Contenu | Rechercher | Menus

Annonce

Si vous rencontrez des soucis à rester connecté sur le forum (ou si vous avez perdu votre mot de passe) déconnectez-vous et reconnectez-vous depuis cette page, en cochant la case "Me connecter automatiquement lors de mes prochaines visites".

#76 Le 25/11/2006, à 07:38

Louis XVI with a gun

Re : Royalisme et logiciels libres...

moi je ne suis pas véritablement royaliste mais quand je vois ce que les partis veulent nous faire bouffer alors la j' ai des doutes ... je ne m' attarderais pas dessus, je dis simplement que je suis déçu ca malgré la pluralité des partis, on a toujours l' impression d' avoir affaire au même programme.

De plus, aucun candidat ne propose de véritables solutions pour le monde multimédia/informatique ... mal barré tout ça mad

Donc pourquoi pas un roi ? apparemment il y a ses avantages et ses inconvénients, il suffit de peser le pour et le contre voila cool

Oyez oyez !!!! le roi est de retour, il a même une arme pour faire un peu de nettoyage tongue

Hors ligne

#77 Le 25/11/2006, à 09:06

cep

Re : Royalisme et logiciels libres...

Louis XVI with a gun a écrit :

Oyez oyez !!!! le roi est de retour, il a même une arme pour faire un peu de nettoyage tongue

Un roi en Californie ? pourquoi pas smile

Hors ligne

#78 Le 25/11/2006, à 09:13

Louis XVI with a gun

Re : Royalisme et logiciels libres...

cep a écrit :

Un roi en Californie ? pourquoi pas smile

meuuuuh non je parle de moi lol .

Allez hop Cep, je fais de toi un de mes vassaux tongue, je te confie un fief et des honorès après l' immictio manorum wink

Hors ligne

#79 Le 25/11/2006, à 09:17

cep

Re : Royalisme et logiciels libres...

Il y a maldonne là. Je proposais de t'installer sur le trône de Californie.

Comment vassal ? mais je veux un trône moi aussi. Le trône Matinal bien sûr. tongue

Hors ligne

#80 Le 25/11/2006, à 18:56

Rodzic

Re : Royalisme et logiciels libres...

Au fait Louis XVI with a gun ça te viens d'où ton pseudo ?

Dernière modification par Rodzic (Le 25/11/2006, à 18:57)


Vouloir à tout prix être dans le vent c'est avoir un destin de feuille morte.

Hors ligne

#81 Le 25/11/2006, à 19:46

Louis XVI with a gun

Re : Royalisme et logiciels libres...

Rodzic a écrit :

Au fait Louis XVI with a gun ça te viens d'où ton pseudo ?

bah ça vient d' un pari stupide fait à l' université entre potes.
Louis XVI est aussi l' un de mes personnages préférés. Le "gun" fait allusion au retour de Louis XVI (en tant que fantôme) dans la société actuelle qui y ferait un peu de nettoyage hum disons ... sanglant (surtout dans le monde politique et musical).

Il faut savoir que Louis XVI n' était pas si idiot que cela, il a tout simplement hérité de l' impopularité de Marie Antoinette et son règne coincide avec une conjoncture strictement défavorable : la famine et la banqueroute de l' Estat.

Savez vous que j' ai failli avoir le pseudo "Antoinette with a gun" ? tongue

PS: le "gun" de mon pseudo est un fusil à pompe et pas un pistolet

Dernière modification par Louis XVI with a gun (Le 25/11/2006, à 19:48)

Hors ligne

#82 Le 25/11/2006, à 21:03

Rodzic

Re : Royalisme et logiciels libres...

lJe n'ai pas dit que Louis XVI étais idiot mais ton pseudo m'avais frappé dans plusieurs conversation, je me demandais d'où ça venais et c'est l'endroit pour poser ce genre de question vu la discutions... wink

Merci donc, je me coucherais moin bête ce soir, même s'il reste du boulo lol


Vouloir à tout prix être dans le vent c'est avoir un destin de feuille morte.

