Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

#176 Le 06/09/2012, à 00:02

Crocoii

Re : Les liseuses électroniques

Side a écrit :

Parce que le travail, le savoir-faire, la technique ne sont pas socialisés.

Je ne vois pas en quoi ils le seraient. Les cadres sup, ingénieurs et scientistes n'ont pas vraiment envie de partager. Et je doute sur la capacité même à ce que ce type de savoir soit partageable.


"La conscience doit sortir de prison, en s'armant de mauvaises passions. La liberté est le crime qui contient tous les crimes : c'est notre arme absolue!"

Hors ligne

#177 Le 06/09/2012, à 17:14

side

Re : Les liseuses électroniques

Crocoii a écrit :

Et je doute sur la capacité même à ce que ce type de savoir soit partageable.

Tu en doutes, donc tu ne peux l'affirmer. Moi, je doute que ce type de savoir ne soit pas partageable.

Tout vas bien. Espérance.


Sinon pour faire plaisir à Aneldix : des nouveaux objets.

Kobo lance ses Mini, Glo et Arc et coupe l'herbe sous le pied d'Amazon

Kobo Mini, Kobo Arc et Kobo Glo, les trois nouvelles liseuses de Kobo

Pour un sujet censé "suivre l'évolution des liseuses électroniques." s'pas très réactif. Ce truc fait tout un foin depuis ce matin.

Dernière modification par side (Le 06/09/2012, à 17:15)

Hors ligne

#178 Le 06/09/2012, à 17:22

Marie-Lou

Re : Les liseuses électroniques

La Arc me semble être une tablette et non pas une liseuse, ou j'ai loupé un truc ?

PS : qu'est-ce qu'il écrit mal ce « Fred »…


Compte clôturé

Hors ligne

#179 Le 06/09/2012, à 17:23

side

Re : Les liseuses électroniques

Marie-Lou a écrit :

La Arc me semble être une tablette et non pas une liseuse, ou j'ai loupé un truc ?

Oui, c'est une tablette.

Hors ligne

#180 Le 06/09/2012, à 19:32

Crocoii

Re : Les liseuses électroniques

Un collectif d'éditeurs et d'auteurs, dont Giorgio Agemben

Appel des 451 a écrit :

Nous (1) avons commencé à nous réunir depuis quelque temps pour discuter ensemble de la situation présente et à venir du livre et de ses métiers. Pris dans une organisation sociale qui sépare les activités, partis d’un sentiment commun – fondé sur des expériences diverses – d’une dégradation accélérée des manières de lire, produire, partager et vendre des livres, nous considérons aujourd’hui que la question ne se limite pas à ce secteur, et cherchons des solutions collectives à une situation sociale que nous refusons d’accepter.

L’industrie du livre vit en grande partie grâce à la précarité qu’acceptent nombre de ses travailleurs, par nécessité, passion ou engagement politique. Pendant que ceux-ci s’efforcent de diffuser des idées ou des images susceptibles de décaler nos points de vue sur le monde, d’autres ont bien compris que le livre est surtout une marchandise avec laquelle il est possible d’engranger des profits conséquents. Sachant autant s’approprier les grands principes d’indépendance ou de démocratie culturelle que pratiquer le déferlement publicitaire, l’exploitation salariale et la diversité du monopole, les Leclerc, Fnac, Amazon, Lagardère et autres grands groupes financiers veulent nous faire perdre de vue l’une des dimensions essentielles du livre : un lien, une rencontre.

Pendant ce temps, qu’il s’agisse des professions symboliquement reconnues ou des petits boulots indispensables à toute chaîne économique, culturelle et sociale, les divers métiers du livre sont disqualifiés et remplacés par des opérations techniques, à côté desquelles prendre le temps devient inconcevable. L’industrie du livre n’aurait-elle en effet besoin que de consommateurs impulsifs, de réseauteurs d’opinion et autres intérimaires malléables ? Beaucoup d’entre nous se trouvent ainsi enrôlés dans des logiques marchandes, dépossédés de toute pensée collective ou de perspectives d’émancipation sociale – aujourd’hui terriblement absentes de l’espace public.

