Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".

#1 Le 08/03/2013, à 12:36

chinois02

Etude de marché réseau social au doigt mouillé

Tout le monde se doit d'être inscrit sur le réseau social mondial. au risque de passer pour dangereux. http://www.slate.fr/lien/60343/psychopa … depression
Or, dans mon entourage proche seulement 10% ont un compte.
Question: est-ce la même chose chez vous, vu que le résau social mondial revendique plus de comptes que d'habitants (comptes d'entreprises en plus?) en France? big_smile

Dernière modification par chinois02 (Le 08/03/2013, à 12:38)

Hors ligne

#2 Le 08/03/2013, à 13:01

david96

Re : Etude de marché réseau social au doigt mouillé

J'ai jamais autant ris, c'est un gag franchement ?
Bon il est vrai que je suis un psychopathe aussi. tongue

Par contre, je suis plus inquiet de voir des penseurs tel que Franck Lepage (qui démonte le capitalisme) mais à un compte facebook ; c'est plutôt décevant et ça enlève beaucoup de crédit sur la personne du coup. hmm

Plus grave encore, quand ce sont des personnes politiques, tels que Jean-Luc Mélenchon. Grillé pour ma part. Bordel.

Dernière modification par david96 (Le 08/03/2013, à 13:04)

Hors ligne

#3 Le 08/03/2013, à 17:11

c-cube

Re : Etude de marché réseau social au doigt mouillé

Je m'insurge ! Je m'indigne !

Ce torchon antédiluvien (août 2012, avant la fin du monde) n'est qu'une honteuse parodie de l'article original :

La majorité des psychopathes ont un compte Facebook

L'un de vos amis utilise sa souris de la main droite ? Et surtout il a un profil Facebook ? Méfiez-vous, il pourrait être un sociopathe… C'est l'idée que défend le site freelandais Taglémurs en soulignant que les auteurs des plus grands massacres de bébés phoques ou de chatons de ces dernières années étaient présents sur Facebook. De plus, les responsables de la crise et tous les va-t-en-guerre de la planète sont aussi sur Facebook. Même le Joker est sur Facebook.

dislike200.png

Le journal de l'actu inutile en ligne, Nonhmédeukoi, relève ainsi que Pikachu, auteur de nombreux traumatismes infantiles et qui a incité des millions de jeunes à capturer de pauvres créatures sans défense, était bien visible sur le net avant Facebook mais s'y est inscrit quand même. Idem pour Lolita598726 dont l'exhibition de sa partie charnue en période arrosée ou nocturne était déjà connue jusqu'en Norvège. N'ayant pas cherché à faire retirer ses photos compromettantes d'internet, elle en a au contraire rajouté une quantité considérable sur le nouveau réseau social. On peut y voir une véritable obsession relationnelle.

Enfin, le charentais Maurice Ben Laden, qui a ouvert des milliers d'huîtres en période festive, dont une bonne centaine avec des perles, entre Marennes et Oléron, était déjà sur Facebook et même sur Twitter avant d'en avoir ouvert seulement la moitié. En revanche il n'a pas de compte Youpub et préfère poster ses exploits sur Dailymouton.

Être présent sur Facebook  n'inquiète pas seulement Taglémurs mais également les services de renseignement des États Punis. Selon une enquête de Fourbes, ces derniers se méfieraient des jeunes recrues avec un compte Facebook. La raison ? Il y a trop de choses qu'ils doivent impérativement cacher et ils risqueraient donc de se faire supprimer bêtement. Rien d'encourageant.

Une étude menée par l'Université de Loosanne et publiée par Pathetics explique notamment que si être accro à internet n'est en soi pas si grave, s'adonner goulûment aux réseaux sociaux peut par contre être un signe de décompensation maniaque à tendance apopathodiaphulatophobe

Ainsi Skate.com déclare qu'il faut rester sur ses gardes lorsqu’on accepte un rendez-vous avec quelqu’un qui a un compte Facebook :

    « Si vous skatez avec quelqu'un et qu'il a un profil Facebook, vous devriez être méfiants ».

Car là aussi, l'idée que quelqu'un accepte de se dévoiler publiquement est devenue hélas trop habituelle.

Katie M.J. Butcher, journaliste pour Jemlebœuf, se méfie également des personnes présentes sur Facebook, mais pour une toute autre raison…

    « Personnellement, je me méfie quand je rencontre quelqu'un qui est sur Facebook, car cela signifie généralement que la personne est pleine d'espoir à l'idée de faire partie du troupeau, et je dois me préparer à l'entendre meugler avec un enthousiasme écœurant sur le fait qu'il joue aussi à des jeux Zinga sur son smartphone ».

