Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites". Attention, le forum rencontre actuellement quelques difficultés. En cas d'erreur 502, il ne faut pas re-valider l'envoi d'un message ou l'ouverture d'une discussion, au risque de créer un doublon.

La section divers se réorganise ! De nouvelles sous-sections à venir. (plus d'infos + donner son avis)

#51 Le 23/01/2013, à 23:09

Julientroploin

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

Tu as raison, mais ce que j'envisageait, ce n'était pas que l'enfant se débrouille pour trouver ses stratégies mais qu'il y soit aidé par un professionnel et qu'en classe, il soit confronté àaux mêmes situations que les autres pour éprouver ces stratégies et se les approprier en "conditions réelles".
Un dys- n'aura de toute façon pas la même façon de fonctionner qu'un élève classique, l'aquisition de ces stratégies me semblent donc un préalable aux réussites dans les autres apprentissages...

@Ayral : je vois que l'aperçu que j'ai de votre boulot à travers ma compagne n'est pas trop faussé... c'est bien l'idée que je m'en faisais. Je suis convaincu que votre fonctionnement est plus épanoussant pour tout le monde, même s'il a certainement ses limites. (mais on est HS nous aussi je crois tongue)

Dernière modification par Julientroploin (Le 23/01/2013, à 23:17)


Fixe : Core i5, 4GoRAM, NVidia 9800GT Silent => Raring64
Portable Compaq Presario2158 : AthlonXP-M2400+, 1GoRAM, ATI Radeon mobility320M => Debian stable+Openbox
https://launchpad.net/~julienmbpe

Hors ligne

#52 Le 23/01/2013, à 23:16

Marie-Lou

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

mrey68 a écrit :

Le truc qui me fait sourire: J'ai remarqué que dans les classes où a passé mon gamin, entre les dyslexique les dysorthographiques, les dyscalculiquees, les hyperactifs et les surdoué, il ne restait plus grand monde de normal

Joli symptôme (c'est le cas de le dire) de la médicalisation de la société…


Compte clôturé

Hors ligne

#53 Le 23/01/2013, à 23:32

temp000

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

Marie-Lou a écrit :
mrey68 a écrit :

Le truc qui me fait sourire: J'ai remarqué que dans les classes où a passé mon gamin, entre les dyslexique les dysorthographiques, les dyscalculiquees, les hyperactifs et les surdoué, il ne restait plus grand monde de normal

Joli symptôme (c'est le cas de le dire) de la médicalisation de la société…

Pas seulement de la médicalisation...

Hors ligne

#54 Le 23/01/2013, à 23:37

Elzen

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

Julientroploin a écrit :

Concernent ton projet d'article, ça m'intéresse aussi, pense à nous donner le lien lorsqu'il sera au point wink

Bah c'est sans prétention, mais ça n'a pas trop tardé, pour une fois.


Elzen : polisson, polémiste, polymathe ! (ex-ArkSeth)
Un script pour améliorer quelques trucs du forum.
La joie de t'avoir connu surpasse la peine de t'avoir perdu…
J'ai pour qualité de ne jamais attaquer les gens. J'ai pour défaut de souvent avoir l'air de le faire.

Hors ligne

#55 Le 24/01/2013, à 07:48

ginette

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

temp000 a écrit :
Marie-Lou a écrit :
mrey68 a écrit :

Le truc qui me fait sourire: J'ai remarqué que dans les classes où a passé mon gamin, entre les dyslexique les dysorthographiques, les dyscalculiquees, les hyperactifs et les surdoué, il ne restait plus grand monde de normal

Joli symptôme (c'est le cas de le dire) de la médicalisation de la société…

Pas seulement de la médicalisation...

