Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites". Attention, le forum rencontre actuellement quelques difficultés. En cas d'erreur 502, il ne faut pas re-valider l'envoi d'un message ou l'ouverture d'une discussion, au risque de créer un doublon.

La section divers se réorganise ! De nouvelles sous-sections à venir. (plus d'infos + donner son avis)

#51 Le 11/06/2006, à 16:22

pi-r*

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

c'est quoi cette histoire avec meetjoe ?

Hors ligne

#52 Le 11/06/2006, à 16:24

Mornagest

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

A mon avis, un bot ou un truc à spam qui a posté ici automatiquement, et dont le message a été effacé par un modo ^^

Hors ligne

#53 Le 11/06/2006, à 16:50

Link31

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

Oui, il vendait des abonnements (?) Meetic à bas prix si je me souviens bien... Certainement un bot à mots-clés. Il a dû lire le titre du sujet lol

Hors ligne

#54 Le 11/06/2006, à 18:37

creatix

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

Link31 a écrit :

Oui, il vendait des abonnements (?) Meetic à bas prix si je me souviens bien... Certainement un bot à mots-clés. Il a dû lire le titre du sujet lol

Surement tongue Moi jsuis pas une femme lol faudrait faire un sondage non?? (dommage il n'y a pas cette option sur ce forum neutral ) jsuis sur ke avoir des filles ici sa nous aiderait a comprendre cette espéces plus compliquer qu'une compilation lol (pour reprendre un autre post de ce forum lol:lol::lol:)

Dernière modification par creatix (Le 11/06/2006, à 19:48)


MacBook Pro avec Ubuntu 8.10, Léopard 10.5.6 et Windows XP

Hors ligne

#55 Le 11/06/2006, à 19:42

Chompitiarve

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

nul

Hors ligne

#56 Le 11/06/2006, à 19:45

Link31

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

#54 > /dev/null

Hors ligne

#57 Le 11/06/2006, à 21:48

Chompitiarve

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

donc
umount /dev/null &
fi

Hors ligne

#58 Le 11/06/2006, à 22:52

Oublieuse

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

C'est marrant, mais du jour où j'ai installé Linux je me suis intéressé beaucoup plus à mon ordi. Je ne me suis jamais posé la question de savoir si c'est un truc de filles ou de mec. A vrai dire, ce sont les autres qui me le font remarquer. J'ai l'impression que s'il y a si peu de filles dans les filières dites techniques et autres, c'est en grande partie une question d'éducation (même si ça n'explique pas tout). Quand j'étais gamine, j'adorais jouer avec les meccanos de mon frère, et pourtant il ne m'est jamais venu à l'idée d'en demander pour Noël, je me demande aujourd'hui pourquoi... Idem pour les legos techniques, on m'offrait des legos tout court.

Par contre, effectivement concernant l'exemple du vélo, je n'ai jamais fait de dérapages contrôlés ni pris de gros risques, tout le contraire de mon frère qui se rétamait régulièrement suite à ses tentatives de prouesses. Idem pour le langage, à 18 mois je parlais, quand mon frère a laborieusement attendu ses 4 ans, et encore, c'était pas très fluide. Donc oui, il y a un fonctionnement différent à la base. Mais je crois que l'éducation l'exacerbe. Peut-être que si la société ne contribuait pas à agrandir ces différences, nous ne serions pas à 50/50 partout, mais peut-être à des 60/40 ou au moins 70/30 % . Encore aujourd'hui, dans énormément de familles, et dans les écoles, on dirige plus facilement une fille vers une filière L et un garçon vers une filière S (pour caricaturer, vu qu'il en existe de nombreuses autres).
Et encore aujourd'hui, le sexisme est extrêmement présent et de façon très insidieuse: regardez de plus près les livres pour enfants. Au hasard "Petit ours brun". Observez les détails qui servent à différencier le papa de la maman, c'est assez instructif. La maman a souvent un tablier, fait la cuisine, réconforte. Le papa lit le journal, rigole, joue au ballon et gronde. Et ce n'est qu'un exemple parmi des milliers d'autres, ça conditionne notre façon de raisonner.
Donc oui, je pense qu'une des raisons majeures qui font qu'une fille va moins facilement se tourner vers l'info ou des trucs "de garçons", c'est l'éducation et le conditionnement de la société.
Il n'y a qu'à voir les réflexions qui ont pu être faites sur Ségolène Royal, ou le simple fait que certains s'attardent plus sur le fait qu'elle est une femme que sur son programme politique. D'ailleurs le sexisme envers les femmes est tellement présent dans notre société, que les blagues mysogines ne me font même plus rire, tout simplement parce qu'il y en a trop, et qu'à chaque fois que je me retrouve dans des groupes majoritairement masculins, ce genre de phrases fusent ("c'est une femme au volant, tu m'étonnes que la bagnole aille à deux à l'heure..."). J'ai beau essayer de réfléchir, aucun des mecs que je connaisse ne s'est retrouvé dans ce genre de situation, dans un groupe de filles qui passeraient leur temps à faire des réflexions à la cons sur les hommes. ça doit sûrement exister, mais j'ai quand même l'impression que c'est nettement moins répandu.

