Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Ubuntu 16.04 LTS
Commandez vos DVD et clés USB Ubuntu-fr !

Pour en savoir un peu plus sur l'équipe du forum.

Si vous avez des soucis pour rester connecté, déconnectez-vous puis reconnectez-vous depuis ce lien en cochant la case
Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites.

#26 Le 29/07/2017, à 19:43

outcast

Re : Licence windows en tant qu'invité sur un hote ubuntu

Sur une VM virtualbox tu installes winfows 7 avec une clé officielle.
L’hôte tu peux le changer comme tu veux, ça n'aura aucun impact sur ta VM.
Tu peux commencer par avoir un hôte ubuntu 16.04, puis 18.04 etc... ça n'impactera pas ta VM windows 7.
Ce qui impactera ta VM c'est si tu changes trop les paramètres de la VM, par exemple ajouter de la RAM, le nombre de cores, ajouter une carte réseau etc... Mais puisque t'as une licence officielle, tu peux toujours réactiver windows 7.

En ce qui concerne le débat VM / dual boot.
Ce débat depuis ~2 ans est une tarte à la crème et n'a plus aucun sens avec des cpus dé génération i3 et supérieure.
Même avec un hyperviseur aussi pourri que virtualbox, il y a très peu de perte de performance dans une VM.
Avec KVM je défie quiconque de faire la différence entre VM et bare metal.
Par conséquent, la flexibilité et la performance apportées par une VM rend caduque le dual boot.

Pour élargir encore le débat à VM / wine / dual boot.
Pareil, wine n'a plus aucun intérêt.
Le projet wine avait un sens à une époque ou les cpus étaient pourris et la RAM rationnée.
Aujourd'hui avec la puissance des cpus et la RAM en grosse quantité à prix abordable, la solution la plus performante et flexible est une VM.
Le seul intérêt de wine n'est plus technique mais économique, pas besoin de payer une clé microsoft pour faire tourner un logiciel windows.

Pour récapituler, si vous avez des vieux cpus (autres que du i3 et >), faut bidouiller avec du wine et dual boot.
Si vous avez du i3 et >, faut pas vous embêter avec ces histoires et installer directement windows dans une VM, ça sera aussi rapide qu'en physique même avec virtualbox.

Hors ligne

#27 Le 29/07/2017, à 20:17

patic

Re : Licence windows en tant qu'invité sur un hote ubuntu

Oui j'ai besoin de cumuler en même temps windows et ubuntu, le premier étant plus une contrainte à cause du cadre professionnel.

A outcast,
Oui j'ai une licence officielle, version pro, oem. Elle n'a normalement jamais été activée. En plus comme c'est une version pro, je pense donc que la vm est autorisée légalement (il faudrait vérifié normalement).
Si j'en crois ce que tu dis, tant que la configuration de la vm ne change pas, je ne devrais pas avoir de problème.
Pour ma part, je mets d'office 2 cœurs avec 8 (peut être 16) Go de mémoire et un espace de 150 Go de disque. Sur ma configuration, cpu core i5 récent (1 an), 32 go de mémoire, des ssd, il n'y a pas de problème, cela tourne de façon tout à fait fluide. C'est vrai qu'avec sql server dessus (avec windows server en test) et de grosses tables, des requêtes un peu lourde peinent, mais c'est normal je pense.

J'ai testé wine pour adobe acrobat (l'administration fourni malheureusement des pdf au format propriétaire avec des fonctions natives à acrobat), j'ai été déçu du truc, c'est hyper lent chez moi.

Tu penses donc que si je vire un jour mon système Intel pour les nouveaux cpu Amd, il se pourrait que ma vm en windows 7 fonctionne toujours.

Merci pour ton aide.

Hors ligne

#28 Le 29/07/2017, à 20:39

jplemoine

Re : Licence windows en tant qu'invité sur un hote ubuntu

Si tu mets SQL Server, mets directement 16 Go surtout si tu as des grosses requêtes (jointure sur plus de 3 ou 4 tables et plusieurs milliers d'enreg / table).
Et oui, tu peux changer ton système hôte sans avoir d'impact sur ton système invité.


Cordialement, Jean-Philippe.
Sous *buntu depuis 2009
Xubuntu 16.04 (poste principal portable) - Ubuntu 16.04 server (desktop converti en serveur DHCP, DNS, dépôt local et supervision (shinken))

Membre de l'ALDIL (Association Lyonnaise pour le Développement de l'Informatique Libre)

Hors ligne

#29 Le 29/07/2017, à 20:49

outcast

Re : Licence windows en tant qu'invité sur un hote ubuntu

Dans le cas général :
Si pour une raison ou une autre windows te réclame de réactiver la licence, il t'affiche un n° à contacter, ça prend 10 min et c'est tout.
ça m'est arrivé une fois pour un windows 7 quand j'ai changé d'un coup le nombre de cpus, la ram et la taille du disque.