Hors ligne

#83 Le 11/12/2006, à 03:33

Goldy

Re : Royalisme et logiciels libres...

C'est un débat assez passionnant que je me permet de réouvrir. Je me rends compte que les royalistes sont des gens assez éclairé et qui sont beaucoup moins ancrées dans leur idéologie que les démocrates.

Mais en analysant les idées misent en avant par Rodzic notament, je me rends compte que ça coïncide quand même beaucoup avec les idées centristes de Bayrou. Le fait de partager le pouvoir en oubliant les clivages par exemple.

En tout cas, sans faire de moi un royaliste, Loutre m'a vraiment intéressé de par son point de vue et je suis d'accord avec une bonne partie de son raisonnement.

Mais faut pas réver, un roi de france, ça serait quand même cocasse comme situation. Ne serait-ce que pour mettre une tel chose en place. Je préfère m'orienter vers le centrisme qui me semble être assez proche de la vision politique décrite ici.

Hors ligne

#84 Le 11/12/2006, à 14:54

Rodzic

Re : Royalisme et logiciels libres...

Pour info je ne vote pas Bayrou tongue mais c'est vrai que ce que tu dit est vrai c'est peut être assez centriste comme idée. Quand à la cocasserie de la situation, je ne trouve pas... La reine d'Angleterre a ses qualités et ses défauts, mais elle n'est pas très cocasse je trouve

Dernière modification par Rodzic (Le 11/12/2006, à 14:55)


Vouloir à tout prix être dans le vent c'est avoir un destin de feuille morte.

Hors ligne

#85 Le 12/12/2006, à 00:33

Goldy

Re : Royalisme et logiciels libres...

Oui, mais la reine d'angleterre est populairement admise depuis des siècles. Mettre en place en france un homme qui serait un roi, même si son règne n'a que valeur symbolique (comme pratiquement partout en europe), comme dit un peu plus haut, ça nous pondra une nouvelle révolution. Même si j'admets qu'une telle situation politique puisse être intéressante (de toute façon, avec le bordel que c'est en ce moment, ça pourrait franchement pas être pire), je pense qu'espérer une tel chose en france est totalement utopique.

À la limite, faudra passer par une petite dictature, éventuellement une guerre qui pourrait rassembler tout le monde derrière un seul homme avant qu'un truc comme ça puisse éventuellement se produire.

Dernière modification par Goldy (Le 12/12/2006, à 00:36)

Hors ligne

#86 Le 12/12/2006, à 02:35

Rodzic

Re : Royalisme et logiciels libres...

Tu sais si on peut considérer que Napoléon III à été roi ( transmission théoriquement héréditaire du pouvoir )  ça ne fais que 130 ans que nous ne somme plus en monarchie...


Vouloir à tout prix être dans le vent c'est avoir un destin de feuille morte.

Hors ligne

#87 Le 12/12/2006, à 02:52

roger64

Re : Royalisme et logiciels libres...

Ce n'est pas parce qu'il y a marqué "logiciel libre" dans le titre que ce fil traite de l'actualité du logiciel libre. Il s'en est considérablement éloigné. Il aurait bien sa place au café, ou à l'éphémère en cas de révolution républicaine....:rolleyes:

Dernière modification par roger64 (Le 12/12/2006, à 02:53)

Hors ligne

#88 Le 12/12/2006, à 08:46

lut!n

Re : Royalisme et logiciels libres...

je déplace dans le café wink

Hors ligne

#89 Le 12/12/2006, à 09:39

2lbt

Re : Royalisme et logiciels libres...

dans une monarchie constitutionelle, le roi , c'est un hochet, ça fait joli.

Sinon le dernier exemple de monarchie non constitutionelle, c'était le népal, et le peuple a parlé je crois...

Sinon je pense que nous avons les hommes politiques que nous méritons, tout simplement...


tux à poils longs...
mes connexions au net sont irrégulières et donc mes réponses peuvent êtres longues à venir...

