Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

Attention, une faille de sécurité dans bash a récemment été rapportée, il est recommandé de mettre à jour son système (plus de détails)

#276 Le 12/09/2010, à 16:06

Tomzz

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Newar a écrit :

Un esprit sain est un esprit qui "va bien", qui ne souffre d'aucun problème ou handicap. Un corps sain, c'est la même chose.

Défini moi un corps sain et ensuite un esprit sain s'il te plait.

loui'z a écrit :

Tu sais que la HALDE tente de lutter contre les discriminations et que ce que j'ai dit n'a rien de discriminatoire vu que c'est la DÉFINITION d'un handicape.

Définition de handicapé, stp.

Mais comme ça c'est trop facile, j'aimerai aussi savoir ou tu situe la limite entre "sain" et malsain".

Parce que là, les frères pétard du troll philosophiques, même si il me font souvent sourire, je les trouve à la limite malsains, voire handicapés par leurs certitudes bien arrêtés.
Ils sont donc inadaptés pour évoluer dans certains milieux.

Ça ne les rend pourtant pas si singuliers, ils ne sont donc pas si différents, inadaptés ou malsains que le reste de l'humanité.
Tout comme beaucoup d'autres aux quels on peut parfois coller une étiquette.

Quand à la HALDE, je ne pense pas, en effet, que l'on soit rentré dans son girons, on est encore dans l'ignorance, on n'a pas basculé dans la discrimination.

Mais juste un point, qui démontre que l'on est à la limite:

Si je dis que les noirs sont obscurs, tu le comprends comment ?
D'après mon dico (http://www.cnrtl.fr/definition/obscur) y'a plusieurs définition, y'a par exemple «  Foncé, peu lumineux, terne. » qui est la définition correcte dans ce contexte

Effectivement une personne à la peau noire est foncée, mais obscur veux aussi dire "peu lumineux, terne".
D'ailleurs, si on a créé le mot obscur au lieu de se contenter du mot noir, c'est justement pour apporter cette nuance négative qui transforme le noir tout simple ou le sombre en obscurité angoissante.

Et considérer une personne peu lumineuse ou terne, simplement sur un critère de couleur de peau, ça, c'est de la discrimination.

Hors ligne

#277 Le 12/09/2010, à 16:09

BBkuz

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

on peut dire d'une personne qu'elle n'est pas claire mais pas "obscur" , ça n'a aucun sens.

Hors ligne

#278 Le 12/09/2010, à 16:27

bloublou

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Tomzz a écrit :

Mais comme ça c'est trop facile, j'aimerai aussi savoir ou tu situe la limite entre "sain" et malsain".

À partir d'un rhume, je dirais smile
Mais c'est selon les gens, on peut placer cette limite comme on le souhaite. Sauf si la médecine a défini une limite bien précise, si c'est le cas je me rapporterais à la leur.
Toujours est-il que, même sans avoir défini de limite précise, je peux te dire que le fait de ne pas avoir de sens est très largement au délà de cette limite.

Parce que là, les frères pétard du troll philosophiques, même si il me font souvent sourire, je les trouve à la limite malsains, voire handicapés par leurs certitudes bien arrêtés.

Ce qui n'a rien à voir avec la santé. Tu parles encore d'un aspect moral, ce qui n'a rien à voir avec ce que je raconte.

Ils sont donc inadaptés pour évoluer dans certains milieux.

Quel milieu ?

Mais juste un point, qui démontre que l'on est à la limite:

Si je dis que les noirs sont obscurs, tu le comprends comment ?
D'après mon dico (http://www.cnrtl.fr/definition/obscur) y'a plusieurs définition, y'a par exemple «  Foncé, peu lumineux, terne. » qui est la définition correcte dans ce contexte

Effectivement une personne à la peau noire est foncée, mais obscur veux aussi dire "peu lumineux, terne".
D'ailleurs, si on a créé le mot obscur au lieu de se contenter du mot noir, c'est justement pour apporter cette nuance négative qui transforme le noir tout simple ou le sombre en obscurité angoissante.

