Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".

#301 Le 13/09/2010, à 21:53

bloublou

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

sténanais a écrit :

@Newar : ton avatar me rappelle quelqu'un mais je n'arrive pas à définir qui ? pourtant cette moustache ... ça y est j'y suis ... c'est sûrement Charlie Chaplin dans le dictateur ...

T'en as mis, du temps, à reconnaitre Hitler.
Mais, et ?

Hors ligne

#302 Le 13/09/2010, à 22:27

Newar

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Tomzz a écrit :

Mais bizarrement, voilà que, les doigts dans le nez, les mains dans les poches, débarquent,Newar à 15h25 et louiz' à 15h30.
Alors le coup du:

mais une fois qu'on a expliqué la démarche une bonne dizaine de fois,

me fais sourire.

Ok, tu as changé de sujet etc. SUPER.
C'était pourtant écrit dans le post que tu as linké, petit. JE NE PASSE PLUS SUR CE FORUM. Alors oui, j'ai mis du temps à pondre la réponse. Réponse à un truc où machin m'accusait de dire que les handicapés sont malsains d'un point de vue moral. J'ai bien le droit de rectifier des propos qu'on me donne à tort, non ?
Du reste, le débat n'était donc pas terminé, puisque l'"accusé" n'avait pas encore eu l'occasion de se défendre.

Alors oui, effectivement, rien pendant 5 putains de jours, parce que je ne passe pas ma vie sur ce putain de forum. T'es au courant que l'un des intérêt d'un putain de forum, c'est de pouvoir répondre avec une putain de semaine de bourre quand on a autre chose à branler que passer son temps à essayer de faire comprendre à une bande de guignols que les mots ont plusieurs sens ?
Je suis pas votre prof de français.

Sinon, personnellement, je ne suis pas dans l'émotion, je suis surtout amusé, en fait j'aime bien voir par quelle gymnastique vous parvenez à mettre sur le tapis, l'air de rien, des idées dégueulasses, destinées à choquer et à les défendre avec un aplomb attendrissant.
PS: j'avais aussi suivit votre sujet sur la necro, sur celui là d'ailleurs, dans l'absolu j'allais plutôt dans votre sens wink

Super, rien à foutre.
Autrement, à partir du moment où tu trouves une idée dégueulasse, tu joues dans l'émotion.
Et y a quoi de dégueulasse à dire qu'un handicapé souffre d'un dysfonctionnement physique ?


stéfanais -> oui, j'ai Hitler en avatar. Dénonce moi à la HALDE.
Ah, et change de signature. Un dictateur de la pensée qui se la joue défenseur de la liberté de parole, ça me file la gerbe.

Dernière modification par Newar (Le 13/09/2010, à 22:32)


Heil Bescherelle o/ !
Du reste,
"Vas-y, dis une connerie. 
- Ben je sais pas, moi... La vie est belle ?" (Delicatessen)

Hors ligne

#303 Le 13/09/2010, à 23:25

Tomzz

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

T'en as mis, du temps, à reconnaitre Hitler.
Mais, et ?

Pas Hitler, Charlot dans le dictateur.
Ne confondons pas l'original avec la parodie, sinon on est vraiment à coté.

Ok, tu as changé de sujet etc. SUPER.

Moi non, toi tu as changé de sujet !
Le sujet, c'était:

Un jeune homme de 14 ans rencontre une femme de 33 ans sur un forum de fan d'une actrice, Sophie Marceau.

Ils discutent et le jeune homme finit par tomber amoureux de cette femme, mais elle le prévient, elle est handicapé, elle possède une mal-formation de naissance, elle ne possède pas de bras et n'a qu'une jambe, elle se déplace en fauteuil. Il s'en fiche, ils s'aiment, la femme divorce et le jeune homme assume auprès de ses amis, mais sa famille n'aime pas cela.

