Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

Attention, une faille de sécurité dans bash a récemment été rapportée, il est recommandé de mettre à jour son système (plus de détails) *** mise à jour 12/10/2014 ***

#26 Le 26/04/2013, à 16:43

timsy

Re : L'internet du futur sans anonymat?

AlexandreP a écrit :

Et ça change quelque chose? Que ce soit dans Internet, où une personne peut choisir un pseudonyme pour ne pas se faire reconnaître selon le site visité, ou dans une ligne ouverte à la radio, où une personne peut s'identifier par un pseudonyme pour ne pas se faire reconnaître selon le thème de la ligne ouverte, ou encore dans une lettre ouverte publiée dans l'édition du dimanche d'un journal, où une personne peut s'identifier par un pseudonyme pour ne pas se faire reconnaître selon le sujet de sa ligne ouverte... Que ce soit dans le monde virtuel ou dans le monde réel, on peut s'identifier par un pseudonyme dans certaines circonstances. (Et il y a moyen de se faire identifier lorsque ses propos contreviennent au cadre défini par la loi.)

En fait mes propos était plus attachés aux personnes qui parce qu'ont une certaine position dans la société, ce permettent de dire et faire des choses, et que dans le cas détaché de cette position il ne pourrait se le permettre ( je parle bien du coté négatif des choses hein... ). Et tout ça sous leur véritable identité. Après on ne peut que constater qu'il existe les mêmes problèmes dans différentes mesure, inconscience de l'impact des paroles dans les médias ou sur internet, à la différence que dans la globalité ce n'est pas le même "type de personne" qui en est la cause. Et ça que ce soit en tant qu'anonyme ou non.

AlexandreP a écrit :

À un certain moment, il faut se poser la question: est-ce qu'on est en mesure de précisément définir dans quelles conditions l'utilisation d'un pseudonyme est acceptable et dans quelles conditions c'est totalement inacceptable? Par exemple, qu'un employé écrive une lettre ouverte anonyme ou sous pseudonyme dans le journal local pour dénoncer les pratiques de son employeur, ce serait correct et compréhensible, puisqu'il est souhaitable que l'employé ne soit pas réprimandé. Mais qu'une personne écrive sous pseudonyme son opinion négative quant aux résultats du vote sur le mariage pour tous dans un commentaire à un article d'un journal en ligne, là, ce ne serait pas correct, puisqu'il faut assumer ses opinions. Utiliser un pseudo dans les sections d'aide d'Ubuntu-FR, par contre, c'est dans une zone grise: on ne fait rien de mal, mais pourquoi vouloir se cacher derrière un pseudo? Si on en arrive à se poser ce genre de question, on entrerait dans un débat sur le bien et le mal, des notions qui sont différentes à chacun.

Oui voilà, c'est la mesure de l'anonymat qui est mise en question, comment définir ce qui est le plus juste et dans quelle conditions.
L'anonymat peut être une nécessité de sécurité pour garder une certaine distance avec les effets causés, qui s'accorde également pour exprimer son opinion.
Car justement le fait d'annoncer un désaccord dans n'importe contexte, peut déclencher la colère de certains.
C'est même là la force de l'anonymat sur internet, pouvoir s'exprimer sur un sujet librement et confronter les idées sans a devoir se taire par souci de confrontation physique (par ex).
Mais encore une foi le problème ce situe dans la responsabilité de ses paroles, qui soulève la conscience du rapport a l'autre.
Est ce que je suis blessant ou j’atteins un groupe de personnes en disant ceci?
Qu'est ce que je cherche dans la conversation? m'imposer, écouter, évoluer, disputer, etc...
Après vrai que dans une démocratie on devrait pouvoir exprimer les idées sans mêmes se poser la question d'une parole condamnée, et donc auquel l'anonymat n'est d'aucune utilité, mais quand est il dans la réalité?
Les excès sont nombreux et maintenant on se permet de dire tout et n'importe quoi, après comment définir ce qui est le n'importe quoi...
C'est marrant que tu prenne l'exemple de de l'aide d'Ubuntu-FR car on peut le transposer a ce que disais un article en lien avec celui mentionné du début.
Même si il y a de grosse différence, le problème soulevé ici est celui d'assumer son aide pour avoir plus de disponibilité a l'aide elle même (en gros ).
Mais ça ne pourrais fonctionner que dans un certain cadre, mais lequel?