Et considérer une personne peu lumineuse ou terne, simplement sur un critère de couleur de peau, ça, c'est de la discrimination.

AHAHA.
Mais bordel, c'est magique big_smile
« Effectivement une personne à la peau noire est foncée, mais obscur veux aussi dire "peu lumineux, terne". »
Elle est foncée ET OBSCURE, également. Les deux. C'est synonyme. Le mot obscur veut dire « peu lumineux, terne », en effet, et devine quoi, le mot « foncé » veut dire « Qui est de nuance plus sombre ou plus intense. ». C'est discriminatoire aussi, ça, non ?
Tout ça c'est la même chose, sombre, obscur, foncé…

« D'ailleurs, si on a créé le mot obscur au lieu de se contenter du mot noir, c'est justement pour apporter cette nuance négative qui transforme le noir tout simple ou le sombre en obscurité angoissante. »
Mais c'est n'importe quoi ! Où t'as vu que c'était angoissant ?
Le noir c'est l'absence de lumière. Je suis désolé, mais c'est un fait : les noirs, du fait de leur peau, reflètent moins de lumière que les blancs. On peut donc dire que leur peau est noire, foncée, obscure, sombre. Tout ça est vrai et n'a rien de discriminatoire.

« Et considérer une personne peu lumineuse ou terne, simplement sur un critère de couleur de peau, ça, c'est de la discrimination. »
Et le bouqet final !
Mais OUI, une personne NOIRE est MOINS LUMINEUSE qu'une personne blanche, par DÉFINITION DU MOT « NOIR » !

BBkuz a écrit :

on peut dire d'une personne qu'elle n'est pas claire mais pas "obscur" , ça n'a aucun sens.

Mais bien sûr que si !
D'après toi, on ne peut dire d'une personne qu'elle est non-voyante mais pas "aveugle", ça n'a pas de sens ?
Ben si, ça veut dire strictement la même chose.

Dernière modification par ไƠบเઢ' (Le 12/09/2010, à 16:41)

Hors ligne

#279 Le 12/09/2010, à 16:30

Newar

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Tomzz a écrit :
Newar a écrit :

Un esprit sain est un esprit qui "va bien", qui ne souffre d'aucun problème ou handicap. Un corps sain, c'est la même chose.

Défini moi un corps sain et ensuite un esprit sain s'il te plait.

Bien sûr : Un corps sain est un esprit qui "va bien", qui ne souffre d'aucun problème ou handicap. Un esprit sain, c'est la même chose.
Bon, allez, je sais que tu fais exprès de jouer à l'imbécile, donc je vais développer.
Un corps sain est, médicalement, un corps qui ne souffre d'aucun dysfonctionnement. Un dysfonctionnement étant un fonctionnement anormal, problématique, qui n'est pas conforme à un fonctionnement performant et normal (car un corps humain dispose de normes, en termes d'organes, de disposition des organes, de fonctionnements des organes, des membres, des cellules... tu sais, tout ce que la science et la médecine étudient depuis des siècles). De fait, un corps souffrant d'un dysfonctionnement n'es pas sain, donc malsain. Ces dysfonctionnements ont été catégorisées depuis longtemps par le corps médical. Deux d'entre eux sont les "maladies" et les "handicaps". Ce sont tous deux des dysfonctionnement d'un corps. Ça ne rend pas le corps merdique et totalement inutilisable. Ça lui apporte juste des dysfonctionnements, donc le rend malsain d'un point de vue médical. C'est pas BIEN ou MAL car il n'y a aucun jugement moral ici : c'est juste un fait, objectif, scientifique, et sans le moindre jugement moral. Le terme malsain ici étant employé dans le sens "souffrant d'un dysfonctionnement". Ce terme a d'autres sens, mais ils ne sont PAS employés ici par moi (ou louiz').
Un esprit sain, c'est pareil, mais remplace "corps" par "esprit". MAGIE !

