Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".

#51 Le 14/08/2011, à 15:40

Sopo les Râ

Re : Végétalien-ne-s ?

@ ArkSeth :

Bah pourquoi ? Il n'y a pas cinquante-mille façons d'établir une échelle de valeurs. Quel que soit le résultat, il sera toujours arbitraire.

Dernière modification par Sopo les Râ (Le 14/08/2011, à 15:41)


La sieste, c'est maintenant.
   * * *
« J'ai l'intention de vivre éternellement. Pour l'instant, tout se passe comme prévu. »

Hors ligne

#52 Le 14/08/2011, à 15:53

Elzen

Re : Végétalien-ne-s ?

Parce que précisément, si, il existe plein de manières d'effectuer une échelle de valeur, même si elles sont effectivement toutes aussi arbitraires les unes que les autres.

Quand on dit « l'axe des pôles de la Terre est incliné », ça n'a aucun sens, rien n'est intrinsèquement « incliné », comme ça. On considère qu'il est incliné parce qu'on prend autre chose comme référence. La perpendiculaire au plan de rotation de la Terre autour du Soleil, par exemple.
Mais quel que soit le référentiel que l'on choisi, il faut commencer par le préciser, ce qui ensuite permet de préciser l'assertion (par rapport à telle autre droite, l'axe des pôles de la Terre est incliné de tant de degrés), ce qui permet ensuite de s'en servir (cette inclinaison provoque tels effets, par exemple sur la durée du jour ou la température selon le moment dans l'année).

Si tu veux bosser un minimum à partir d'affirmation, il faut que celles-ci apportent les données suffisantes. En l'occurrence, si on veut établir une hiérarchie entre les êtres vivants, il est impératif de préciser les critères, parce que sinon, elle n'est pas seulement arbitraire, elle est juste inutilisable.

Dire « l'axe de la Terre est incliné », sans préciser par rapport à quoi, c'est juste faux. Dire « l'être humain est supérieur aux autres animaux », sans préciser quels critères on utilise pour arriver à ce résultat, pareil.

Un minimum de rigueur dans le discours est nécessaire, ne serait-ce que pour qu'on puisse comprendre de quoi ça parle.

Dernière modification par ArkSeth (Le 14/08/2011, à 15:56)


Elzen : polisson, polémiste, polymathe ! (ex-ArkSeth)
Un script pour améliorer quelques trucs du forum.
La joie de t'avoir connu surpasse la peine de t'avoir perdu…
Parolier amateur cherche partenaires pour musique libre (avec « et plus si affinités », c'est plus poli).

Hors ligne

#53 Le 14/08/2011, à 16:00

Sopo les Râ

Re : Végétalien-ne-s ?

Sauf que, dans ton exemple :

« Mon référentiel est la perpendiculaire au plan de rotation de la Terre autour du Soleil » = « L'être humain est supérieur aux autres animaux »

Et :

« L'axe de la Terre est incliné » = « Manger de la viande ne me pose pas de problème »


La sieste, c'est maintenant.
   * * *
« J'ai l'intention de vivre éternellement. Pour l'instant, tout se passe comme prévu. »

Hors ligne

#54 Le 14/08/2011, à 16:12

Elzen

Re : Végétalien-ne-s ?

Eùh… pas du tout, là.

Tu téléscopes plusieurs bouts, on dirait une chemise boutonnée en menteur tongue

Sopo les Râ a écrit :

« Mon référentiel est la perpendiculaire au plan de rotation de la Terre autour du Soleil » = « L'être humain est supérieur aux autres animaux »

Tu mets ici sur un pied d'égalité une définition de référentiel, et un constat qui s'appuit sur un référentiel non précisé. Ça ne peut juste pas coïncider.

Sopo les Râ a écrit :

« L'axe de la Terre est incliné » = « Manger de la viande ne me pose pas de problème »

Idem, tu mets sur pied une affirmation auto-suffisante (énoncer que manger de la viande ne te pose pas de problème peut être utilisé tel quel, sans qu'on ait besoin de préciser quoi que ce soit) et un énoncé incomplet (l'inclinaison a besoin du référentiel sus-cité).

Si l'on veut vraiment établir des parallèles, autant le faire bien.