Malgré tout, ils s'aiment et le jeune homme continue de vouloir être auprès d'elle, malgré les coups de son père qui refuse d'admettre que son fils est pris ce choix (qu'il n'a pas tout à fait pris quand on y pense).

Sinon:

Je suis pas votre prof de français.

Heureusement, tu tente de faire disparaitre les nuances de notre langue, et ça, si tu es prof, c'est gênant.
En revanche, si on étudiait la mauvaise foi, tu serais un cador.
Ta façon d'employer un mot pour un autre en prétendant ne pas comprendre la nuance, c'est du grand art (je doute que ce soit de l'ignorance).

passer son temps à essayer de faire comprendre à une bande de guignols que les mots ont plusieurs sens ?

Effectivement, les mots peuvent avoir plusieurs sens, et il y a plusieurs sens pour un même mot, c'est avec ces nuances que l'on exprime ses idées.

Par exemple, si je dis que tu me fais rigoler, ça n'exprime pas la même idée que quand je dis que tu me fais rire.
(Tournicoti, tournicoton)

Super, rien à foutre.
Autrement, à partir du moment où tu trouves une idée dégueulasse, tu joues dans l'émotion.

Mais moi non plus, ça ne m'intéresse pas vraiment de savoir ce que tu penses, ce qui m'amuse c'est de savoir jusqu'où tu va aller et à quel moment tu vas te dévoiler (ça approche, les p'tain commencent à fuser).
Et non, quand je parle d'idées dégueulasses je ne suis pas dans l'émotion, je faisais référence à d'autres posts dont le contenu est perçu comme dégueulasse par la majorité.

Je ne sais pas si tu/vous défends ces idées par pure provocation ou par conviction, mais ça m'amuse.
En fait, je pense à un copain à moi qui quand il rencontrait un gars un peu bizarre, il disait toujours "celui là, j'aimerai lui analyser le cerveau".
Il avait 10 ans à l'époque et aujourd'hui il est neurochirurgien tongue 

Sinon:

Et y a quoi de dégueulasse à dire qu'un handicapé souffre d'un dysfonctionnement physique

Rien, c'est le terme, et le seul approprié, dépourvu d'émotion, de jugement de valeur et d'idée préconçue, c'est parfait comme définition.
D'autres mots introduisent d'autres notions.

L'émotion ne peux te gagner que lorsqu'un sujet t'échappe, te dépasse, là, tu pars dans la colère, les jurons, les insultes, les coups...
Sinon, tant que tu maitrise un minimum la situation, tu peux garder la tête froide et agir en conséquence.
C'est ce que font les handicapés qui parviennent à surmonter leurs difficultés.

Hors ligne

#304 Le 13/09/2010, à 23:49

SoJaS

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Juste en passant.
La citation de Derrida dans la signature de sténanais est une proposition qui, dans le cadre de la philosophie analytique, cherche à prendre le contre-pied  de l'aphorisme de clôture du Tractacus de Wittgenstein ("ce dont on ne peut parler, il faut le taire"). Ça ne concerne en rien la liberté d'expression (en tout cas pas dans son acceptation politique).


« La vie est un jeu dont la première règle dit : ce n'est pas un jeu, rien n'est plus sérieux. »

Hors ligne

#305 Le 14/09/2010, à 10:32

Newar

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Tomzz a écrit :

Ok, tu as changé de sujet etc. SUPER.

Moi non, toi tu as changé de sujet !
Le sujet, c'était:

Un jeune homme de 14 ans rencontre une femme de 33 ans sur un forum de fan d'une actrice, Sophie Marceau.

Ils discutent et le jeune homme finit par tomber amoureux de cette femme, mais elle le prévient, elle est handicapé, elle possède une mal-formation de naissance, elle ne possède pas de bras et n'a qu'une jambe, elle se déplace en fauteuil. Il s'en fiche, ils s'aiment, la femme divorce et le jeune homme assume auprès de ses amis, mais sa famille n'aime pas cela.