Oui...de la médicalisation, et comme dit, pas seulement. Dans le  "pas seulement " se cache, entre autre, un syndrome parental qui veut que leur enfant soit "the best" !
" a son âge ..." il fait déjà ceci...cela....(lire, parler...) et il faut s'extasier ! Et "il fait déjà de l'informatique "  (quand le gamin sait se servir de winzip)
Le QI des enfants français est en pleine progression. Dans la classe de mon fils, sur 21 élèves, il n'y avait pas moins de 3 surdoués. Parait-il, ....  parce que aujourd'hui on n'est pas bon en classe ou celui qui y arrive le mieux, on est carrément surdoué. Sans compter les vitamines dont certains gavent leur gosse. Et puis les classes à 2 niveaux on adore, le gosse a déjà un pied dans la classe supérieure. C'est comme ça que les écoles font passer les optimisations des bancs des classes.
J'aime bien cette phrase qui dit que les parents ont souvent l'ambition pour leur enfant qu'ils n'ont pas eu pour eux-mêmes.
Dans ces conditions, le nez qui dépasse, celui qui confond parfois le r ou qui inverse les syllabes sur certains mots est de suite pointé. Et toi t'es parent et t'as qu'une ambition, c'est que ton gosse soit heureux et bien dans ses baskets, même s'il zozote un peu.
Quelqu'un voulait en savoir + sur les tests: Vous n'imaginez pas ce que les tests, certains,  peuvent être traumatisants pour un enfant qui n'est pas bête et qui se pose des questions. Alors oui, il y a souvent sur-médicalisation, et un moment, le boulot d'un parent est de dire "stop !  on arrête ! " quand ça ne même pas à grand chose.
Quand j'entends qu'en France, on se prépare à scolariser les enfants dés l'âge de 2 ans, moi ça me fait peur. Je me dis qu'on va droit dans le mur...enfin, pas nous, mais les gosses.

Dernière modification par mrey68 (Le 24/01/2013, à 07:54)

#56 Le 24/01/2013, à 10:16

Ayral

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

mrey68 a écrit :

Quand j'entends qu'en France, on se prépare à scolariser les enfants dés l'âge de 2 ans, moi ça me fait peur. Je me dis qu'on va droit dans le mur...enfin, pas nous, mais les gosses.

Pas tout à fait d'accord. Cela peut être bénéfique avec quelques bémols.
Ce sera bénéfique dans les quartiers défavorisés et pour les enfants issus d'une immigration récente. Pour faire depuis 1 an un peu de soutien scolaire pour un garçon maorais (mayotte) qui n'est en France que pour la 3ème année, ses difficultés en Français sont énormes. Et il a deux ou trois cousins (il vit ici chez sa tante,je me demande si tous les maorais ne sont pas cousins) et dans cette famille le père travaille toute la journée ailleurs, la mère ne parle qu'un peu le français, et on ne parle qu'une sorte de créole maoro-malgacho-français. La télévision fait tourner en permanence des vidéos de mariages maorais (c'est la grande mode, avec danses et tout le toutim). Et encuisine la nourriture est à base de tradition de Mayotte elle est obligée de prendre le bus pour aller à Toulouse sur un marché où elle trouve ses matières premières. Donc ces gosses arriveront très tard à la langue française. Je n'ose imaginer si en plus il y en a un qui est dys-quelque chose.
Là je pense qu'une scolarisation dès 2 - 3 ans ce serait super.

Maintenant il faudra des volontaires pour enseigner là dedans, parce que enfant de classe moyenne française ou issu de l'immigration récente, à cet âge là ils ne sont pas propres... Ils sont plus près de la crèche que de l'école élémentaire ! Ils vont appeler maman très souvent, les larmes et les hurlements c'est bien décourageant pour les maîtresses. Il va falloir pas mal d'aides puéricultrices...

Mais il paraît que là où a été faite l'expérience, ça marche super bien pour la réussite ensuite en école élémentaire.

Dernière modification par Ayral (Le 24/01/2013, à 10:20)

Hors ligne

#57 Le 24/01/2013, à 10:23

ginette

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

Ce sera bénéfique dans les quartiers défavorisés et pour les enfants issus d'une immigration récente.