Ceci dit la pression subie par les hommes est tout aussi présente, dans un autre style. Dès l'enfance, entre garçons, il y a une espèce de compétition qui peut facilement devenir malsaine. Du style t'es pas un homme si... (rayer les mentions inutiles):
-tu tiens pas l'alcool
-t'as pas couché et que t'as dépassé les 17 ans
-t'es pas capable de mettre K.O un gars qui t'as insulté
-tu pleures quand t'es triste
-tu t'entends bien avec les filles
Et plus tard, t'es pas un homme si tu restes au foyer t'occuper des enfants, tu suis pas l'actualité sportive... brefi brefa... Sans parler de la taille du pénis, alors là, la connerie n'a pas de limite sur ce sujet-là. Et de ce côté là, les femmes ne sont pas en reste pour dire des conneries.

Je suis assez d'accord avec Chompitiarve lorsqu'il dit que l'important finalement, c'est que chacun puisse faire ce qui lui plaît, sans se soucier de parité, de différences de sexe. Et que le masculin/féminin est présent dans chacun-e de nous. Je vais passer pour uen folle, mais lorsque je réfléchis, il m'arrive, inconsciemment, de tour à tour penser comme si j'étais un homme ou comme si j'étais une femme, sans penser à mon "enveloppe" physique. Bon faudrait peut-être que  je pense à consulter... big_smile
Enfin tout ça pour dire que je trouve que dans notre société actuelle, les différences hommes/femmes que l'on nous impose (que l'on soit homme ou femme), sont très violentes. Oui oui, violentes! Ce que je vois à la télé me sidère. Dans pas mal d'émissions, on invite des hommes et des femmes, jusque là tout va bien. Le présentateur fait remarquer à l'invitéE qu'elle est ravissante. Là déjà, ça m'énerve. Mais le pire, c'est quand viennent les questions, souvent des questions à la con, touchant à des truc superficiels du genre "la beauté, le shopping, le petit copain", le tout entrecoupé de petites phrases sexistes. En général, les femmes qui ont le droit à des questions intelligentes dans ce genre d'émissions, ce sont des femmes considérées comme "pas canon", donc on va s'intéresser à leur cerveau. Si t'es belle, tant pis pour toit, tu passes ta soirée à faire le pot de fleur et à entendre des flatteries et autres dragueries. J'avoue que ce qui me tue le plus, c'est que ces femmes rentrent dans ce jeu. C'est un truc que je ne comprends pas. Pourquoi ne pas assumer d'être belle et attirante, mais sans jouer UNIQUEMENT sur ce tableau??

Bon bref, j'ai dévié big_smile veuillez m'en excuser... d'ailleurs je sais pas pourquoi je parle de ça, c'est un sujet bien trop sensible à mon goût, et comme en plus j'ai la flemme de me relire et que je sais pas bien expliquer les choses comme le monsieur Chompi.... vaudrait mieux que je m'abstienne roll
Bref, que le monde serait plus beau si on acceptait nos différences sans pour autant cantonner les autres dans ce qui est sensé être leur spécialité.

