Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".
Test de l'ISO d'Ubuntu francophone : nous avons besoin de testeurs pour la version francophone d'Ubuntu 14.04. Liens et informations ici.

#26 Le 14/08/2011, à 11:51

Ayral

Re : Végétalien-ne-s ?

De mon point de vue, beaucoup de mots dépensés pour pas grand chose. Je suis omnivore, j'adore me faire une salade de tomates (plein le jardin) avec du thon et de la mayonnaise, et je ne vais m'étendre à ce sujet sur le web. Les végéta*iens (superbe, le "*" ça fait très new techno) ne me dérangent pas, rien contre eux. Tant qu'ils en restent à des argumentations normales (j'aime pas la viande, c'est pas bon pour ma santé, ce genre de choses). Quand ils commencent à chercher la politique, là ça va plus: collusion entre les chercheurs et le lobby du foie gras, ce genre de conneries entendues aussi à propos d'OGM qui n'en sont même pas.
En ce qui concerne yanightmare, je ne comprends pas pourquoi tu nous infliges un tel pavé, tu es semble-t il végétarien ou végétalienne, et alors ? Pourquoi aller rechercher de telles complications et à force d'en écrire, raconter des bêtises? Tu fais ce que tu veux, pourquoi persuader les autres que tu es dans le vrai ? Personne ne te reproche (en tous cas ici) ce que tu manges ou pas.
L'argument des œufs issus de poules martyrisées est particulièrement rigolo: je suis bien sûr que, si tu élevais des poules à toi dans ton jardin (ou des poules de ta mamy ou autre) bref des poules en semi-liberté dans un joli enclos, nourries aux feuilles de choux bios et aux carottes AOC,  tu ne mangerais quand même pas leurs œufs. Alors n'en rajoute pas.
Le fait que tu manges végémachin parce que ça te plaît, ça suffit.
À condition quand même de respecter les règles de la diététique (donc un suivi particulier) pour les femmes enceintes et allaitantes, et les petits enfants. Et les personnes âgées.

Hors ligne

#27 Le 14/08/2011, à 12:03

Marie-Lou

Re : Végétalien-ne-s ?

Ayral a écrit :

En ce qui concerne yanightmare, je ne comprends pas pourquoi tu nous infliges un tel pavé, tu es semble-t il végétarien ou végétalienne, et alors ? Pourquoi aller rechercher de telles complications et à force d'en écrire, raconter des bêtises?

Il est assez grand pour se défendre lui-même mais j'ai quand même envie de réagir à ça : sur un topic consacré aux végéta[r|l]iens, qui avait toutes les chances de s'orienter vers un « pour ou contre », il ne me semble ni incongru ni inutile qu'un végétarien expose les remarques et les commentaires auxquels il a habituellement droit, et y réponde par la même occasion. Je trouve même bienvenu un tel « pavé » qui a le mérite d'éclaircir d'office un certain nombre de points.

Je dis cela alors même que je ne suis pas végétarien et que, sur le fond, je ne suis pas d'accord avec tout ce qui a été écrit ; je souscris d'ailleurs à la remarque de DaveNull.

(En tout cas perso, en tant qu'omnivore tendance chocolativore et olives-aux-anchois-ivore, je ne me suis nullement senti agressé par Omniia ou yanightmare)


Compte clôturé

Hors ligne

#28 Le 14/08/2011, à 12:25

Sopo les Râ

Re : Végétalien-ne-s ?

billou a écrit :

certains pensent même que les êtres humains sont supérieurs à tout autre être vivant

Oui, ben il serait peut-être de bon ton d'éviter de les traiter de lâches, d'abrutis, ou autres tueurs en série...


La sieste, c'est maintenant.
   * * *
« J'ai l'intention de vivre éternellement. Pour l'instant, tout se passe comme prévu. »

Hors ligne

#29 Le 14/08/2011, à 12:33

side

Re : Végétalien-ne-s ?

DaveNull a écrit :

Pour conclure, je dirais juste que je  trouverais vachement plus logique de râles contre ces horribles pratiques industrielles en n'achetant que des viandes comme ça.
Bon, ok, c'est super cher, mais on nous dit bien qu'on mange beaucoup trop de viande... Un steak tous les 15 jours, ou 3 semaines, c'est niquel pour la santé...

+1.000.000

yanightmare a écrit :

Serais-tu capable de voir la mort de la bête et surtout de tuer toi même l'animal que tu manges ?" La réponse était évidente.

En effet, pour moi, la réponse est aussi parfaitement évidente.

Donc, j'ai le droit de manger de la viande. Cool.