Tu trouves que c'est une raison valable pour, sans doute, à terme, généraliser un dispositif ? moi pas

Mais il paraît que là où a été faites l'expérience

Bien sûr que ça fonctionnera super bien, je n'en doute pas. Ca ne peut être qu'une bonne idée ce genre d'idée. Moi je parle du moyen et long terme .
Et comme tu dis, ils ne sont même pas encore propres...en fait je crains que le temps où un enfant ai le droit d'être enfant se restreigne de + en +.
Je trouve ça catastrophique, même si ç'est bien fait pour arranger les parents, Mais bon ! à chacun sa vision. Je m'écarte de ton sujet

Dernière modification par mrey68 (Le 24/01/2013, à 10:27)

#58 Le 24/01/2013, à 11:03

mazarini

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

Tout dépend des activités prévues pour ces enfants. Entre l'école maternelle et la crèche, il n'est pas obligatoire de faire des activités différentes.


Macronite : Trouble de l'équilibre qui se manifeste par une tendance à pencher à droite

En ligne

#59 Le 24/01/2013, à 11:27

Elzen

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

mrey68 a écrit :

Dans le  "pas seulement " se cache, entre autre, un syndrome parental qui veut que leur enfant soit "the best" !

Classique ; et très souvent infondé, en effet. Pour autant, il ne faut pas oublier que certains élèves, même s'ils sont, par définition, assez peu nombreux, sont tout de même au dessus de la moyenne, même haute, de leur classe d'âge. Les identifier est une des seules applications réellement intéressantes d'un test de QI, d'ailleurs.

Mais pour une bonne majorité des cas de ma connaissance, oui, les parents qui disent que leur enfant est « surdoué » ont tendance à, disons, beaucoup exagérer. 'Me semble que Coluche disait un truc du genre « si les adultes pensent que les enfants sont intelligents, alors qu'ils seraient déjà censés être cons, p't'être qu'ils se gourrent ».

mrey68 a écrit :

Et "il fait déjà de l'informatique "  (quand le gamin sait se servir de winzip)

Bah ouais, quoi, c'est autre chose que faire du livre

mrey68 a écrit :

Le QI des enfants français est en pleine progression.

Normalement, un bon test de QI est calibré pour que la moyenne arrive aux alentours de 100 ; une augmentation globale ne voudrait donc pas dire grand chose d'autre que « ce test n'est pas adapté ».

mrey68 a écrit :

Et puis les classes à 2 niveaux on adore, le gosse a déjà un pied dans la classe supérieure. C'est comme ça que les écoles font passer les optimisations des bancs des classes.

Statistiquement, les enfants en classe double réussissent mieux. Par contre, c'est un boulot autrement plus important pour l'instit, et qui est généralement dû à des contraintes qui ne dépendent pas de l'école elle-même (ça vient principalement du fait que les responsables ont une prise en compte à géométrie variable du nombre d'élèves pour décider du nombre de postes d'enseignants, du genre supprimer une classe pour dix élèves en moins, mais attendre une augmentation de vingt pour en réouvrir une… voire pire)

mrey68 a écrit :

Alors oui, il y a souvent sur-médicalisation, et un moment, le boulot d'un parent est de dire "stop !  on arrête ! " quand ça ne même pas à grand chose.

Malheureusement, ça, ç'n'est pas le cas que dans ce cas-là…

mrey68 a écrit :

Quand j'entends qu'en France, on se prépare à scolariser les enfants dés l'âge de 2 ans, moi ça me fait peur.

Là, par contre, je ne suis pas d'accord. Ce modèle offre pas mal d'intérêt, pour peu que les intervenants soient formés. Je ne suis probablement pas le mieux placé pour donner des arguments, mais je peux au moins souligner que ça présente le même intérêt de socialisation que les crèches, tout en présentant davantage de continuité pour la suite.
(Sinon, être propre est une condition pour l'entrée en maternelle en général, et il ne me semble pas que la TPS y fasse exception. En tout cas, dans celle que j'ai eu l'occasion de voir en activité, je ne me souviens pas qu'il y ait eu de changement de couches)


Elzen : polisson, polémiste, polymathe ! (ex-ArkSeth)
Un script pour améliorer quelques trucs du forum.
La joie de t'avoir connu surpasse la peine de t'avoir perdu…
J'ai pour qualité de ne jamais attaquer les gens. J'ai pour défaut de souvent avoir l'air de le faire.

