvent cacher une réalité un peu différente
Et voilà le problème Rapport de 2012:

Deux exemples illustrent cette insuffisance. Dans son avis présenté en
octobre 2001 sur le budget de la fonction publique pour 2002, votre rapporteur
pour avis s’interrogeait : « où sont les femmes ? ». Celles-ci occupaient en effet
seulement 13,7 % des emplois de l’encadrement supérieur de l’État en 2000.
Une dizaine d’années ont passé : sans doute le taux de femmes présentes
dans les emplois de direction de la fonction publique de l’État est-il – comme
l’avait montré l’année dernière le rapport établi par Mme Françoise Guégot (23)
–,
de l’ordre de 20 %, mais encore faut-il garder à l’esprit que les femmes occupent
plus de 50 % des emplois de la fonction publique de l’État. De la même manière,
on peut mettre en rapport les taux respectifs de 18 % et 40 % de femmes dans les
emplois de direction de la fonction publique territoriale et de la fonction publique
(21) Ces résultats sont extraits du baromètre établi par le Défenseur des droits et l’Organisation internationale
du travail sur la perception des discriminations au travail par les salariés et les agents publics
(janvier 2012 – cinquième édition), en collaboration avec l’institut CSA.
(22) En tant que rapporteur pour avis au nom de la commission des Lois sur les budgets de la Fonction
publique, de la réforme de l’État et de la décentralisation pour 2000, pour 2001 et pour 2002.
(23) L’égalité professionnelle hommes-femmes dans la fonction publique, Rapport au président de la
République (2011). hospitalière, avec les parts globales de féminisation de chacun de ces deux
versants de la fonction publique, respectivement de 60 % et 77 %.
Il y a une dizaine d’années, votre rapporteur pour avis insistait sur la
nécessité d’une représentation équilibrée entre les sexes au sein des jurys de
concours et d’examens professionnels ainsi que dans les instances paritaires de la
fonction publique : ces thèmes figurent dans l’agenda social du Gouvernement
pour 2012… Mais il est vrai que la préconisation d’alors relative à la présentation
de plans pluriannuels d’amélioration de l’accès des femmes aux postes
d’encadrement supérieur de la fonction publique de l’État a – enfin – trouvé une
traduction législative avec le dispositif précité de la loi du 12 mars 2012 : celui-ci
portera-t-il ses fruits ?
Votre rapporteur pour avis a en effet entendu, cette année comme il y
a dix ans, les mêmes arguments supposés expliquer ces écarts persistants : la
question de la composition du « vivier » dans lequel sont choisies les personnes
concernées, celle des contraintes de la vie familiale, les difficultés de la mobilité
professionnelle, etc. Mais cette forme d’immobilisme ne renvoie-t-elle pas
aussi à un système dont les plus critiques pourraient émettre l’hypothèse
selon laquelle il serait délibérément organisé pour écarter les femmes des
processus de prise de décision ?
Le Gouvernement actuel, composé de 38 ministres, affiche une parité
exemplaire. Cependant, il faut observer qu’on dénombre seulement six directrices
de cabinet (dont deux dirigent le cabinet d’une ministre femme).
En outre, si le président de la République a pour directeur de cabinet une
femme, le secrétaire général de l’Élysée est un homme, comme ont d’ailleurs
toujours été des hommes les secrétaires généraux successifs de la présidence de la
République.
Le rapport de Mme Françoise Guégot a montré, pour la fonction publique
territoriale, que moins d’un directeur général des services sur dix était une femme,
relevant aussi qu’aucune femme n’était directrice générale des services d’une
communauté de plus de 80 000 habitants – toutes communautés confondues :
communautés de communes, d’agglomérations ou communautés urbaines – ou
d’une intercommunalité de plus de 300 000 habitants.
Par ailleurs, au 31 décembre 2010, on dénombre 1,012 million d’agents à
temps partiel dans les trois fonctions publiques (soit 20,6 % du total). Sur cet
ensemble, on compte 82,5 % de femmes (alors que celles-ci représentent, au total,
63,5 % des agents civils). Dans la fonction publique de l’État, les femmes
constituent 86 % des agents civils des ministères à temps partiel, proportion
équivalente à celle observée fin 2008 et même légèrement supérieure à celle
relevée fin 2005 (84 %) et fin 2000 (81 %).