Afin de répondre à ces attaques, Impasse68 a donné la parole à Kitty, une chatte qui s'est éprise de Facebook. Inscrite au début de mars 2013, elle se félicite de sa décision. Elle raconte qu'elle s'est immédiatement sentie « addict » et « perverse » à épier les autres. En un mot « normale quoi ». Aujourd'hui libérée du poids de ses inhibitions, elle passe ses nuits sur le réseau social, boude ses proches tout en les ajoutant à ses amis et fait de nouvelles rencontres avec des chats psychopathes car ça lui plaît d'être officiellement névrosée

Dernière modification par c-cube (Le 09/03/2013, à 09:36)


Il y a quelque chose d'ubuntu dans Trisquel.
Bons vendeurs d'ordinateurs
La musique libre ? J'aime !

Hors ligne

#4 Le 08/03/2013, à 17:44

david96

Re : Etude de marché réseau social au doigt mouillé

Ha bâ finalement c'est plus plausible alors ! lol

Hors ligne

#5 Le 09/03/2013, à 09:33

c-cube

Re : Etude de marché réseau social au doigt mouillé

Toutafé ! smile

Surtout lorsqu'on sait à qui appartient slate.fr : le Washington Post.

Et qui dirige le Washington Post ?… Donald E. Graham, membre du directoire de Facebook.

À partir de là, peut-être serions nous en droit de nous interroger sur l'objectivité de l'article paru sur Slate ?

Il mérite d'être parodié et surtout dénoncé pour ce qu'il est : un gros torchon bien gras, malsain et puant la propagande de bas étage.

Dernière modification par c-cube (Le 09/03/2013, à 09:34)


Il y a quelque chose d'ubuntu dans Trisquel.
Bons vendeurs d'ordinateurs
La musique libre ? J'aime !

Hors ligne

#6 Le 09/03/2013, à 12:24

david96

Re : Etude de marché réseau social au doigt mouillé

Et je te remercie pour ses infos.

Dommage que la page  Donald E. Graham  n'existe pas dans le wikipédia français.

Hors ligne

#7 Le 09/03/2013, à 12:54

Heliox

Re : Etude de marché réseau social au doigt mouillé

Donc si tu ne vends pas tes informations personnelles à une société, tu es un psychopathe ? neutral

#8 Le 09/03/2013, à 13:26

david96

Re : Etude de marché réseau social au doigt mouillé

Polizia ! Attention au-dessus de moi, il y'en a un esprit subversif. Détruisez le. mad

Hors ligne

#9 Le 10/03/2013, à 17:35

c-cube

Re : Etude de marché réseau social au doigt mouillé

david96 a écrit :

Et je te remercie pour ses infos.

Dommage que la page  Donald E. Graham  n'existe pas dans le wikipédia français.

Tu es sûr ? tongue wink

Dernière modification par c-cube (Le 10/03/2013, à 17:40)


Il y a quelque chose d'ubuntu dans Trisquel.
Bons vendeurs d'ordinateurs
La musique libre ? J'aime !

Hors ligne

#10 Le 10/03/2013, à 23:10

david96

Re : Etude de marché réseau social au doigt mouillé

Trop fort ! big_smile

Hors ligne

#11 Le 11/03/2013, à 09:35

compte supprimé

Re : Etude de marché réseau social au doigt mouillé

Je suis un psychopate au carré
pas de page Fesse bouc , pas de compte twiter , pas de téléphone portable , pas d'ipod, juste un Pc sous Ubuntu
Je sens que je vais aller consulter un psychiatre , mais j'ai peur qu'il me fasse enfermer

lol lol lol

#12 Le 11/03/2013, à 10:04

Marie-Lou

Re : Etude de marché réseau social au doigt mouillé

c-cube a écrit :

Il mérite d'être parodié et surtout dénoncé pour ce qu'il est : un gros torchon bien gras, malsain et puant la propagande de bas étage.

Je ne suis pas du tout d'accord. L'hypothèse d'une corrélation entre la présence sur les « réseaux sociaux » et « l'intégration sociale », pour le dire vite, ne me semble pas absurde, et je ne vois pas pourquoi elle le serait a priori.


Compte clôturé

Hors ligne

#13 Le 11/03/2013, à 10:21

temp000

Re : Etude de marché réseau social au doigt mouillé

Curiosus a écrit :

Je suis un psychopate au carré
pas de page Fesse bouc , pas de compte twiter , pas de téléphone portable , pas d'ipod, juste un Pc sous Ubuntu
Je sens que je vais aller consulter un psychiatre , mais j'ai peur qu'il me fasse enfermer

lol lol lol

Il est temps et quand tu y seras... Tu pourras sans doute me prêter ta bagnole et me raconter ce qu'il y a à la télé...
Parce qu'en plus (ou en moins, je ne sais pas comment il faut dire dans ce cas) je n'ai ni bagnole, ni télé...
(mais j'ai un piano et des livres...).