Dernière modification par Oublieuse (Le 11/06/2006, à 23:03)

Hors ligne

#59 Le 11/06/2006, à 23:55

pi-r*

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

t'es lesbo ou une chienne de garde ?!!??:P

Hors ligne

#60 Le 12/06/2006, à 00:06

ZeBob

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

Tu sors mad

Hors ligne

#61 Le 12/06/2006, à 02:16

Chompitiarve

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

smile
Salut Oublieuse

Donc oui, il y a un fonctionnement différent à la base. Mais je crois que l'éducation l'exacerbe

Ben moi, je me le demande. Ou plutôt voilà : je crois que inévitablement l'éducation se fait sur un fond culturel commun, donc sur un principe d'immitation et de conformité On a beau dit que la noble vertu du métier d'enseignant, par exemple, c'est l'esprit critique, et se remettre en question, l'égalité des chances toussa, et blabla, ils/elles sortent d'une filière qui les a adoubés selon un schéma conformiste, et bien souvent n'ont jamais éprouvé de désir d'en sortir (n'ont jamais quitté l'école, puisqu'ils étaient bons) et déjà cela véhicule non pas l'exacerbation, mais tout simplement la conservation à "l'identique" d'un modèle. Ancien le modèle, très ancien. Mais surtout un inconscience radicale de ce que permettrait justement une
utilisation intelligente de l'observation : un véhicule de ce conformisme, c'est que
par la force des choses, quand naît une fille, tout naturellement, sa mère y projette beaucoup facilement une idée de "elle est comme moi, donc de naissance je la connais par coeur". Si naît un garçon, le regard peut être extraordinairement différent, parce que le garcon en naissant offre "en apparence" pour la mère une possibilité de réaliser un truc en vérité impossible (quoi que l'illusion soit extrèmement séduisante) c'est celle de réaliser un amour à la fois fusionnel ET différencié. Le rêve de fusion, zéro barrière, l'idéal, l'absolu etc, etc est impossible au même degré avec une semblable. La différenciation donne au tandem mère-fils un potentiel proprement explosif.
Même dans les cultures phallocrates, les mères ont un espoir de fils, ce n'est pas seulementpour plaire au mari, mais peut-être trouver un homme "mieux" . Je n'ai jamais trouvé meilleure lecture du fait pour ainsi dire universel que les mères ont si souvent un "supplément" d'intérêt pour le fils. Et le phénomène opposé (père-fille) existe aussi, mais beaucoup plus discret, et encore ne se montrera-t-il que dans les cultures plus tournées vers l'égalité. Bref, la fille, elle s'élèvera toute seule, en suivant maman. C'est beaucoup plus tard qu'elle va ruer dans les brancards, si elle s'emmerde dans le modèle maternel, tandis que le gamin
très tôt structurera le plus vite possible tout ce qui peut le différencier (sa seule façon possible de répondre au désir maternel, c'est d'être un "vrai" gars, lui, tandis que sa soeur n'est "que" une fille.

Je me suis longtemps demandé si le fait de tempérer ces paramètres dans l'éducation était possible, et s'il fallait forcer les choses pour aller vers une égalité
"idéologiquement" toujours plus raffinée. Aujourd'hui, j'ai acquis la conviction qu'il n'ya qu'un seul critère sur lequel il faut être catégoriquement , et rigoureusement égalitaire, c'est le pari que tout être humain est un potentiel de merveilleux illimité
dont l'éducation doit se borner à limiter le moins possible l' émergence.
Cela signifie la reconnaissance de l'autre qui est indissociable de l'acceptation de soi, limites incluses.
D'ou une abolition définitive de toute hiérarchie, et non de toute différence. Mais ça, il ne suffit pas de l'anonner bêtement comme si le féminisme était une vulgaire revendication syndicale
standard, un politiquement correct. Il faut des années de recherche non contre la nature, mais contre l'ignorance, pour l'éprouver, pour s'approcher de ce résultat,
et je n' échangerais pour rien au monde la joie d'avoir pigé ça, contre les misérables plaisirs de la blague à deux balles sur les blondes qui traîne dans la caboche des mal-baisants. Pas de hiérarchie, donc pas de comparaison, l'interlocution est par essence possible : les vacances de l'esprit, la fin de la guéguerre, l'autre reste "autre" avec, intacts, tous les droits d'être ainsi
et tout est à découvrir, comme dans l'enfance, l'expérience et la maturité en plus, mais tout reste à découvrir, parce que le mystère demeure entier.