Définition de handicapé, stp.

http://www.cnrtl.fr/definition/handicap
"MÉD. Déficience physique ou mentale. L'enfant handicapé, atteint de plusieurs handicaps n'a-t-il pas droit à une attention spéciale? (...) l'institution des jeunes aveugles de Nancy (...) vient d'ouvrir une nouvelle section pour enfants aveugles et déficients visuels graves surhandicapés (...). Les critères d'admission sont le handicap visuel (handicap principal), associé à d'autres handicaps physique, mental, psychologique (L'Est républicain, 27 mai 1979, p. 6). V. handicapé ex. "

les frères pétard du troll philosophiques

Ça serait du troll si on pensait pas ce qu'on dit et qu'on le disait juste pour faire chier le monde. Non seulement je le pense, mais je ne le dis pas pour faire chier le monde. Parce qu'il n'y a AUCUNE raison pour que ça fasse chier qui que ce soit. Puisqu'on dit pas que c'est MAL d'être handicapé, on dit juste que d'un point de vue médical, ça veut dire qu'il y a un dysfonctionnement. Et c'est UN PEU le principe de l'handicap.

j'aimerai aussi savoir ou tu situe la limite entre "sain" et malsain".

Je l'ai dis plus haut. Ce qui est sain, ce qui est fonctionnel et conforme à la norme de fonctionnement de notre corps, tel que la médecine et la recherche scientifique l'ont énoncé grace à des recherches scientifiques.
Malsain, ce qui ne rentre pas dans la catégorie "sain".

voire handicapés par leurs certitudes bien arrêtés.

Parce que toi, pas du tout. Aha.

Et considérer une personne peu lumineuse ou terne, simplement sur un critère de couleur de peau, ça, c'est de la discrimination.

Un type noir ne reflète que peu de lumière. Donc il est peu lumineux et terne.
Tu as le même soucis que l'autre : tu donnes un sens moral et qualitatif à des mots qui ne sont employés que dans un sens purement descriptif.
Ça ne fait pas de vous des handicapés (marrant, les gens qui me reprochent de les attaquer personnellement sont souvent les mêmes qui ne se dérangent pas pour rabaisser les gens dès qu'ils sont pas d'accords) : ça fait de vous des types guidés par leurs émotions plutôt que par une approche plus froide, clinique, et scientifique telle que la notre. C'est pas grave, hein.

Dernière modification par Newar (Le 12/09/2010, à 16:40)


Heil Bescherelle o/ !
Du reste,
"Vas-y, dis une connerie. 
- Ben je sais pas, moi... La vie est belle ?" (Delicatessen)

Hors ligne

#280 Le 12/09/2010, à 16:42

mimoun

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Ouais enfin quand on dit d'une personne qu'elle est malsaine, ça ne veut pas dire qu'elle est en mauvaise santé...

Hors ligne

#281 Le 12/09/2010, à 16:47

Newar

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

mimoun a écrit :

Ouais enfin quand on dit d'une personne qu'elle est malsaine, ça ne veut pas dire qu'elle est en mauvaise santé...

Ça dépend dans quelle sens tu utilises le terme "malsain". Ça fait deux plombes qu'on vous dit qu'on utilise le sens médical. Si vous voulez y rajouter des connotations morales, c'est votre problème.
Nous nous restons sur le plan médical.



Ça me rappelle un épisode de South Park. Celui sur le drapeau raciste.
Tout le monde y voit un message raciste. Sauf les gamins. Qui pigent pas DU TOUT comment on peut y voir du racisme ; parce que contrairement à ceux qui y voient du racisme (même s'ils font tout pour ne pas être racistes), ils ne sont pas du tout racistes.
Bah c'est pareil ici. Perso j'emploie le sens médical, parce que je ne vois absolument pas comment on pourrait employer le sens moral ici.
Donc à mon avis, les premiers à monter sur leurs grands chevaux "bouh, c'est discriminatoire !" sont au fond ceux qui ont un petit soucis avec le coté moral de l'handicap.


Heil Bescherelle o/ !
Du reste,
"Vas-y, dis une connerie. 
- Ben je sais pas, moi... La vie est belle ?" (Delicatessen)

Hors ligne

#282 Le 12/09/2010, à 16:48

bloublou

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

mimoun a écrit :

Ouais enfin quand on dit d'une personne qu'elle est malsaine, ça ne veut pas dire qu'elle est en mauvaise santé...