Suivent des choses intéressantes sur le harcèlement, notamment sexuel
Enfin pour ceux que ça interese de poursuivre la recherche mon google avec mots clés il y a des tas de trucs intéressants. Finalement, la FP  n'est pas si mauvaise que ça en matière de discrimination par le sexe. J'aurais parié le contraire avec mes préjugés   big_smile
Mais bon...un fonctionnaire, ça ne se plaint pas et ça porte pas plainte  !

Dernière modification par ginette (Le 17/03/2013, à 01:13)

#3710 Le 17/03/2013, à 01:31

david96

Re : Sexisme et société

Excellent tout ça, merci, par contre, bien qu'ayant lu le texte intégral sur l'affaire sur la longueur des cheveux : j'ai pas tout compris. Ce qui ma le plus interloqué c'est une nouvelle fois sur la durée que tout cela prend… Tu m'étonnes qu'on évite les procédures, c'est vraiment trop long.

À propos de la Halde, déjà dit, mais la seul fois où j'ai eu une menace de leur part, c'est parceque l'offre d'emploi que je diffusai ne spécifiait pas que c'était aussi pour « homme ».

Mais sinon, oui, la fonction publique dans son ensemble tente d'appliquer le principe d'égalité.

Dernière modification par david96 (Le 17/03/2013, à 01:32)

Hors ligne

#3711 Le 17/03/2013, à 01:42

Grünt

Re : Sexisme et société

david96 a écrit :

Excellent tout ça, merci, par contre, bien qu'ayant lu le texte intégral sur l'affaire sur la longueur des cheveux : j'ai pas tout compris. Ce qui ma le plus interloqué c'est une nouvelle fois sur la durée que tout cela prend… Tu m'étonnes qu'on évite les procédures, c'est vraiment trop long.

J'extrais le passage intéressant wink

M. A soutient que la cour a commis une erreur de droit en jugeant qu'il n'était pas fondé à se prévaloir du principe d'égalité entre les agents, qui prohibe les discriminations fondées sur le sexe, pour demander l'annulation de la décision du 1er mars 2004 qui lui inflige une sanction en raison de la longueur de ses cheveux ; qu'elle a commis une erreur de droit en faisant application d'une note de service du 11 avril 1998 qui ne lui était pas opposable dès lors qu'elle n'avait pas été publiée ;

Le reste c'est juste du bruit juridique tongue

Et, donc, le conseil d'état a donné raison à ce monsieur.


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#3712 Le 17/03/2013, à 01:56

david96

Re : Sexisme et société

Donc il avait été sanctionné que pour ça, pour la longueur de ses cheveux ? En fait je cherchais plus de détail. Bon bâ c'est hallucinant quand même.

Sinon que penses-tu du texte sur la réforme de l'école à venir ?
Cf #3693

Hors ligne

#3713 Le 17/03/2013, à 09:20

ginette

Re : Sexisme et société

Tu m'étonnes qu'on évite les procédures, c'est vraiment trop long.

Ben c'est tout de même allé jusqu'au Conseil d'Etat...mais c'est vrai ce que tu dis
La justice se hâte lentement.....

Le reste c'est juste du bruit juridique

Et, donc, le conseil d'état a donné raison à ce monsieur.

Ben oui, c'est comme ça un arrêt...beaucoup de considérants, et une toute petite décision

#3714 Le 17/03/2013, à 09:29

pololasi

Re : Sexisme et société

Vous en pensez quoi de ça ?
Je ne suis pas gamer et j'ignorais que c'était a ce point là...


Thinkpad X 200 ; Intel Core2 Duo CPU P8600 ; 2 Go de DDR3 ; Intel 4500MHD Xubuntu 14.04.1 LTS  64 bits
Athlon XP 3000+ ; Asus A7V400MX ; ATI Radeon X1600 ; 2 giga de ram Xubuntu 12.04.3 LTS 32 bits