Et ça c'est le pied.
cool

Dernière modification par Chompitiarve (Le 12/06/2006, à 02:44)

Hors ligne

#62 Le 12/06/2006, à 06:02

Bobbybionic

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

Comment voulez-vous que les modos s'en sortent si vous faites des posts de 40 lignes ! big_smile

(au moins pi-r* lui c'est succint... Zebob tu l'as raccompagné dehors ?)


Non à la vente liée. Non au monopole Windows.
Tous ensemble, refusons les logiciels préinstallés et tournons nous vers le libre.

http://bobbybionic.wordpress.com

Hors ligne

#63 Le 12/06/2006, à 08:44

pi-r*

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

ZeBob a écrit :

Tu sors mad

on m'a mis à la porte ?

Hors ligne

#64 Le 12/06/2006, à 08:50

Bobbybionic

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

Oui, et tu reviendras quand tu seras calmé.

big_smile


Non à la vente liée. Non au monopole Windows.
Tous ensemble, refusons les logiciels préinstallés et tournons nous vers le libre.

http://bobbybionic.wordpress.com

Hors ligne

#65 Le 12/06/2006, à 10:08

powerpicton

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

...vu comment le sujet se barre en c****** régulièrement, moi je vous le dis on est pas au bout de nos peines roll

Oublieuse a dit :
...Bref, que le monde serait plus beau si on acceptait nos différences sans pour autant cantonner les autres dans ce qui est sensé être leur spécialité.

J'aime bien je trouve que ça résume bien le tout...

je plussois au passage chompi, même si il me fait perdre régulièrement une heure à lire ses postes (et autres délires liryques !) tongue


...Non je ne suis pas un Troll !! Je suis juste un peu poilu...
Config :- ubuntu - feisty fawn -AMD athlon 64 4400+ *2 -2 go de ram - Nvidia 8600 gt
Débutant Ubuntu ? allez ici --> http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.ph … 98#p348298 ou là : http://www.microsoft.com/fr/fr/default.aspx ^^

Hors ligne

#66 Le 12/06/2006, à 14:22

Oublieuse

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

pi-r* a écrit :

t'es lesbo ou une chienne de garde ?!!??:P

Illustration malheureusement parfaite de ce dont je parlais plus haut big_smile D'ailleurs, ça me fait penser à autre chose. En dehors des catégories "sexuelles", pour peu que l'on s'exprime avec sincérité et/ou passion sur un sujet donné, on est aussitôt catalogué-e.
Tu dénonces le sexisme ambiant? -> rangée dans la case féministe hystérique à tendance lesbienne
Tu milites en faveur de la reconnaissance des langues minoritaires en France -> étiquette nationaliste indépendantiste
Tu mets le voile et tu fais la prière cinq fois par jour -> étiquette femme soumise à tendance terroriste
Tu prônes les énergies renouvelables et la baisse de la consommation -> écolo qui comprend rien à l'économie
etc... on pourrait en faire pas mal comme ça...
Je crois que tant qu'on ne sera pas capable de réfréner notre envie de juger les autres avant même de les connaître, qu'on ne fera pas l'effort d'ECOUTER ce que dit l'autre et d'essayer de COMPRENDRE même si on est pas du même avis, de discuter sans chercher à convaincre, de dialoguer sans combattre, on sera toujours casé et recasé dans l'armoire des préjugés, et rien n'avancera concrètement. C'est un peu comme si on se rassurait: lui/elle est comme ceci comme cela, moi comme cela et comme ceci. Pour se faire des repères, ne pas être trop perdu-e? C'est tellement plus simple de fonctionner avec des schémas préétablis, pas besoin de réfléchir. Ba zut alors, on a choisi Linux, c'est qu'on aime comprendre comment les choses fonctionnent pourtant? Et qu'on s'arrête pas aux idées reçues (win facile/linux pour les pro)... Enfin moi j'dis ça...
Autant dire que l'évolution est pas pour demain, si même des Ubuntiens/ubunteros (comme vous voudrez), sensés avoir une réflexion humaniste, en sont encore à sortir des phrases au ras des pâquerettes. Je dis ça sans animosité, ça ne me touche pas, et j'ose espérer que c'était juste de la provoc' pour me faire réagir, et non le reflet d'une pensée (si on peut appeler ce genre de dérapages des pensées big_smile).
Tiens et ce qui est drôle, c'est qu'aucun de vous n'a dit à quoi s'intéressaient les filles de leur entourage? Parce que si elles ne s'intéressent pas à l'info (comme une majorité des gens ceci dit en passant, filles et garçons mélangés), elles doievent bien s'intéreser à autre chose... qui vous ne vous passionnent pas des masses tongue
Alors je vais répondre pour moi: en-dehors de Linux, j'adore tricoter/crocheter (si si j'vous jure!! lol), acheter des fringues et apprendre des langues... Comme quoi les trucs de filles et de garçons, c'est pas si incompatible wink