Malgré tout, ils s'aiment et le jeune homme continue de vouloir être auprès d'elle, malgré les coups de son père qui refuse d'admettre que son fils est pris ce choix (qu'il n'a pas tout à fait pris quand on y pense).

Non. Ça c'était le sujet de base. Une conversation (et ça, les gens sur internet semblent vraiment l'oublier) évolue. En d'autre terme, le sujet d'une conversation change régulièrement, même si ça tourne autour du terme. Là, la sujet avait dérivée sur la différence sain/malsain.
Tu as tenté un retour au sujet d'origine, ce qui constitue donc un changement de sujet. Je m'en fous, hein, c'est normal. Mais étant donné que je n'avais pas pu y répondre, me semble normal que j'y opère un retour au sujet précédent.


Je suis pas votre prof de français.

Heureusement, tu tente de faire disparaitre les nuances de notre langue, et ça, si tu es prof, c'est gênant.
En revanche, si on étudiait la mauvaise foi, tu serais un cador.
Ta façon d'employer un mot pour un autre en prétendant ne pas comprendre la nuance, c'est du grand art (je doute que ce soit de l'ignorance).

Cite moi en train de dire que je ne comprends pas la nuance.
Il y a une différence entre comprendre la nuance d'un mot et l'en défaire complètement car totalement impertinent dans la situation. Ce qui est le cas ici. Utiliser le sens moral de "malsain" pour qualifier un handicapé est parfaitement absurde. Donc oui, là je comprends pas une seule seconde qu'on puisse y voir le moindre sens moral.

passer son temps à essayer de faire comprendre à une bande de guignols que les mots ont plusieurs sens ?

Effectivement, les mots peuvent avoir plusieurs sens, et il y a plusieurs sens pour un même mot, c'est avec ces nuances que l'on exprime ses idées.

Oui. Mais l'une des grandes qualités du français, c'est l'élasticité des mots. Si je veux n'employer qu'un seul sens d'un mot, je peux le faire. Il faut l'expliquer, soit, ce que j'ai à présent fait environ 10 fois.

Super, rien à foutre.
Autrement, à partir du moment où tu trouves une idée dégueulasse, tu joues dans l'émotion.

Mais moi non plus, ça ne m'intéresse pas vraiment de savoir ce que tu penses, ce qui m'amuse c'est de savoir jusqu'où tu va aller et à quel moment tu vas te dévoiler (ça approche, les p'tain commencent à fuser).
Et non, quand je parle d'idées dégueulasses je ne suis pas dans l'émotion, je faisais référence à d'autres posts dont le contenu est perçu comme dégueulasse par la majorité.

Dans ce cas tu l'as très mal formulé.

Je ne sais pas si tu/vous défends ces idées par pure provocation ou par conviction, mais ça m'amuse.
En fait, je pense à un copain à moi qui quand il rencontrait un gars un peu bizarre, il disait toujours "celui là, j'aimerai lui analyser le cerveau".
Il avait 10 ans à l'époque et aujourd'hui il est neurochirurgien tongue

Dis à ton pote qu'il a foiré sa vocation. Si c'est l'esprit qui est bizarre, faut être psy, pas neuro.
Et autrement, non, dernièrement je défends rarement quelque chose auquel je ne crois pas. Je ne trolle plus trop.


Et y a quoi de dégueulasse à dire qu'un handicapé souffre d'un dysfonctionnement physique

Rien, c'est le terme, et le seul approprié, dépourvu d'émotion, de jugement de valeur et d'idée préconçue, c'est parfait comme définition.
D'autres mots introduisent d'autres notions.

Sauf si l'on les en défait car la notion est parfaitement non-pertinente.

L'émotion ne peux te gagner que lorsqu'un sujet t'échappe, te dépasse, là, tu pars dans la colère, les jurons, les insultes, les coups...
Sinon, tant que tu maitrise un minimum la situation, tu peux garder la tête froide et agir en conséquence.

