Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

L'équipe des administrateurs et modérateurs du forum vous invite à prendre connaissance des nouvelles règles.
En cas de besoin, vous pouvez intervenir dans cette discussion.

Si vous avez des soucis pour rester connecté, déconnectez-vous puis reconnectez-vous depuis ce lien en cochant la case
Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites.

À propos de l'équipe du forum.

#1 Le 15/09/2018, à 00:16

Phildu59

Intel veut tuer le BIOS

Bonsoir à tous,

J'ai lu dans plusieurs articles qu'Intel voulait la mort complète du BIOS au profit exclusif de l'UEFI et cette fois-ci plus aucan autre choix ne sera possible. Ce sera L'UEFI er rien d'autre d'ici 2020. Adieu Le CSM (Compatibllty Support Module (Module de compatibilité). Il faut rappeler que Linus Torvalds, fondateur de Linux, a pris position contre l’UEFI.

Mais Intel entend bien supprimer, d’ici 2020, le support BIOS dans les cartes mères pour faire de l’UEFI le système type. Problème de taille : il existe aujourd’hui encore de nombreux supports qui ne prennent pas en compte ce modèle. Mais Intel explique qu’il est nécessaire de passer par cette transition dans les trois prochaines années. Cette nouvelle interface se veut en effet plus riche en fonctionnalités, plus ergonomique et plus moderne dans sa conception et permettrait notamment de renforcer la sécurité générale de nos machines. Dans la vision de l’entreprise américaine, il faut absolument supprimer le BIOS et ses technologies trop anciennes pour passer à l’UEFI en classe 3+. Cela permettrait alors d’intégrer un système de démarrage sécurisé, mais aussi de faire disparaître le mode compatibilité (ou legacy mode) ce qui supprimerait les risques de piratage du système d’exploitation.

Adieu Linux ?

Il est également précisé que si l’ensemble des cartes mères passait à cette nouvelle norme, cela simplifierait les UEFI actuels et diminuerait leur taille tout en permettant la disparition du DOS (Disk Operating System) complètement dépassé (il a été créé en 1981). Nos ordinateurs seraient ainsi équipés de pièces embarquant une technologie bien plus moderne et en phase avec son temps.

Néanmoins, Intel doit faire face aux utilisateurs de système “libres” comme Linux qui estiment que cette nouvelle norme les obligerait à ne plus pouvoir choisir leur interface de façon autonome. Linus Torvalds, fondateur de Linux, ne cache d’ailleurs pas son mépris pour l’UEFI. Reste donc à trouver un compromis entre protection et liberté.

https://www.journaldugeek.com/2017/11/2 … itre-2020/
https://hitek.fr/actualite/intel-predit … 2020_14668

Et le document PDF d'INTEL :
http://www.uefi.org/sites/default/files … _Final.pdf

Dernière modification par Phildu59 (Le 15/09/2018, à 00:20)

Hors ligne