Hors ligne

#3715 Le 17/03/2013, à 10:04

ginette

Re : Sexisme et société

Sinon que penses-tu du texte sur la réforme de l'école à venir ?
Cf #3693

Ben là on sort du topic. Mais c'est intéressant. Il y a un constat assez alarmant du système français notamment quand ils disent que la France se place parmi les derniers dans l'influence de l'origine sociale de l'élève (étudiant). Pour soi-disant  l'école de la République, c'est assez dingue !
Je vois que les enfants sont acceptés à partir de 2 ans, ce que perso je considère comme étant une hérésie totale, et un truc pour simplement arranger les parents
L'embauche des 60 000 personnes est confirmée, dont 26000 affectés à la formation des formateurs
J'ai tiqué sur les 2 comités qui seront formés à parité égale H/F et vu l'origine des désignés, je me demande comment ils feront pour respecter la parité
En matière de langue, pas de nouveautés mais beaucoup de blabla
La concertation et la collaboration parents/établissement est un beau voeu pieux....est ce que jusqu'à présent ça a donné qqchose ?
On verra ce que ça donnera en live

Vous en pensez quoi de ça ?
Je ne suis pas gamer et j'ignorais que c'était a ce point là...

Ca doit quand même être bien de jouer à Lara Croft avec un joystick en main
Déjà c'est donner au jeu video + d'importance qu'il en a ou qu'il devrait avoir. Le mec qui a écrit l'article est manifestement un geek lui-même, ou gamer;

Dernière modification par ginette (Le 17/03/2013, à 10:22)

#3716 Le 17/03/2013, à 10:39

The Uploader

Re : Sexisme et société

ginette a écrit :

Déjà c'est donner au jeu video + d'importance qu'il en a ou qu'il devrait avoir.

Non. Le jeu vidéo est un média de masse dont le chiffre d'affaires se compte en dizaines de milliards de dollars chaque année, et il a dépassé celui du cinéma depuis une décennie.

Peu importe donc l'estime que quelqu'un peut avoir pour ce média, il est de fait un média qui influence une partie non négligeable de la population mondiale, et les clichés qu'on peut trouver au sein de ce média sont très importants.

Dernière modification par The Uploader (Le 17/03/2013, à 10:46)


Passer de Ubuntu 10.04 à Xubuntu 12.04 LTS
Archlinux + KDE sur ASUS N56VV.
ALSA, SysV,  DBus, Xorg = Windows 98 !
systemd, kdbus, ALSA + PulseAudio, Wayland = modern OS (10 years after Windows, but still...) !  Deal with it !

Hors ligne

#3717 Le 17/03/2013, à 10:52

ginette

Re : Sexisme et société

The Uploader a écrit :
ginette a écrit :

Déjà c'est donner au jeu video + d'importance qu'il en a ou qu'il devrait avoir.

Non. Le jeu vidéo est un média de masse dont le chiffre d'affaires se compte en dizaines de milliards de dollars chaque année, et il a dépassé celui du cinéma depuis une décennie.

Peu importe donc l'estime que quelqu'un peut avoir pour ce média, il est de fait un média qui influence une partie non négligeable de la population mondiale, et les clichés qu'on peut trouver au sein de ce média sont très importants.

Ben là dessus on est d'accords....Mais c'est pas pour autant que le jeu video doit se considérer en terrain conquis. Je passe mon temps à lui faire la guerre et à l'endiguer (à essayer) façon Battlefield3

#3718 Le 17/03/2013, à 12:10

temp000

Re : Sexisme et société

pololasi a écrit :

Vous en pensez quoi de ça ?
Je ne suis pas gamer et j'ignorais que c'était a ce point là...

Quoi donc ? Le sexisme dans les jeux vidéos ?

Hors ligne

#3719 Le 17/03/2013, à 12:20

david96

Re : Sexisme et société

ginette a écrit :

Sinon que penses-tu du texte sur la réforme de l'école à venir ?
Cf #3693

Ben là on sort du topic. Mais c'est intéressant.

Merci pour ton avis, mais j'aurais du préciser concernant la lutte contre les stéréotypes lié aux genres sexuels.
[HS]
Mais c'est vrai que je recommande à tous de lire cette réforme, ça concerne quand même l'éducation nationale… N'est-ce pas là le point clé le plus important ? [/HS]

pololasi a écrit :

Vous en pensez quoi de ça ?
Je ne suis pas gamer et j'ignorais que c'était a ce point là...

Le sujet m'intéressait, je vois qu'il y a eu débat sur joystick (900 commentaires) puis mon CPU c'est mis à chauffer, j'ai du killer iceweasel, bref le site est trop mal foutu je ne peux pas le consulter sad

The Uploader a écrit :

Peu importe donc l'estime que quelqu'un peut avoir pour ce média, il est de fait un média qui influence une partie non négligeable de la population mondiale, et les clichés qu'on peut trouver au sein de ce média sont très importants.