Acer Aspire 7735ZG - Millésime 10.0.0.1001 - Xubuntu 14.04 LTS 64 bits
Libre depuis avril 2010, Savoure xfce
Le meilleur ne s'impose pas, il s'offre.

Hors ligne

#27 Le 26/04/2013, à 17:20

D@mien

Re : L'internet du futur sans anonymat?

@timsy:

Excellent article, mais ce monsieur, qui au demeurant avance de très bons arguments, me semble tout de même souffrir d'une trop grande confiance en la source vérifiée, académique comme il aime à l'appeler, et en une vérité qui, si elle n'a rien d'absolue, tire tout de même de son entérinement une valeur bien plus grande que celle de Wikipédia, malgré le fait, comme il ne manque pas de le rappeler, que celle-ce soit constamment mise à jour.
je pense, et ça rejoins le début de ton post précédent, que pour lui il faut, si l'on veut être une source "fiable", faire autorité. Et ça amène un problème de poids: dés lors, c'est l'autorité (pas en tant que force directement contraignante mais comme référence à laquelle on peut difficilement s’opposer sans une reconnaissance au moins équivalente) qui s'exprime, et non plus l'auteur. Ça, les "jeunes" le remarquent, me semble t-il, plus facilement, peut être simplement parce qu'ils sont jeunes.
Quoi qu'il en soit, il me semble que ce qui passe pour des questions d'anonymat et de responsabilité cache en fait une quête de vérité. Le problème avec un système comme celui de Wikipédia, et plus généralement d'Internet en tant que peuplé de pseudonymes, c'est qu'il n'y en a pas. Non pas qu'il n'y ait pas de connaissances acquises, vérifiables, non pas qu'on ne puisse jamais faire confiance (en tout cas pas moins qu'à n'importe quel autre média), mais plutôt qu'il n'y a finalement personne (hormis quelques grands noms, mais qui finalement ne nous parlent pas avec tant de force que le voudrait un système académique) pour faire autorité de sa personne, pour être garant de ce qui se dit, se fait, se refuse et se confirme.
Il y a donc un savoir, mais comme le dit l'auteur de l'article, celui-ci est condamné, du fait du manque d'autorité pour stopper, ordonner et temporiser les choses, à demeurer éternellement chaotique. Ce sont, plus que des questions de responsabilité et d'identité, deux conceptions du savoir et de la vérité qui s'affrontent.

Il me semble que le véritable problème de l'anonymat sur internet se situe là, et aussi dans l'impossibilité, ne connaissant ni l'identité ni la position (générale, pas géographique) de celui qui s'exprime, d'utiliser ces données pour décider de la valeur à accorder à ses propos, parce que oui, on s'exprime TOUJOURS d'une certaine position, qu'on le veuille ou non. Toutes ces lacunes, bien sur, posent problème quand on est un peu trop attaché au modèle "académique" (le terme est bien trouvé, puisqu'il désigne avant tout une forme de savoir, qui déborde du seul milieu scolaire et "érudit").

Le pavé du jour est terminé, merci d'avoir lu. wink


"L'hypothèse selon laquelle le fonctionnement d'un système peut être amélioré par une intervention brutale sur ses éléments conscients traduit une dangereuse ignorance. Cette attitude fut trop souvent celle des esprits qui se qualifient des épithètes de « scientifique » et de « technologue »."