Hors ligne

#90 Le 12/12/2006, à 10:08

compte supprimé

Re : Royalisme et logiciels libres...

2lbt a écrit :

Sinon je pense que nous avons les hommes et les femmes politiques que nous méritons, tout simplement...

:je_cite_personne_mais_bon_voilà_quoi:

Dernière modification par chimai (Le 12/12/2006, à 10:08)

#91 Le 12/12/2006, à 10:33

Rodzic

Re : Royalisme et logiciels libres...

IL y'a deux exemple de monarchie non constitutionnel en Europe le Lichtenstein et Monaco... Sinon que veut tu dire pas les homme politique que nous méritons ? Ca ne veut rien dire en soit un peuple ne mérite rien, puis qu'il n'est ni bon ni mauvais mais composé de diversité.


Vouloir à tout prix être dans le vent c'est avoir un destin de feuille morte.

Hors ligne

#92 Le 12/12/2006, à 13:25

Francinou

Re : Royalisme et logiciels libres...

loutre a écrit :

Quand au roi en belgique... Mmmh, les belges avec lesquels j'en ai parlé étaient assez dubitatifs et m'expliquaient que la famille royale, depuis la bourde du père et du grand père du régnant actuel (respectivement filer son pays aux allemands et génocider une bonne partie de ses colonies) n'a plus des masses de pouvoir, plus personne ne les écoute.

En fait c'est l'arrière-grand père qui a foutu la merde au Congo, le grand père est le héros de la guerre 14-18... Et comme dit loutre, je en pense pas que les présidents français qui se sont occupé de l'Algérie aient de quoi être fiers... Et pour Léopold III qui a filé le pays aux Allemands, il ne voulait pas fuir la Belgique, et de toutes façons on l'a viré après la guerre. Et encore une fois, est-ce que le gouvernement de Vichy s'en est mieux sorti?

Et pour revenir à la royauté en France, vu de l'extérieur, vous n'avez plus aucune noblesse, mais tout le monde chez vous achète paris-match pour se délecter de la famille royale britannique... Et j'ai croisé pas mal de Français qui ont "oublié" la bataille de Waterloo ("Quoi Waterloo? Ça n'existe pas Waterloo, c'est juste une gare à Londres!") et semblent nostalgiques de leur empereur...

En plus pour repréciser un peu la légitimité de la famille royale belge, le premier roi des Belges a été choisi par le parlement de l'époque, ou le congrès constitutionnel ou quelque chose comme ça... Et ces mêmes personnes ont mis dans la constitution comment on devient roi. Rien n'empêche les gens de voter pour un parti républicain qui virerait le roi. Donc le roi est légitimé par les Belges, d'ailleurs il prête serment devant le parlement...

Et puis ici en Belgique, les gens sont ministres, bourgmestre ou parlementaires de père en fils (fille). De là à dire que certaines personnes se foutent pas mal des élections, et qu'ils arrivent toujours à leurs fins...

Hors ligne

#93 Le 12/12/2006, à 14:30

Rodzic

Re : Royalisme et logiciels libres...

Francinou a écrit :

Et pour revenir à la royauté en France, vu de l'extérieur, vous n'avez plus aucune noblesse, mais tout le monde chez vous achète paris-match pour se délecter de la famille royale britannique... Et j'ai croisé pas mal de Français qui ont "oublié" la bataille de Waterloo ("Quoi Waterloo? Ça n'existe pas Waterloo, c'est juste une gare à Londres!") et semblent nostalgiques de leur empereur...

Je ne pense pas que la noblesse se résume au fait d'acheter Paris-Match, mais il est vrai que l'avantage de la monarchie est d'offrir un peu de rêve aux sujets (je pense), et sans doute plus d'affection pour le roi que pour un homme politique. Quand à Waterloo, c'est plus facile de c'en souvenir en effet quand on est Belge que quand on est francais wink


Vouloir à tout prix être dans le vent c'est avoir un destin de feuille morte.