Ben si.

Hors ligne

#283 Le 12/09/2010, à 16:52

mimoun

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Newar a écrit :
mimoun a écrit :

Ouais enfin quand on dit d'une personne qu'elle est malsaine, ça ne veut pas dire qu'elle est en mauvaise santé...

Ça dépend dans quelle sens tu utilises le terme "malsain". Ça fait deux plombes qu'on vous dit qu'on utilise le sens médical.

Ah ouais ? je veux bien que tu me dises quand la médecine utilise le mot "malsain" pour qualifier une personne malade.
Il n'est pas question de parler de morale ou de quoi que ce soit.

louiz' a écrit :

Ben si.

Non.

Hors ligne

#284 Le 12/09/2010, à 16:57

Newar

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

mimoun a écrit :
Newar a écrit :
mimoun a écrit :

Ouais enfin quand on dit d'une personne qu'elle est malsaine, ça ne veut pas dire qu'elle est en mauvaise santé...

Ça dépend dans quelle sens tu utilises le terme "malsain". Ça fait deux plombes qu'on vous dit qu'on utilise le sens médical.

Ah ouais ? je veux bien que tu me dises quand la médecine utilise le mot "malsain" pour qualifier une personne malade.
Il n'est pas question de parler de morale ou de quoi que ce soit.

Permets moi encore une fois de citer la langue française :
http://www.cnrtl.fr/lexicographie/malsain
"A.− Qui est en mauvais état, en mauvaise santé. "
"B.− Qui porte atteinte à la santé."

http://www.cnrtl.fr/definition/maladie
"A. − 1. [Chez l'homme] Altération de l'état de santé se manifestant par un ensemble de signes et de symptômes perceptibles directement ou non, correspondant à des troubles généraux ou localisés, fonctionnels ou lésionnels, dus à des causes internes ou externes et comportant une évolution. "

Une personne malade est en mauvaise santé. Ce qui est malsain est en mauvaise santé. Ergo, une personne malade est malsaine.
C'est du bête FRANÇAIS. Je sais que c'est pas votre fort, ici, mais faites un effort, je sais pas...


Heil Bescherelle o/ !
Du reste,
"Vas-y, dis une connerie. 
- Ben je sais pas, moi... La vie est belle ?" (Delicatessen)

Hors ligne

#285 Le 12/09/2010, à 17:02

mimoun

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Newar a écrit :
mimoun a écrit :
Newar a écrit :

Ça dépend dans quelle sens tu utilises le terme "malsain". Ça fait deux plombes qu'on vous dit qu'on utilise le sens médical.

Ah ouais ? je veux bien que tu me dises quand la médecine utilise le mot "malsain" pour qualifier une personne malade.
Il n'est pas question de parler de morale ou de quoi que ce soit.

Permets moi encore une fois de citer la langue française :
http://www.cnrtl.fr/lexicographie/malsain
"A.− Qui est en mauvais état, en mauvaise santé. "
"B.− Qui porte atteinte à la santé."

Je crois que tu n'as pas lu la suite de la définition, qui indique clairement que cette définition ne s'applique non pas à une personne mais à un organe ou une partie du corps :

C'était toujours la même face rose, imberbe, avec des dents malsaines
[...]
Enfin, la nature chimique du radioélément peut être choisie de façon que la fixation de ce produit radioactif se fasse sélectivement dans l'organe où se trouvent les cellules malsaines

Hors ligne

#286 Le 12/09/2010, à 17:04

Tomzz

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Le noir c'est l'absence de lumière. Je suis désolé, mais c'est un fait : les noirs, du fait de leur peau, reflètent moins de lumière que les blancs. On peut donc dire que leur peau est noire, foncée, obscure, sombre. Tout ça est vrai et n'a rien de discriminatoire.

noir=foncé=obscur=sombre, donc humour=ironie=cynisme, j'ai toujours été une bille en français à l'école, pourtant il y a un truc que j'ai toujours adoré dans notre langue c'est ces nuances, ça permet l'humour léger, caustique voire corrosif.