Je me suis longtemps demandé si le fait de tempérer ces paramètres dans l'éducation était possible, et s'il fallait forcer les choses pour aller vers une égalité
"idéologiquement" toujours plus raffinée. Aujourd'hui, j'ai acquis la conviction qu'il n'ya qu'un seul critère sur lequel il faut être catégoriquement , et rigoureusement égalitaire, c'est le pari que tout être humain est un potentiel de merveilleux illimité
dont l'éducation doit se borner à limiter le moins possible l' émergence.

smile j'aime beaucoup ce passage, je l'approuve à cent pour cent. D'ailleurs plus loin tu parles de ne pas aller "contre" la nature. J'ai l'impression finalement, que si l'on écoutait plus notre corps, notre rapport à cette nature dont on veut tant s'éloigner, soit-disant pour s'élever, on gagnerait en sagesse. Toujours vouloir intellectualiser, catégoriser les choses, conduit aux préjugés que j'évoquais plus haut. Peut-être qu'on se pose bien trop de questions, qu'il faudrait juste laisser les choses couler. Avoir des enfants et ne pas leur mettre de barrières, juste quelques pierres blanches de loin en loin pour leur donner des repères, et basta. Peut-être qu'alors chacun se forgerait son chemin en-dehors des oeillères de notre société hiérarchisée.

Dernière modification par Oublieuse (Le 12/06/2006, à 14:28)

Hors ligne

#67 Le 12/06/2006, à 14:33

Bobbybionic

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

Non mais c'est vrai quoi, déjà que je suis sensé bosser, alors si en plus vous écrivez des romans c'est le carton assuré aux exam là ! neutral


Non à la vente liée. Non au monopole Windows.
Tous ensemble, refusons les logiciels préinstallés et tournons nous vers le libre.

http://bobbybionic.wordpress.com

Hors ligne

#68 Le 12/06/2006, à 14:48

Oublieuse

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

lol Fallait pas être modo tongue Punaise, et moi je devrais être en train de réviser mon grec pour demain big_smile je vais encore me rétamer, vivement septembre hmm

Hors ligne

#69 Le 12/06/2006, à 15:37

Chompitiarve

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

@Bobbbybionic
[Mode=lire-les-posts-rhalalala-les-modos-ont-pas-que-ça-à-foutre]
Résumons (tu m'connais wink )


"L'homme et la femme sont tellement ressemblants
A se demander s'il n'auraient pas des ancêtres en commun"


"La femme et l'homme sont si différents
Comment peuvent-ils avoir une progéniture commune ?"

Voilà, hop, vite lu, vite modoré, pas de surcharge inutile, concentre-toi sur les exams
(et puis m****, hein,
tu vois j'ai tout pré-censuré moi-même, c'est fait, tu peux aller bosser
wink

@powerpicton
Pô d'exam en vue, toi ?
neutral
Ben alors lire du Chompitiarve, c'est gagner une heure
cool

Hors ligne

#70 Le 12/06/2006, à 15:45

LpBv

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

Bon bah moi, ca me fait plaisir de lire de si joli posts ! En plus, du temps j'en ai, je suis au boulot !