Dans le cas particulier du changement de cpu de l’hôte et aucun changement de la VM :
L'accélération matérielle de la virtualisation entre intel et amd n'est pas la même.
intel offre les instructions vmx et amd offre svm.
Mais plus généralement, les instructions d'un cpu ne sont pas les mêmes d'un cpu à un autre (de la même famille ou pas): un core 2 duo intel n'a aucun rapport avec i7 intel.
Alors imagine les différences entre un athlon et un i3.
Et le truc marrant c'est que les instructions du cpu hôte ne sont pas les mêmes que celles de la VM.
Sur ton hôte linux et une VM linux tape en console la commande :

cat /proc/cpuinfo

Tu verras que les instructions ne sont pas les mêmes.
virtualbox procède à un "filtrage" des instructions. La VM n'hérite pas de toutes les instructions, voire virtualbox en rajoute.
Avec KVM, on peut choisir pour chaque instruction si la VM l’hérite ou pas. Avec virtualbox c'est impossible.
Petite parenthèse : avec KVM on peut faire hériter les instructions svm/vmx pour que la VM puisse elle même devenir un hyperviseur avec accélération matérielle. Avec virtualbox, la VM n'aura pas d'accélération matérielle.

Pour revenir au cas virtualbox, il procédera à un "filtrage" sévère pour que les instructions du cpu de la VM soient les mêmes quelque soit le cpu de l’hôte. La conséquence est que le cpu de la VM aura très très peu d'instructions et ne bénéficiera pas de certaines accélérations matérielles (cf mon exemple avec l'héritage des instructions svm/vmx). En revanche, la VM ne verra que du feu en passant d'un intel à un amd.
Si la performance est un critère important, faut utiliser KVM qui permet un réglage très fin des instructions cpu héritées.
Personnellement, avec KVM, je procède à un héritage complet, ce qui permet à la VM d'être aussi rapide que l’hôte.

Dernière modification par outcast (Le 29/07/2017, à 20:51)

Hors ligne

#30 Le 30/07/2017, à 08:21

outcast

Re : Licence windows en tant qu'invité sur un hote ubuntu

Pour ton projet qui nécessite pas mal de puissance / performance, je te recommande fortement d'utiliser KVM.
virtualbox c'est bien pour faire mumuse, tester des confs, etc... mais dès qu'il s'agit de prod et de performance, c'est pas fait pour.

Autre point, avec les cpus de nouvelle génération (i3 et >) la distinction entre VM et bare metal n'est que vue de l'esprit.
Les questions métaphysique de type "oh mon dieu j'utilise une VM je perds de la perf" n'ont plus aucun sens.
Quand je vois des gens sous linux qui formatent leur machine pour installer windows pour quelques logiciels, je ne comprends pas.
L'installation idéale est la suivante :
Une machine hôte avec linux dessus en installation très très minimaliste.
Ensuite, en fonction des projets / besoins, installer un maximum de VMs (linux, windows, mac, etc...) éphémères ou pas.
Ces VMs peuvent être bidouillées, foutues en l'air etc... la machine hôte, elle, elle reste toujours propre, elle ne bouge quasiment jamais.
Quand je vois des gens bidouiller leur hôte, le foutre en l'air et perdre du temps à réinstaller leur propre hôte, je ne comprends pas.
Les VMs existent pour bidouiller, tester, revenir en arrière etc... en toute sécurité.
Quand un projet se termine ou qu'il n'est plus nécessaire, la VM est archivée / supprimée.
Le gain de temps et la liberté apportés par les VMs sont très appréciables et il faut en profiter.

En résumé, faut plus avoir peur d'utiliser sur son propre poste au quotidien plusieurs VMs qui tournent en permanence.

Hors ligne

#31 Le 30/07/2017, à 09:42

patic

Re : Licence windows en tant qu'invité sur un hote ubuntu

Merci pour tous ces conseils.
A l'origine j'ai retenu virtualbox car il fonctionnait très simplement et j'étais sous windows. Lorsque je suis passé sous ubuntu j'ai gardé virtualbox pour reprendre ma précédente vm (cela fonctionnait à l'époque).
Ensuite, lorsque Oracle a commencé à foutre sa merde dans les logiciels de Sun, j'ai commencé à douter, mais quand je me suis penché sur les autres solutions j'ai préféré garder virtualbox pour l'extrème simplicité.

L'environnement dont j'ai besoin dans l'immédiat peut se dispenser de performance hors norme. Souvent (comme le client n'a plus d'environnement de tests ni pré production) j'essaie de créer rapidement une machine avec un windows server et sql server en version d'essai. Ce sera peut être là l'occasion de tester kvm.

Sinon, je suis tout à fait convaincu de tes propos sur la performance de la virtualisation aujourd'hui. D'ailleurs tout le Cloud aujourd'hui repose dessus.

A priori il n'y a pas de bouton pour passer le message à "résolu" sur le forum, donc je le laisse ainsi et quand j'aurai installé mon win 7 pro oem, je viendrai ajouter ici si tout est ok techniquement et légalement.

Hors ligne