Mais OUI, une personne NOIRE est MOINS LUMINEUSE qu'une personne blanche, par DÉFINITION DE MOT « NOIR » !

Effectivement les blancs sont brillants, même dans l'obscurantisme.

Ce qui n'a rien à voir avec la santé. Tu parles encore d'un aspect moral, ce qui n'a rien à voir avec ce que je raconte.

Rien de moral là dedans, être handicapé c'est avoir des limitations physiques ou psychiques qui nous gênent pour effectuer certaines tâches.
L'étroitesse d'esprit, est déjà un handicap.

D'après toi, on ne peut dire d'une personne qu'elle est non-voyante mais pas "aveugle", ça n'a pas de sens ?

Non, on l'appelle comme elle le souhaite, M. ou Mme machin.
Si on veut qualifier son état, elle est effectivement aveugle, on peu dire aussi mal voyant si elle n'a pas totalement perdu la vue.
Mais elle n'est pas malsaine, parce que l'opposée aux "personnes saines" sur le seul critère de la vue c'est excessivement réducteur.

Un corps sain est, médicalement, un corps qui ne souffre d'aucun dysfonctionnement.

Donc, un corp sain, ça n'existe pas, pas plus qu'un esprit sain.

L'enfant handicapé, atteint de plusieurs handicaps n'a-t-il pas droit à une attention spéciale? (...)

C'est là que je ne suis pas d'accord, chaqu'un à droit à une attention spéciale, et cette attention passe par des soins adaptés, qu'il soient quasi inexistant, ou monstrueusement lourds.
....

Bon, dsl il faut que je parte, mais je reviendrai. tongue

Hors ligne

#287 Le 12/09/2010, à 17:05

Newar

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

mimoun -> Ah non. Si ça l'indiquait clairement ça dirait "Ce terme n'est pas applicable à une personne." Ce qui n'est pas le cas. C'est pas parce que les exemples n'illustrent rien avec une personne que ça exclu les personnes de la définitions.

Donc, un corp sain, ça n'existe pas, pas plus qu'un esprit sain.

Si. A partir du moment où le fonctionnement d'un corps ne rentre pas dans une catégorie médicale de dysfonctionnement (genre maladie ou handicap), le corps est sain.
Idem pour l'esprit (sauf qu'ici c'est plus psychiatrique et psychologique que purement médical).

Effectivement les blancs sont brillants, même dans l'obscurantisme.

Sinon, tu peux aussi arrêter les pirouettes, et admettre que tu as tort. C'est beaucoup plus honorable qu'une esquive bas de gamme et totalement hors de propos.

Dernière modification par Newar (Le 12/09/2010, à 17:31)


Heil Bescherelle o/ !
Du reste,
"Vas-y, dis une connerie. 
- Ben je sais pas, moi... La vie est belle ?" (Delicatessen)

Hors ligne

#288 Le 12/09/2010, à 17:12

Tomzz

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Si. A partir du moment où le fonctionnement d'un corps ne rentre pas dans une catégorie médicale de dysfonctionnement (genre maladie ou handicap), le corps est sain.
Idem pour l'esprit (sauf qu'ici c'est plus psychiatrique et psychologique que purement médical).

Sauf que je te garanti, chaque corps et chaque esprit comporte des dysfonctionnement que la médecine est capable de qualifier.

Hors ligne

#289 Le 12/09/2010, à 17:16

Tomzz

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Sinon, tu peux aussi arrêter les pirouettes, et admettre que tu as tort. C'est beaucoup honorable qu'une esquive bas de gamme et totalement hors de propos.

Non, non, je t'assure, je suis convaincus d'avoir raison.
Je n'esquive rien, mais face à des arguments aussi mauvais il ne reste que l'humour.
J'ai juste appris à ne pas m'offusquer de réflexion stupides parce que je sais qu'elles sont plus souvent dues à de l'ignorance qu'à de mauvais sentiments.
Sur ce je vous laisse, je reviendrai faire quelques pirouettes quand j'aurais un peu plus de temps.