Hors ligne

#71 Le 12/06/2006, à 16:01

Louis XVI with a gun

Hors ligne

#72 Le 12/06/2006, à 16:55

V1944

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

Bwahaha, être un geek c'est le pied: ton apparence, ton sexe, même ton éducation sont occultés par ton intelligence: même si dans la vie t'es crade, pas beau, pas doué, toussa, tu peux faire partie d'une élite si t'en as suffisament dans la caboche. Une aubaine pour les femmes, je trouve: à force de cotoyer exclusivement des ... nunuches, je dois admettre que le sexe influe un peu mon jugement lorsque quelqu'un me parle. Les filles sur internet sont rares, et celles qui fréquentent les BBS intelligemment sont souvent des perles (pas au sens étudiant, hein roll ). Celles qui mettent en avant leur féminiTÉ (j'avais marqué 'féminisme' :-°) (enfin qui disent que ce sont des femmes) sont même, des fois, favorisées d'un point de vue de compréhension. Le forum Ubuntu, c'est pas le forum Star Ac', dont par stéréotype beaucoup d'hommes vont se dire: "omg, une femme qui poste, et qui poste bien en plus; 'l'a l'air chouette" (moi y compris).

Dernière modification par V1944 (Le 18/06/2006, à 15:15)

Hors ligne

#73 Le 12/06/2006, à 16:57

Alessa

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

(Comme quoi, j'ai jugé trop rapidement ce sujet, j'ai laissé tomber la lecture après les trois, quatre posts en dérive du début.)

Le débat est en effet plus qu'intéressant. L'étude des genres n'a pas fini d'exister...

Beaucoup de choses ont déjà été dites auxquelles je souscris entièrement. Notamment (je ne sais plus qui le disait) le fait qu'on soit conditionnés dès l'enfance par ce qu'on nous fourre devant les yeux.

À ce propos d'ailleurs, je trouve que c'est négatif et positif à la fois (je sais ce que vous vous dites : "encore une de ces tièdes indécises qui ne sait pas prendre position", mais détrompez-vous).

Négatif, parce qu'au départ, être 'formaté' suivant notre sexe dès l'enfance, ça paraît 1) limiter notre libre-arbitre, 2) pousser seulement dans le but de nous faire consommer.
Ce à quoi je répondrais que depuis l'aube de l'humanité, les codes culturels ont différenciés hommes et femmes, pour la simple et bonne raison que nous sommes différents. Donc entre nous, la question du libre-arbitre, elle n'est pas trop en danger (surtout en ce moment d'acroissement de couples homosexuels, ou bi (ou pour certains, qui se disent 'bi')). C'est peut-être en réaction justement avec une société qui formate trop dans un sens et dans l'autre, je ne sais pas, je n'ai pas fait la sociologie.
En ce qui concerne la consommation, ça devient pas si clair que ça au niveau de la séparation des deux sexes : on a jamais vu autant fleurir les gammes de produits de beauté pour les hommes. Je n'ai pas dit qu'ils n'avaient pas le droit de se bichonner les bougres, parce qu'en même temps le trip du bucheron en sueur ça va un moment mais on s'en lasse vite (je ne parle PAS d'expérience), mais un gars qui passe plus de temps que moi dans la salle de bain "parce qu'il doit encore mettre sa crème du jour anti-rides" non merci ! Y a moyen de trouver un juste milieu...

Mais, oui, je m'égare, je pars dans mes tribulations considératiques infinies : ici on parle des filles vis-à-vis de l'informatique.

Et bien comme certains l'ont sûrement déjà soutenu, voici l'exemple d'un code culturel bien ancré.

> L'homme avait seul accès à la science dans un temps reculé.
> Il inventa lui-même de nouveau mécanismes : la voiture, le train, les machines à vapeur en général, ...
> Si des femmes dirent "moi aussi je veux participer à l'évolution techniques", deux possibilités de réponses : 1) T'es stupide, retourne à ton rôti, et fais-moi l'amour quand j'aurai digéré. 2) C'est bien trop crevant pour ta condition physique de moineau. (La deuxième raison est plus vraie.)
> Plus le temps avancait, plus les femmes se désintéressaient de la mécanique, un peu par dépit, il faut bien le dire... Naissance du code culturel : la technique c'est pour les hommes.
> On inventa alors l'ordinateur, d'abord un énorme tas de ferailles : de la technique, de la mécanique. "Arf" se dirent les femmes, "c'est vraiment pas un truc pour nous".
> Depuis, ce code vécu heureux et eu beaucoup d'enfants.