Hors ligne

#60 Le 24/01/2013, à 11:41

ginette

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

Classique ; et très souvent infondé, en effet. Pour autant, il ne faut pas oublier que certains élèves, même s'ils sont, par définition, assez peu nombreux, sont tout de même au dessus de la moyenne, même haute, de leur classe d'âge. Les identifier est une des seules applications réellement intéressantes d'un test de QI, d'ailleurs.

Ce fut le dernier test que on fils a subit...le vrai test, en 2 séances de 1 heure je crois....la psy qui se désolait parce qu'il bâclait certains thèmes...résultat QI de 109

une augmentation globale ne voudrait donc pas dire grand chose d'autre que « ce test n'est pas adapté ».

ma phrase était ironique. Je parle de parents qui, souvbvent , se basent sur des tests proposés même sur internet pour déclarer que leur gosse est surdoué. Perso, je n'aimerais pas avoir un surdoué. Encore faut-il savoir sur doué en quoi ? en soit être surdoué ne veut pas dire grand chose.

Là, par contre, je ne suis pas d'accord. Ce modèle offre pas mal d'intérêt, pour peu que les intervenants soient formés. Je ne suis probablement pas le mieux placé pour donner des arguments, mais je peux au moins souligner que ça présente le même intérêt de socialisation que les crèches, tout en présentant davantage de continuité pour la suite.
(Sinon, être propre est une condition pour l'entrée en maternelle en général, et il ne me semble pas que la TPS y fasse exception. En tout cas, dans celle que j'ai eu l'occasion de voir en activité, je ne me souviens pas qu'il y ait eu de changement de couches)

Oui mais c'est trop jeune

Dernière modification par mrey68 (Le 24/01/2013, à 11:42)

#61 Le 24/01/2013, à 11:42

Elzen

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

mrey68 a écrit :

Oui mais c'est trop jeune

Hmm. Je disais ça précisément en fonction de l'âge des enfants ; mais si tu veux développer…


Elzen : polisson, polémiste, polymathe ! (ex-ArkSeth)
Un script pour améliorer quelques trucs du forum.
La joie de t'avoir connu surpasse la peine de t'avoir perdu…
J'ai pour qualité de ne jamais attaquer les gens. J'ai pour défaut de souvent avoir l'air de le faire.

Hors ligne

#62 Le 24/01/2013, à 11:45

ginette

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

ben simplement je pense qu'intégrer à l'âge de 2 ans un enfant dans une structure...je ne trouve pas ça top....à cet âge là, mais c'est emmerdant à reconnaitre, un enfant a besoin de son cocon familial.. et puis il a besoin de jouer, de son espace, d'être rassuré.....essentiellement...pour son équilibre et son bien être...pas d'une structure qui serait une garderie , rien de plus. J'allais dire, une de +, puisque elle se rajoutera à la garderie du week end, au cenbtre aéré des vacances et longs week ends, + les cours de piano, le judo, ...etc...(ça + tard bien entendu)
Mais ça ne va ABSOLUMENT pas avec notre mode de fonctionnement surtout français où on veut tout: avoir des enfants, faire carrière, avoir une vie sociale...etc...
Donc il est tentant de se trouver des prétextes

Dernière modification par mrey68 (Le 24/01/2013, à 11:53)

#63 Le 24/01/2013, à 11:53

Elzen

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

mrey68 a écrit :

ben simplement je pense qu'intégrer à l'âge de 2 ans un enfant dans une structure...je ne trouve pas ça top....

