Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

#1726 Le 11/12/2012, à 19:01

pierrecastor

Re : Sexisme et société

Hibou57 a écrit :

Pourtant comme dit Nedjma, ça se passe à deux. Je sais bien que le discours ambiant prétend ces choses ne concernent que la mère, mais le discours ambiant me semble justement suspect (et en plus il est paradoxale).


je ne juge pas, je retransmet ici ce que j'ai entendue sur le sujet de la part de femmes. Les 5 ou 6 à qui j'en ai parlé m'ont toutes fait cette réflexion sur la difficulté de la confiance.


C'est cool, les quotes dans la signature, j'en une super, n'est-ce pas ? :lol:

S.O.D.

En ligne

#1727 Le 11/12/2012, à 19:11

Nedjma

Re : Sexisme et société

K4ede a écrit :

J'ai l'impression qu'actuellement, dans notre société, on laisse la femme gérer la contraception, parce que c'est elle qui porte les petits (= que c'est une femelle) et donc que c'est elle que ça regarde si elle tombe enceinte.

OK
ben oui je crois que c'est généralement accepté comme, ça.
La contraception, c'est un problème de gonzesses.
Pourquoi les hommes seraient-ils responsables de quoi que ce soit? Qu'est-ce qu'ils ont fait?
Hein? T'as vu quelque chose toi?
(c'est une blague hein...! moi je pense que c'est pas juste ni pour les femmes ni pour les hommes que la contraception repose sur l'entière responsabilité/décision de la potentielle reproductrice.)


"Nos poings se serrent, se souvenant toujours des antiques rébellions, des songes plus anciens que la mousse au pied des arbres. (...)  Nous tendons à travers les ténèbres l'oreille des désespérés. Le feu s'est refroidit dans nos muscles. Devenu matière dure, infracassable, il nous maintient debout irrémédiables dissidents."  André Laude

Hors ligne

#1728 Le 11/12/2012, à 20:10

Hibou57

Re : Sexisme et société

(citation reprise d’une citation de PierreCastor)

Nedjma a écrit :

Et pour la morale, si elle ne repose pas sur des conceptions religieuse, elle repose sur quoi? Sur une culture? Si oui, alors je crois que toutes les cultures sont complètement imprégnée de conceptions religieuses, et personne n'y échappe, croyant ou pas.

Je dirais que la religion ne crée pas la morale, mais qu’elle met en forme une morale pré‑existante, éventuellement en l’adaptant. La religion est également un vecteur de la morale : elle la transmet, la fait présente avec plus ou moins de force. La morale a peut‑être d’autres origines, qui ne sont d’ailleurs pas nécessairement très morale elles‑mêmes. Un livre (enfin, un petit pavé) de Robert Wright, « L’animal Moral », en parle. Il relativise la notion de morale, et explique que des évidences que nous justifions par la morale, cachent en fait d’autres justification, dont certaines sont opportunistes, d’autres tiennent d’une forme de Darwinisme. La morale a ses faces sombres.

Ça n’implique pas que la raison ne puisse pas s’emparer du sujet, et qu’elle ne puisse pas le faire à travers la religion, mais l’origine de la morale, n’est pas religieuse, je ne crois pas.

On peut lui donner le cadre de la religion, pour lui donner une consistance plus ferme ou une sorte de cadre formel auquel on peut se référer, parce que sans ce cadre, elle serait tellement floue qu’on aurait des difficultés à s’y référer avec autant de certitudes.

D’ailleurs, et involontairement même, je me réfère rarement à la morale, qui me semble une notion trop brumeuse, et je préfère me référer aux conséquences des actes, par exemples, et de mettre ces conséquences en rapport avec ce que l’on prétend vouloir.

Nedjma a écrit :
Hibou57 a écrit :

Pourtant comme dit Nedjma, ça se passe à deux.

pasm à deux,  à trois (au moins)
mais bon pas toujours quand même, des fois c'est bien que la femme.

Oui, tu as raison, j’ai répondu en étant trop centré un problème en particulier.