Hors ligne

#290 Le 12/09/2010, à 17:21

mimoun

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Newar a écrit :

mimoun -> Ah non. Si ça l'indiquait clairement ça dirait "Ce terme n'est pas applicable à une personne." Ce qui n'est pas le cas. C'est pas parce que les exemples n'illustrent rien avec une personne que ça exclu les personnes de la définitions.

Ben y'a les exemples et le bon sens. On ne dit jamais d'une personne qu'elle est malsaine pour dire qu'elle est malade. Médical ou pas, je n'ai jamais entendu quelqu'un le dire. Si tu me donnes un exemple pour lequel c'est utilisé en médecine, là j'admettrai que j'ai tort.
En attendant, si tu dis d'une personne qu'elle est malsaine, personne ne prendra ça pour un synonyme de malade.

Hors ligne

#291 Le 12/09/2010, à 17:38

bloublou

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Tomzz a écrit :

Le noir c'est l'absence de lumière. Je suis désolé, mais c'est un fait : les noirs, du fait de leur peau, reflètent moins de lumière que les blancs. On peut donc dire que leur peau est noire, foncée, obscure, sombre. Tout ça est vrai et n'a rien de discriminatoire.

noir=foncé=obscur=sombre, donc humour=ironie=cynisme, j'ai toujours été une bille en français à l'école, pourtant il y a un truc que j'ai toujours adoré dans notre langue c'est ces nuances, ça permet l'humour léger, caustique voire corrosif.

Oui, y'a des nuances entre ces termes. Pour autant, tous ces termes permettent de qualifier une personne noire. Et aucun d'eux ne comportent un sens discriminatoire.

Mais OUI, une personne NOIRE est MOINS LUMINEUSE qu'une personne blanche, par DÉFINITION DE MOT « NOIR » !

Effectivement les blancs sont brillants, même dans l'obscurantisme.

C'est quoi que t'as pas compris ?
Le noir, c'est l'absence de lumière.
L'obscurité c'est l'absence (ou la faible présence) de lumière.
La peau c'est ce qui recouvre le corps humain, c'est donc la partie du corps que l'on perçoit lorsque l'on regarde cette personne.
Regarder, c'est positionner ses yeux en direction d'un objet, d'une chose ou une personne pour capter la lumière qu'il reflète.
Une personne noire est donc plus obscure, sombre et foncée qu'une personne blanche, car ce qu'on voit d'elle (sa peau) reflète moins de lumière qu'une peau blanche.

L'étroitesse d'esprit, est déjà un handicap.

Pas médicalement, non.

D'après toi, on ne peut dire d'une personne qu'elle est non-voyante mais pas "aveugle", ça n'a pas de sens ?

Non, on l'appelle comme elle le souhaite, M. ou Mme machin.

J'ai pas dit qu'on allait l'appeler « hey, M. Aveugle ? », hein, arrête de comprendre n'importe quoi.
J'ai dit qu'on peut dire d'une personne qu'elle est aveugle.
Donc on peut dire « M. Machin est aveugle » aussi bien que « M. Machin est non-voyant » (même si ça suinte le politiquement correct de merde) aussi bien que « Mme Machin est noire » ou « Mme Machin est sombre ».

Mais elle n'est pas malsaine, parce que l'opposée aux "personnes saines" sur le seul critère de la vue c'est excessivement réducteur.

Ben si.

Mimoun a écrit :

Ben y'a les exemples et le bon sens. On ne dit jamais d'une personne qu'elle est malsaine pour dire qu'elle est malade. Médical ou pas, je n'ai jamais entendu quelqu'un le dire.

Merde, on vient juste de le faire, pourtant sad

Dernière modification par ไƠบเઢ' (Le 12/09/2010, à 17:39)

Hors ligne

#292 Le 12/09/2010, à 20:11

sténanais

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

louiz' a écrit :

A mon  avis une affirmation comme celle-là pourrait DLVV te valoir un signalement à la SPA (http://www.spa.asso.fr/)
D'ailleurs, ça veut dire quoi DLVV ?