« Je prends pour référence telle droite dans l'espace, par exemple ladite perpendiculaire au plan de rotation », ça va avec « Je considère tel critère de hiérarchisation, par exemple mon appartenance à l'espèce humaine et le fait que je place mon espèce en tête. »
« Je constate que, par rapport à cette référence, l'âxe des pôles de la Terre est incliné », ça va avec « Je constate que, par rapport à ces critères, l'espèce humain apparaît comme supérieure aux autres espèces. »
Et on arrive enfin au troisième niveau, « cette inclinaison a telles conséquences », ou « je déduis de cette supériorité telles conséquences, par exemple sur la légitimité que j'ai à consommer d'autres espèces. »
(Note quand même qu'il ne s'agit pas, dans le dernier cas, de dire simplement que ça ne te pose pas de problème, mais de préciser quel raisonnement justifie ou ne justifie pas ton comportement, ce qui n'est pas du tout la même approche, d'où la remarque sur l'auto-suffisance).


Bref, le principe est simple : quand on veut utiliser un énoncé pour construire autre chose, il faut soit que cet énoncé soit lui-même autosuffisant, soit qu'il fasse partie d'un ensemble cohérent, et c'est alors cet ensemble en entier que l'on va utiliser comme base. C'est le minimum pour construire un discours.
Dire que l'être humain est supérieur n'est pas autosuffisant (on peut trouver des tas de critères pour lesquels il ne l'est pas, et certains sont tout à fait naturels et pas mal utilisés en pratique, comme la force de la mâchoire quand tu te retrouve face à un requin, par exemple), il faut donc préciser l'ensemble cohérent dans lequel s'inscrit cette assertion.

Dernière modification par ArkSeth (Le 14/08/2011, à 16:16)


Elzen : polisson, polémiste, polymathe ! (ex-ArkSeth)
Un script pour améliorer quelques trucs du forum.
La joie de t'avoir connu surpasse la peine de t'avoir perdu…
Parolier amateur cherche partenaires pour musique libre (avec « et plus si affinités », c'est plus poli).

Hors ligne

#55 Le 14/08/2011, à 16:18

Sopo les Râ

Re : Végétalien-ne-s ?

Ben, « l'être humain est supérieur aux autres animaux » est à mes yeux autosuffisant.

Mon explication au post #48 ne vise pas à montrer pourquoi l'énoncé est vrai, mais pourquoi moi, Sopo les Râ, j'ai foi dans cet énoncé.

Dernière modification par Sopo les Râ (Le 14/08/2011, à 16:18)


La sieste, c'est maintenant.
   * * *
« J'ai l'intention de vivre éternellement. Pour l'instant, tout se passe comme prévu. »

Hors ligne

#56 Le 14/08/2011, à 16:18

Astrolivier

Re : Végétalien-ne-s ?

Sopo les Râ a écrit :

Sauf que, dans ton exemple :

« Mon référentiel est la perpendiculaire au plan de rotation de la Terre autour du Soleil » = « L'être humain est supérieur aux autres animaux »

Et :

« L'axe de la Terre est incliné » = « Manger de la viande ne me pose pas de problème »

des fois tu abuses quand même.

dans le cas présent, un référentiel pourrait être : la complexité du système nerveux central (pour le ressenti de la douleur), le langage, la notion d'empathie (et donc plus largement l'aspect culturel de la société), etc...

parce qu'autrement : « L'être humain est supérieur aux autres animaux », c'est faux : l'éléphant est plus gros ; le requin citron nage mieux ; le chêne vit plus longtemps ; l'abeille vole etc... etc...


S'il faut absolument faire des sacrifices pour assurer le progrès de l'humanité, ne serait-il pas indispensable de s'en tenir au principe selon lequel c'est à ceux dont on exige le sacrifice que la décision doit revenir en dernier ressort ? (howard zinn)

Hors ligne

#57 Le 14/08/2011, à 16:20

Elzen

Re : Végétalien-ne-s ?

Merci Astrolivier ^^

Sopo les Râ a écrit :

Ben, « l'être humain est supérieur aux autres animaux » est à mes yeux autosuffisant.

Alors t'as de drôles d'yeux.

Comment tu fais pour raisonner avec des yeux pareils ? yikes


Elzen : polisson, polémiste, polymathe ! (ex-ArkSeth)
Un script pour améliorer quelques trucs du forum.
La joie de t'avoir connu surpasse la peine de t'avoir perdu…
Parolier amateur cherche partenaires pour musique libre (avec « et plus si affinités », c'est plus poli).