Nedjma a écrit :

pasm à deux,  à trois (au moins)

et c’est une surprise tongue

Dernière modification par Hibou57 (Le 11/12/2012, à 20:13)


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#1729 Le 11/12/2012, à 20:42

Crocoii

Re : Sexisme et société

[le troll]
La morale, c'est nulle, vive le viol et le vol des pauvres.
[/le troll]

Dernière modification par Crocoii (Le 11/12/2012, à 20:42)


"La conscience doit sortir de prison, en s'armant de mauvaises passions. La liberté est le crime qui contient tous les crimes : c'est notre arme absolue!"

Hors ligne

#1730 Le 11/12/2012, à 21:11

Ras'

Re : Sexisme et société

pierrecastor a écrit :

Je suis d'accord avec ça, la pilule pour mec serait une bonne avancé, je donnait juste le ressentie des filles à qui j'en ai parlé.

Carrément. Je regrette beaucoup que mon amoureuse ne puisse pas la prendre (ainsi que d'autres moyens contraceptif hormonaux) et j'essairai volontier si il y avait une pilule pour homme (d'ailleurs je crois qu'il y en a une).
Et pour info je ne l'emmerde pas à ce sujet, c'est même moi qui l'ai arrêté quand elle m'a dit « je devrais essayer de nouveau voir si ça me fait toujours des dérèglements hormonaux ».

Marie-Lou a écrit :

Si c'étaient les hommes qui « tombaient » enceints¹, on aurait trouvé une solution bien meilleure depuis belle lurette…

Ça fait franchement réflexion de féministe borné. J'n'aime pas du tout ce genre d'affirmation alors que franchement, je ne vois pas comment tu peux affirmer ça. Y'aurait peut-être eu plus d'argent investi, mais je n'vois pas ce qu'on aurait trouvé de franchement révolutionnaire.


Va t'faire shampouiner en GMT-4 !
http://blag.xserver-x.org/
 
Les types awesome n'ont rien à prouver. À personne.

Hors ligne

#1731 Le 11/12/2012, à 21:11

Hibou57

Re : Sexisme et société

Crocoii a écrit :

[le troll]
La morale, c'est nulle, vive le viol et le vol des pauvres.
[/le troll]

Mais non, ce n’est pas ce que ça signifie Crocoii.

Mais en rebondissant sur ta réaction, on peut dire qu’une des raisons de la morale, c’est la nécessité (éventuellement via la main aveugle du Darwinisme, qui ne connait pas la morale non‑plus). Seulement, ce qui est une nécessité, ne fait pas toujours l’unanimité, dépend des gens et de leurs circonstances, voir (plus méchamment) peut être opportuniste.

Dernière modification par Hibou57 (Le 11/12/2012, à 21:11)


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#1732 Le 11/12/2012, à 21:14

Hibou57

Re : Sexisme et société

Ras' a écrit :
pierrecastor a écrit :

Je suis d'accord avec ça, la pilule pour mec serait une bonne avancé, je donnait juste le ressentie des filles à qui j'en ai parlé.

Carrément. Je regrette beaucoup que mon amoureuse ne puisse pas la prendre (ainsi que d'autres moyens contraceptif hormonaux) et j'essairai volontier si il y avait une pilule pour homme (d'ailleurs je crois qu'il y en a une). […]

Marie-Lou a écrit :

Si c'étaient les hommes qui « tombaient » enceints¹, on aurait trouvé une solution bien meilleure depuis belle lurette…

Ça fait franchement réflexion de féministe borné. J'n'aime pas du tout ce genre d'affirmation alors que franchement, je ne vois pas comment tu peux affirmer ça. Y'aurait peut-être eu plus d'argent investi, mais je n'vois pas ce qu'on aurait trouvé de franchement révolutionnaire.

Je m’y suis intéressé aussi, à une époque où elle était promise, courant fin des années 1990. À cette époque, pour ce que j’en ai lu, le développement était difficile, et il y avait des risques de cancer (un peu comme avec la pilule pour les chattes, c’est pour ça qu’il ne faut jamais donner la pilules aux chattes). Puis depuis, et même  maintenant 15 ans après, plus de nouvelles…


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#1733 Le 11/12/2012, à 21:19

The Uploader

Re : Sexisme et société

Marie-Lou a écrit :

    Si c'étaient les hommes qui « tombaient » enceints¹, on aurait trouvé une solution bien meilleure depuis belle lurette…

Source ? Indices ? Raisons de penser cela ?