C'est ce que font les crèches… et il est me semble-t-il reconnu qu'un enfant qui est allé en crèche a généralement plus de facilités pour la suite qu'un enfant resté chez lui ou resté chez une nounou…

mrey68 a écrit :

à cet âge là, mais c'est emmerdant à reconnaitre, un enfant a besoin de son cocon familial..

Ça ne l'en prive pas, hein ; surtout qu'il faut souligner que ce genre dispositif n'est pas obligatoire, et que les parents qui y ont recours sont ceux qui travaillent tous les deux et ne peuvent donc techniquement pas s'occuper eux-mêmes de leurs enfants dans la journée.

mrey68 a écrit :

et puis il a besoin de jouer, de son espace, d'être rassuré.....

Ce qui est très exactement ce qu'une TPS tente de lui apporter.

mrey68 a écrit :

essentiellement...pour son équilibre et son bien être...pas d'une structure qui serait une garderie , rien de plus.

Ça tombe bien : une TPS, c'est largement plus qu'une garderie (au contraire de certaines crèches, d'où ce que je disais sur le fait qu'une école puisse être plus intéressante)


Elzen : polisson, polémiste, polymathe ! (ex-ArkSeth)
Un script pour améliorer quelques trucs du forum.
La joie de t'avoir connu surpasse la peine de t'avoir perdu…
J'ai pour qualité de ne jamais attaquer les gens. J'ai pour défaut de souvent avoir l'air de le faire.

Hors ligne

#64 Le 24/01/2013, à 11:54

ginette

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

je suis pas contre les crèche...j'avais ajouté...je dis qu'un môme ira de crêche en crêche

Ça ne l'en prive pas, hein ; surtout qu'il faut souligner que ce genre dispositif n'est pas obligatoire, et que les parents qui y ont recours sont ceux qui travaillent tous les deux et ne peuvent donc techniquement pas s'occuper eux-mêmes de leurs enfants dans la journée.

Bien entendu....je remarque d'ailleurs que tu parles de "techniquement"...le mot est bien adapté....ce n'est techniquement pas possible
Mon gosse a eut une nounou, il est allé a la maretnelle, il a connu les centres aéré...mais en terme de structure, je pense que ce fut largement suffisant...du reste, un jour il nous l'a dit. Il s nous a dit que parfois il voilait être pour lui, pas toujours avec des autres
Concrêtement, un gosse de 2 ans qui sera scolarisé, il faudra bien le lever le matin, qu'il soit à l'heure, et les parents a l'heure aussi...bonjour le stress le matin...et si lui a envie de dormir ? de jouer avec son nounours ? tu fais comment ? et si il n'a pas faim sur le moment ? et si au moment de partir il veut caresser le chien ? et si sa couche est pleine? tu fais quoi ? faut être a l'heure !!! bonjour le stress !!!  big_smile
Le résultat possible: Des gosses en régression, pas tous, , la majorité tiendra le choc. Mais d'autres encaisseront moins bien.

Dernière modification par mrey68 (Le 24/01/2013, à 12:09)

#65 Le 24/01/2013, à 13:03

Elzen

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

J'ai vu ton édit en postant et j'n'ai pas eu le temps de corriger.

mrey68 a écrit :

je suis pas contre les crèche...j'avais ajouté...je dis qu'un môme ira de crêche en crêche

La TPS ne pose pas plus de problèmes qu'une crèche ; mais est normalement plus intéressante au niveau de l'orientation pédagogique.

mrey68 a écrit :

Mon gosse a eut une nounou, il est allé a la maretnelle, il a connu les centres aéré...mais en terme de structure, je pense que ce fut largement suffisant...du reste, un jour il nous l'a dit. Il s nous a dit que parfois il voilait être pour lui, pas toujours avec des autres

Chaque enfant est différent, c'est sûr ; l'accueil en TPS n'est pas adapté à tous (pas plus que les autres, d'ailleurs : la scolarité obligatoire ne commence qu'au CP, et un certain nombre d'enfants ne vont en maternelle que sur une partie de la journée).