Hors ligne

#94 Le 12/12/2006, à 14:52

Efhache84

Re : Royalisme et logiciels libres...

Quand à Waterloo, c'est plus facile de c'en souvenir en effet quand on est Belge que quand on est francais wink

Je vais oublier que Versailles existe alors lol


Aspire 5633 WLMi - Lucid Lynx 10.04 en 64 bits

Hors ligne

#95 Le 12/12/2006, à 16:25

Rodzic

Re : Royalisme et logiciels libres...

Non mais sérieusement, je ne sais pas si en Belgique c'est pareil, mais les programmes de l'éducation national ont tendance à plus parler des victoires que des défaites... On parle plus par exemple de la guerre de 14-18 que de celle de 1870. enfin les profs que j'ai eu en tout cas.

Dernière modification par Rodzic (Le 12/12/2006, à 16:26)


Vouloir à tout prix être dans le vent c'est avoir un destin de feuille morte.

Hors ligne

#96 Le 12/12/2006, à 16:46

Enjoy Aspirin

Re : Royalisme et logiciels libres...

Rodzic a écrit :

Non mais sérieusement, je ne sais pas si en Belgique c'est pareil, mais les programmes de l'éducation national ont tendance à plus parler des victoires que des défaites... On parle plus par exemple de la guerre de 14-18 que de celle de 1870. enfin les profs que j'ai eu en tout cas.

C'est vrai qu'on parle plus de Napoléon que de Bismark

#97 Le 12/12/2006, à 17:36

2lbt

Re : Royalisme et logiciels libres...

@rodzic

je veux dire, qu'il faut se secouer au lieu d'incriminer les institutions à tout va. La démocratie c'est comme vélo. si on pédale pas ça avance pas.

C'est un problème de contribution ! ça ne vous parle pas?

en fait tout a été dit, et il y a longtemps. Rodzic parle bien. beaumarchais, voltaire et tant d'autre parle bien mieux et bien plus juste.

ne batissez pas vos conceptions sur un forum ou tout est dis et rien n'est vérifié.
lisez de vrai penseurs, des livres  (vous même)...et comparez

ne vous retranchez pas derrière vos études. je connais un dea d'histoire stalinien! Et pourtant tout a été dis aussi sur staline. regardez devant.

Ce fil est une perte de temps. désolé d'etre sec...


tux à poils longs...
mes connexions au net sont irrégulières et donc mes réponses peuvent êtres longues à venir...

Hors ligne

#98 Le 12/12/2006, à 18:28

loutre

Re : Royalisme et logiciels libres...

En ce qui me concerne, je t'assure que je lis wink , les plus grands et "vrais" penseurs, comme tu dis. Mais mes lectures ne me servent pas à me réclamer d'untel ou d'untel, mais bien à me faire ma propre opinion.

C'est sans doute une perte de temps, puisque notre "auditoire", ici, est extrêmement limité. Je bâtis mes conceptions sur un forum ou autour d'une bonne bière ou d'un tarot, suivant l'instant : on discute, on refait le monde, ça ne sert à rien, mais qu'est ce que c'est bon !

Nous ne sommes que des anonymes, faut il être connu pour proposer une idée ?

@2blt : tu dis que le problème n'est pas la constitution, mais la contribution. Je pense que ce n'est pas complètement vrai. La constitution c'est les rouages, la contribution c'est le carburant : on peut mettre du gazole et de l'essence de Formule 1 dans une 2CV, ça n'en restera pas moins une 2CV... Certains réclament, pour régler la crise politique (abstention, votes extêmistes) "toujours plus de démocratie", comme le disait Cep dans un post plus haut. Pour "toujours plus de démocratie", il faut modifier les rouages de la société, et donc la constitution.

Maintenant, qu'est ce que c'est "plus de démocratie" ? Un retour à la quatrième république (on en connait les limites) ? Une Europe fédérale, où, finalement, noyé dans le nombre et la divergence encore plus criante des intérêts, un bulletin de vote aurait encore moins de signification, entrainant le citoyen vers une démission des urnes encore amplifiée ? On le voit bien, la vraie démocratie n'a de sens qu'à un niveau limité. Plus la masse est grande, plus démocratie est synonyme de démagogie.