C'est vraiment sexiste comme réflexion, s'il n'y a rien de plus derrière.

Dernière modification par The Uploader (Le 11/12/2012, à 21:21)


Passer de Ubuntu 10.04 à Xubuntu 12.04 LTS
Archlinux + KDE sur ASUS N56VV.
ALSA, SysV,  DBus, Xorg = Windows 98 !
systemd, kdbus, ALSA + PulseAudio, Wayland = modern OS (10 years after Windows, but still...) !  Deal with it !

Hors ligne

#1734 Le 11/12/2012, à 21:20

Ras'

Re : Sexisme et société

Ben justement j'ai l'impression que ça bouge en ce moment. On pourrait d'ailleurs soulever un gros débat sur le côté sexiste des problèmes soulevés par la pilule pour homme (y'a des articles dessus et on sera de toute façon tous d'accord, donc ça n'sert pas à grand chose d'en parler).

Enfin pour moi j'ai déja trouvé la solution mais j'attends quelques années pour être sûr big_smile


Va t'faire shampouiner en GMT-4 !
http://blag.xserver-x.org/
 
Les types awesome n'ont rien à prouver. À personne.

Hors ligne

#1735 Le 11/12/2012, à 21:24

Grünt

Re : Sexisme et société

Bah, ils ont commencé à trouver une pilule pour homme, sauf qu'un des effets secondaires c'est la baisse de libido, et ça emmerde vachement les chercheurs.

Par contre, le fait que la pilule pour femme fasse aussi baisser la libido, ça a pas empêché de la vendre. Faut dire qu'on n'associe pas du tout la même connotation aux libidos féminine et masculine...


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#1736 Le 11/12/2012, à 21:36

Crocoii

Re : Sexisme et société

Hibou57 a écrit :
Crocoii a écrit :

[le troll]
La morale, c'est nulle, vive le viol et le vol des pauvres.
[/le troll]

Mais non, ce n’est pas ce que ça signifie Crocoii.

Mais en rebondissant sur ta réaction, on peut dire qu’une des raisons de la morale, c’est la nécessité (éventuellement via la main aveugle du Darwinisme, qui ne connait pas la morale non‑plus). Seulement, ce qui est une nécessité, ne fait pas toujours l’unanimité, dépend des gens et de leurs circonstances, voir (plus méchamment) peut être opportuniste.

Que vient foutre le darwinisme dans nos processus sociaux ?

Grunt a écrit :

Bah, ils ont commencé à trouver une pilule pour homme, sauf qu'un des effets secondaires c'est la baisse de libido, et ça emmerde vachement les chercheurs.

Tiens, pas mal, je vais p'tet prendre cette pilule.


"La conscience doit sortir de prison, en s'armant de mauvaises passions. La liberté est le crime qui contient tous les crimes : c'est notre arme absolue!"

Hors ligne

#1737 Le 11/12/2012, à 21:45

Hibou57

Re : Sexisme et société

Crocoii a écrit :
Hibou57 a écrit :

Mais non, ce n’est pas ce que ça signifie Crocoii.

Mais en rebondissant sur ta réaction, on peut dire qu’une des raisons de la morale, c’est la nécessité (éventuellement via la main aveugle du Darwinisme, qui ne connait pas la morale non‑plus). Seulement, ce qui est une nécessité, ne fait pas toujours l’unanimité, dépend des gens et de leurs circonstances, voir (plus méchamment) peut être opportuniste.

Que vient foutre le darwinisme dans nos processus sociaux ?

Le Darwinisme, c’est un processus assez général et mécanique, pas moins et surtout pas plus que cela.

Mais connaissant les raisons pour lesquelles il a posé problèmes, en étant invoqué pour justifier des choses qui était pourtant hors de son champs et qu’il ne justifiait pas, je crois comprendre ta réaction.

Le Darwinisme, c’est une forme de logique, c’est tout.