Contrainte par le critère du succès, la production d’essais, de littérature ou de poésie s’appauvrit, les fonds de librairie ou de bibliothèque s’épuisent. La valeur d’un livre devient donc fonction de ses chiffres de vente et non de son contenu : il ne sera bientôt plus possible de lire que ce qui marche. Or, pendant que le PDG d’Amazon déclare que « les seules personnes nécessaires dans l’édition sont maintenant le lecteur et l’écrivain (2) », certaines personnes continuent de travailler avec des livres  (3), des librairies, des imprimeries, des bibliothèques ou des maisons d’édition à échelle humaine. Malgré notre envie de résister, nous sommes, comme l’immense majorité, cernés par le tout-informatique, les logiques gestionnaires et les fins de mois difficiles. Nous sommes également embarqués dans une pseudo démocratisation de la culture, qui continue de se faire par le bas, et se réduit à l’appauvrissement et l’uniformisation des idées et des imaginaires, pour correspondre au marché et à sa rationalité. Étourdis, nous tentons de rester dans le coup : on fait avec les logiciels, les commandes en ligne, les correcteurs automatiques, les délocalisations, l’avalanche de nouveautés creuses, les menaces des banques, la hausse des loyers et les numérisations sauvages.

Cependant, nous ne pouvons nous résoudre à réduire le livre et son contenu à un flux d’informations numériques et cliquables ad nauseam ; ce que nous produisons, partageons et vendons est avant tout un objet social, politique et poétique. Même dans son aspect le plus humble, de divertissement ou de plaisir, nous tenons à ce qu’il reste entouré d’humains. Nous rejetons clairement le modèle de société que l’on nous propose, quelque part entre l’écran et la grande surface, avec ses bip-bip, ses néons, et ses écouteurs grésillants, et qui tend à conquérir toutes les professions. Car en pensant à l’actualité des métiers du livre, nous pensons également à tous ceux qui vivent des situations trop similaires pour être anecdotiques : les médecins segmentent leurs actes pour mieux comptabiliser, les travailleurs sociaux s’épuisent à remplir des grilles d’évaluation, les charpentiers ne peuvent plus planter un clou qui ne soit ordonné par ordinateur, les bergers sont sommés d’équiper leurs brebis de puces électroniques, les mécaniciens obéissent à leur valise informatique, et le cartable électronique dans les collèges, c’est pour tout à l’heure.

La liste est si longue que nous devons nous regrouper, et ainsi enrayer cette machine du progrès aveugle. Plutôt que d’attendre la prochaine mesure européenne de rigueur ou la énième attaque du ministère de la Culture contre la chaîne des métiers du livre, nous préférons nous organiser dès maintenant. Par exemple, en trouvant des alternatives, en créant des coopératives et des mutuelles d’achat, en nous unissant pour de meilleures conditions salariales, ou bien encore en inventant des lieux et des pratiques qui conviennent davantage à notre vision du monde et à la société dans laquelle nous désirons vivre.

C’est parce que nous prenons la mesure du désastre en cours que nous sommes optimistes : tout est à construire. Avant tout, nous voulons cesser de nous rejeter éternellement la faute les uns sur les autres et couper court à la résignation et au défaitisme ambiants. Nous lançons donc un appel à tou.te.s celles et ceux qui se sentent concerné.e.s à se rencontrer, en vue d’échanger sur nos difficultés et nos besoins, nos envies et nos projets.

Side a écrit :

Tu en doutes, donc tu ne peux l'affirmer. Moi, je doute que ce type de savoir ne soit pas partageable.

Le jour où la production industrielle ou technologique ne reposera plus sur un savoir morcelé produit par des ingénieurs sans rapport avec le faire possible des producteurs (les classes laborieuses), ça pourrait être partageable.


"La conscience doit sortir de prison, en s'armant de mauvaises passions. La liberté est le crime qui contient tous les crimes : c'est notre arme absolue!"

Hors ligne

#181 Le 06/09/2012, à 19:47

Blakesnake

Re : Les liseuses électroniques

En fait, t'aurais pas une dent contre les ingénieurs ?


Les manchots ça roxxe (dixit le gars qui a habité un an à moins d'un kilomètre d'une colonie de manchots royaux)

Hors ligne

#182 Le 06/09/2012, à 19:50

Crocoii

Re : Les liseuses électroniques

Pas vraiment, ils sont un rouage du capitalisme industrielle mais comme un peu tous le monde.


"La conscience doit sortir de prison, en s'armant de mauvaises passions. La liberté est le crime qui contient tous les crimes : c'est notre arme absolue!"

Hors ligne

#183 Le 06/09/2012, à 20:17

Neros

Re : Les liseuses électroniques

Et les scientifiques que tu taxes de "scientistes" ? ...

Sinon, la Kobo Glo me semble très sympa ! Le retro-éclairage est le bienvenue ! C'est l'amélioration de la Kobo Touch. Mais les nouveautés ne suffisent cependant pas à me donner envie de changer. (la Fnac le vend à 130€, comme la Touch au début)

Sinon, il y aussi le nouveau Kindle : http://www.pcinpact.com/news/73627-kind … iseuse.htm
Mais bon, ils proposent juste un blanc plus blanc, en gros.... Moi qui attendais des liseuses en couleurs (au vu des rumeurs), ils me déçoivent ! Par contre, ils vendent moins cher que Kobo...
Je me demande aussi, sortir des liseuses couleur, ce ne serait pas réduire leurs ventes de tablettes ?