Psychopathe au cube ! lol lol lol

Hors ligne

#14 Le 11/03/2013, à 10:32

sucarno

Re : Etude de marché réseau social au doigt mouillé

Salut,

De toute façon, si vous n'avez pas de compte sur FB ; alors, vous en avez sur ubuntu_fr, vous êtes des psychoqqchoses.


ouɹɐɔns ||
« Bonheur vaut mieux que richesse. ».   Proverbe Russe.
_GMT+X___________________________________________

Hors ligne

#15 Le 11/03/2013, à 12:50

c-cube

Re : Etude de marché réseau social au doigt mouillé

Marie-Lou a écrit :
c-cube a écrit :

Il mérite d'être parodié et surtout dénoncé pour ce qu'il est : un gros torchon bien gras, malsain et puant la propagande de bas étage.

Je ne suis pas du tout d'accord. L'hypothèse d'une corrélation entre la présence sur les « réseaux sociaux » et « l'intégration sociale », pour le dire vite, ne me semble pas absurde, et je ne vois pas pourquoi elle le serait a priori.

Je n'ai pas dit que l'hypothèse dont tu parles est forcément absurde. Encore moins qu'elle le serait a priori.

Mais il y a quand même du chemin entre « intégration sociale » et psychopathologie ou sociopathie. L'article ne parle pas que d'intégration sociale, loin de là, notamment à travers les exemples sur lesquels il s'appuie.

Ce que je dis c'est que cet article est clairement orienté, qu'il énonce des amalgames et qu'il établit une bonne part de son argumentation sur une inférence erronée, laquelle semble relever de l'argument circulaire ou d'un sophisme dont l'énoncé sous forme de faux syllogisme serait le suivant :

La majorité des psychopathes ne sont pas sur Facebook.
Je ne suis pas sur Facebook.
Donc je suis probablement psychopathe.

Si la majorité des psychopathes ne fait pas du ski, suis-je nécessairement un psychopathe parce que je n'en fais pas non plus ?

En termes logiques, l'article oriente la réflexion vers le fait que l'ensemble « absent de Facebook » serait fortement inclus dans l'ensemble « psychopathes ». Cela m'apparaît fortement douteux et reste à démontrer.

S'ajoute à cela la convergence d'intérêt entre Slate qui publie cet article favorable à Facebook (par contraste avec une certaine représentation du psychopathe) et le réseau social informatisé Facebook lui-même. Nous avons en effet un haut dirigeant présent dans les deux structures. Cela n'est pas anodin en termes d'appréciation de l'objectivité de l'article et du plan de communication de Facebook.

Mais au-delà de ces considérations, je me sens personnellement insulté (à la puissance qu'on voudra wink) voire menacé par ces articles qui laissent entendre quasiment sans ambiguïté qu'on est « fou » ou hautement suspect si on est pas inscrit sur l'outil de réseautage social informatisé à la mode.

J'ai l'impression de me retrouver dans Le meilleur des mondes où :

« Chacun des membres de la société est conditionné pour être un bon consommateur et est obligé de participer à la vie sociale. La solitude est une attitude suspecte. »

Je pense être à peu près équilibré avec une bonne intégration sociale. Du moins, ni plus malade ni plus asocial que Mark Zuckerberg lui-même par exemple, ou encore que la famille Graham. Mais non je ne suis pas sur Facebook. Et quand je lis ce genre de torchon je ne suis pas près d'y être.

C'est peut-être le réseau social humain pris au sens large qui devient « fou » s'il se laisse ainsi manipuler par un sous-ensemble informatisé sensé le lobotomiser avec des sophismes et lui dicter qui sont les « fous » selon des critères qui ne le remettent jamais en question.

Dernière modification par c-cube (Le 11/03/2013, à 13:05)


Il y a quelque chose d'ubuntu dans Trisquel.
Bons vendeurs d'ordinateurs
La musique libre ? J'aime !

Hors ligne

#16 Le 11/03/2013, à 13:02

Marie-Lou

Re : Etude de marché réseau social au doigt mouillé

Okay, il était assez peu clair que c'était cet aspect des choses qui te faisaient t'insurger. Ça l'est plus désormais et je suis d'accord avec toi.


Compte clôturé

Hors ligne

#17 Le 11/03/2013, à 13:10

c-cube

Re : Etude de marché réseau social au doigt mouillé

Merci à toi de m'avoir amené à clarifier mon point de vue.


Il y a quelque chose d'ubuntu dans Trisquel.
Bons vendeurs d'ordinateurs
La musique libre ? J'aime !

Hors ligne

#18 Le 11/03/2013, à 22:25

chinois02

Re : Etude de marché réseau social au doigt mouillé

Heliox a écrit :

Donc si tu ne vends donnes pas tes informations personnelles à une société, tu es un psychopathe ? neutral

c'est plus juste ainsi wink

Hors ligne

Haut de page ↑