Ahaha, toi ou t'es nouveau, ou tu m'as pas souvent vu poster, c'est pas possible autrement. D'autres te le confirmeront. Je suis un type parfaitement vulgaire et violent (surtout avec les gens stupides, et je dois bien avouer que sur ce forum on atteint des sommets). Donc je passe ma vie à jurer et IRL je ponctue par des "putains" à longueur de temps. Ça ne traduit en rien ma maitrise de la situation. Ces derniers temps mon côté violent se voit moins ici parce que je fais un effort herculéen pour le contrôler (parce que certaines modo sympathiques m'ont gentiment demandé de me calmer, et quand c'est gentiment demandé j'accepte l'effort), mais à minuit je suis pas capable de faire un effort stupide. Donc je redeviens naturel. Mais si tu crois un seul instant que ça traduit mon contrôle de la situation, sors toi les doigts du cul : tout le monde ne fonctionne pas comme toi.

Dernière modification par Newar (Le 14/09/2010, à 10:38)


Heil Bescherelle o/ !
Du reste,
"Vas-y, dis une connerie. 
- Ben je sais pas, moi... La vie est belle ?" (Delicatessen)

Hors ligne

#306 Le 14/09/2010, à 20:16

bloublou

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Tomzz a écrit :

T'en as mis, du temps, à reconnaitre Hitler.
Mais, et ?

Pas Hitler, Charlot dans le dictateur.

Où t'as vu que c'était Charlie Chaplin ?
C'est Hitler. (enfin, un dessin représentant Hitler, si tu préfères)

Hors ligne

#307 Le 14/09/2010, à 20:32

sténanais

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

louiz' a écrit :

Où t'as vu que c'était Charlie Chaplin ?
C'est Hitler. (enfin, un dessin représentant Hitler, si tu préfères)

Je ne sais plus qui a dit "on peut discuter de tout mais pas avec n'importe qui ... "   et puis si je sais , c'est Pierre Desproges et il était question de rire ... Vos provocations , car j'ose espérer qu'il ne s'agit que de provocations ne me font pas rire Rawen  et Pathémarconi ... alors je vais lâchement vous abandonner ...

Du reste,  "L'une des constantes de l'Histoire de l'humanité est la traque et l'annihilation d'une minorité. Les exemples sont nombreux, et encore aujourd'hui luttent certains pour mettre fin à la discrimination, aux racismes, et autres violences à l'égard de certains groupes. Néanmoins, tous ces comportements restent une mine d'enseignements sur la psychologie humaine. [...] "


" Du fond de son puits le crapaud s'imagine que le ciel est rond ... "
( pensée chinoise )
http://eveil25.info

Hors ligne

#308 Le 15/09/2010, à 00:06

Tomzz

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Tiens, voilà Momo qui débarque:

Louiz' a écrit :

Où t'as vu que c'était Charlie Chaplin ?
C'est Hitler. (enfin, un dessin représentant Hitler, si tu préfères)

en fait:

Sténanais a écrit :

@Newar : ton avatar me rappelle quelqu'un mais je n'arrive pas à définir qui ? pourtant cette moustache ... ça y est j'y suis ... c'est sûrement Charlie Chaplin dans le dictateur ...

et là:

newar a écrit :

T'en as mis, du temps, à reconnaitre Hitler.
Mais, et ?

Je faisait juste remarquer que Sténanais n'avait pas reconnu Adolf, mais plutôt un Charlot.


Pour ce qui est de Manu:

newar a écrit :

Ahaha, toi ou t'es nouveau, ou tu m'as pas souvent vu poster, c'est pas possible autrement.

A savoir si je suis nouveau ou pas, si ça t'intéressait tu aurait regardé comme un grand.
Sinon, il est clair que jusqu'à présent tu ne m'avais pas laissé un souvenir impérissable.

surtout avec les gens stupides, et je dois bien avouer que sur ce forum on atteint des sommets

Il y a peu d'options possibles:
  Soit tu as un plaisir assez masochiste, voir totalement stupide à côtoyer des gens que tu ne supporte pas.