Hors ligne

#58 Le 14/08/2011, à 16:24

Sopo les Râ

Re : Végétalien-ne-s ?

Le terme « supérieur » implique un jugement de valeur. La taille, la durée de vie, la capacité à nager, etc, non.

Mais rien ne t'empêche ensuite de penser que « les animaux qui volent sont supérieurs à ceux qui ne volent pas ». Ce sera ça, ton référentiel.


La sieste, c'est maintenant.
   * * *
« J'ai l'intention de vivre éternellement. Pour l'instant, tout se passe comme prévu. »

Hors ligne

#59 Le 14/08/2011, à 16:27

Sopo les Râ

Re : Végétalien-ne-s ?

ArkSeth a écrit :

Comment tu fais pour raisonner avec des yeux pareils ? yikes

Comme toi. On n'a pas les mêmes axiomes, c'est tout.


La sieste, c'est maintenant.
   * * *
« J'ai l'intention de vivre éternellement. Pour l'instant, tout se passe comme prévu. »

Hors ligne

#60 Le 14/08/2011, à 16:29

Elzen

Re : Végétalien-ne-s ?

Sopo les Râ a écrit :

Le terme « supérieur » implique un jugement de valeur. La taille, la durée de vie, la capacité à nager, etc, non.

Bah ouais. Exactement comme le terme « incliné » implique un référentiel.

Et comme il peut y avoir autant de jugements de valeurs que de référentiels, c'est-à-dire une infinité, si on veut utiliser quelque chose qui en implique un, il est nécessaire de préciser lequel, sinon tout s'écroule.


(En plus, il faut remettre dans le contexte, là : on parle de la capacité à dévorer d'autres êtres vivants. Si j'me base sur la vitesse, l'armement naturel et compagnie, le lion est très largement supérieur à l'humain, pour ça.)


Elzen : polisson, polémiste, polymathe ! (ex-ArkSeth)
Un script pour améliorer quelques trucs du forum.
La joie de t'avoir connu surpasse la peine de t'avoir perdu…
Parolier amateur cherche partenaires pour musique libre (avec « et plus si affinités », c'est plus poli).

Hors ligne

#61 Le 14/08/2011, à 16:35

Sopo les Râ

Re : Végétalien-ne-s ?

ArkSeth a écrit :

Et comme il peut y avoir autant de jugements de valeurs que de référentiels, c'est-à-dire une infinité, si on veut utiliser quelque chose qui en implique un, il est nécessaire de préciser lequel, sinon tout s'écroule.

Ben j'ai bien précisé quel jugement de valeur j'utilise non ?


La sieste, c'est maintenant.
   * * *
« J'ai l'intention de vivre éternellement. Pour l'instant, tout se passe comme prévu. »

Hors ligne

#62 Le 14/08/2011, à 16:41

Elzen

Re : Végétalien-ne-s ?

Ouais, toi tu l'as fait (et encore, à peu près, c'est pas non plus super détaillé), mais en réponse à un message de moi qui répondait à quelqu'un d'autre (donc j'n'ai aucune raison de considérer que vous avez le même), et surtout, t'as passé tout le reste de la présente page à soutenir qu'il n'y en avait pas forcément besoin, ce qui est d'autant plus faux que as ressenti toi-même le besoin de le faire d'entrée de jeu alors que je ne te le demandais même pas puisque ce n'est pas à toi que je m'adressais tongue


(On est partis totalement en HS, là, non ?)

Dernière modification par ArkSeth (Le 14/08/2011, à 16:41)


Elzen : polisson, polémiste, polymathe ! (ex-ArkSeth)
Un script pour améliorer quelques trucs du forum.
La joie de t'avoir connu surpasse la peine de t'avoir perdu…
Parolier amateur cherche partenaires pour musique libre (avec « et plus si affinités », c'est plus poli).

Hors ligne

#63 Le 14/08/2011, à 16:51

Sopo les Râ

Re : Végétalien-ne-s ?

Ah ben en fait tu as passé toute la présente page à me demander de justifier mon jugement de valeur... ou tout du moins c'est ce que j'avais compris. tongue
Autant pour moi donc. smile

Sinon, j'ai répondu parce que j'ai vu dans ton post une question à portée générale, s'adressant à tous ceux qui pensent comme ça.