Dernière modification par Hibou57 (Le 11/12/2012, à 21:47)


Hajimemashteeeee… \(^o^)/ Tachikoma desu (^_^;)
Le saviez‑vous : le j’m’en foutisme est la cause de la plupart des fléaux du monde contemporain.
Mangez des standards : un grand bol de Standard tous les matins, et vous débutez la journée en pleine forme !
bulleforum.net — Forum de discussions, La Bulle (papotage de la vie courante ou choses trop sérieuses)

Hors ligne

#1738 Le 11/12/2012, à 23:23

david96

Re : Sexisme et société

K4ede a écrit :

C'est-à-dire que la contraception est vu comme un problème de femelle (dans le sens biologique du terme), alors que c'est un problème de couple.
Je me rappelle d'ailleurs avoir été révolté en voyant pour la première fois des préservatifs féminins. J'avais pensé "Pour une fois qu'on peut laisser une responsabilité à l'homme (NB : dans le domaine des MST et de la contraception), et ben en fait non !"

Et bien en fait si, et tu y répond : « c'est un problème de couple. »
Ma femme en avait marre de prendre la pilule, alors je lui ai dit bâ arrête là je vais mettre des préservatifs ; pas de bol elle est allergique au latex et en plus elle n'éprouvait pas les mêmes sensations.
Du coup depuis 4 ans ont fait l'amour sans aucune protection, du moins la seule protection reste ma vigilance : méthode du retrait avant l'éjaculation. J'ai gaffé une fois et ça m'a suffit. La coquine m'avait fait croire qu'elle était enceinte. Elle a un sacré humour ma wife. lol

Hors ligne

#1739 Le 11/12/2012, à 23:43

Nedjma

Re : Sexisme et société

Marie-Lou a écrit :

Si c'étaient les hommes qui « tombaient » enceints¹, on aurait trouvé une solution bien meilleure depuis belle lurette…

bah on dirait que t'as tapé dans le mille avec celle-là Marie-Lou!

Et bien, franchement j'aurais bien pu faire le même commentaire jugé sexiste par plusieurs ici.

Pas de source? Pas de preuve?
On est tout de même en droit de le penser.

Si on est d'accord sur le fait que le milieu de la science et de la recherche en particulier est sexiste (ce topic n'a-t-il pas commencé ainsi?), pourquoi ne pourrions nous pas penser que les laboratoires suivent les logiques qui les dominent? Capitalisme et sexisme entre autres joyeusetés.
Comment pense un labo? Enfin, ceux qui le dirigent?

Ils cherchent à fabriquer un produit qu'ils devront ensuite mettre sur le marché... même s'il a le monopole au début, une pilule pour homme serait-elle remboursé par la sécu? Immédiatement je veux dire... Je ne pense pas. Et même s'il devait être remboursé par la sécu, ce serait de toutes façons une prise médicamenteuse volontaire. Il faudrait donc à ce laboratoire produire pour un marché très restreint. Parce que, franchement, combien d'homme sont-ils prêts à cela? Ça exigerait des frais de propagande énorme pour que ça passe dans les mentalités. Sans compter que si ça marche, ça signifierait une baisse conséquente de la consommation des pilules pour femmes. Ça demande un réaménagement dans le budjet significatif et une prise de risque. Ça en vaut la peine pour le labo? Ça en vaut la peine pour ces hommes qui travaillent sur le thème? Veulent-ils vraiment que la responsabilités qui incombent à leur épouses puissent devenir un jour la leur?

Que les hommes soient prêts un jour à prendre en considération la contraception comme une responsabilité propre, soit, mais seront-ils prêts ces habitués aux privilèges sexuels (entre autres) à faire face à des changements hormonaux?

Quant aux effets de la pilule sur les femmes, sait-on vraiment ce qui se passe? Une femme prenant la pilule depuis l'adolescence, peut-elle vraiment évaluer un changement sur son corps qu'elle n'a presque pas connu depuis sa puberté sans pilule (beaucoup de gynéco se comportent comme des ordures avec les femmes qui avortent et n'expliquent justement jamais les effets secondaires)? Quand on voit le travail effectué par le lobby du tabac, peut-on vraiment avoir confiance dans le domaine de la contraception?