Ce qui me gène le plus chez les végé (et la société dans son ensemble en fait) c'est le déni de la "violence" humaine voir celle de la nature, le refus de la négativité du monde. L'Homme n'est pas cet animal idyllique qu'ils prétendent atteindre. Je serais prêt à commencer à discuter de la violence faites aux animaux (qui est parfaitement réelle, j'en suis tout à fait conscient) le jour ou l'Homme cessera d'être violent aux Hommes. Et pourtant je suis ce que les éleveurs appellent bêtement, un sensible. J'aime les animaux, je suis capable de les tuer. J'aimerais que l'on revienne à des pratiques plus respectueuses. Et que les éleveurs soient tous des sensibles. Il n'y a pas si longtemps que ça, un éleveur connaissait ses bêtes, intimement.

Dernière modification par side (Le 14/08/2011, à 12:34)

Hors ligne

#30 Le 14/08/2011, à 12:33

helly

Re : Végétalien-ne-s ?

Sopo les Râ a écrit :
billou a écrit :

certains pensent même que les êtres humains sont supérieurs à tout autre être vivant

Oui, ben il serait peut-être de bon ton d'éviter de les traiter de lâches, d'abrutis, ou autres tueurs en série...

Bha c’est ce qui est marqué dans la Bible pourtant ! yikes


Archlinux-wmii-dwb.
Un problème résolu ? Faites le savoir en mettant [résolu] à côté du titre de votre topic.
Un problème non résolu ? Faites le savoir en insultant ceux qui cherchent à vous aider.
Un site bleu super remasterised©, un wiki cherchant des volontaires pour traduire un site.

Hors ligne

#31 Le 14/08/2011, à 12:35

hopimet

Re : Végétalien-ne-s ?

Je me pose une question. Est-ce que les végétalien/nes pratiquent le sexe oral ?
Autrement dit est-ce que sucer c'est manger ?
big_smile

#32 Le 14/08/2011, à 12:37

Mudochon

Re : Végétalien-ne-s ?

Je suis comme certain ici, je trouve que le gros problème de la viande actuellement, c'est que l'on en mange de trop, ce qui entraîne aussi bien des problèmes d’environnements que de santé.

Et si parfois les conditions d’abattages sont cruelles, il ne faut pas oublier que dans la nature le prédateur prend rarement le temps d'essayer de limiter la souffrance de sa proie. Ça doit même lui passer par dessus la tête ce genre de problème lol

Cela dit, j'avoue au fil des ans qui passe avoir de plus en plus de dégoût vis à vis de la consommation de la viande. Surtout si on voit encore la forme de l'animal lors du repas, je fais souvent un blocage.
Quand à rogner un os avec les dents, c'est le genre de truc qui me répugne totalement aussi.

Donc qui sait ? peut être à l'avenir je franchirais le pas et j'arrêterais de manger de la viande. Mais en tout cas je n'irais jamais jusqu'au végétalisme qui est un peu trop extrême pour moi.

Hors ligne

#33 Le 14/08/2011, à 12:38

Sopo les Râ

Re : Végétalien-ne-s ?

helly a écrit :
Sopo les Râ a écrit :
billou a écrit :

certains pensent même que les êtres humains sont supérieurs à tout autre être vivant

Oui, ben il serait peut-être de bon ton d'éviter de les traiter de lâches, d'abrutis, ou autres tueurs en série...

Bha c’est ce qui est marqué dans la Bible pourtant ! yikes

Quoi donc ?


La sieste, c'est maintenant.
   * * *
« J'ai l'intention de vivre éternellement. Pour l'instant, tout se passe comme prévu. »

Hors ligne

#34 Le 14/08/2011, à 12:39

L00d0v1c

Re : Végétalien-ne-s ?

L'agriculture intensive fait beaucoup de dégât à l'environnement, avec les pesticides, engrais, etc. Or sans cette agriculture intensive, on ne produirait pas assez de nourriture pour tout le monde, sans compter les famines dues à une trop grande dépendance des variations climatiques et environnementales.
Donc soit on mange des produits végétals en ayant mauvaise conscience, et on ne meurt pas de faim, soit on mange des produits 100% bio en moins grande quantité et on meurs en dignité.

Concernant la viande, l'être humain n'est pas le seul à en mangé, c'est naturelle pour nous de manger de la viande.
Personnellement, le vidéos d'abattoir me donne faim, mais ce n'est que mon avis personnelle. big_smile

Dans le combat pour les animaux, on peut relevé aussi pas mal de mauvaise fois, j'ai remarquer que les gens défendent plus souvent les animaux qui ont les capacités de nous attendrir, qui peuvent hurler et exprimer la souffrance. Ou sont les manifestation pour sauver les cafards de l'extermination ?
Bien sur pendant ce temps des milliers de personne meurs de faim dans le monde...

Dernière modification par L00d0v1c (Le 14/08/2011, à 12:40)


Mon site en développement.  || Mon blog.
Pour votre culture, chargez trois pages de Wikipédia par jour.

Hors ligne

#35 Le 14/08/2011, à 12:42

side

Re : Végétalien-ne-s ?

hopimet a écrit :

Je me pose une question. Est-ce que les végétalien/nes pratiquent le sexe oral ?
Autrement dit est-ce que sucer c'est manger ?