ArkSeth a écrit :

On est partis totalement en HS, là, non ?

Pas tellement. La valeur accordée à la vie animale et la question de savoir si ce jugement est partagé sont au coeur du sujet je trouve.


La sieste, c'est maintenant.
   * * *
« J'ai l'intention de vivre éternellement. Pour l'instant, tout se passe comme prévu. »

Hors ligne

#64 Le 14/08/2011, à 17:19

Omniia

Re : Végétalien-ne-s ?

hopimet a écrit :
Omniia a écrit :

Donc non, je ne considère pas du tout les omnivores comme des abrutis, mais parfois comme des lâches, qui veulent tout sauf réfléchir à la question.

Et voilà, quand on est pas des abrutis, on est des lâches. Pourquoi ce besoin de revendiquer et d'insulter les autres ?

Je ne voulais en aucun cas paraître agressive. Si c'est le cas, je suis désolée.
Cette lâcheté dont je parle était adressée à la plupart des gens que j'ai rencontré. Ils tiennent pour beaucoup exactement le même discours que je tenais il y a peu:

- Je suis totalement d'accord avec toi sur tous tes arguments (santé, éthique, écologie etc.). Je trouve les conditions d'élevage et/ou d'abattage immondes. Je ne pourrais pas tuer un animal, ni le faire souffrir, ni regarder un tel spectacle. Et je n'ai pas envie de cautionner ça. En théorie, je suis végétalien.

- Mais pourtant en pratique je mange des produits d'origine animale. Je n'ai pas le courage de m'y mettre, parce que la viande c'est trop bon. Mais j'aimerais avoir le courage qu'ont les végétaliens, je les respecte. Heureusement qu'il y en a.

Voilà, ceux que "j'insulte" de lâches, ou de manquer de courage si ça paraît moins insultant.

N'est-ce pas lâche ?

ǤƦƯƝƬ');DROP TABLE users; a écrit :

Question aux végéta*iens par éthique:

Vous interrogez vous au sujet des souffrances humaines qui peuvent être causées par certains de vos biens de consommation courants?

Les conditions d'extraction de certains minerais, les conditions de fabrications de certains produits électroniques sont parfois très dures, à la limite de l'esclavage. Si le steak a fait souffrir des animaux, le smartphone a fait souffrir des humains (parfois jusqu'au suicide).

Ce n'est pas une tentative de décridibilisation, juste de la curiosité. Parce que ça fait un moment que je me suis rendu compte que le simple fait de vivre dans un pays occidental et de faire partie de la tranche des priviligiés sur cette planète faisait quasi automatiquement de moi un exploiteur, un bourreau et un affameur, sauf à vivre dans le Larzac avec des chèvres.

Oui. Je m'interroge au sujet des souffrances humaines. Et oui, il y a des choses bien plus graves, et qui mériteraient plus débat que le fait d'être omnivore. Mais ça ne rend pas pour autant ce sujet inutile. Je trouve ça dommage de décrédibiliser certaines causes avec ce genre d'arguments : "bah y'a plus important" ou "bah ouais mais tu sais on est dans un monde tellement pourri que quoique tu fasses ce sera toujours pourri" ou "bah si on allait au bout du raisonnement, autant se suicider".
Heureusement qu'on ne s'arrête pas à ça, sinon toutes les causes seraient vaines.
Pourquoi voter ? Pourquoi trier ses déchets ? Pourquoi avoir des principes ? Pourquoi essayer de m'améliorer ? Pourquoi essayer de changer les choses comme je le peux tout en essayant de vivre ? Puisque de toute façon rien que le fait que je sois là fait de moi un un exploiteur, un bourreau, un affameur.


Je répondrai au reste un peu plus tard. smile


Démocratie Libre : Un projet de démocratie directe.

Hors ligne

#65 Le 14/08/2011, à 17:29

L00d0v1c

Re : Végétalien-ne-s ?

N'est-ce pas lâche ?

Faut pas oublier les gens dont la question n'a jamais poser problème, et donc qui se moque complètement de ce sujet. C'est des lâches aussi ?