Soit tu satisfais un besoin irrépréhensible de côtoyer des gens que tu crois inférieurs (ça c'est généralement pour masquer un complexe personnel).

Soit tu considère tout le monde comme étant stupide, sauf toi bien sûr, et là on s'approche du pathologique.

Ces derniers temps mon côté violent se voit moins ici parce que je fais un effort herculéen pour le contrôler

Qui se prive se fait mal, ne te gène pas pour moi, ça m'intéresse de savoir si tu manie mieux les nuances dans les insultes que dans une conversation normale.

Sauf si l'on les en défait car la notion est parfaitement non-pertinente.

On peut certes faire et défaire les nuances dans les mots mais ça n'a de sens que si on s'en sert pour souligner une idée.
Employer un mot pour un autre ça dénote soit une ignorance du vocabulaire, soit une pirouette destinée à suggérer une idée sans la dévoiler clairement.

Dis à ton pote qu'il a foiré sa vocation. Si c'est l'esprit qui est bizarre, faut être psy, pas neuro.

Il a du trouver plus fun d'ouvrir carrément et de mettre directement les mains dedans pour voir.
Ça se respecte comme point de vue.

Dans ce cas tu l'as très mal formulé.

Tomzz a écrit :

Sinon, personnellement, je ne suis pas dans l'émotion, je suis surtout amusé, en fait j'aime bien voir par quelle gymnastique vous parvenez à mettre sur le tapis, l'air de rien, des idées dégueulasses, destinées à choquer et à les défendre avec un aplomb attendrissant.
PS: j'avais aussi suivit votre sujet sur la necro, sur celui là d'ailleurs, dans l'absolu j'allais plutôt dans votre sens

Je pense plutôt que c'est toi qui n'as pas lu le PS.

Oui. Mais l'une des grandes qualités du français, c'est l'élasticité des mots. Si je veux n'employer qu'un seul sens d'un mot, je peux le faire. Il faut l'expliquer, soit, ce que j'ai à présent fait environ 10 fois.

Ok, donc on est une dizaine et quelques dictionnaires à trouver tes mots inappropriés.
Soit, si tu es sûr d'avoir raison...
Mais peu importe, à la fin de ce post, ça ne fera que la troisième fois que je tenterais de repartir sur le sujet initial de ce fil.

Utiliser le sens moral de "malsain" pour qualifier un handicapé est parfaitement absurde.

Utiliser "malsain" pour qualifier un handicapé est parfaitement absurde.

Non. Ça c'était le sujet de base. Une conversation (et ça, les gens sur internet semblent vraiment l'oublier) évolue. En d'autre terme, le sujet d'une conversation change régulièrement, même si ça tourne autour du terme. Là, la sujet avait dérivée sur la différence sain/malsain.
Tu as tenté un retour au sujet d'origine, ce qui constitue donc un changement de sujet.

Non, un retour au sujet.

Je m'en fous, hein, c'est normal. Mais étant donné que je n'avais pas pu y répondre, me semble normal que j'y opère un retour au sujet précédent.

Mais le sujet précédant était sans intérêt, pourquoi j'y répond me dira tu ?
Parce que, comme je l'ai déjà dis, ce sont tes efforts pour avoir raison qui m'amusent.

Pour finir, si d'autres étaient intéressés par le sujet d'origine, j'avais tenté de le relancer avec ça:

Tomzz a écrit :

Bonjour,
Je ne peux pas n'empêcher de faire la comparaison: http://fr.wikipedia.org/wiki/Ma%C3%AFwenn_Le_Besco

A l'âge de 16 ans, elle a une fille avec Luc Besson. Elle vit pendant plusieurs années à Beverly Hills et reprend des études, intégrant notamment une école de mode.