C'est la seule source naturelle de vitamine B12 autorisée chez les végétaliens.

Dernière modification par side (Le 14/08/2011, à 12:43)

Hors ligne

#36 Le 14/08/2011, à 12:46

helly

Re : Végétalien-ne-s ?

Sopo les Râ a écrit :
helly a écrit :
Sopo les Râ a écrit :

Oui, ben il serait peut-être de bon ton d'éviter de les traiter de lâches, d'abrutis, ou autres tueurs en série...

Bha c’est ce qui est marqué dans la Bible pourtant ! yikes

Quoi donc ?

Que les animaux sont là pour servir l’homme.


Archlinux-wmii-dwb.
Un problème résolu ? Faites le savoir en mettant [résolu] à côté du titre de votre topic.
Un problème non résolu ? Faites le savoir en insultant ceux qui cherchent à vous aider.
Un site bleu super remasterised©, un wiki cherchant des volontaires pour traduire un site.

Hors ligne

#37 Le 14/08/2011, à 12:47

na kraïou

Re : Végétalien-ne-s ?

yanightmare a écrit :

5/ "C'est ton choix, je le respecte, alors respecte aussi le mien. Chacun son régime"

Ca relève ici du "je n'aime pas les prosélytes", "chacun son truc", "je ne t'impose rien [merci de ne pas m'imposer de manger de la viande cher ami, je t'en serai éternellement reconnaissant ! Puis-je te baiser les pieds ?] alors respecte moi en retour".
Là où il y a mésentente, c'est que nombre de végétaliens (tout comme moi) considèrent cela comme un combat politique. Il ne s'agit pas d'une simple éthique de vie personnelle, mais bien d'un combat contre la cruauté, contre une souffrance qui ne vaut rien face à un plaisir éphémère. Je considère que ce système doit être éradiqué. Si je ne mange plus d'animaux torturés ce n'est pas juste pour soulager ma conscience (bien qu'en partie, forcément) mais pour refuser un système que je ne cautionne pas. Si je ne le cautionne pas c'est qu'il me pose problème moralement. Et s'il me pose problème moralement, je ne veux pas juste "ne pas y participer", mais "participer à sa destruction".

C’est bien le problème. Tout le monde est persuadé que sa cause est plus importante que tout, et qu’elle doit être universelle. Les étudiants qui bloquent les facs sont persuadés de le faire pour le bien de tous, leurs idées sont probablement très belles, mais finalement ils emmerdent tout le monde et leurs idées ne triomphent pas. Bon, tu me diras, ça n’a rien à voir… pour moi, si, parce que j’ai tendance à réagir contre le prosélytisme en général, et c’est peut-être le cas de pas mal d’autres gens : en gros, j’écoute quelqu’un qui fait de l’info, je rejette quelqu’un qui fait du prosélytisme. Sauf qu’évidemment, la nuance entre les deux est mince et mal définie.

Je pense que le prosélytisme, c’est quand tu es axé sur l’autre, l’info quand tu l’es sur toi.

Moi, je suis végétarien, j’utilise Linux et je vote pour le parti de Schtroumpfs parce que telle ou telle raison, c’est de l’info, tu te donnes en exemple, et tu délivres ton message, çe ne t’empêche pas de dire que tu as été choqué par des vidéos, tu ne supportais plus le décalage entre tes idées et tes pratiques, tu te sentais coupable et lâche. Les gens sont capables de reporter ton je sur eux, mais ça ne les agresse pas. On t’écoute, peut-être qu’il y a des bornés qui se moqueront mais le prosélytisme ne les touchera pas plus, et les gens susceptible de prêter une oreille attentive le feront. Ça ne veut pas dire qu’ils deviendront immédiatement végétaliens, hurdistes et schtroumpfs, mais peut-être qu’ils évolueront un peu dans leur comportement (ils feront attention aux conditions d’élevage et mangeront moins de viande, mettront firefox et d’autres LL sur leur Windows, et mettront un bonnet blanc), et c’est mieux que rien.

Toi tu es un gros con de ne pas voter pour le parti de Schtroumpfs, un sale tortionnaire et lâche de manger de la viande et un sale capitaliste d’utiliser Windows, toute la misère du monde est de ta faute, et moi qui détiens la vérité, je vais te foutre des vidéos bien gores sous les yeux, bloquer ta fac et installer Linux sur ton ordi que tu le veuilles ou non, c’est pour ton bien… c’est du prosélytisme. Du brusque les gens, tu les juges, et au final, tu les braques. Si tu arrives à les convaincre, c’est sur la culpabilité, ou la honte (c’est précisément l’attitude d’une religion, non ?). En plus, c’est rigolo parce que je pourrais pousser le parallèle bien plus loin : vous êtes tout deux de nouveaux convertis, or c’est généralement les plus prosélytes, les plus enthousiastes. Si ça ne fait que quatre mois, tu n’es pas encore un grand gourou… tongue

En gros, l’info, tu te proposes en exemple (ce qui est déjà politique), tu montres une alternative, le prosélytisme, tu te poses en juge.