Je suis complètement d'accord : si les hommes pouvaient tomber enceints, alors la contraception auraient été résolue depuis longtemps.
Et même, on saurait déjà comment avorter tranquillement à la maison aussi.
Et même, on nous feraient pas chier à devoir accoucher à l'hôpital comme si on étaient de patient-e-s malades pas capables de se prendre en charge seul-e-s, impotent-e-s, soufrant-e-s et idiot-e-s.
Si les hommes devaient un jour cesser brutalement de voir certaines choses comme essentiellement féminines, comme étant essentiellement des trucs de meufs, bien des choses seraient plus faciles à résoudre, la contraception n'en est qu'un exemple.

Si nous nous comportons comme des hommes, nous pouvons accéder à de nombreux privilèges, c'est l'illusion de la parité en politique. Mais la majorité d'entre nous restons dans l'imaginaire masculin comme des femelles existant pour assouvir leurs nécessités (plaisir, descendance, tâches du foyer, représentation mondaine, etc). Même si c'est parfois plus soft, demandé gentiment, avec politesse, avec galanterie, nous ne sommes que les instruments de ces messieurs et toute l'organisation de la société repose là-dessus. Et la reproduction est un sujet essentiel sur ce débat parce qu'on pourra mettre autant de "si" que l'on veut, seules les femmes sont capables de procréer à moindre frais, quoi que l'on fasse aujourd'hui. En la matière, nous sommes ce qu'il y a de moins cher.

Et pour finir, un trop bon moyen de contraception auraient des effets presque irréversibles : une chute de la natalité catastrophique pour l'économie. Qui ne sait pas que c'est grâce à l'importation massive d'étrangères sur le sol français (pardon on dit immigration), que le taux de natalité est resté positif?


.


"Nos poings se serrent, se souvenant toujours des antiques rébellions, des songes plus anciens que la mousse au pied des arbres. (...)  Nous tendons à travers les ténèbres l'oreille des désespérés. Le feu s'est refroidit dans nos muscles. Devenu matière dure, infracassable, il nous maintient debout irrémédiables dissidents."  André Laude

Hors ligne

#1740 Le 11/12/2012, à 23:52

david96

Re : Sexisme et société

« Je suis complètement d'accord : si les hommes pouvaient tomber enceints, alors la contraception auraient été résolue depuis longtemps. »
Un peu vite dit cette phrase.

On n'a toujours par résolu de ne plus faire la guerre, ce sont pourtant une grande majorité d'homme qui l'a font. Pareille pour d'autres problèmes : la prostate, la calvitie etc.

Hors ligne

#1741 Le 11/12/2012, à 23:53

Ras'

Re : Sexisme et société

Bien vu.

En fait cette citation me fait penser au sketch de Florence Foresti sur la poussette, sauf que dans le sketch c'est à peu près réaliste tongue

Dernière modification par Ras' (Le 11/12/2012, à 23:53)


Va t'faire shampouiner en GMT-4 !
http://blag.xserver-x.org/
 
Les types awesome n'ont rien à prouver. À personne.

Hors ligne

#1742 Le 11/12/2012, à 23:57

The Uploader

Re : Sexisme et société

Pour la phrase de Marie-Lou que j'ai cité, d'abord j'étais bien d'accord.

Puis le post de Ras' m'a fait changer d'avis. Si on analyse un peu, c'est vraiment sexiste : les hommes tout comme les femmes sont "égaux" face au cancer, au SIDA, et on a toujours pas de solution contre ça. Du coup, maintenant même si je suis a peu près sûr que c'est une théorie valide (la phrase de Marie-Lou), j'aimerais vraiment en savoir plus (sur l'état de la recherche, si le sexisme les influencent vraiment, etc...).

Nedjma a écrit :

Si nous nous comportons comme des hommes, nous pouvons accéder à de nombreux privilèges, c'est l'illusion de la parité en politique. Mais la majorité d'entre nous restons dans l'imaginaire masculin comme des femelles existant pour assouvir leurs nécessités (plaisir, descendance, tâches du foyer, représentation mondaine, etc). Même si c'est parfois plus soft, demandé gentiment, avec politesse, avec galanterie, nous ne sommes que les instruments de ces messieurs et toute l'organisation de la société repose là-dessus. Et la reproduction est un sujet essentiel sur ce débat parce qu'on pourra mettre autant de "si" que l'on veut, seules les femmes sont capables de procréer à moindre frais, quoi que l'on fasse aujourd'hui. En la matière, nous sommes ce qu'il y a de moins cher.