Je schématise, je schématise.

Oublieuse a écrit :

Je me suis longtemps demandé si le fait de tempérer ces paramètres dans l'éducation était possible, et s'il fallait forcer les choses pour aller vers une égalité
"idéologiquement" toujours plus raffinée. Aujourd'hui, j'ai acquis la conviction qu'il n'ya qu'un seul critère sur lequel il faut être catégoriquement , et rigoureusement égalitaire, c'est le pari que tout être humain est un potentiel de merveilleux illimité
dont l'éducation doit se borner à limiter le moins possible l' émergence.

smile j'aime beaucoup ce passage, je l'approuve à cent pour cent. D'ailleurs plus loin tu parles de ne pas aller "contre" la nature. J'ai l'impression finalement, que si l'on écoutait plus notre corps, notre rapport à cette nature dont on veut tant s'éloigner, soit-disant pour s'élever, on gagnerait en sagesse. Toujours vouloir intellectualiser, catégoriser les choses, conduit aux préjugés que j'évoquais plus haut. Peut-être qu'on se pose bien trop de questions, qu'il faudrait juste laisser les choses couler. Avoir des enfants et ne pas leur mettre de barrières, juste quelques pierres blanches de loin en loin pour leur donner des repères, et basta. Peut-être qu'alors chacun se forgerait son chemin en-dehors des oeillères de notre société hiérarchisée.

J'ai envie de réagir par rapport à ces dires de Chompitiarve et Oublieuse.

L'humain a un potentiel merveilleux universellement réparti, ok, suis d'accord.
Par contre, je bloque au niveau de l'éducation... Qu'on enferme l'élève dans des idées préconcues, non, du tout, je suis contre, tout comme vous.
Mais des expressions comme "limiter le moins possible", "juste quelques pierres blanches de loin en loin", ça me paraît un peu... limite, justement. À ce propos, je suis plutôt partisante du juste milieu : des enfants, des jeunes, je pense qu'ils doivent être éduqués. On peut aimer son enfant, lui donner de l'ouverture (une bonne éducation apporte ça, même à travers certaines interdictions) et lui offrir un bon passeport pour la vie et la société en l'aidant à former son système de valeur (l'aidant, par les expériences, pas lui bourrer le crâne, on s'entend).
Je suis moi-même animatrice de bambins de 6 à 8 ans, et je l'ai été pour des gosses de 8 à 12, et bien les enfants les plus épanouis ne sont pas ceux à qui on passe tout, bien au contraire. Les théories à la Jean Jacques Rousseau "Tout dans les enfants est bon et c'est la société qui les corromp", ça me laisse quelque peu perplexe... Les enfants de la génération de mes parents n'étaient pas moins heureux, et pourtant ils n'avaient pas des réformes de l'enseignement comme on a ici en Belgique et qui prônent les droits de l'élève avant tout, ils avaient des écoles plus strictes, qui ne les ont pas empêchés d'être ouverts, et au sein desquelles plus d'enfants réussissaient.
Ouverture, oui, plus que jamais. Apprendre à être critique, à remettre en cause les opinions et les valeurs quitte à se les rapproprier après : c'est notamment le propre de la jeunesse. (Ce qui ne veut pas dire que les plus âgés ne sont pas ouverts et ne remettent rien en question, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit.)
Mais trop de laxisme sous le prétexte de laisser l'enfant "se réaliser tout seul dans la nature", pour que finalement n'ayant jamais goûté à aucune contrainte il ne sache en accepter de sa vie, suis pas d'accord (et ce n'est peut-être pas ce que Chompitiarve et Oublieuse voulaient dire, j'en suis bien consciente).

Mais comme quoi, il est bon que les visions se confrontent : ça permet l'ouverture justement, et si nos parents ont plus ou moins fini leur boulot avec nous, notre éducation on la poursuit toute notre vie...