De plus, c’est plus simple de rejeter les jugements des autres quand on ne juge pas soi-même, puisque si tu es attaqué sans attaquer toi-même, c’est pas compliqué de faire passer l’autre pour un hystérique agressif, donc ridicule.

Par ailleurs, c’est une posture. Tu veux changer les conditions de vie des animaux, tu veux que ça soit politique… Tu penses vraiment que tu vas convaincre tout le monde d’arrêter de manger de la viande ? C’est de l’utopie. Par contre, faire évoluer d’un point de vue législatif les normes d’abattage et d’élevage, à mon avis c’est nettement plus réaliste. Mais bon, c’est beaucoup plus satisfaisant de traiter les autres de lâches et de se complaire dans sa propre posture héroïque.

Ayral a écrit :

je ne vais m'étendre à ce sujet sur le web

Et donc toi, tu es un modèle universel, et ce que tu ne fais pas, personne ne doit le faire ?

Ayral a écrit :

je ne comprends pas pourquoi tu nous infliges un tel pavé

Ouais, les gens qui réfléchissent et qui écrivent plus de trois mots à la suite, c’est fatigant, faut lire et faut réfléchir, tout ça.

Ayral a écrit :

Tant qu'ils en restent à des argumentations normales

Pourquoi ? C’est interdit de sortir de la norme ? C’est quoi, la norme ? tongue

Ayral a écrit :

À condition quand même de respecter les règles de la diététique (donc un suivi particulier) pour les femmes enceintes et allaitantes, et les petits enfants. Et les personnes âgées.

lol
La quasi totalité de l’humanité est sous alimenté ou obèse, mais à part ça, on va faire la morale aux végétariens ou végétaliens occidentaux (occidentaux… c’est pas le terme exact, c’est juste pour distinguer de « un bol de riz par jour ») qui doivent être parmi ceux qui pensent le plus leur régime alimentaire, donc qui en ont un des plus équilibrés. Tu n’t’inquiètes pas des femmes enceintes qui bouffent de la pizza et du chocolat ? tongue

(moi j’m’en fiche, j’mange pas équilibré, j’n’en ai rien à foutre, et j’emmerde les tristes avec leurs dogmes d’équilibre alimentaire tongue)


Triste !
Intégriste ! Comploteur ! Connard ! Fourbe ! Linuxeux ! Machiavélique ! Moche ! Branleur ! Grognon ! Prétentieux ! Frimeur ! /b/tard ! Futile ! Étudiant ! Médiéviste ! Perfide ! Debianeux ! Futur maître du monde ! Petit (quasi nanos gigantium humeris insidentes) ! Égoïste ! Nawakiste ! Mauvaise langue ! 34709 ! На краю ! Arrogant ! Suffisant ! Ingrat !

Hors ligne

#38 Le 14/08/2011, à 12:51

hopimet

Re : Végétalien-ne-s ?

side a écrit :
hopimet a écrit :

Je me pose une question. Est-ce que les végétalien/nes pratiquent le sexe oral ?
Autrement dit est-ce que sucer c'est manger ?

C'est la seule source naturelle de vitamine B12 autorisée chez les végétaliens.

T'imagines le pied ! Un harem de végétaliennes ! En plus c'est pour leur bien.

#39 Le 14/08/2011, à 12:55

na kraïou

Re : Végétalien-ne-s ?

helly a écrit :
Sopo les Râ a écrit :
helly a écrit :

Bha c’est ce qui est marqué dans la Bible pourtant ! yikes

Quoi donc ?

Que les animaux sont là pour servir l’homme.

Et il ajouta : « Sur toute la surface de la terre, je vous donne les plantes produisant des graines et les arbres qui portent des fruits avec pépins ou noyaux. Leurs graines ou leurs fruits vous serviront de nourriture » (Genèse, 1;29).

Ce qui est bien, c’est de ne pas manger de viande, de ne pas boire de vin, de renoncer à tout ce qui peut faire tomber ton frère (Épître aux Romains, 14;21).

T’as mal lu. tongue

Dernière modification par na kraïou (Le 14/08/2011, à 12:56)


Triste !
Intégriste ! Comploteur ! Connard ! Fourbe ! Linuxeux ! Machiavélique ! Moche ! Branleur ! Grognon ! Prétentieux ! Frimeur ! /b/tard ! Futile ! Étudiant ! Médiéviste ! Perfide ! Debianeux ! Futur maître du monde ! Petit (quasi nanos gigantium humeris insidentes) ! Égoïste ! Nawakiste ! Mauvaise langue ! 34709 ! На краю ! Arrogant ! Suffisant ! Ingrat !

Hors ligne

#40 Le 14/08/2011, à 13:30

Ayral

Re : Végétalien-ne-s ?

na kraïou a écrit :

Je pense que le prosélytisme, c’est quand tu es axé sur l’autre, l’info quand tu l’es sur toi.