Par exemple : si tu t'en fiche des pauvres cafards maltraités c'est parce que ça t'a jamais paru comme mal, et donc tu ne te pose même pas la question de savoir si le fait de les tuer est mal.

Dernière modification par L00d0v1c (Le 14/08/2011, à 17:31)


Mon site en développement.  || Mon blog.
Pour votre culture, chargez trois pages de Wikipédia par jour.

Hors ligne

#66 Le 14/08/2011, à 17:34

na kraïou

Re : Végétalien-ne-s ?

Omniia a écrit :

N'est-ce pas lâche ?

Non, la morale ne se conjugue qu’à la première personne et chacun gère sa conscience comme il l’entend.

T’es qui, pour juger ?


Triste !
Intégriste ! Historieux ! Comploteur ! Connard ! Fourbe ! Linuxeux ! Machiavélique ! Moche ! Branleur ! Grognon ! Prétentieux ! Frimeur ! /b/tard ! Futile ! Étudiant ! Médiéviste ! Perfide ! Debianeux ! Futur maître du monde ! Petit (quasi nanos gigantium humeris insidentes) ! Égoïste ! Nawakiste ! Mauvaise langue ! 34709 ! На краю ! Arrogant ! Suffisant !

En ligne

#67 Le 14/08/2011, à 18:07

Omniia

Re : Végétalien-ne-s ?

L00d0v1c a écrit :

Faut pas oublier les gens dont la question n'a jamais poser problème, et donc qui se moque complètement de ce sujet. C'est des lâches aussi ?

Par exemple : si tu t'en fiche des pauvres cafards maltraités c'est parce que ça t'a jamais paru comme mal, et donc tu ne te pose même pas la question de savoir si le fait de les tuer est mal.

Comme je l'ai précisé plus haut, je trouve lâche les gens qui justement ont réfléchi au problème, et qui aimeraient réussir à être végéta*iens.

na kraïou a écrit :
Omniia a écrit :

N'est-ce pas lâche ?

Non, la morale ne se conjugue qu’à la première personne et chacun gère sa conscience comme il l’entend.

T’es qui, pour juger ?

Personne. Mais ces personnes dont je parle, parlent elle même de leur manque de courage. Elles trouvent ça mal de manger de la viande, elles n'ont aucune raison apparente de continuer à le faire, mais n'ont pas le courage de respecter leur principe. Je les ai moi même entendues, et je l'ai moi même dit "Si seulement j'avais le courage de le faire !"


Démocratie Libre : Un projet de démocratie directe.

Hors ligne

#68 Le 14/08/2011, à 18:15

pierrecastor

Re : Végétalien-ne-s ?

yanightmare a écrit :

Pourquoi refuser de manger des oeufs ? Parce que la majorité des poules qui pondent ces oeufs sont "élevées" en batterie, dans des cages, entassées, à l'abri de la lumière du jour. Parce qu'en comparaison, cela reviendrait à enfermer toute leur vie, 5 humains dans une cabine téléphonique. Cette promiscuité (et on pourra reparler du naturel, ici) est tellement défavorable à l'épanouissement de la vie, qu'elle entraîne folie et cannibalisme. C'est pourquoi on coupe leur bec avec une lame chauffée à blanc.

Je mange des œufs de poules élevé en plein air acheter a un petit producteur sur le marché. C'est la même différence qu'entre de la viande de supermarché provenant d'animaux élevés dans des conditions extrêmes et de la viande de mon boucher de campagne qui viens de bêtes élevés en plein air et traités dignement.

yanightmare a écrit :

Enfin et surtout, je te propose ArkSeth d'aller égorger un boeuf toi-même, et de constater la différence que tu ressens, au niveau psychologique, avec le fait de cultiver une tomate hors-sol et de la couper.

Le bœuf, c'est un poil gros et ça demande un coup de main pro. Par contre, une poule ou un lapin, pas de problème. Perso, je mange de la viande, j'estime donc cohérent de savoir d’où elle vient (donc avoir déjà vu un abattoir et assister à la mort d'un animal) et être capable de me la fournir moi même en cas de besoin.

Plutôt qu’omnivore qui mange de la viande avec plaisir mais qui va ruer dans les brancards si tu lui propose de faire un civet avec le jolie lapin qui gambade dans le jardin.


C'est cool, les quotes dans la signature, j'en une super, n'est-ce pas ? :lol:

S.O.D.