Un gus dans le futur du passé.

neros.fr

Hors ligne

#184 Le 06/09/2012, à 20:18

side

Re : Les liseuses électroniques

Note 3 du texte de « Appel des 451 » a écrit :

Un ami paysan nous racontait  : «  Avant, il y avait la tomate. Puis, ils ont fabriqué la tomate de merde. Et au lieu d’appeler la tomate de merde “tomate de merde”, ils l’ont appelée “tomate”,  tandis que la tomate, celle qui avait un goût de tomate et qui était cultivée en tant que telle, est devenue “tomate bio”. À partir de là, c’était foutu.  » Aussi nous refusons d’emblée le terme de «  livre numérique  » :  un fichier de données informatiques téléchargées sur une tablette ne sera jamais un livre.

big_smile

Sinon

un fichier de données informatiques téléchargées sur une tablette ne sera jamais un livre

Tout à fait ok avec ça. Si le format epub s'impose au final, que l'accès et l'usage de ces epubs s'intensifie, le nom (très) commun sera-t-il epub suivant ainsi le mp3 ?

Hors ligne

#185 Le 06/09/2012, à 20:24

yggy

Re : Les liseuses électroniques

Je trouve que c'est le topic parfait pour parler e-readers, drm, etc...Je lurke depuis quelques jours


Dell Mini 1010 sous Xubuntu 12.04 - Win 7

Hors ligne

#186 Le 06/09/2012, à 20:25

SpiKe

Re : Les liseuses électroniques

Neros a écrit :

Sinon, la Kobo Glo me semble très sympa ! Le retro-éclairage est le bienvenue !

Il ne s'agit pas vraiment d'un rétro-éclairage, d'après ce que j'ai compris.
Un rétro-éclairage éclairerait l'écran par en-dessous et fatiguerait vite les yeux. 
La Kobo Glo dispose d'une diode sur la tranche de l'écran, du coup la lumière n'est pas projetée vers tes yeux mais diffusée sur l'ensemble de l'écran.

D'où un confort de lecture a priori acceptable.


NB : si j'avais su, j'aurais attendu un peu avant de me jeter sur un Kobo Touch cet été, d'autant plus que la Kobo Glo a une meilleure résolution d'écran (768*1024) tongue

Dernière modification par SpiKe (Le 06/09/2012, à 20:26)


Intel Core i5 3570 (3,4 Ghz) - nVidia GTX 650 (2 Go) - RAM DDR3 (16 Go) - SSD Samsung (128 Go) - HDD WD Caviar Black (1 To) - Xubuntu 14.04 LTS
www.xonotic.org --> un fast-FPS fun et original avec une communauté sympa :-)

Hors ligne

#187 Le 06/09/2012, à 20:31

Neros

Re : Les liseuses électroniques

Ouaip, "éclairage" tout court alors, si on être plus précis. J'avais lu la même chose.

T'aurais dû attendre, oui ^^
Faut dire que la Fnac à fait une forte campagne pour écouler les stocks cet été. Beaucoup de pub et un prix mis à 100€.


Un gus dans le futur du passé.

neros.fr

Hors ligne

#188 Le 06/09/2012, à 20:52

SpiKe

Re : Les liseuses électroniques

Ouais, beaucoup de pub cet été pour la Kobo Touch, mais à côté de ça j'en avais entendu du bien tongue
D'ailleurs, les stocks du Touch ne sont pas encore vides, et son prix reste de 100 € (la Kobo Glo sera vendue 130 € ).


Intel Core i5 3570 (3,4 Ghz) - nVidia GTX 650 (2 Go) - RAM DDR3 (16 Go) - SSD Samsung (128 Go) - HDD WD Caviar Black (1 To) - Xubuntu 14.04 LTS
www.xonotic.org --> un fast-FPS fun et original avec une communauté sympa :-)

Hors ligne

#189 Le 06/09/2012, à 21:05

Neros

Re : Les liseuses électroniques

Ouais, après, comme je disais, les différences ne sont pas abyssales. L'OS reste aussi le même, qui est très bien d'ailleurs, surtout depuis la mise à jour 2.0.


Un gus dans le futur du passé.

neros.fr

Hors ligne

#190 Le 06/09/2012, à 22:06

Etoma

Re : Les liseuses électroniques

Mirasol s'est fait racheté par Qualcomm. Ils ont produit des écrans e-ink couleur. Première équipée la Kyobo, sauf que ca n'a pas fonctionné en Corée, marché qui sert de test. Le prix fut une raison, je crois, ainsi que la pâleur des couleurs.