mrey68 a écrit :

Concrêtement, un gosse de 2 ans qui sera scolarisé, il faudra bien le lever le matin, qu'il soit à l'heure, et les parents a l'heure aussi...bonjour le stress le matin...et si lui a envie de dormir ? de jouer avec son nounours ? tu fais comment ? et si il n'a pas faim sur le moment ? et si au moment de partir il veut caresser le chien ? et si sa couche est pleine? tu fais quoi ? faut être a l'heure !!! bonjour le stress !!!  big_smile

La couche pleine veut dire que l'enfant n'est pas encore propre ; un enfant qui n'est pas encore propre, comme je l'ai déjà dit, ne va pas en maternelle.

Pour le reste, ces points sont évidemment problématiques, mais je ne vois aucune différence avec les autres possibilités hors-domicile parental (crèche, nounou, …). Ces problèmes se poseront toujours, et la possibilité (qui, je répète, n'est pas une obligation) d'inscrire un enfant en maternelle dès deux ans n'y change pas grand chose.
(Plus spécifiquement pour les histoires de faim et d'heure : un certain nombre d'écoles maternelles proposent un petit déjeuner à l'arrivée, ça fait partie des possibilités d'apprentissage reconnus ; et l'accueil des enfants s'étale sur une période assez longue. Et même s'il est terminé, personne ne va tenir rigueur pour les éventuels retards)

mrey68 a écrit :

Le résultat possible: Des gosses en régression, pas tous, , la majorité tiendra le choc. Mais d'autres encaisseront moins bien.

Il est effectivement évident qu'il faut tenir compte des spécificités de l'enfant ; si, clairement, ça ne se passe pas bien, et qu'il y a une autre possibilité, c'est celle-la qu'il faudra favoriser.

Edit : et on est sacrément en HS, là, je crois. Demande de scindage ?

Dernière modification par Elzen (Le 24/01/2013, à 13:09)


Elzen : polisson, polémiste, polymathe ! (ex-ArkSeth)
Un script pour améliorer quelques trucs du forum.
La joie de t'avoir connu surpasse la peine de t'avoir perdu…
J'ai pour qualité de ne jamais attaquer les gens. J'ai pour défaut de souvent avoir l'air de le faire.

Hors ligne

#66 Le 24/01/2013, à 13:07

ginette

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

Il est effectivement évident qu'il faut tenir compte des spécificités de l'enfant 

Là se trouve la clé....on est d'accord

#67 Le 24/01/2013, à 13:28

mazarini

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

Juste 2 remarques. Pour la propreté c'est la journée et pas forcément la nuit. Le stress du matin pour aller à la crèche, à l'école ou chez la nounou, ca ne doit pas être  très différent.


Macronite : Trouble de l'équilibre qui se manifeste par une tendance à pencher à droite

En ligne

#68 Le 24/01/2013, à 13:43

ginette

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

ce que je dis c'est qu'on va leur infliger ce genre de rythme encore + tôt...entre une nounou et une crêche ou une école, si, il y a une différence de souplesse

#69 Le 24/01/2013, à 13:51

Elzen

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

mazarini a écrit :

Pour la propreté c'est la journée et pas forcément la nuit.

Ouaip, en effet, autant pour moi.

mrey68 a écrit :

ce que je dis c'est qu'on va leur infliger ce genre de rythme encore + tôt...entre une nounou et une crêche ou une école, si, il y a une différence de souplesse

Eùh… non.


Elzen : polisson, polémiste, polymathe ! (ex-ArkSeth)
Un script pour améliorer quelques trucs du forum.
La joie de t'avoir connu surpasse la peine de t'avoir perdu…
J'ai pour qualité de ne jamais attaquer les gens. J'ai pour défaut de souvent avoir l'air de le faire.

Hors ligne

#70 Le 24/01/2013, à 14:40

mazarini

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

La nounou a surement des horaires souples, mais pas forcément l'employeur de papa ou de maman. De toutes facon, pour mes enfants ca a été nounou + école : l'école ouvrait trop tard. (edit : j'avais raté le "si" qui change le sens de la phrase de mrey - dyslexie ?)