C'est le mot que je cherchais tout à l'heure sans le trouver. Merci.


na kraïou a écrit :
Ayral a écrit :

je ne vais m'étendre à ce sujet sur le web

Et donc toi, tu es un modèle universel, et ce que tu ne fais pas, personne ne doit le faire ?

Je voulais écrire : Je ne vais pas m'étendre sur le sujet ... . J'ai eu la flemme d'éditer. Je ne me considère donc pas comme un modèle...
Pour le reste, je voulais seulement dire que personne n'oblige personne à se justifier sur sa façon de s'alimenter, et que donc tout ça est un peu stérile au pire du prosélytisme comme tu le dis, mais bon.
Pour cette histoire sur la surveillance de la santé des enfants et autres, c'est pas parce que en Afrique de l'est on meurt de faim qu'il est indécent de se préoccuper de santé publique chez nous.

Hors ligne

#41 Le 14/08/2011, à 13:34

helly

Re : Végétalien-ne-s ?

na kraïou a écrit :
helly a écrit :
Sopo les Râ a écrit :

Quoi donc ?

Que les animaux sont là pour servir l’homme.

Et il ajouta : « Sur toute la surface de la terre, je vous donne les plantes produisant des graines et les arbres qui portent des fruits avec pépins ou noyaux. Leurs graines ou leurs fruits vous serviront de nourriture » (Genèse, 1;29).

Ce qui est bien, c’est de ne pas manger de viande, de ne pas boire de vin, de renoncer à tout ce qui peut faire tomber ton frère (Épître aux Romains, 14;21).

T’as mal lu. tongue

La bible c’est fait pour ça, ne citer que le court passage qui nous interresse ! tongue


Archlinux-wmii-dwb.
Un problème résolu ? Faites le savoir en mettant [résolu] à côté du titre de votre topic.
Un problème non résolu ? Faites le savoir en insultant ceux qui cherchent à vous aider.
Un site bleu super remasterised©, un wiki cherchant des volontaires pour traduire un site.

Hors ligne

#42 Le 14/08/2011, à 13:40

side

Re : Végétalien-ne-s ?

hopimet a écrit :
side a écrit :
hopimet a écrit :

Je me pose une question. Est-ce que les végétalien/nes pratiquent le sexe oral ?
Autrement dit est-ce que sucer c'est manger ?

C'est la seule source naturelle de vitamine B12 autorisée chez les végétaliens.

T'imagines le pied ! Un harem de végétaliennes ! En plus c'est pour leur bien.

Ma copine est végétalienne, ses amies aussi.

tongue

@na kraïou:

Que celui qui mange ne méprise point celui qui ne mange pas, et que celui qui ne mange pas ne juge point celui qui mange, car Dieu l’a accueilli parmi les siens - Épître aux Romains 14;3

Tel croit pouvoir manger de tout ; tel autre, qui est faible, se nourrit des légumes. - Épître aux Romains 14;2

Je sais et je suis persuadé dans le Seigneur Jésus que rien n’est impur en soi ; néanmoins, si quelqu’un estime qu’une chose est impure, elle est impure pour lui. - Épître aux Romains 14;14

Rapport aux obligations juives, bien entendu.

Dernière modification par side (Le 14/08/2011, à 14:37)

Hors ligne

#43 Le 14/08/2011, à 13:45

na kraïou

Re : Végétalien-ne-s ?

Ayral a écrit :

Pour cette histoire sur la surveillance de la santé des enfants et autres, c'est pas parce que en Afrique de l'est on meurt de faim qu'il est indécent de se préoccuper de santé publique chez nous.

Sauf que de fait, les végétariens et végétaliens occidentaux sont parmi ceux qui ont une des réflexions les plus poussées sur l’alimentation, sur tous les points de vue (éthique, nutritionnel, religieux, économique, écologique, etc.), je ne dis pas qu’ils ont raison, mais ils mènent une réflexion.

Donc c’est un peu gros de venir faire la morale, du genre « il va vous manquer telle vitamine, ou tel élément », à ceux qui sont probablement parmi les plus informés. C’est les infantiliser : on les prend pour plus crétins que la moyenne, puisqu’on ne tient pas ce genre de discours à la moyenne, alors que les végétariens et végétaliens sont probablement au dessus… je doute que la moyenne sache ce que c’est qu’une vitamine B12. On sous-entend également que ne pas suivre la norme en fait des parents potentiellement indignes et des irresponsables, et ça, c’est indécent.


Triste !
Intégriste ! Comploteur ! Connard ! Fourbe ! Linuxeux ! Machiavélique ! Moche ! Branleur ! Grognon ! Prétentieux ! Frimeur ! /b/tard ! Futile ! Étudiant ! Médiéviste ! Perfide ! Debianeux ! Futur maître du monde ! Petit (quasi nanos gigantium humeris insidentes) ! Égoïste ! Nawakiste ! Mauvaise langue ! 34709 ! На краю ! Arrogant ! Suffisant ! Ingrat !

