Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

#101 Le 05/09/2012, à 12:49

yrieix

Re : Plus de "via", SVP

The Uploader a écrit :

Non, t'es juste pas clair.

Toi t'es pas clair dans la plupart de tes messages et dans ce que tu comprends des messages des autres. Alors je sais pas si tu peux vraiment servir de référence ... La seule fois où je t'ai demandé de traduire l'un de tes posts incompréhensible (un des seuls qui avait un semblant de réflexion), t'as pas été foutu de le faire, en disant juste "tant pis" au fait que je n'avais pas compris. Bon alors pour donner des leçons ou des avis aussi inutiles ce n'est pas vraiment la peine que tu perdes ton temps à répondre à mes posts, si tu ne fais pas un minimum d'effort pour les comprendre (enfin je dis ça pour toi, car tu n'as pas l'air de te rendre compte de la stérilité de tes interventions smile). Ou, à la rigueur recommence à mettre des jolies petites images en guise de réponse, à défaut d'autre chose, ça met au moins un peu de la couleur dans ton discours.

Hors ligne

#102 Le 05/09/2012, à 14:58

playmobill

Re : Plus de "via", SVP

Au fait, si de nouveaux noms latins sont créés, doivent-ils automatiquement être inclus dans la langue française ? Je pose la question puisque Benoît XVI ressuscite le latin (enfin un miracle avéré dans l'église catholique).


Passer à Linux n’est pas un défi, c’est juste un choix.

Hors ligne

#103 Le 05/09/2012, à 15:04

Elzen

Re : Plus de "via", SVP

Bah je crois que le latin est plus ou moins toujours resté la langue officielle du Vatican, non ? Du coup, je ne suis pas sûr qu'on ait pu vraiment parler de langue morte à un moment donné, c'était surtout un abus de langage, à mon avis.

Par contre, s'il est appelé à (ré)évoluer, le latin du Vatican va devenir un genre de nouveau latin, différent de la langue de Virgile, comme nous ne parlons plus vraiment la « Langue de Molière ».

Ce ne sont d'ailleurs pas les premiers enrichissements tardifs. J'n'ai plus les références sous la main, mais il me semble qu'on a déjà formé des racines pseudo-latines, notamment pour quelques mots relatifs à l'informatique ; et les noms scientifiques des espèces sont toujours données en latin⁽¹⁾, même pour les espèces découvertes récemment.


((1) « Ouais, en latin. Ça fait plus chic. » big_smile)

Dernière modification par ArkSeth (Le 05/09/2012, à 15:06)

En ligne

#104 Le 05/09/2012, à 16:44

K4ede

Re : Plus de "via", SVP

Oui, on aime bien latiniser des choses quand on fait de la taxonomie. Vous n'avez jamais entendu parlé de la célèbre Scaptia Plinthina Beyonceae, du nom de la chanteuse Beyoncé ?


Mon blog sur la génétique et l'amélioration des plantes :  Genéthique
Covoiturage libre
Merci à Apri1

Hors ligne

#105 Le 05/09/2012, à 16:57

Bousky

Re : Plus de "via", SVP

playmobill a écrit :

Certains des exememples donnés sont bidons en tant que « néologismes » : ça voudrait dire que dans tout l'empire romain il n'y a jamais eu de drogue, de crime organisé ou d'égoisme… Si cet article est fiable, je vois surtout dans une telle initiative une propagande conservative mensongère : « Regardez les maux de la société modene. ».

Pour ce qui est de la mini-jupe du titre, comment nommait-on celle des légionaires ?


Linux qui plante complètement ? Plus rien ne répond ? On peut toujours le redémarrer proprement :
Alt + SysRq + REISUB (Retourne En Islande Sur Un Bateau !)

Hors ligne

#106 Le 05/09/2012, à 17:05

playmobill

Re : Plus de "via", SVP

Le lien n'était intéressant que par rapport à la volonté de Benoît XVI d'étendre le vocabulaire latin afin d'en faciliter l'usage courant, pas pour les quelques suggestions finales qui n'engagent évidemment que l'auteur de l'article.

Pour les légionnaires, ce n'était peut-être qu'une jupe (pas assez court pour porter le nom de mini-jupe).


Passer à Linux n’est pas un défi, c’est juste un choix.