Je suis bien d'accord avec cette analyse (et tout le reste du post, mais ce passage en particulier encore plus). J'veux dire, je me suis fait une réflexion similaire il y a quelques temps, ça crève les yeux.

(d'ailleurs, j'exècre la galanterie : c'est un privilège sexiste et un asservissement "gentil". Un truc vicieux.)

Dernière modification par The Uploader (Le 11/12/2012, à 23:59)


Passer de Ubuntu 10.04 à Xubuntu 12.04 LTS
Archlinux + KDE sur ASUS N56VV.
ALSA, SysV,  DBus, Xorg = Windows 98 !
systemd, kdbus, ALSA + PulseAudio, Wayland = modern OS (10 years after Windows, but still...) !  Deal with it !

Hors ligne

#1743 Le 11/12/2012, à 23:58

Grünt

Re : Sexisme et société

david96 a écrit :

On n'a toujours par résolu de ne plus faire la guerre, ce sont pourtant une grande majorité d'homme qui l'a font.

Si la guerre est faite par des hommes, elle est subie par des hommes ET des femmes.
En se concentrant sur la question de savoir "À qui la guerre cause du tort" (car c'est de cela qu'il s'agit, en définitive), on s'aperçoit que c'est loin d'être uniquement une affaire de mecs qui se battent entre eux. Femmes et enfants en subissent les conséquences. À ma connaissance, la seule guerre de notre civilisation qui a fait très majoritairement fait souffrir les hommes, c'est 14-18 : c'était une guerre de positions, tranchée contre tranchée. Peu d'occupation de territoire ennemi, donc peu de meurtres gratuits, de viols, de destructions d'habitations.. Mais ça reste une exception.

Pareille pour d'autres problèmes : la prostate, la calvitie etc.

On a résolu le problème autrement, pour la calvitie : c'est socialement accepté pour un homme de ne plus avoir de cheveux, il peut quand même prétendre à être élégant, ou du moins accepté socialement. Les femmes chauves sont regardées d'une façon trèèèès différentes des hommes.


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#1744 Le 12/12/2012, à 00:03

Elzen

Re : Sexisme et société

Grünt a écrit :

On a résolu le problème autrement, pour la calvitie : c'est socialement accepté pour un homme de ne plus avoir de cheveux, il peut quand même prétendre à être élégant, ou du moins accepté socialement. Les femmes chauves sont regardées d'une façon trèèèès différentes des hommes.

(Et même qu'un mec assez dégarni, mais qui garde les cheveux longs, ça peut bien passer, s'il a aussi la voix aiguë)

En ligne

#1745 Le 12/12/2012, à 00:03

david96

Re : Sexisme et société

Grünt a écrit :

On a résolu le problème autrement, pour la calvitie : c'est socialement accepté pour un homme de ne plus avoir de cheveux, il peut quand même prétendre à être élégant, ou du moins accepté socialement. Les femmes chauves sont regardées d'une façon trèèèès différentes des hommes.

Pas dans les années 80, à cette époque avoir une calvitie était rare et honteuse pour un mec. Mais avec le temps elle a été acceptée voir choisi en se rasant la tête et non subit. Édite : la médiatisation d'artiste reconnu acceptant et assumant leur calvitie a aussi beaucoup fait évolué les mœurs à ce niveau.

Ça serait pareille pour la femme, c'est le temps qui résoudra l'affaire si un jour ça arrive. Comme beaucoup de chose en fait.

Dernière modification par david96 (Le 12/12/2012, à 00:06)

Hors ligne

#1746 Le 12/12/2012, à 00:05

The Uploader

Re : Sexisme et société

ArkSeth a écrit :
Grünt a écrit :

On a résolu le problème autrement, pour la calvitie : c'est socialement accepté pour un homme de ne plus avoir de cheveux, il peut quand même prétendre à être élégant, ou du moins accepté socialement. Les femmes chauves sont regardées d'une façon trèèèès différentes des hommes.