Alessa, chaud le clavier chaud

Hors ligne

#74 Le 12/06/2006, à 17:47

Oublieuse

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

Alessa a écrit :

Mais trop de laxisme sous le prétexte de laisser l'enfant "se réaliser tout seul dans la nature", pour que finalement n'ayant jamais goûté à aucune contrainte il ne sache en accepter de sa vie, suis pas d'accord (et ce n'est peut-être pas ce que Chompitiarve et Oublieuse voulaient dire, j'en suis bien consciente).

Effectivement, en ce qui me concerne ça n'est pas ce que je voulais dire wink Je suis moi aussi animatrice (et bientôt directrice, pour la première fois cette été, je balise big_smile), et je suis entièrement d'accord avec ce que tu dis. Le laxisme est une des pires choses que l'ont peut faire à un enfant, à mon avis. Et donner des limites est plus qu'indispensable, c'est une nécessité quasi vitale pour pouvoir se construire.

Quand je parlais des "pierres blanches", c'était plus pour dire que l'important n'est pas de formater, mais d'une: être un exemple, l'enfant croit d'autant plus à ce qu'on lui dit s'il le sent et le voit, pas la peine de faire des grands discours de morale. Si on fait le tri des déchets sans vraiment parler d'écologie, l'enfant en grandissant prendra conscience tout seul de ce que cela signifie. Et libre à lui de le prendre en compte ou non.
Ne pas formater = ne pas décider à la place de son rejeton ce qu'il deviendra. ça paraît évident, mais je ne suis pas sûre que ça le soit tant que ça. On projette tous malgré nous des envies sur nos (futurs) enfants, et je ne crois pas qu'il soit si facile de ne pas y succomber et en faire subir les conséquences.
Bon enfin bref, là on dévie vraiment wink

Ah et sinon:

V1944 a écrit :

Les filles sur internet sont rares, et celles qui fréquentent les BBS intelligemment sont souvent des perles (pas au sens étudiant, hein roll ). Celles qui mettent en avant leur féminisme (enfin qui disent que ce sont des femmes) sont même, des fois, favorisées d'un point de vue de compréhension. Le forum Ubuntu, c'est pas le forum Star Ac', dont par stéréotype beaucoup d'hommes vont se dire: "omg, une femme qui poste, et qui poste bien en plus; 'l'a l'air chouette" (moi y compris).

Alors excuse moi, je n'ai pas tout pigé. Que signifient:
-BBS
-omg
Et elles ne mettent pas en avant leur féminisme (=courant de pensée et d'émancipation de la femme) mais leur féminité (=côté fille).
En fait je n'ai pas tout compris. Tu veux dire qu'à priori, sur un forum de geeks, si une fille se pointe, on sera plus sympa/plus intéressé? Si c'est cela que tu as voulu dire, je peux dire que c'est tout à fait vrai. Sur le forum je ne sais pas, mais sur irc, les premières fois où j'y suis allée, on m'a accueillie à bras ouverts et on se bousculait pour m'aider (moins maintenant, je suis plus toute belle toute neuve big_smile). C'est sûrement lié à la "rareté". Et je mentirais si je disais que ça n'est pas agréable.
Ceci dit il y a aussi le contraire, toutes les remarques à la con... mais celles-là on les oublie wink

par contre quand tu dis "les filles sur internet sont rares", là je t'arrête tout de suite... tu ne vas peut-être pas sur des sites où il y en a, mais cela ne veut pas dire qu'il n'y en a pas sur internet. Fais le tour des blogs, tu verras qu'un bon paquet est tenu par des femmes. J'ai même l'impression que les femmes se sont approprié l'outil internet pour pouvoir s'exprimer plus que dans leur vie quotidienne.

Hors ligne

#75 Le 12/06/2006, à 18:18

Alessa

Re : y a t'il beaucoup de femmes sur ce forum ?? et qui utilise ubuntu

Oublieuse a écrit :

Que signifient:
-BBS
-omg

BBS = Bulletin Board Software (si je me souviens bien...) Les forums, en gros, c'est ça qu'il voulait dire.

Omg = Oh my god !


Alessa, qui est d'accord avec Oublieuse (on déviait vraiment) wink

Dernière modification par Alessa (Le 12/06/2006, à 18:19)

Hors ligne

Haut de page ↑