"Plus de démocratie".. il faudrait réfléchir la dessus... il faut de la démocratie de qualité, où vraiment les gens se sentent vraiment impliqués et responsabilisés de leurs actes et de leur participation à la vie collective. Taper toujours plus haut, gérer des masses toujours plus grandes, élire un Président de la République ou un Président de l'Europe, ce n'est que s'éloigner de la population, et, finalement, produire un système de moins en moins accessible et compréhensible.


=°.°=
J'ai éprouvé l'irrésistible désir d'aller porter ma jeune existence au-delà de l'horizon, là où l'espace et le vent offrent à l'homme une dimension que je voyais comme une éternité palpable. Mes blogs au Tchad, vers Compostelle.

Hors ligne

#99 Le 12/12/2006, à 19:15

Rodzic

Re : Royalisme et logiciels libres...

2lbt a écrit :

en fait tout a été dit, et il y a longtemps. Rodzic parle bien. beaumarchais, voltaire et tant d'autre parle bien mieux et bien plus juste.

Voici ce que dit Voltaire :

Les Français ne sont pas fait pour la liberté, ils en abuseraient...

(il ne me semble pas très démocrate par exemple dans son ouvrage Le siecle de Louis XIV )

et Louis XVI :

Gouverner les hommes ce n'est pas les asservir.


Vouloir à tout prix être dans le vent c'est avoir un destin de feuille morte.

Hors ligne

#100 Le 12/12/2006, à 20:48

cep

Re : Royalisme et logiciels libres...

loutre a écrit :

. . . On le voit bien, la vraie démocratie n'a de sens qu'à un niveau limité. Plus la masse est grande, plus démocratie est synonyme de démagogie  . . .

Curieux et intéressant. Donc si je te comprends bien, la démocratie doit être décentralisée (je peux comprendre) mais aussi limitée à des problèmes locaux. Pour les grandes questions nationales, la complexité des problèmes fait qu'ils ne peuvent être traités que par la démagogie.

Il y a certainement du vrai et les problèmes sont souvent complexes. Il suffit de voir les questions abordées lors du référendum sur la constitution européenne. Pour autant, faudrait-il au nom de cette complexité priver le peuple de toute décision et le limiter à la gestion des ordures ménagères du quartier ?

C'est un peu fort, tu ne trouves pas. À moins que je n'ai mal compris tes propos. Et je les rapproche de ce que disait l'autre jour un candidat pour les prochaines présidentielles, qui justifiait le fait de ne pas vouloir de référendum pour trancher le problème de la constitution européenne par, justement, la complexité de la question.

Je me souviens aussi, lors des dernières élections présidentielles, d'une femme à qui on demandait pour qui elle avait voté. Elle répondait que son vote était allé à Le Pen parce que Chirac avait augmenté le prix des cigarettes.

Énorme, tout de même. Sur le coup j'avais été surpris, pour ne pas dire plus. Mais finalement, cette personne disait simplement, à sa façon, que le coup de la vie avait trop augmenté et, à la fin du mois, elle avait de moins en moins de monnaie pour s'acheter ses cigarettes.

Alors, pour conclure, même si les problèmes sont techniques en apparence, il appartient aux hommes politiques de faire de la pédagogie et de se mettre à la portée du plus grand nombre, et d'expliquer encore et encore. Les choses finissent toujours par rentrer si on les rabâche. Quitte à faire du populisme parfois.

Tu dis :

il faut de la démocratie de qualité, où vraiment les gens se sentent vraiment impliqués et responsabilisés de leurs actes et de leur participation à la vie collective.

Oui. Mais pourquoi qualité ? démocratie de masse me suffit amplement. Chacun a une opinion, son opinion et ses motivations. Il est important que ces opinions s'expriment.

Cordialement.
cep

Hors ligne

Haut de page ↑