Hors ligne

#69 Le 14/08/2011, à 18:15

Elzen

Re : Végétalien-ne-s ?

Sopo les Râ a écrit :

Ah ben en fait tu as passé toute la présente page à me demander de justifier mon jugement de valeur... ou tout du moins c'est ce que j'avais compris. tongue
Autant pour moi donc. smile

Ah nan, ça, j'm'en fous des critères que tu choisis (enfin, on pourrait sûrement discuter de leur recevabilité, mais c'est un tout autre débat), c'est juste que quand on utilise des critères, il faut explicitement préciser lesquels, sinon ça n'avance à rien ^^
Pas justifier, juste expliciter wink

Omniia a écrit :

Personne. Mais ces personnes dont je parle, parlent elle même de leur manque de courage. Elles trouvent ça mal de manger de la viande, elles n'ont aucune raison apparente de continuer à le faire, mais n'ont pas le courage de respecter leur principe. Je les ai moi même entendues, et je l'ai moi même dit "Si seulement j'avais le courage de le faire !"

D'un autre côté, pour reconnaître publiquement que tu es assez bourré de contradictions pour que ton comportement soit en opposition avec tes convictions sans aucune raison valable, bah… faut quand même un certain courage.


Elzen : polisson, polémiste, polymathe ! (ex-ArkSeth)
Un script pour améliorer quelques trucs du forum.
La joie de t'avoir connu surpasse la peine de t'avoir perdu…
Parolier amateur cherche partenaires pour musique libre (avec « et plus si affinités », c'est plus poli).

Hors ligne

#70 Le 14/08/2011, à 18:20

Wrestler

Re : Végétalien-ne-s ?

Elles trouvent ça mal de manger de la viande, elles n'ont aucune raison apparente de continuer à le faire, mais n'ont pas le courage de respecter leur principe.

Manger de la viande j'aime ça, par contre j'aime bien les animaux, c'est vrai que ça me fait de la peine de penser qu'on les tue juste pour les bouffer. En revanche de nombreux humains m'insupportent et j'ai souvent envie de les tuer.
Je pense que pour rester cohérent avec mes convictions je vais me tourner vers l'anthropophagie.

Hors ligne

#71 Le 14/08/2011, à 18:26

Mudochon

Re : Végétalien-ne-s ?

Wrestler a écrit :

Elles trouvent ça mal de manger de la viande, elles n'ont aucune raison apparente de continuer à le faire, mais n'ont pas le courage de respecter leur principe.

Manger de la viande j'aime ça, par contre j'aime bien les animaux, c'est vrai que ça me fait de la peine de penser qu'on les tue juste pour les bouffer. En revanche de nombreux humains m'insupportent et j'ai souvent envie de les tuer.
Je pense que pour rester cohérent avec mes convictions je vais me tourner vers l'anthropophagie.

Il parait que notre viande est très proche en gout de celle du cochon tongue

Si quelqu'un peut confirmer lol

Hors ligne

#72 Le 14/08/2011, à 18:34

Wrestler

Re : Végétalien-ne-s ?

Si quelqu'un peut confirmer lol

Sais pas. J'attends que les témoins de Jéhovah repassent et je te dis ça.
Par contre je réfléchissais: la viande d'un adulte ça doit être coriace, non?

Hors ligne

#73 Le 14/08/2011, à 18:39

hopimet

Re : Végétalien-ne-s ?

Omniia a écrit :
na kraïou a écrit :
Omniia a écrit :

N'est-ce pas lâche ?

Non, la morale ne se conjugue qu’à la première personne et chacun gère sa conscience comme il l’entend.

T’es qui, pour juger ?

Personne. Mais ces personnes dont je parle, parlent elle même de leur manque de courage. Elles trouvent ça mal de manger de la viande, elles n'ont aucune raison apparente de continuer à le faire, mais n'ont pas le courage de respecter leur principe. Je les ai moi même entendues, et je l'ai moi même dit "Si seulement j'avais le courage de le faire !"

Mais fous leur donc la paix.

Si je te disais que je trouve que les gens qui sont incapables de tuer un animal manquent de courage, t'en penserais quoi ?

side a écrit :
hopimet a écrit :
side a écrit :

C'est la seule source naturelle de vitamine B12 autorisée chez les végétaliens.