Pourtant on peut s'interroger : pourquoi les filles achètent en masse les jeux genre « Comment habiller ta princesse » et les garçons « Comment détruire Zorg le poilu ».

Qui entretien le cliché ? Est-ce dû à un lavage de cerveau de masse fixé par les règles du marketing ou tout simplement pour répondre bêtement à la « nature » même du joueur ?
Qui est le responsable, Babylone ou le serpent qui se mord la queue ?

Ceci dit, ma dernière fille a pris un virage à 100° depuis qu'elle est rentrée en 6ème :
Elle n'aime plus le rose et sa couleur préférée est devenu le gris
Elle joue à des jeux plus porté sur la refelxion, puzzle (elle est dingue de Fish_fillet), et s'éclate à donf sur les jeux de plateaux (smc, limbo, closure, machinarium…)
[HS]smc ne marche pas sur Xubuntu, elle joue donc sur ma debian[/HS]

Oui je fais toujours part un peu de mon vécu, car même si cela ne prouve rien au niveau sociologique, ça donne un instantané non négligeable pouvant apporter un peu de sel à toutes réflexions.

Dernière modification par david96 (Le 17/03/2013, à 12:22)

Hors ligne

#3720 Le 17/03/2013, à 12:25

Ras'

Re : Sexisme et société

david96 a écrit :

Pourtant on peut s'interroger : pourquoi les filles achètent en masse les jeux genre « Comment habiller ta princesse » et les garçons « Comment détruire Zorg le poilu ».

En partie parce que quand elles étaient petites leur parents achetaient à la petite des princesse et des Barbies et au petit des action man et Zorg le poilu...

Dernière modification par Ras' (Le 17/03/2013, à 12:25)


Va t'faire shampouiner en GMT-4 !
http://blag.xserver-x.org/
 
Les types awesome n'ont rien à prouver. À personne.

Hors ligne

#3721 Le 17/03/2013, à 12:38

david96

Re : Sexisme et société

Et pourquoi barbies pour les filles et Zorg le poilu pour les garçons ?

Hors ligne

#3722 Le 17/03/2013, à 12:41

6steme1

Re : Sexisme et société

Pourtant les hommes aiment bien les p'tites barbies et les femmes les mecs poilus, non ? big_smile

Dernière modification par 6steme1 (Le 17/03/2013, à 12:41)


Cœur de Breizh...  Breizhad on ha lorc'h ennon !

Les belles photos de quelques membres du forum : http://autogalerie_u-fr.tdct.org/

Hors ligne

#3723 Le 17/03/2013, à 12:49

Grünt

Re : Sexisme et société

david96 a écrit :

Et pourquoi barbies pour les filles et Zorg le poilu pour les garçons ?

Parce que les parents ont eux-mêmes été éduqués comme ça..
Maintenant, si ta question est de savoir d'où, finalement, vient le sexisme (comment on est passés d'une espèce animale sexuée à une humanité généralement sexiste) ça va demander un peu de recherche tongue

temp000 a écrit :
pololasi a écrit :

Vous en pensez quoi de ça ?
Je ne suis pas gamer et j'ignorais que c'était a ce point là...

Quoi donc ? Le sexisme dans les jeux vidéos ?

Le sexisme dans la communauté geek en général.

Au sens le plus large de "geek".

Dernière modification par Grünt (Le 17/03/2013, à 12:53)


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#3724 Le 17/03/2013, à 12:50

ginette

Re : Sexisme et société

6steme1 a écrit :

Pourtant les hommes aiment bien les p'tites barbies et les femmes les mecs poilus, non ? big_smile

lol
Ceci dit c'est du déterrage ça
Curieux d'ailleurs: Pourquoi ce lien vers cette pseudo étude fait un tel tabac ? la réforme de l'éducation nationale et un point sur le droit en matière de sexisme, ça fait nettement moins recette
Zetes tous des gamers...voilà !

#3725 Le 17/03/2013, à 12:52

Вiɑise

Re : Sexisme et société

Si vous lisez l'article de Mar Lard en entier, vous verrez qu'elle parle de plusieurs milieux geeks : jeux vidéo (beaucoup, car elle connait bien, c'est son métier), rôlistes, hacktivistes, développeurs, libristes.

Hors ligne

Haut de page ↑