Hors ligne

#44 Le 14/08/2011, à 13:54

Snake046

Re : Végétalien-ne-s ?

Omniia a écrit :

Concernant l'aspect moral : je me demande comment on peut survivre moralement à manger de la viande une fois qu'on a regardé des vidéos sur les abattoirs. (Sans parler de toutes les autres raisons morales).

Ça je comprendrais jamais. Vous pensez vraiment que si une espèce plus intelligente que nous existait, on ne devrait pas leur servir de nourriture ?? C'est... absurde tongue !

Personnellement, ma première motivation vient de la souffrance qu'endurent les animaux pour un petit plaisir humain qui dure quelques minutes. (Je parle évidemment ici des individus ayant le choix de ce qu'ils mangent).

Moi quand j'étais gamin et que j'allais à la ferme de mes grand-parents, le matin pour le déjeuner, grand-mère tordait le coup d'un poulet ou égorgeait un lapin sous nos yeux ébahis. Ils avaient pas l'air de souffrir tant que ça, et bon dieu qu'est-ce qu'ils étaient bons !

yanightmare a écrit :

Enfin et surtout, je te propose ArkSeth d'aller égorger un boeuf toi-même, et de constater la différence que tu ressens, au niveau psychologique, avec le fait de cultiver une tomate hors-sol et de la couper.

Moi je trouve cet argument absurde.
Tuer un animal, ça nécessite un minimum de savoir-faire aussi, si tu veux être touché aussi peu qu'en récoltant ta tomate, faut aussi savoir tuer la bestiole. Parce qu'effectivement si tu te rate et qu'elle se retrouve à agoniser, ça risque de choquer.

yanightmare a écrit :

Il ne s'agit pas d'une simple éthique de vie personnelle, mais bien d'un combat contre la cruauté, contre une souffrance qui ne vaut rien face à un plaisir éphémère

Cruauté et souffrance. J'ignorais que ma grand-mère était le nouvel Hitler !

Enfin... je vois pas très bien en quoi ton argumentation est imparable. C'est quand même extrêmement tiré par les cheveux... et joue plus sur le caractère des gens qui ne sont pas végéta*ien que sur le végéta*isme en lui-même.
Bref, pas convainquant pour deux sous.


Aucun message n'est caché dans cette signature.

Hors ligne

#45 Le 14/08/2011, à 14:30

helly

Re : Végétalien-ne-s ?

Moi je trouve cet argument absurde.
Tuer un animal, ça nécessite un minimum de savoir-faire aussi, si tu veux être touché aussi peu qu'en récoltant ta tomate, faut aussi savoir tuer la bestiole. Parce qu'effectivement si tu te rate et qu'elle se retrouve à agoniser, ça risque de choquer.

Deplus, les bovins sont éléctrocutés avant d’être égorgés, donc ils sont morts avant coup, après, le reste n’est que nerveux.


Archlinux-wmii-dwb.
Un problème résolu ? Faites le savoir en mettant [résolu] à côté du titre de votre topic.
Un problème non résolu ? Faites le savoir en insultant ceux qui cherchent à vous aider.
Un site bleu super remasterised©, un wiki cherchant des volontaires pour traduire un site.

Hors ligne

#46 Le 14/08/2011, à 14:39

Grünt

Re : Végétalien-ne-s ?

Question aux végéta*iens par éthique:

Vous interrogez vous au sujet des souffrances humaines qui peuvent être causées par certains de vos biens de consommation courants?

Les conditions d'extraction de certains minerais, les conditions de fabrications de certains produits électroniques sont parfois très dures, à la limite de l'esclavage. Si le steak a fait souffrir des animaux, le smartphone a fait souffrir des humains (parfois jusqu'au suicide).

Ce n'est pas une tentative de décridibilisation, juste de la curiosité. Parce que ça fait un moment que je me suis rendu compte que le simple fait de vivre dans un pays occidental et de faire partie de la tranche des priviligiés sur cette planète faisait quasi automatiquement de moi un exploiteur, un bourreau et un affameur, sauf à vivre dans le Larzac avec des chèvres.

Dernière modification par ǤƦƯƝƬ');DROP TABLE users; (Le 14/08/2011, à 14:41)


Red flashing lights. I bet they mean something.

Hors ligne

#47 Le 14/08/2011, à 14:45

Elzen

Re : Végétalien-ne-s ?

Décroché en cours de route, désolé, pas tout lu, j'essayerai peut-être d'y revenir plus tard. Mais pour répondre à quelques trucs rapidement :

yanightmare a écrit :

Mais répondre simplement "Ouai mais franchement, un bon steak c'est quand même trop bon !", ne constitue pas une réponse adaptée et encore moins un argument, j'espère que l'on en conviendra.

Tout à fait d'accord.