O.K ... je vais faire plus attention lol ...
DLVV = IRL = Dans la vraie vie roll


" Du fond de son puits le crapaud s'imagine que le ciel est rond ... "
( pensée chinoise )
http://eveil25.info

Hors ligne

#293 Le 12/09/2010, à 20:55

sténanais

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Newar a écrit :

Donc oui, un handicapé n'est pas sain, car son corps souffre d'un dysfonctionnement. Tout comme je ne suis pas sain quand j'ai la grippe, car mon corps souffre d'un dysfonctionnement.

Evidemment si tu admets toi même que tu peux être malsain hmm,   faute avouée est à moitié pardonnée ...:rolleyes:  ...
et  je reconnais pour ma part que  j'ai fait preuve de "mauvais esprit" ... en introduisant  dans le débat la notion de malsain qui n'apparaissait pas dans ton message initial ...
Et puisque tu l'écris , même si je suis persuadé que ton image du handicap est foncièrement négative:

Le terme malsain ici étant employé dans le sens "souffrant d'un dysfonctionnement". Ce terme a d'autres sens, mais ils ne sont PAS employés ici par moi (ou louiz')

pourquoi ne pas te croire ?

Au fait Louiz' et toi c'est comme Docteur Hyde et Mr Hyde ou quelque chose comme cela ?

Dernière modification par sténanais (Le 12/09/2010, à 20:57)


" Du fond de son puits le crapaud s'imagine que le ciel est rond ... "
( pensée chinoise )
http://eveil25.info

Hors ligne

#294 Le 12/09/2010, à 22:43

Newar

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Je crois que t'as perdu un Jekyll en cours de route.

Et non, il se trouve juste qu'on est souvent d'accords sur plein de choses.


Heil Bescherelle o/ !
Du reste,
"Vas-y, dis une connerie. 
- Ben je sais pas, moi... La vie est belle ?" (Delicatessen)

Hors ligne

#295 Le 13/09/2010, à 01:21

bloublou

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Newar a écrit :

Je crois que t'as perdu un Jekyll en cours de route.

Et non, il se trouve juste qu'on est souvent d'accords sur plein de choses.

Et aussi qu'on se file des liens, sur Jabber, vers les topics où on lit des aberrations, parce qu'on sait que ça va amuser l'autre.
(d'où le fait qu'on soit synchro à répondre, souvent)

Hors ligne

#296 Le 13/09/2010, à 07:56

sténanais

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Newar a écrit :

Je crois que t'as perdu un Jekyll en cours de route.

non ...


" Du fond de son puits le crapaud s'imagine que le ciel est rond ... "
( pensée chinoise )
http://eveil25.info

Hors ligne

#297 Le 13/09/2010, à 09:59

chtidusud

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Encore une fois, je soupçonne fortement Louiz' et Newar de le faire exprès : si on utilise un mot à forte connotation émotionnelle, on sait très bien que la plupart réagirons directement sur le plan émotionnel, et n'arriverons que difficilement à repasser niveau rationnel !
Je le fais d'ailleurs aussi parfois (pas sur les forums néanmoins, mais pourquoi pas wink )
C'est intéressant au début, mais assez vite frustrant, les dialogues de sourds.

Hors ligne

#298 Le 13/09/2010, à 20:00

Newar

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

louiz' a écrit :
Newar a écrit :

Je crois que t'as perdu un Jekyll en cours de route.

Et non, il se trouve juste qu'on est souvent d'accords sur plein de choses.

Et aussi qu'on se file des liens, sur Jabber, vers les topics où on lit des aberrations, parce qu'on sait que ça va amuser l'autre.
(d'où le fait qu'on soit synchro à répondre, souvent)

Fais gaffe, je-sais-plus-qui va encore venir nous dire qu'on complote.

chtidusud -> Bof. Pour tout te dire, je me souviens même pas avoir utilisé le terme "malsain" avant ce débat, en fait, et j'ai la flemme de vérifier (si j'ai bien compris stéphanois, d'ailleurs, il me semble qu'il dit dans un post de la page d'avant que je n'ai pas utilisé ce mot, mais qu'il l'a inféré de mes propos).
Mais bon, j'aurais parfaitement pu.
Après oui, ça peut susciter une réaction émotionnelle, mais une fois qu'on a expliqué la démarche une bonne dizaine de fois, je pense qu'on peut passer à autre chose.