                                                                     Les Enfants de Dune, Franck Herbert

Hors ligne

#28 Le 27/04/2013, à 14:50

blackcat60

Re : L'internet du futur sans anonymat?

je pense que a mon humble avis d'ados l'anonymat est très important car il permet beaucoup de chose que l'on ne peut pas faire avec sa vrai identité. Beaucoup de gens avec cette simple première phrase penserons: "un pirate!", oui, ça m’aie déjà arrivé de piraté(des films, des logiciels,des musiques,etc....) mais le fait d'être anonyme fait en sorte que l'on peut se reforgé une identité sou un autre pseudonyme (ce qui peut etre dangereux) mais de toute façon même la levé de l'anonymat n'empecherai pas les fausses identité, elle existe dans la vie "réelle" mais aussi sur le net enfin partout. Et il y a aussi le fait que l'anonymat existe, existait avant notre naissance(je pense) et existeras toujours puisque le système actuelle tellement compromis ne permet plus la securité "complete" de chaque individu (j'en sait qqc).
je suis dsl si mon msg n'est pas clair mais je ne tape pas assez vite pour suivre le cour de ma pensé il se peut que se texte ne soit pas trés cohérent puisque je l'ai tapé a l'improviste


config: carte mère: A85Xm-D3H, proce: A10 5800K 
8 Go de RAM, alim: 650 Watt, 2 DD de 500 Go+1 ssd de 60 Go.
(GPU integrer au proce et le chipset graphique a la carte mère)
system: ubuntu 13.04 et win7 en dual boot + bcp de machine virtuel (winXPpro, openSuse...)

Hors ligne

#29 Le 30/04/2013, à 20:46

bubuche

Re : L'internet du futur sans anonymat?

L'anonymat a toujours existé, et donc depuis bien avant internet. Quand tu vas acheter un bout de pain à la boulangerie du coin (miam) tu ne le fais pas en ayant ton nom+adresse+numéro de téléphone et que sais-je encore affiché dans ton dos. Tu le fais comme une personne anonyme.
De plus, je t'invite à voir la vidéo de benjamin bayart sur le sujet qui explique très bien que même avant internet on avait plusieurs identité. L'identité régalienne (carte d'identité) en est une et c'est celle que l'état utilise pour t'identifier (c'est l'identité qui est associé à toi dans ses fichiers) mais ce n'est pas du tout ta seule identité. Sur internet je suis bubuche, pour ma maman je suis <mon_prénom> et ce sont deux identités tout aussi valables que celle de ma carte d'identité, elles n'ont ni plus ni moins de valeurs. De même, lorsqu'un écrivain sort un livre sous un nom de plume, c'est parfaitement légal : c'est une autre de ses identités.
Bref, avoir des identités multiples n'est pas nouveau.

De plus, l'anonymat est indispensable à la liberté d'expression. Je ne parle pas ici de télécharger des trucs illégalement sur internet. Je dis que, par exemple, si je veux voter FN ou m'opposer à une loi (par un vote) alors que la majorité est pour, je dois avoir le droit de le faire. Le fait de retirer l'anonymat m'empêche d'exprimer mes idées parce que si je dois décliner mon identité pour exprimer mes idées je m'expose à la vindicte populaire. En gros, je vais être poussé (et fortement poussé) à me taire et à suive le groupe même si je n'en pense pas moins. C'est une entrave flagrante à la liberté d'expression, c'est la dictature de l'opinion populaire et de la bien-pensance.

Hors ligne

#30 Le 30/04/2013, à 21:15

ginette

Re : L'internet du futur sans anonymat?

je pense que a mon humble avis d'ados l'anonymat est très important

Eh ben l'ado que tu es pense très bien. Surtout ne change pas d'avis

#31 Le 01/05/2013, à 10:12

SystemeD

Re : L'internet du futur sans anonymat?

Petit proverbe, grande cause :
Pour vivre heureux, vivons cachés  smile


Cœur de Breizh...  Breizhad on ha lorc'h ennon !

Les belles photos de quelques membres du forum : http://autogalerie_u-fr.tdct.org/

En ligne

#32 Le 27/05/2013, à 21:12

blackcat60

Re : L'internet du futur sans anonymat?

mouais en vivant cachés on est pas forcément heureux sad . Il faut savoir faire un petit peu des deux, ne pas "toujours" rester cacher: Il y a un temps pour chaque chose smile


config: carte mère: A85Xm-D3H, proce: A10 5800K 
8 Go de RAM, alim: 650 Watt, 2 DD de 500 Go+1 ssd de 60 Go.
(GPU integrer au proce et le chipset graphique a la carte mère)
system: ubuntu 13.04 et win7 en dual boot + bcp de machine virtuel (winXPpro, openSuse...)

Hors ligne

Haut de page ↑