(Surtout que « la viande » ça ne veut rien dire, la plupart des viandes ne sont pas bonnes du tout tongue)

yanightmare a écrit :

Là il s'agit clairement d'une réponse sophistique complètement absurde. Absurde pour deux raisons principales : elle part de l'équation "si on commence à se soucier du vivant (les animaux) il faut alors se soucier de tout le vivant (les végétaux)". Or, tout mettre dans le même lot relève clairement de la mauvaise foi (au mieux) ou de la stupidité (au pire).

Ou pas.

J'dis pas qu'un porc n'est pas plus conscient et plus intelligent qu'une betterave, évidemment (le porc est peut-être l'un des animaux les plus intelligents que nous consommons), mais il est aussi absurde d'établir une telle hiérarchie dans le vivant que de considérer que tout le vivant se range dans le même sac sans distinction.

Tout est question de critère, et tu ne peux simplement pas affirmer comme ça que ceux qui ont d'autres critères que les tiens soit sont de mauvaise foi, soit son stupides : c'est gravement irrespectueux, avec des relents de mépris assez prononcés.

« Un animal, c'est moche, ça pue, ça court partout et ça peut pas se nourrir sans tuer un autre être vivant, donc sa vie est moins importante que celle d'une plante qui a de jolies couleurs, qui sent bon et qui est capable de survivre sans dévorer personne » est un énoncé aussi (ou aussi peu) recevable que celui qui sert de base au végétalisme (j'parle bien sûr de la distinction animal/végétal, pas de l'histoire de combat politique auquel j'réponds plus bas).

J'ajoute qu'à mon humble avis, tu n'iras pas loin dans ton « combat politique » si tu ne prends pas en compte le fait que tu n'as pas la vérité absolue et que ce n'est pas parce que tu as ton avis sur la question que cet avis a une quelconque supériorité sur celui des autres.

yanightmare a écrit :

Enfin et surtout, je te propose ArkSeth d'aller égorger un boeuf toi-même, et de constater la différence que tu ressens, au niveau psychologique, avec le fait de cultiver une tomate hors-sol et de la couper.

J'mange assez peu de bœuf, en fait. Foutre un crabe vivant dans l'eau bouillante, ça compte ?

yanightmare a écrit :

Notez que ce sont les mêmes qui quelques minutes plus tôt vous ont dit "Ouais mais franchement, on s'en fout, le foie gras c'est trop bon nan ?", passons.

Notez que la seule personne qui parle, pour l'instant, c'est toi.

Si vraiment quelqu'un te tient l'ensemble de ce discours avec toutes ces contradictions, il faut au contraire le lui faire remarquer, c'est (à mon humble avis) le meilleur moyen de lui faire prendre conscience du fait que sa position (si tant est qu'il en ait vraiment une, ce dont il pourrait se rendre compte aussi) n'est pas meilleure que la tienne.

Ceci dit, sans vouloir te vexer, ton jeu de questions-réponses ressemble plus à une compilations (au sens non-informatique wink) de différents « arguments » que tu as entendu dans des circonstances différentes qu'à un véritable discours construit tongue


(Sinon, à propos de la perception de souffrance et des positions politiques : j'me suis justement fait la réflexion en rédigeant la réponse sur les poules que certains humains n'ont pas d'autre choix que de vivre comme ça. C'est peut-être pour ça qu'on ne bouffe pas d'humain…)

yanightmare a écrit :

Là où il y a mésentente, c'est que nombre de végétaliens (tout comme moi) considèrent cela comme un combat politique. Il ne s'agit pas d'une simple éthique de vie personnelle, mais bien d'un combat contre la cruauté, contre une souffrance qui ne vaut rien face à un plaisir éphémère. Je considère que ce système doit être éradiqué.
Si je ne mange plus d'animaux torturés ce n'est pas juste pour soulager ma conscience (bien qu'en partie, forcément) mais pour refuser un système que je ne cautionne pas. Si je ne le cautionne pas c'est qu'il me pose problème moralement. Et s'il me pose problème moralement, je ne veux pas juste "ne pas y participer", mais "participer à sa destruction".

Confusion totale.

Tu considères que ce système doit être éradiqué, là, d'accord, tu mènes un combat politique contre la cruauté, et tu milites, c'est très bien, ch'uis d'accord, rien à redire.

Mais que tu le veuilles ou non, le fait d'être végétalien est quand même une éthique de vie tout ce qu'il y a de plus personnelle, qui te semble en accord avec ce combat, mais qui n'est absolument pas indispensable à ce combat.

J'vais faire un parallèle idiot, mais Stallman, la référence vivante du combat pour le logiciel libre, n'utilise, à titre personnel, pas de navigateur Web (quand il veut consulter une page Web, il envoie un mail à son serveur qui fait un wget et lui renvoie la page reçue par mail ^^). Est-ce qu'il proclame que, pour défendre le logiciel libre, il faille se comporter comme ça ? Bien sûr que non.