(Et même qu'un mec assez dégarni, mais qui garde les cheveux longs, ça peut bien passer, s'il a aussi la voix aiguë)

Ça ne compte pas ! Les cheveux n'ont pas disparu : ils ont migré sur le torse !

---> []


Passer de Ubuntu 10.04 à Xubuntu 12.04 LTS
Archlinux + KDE sur ASUS N56VV.
ALSA, SysV,  DBus, Xorg = Windows 98 !
systemd, kdbus, ALSA + PulseAudio, Wayland = modern OS (10 years after Windows, but still...) !  Deal with it !

Hors ligne

#1747 Le 12/12/2012, à 00:06

Ras'

Re : Sexisme et société

-____-'

La calvitie est acceptée mais ne plaît pas, du tout, donc si y'avait moyen de faire quelque chose on le ferait.

Je suis d'accord avec le fait que ce soit plus facile de faire avaler la pilule aux femmes ( tongue ) sur le fait que ce soit plus simple à mettre en œuvre et du coup ne pas subir la perte de libido etc., mais de là à dire qu'on aurait trouvé une bien meilleure solution si c'était un problème d'homme, je trouve ça exagéré, vraiment exagéré. D'autant que s'il y avait un moyen de faire prendre un « traitement » aux hommes et de leur vendre tous les mois on le ferait, parce qu'au delà des différences homme/femme, il y a l'économie.


Va t'faire shampouiner en GMT-4 !
http://blag.xserver-x.org/
 
Les types awesome n'ont rien à prouver. À personne.

Hors ligne

#1748 Le 12/12/2012, à 00:06

Omniia

Re : Sexisme et société

Désolée rien à voir mais je viens de découvrir une perle... sad

En cours on étudie certains tests de personnalité et notamment le test Guilford-Zimmerman. Les traits étudiés sont : l'activité générale, la contrainte, l'ascendance, la sociabilité, la stabilité émotionnelle, l'objectivité, la bienveillance, la réflexion, les relations personnelles et la masculinité.

Guilford et Zimmerman a écrit :

Si la note Masculinité est élevée, cela peut vouloir dire que la personne est assez peu sympathique et plutôt dure. Elle peut, d'autre part, chercher à compenser quelques tendances féminines ou quelques sentiments de faiblesse exprimés dans d'autres traits que Masculinité. Les meilleurs cadres sont probablement ceux dont les tendances naturelles masculines sont tempérées par des délicatesses et juste assez de qualités "maternelles" pour leur donner le sentiment de responsabilité envers ceux dont ils sont chargés. Les femmes se situant vers l'extrémité masculine de cette dimension peuvent avoir eu des expériences virilisantes au cours d'une longue associationn avec l'autre sexe et elles peuvent se rebeller contre le rôle féminin et chercher à jouer le rôle masculin.

Interprétation du trait Masculinité, toujours selon ces mêmes types :

Intérêt pour les activités et métiers masculins VS Intérêt pour les activités et métiers féminins.
Pas facilement dégoûté VS Facilement dégoûté.
"Dur à cuir" VS sympathique.
Résistant à la peur VS Craintif, peureux.
Inhibition des expressions émotives VS Intérêts romantiques ; Tendance à l'expression des émotions.
Faible intérêt pour les vêtements et pour les styles VS Grand intérêt pour les vêtements et pour les styles.

                               
Sérieusement ??!!! neutral neutral neutral

C'est con j'ai loupé le cours où notre prof en parlait, j'aurais bien aimé connaître son point de vue... Faut aussi savoir que c'est l'un des tests les plus utilisés en bilan de compétence, recrutement, etc. Pfffff...


Démocratie Libre : Un projet de démocratie directe.

Hors ligne

#1749 Le 12/12/2012, à 00:10

Nedjma

Re : Sexisme et société

N'importe quoi.

La guerre, encore une fois c'est avant tout un problème de thunes.
On fait la guerre pour mettre la main sur des ressources. Personne ne veut en finir avec la guerre.
personne qui ait du pouvoir le faire, c'est-à-dire le pouvoir de dire nous ne voulons de plus de ressources en plus. Ça ferait baisser les votes à cause du mécontentement social suite à une crise.