T'imagines le pied ! Un harem de végétaliennes ! En plus c'est pour leur bien.

Ma copine est végétalienne, ses amies aussi.

tongue

Veinard !

#74 Le 14/08/2011, à 18:43

Wrestler

Re : Végétalien-ne-s ?

Visiblement ça ressemblerait plus au veau:

Après la Première Guerre mondiale, William Buehler Seabrook, journaliste au New York Times, voyagea en Afrique où il s’interrogea sur le cannibalisme. Il finit par rencontrer une tribu d’anthropophages qui mangeaient leurs ennemis tués au combat. Un des guerriers lui expliqua quelles parties étaient le plus appréciées : pour la viande, tout le dos (ce qui correspond, chez le bœuf, à l’entrecôte, au filet et au rumsteck), pour les abats, le foie, le cœur et le cerveau étaient considérés comme les morceaux de choix. Un guerrier lui avoua que, pour lui, "la paume des mains était le plus tendre et délicieux morceau de tous". Revenu en France, il réussit à se procurer un morceau de chair auprès d’un interne de la Sorbonne et, dans la villa du baron Gabriel des Hons, à Neuilly, se livra enfin à son expérience, devant témoins. Il cuisina la viande et la goûta : "Cela ressemblait à de la bonne viande de veau bien développé, pas trop jeune mais pas encore un bœuf. C’était indubitablement comme cela, et cela ne ressemblait à aucune autre viande que j’aie déjà goûtée. C’était si proche d’une bonne viande de veau bien développé que je pense que personne qui soit doté d’une sensibilité normale n’aurait pu le distinguer du veau."

Hors ligne

#75 Le 14/08/2011, à 19:03

Omniia

Re : Végétalien-ne-s ?

hopimet a écrit :
Omniia a écrit :

Personne. Mais ces personnes dont je parle, parlent elle même de leur manque de courage. Elles trouvent ça mal de manger de la viande, elles n'ont aucune raison apparente de continuer à le faire, mais n'ont pas le courage de respecter leur principe. Je les ai moi même entendues, et je l'ai moi même dit "Si seulement j'avais le courage de le faire !"

Mais fous leur donc la paix.

Héhé ! Je ne fais pas chier les gens autour de moi tu sais, c'est souvent eux qui entament la conversation, et qui ne veulent pas l'arrêter. Et dès que c'est lancé c'est supra difficile de leur foutre la paix, de ne pas pointer leur contradiction tout comme ils essaient parfois de le faire avec moi.

Imaginons un autre sujet. Imaginons que tu sois écolo dans tes principes et ton mode de vie, que c'est très important. Et tu parles avec un ami qui n'est en apparence pas écolo. Et qu'il te dit "tu sais t'as totalement raison, je trouve ça vraiment épouvantable ce que l'humanité fait à la planète, que ce soient les grosses industries, ou même les individus à leur échelle". Et là tu dirais "Cool ! Mais dans ce cas, pourquoi t'as un 4x4 ? Pourquoi tu laisses tout allumer chez toi ? Pourquoi tu tries pas tes déchets ? Pourquoi tu votes pas ?". Et là il répondrait que c'est parce qu'il a la flemme. Mais qu'à part ça, il est écolo...
Et si il te reparle souvent de ce sujet, qu'il te dit qu'il trouve ça super cool d'être écolo, tu crois que t'arriverais à lui foutre la paix..? Au bout d'un moment c'est impossible de se la fermer..

Et on pourrait prendre plein d'autres exemples. Un mec qui se dit anti-machiste en théorie mais qui agit pourtant comme un gros macho avec les nanas qu'ils côtoient parce que c'est dur d'assumer son anti-machisme devant les autres mecs, et parce que c'est quand même cool d'être macho avec les nanas, bah tu vois je lui fouttrais pas la paix non plus.

hopimet a écrit :

Si je te disais que je trouve que les gens qui sont incapables de tuer un animal manquent de courage, t'en penserais quoi ?

Bah que tu aurais raison en un sens. Mais que d'un côté c'est le manque de courage de faire du mal à des animaux, et de l'autre le manque de courage de faire le bien (respecter mes principes moraux).


Démocratie Libre : Un projet de démocratie directe.

Hors ligne

Haut de page ↑