Ce que tu viens de déclarer, en substance, c'est que ceux qui mangent de la viande cautionnent nécessairement ce système, quoi qu'ils fassent à côté pour lutter contre. Tu leur interdis de partager ton combat sous prétexte qu'ils ne partagent pas certains aspects particulièrement mineurs de ton éthique personnelle. C'est vachement méprisant, dans le genre tongue

Combattre ce système et manger de la viande ne sont absolument pas deux notions contradictoires, désolé. Si tu ne manges pas d'animaux, c'est parce que ta conscience, parce que celle-ci te dit qu'en le faisant, tu cautionnerais le système. Mais ce n'est pas directement pour combattre le système, parce que ça n'a juste aucune espèce d'influence sur lui.

C'est ta façon d'être en cohérence avec tes propres convictions, et c'est très bien pour toi. Mais prêcher le végétalisme comme un combat politique, c'est du prosélytisme absolument infondé, et la personne qui te dit qu'elle a juste d'autres habitudes et que tu ferais mieux de les lui laisser a parfaitement raison sur ce point.



J'décroche là. De ce que j'ai lu en diagonal, y a pas l'air d'y avoir grand chose à redire sur le reste, mais il faudrait que je regarde plus en détail, et là, j'n'ai pas le courage.
Il semble que je partage une partie de tes convictions, et j'admire ceux qui considèrent, à titre personnel, qu'ils ont besoin d'être végétaliens pour être en harmonie avec ces convictions, et qui le sont effectivement (végétaliens. En harmonie avec ces convictions, j'n'en sais rien, ça les regarde).
Seulement nous sommes tous des êtres différents, avec des sensibilités différentes, et il faut aussi rappeler que cette position ne coule pas entièrement de soi (ni plus, ni moins, d'ailleurs, que n'importe quelle autre position sur n'importe quel autre sujet que ce soit) et qu'il y a plein de points sur lesquels on peut tout à fait ne pas être d'accord.

(Eùh, juste : pour la « supériorité » de l'homme sur le reste du monde vivant, si tant est que cette notion soit recevable, il faudrait préciser pourquoi.
Comme je le disais à propos du distinguo animal/végétal tout à l'heure, tout est question de critères, et il faut spécifier desquels on se sert avant de comparer. Vu de l'extérieur, l'humain est un accident de parcours qui n'a aucune raison particulièrement évidente d'être placé au dessus des autres espèces.)

Dernière modification par ArkSeth (Le 14/08/2011, à 14:51)

Hors ligne

#48 Le 14/08/2011, à 15:18

Sopo les Râ

Re : Végétalien-ne-s ?

ArkSeth a écrit :

Eùh, juste : pour la « supériorité » de l'homme sur le reste du monde vivant, si tant est que cette notion soit recevable, il faudrait préciser pourquoi.
[...]
Vu de l'extérieur, l'humain est un accident de parcours qui n'a aucune raison particulièrement évidente d'être placé au dessus des autres espèces.

Parce que, précisément, on ne voit pas ça de l'extérieur. Donc, s'il faut définir une échelle de valeurs (et il le faut, sinon aucune action ne vaut la peine d'être entreprise), je choisis, à titre tout à fait personnel et arbitraire, de placer mes semblables au sommet.


La sieste, c'est maintenant.
   * * *
« J'ai l'intention de vivre éternellement. Pour l'instant, tout se passe comme prévu. »

Hors ligne

#49 Le 14/08/2011, à 15:31

Elzen

Re : Végétalien-ne-s ?

Ouais, ça c'est normal, mais quand c'est cette raison-là qu'on utilise, il faut quand même le préciser ^^

Hors ligne

#50 Le 14/08/2011, à 15:37

Astrolivier

Re : Végétalien-ne-s ?

ǤƦƯƝƬ');DROP TABLE users; a écrit :

Parce que ça fait un moment que je me suis rendu compte que le simple fait de vivre dans un pays occidental et de faire partie de la tranche des priviligiés sur cette planète faisait quasi automatiquement de moi un exploiteur, un bourreau et un affameur, sauf à vivre dans le Larzac avec des chèvres.

et encore ! les éleveurs de chèvres dans le larzac qui n'auraient ni voiture, ni téléphone portable, ni ordinateur/internet, ni raccordement edf, ni batterie etc... il ne doit pas y en avoir beaucoup.

mais c'est un peu comme dit ArkSeth pour le militantisme végétarien :

Ce que tu viens de déclarer, en substance, c'est que ceux qui mangent de la viande cautionnent nécessairement ce système, quoi qu'ils fassent à côté pour lutter contre.

on peut vouloir un confort/plaisir sans vouloir être "un exploiteur, un bourreau et un affameur", et être conscient qu'il faut des limites. le gros problème, c'est que les limites individuelles ont une influence proche de zéro sur le mode de production.


S'il faut absolument faire des sacrifices pour assurer le progrès de l'humanité, ne serait-il pas indispensable de s'en tenir au principe selon lequel c'est à ceux dont on exige le sacrifice que la décision doit revenir en dernier ressort ? (howard zinn)

Hors ligne

Haut de page ↑