"un gars qui agit pour le bien des gens sans leur demander leur avis"
PirateBox

Hors ligne

#191 Le 06/09/2012, à 22:46

Neros

Re : Les liseuses électroniques

Ha, ok. Ce sera pour l'année prochaine alors, peut-être.


Un gus dans le futur du passé.

neros.fr

Hors ligne

#192 Le 06/09/2012, à 22:50

Etoma

Re : Les liseuses électroniques

Je sais pas, ça a l'air tendu, pour l'e-Ink couleur...


"un gars qui agit pour le bien des gens sans leur demander leur avis"
PirateBox

Hors ligne

#193 Le 06/09/2012, à 22:55

Neros

Re : Les liseuses électroniques

C'est le tout début, ça va s'améliorer smile


Un gus dans le futur du passé.

neros.fr

Hors ligne

#194 Le 08/09/2012, à 19:55

Blakesnake

Re : Les liseuses électroniques

Ce serait génial pour lire des mangas en couleur. ou pour simplement profiter totalement d'internet (vidéos à part).


Les manchots ça roxxe (dixit le gars qui a habité un an à moins d'un kilomètre d'une colonie de manchots royaux)

Hors ligne

#195 Le 09/09/2012, à 10:13

Rafbor

Re : Les liseuses électroniques

La révolution a commencé, la bibliothèque de ma commune propose désormais le prêt de liseuse + e-book:

Outre une importante collection d’imprimés, des accès à divers fonds de bibliothèques électroniques sont offerts. Ainsi la médiathèque propose un taux d’accroissement de l’offre impossible sur la seule base d’une collection physique. Désormais sont mis à disposition du public le prêt de livres électroniques (support de lecture et contenus) et l’abonnement à des bouquets de revues électroniques. Une partie du fonds documentaire est donc proposé sous forme électronique. Cela concerne en premier chef les usuels et les documents nécessitant une mise à jour régulière et fréquente. Cette offre électronique est évidemment complétée par un fonds imprimés.


Converti.
Config: tour noire + écran couleur + LAMP (de bureau)

Hors ligne

#196 Le 04/10/2012, à 11:42

SpiKe

Re : Les liseuses électroniques

Bonne nouvelle pour les possesseurs de Kobo Touch, la version 2.1.4 du firmware vient de sortir smile

Je n'ai pas encore pu le tester, mais a priori les menus ont été légèrement revus, le délai de chargement entre deux pages se fait à la vitesse de l'éclair, le dictionnaire par défaut devient le Larousse 2008, et divers bugs ont été corrigés.


Intel Core i5 3570 (3,4 Ghz) - nVidia GTX 650 (2 Go) - RAM DDR3 (16 Go) - SSD Samsung (128 Go) - HDD WD Caviar Black (1 To) - Xubuntu 14.04 LTS
www.xonotic.org --> un fast-FPS fun et original avec une communauté sympa :-)

Hors ligne

#197 Le 04/10/2012, à 12:31

Blakesnake

Re : Les liseuses électroniques

Le Kobo a l'air d'être une excellente liseuse. Je pense que je vais attendre la sortie de la version avec éclairage pour m'en acheter un.


Les manchots ça roxxe (dixit le gars qui a habité un an à moins d'un kilomètre d'une colonie de manchots royaux)

Hors ligne

#198 Le 04/10/2012, à 14:37

Petipas

Re : Les liseuses électroniques

Pour la Kobo,
Le 2.1.4 marche super, petit bémol la page est plus courte que sur le dernier firmware (Japonais)...

Dernière modification par Petipas (Le 04/10/2012, à 14:38)


Xfce, le charme discret de l'efficacité...
CRUNCHBANG L'alternative à la Prépondérance Graphique et aux Sentiers Balisés...
ARCHBANG L’alternative aux Alternatives

Hors ligne

#199 Le 04/10/2012, à 16:48

DomS

Re : Les liseuses électroniques

Vous n'avez pas de problème depuis la version 2 du firmware avec calibre ?
Chez moi, le kobo n'est plus reconnu :-( avec ce logiciel.


PC fixe :  archlinux + openbox
Portable : ubuntu 14.04

Hors ligne

#200 Le 04/10/2012, à 17:02

Shanx

Re : Les liseuses électroniques

Pareil, mais je peux toujours passer par un navigateur de fichier pour mettre mes livres dessus, donc ce n’est pas trop embêtant…


« En vérité, je ne voyage pas, moi, pour atteindre un endroit précis, mais pour marcher : simple plaisir de voyager. » R. L. Stevenson
--
Blog et randos

Hors ligne

Haut de page ↑