Hors ligne

#107 Le 11/09/2012, à 03:18

Globiboulga

Re : Plus de "via", SVP

Une petite question : à partir de quand "via" fera-t-il officiellement partit de la langue française ? Je m'explique, le débat tante de définir si il faut ou pas écrire "via" en italique. Cela vient du fait que certains pensent le mot "via" français alors que d'autres le voient comme un ajout d'une autre langue.
Plus haut dans le fil de discussion j'ai cru comprendre que "cool" était aujourd'hui accepté comme faisant partit de la langue française. Et que la première apparition de "via" dans un texte français datait du 19éme.
Comment cela ce fait il  que "cool" soit admis comme étant du français et non "via" alors que l'usage du second est plus anciens que celui du premier ?

Hors ligne

#108 Le 11/09/2012, à 10:35

Elzen

Re : Plus de "via", SVP

Un mot fait partie de la langue française quand il entre au dictionnaire de l'Académie Française, théoriquement, 'me semble. Ou éventuellement s'il est reconnu par une autre instance de contrôle ayant vaguement légitimité à introduire des mots à la langue française, genre un Bulletin Officiel (j'ai déjà rencontré quelques cas).

En l'occurrence, « via » fait déjà partie de la langue française, comme ça a été signalé plus haut ; la question de l'italique ou pas porte sur le fait qu'on puisse éventuellement utiliser le terme étranger plutôt que le terme français pour le style, comme on peut placer des « a contrario » au lieu de « au contraire », et autres trucs du même genre (sauf qu'en l'occurrence, les deux s'écriront pareil, donc on ne verra la différence que dans l'usage ou non d'italique). Mais la question est intéressante dans un cadre général, j'trouve.

Dernière modification par ArkSeth (Le 11/09/2012, à 10:36)

En ligne

#109 Le 12/09/2012, à 07:43

samυncle

Re : Plus de "via", SVP

Un mot fait partie de la langue française quand il

est parlé par une majorité de gens qui le comprennent de la même manière.

L'académie n'est qu une institution artificielle qui décide arbitrairement si un mot est français ou pas introduisant une rigidité à la langue.

Par exemple l'anglais n'a pas d académie qui décide si un mot est anglais ou pas et il ne s'en porte pas plus mal.


Hello world

Hors ligne

#110 Le 12/09/2012, à 10:53

Elzen

Re : Plus de "via", SVP

Pas exactement tongue

L'Académie est une structure artificielle, certes, mais elle a tout de même un statut officiel ; et utile. C'est par exemple grâce à l'inertie qu'elle introduit dans l'évolution de la langue que nous autres qui parlons la « langue de Molière » pouvons encore lire du Molière sans problème, alors que ceux qui parlent la « langue de Shakespeare » ont limite besoin d'une traduction pour comprendre du Shakespeare (bon, Shakespeare date un peu plus que Molière, mais l'idée y est).

Pour prendre un exemple un peu plus relatif à notre monde de geeks : l'Académie Française, pour la langue française, c'est un peu comme le World Wide Web Consortium pour les normes HTML/CSS : son boulot est, d'une part, de prendre en compte les différentes propositions d'évolution qui existent en pratique, de comparer, et de choisir ce qui va être le plus intéressant ; d'autre part de proposer, aussi, éventuellement des trucs qui n'existent pas encore, mais qui pourraient être cools. La finalité étant, dans les deux cas, que tout le monde réussisse à parler à peu près la même langue et à se comprendre.

L'Académie Française a parfois tendance à être un peu « trop » conservatrice, en mettant vraiment longtemps à prendre en compte certaines évolutions (et parfois en nous pondant des trucs bizarres rien que pour éviter les anglicismes), mais sur le papier, c'est quand même un truc fichtrement intéressant. Ça nécessite juste d'accepter qu'il y ait de légères différences entre le français « gravé dans le marbre » et le français de la vie de tous les jours ; ce qui ne remet en cause ni l'un, ni l'autre.


Edit : et d'ailleurs, même chez ceux n'ayant pas d'Académie, il y a la nécessité de publier des dictionnaires ; chaque édition dictionnaire, que ce soit en français ou en anglais, fait, à son échelle, le même boulot que notre Académie.
Même en français, on trouvera par exemple un mot dans tel dictionnaire qu'on ne trouvera pas dans tel autre, et réciproquement. Et, en fonction de critères personnels, on se gênera, ou pas, pour utiliser des mots qui n'appartiennent qu'à certains dictionnaires, voire à aucun.
La fonction principale de l'Académie est de faire une sorte de « dictionnaire de référence », ce qui est loin d'être une mauvaise idée, même si la pratique, comme toujours, n'est pas idéale.

Dernière modification par ArkSeth (Le 12/09/2012, à 10:58)

En ligne

Haut de page ↑