D'ailleurs, ceux qui sont souvent taxés d'avoir tord de faire la guerre dans l'opinion public général sont ceux qui résistent à une attaque et non pas les dominants qui les attaquent.
Au Chili, pour faire baisser la côte du gouvernement socialiste d'Allende, il a suffit d'organiser une grêve des camionneurs (pas des chauffeurs mais des patrons) pour que le pays crèvent la dalle à cause du manque de produits alimentaires disponibles dans les boutiques. Tout le monde a crié aux méchants socialos qui savaient pas gérer l'économie, personne n'a vu la droite qui retenaient les aliments. La même stratégie a été employé contre Cuba Au lieu de montrer ce dont a été capable Cuba en matière de santé et d'éducation par exemple, on a seulement montré la rareté des aliments due au boycott. Si l'Europe et les États-Unis devaient ne plus faire la guerre, pour ne citer que ceux-là, alors les habitants de ce pays seraient dans la merde parce que du jour au lendemain, ils devraient réviser sérieusement leur train de vie, même les plus pauvres d'entre eux. Personne ne veut en finir réellement avec la guerre. Homme ou femme, ça n'a rien à voir.

Alors que la contraception ou la reproduction si, parce que c'est nous les femmes qui coûtons le moins cher pour cela.

Quant à la calvitie, je préfère penser que c'est une mauvaise blague. Aucun patron ne va regarder si t'es chauve ou pas pour t'embaucher (a moins que tu bosses pour un coiffeur et encore), par contre le fait d'être d'une femme et de pouvoir tomber enceinte donc représenter un coût supplémentaire pour la boite, si.

[edit] je viens de lire les post précédents arrivés pendant que j'écrivais, et franchement je vois pas comment on peut comparer un problème esthétique à un phénomène biologique comme la reproduction, qui est tout de même la base de la différence entre hommes et femmes, c'est ridicule.
Par contre, j'ajouterais, que pour plaire aux hommes, ça fait longtemps qu'on a résolu comment mettre des nichons plus attractifs aux femmes (d'ailleurs y a rien de plus simple aussi que recoudre un hymen), et effectivement, pour la calvitie, les femmes hétéros et les hommes homo ont juste du être obligé-e-s à aimer les chauves.

Dernière modification par Nedjma (Le 12/12/2012, à 00:19)


"Nos poings se serrent, se souvenant toujours des antiques rébellions, des songes plus anciens que la mousse au pied des arbres. (...)  Nous tendons à travers les ténèbres l'oreille des désespérés. Le feu s'est refroidit dans nos muscles. Devenu matière dure, infracassable, il nous maintient debout irrémédiables dissidents."  André Laude

Hors ligne

#1750 Le 12/12/2012, à 00:17

Ayral

Re : Sexisme et société

david96 a écrit :

Ça serait pareille pour la femme, c'est le temps qui résoudra l'affaire si un jour ça arrive. Comme beaucoup de chose en fait.

Pour autant que je sache, à part la vieillesse, la calvitie des femmes est extrêmement rare. Par expérience familiale et amicale, je n'en connais que deux causes, la chimiothérapie (et c'est réversible), et la "pelade" (alopécie plus ou moins généralisée des femmes) qui semble d'origine nerveuse dans le cas que je connais, et qui n'a pas été réversible.
Pour une femme, c'est extrêmement dévalorisant (et angoissant dans le cas du cancer) et il est naturel que les femmes soient regardées différemment. Parce qu'elles le vivent différemment. La calvitie des hommes, c'est génétique (à 66 ans j'ai perdu très peu de cheveux, comme mon père).

Wikipédia a écrit :

L'alopécie androgénétique est une perte graduelle des cheveux due à l'influence des hormones mâles. Elle se manifeste généralement entre 40 et 50 ans, chez 70 % des hommes en moyenne

Donc pas de quoi en faire des ronds de chapeaux de la part des femmes, qui sont plutôt favorisées en l’occurrence.

Dernière modification par Ayral (Le 12/12/2012, à 00:17)

Hors ligne

Haut de page ↑