Mais, c'est sûr, si elle a vécu à Beverly Hills, c'est tout de suite moins un problème.
Le Monsieur avait 33 ans et elle 16, donc autour de 15 à la conception.

Dernière modification par Tomzz (Le 15/09/2010, à 00:07)

Hors ligne

#309 Le 13/12/2012, à 23:16

david96

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

sténanais a écrit :

oui, il faut lire le  livre de Philippe Croizon, "j'ai décidé de vivre" pour se rendre compte que nous ne sommes pas à l'abri d'une connerie qui du jour au lendemain nous plonge  en situation de handicap ... il y a quelques années nous avons travaillé en classe sur ce livre et avec son accord  publié des extraits sur notre journal électronique  ... en voici un:
http://www.lereveil.info/article-19155505.html

Je ne connaissais pas, je viens de voir une vidéo de lui et j'ai aimé cette phrase dite par une personne amputée de ses 4 membres : « Philippe Croizon : tout est possible dans la vie ».
Whaou ! C'est super encourageant pour ceux qui vivent un handicap majeur je pense. Respect.

Source : http://www.tv5.org/cms/chaine-francopho … roizon.htm

Dernière modification par david96 (Le 13/12/2012, à 23:23)

Hors ligne

#310 Le 14/12/2012, à 00:17

Grünt

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Bedrock Minecraft


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#311 Le 14/12/2012, à 15:13

david96

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Pas compris le message Grünt ?

Hors ligne

#312 Le 14/12/2012, à 15:16

Grünt

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Bah t'as fait un déterrage de topic tellement profond, que t'as touché le fond de la carte (la bedrock) dans Minecraft. tongue


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#313 Le 14/12/2012, à 15:25

david96

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Bâ j'ai voulu faire un nouveau sujet, mais j'ai vu qu'il en existait déjà un. big_smile

Hors ligne

#314 Le 01/01/2013, à 15:23

blablaba

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Un vieux topic qui ressort, pas eu le courage de tout lire ... mais ça me laisse bouche bée.

Je suis hallucinée de voir toutes les conneries que peuvent raconter les médias, retourner les situations, les romancer pour vendre, faire pleurer dans les chaumières. Allez on y va, à coup de reportages, interview en prime ...

Et pense t'on à cette famille qui a été attaquée de toutes parts, ce père qui contrairement à ce qui est raconté à tout fait pour ramener son fils à la maison, pour le sortir de l'emprise de cette femme. Ce jeune n'est pas responsable, ni conscient de la situation dans laquelle elle l'a embarqué. Il est manipulé, endoctriné. Et le meilleur moyen d'échapper à sa famille, c'est de les attaquer.

Juste un conseil, avant de juger des gens, des situations, essayer de savoir ce qu'il s'est vraiment passé et n'écoutez pas les conneries des journalistes

Hors ligne

#315 Le 01/01/2013, à 18:43

Grünt

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Un vieux topic qui ressort, pas eu le courage de tout lire ... mais ça me laisse bouche bée.

Je suis halluciné de voir toutes les conneries que peuvent raconter les médias, retourner les situations, les romancer pour vendre, faire pleurer dans les chaumières. Allez on y va, à coup de reportages, interview en prime ...

Et pense t'on à cet amour qui a été attaqué de toutes parts, cette femme qui contrairement à ce qui est raconté à tout fait pour ramener son amoureux à la maison, pour le sortir de l'emprise de cette famille. Ces parents ne sont pas responsables, ni conscients de la relation qu'ils brisent. Et le meilleur moyen d'échapper à sa famille, c'est de les attaquer.

Juste un conseil, avant de juger des gens, des situations, essayer de savoir ce qu'il s'est vraiment passé et n'écoutez pas les conneries des journalistes


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#316 Le 02/01/2013, à 05:27

david96

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

neutral

Hors ligne

#317 Le 02/01/2013, à 10:25

Morgiver

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Arh, monde de merdh'

big_smile

Hors ligne

Haut de page ↑