Heil Bescherelle o/ !
Du reste,
"Vas-y, dis une connerie. 
- Ben je sais pas, moi... La vie est belle ?" (Delicatessen)

Hors ligne

#299 Le 13/09/2010, à 20:34

Tomzz

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Newar a écrit :

Après oui, ça peut susciter une réaction émotionnelle, mais une fois qu'on a expliqué la démarche une bonne dizaine de fois, je pense qu'on peut passer à autre chose.

yikes big_smile
Petit Historique

Sténanais le 07/09 à 18:05 a écrit :

...zut, j'ai craqué roll
oui, il faut lire le  livre de Philippe Croizon, "j'ai décidé de vivre" pour se rendre compte que nous...

Post d'origine ici: http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.ph … 5#p3713825
On avait donc quitté le débat de la page précédente sur sain malsain heureux pas heureux.

Et puis rien pendant 5 jours, jusqu'au 12/09.

Là je tombe sur une info, veille certes, mais que je ne connaissais pas.

Celle-ci n'a strictement rien à voir avec le débat sus cité, mais est en lien direct avec l'affaire qui est le sujet de ce post.

Au départ on parlais de la "moralité" d'une relation entre une femme de 30 ans et un gamin de 14 ans.

Le lien que j'ai posté, lui, parle d'une relation entre une gamine de 15 ans et un homme de 33 ans (et oui, si elle a accouchée à 16 c'est qu'elle a convolé autour de 15).

Je ne porte pas plus de jugement à priori sur la seconde histoire que sur la première mais je suis interpelé par le fait que la seconde histoire n'ai pas semblé provoquer autant de "dégout".

Je m'attendais plutôt à des réactions sur ce sujet là, celui sur sain malsain.. semblant clos.

Mais bizarrement, voilà que, les doigts dans le nez, les mains dans les poches, débarquent,Newar à 15h25 et louiz' à 15h30.
Alors le coup du:

mais une fois qu'on a expliqué la démarche une bonne dizaine de fois,

me fais sourire.

Sinon, personnellement, je ne suis pas dans l'émotion, je suis surtout amusé, en fait j'aime bien voir par quelle gymnastique vous parvenez à mettre sur le tapis, l'air de rien, des idées dégueulasses, destinées à choquer et à les défendre avec un aplomb attendrissant.
PS: j'avais aussi suivit votre sujet sur la necro, sur celui là d'ailleurs, dans l'absolu j'allais plutôt dans votre sens wink

Dernière modification par Tomzz (Le 13/09/2010, à 20:35)

Hors ligne

#300 Le 13/09/2010, à 21:26

sténanais

Re : Interdiction d'aimer les handicapés !

Tomzz a écrit :

Au départ on parlais de la "moralité" d'une relation entre une femme de 30 ans et un gamin de 14 ans.
[...] Je ne porte pas plus de jugement à priori sur la seconde histoire que sur la première mais je suis interpelé par le fait que la seconde histoire n'ai pas semblé provoquer autant de "dégout".
[...]
Sinon, personnellement, je ne suis pas dans l'émotion, je suis surtout amusé, en fait j'aime bien voir par quelle gymnastique vous parvenez à mettre sur le tapis, l'air de rien, des idées dégueulasses, destinées à choquer et à les défendre avec un aplomb attendrissant.
PS: j'avais aussi suivit votre sujet sur la necro, sur celui là d'ailleurs, dans l'absolu j'allais plutôt dans votre sens wink

Entièrement d'accord avec toi sur ces 2 pointsTomzz ...

@Newar : ton avatar me rappelle quelqu'un mais je n'arrive pas à définir qui ? pourtant cette moustache ... ça y est j'y suis ... c'est sûrement Charlie Chaplin dans le dictateur ...


" Du fond de son puits le crapaud s'imagine que le ciel est rond ... "
( pensée chinoise )
http://eveil25.info

Hors ligne

Haut de page ↑