Il y a une quinzaine d'années, les enfants de 2,5 ans comptaient 1/2 par un mystère académique. Peut être que vu leur taille ont pouvait en caser 2 fois plus dans une classe. A 2 ans, ils compteront 1/3 ?

Dernière modification par mazarini (Le 24/01/2013, à 15:59)


Macronite : Trouble de l'équilibre qui se manifeste par une tendance à pencher à droite

En ligne

#71 Le 24/01/2013, à 14:42

ginette

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

c'est drôle...ailleurs ça se passe différemment et souvent ça se passe mieux...avec comme résultat que les gosses ne sont pas moins intelligents, ni têtes moins bien faites. Ils font leur bac aussi et réussissent tout aussi bien. On est loin d'être les meilleurs au monde.

l y a une quinzaine d'années, les enfants de 2,5 ans comptaient 1/2 par un mystère académique. Peut être que vu leur taille ont pouvait en caser 2 fois plus dans une classe. A 2 ans, ils compteront 1/3 ?

lol
ça promet !: faudra doubler la dose de choco BN

La nounou a surement des horaires souples, mais pas forcément l'employeur de papa ou de maman.

oui c'est ce que je dis

Dernière modification par mrey68 (Le 24/01/2013, à 14:50)

#72 Le 24/01/2013, à 15:41

lawl

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

La scolarité à deux ans et demi c'est pas une nouveauté c'est ce qui se faisait avant. Cela permet aussi à des enfants mature (donc propre) et qui sont née en début d'année d'être scolarisé et de ne pas être refoulé à l'entrée de maternelle parce qu'il n'auront pas 3 ans a quelques mois prêt. De plus ce n'est pas obligatoire et que je sache le congés de maternité reste à 3 ans donc c'est aussi un choix des parents.

Cela dit ce qu'en pense m'a femme c'est que c'est une bonne idée mais que comme toujours les fonds ne sont pas débloqué pour faire des classe de très petite section et que les enfants risquent souvent de se retrouver dans des classes de petite section.
De mon coté ce que je voie c'est que mes deux filles commençaient a trouver le temps long les derniers 6 mois chez la nounou et qu'il leur tardaient de rentrer à l'école même si nous avons eu la chance d'avoir de très bonne nounou.

Hors ligne

#73 Le 24/01/2013, à 16:01

mazarini

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

Je suppose qu'une place en crèche est moins cher qu'une place en maternelle ou qu'il faut trouver une utilité aux postes supplémentaires dans l'éducation nationale.


Macronite : Trouble de l'équilibre qui se manifeste par une tendance à pencher à droite

En ligne

#74 Le 24/01/2013, à 16:37

Ayral

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

Pour en revenir au sujet de cette discussion, j'ai bien entendu les arguments affirmant que les dys--- ne pouvaient être guéris, à peine soignées, sinon en aidant les enfants (ou les adultes) à mettre au point des stratégies de contournement. Que les dys--- étaient des handicaps liés à une mauvaise organisation du cortex cérébral, ceci étant lié à un mauvais déroulement au cours de l’embryogenèse.  Des cellules surnuméraires provoquant des difficultés de communications entre les deux hémisphères.

Certains semblent trouver trop facile à énoncer et un peu difficile à théoriser cette unique cause ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Dyslexie#Neurologie )

Y aurait il encore une place pour penser que certains parents / enfants seraient tentés d'évoquer une difficulté à liée à une prétendue dys--- pour faire passer la pilule du manque de performances de leur enfant ?

Hors ligne

#75 Le 24/01/2013, à 16:55

ginette

Re : Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

Y aurait il encore une place pour penser que certains parents / enfants seraient tentés d'évoquer une difficulté à liée à une prétendue dys--- pour faire passer la pilule du manque de performances de leur enfant ?

ca j'y crois pas

Haut de page ↑